AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des nouveaux personnages de la S5 sont maintenant jouables (d'autres arriveront par la suite ! Merci de ne pas prendre un perso non répertorié dans les PV )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

[19/04/2482] No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Clow
Admin


Messages : 305
Date d'inscription : 20/02/2018
Ft : Hayden Christensen
Crédits : Varian/Lydie (Avatar) + Code de Quiet Riot + Citation de la série "Dexter" + du Film "Jekyll"

Inclement Earth

MessageSujet: [19/04/2482] No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world Dim 11 Mar - 0:26

Fourchette chrono :
 

Petite précision sur Clow (ainsi que sa blessure au bras) + le pourquoi du comment cette illustration et cette chanson :
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world
Citation issue de la chanson Cruel World, de Sam Tinnesz Feat Anaidéia, Dag & Lexa - ♫ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Allongé sur le dos, j’observe le plafond, d’un air faussement intéressé. A mes côtés se trouve Aslak, qui me raconte ce que signifie les fresques que l’on distingue encore, au-dessus de nos têtes. Ces fresques ont su traverser le temps depuis Praimfeya, jusqu’à nous, assez difficilement. L’innocent lettré ne peut s’empêcher de corriger son cadet, lorsque celui-ci fait quelques erreurs. Il faut dire que j’ai lu tous les livres que j’ai pu trouver, depuis que je suis à Polis, aussi aies-je eu le temps d’apprendre 2-3 choses, sans oublier que je ne me suis pas gêné pour interroger Titus, quant à ce qu’il savait ou non de notre peuple. Curiosité enfantine d’un novice qui cherche à en apprendre plus sur le peuple qu’il sera amené à protéger un jour. Désir d’un loup de connaître au mieux les moindres aspects de l’Histoire, pour en tirer d’innombrables leçons, pouvant être précieuses, un beau jour. Envie d’un « ancien » de transmettre son savoir à un plus jeune. Besoin d’un maniaque de la précision de rétablir certaines choses, et manipulation sous-jacente, en jouant le « professeur » avec un gosse plus jeune que moi. Tout n’est qu’apparences. Toujours. Même le petit rire amusé qui se peint sur mes lèvres, à la question, pleine de candeur – ou d’idiotie, c’est selon le point de vue qu’on adapte ! – que me pose Aslak : « Ca t’a fait mal ? », en désignant mon bras, encore maintenu dans une écharpe. Bras blessé, lors de la chasse rituelle, et d’une énième preuve de l’immense maladresse de ce pauvre Podakru dégingandé que je prétends être. La réelle réponse que je voudrais apporter à Aslak serait de l’envoyer directement dans la gueule de la plante qui m’a attrapé le bras, cette nuit-là. La réponse que le doux Clow lui offre est plus remplie d’autodérision : « Oh, je crois qu’à la longue, je suis un peu habitué, tu sais ? », et est même accompagné d’un petit sourire et d’un léger rire. Clow a pris le parti de rire de sa maladresse, au lieu de s’en offusquer. Il n’a pas le choix. Il acquiert une nouvelle cicatrice toutes les 2 lunes, au bas mot ! Et en dehors des entraînements, je veux dire ! Le malhabile est réputé pour ses prouesses, à travers presque tout Polis. Il faut bien se forcer à de telles bassesses, pour avoir l’apparence d’un novice inoffensif. Croyez-moi, ça n’est pas une partie de plaisir, de se blesser – volontairement, tout en camouflant cela sous des apparences accidentelles ! – aussi régulièrement. Mais le fauve est prêt à tout, pour endormir la méfiance des novices, et de tout le monde par extension. Quitte à se retrouver avec un bras immobilisé depuis quelques jours. « Tu l’enlèves ce soir, c’est ça ? », s’enquit Aslak, qui n’a, pour toutes réponses de ma part, qu’un simple hochement de tête. « Enfin… Si le fissa estime que c’est bon ! », ajouté-je, avec un soupir. L’agneau regrette de cumuler plus de retard encore, quant aux maniements des armes. Son point faible. Lui est plus intellectuel que guerrier. Le loup est fier de lui : encore de quoi faire passer Clow pour un adversaire inintéressant… Tellement inintéressant qu’Aslak est officiellement meilleur que moi. Il n’a que 11 ans, pourtant, n’est ici que depuis 4 ans, et, comme moi, n’a pas passé son dwensa avant de venir à Polis. Ca n'est pourtant pas faute de se donner du mal, concernant le gringalet fils de Nthas. Il trime dur, nul ne peut le nier, il est même prêt à s'entraîner plus que de raison. Il est pétri de bonne volonté, mais ses efforts ne sont jamais récompensés. C'est ainsi, le Podakru n'est visiblement pas un sportif ou un guerrier dans l'âme. Quelle tristesse pour ce gamin, victime incontestable à venir, quand le prochain Conclave sonnera. S'ils savaient....

De l’agitation se fait entendre, en provenance des autres novices se trouvant également dans la pièce. Je me redresse, pour être assis, en tailleur, bientôt imité par Aslak. Il ne fait aucun doute que Lexa est sur le point d’arriver. Et cet après-midi, c’est Heda en personne qui va nous prodiguer un cours. Un moment plutôt privilégié, qui est souvent riche en enseignement, pour le gauche novice. Un instant intéressant pour le loup, qui scrute Lexa, l’air de rien, afin d’apprendre du moindre de ses faits et gestes. Car un jour, Heda, ça sera moi. Mais en attendant, c’est elle, la jeune femme qui ne va pas tarder à arriver dans la salle, à en croire l’ouverture des portes, par les gardes postés devant. « J’ai hâte de savoir ce qu’elle va nous apprendre aujourd’hui ! », souffle Aslak, surexcité. L’attachant Clow hoche la tête, partageant son empressement. Le loup grogne, voulant surtout occuper la place de la brune. Mais je sais être patient…

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [19/04/2482] No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world Mar 13 Mar - 21:50





Heda
&
Novice
No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world.
D'un pas las, Dag entrait dans la salle dans laquelle le cours devait avoir lieu. D'autres novices étaient déjà installé, Dag les observait d'un œil distrait. Il se demandait bien qu'elle genre de cours Heda en personne allait-elle pouvoir leur offrir. Dans tous les cas, même si le blondinet de Podakru faisait souvent mine de ne s'intéresser à rien du tout et de ne penser qu'à ce battre, il s'intéressait en réalité toute sorte de chose et faisait même preuve parfois d'un peu trop de curiosité. Dag voulait vraiment tout savoir ce qu'il y avait à savoir et essayait de toucher plus ou moins à tout. Son amour du combat restait tout de même une grande partie de lui, surtout lorsqu'il affrontait de grands adversaires parmi ses camarades novices.

Il était entré dans la salle et il s'était installé calmement pour une fois dans la pièce. Ce cours allait être intéressant, il en était sûr, toutefois il ne s'installait pas à côté des plus silencieux des novices mais à côté d'Aslak, ce véritable moulin à parole qu'il était littéralement impossible de faire taire, lui même assis à côté de Clow, que Dag appréciait énormément loin de se douter qu'il était le pantin d'un jeu dangereux dont il n'avait même pas conscience. Dag riait un peu en écoutant d'une oreille discrète le plus jeune discuter avec le plus maladroit de sa fameuse blessure qu'il s'était infligé lors de la chasse. Une plante carnivore… La nature était dangereuse et il fallait toujours resté sur ses gardes mais tout de même, il aurait bien plus d'honneur en se faisant attaquer par un animal. Le pauvre… Dag lui n'était pas peu fier de sa chasse, il n'était pas non plus celui qui avait ramené le plus de gibier mais il ne pouvait s'empêcher de repenser à ce cerf qu'il avait atteint avec une précision que lui-même ne se connaissait pas. Il ne savait pas s'il s'agissait d'une chance de débutant ou d'un encouragement des dieux, ou simplement d'un talent soudain mais Dag restait fier de ses progrès. « Tu devrais faire attention quand même » soulignait-il comme si c'était une évidence. Vous aviez suffisament de cours sur l'extérieur pour savoir qu'il était dangereux. Mais il oubliait parfois qu'il avait peut-être plus de facilité que les autres, du moins en apparence puisque certains ne faisait que paraître. Disons simplement qu'avec l'image actuel qu'il avait d'eux, le novice originaire de Podakru ne craignait ni Aslak ni Clow. Pourtant il était loin de se douter qu'il était un oiseau entre les griffe d'un loup. Il écoutait d'une oreille distraite la conversation des deux tombant dans ses pensées. Car Dag pensait de plus en plus en ce moment.

Dag sortait de ses pensées en voyant ses deux camarades s'asseoir alors qu'ils étaient jusqu'à présent allongés, accompagné d'une agitation générale dans la pièce. Autant dire que le blondinet ne se posait pas de questions sur cette raison. C'était pareil à chaque fois, Lexa devait être en approche. Il sourit en voyant celle qui dirigeait actuellement le peuple entré et se placé dans la salle. Ses gardes devaient probablement être à l'entrée mais c'était bien rare de la voir seule avec eux. Il préférait ça Dag. Il ne la quittait pas des yeux. Lexa il l'admirait même s'il ne le reconnaissait pas. Elle avait tant fait pour le peuple, en tant qu'Heda que même ceux qui lui succèderont, auront du mal à faire mieux. « Tu devrais te concentrer Aslak au lieu de t'agiter. » Dag le réprimandait mais gentiment, le petit était tellement agité rien qu'à voir Lexa. Dag pouvait le comprendre mais il n'allait encore rien suivre. Il devait progresser après tout. Il attendait les instructions de la brune, souriant à Clow et croisant le regard d'Anaideia. Oui, elle était là aussi mais ils évitaient les tensions en public et puis ils n'étaient pas vraiment à côté même si proche. Le groupe de novice n'était pas immense après tout, surtout lors de ces cours privilégié où le groupe était divisé.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [19/04/2482] No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world Lun 23 Juil - 11:07





NO MERCY LEFT.

HRP:
 


Aujourd’hui c’était décidé, c’était elle qui donnerait le cours aux apprentis. Une leçon d’Heda en personne était quelque chose qu’ils devaient attendre avec impatience, tout comme elle jadis attendait les leçons du Heda précédent. Savait elle a l’époque qu’elle serait celle qui serait choisie ? Savait elle à quel point elle prendrait à cœur ce role ? Oui. La réponse était oui, et Lexa de tout temps avait eu peut être cette conviction qu’elle faisait ce qu’il fallait faire. C’était encore le cas maintenant, elle était toujours la, convaincue que si les esprits des anciens commandeurs l’avaient choisi, ce n’était pas pour une mauvaise raison. Elle était toujours la, et le resterait jusqu’à ce que le destin en décide autrement.

Penetrant dans la pièce, sa longue cape rouge de commandeur accrochée à son épaule, son visage dénué néanmoins de tatouages de guerre, l’air régalien, Lexa s’avanca au milieu des novices, dont certains gagnerent un sourire de sa part. Sa machoire néanmoins se ressera bien vite, alors qu’elle se dirigeait vers un endroit sur le sol où elle pourrait s’asseoir dans quelques instants. « Heya. La leçon aujourd’hui se fera uniquement en gonasleng. Si il y’a des mots que vous ne comprennez pas, demandez des eclaircissements, ou essayez de deviner par vous-même. » C’était dur peut être. Mais il y’avait cette chaleur dans sa voix qu’elle n’avait que quand elle discutait avec eux, ses novices. Les novices. Non, ils étaient bien ses novices et dans les cas comme celui-ci elle était leur professeur.

« Le quel d’entre vous peut me dire de quoi vous deviez parler aujourd’hui ? » Oh elle le savait bien sur, elle voulait juste s’assurer qu’ils étaient tous présents, en phase avec une réalité. Et sur ses levres se dessina un leger sourire, alors qu’elle se revoyait bien des années avant, distraite par la forme de Costia qui bougeait dans le lointain, alors que l’Heda de son époque essayait de leur inculquer quelques leçons, quelques valeurs oui. « Etes vous tous la d’ailleurs ? » Du coin de l’œil elle essayait de voir si elle discernait tous les novices qui auraient du être la. Patience. Calme. Douceur. Mais egalement fermeté. Il fallait les habituer que la vie serait dure. Et dans quelques années, seul l’un d’entre eux serait encore debout.


Novices | Polis [moondaygirl]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [19/04/2482] No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world

Revenir en haut Aller en bas

[19/04/2482] No mercy left, it's a cruel world. It'll break your heart & burn you down. Don't ever doubt that it's a cruel world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Polis :: Précédemment à Polis ...-