AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des nouveaux personnages de la S5 sont maintenant jouables (d'autres arriveront par la suite ! Merci de ne pas prendre un perso non répertorié dans les PV )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

[17/04/2482] Welcome to the new age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Arthur Lance


Messages : 85
Date d'inscription : 27/12/2017
Ft : Chandler Riggs
Crédits : Little Birds

Inclement Earth

MessageSujet: [17/04/2482] Welcome to the new age Dim 22 Avr - 9:30

Spoiler:
 


Arthur soupirait en s'adossant contre l'un des murs de la navette, s'étant extirpé le temps de quelques minutes de ses lits d'infirmerie totalement improvisé sur lesquelles se reposaient des jeunes encore blessé, certains dans des états plus graves que d'autres. Mais tous le monde essayait plus ou moins de s'en sortir. Certains luttaient pour rester en vie, d'autres pour permettre au grouper de le rester. Certains sortaient à la recherche de caisses, de matériel et peut-être de survivant, d'autres restait à la navette pour aider les blessés et la réorganisait. Le bras encore blessé mais pas soigné, Arthur continuait d'aider les blessés. Il faisait de son mieux du moins pour aider, il n'était pas infirmier et n'avait aucune connaissance en médecine. Il n'avait jamais eut la chance de même penser à s'intéresser à ce domaine. Orphelin Waldenite au destin tout tracé, il aurait déjà dû s'estimer heureux qu'on lui accorde un métier ? Ils auraient mieux fait de laisser leur chance à tous le monde car à présent on avait besoin de tellement de choses différentes pour si peu de compétences. Alors Arthur, qui n'en avait aucune si ce n'est l'observation faisait du mieux qu'il pouvait. Certes, il remarquait immédiatement une personne devenue plus pâle, transpirante, un lit qui se vide et qui se rempli, mais c'est tout et ce n'était tellement rien par rapport à Zack et Bellamy ainsi que tant d'autres jeunes qui affrontaient le froid et surtout la nature, Clarke et les autres se tuaient à la tâche pour les blessés. Et Arthur, bien que jeune avait décidé de ne pas rester à trembler de peur dans un coin, même s'il avait faim, même s'il avait froid, même s'il était épuisé, afin d'honorer ce travail acharné que réalisait les autres.

Il jetait un coup d'oeil autour de lui, tout était calme, bien trop calme mais pourtant lui n'arriverait pas à se poser. Il fallait qu'il bouge, trouve de quoi faire pour ne pas avoir à pensé à ce qu'il leur arrivait. C'était insensé. Quelques jours seulement avant, ils étaient encore dans l'espace, sur l'Arche. Arthur se voyait encore resté en prison pendant des années pour un crime qu'il n'avait pas commis, simplement car il était une victime voulant se sortir de cet enfer dans laquelle on le plongeait. Immédiatement, cela lui rappelait Willow. Arthur aurait jurer l'avoir aperçu dans la foule de personne que l'on transportait des cellules à la navette pourtant elle n'était pas parmi les survivants. Etait-elle morte ? Il l'espérait de tout son être. S'il pouvait faire des efforts avec tant de personnes, il savait qu'avec elle ça serait impossible. Il la détestait, elle avait gaché sa vie. Il souhaitait de tout son être qu'elle soit morte, et dans d'atroces souffrances s'il vous plait. Il sortait de ses pensées en entendant une personne jusque là inconsciente geindre, manquant même un battement de coeur sur le coup du sursaut. Immédiatement il allait vers cette jeune femme pour voir si tout allait bien, ses premiers mots furent de l'eau. Malheureusement il n'avait pas trouvé de réserve. Ils avaient eut l'idée de remplir certaines gourdes de neige qui avait fondu. Ce n'était pas vraiment savoureux mais c'était mieux que rien. Il allait lui chercher pour lui apporter, faisant au passage signe à Clarke pour lui indiquer qu'il fallait qu'elle vienne. Elle ne semblait pas plus avoir soigné sa jambe que lui son poignet, mais ça allait encore devoir attendre, jusqu'à ce que le membre lache, ou encore qu'ils ne tombent de fatigue. « Elle vient d'ouvrir les yeux, elle a eut soif…. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Clarke Griffin
Admin


Messages : 1839
Date d'inscription : 07/03/2017
Ft : Eliza TC
Crédits : Vava : Alaska / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Mar 8 Mai - 22:17



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Welcome to the new age

Navette des 100, Trikru

Insensé. Voilà le seul mot qui me vient en tête pour décrire ce qu'il se passe depuis quelques heures déjà. C'est de la pure folie. Pourquoi l'Arche nous a donc envoyé, nous, sur Terre ? Je sais pourquoi, bien entendu. Le manque d'oxygène. La Colonie qui se meurt de jour en jour. Mais, de là à m'être imaginée comme devenant un cobaye grandeur nature plutôt que d'être envoyée à la Dérive, il y a un gouffre ! Parce que très clairement, à l'heure qu'il est, j'aurai déjà dû rejoindre mon père. Une pensée qui me glace autant que l'air frais sur cette surface terrestre.  Car il fait froid. Terriblement froid. Surtout pour une nana comme moi qui a grandi à Phoenix, qui n'a jamais connu le froid ou même la faim, pas même une fois emprisonnée. L'avantage d'une mère au Conseil, sans doute. Mais, même si c'était différent, il est clair que j'avais toujours eu plus que les autres du Niveau 2. Plus à manger. Plus de couvertures. Plus de visites. Plus de distractions.. Pourtant, je n'en ai juste pas conscience de tout cela. Ce qui n'est pas plus mal. Me connaissant, je sais très bien que le jour où j'apprends la vérité concernant la vie sur l'Arche, je ferai tout pour rétablir un certain équilibre. Parce que je ne veux pas être une privilégiée et qu'à mes yeux, je ne le suis qu'à cause de la place de ma mère. C'est tout. Autant dire que cette vérité fera mal. Très mal. Autant que ma jambe me fait souffrir d'ailleurs, depuis notre atterrissage si .. doux. Par chance, ce n'est pas le programme du jour. Puis même, j'ai la tête bien trop occupée à me décarcasser pour prendre soins des blessés les plus graves, tout en ayant pas mal de remords de devoir déléguer certaines tâches plus simples à d'autres, même si cette aide me soulage très clairement. Mais, c'est l'inconvénient de vouloir toujours tout avoir sous les yeux, de tout avoir sous contrôle pour n'avoir à blâmer personne d'autre que soi-même si les choses tournent mal. Bienvenue dans le monde merveilleux de Clarke Griffin et toute sa complexité !

Ma jambe commence à avoir du mal à me supporter, si bien que j'ai du m'improviser une sorte de béquille pour me permettre d'aller de blessé en blessé sans trop tarder et sans trop forcer sur mon appui. Pourtant, je fais au mieux pour ne pas y porter trop d'attention. J'ai bien d'autres choses à faire que d'essayer de comprendre pourquoi je n'ai pas eu le droit à cette sorte de préparation. « Reste allongée encore un peu, tu veux bien ? » que je dis alors à une jeune demoiselle d'une dizaine d'années seulement alors que je termine de refaire son bandage, espérant que sa blessure finirait par avoir une apparence un peu plus rassurante. Mon regard se lève alors vers Arthur, qui semble déterminé dans son attitude à quelques pas de moi. Il semble avoir besoin de moi.. « Je reviens te voir bientôt. Essaie de fermer tes yeux, un peu. » Et un petit sourire, un peu figé se dessine sur mes lèvres, alors que je pose doucement ma main sur l'épaule de cette fillette pour lui faire comprendre que tout allait s'arranger. Ce, avant de rejoindre Arthur. Lui aussi est loin d'être en pleine forme.. « Elle vient d'ouvrir les yeux, elle a eut soif… » Il gère ce p'tit Arthur. J'accueille son information de ce même sourire, avant de me tourner vers la concernée. « Hey.. » que je lui dis alors en guise de petite salutation. « Attends, ne bouge pas. On va t'aider.. » que j'ajoute, tout en tournant mon regard vers Arthur, tout en empêchant cette autre blessée de se redresser. Je soupçonne certaines blessures qui ne sont pas visibles en un regard. Je me déplace alors de sorte à pouvoir soutenir sa nuque, tout en faisant un petit signe de tête à Arthur pour lui donner à boire. Mais, mon regard s'accroche sur son poignet toujours bien enflé. Une fois sa soif contentée, je me tourne vers Arthur. « Tout va bien, Arthur ? » Une question à laquelle je connais la réponse. Son poignet doit le faire souffrir. Vraiment. Et ça m'inquiète un peu vu le temps qui s'est déjà écoulé. Je fronce légèrement les sourcils en attendant sa réponse, tout en reposant la blessée le plus confortablement possible.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arthur Lance


Messages : 85
Date d'inscription : 27/12/2017
Ft : Chandler Riggs
Crédits : Little Birds

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Mar 29 Mai - 12:01

Il ne trouvait plus le sommeil depuis qu'un garçon l'avait réveillé en sursaut à cause d'une hémoragie qu'il avait tenté d'arrêter du mieux qu'il pouvait. Il ne savait pas si appuyer sur la plaie avait été la meilleure idée mais il avait réussi à peu près à ralentir le saignement et à accompagner Clarke dans le soin. Depuis il veillait sur les blessés de l'infirmerie naviguant inlassablement d'un point à l'autre dans l'optique de les soutenir du mieux qu'il pouvait. Pas de répits, pas de repos. Arthur se disait qu'il leur devait bien ça. On l'avait retrouvé rapidement et certain avait atterri plus loin. Il ne voulait pas voir d'autres personnes mourir. Parce que finalement s'il détestait l'Arche, il se disait que chaque personne ici n'avait pas demandé à se retrouver envoyé en enfer de force dans une navette même pas conçu pour atterrir convenablement.

Il avait immédiatement apporté de l'eau à la jeune blessée reprenant connaissance. Il avait essayé d'appeler Clarke mais il l'avait vu un peu occupé. Alors il restait auprès d'elle pour la rassurer et l'informer qu'on viendrait bientôt s'occuper d'elle. Arthur n'aurait jamais imaginé se retrouver dans une infirmerie, encore moins dans ces conditions. Il se revoyait encore souhaité à Raven de parvenir à s'enfuir de l'Arche et espérer qu'elle l'emmène en y parvenant. Il entendait la description de la Terre faite par l'Arcadienne. C'était un peu moins idyllique quand on y est.

Finalament le jeune orphelin avait vu la blonde s'approcher de lui lorsqu'elle avait enfin terminé avec la fillette, encore plus jeune qu'Arthur. Il se demandait comment on pouvait bien envoyé des enfants sur terre. Mais on le faisait visiblement. Très rapidement Arthur lui faisait un bilan très court. Elle avait ouvert les yeux et avait eut soif. Il avait été le plus rapide à agir. C'était son rôle un peu, tous les médecins de l'urgence était occupé sur des cas graves alors il s'était donné l'ordre de s'occuper des petits soins. Il voulait aider et pas resté dans un coin à pleurer. Il découvrait un trait de sa personnalité qu'il ne connaissait pas. Les temps difficiles révèlent toujours la vraie nature de l'homme. Le jeune garçon laissait maintenant faire Clarke qui s'adressait à la jeune femme en lui donnant des indications. Clarke se plaçait alors de façon spécifique auprès de la jeune femme pour soulever sa nuque sans vraiment la déplacer permettant aux jeunes garçons de la désaltérer un peu plus.

Une fois terminé, la médecin avait été à la rencontre de son assistant improvisé pour se soucier de lui, se demandant si tout allait bien. Il lui souriait hochant la tête, il ne voulait pas l'inquiéter pour rien. «  Ca va, j'ai encore un peu mal au poignet mais le bandage me tient bien. T'en fais pas ça peut attendre y a plus grave... » Il avait montré son poignet tout en parlant avant de le reposer. Il le faisait souffrir mais tant qu'il bougeait c'était au moins que ça n'était pas cassé et puis le froid endormait parfois plus ou moins la douleur. « Et ta jambe ? Je pense que tu devrais demander à quelqu'un de s'en occuper. Je t'aurais bien aidé mais ça me semble bien amoché pour mes compétences. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Monty Green


Messages : 108
Date d'inscription : 16/07/2018
Ft : Christopher Larkin
Crédits : Kai' (avatar), Anaëlle (signa)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Jeu 19 Juil - 23:48

Welcome to the new age
EXORDIUM.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cela ne faisait que plusieurs heures que vous étiez arrivé sur cette Terre. Cette Terre qui t'avait toujours fasciné et que tu rêvais de connaître un jour. C'était chose faite à présent. Mais jamais ô grand jamais tu n'aurais imaginé que tu aurais posé un pied ici pour servir de cobaye. Jamais tu n'aurais pu imaginer y aller un jour d'ailleurs. Pour toi ça n'était qu'un rêve comme un autre en prenant en compte la situation dans laquelle vous vous trouviez sur l'Arche. Un rêve d'enfant que tu n'avais jamais oublié pourtant, ne cessant d'y penser. Tu étais alors là, emmitouflé dans ton manteau déchiré de part et d'autre pour te protéger du froid. Tu avais l'habitude d'avoir froid, c'était malheureusement une sensation que tu connaissais, mais ici c'était différent. Le froid était plus mordant et rester statique trop longtemps n'était pas une bonne idée. Mais tu avais eu besoin de souffler un peu, alors te poser ici t'avait semblé la meilleure idée. Mais tu allais bien devoir retourner dans la navette pour aider ceux qui en avaient besoin. Tout le monde n'avait pas été aussi chanceux que toi. Certains avaient malheureusement perdu la vie, d'autres souffraient encore et même si ce n'était pas des gens que tu connaissais personnellement, ça pesait tout de même sur le moral. De ton côté, tu n'avais que des coupures plus ou moins grosses, il n'y avait donc pas eu grand chose à faire et bien que certains mouvements étaient encore douloureux, tu arrivais à bien te mobiliser. C'est pourquoi tu avais voulu apporter ton aide dans votre petite infirmerie de fortune tendit que d'autres étaient partis explorer les alentours. Regardant une dernière fois le ciel, tu étais donc retourné dans la navette, commençant à faire le tour des lits pour voir si tout le monde allait bien, enfin... Si aucun cas n'était en train de s'aggraver.

Puis ton attention avait été légèrement détournée, ton regard se posant sur Arthur et Clarke qui n'était pas très loin en train de s'occuper d'une des blessées. Sans attendre plus longtemps, voyant que les autres blessés étaient en train de dormir, tu t'étais approché du duo, demandant calmement.

- Vous avez besoin de quelque chose ici?

N'insistant pas plus, tu les avais écouté discuté jusqu'à entendre quelque chose qui te semblait assez important. Cela concernait la blessure de la blonde. Et même si c'était difficile de l'avouer, cette histoire te tracassait un peu, même si tu aurais préféré être de ceux qui se fichaient des soucis des autres. Pourquoi? Parce que Clarke était une phoenicienne. Une privilégiée. Une fille qui avait toujours vécu dans son petit confort sans se soucier de ceux qui comme toi vivaient dans des conditions parfois plus que difficiles. Ce n'était pas très gentil, mais tu te disais que comme ça, elle allait comprendre que la vie n'était pas qu'un conte de fées. Mais d'un autre côté il y avait ton toi réfléchi et pacifiste qui te disait que pour l'instant vous étiez tous dans la même situation. Que vous étiez tous des "délinquants" envoyés sur Terre pour servir de cobaye sans savoir la réelle raison derrière tout ça. Il fallait se serrer les coudes pour survivre et c'était maintenant qu'il fallait le faire, pas plus tard quand la situation allait vous dépasser. Attendant de pouvoir parler, tu t'étais alors joint à la conversation pour donner ton avis et proposer ton aide.

- Je suis d'accord avec lui, quelqu'un doit s'occuper de ta jambe parce que pour l'heure, tu es la seule à vraiment savoir quoi faire pour aider les blessés, ce sera bête qu'il t'arrive quelque chose. Je peux aider si besoin, dit moi juste ce qu'il faut faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Clarke Griffin
Admin


Messages : 1839
Date d'inscription : 07/03/2017
Ft : Eliza TC
Crédits : Vava : Alaska / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Sam 21 Juil - 14:24



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Welcome to the new age

Navette des 100, Trikru

Avouons le de suite, nos nouvelles vies sur Terre sont bien loin de ressembler à tous ces rêves que chaque résident de l'Arche nourrit au fond de lui-même. Enfin, pour ce qu'on va survivre de toute façon.. Je ne donne pas cher de nos chances de survivre, alors même que tous les scientifiques de là-haut s'accordent à dire que c'est encore trop tôt. Comment sommes-nous seulement censés survivre quand chaque bouffée d'oxygène -ou ce qu'il en reste-, nous ronge de l'intérieur, avec ce taux de radioactivité encore bien trop élevé pour nous permettre de survivre ? Ce n'est qu'une question de temps, avant que l'inévitable ne finisse par nous mettre à genoux. Tous. Sans distinction entre ceux qui s'en sont sortis sans casse de l'atterrissage et ceux qui ont clairement eu moins de chance. Et qui souffrent. Voir leurs visages se tordre de douleur, alors même que je fais au moins avec ce que j'ai sous la main pour au moins atténuer leurs maux, à défaut de les repousser.. C'est stressant. Vraiment, stressant. Je me demande, par moment, si j'avais pu être un peu plus en paix intérieurement en ayant fini à la Dérive, comme cela devait être le cas initialement. L'impression de se battre, pour rien au final, est une subtile torture. Un regard vers Arthur, qui prend clairement sur lui pour aider les autres m'arrache pourtant un léger sourire. Et pendant un moment encore, je fais ce que je sais faire le mieux : m'occuper des autres et ce, jusqu'à ce qu'Arthur ne m'appelle. Je le rejoins aussi vite que ne me le permet ma propre jambe, loin d'être une priorité. Elle tient le coup et le tiendra encore le temps qu'il faudra. « Ca va, j'ai encore un peu mal au poignet mais le bandage me tient bien. T'en fais pas ça peut attendre y a plus grave... » Fronçant les sourcils, mon regard va de son bandage à son visage. Je sais très bien que ces petites choses qu'on peut négliger car, a priori sans gravité, peuvent faire basculer les choses en un rien de temps. Je secoue doucement la tête de gauche à droite tout en m'occupant de cette personne allongée entre nous. Et il me prend de court, ne me laissant pas lui répondre. « Et ta jambe ? Je pense que tu devrais demander à quelqu'un de s'en occuper. Je t'aurais bien aidé mais ça me semble bien amoché pour mes compétences. » Ma jambe. Baissant la tête pour la regarder brièvement, l'une de mes mains s'y pose en douceur comme pour tâter le terrain. « T'inquiète pas pour moi. » que je lui glisse avec un petit sourire, aux coins de mes lèvres, se voulant presque rassurant. J'allais ajouter d'autres mots, mais nous voilà rejoint par ce fameux Monty, que je ne connaissais que de vue avant de partager le camp avec lui. « Vous avez besoin de quelque chose ici? » S'il a quelques heures de repos sous la main, ou un peu de courage en stock, je prends. Malheureusement : impossible de lui demander de telles choses. Le courant d'air assez frais qui se fait parfois ressentir à l'intérieur m'oblige presque à relever cette couverture étendue sur cette jeune blessée. Lançant un regard vers Arthur, j'hausse doucement les épaules en me redressant. « On commence à manquer un peu d'eau.. » que je glisse tout en baissant les yeux. Une tâche qui est loin d'être bien amusante à remplir, mais qui est pourtant plus que nécessaire. Entre les besoins de chacun, les tissus imbibés de sang à dégorger au mieux.. Elle part très vite. « Je suis d'accord avec lui, quelqu'un doit s'occuper de ta jambe parce que pour l'heure, tu es la seule à vraiment savoir quoi faire pour aider les blessés, ce sera bête qu'il t'arrive quelque chose. Je peux aider si besoin, dit moi juste ce qu'il faut faire. » Relevant la tête vers Monty, mon regard croise le sien. S'ils s'y mettent à deux.. Heureusement que Zack est parti avec le groupe de Bellamy, il s'y mettrait aussi ! « Ce n'est pas possible, pour le moment. » que je finis par avouer, simplement. « On perdrait du temps, ça peut encore attendre. » Promis, dès que les choses se calmeront un peu au niveau des soins à faire, j'irai demander de l'aide. A Monty, même, s'il le souhaite. Puis, je ne sais pas combien de temps cela pourrait prendre ni même quand le groupe partie en exploration finira par rentrer au camp. Et encore moins dans quel état. « Juste.. Le temps que le groupe revienne. » Un petit ajout, juste pour leur faire comprendre que j'ai saisis leur message. Du coup, j'en profite pour tenter un petit changement de sujet un peu.. hasardeux. Mais qu'importe. « Tu as déjà mangé quelque chose, Arthur ? » Une vraie maman poule, je me fatigue moi-même. Passant d'Arthur à Monty, j'ajoute à l'adresse de ce dernier. « Du nouveau de l'autre moitié de la navette ? » Parce que clairement, beaucoup sont inquiets d'être ainsi séparés. Sans savoir où les autres ont pu s'échouer. Encore moins s'ils sont en vie.. Cela ne fait que quelques heures qu'on est sur Terre, je me doute que sa réponse va être négative. Le matériel n'est forcément pas au top avec ce crash. Mais, peut-être se rapproche-t-il du but. Ce qui serait déjà une belle avancée..



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arthur Lance


Messages : 85
Date d'inscription : 27/12/2017
Ft : Chandler Riggs
Crédits : Little Birds

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Jeu 6 Sep - 19:35

Arthur se sentait enfin utile, prenait sur lui. Il ne sentait honnêtement presque plus la douleur ou plutôt il s’y était habitué, car le moindre choc lui faisait incroyablement mal. Mais il ne se plaindrait pas, pas tant que tant de blessés se trouveront dans des états plus graves que le sien. Ils étaient dans la même galère maintenant, seuls et abandonnés. C’était nouveau pour certain, Arthur lui avait l’habitude de ce sentiment, c’est sans doute pour cela que malgré son jeune âge et ses peurs, il soit l’un des premiers à avoir réussi à réagir, bien qu’il se révèle évidemment moins utile ici que Clarke ou même Bellamy. Et c’est pour cette raison que le jeune Lance minimisait sa blessure, se contentant de ce vulgaire bandage de secours, censé être vite compensé par une attelle. Ca pouvait attendre, ce qui ne semblait pas être au gout de la phenicienne qui commençait à sérieusement s’inquiéter. C’était nouveau pour lui. Il était si souvent invisible, et voilà qu’à peine sur terre, on le prenait sous son aile. Dans tous les cas, le waldenite ne laissait pas le temps à Clarke de répondre, lui rappelant qu’elle était grièvement blessée à la jambe et que ça pouvait rapidement s’empirer. Lui ne pourrait pas, il avait apprit il y a une heure à faire un point de compression et à réaliser des bandages, de la à aider une blessure plus grave, il y avait un grand pas.

Evidemment, dans son cas à elle, elle lui disait de ne pas s’inquiéter. Ils étaient bien plus semblables que ce qu’il n’aurait jamais pu imaginer. Ils semblaient fonctionnés pareil. Leur seul vraie différence, c’était que l’un avait eut la chance de naitre au bon endroit et pas l’autre. Maintenant ils en étaient au même point. Arthur n’avait finalement rien pu répondre avant que quelqu’un ne les interrompe. Marty ou Monty quelque chose comme ça. Il ne le connaissait que de vue sur l’Arche et sur terre, il n’avait pas encore eut l’occasion de lui parler. « Je m’en charge » Heureusement pour eux, de l’eau ils en avaient maintenant une bonne quantité même si cela avait été dévastateur pour eux durant la nuit. Arthur attrapait la gourde d’eau qu’il tenait de sa main encore en forme. Il ne put retenir son sourire quand Monty confirmait ses dires concernant sa jambe. Si encore elle avait été lambda, Arthur aurait compris mais elle faisait partie des rares médecins, elle avait besoin de ses quatre membres. « Je te fais confiance Clarke » Il lui souriait, reculant d’un pas avant qu’elle ne l’aborde lui demandant s’il avait mangé. « Non mais j’ai vraiment pas faim… » Rien que l’idée de manger lui donnait la nausée. Finalement elle s’adressait à Monty pour lui demander des renseignements. L’autre moitié de la navette. Arthur lui en profitait pour quitter l’intérieur de la navette pour aller amasser de la neige qui devrait rapidement fondre à l’intérieur de la navette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Monty Green


Messages : 108
Date d'inscription : 16/07/2018
Ft : Christopher Larkin
Crédits : Kai' (avatar), Anaëlle (signa)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Dim 9 Sep - 3:50

Welcome to the new age
EXORDIUM.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ça avait été plus fort que toi. Malgré les préjugés que tu avais envers Clarke simplement à cause de son lieu de naissance tu voulais l'aider. Aussi bien parce que tu avais bien remarqué qu'elle semblait la mieux placée pour s'occuper des blessés, parce que ce n'était pas non plus le moment de se prendre la tête sur un détail d'origine, la situation étant bien plus importante et peut-être aussi parce que tu ne voulais pas voir quelqu'un de plus allongé sur un lit à souffrir silencieusement. En si peu de temps vous aviez déjà perdu trop de monde à ton goût et tu avais bien peur que ça ne s'arrête pas là. C'est pourquoi tu t'étais imposé, proposant ton aide même si le domaine médical était loin d'être quelque chose que tu maîtrisais pour le moment. Mais tu n'étais pas stupide, avec les bonnes consignes et en faisant bien attention, tu te sentais capable de le faire. Sûrement pas parfaitement mais ça pouvait dans tout les cas être mieux que rien. Tu attendais donc la réponse de la blonde et à cette dernière tu t'étais pincé légèrement les lèvres. Elle marquait un point, ce n'était peut-être pas le moment approprié et les quelques personnes se réveillant le prouvait bien. Tu avais donc hoché la tête à la suite, montrant que tu retenais.

- Bien, je n'insiste pas.

Et tu espérais que le petit groupe parti explorer les environs allait s'en sortir. Qui sait sur quoi il pouvait tomber? Toi qui étais généralement positif, avec les dernières heures tu avais du mal à te focaliser que sur les bons côtés de votre arrivée Terre. Découvrir le vent, la fraîcheur de la neige, les arbres, la sensation de marcher sur un sol qui n'est pas entièrement plat. Tout ça c'était magnifique, si nouveau. Si la situation avait été différente, tu serais surement parti explorer un peu les environs pour y découvrir de nouvelles plantes, regarder le paysage, simplement pour profiter de cette liberté qui venait de s'offrir à vous. Mais les choses s'étaient passées autrement. La réalité avait pris le dessus. Ça aurait été beaucoup trop beau si tout c'était passé comme prévu. Et tient, un deuxième retour à la réalité en entendant la question de la blonde. Des nouvelles de l'autre moitié de la navette... Tu aurais tellement voulu donner une réponse positive. Ça t'aurait enlevé un poids en moins sur les épaules parce que bon, ne le cachons pas, ne pas savoir comment aller les autres et surtout ne pas savoir si ton meilleur ami s'en était sorti ça te pesais vraiment. Jasper était comme un frère à tes yeux, un membre de ta famille. Dans tous tes souvenirs il était là, que ce soient les bons ou les mauvais. Alors le simple fait d'imaginer qu'il pouvait lui être arrivé quelque chose tu en avais eu un pincement au cœur, ce qui c'était très bien entendu dans ta voix lors de ta réponse.

- Non, aucune...

Pas besoin d'en rajouter. Aucune nouvelle et aucun moyen de les joindre. Vous ne pouviez qu’attendre et vous occuper de ceux présent ici. Ce que tu avais recommencé à faire d'ailleurs pour te changer un peu les idées. Ton regard c'était ainsi posé sur un gars qui était en train de se réveiller, essayant en vain de se lever. Tu t'étais donc approché, lui disant que ce n'était peut-être pas le moment et il t'avait répondu qu'il voulait juste trouver une autre couverture pour se réchauffer. Il était en plein courant d'air, ça ne t'étonnais malheureusement pas. Tu t'étais donc tourné vers Clarke, ne voulant pas déranger Arthur qui s'occupait de l'eau.

- Il y a encore des couvertures de libre?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Clarke Griffin
Admin


Messages : 1839
Date d'inscription : 07/03/2017
Ft : Eliza TC
Crédits : Vava : Alaska / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Lun 17 Sep - 21:19



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Welcome to the new age

Navette des 100, Trikru

Heureusement, je ne suis pas seule. Dans un tel cas, il est clair que j'aurai perdu pieds et que j’enchaînerai les gaffes les unes après les autres. Mes mains, dont l'agilité n'est pourtant plus à prouver au cours de mes études, n'ont pas cessé de passer d'une propreté toute relative à grand coup d'eau bien fraîche -et froide-, à cette fameuse couleur rouge sang. C'est nouveau, ça, pour moi. Jamais sur l'Arche je n'ai eu à gérer de telles blessures autrement que sur le plan purement théorique. Et même, les quelques blessures plus graves que j'ai pu panser n'étaient qu’occasionnelles. Elles ne me tombaient pas toutes dessus au même moment. Je n'ai, bien évidemment, pas de gants ni même de blouse et c'est pour ça que toutes ces petites mains m'aidant, ainsi que les miennes, ont toutes besoin d'énormément d'eau avant de passer de plaie en plaie, de blessé en blessé. Même mes vêtements sont bien tâchés depuis toutes ces heures de lutte pour sauver les quelques vies qui hésitent encore à se laisser aller à une mort certaine. Mais, je sais que c'est mon rôle. Que je dois juste faire au mieux, peu importe combien de sang se mêle à celui de ma propre blessure. Depuis gamine, j'avais cette envie de me rendre utile aux autres. Et, visiblement, notre arrivée sur Terre n'est que le début..

Parmi ces personnes autour de moi, il y a bien entendu Macy. Mais, aussi Arthur et Monty. On n'est jamais de trop face à cette petite situation de crise. Une appellation qui colle bien à la situation. Mais, ce n'est pas le moment de flancher. Et alors que je réponds à Monty qu'on risque de manquer d'eau bien rapidement, je souris, légèrement, en voyant l'énergie qui sommeille encore chez Arthur qui, clairement, se surpasse. « Je m’en charge. » Je l'en remercie de ce même sourire. Manque de chance pour moi, ces deux-là, bien que formant un renfort plus qu'apprécié, n'hésitent pas à mettre ma propre blessure, qui attend pourtant sagement, sur le devant de la discussion. « Je te fais confiance Clarke. » Si cela sonne comme des mots bien attentionnés, je sais aussi qu'il risque bien de remettre le couvert plus tard, si je ne m'en charge pas. Mais, ce sera fait. Juste, pas maintenant. « Merci.. » que je réponds presque dans un murmure, me doutant qu'il risque de ne pas m'entendre de toute façon. Mais, un remerciement nécessaire mine de rien, parce qu'il n'insiste pas et me laisse gérer ceux qui ont eu encore moins de chance que moi. Ce qui est d'ailleurs confirmé par Monty. « Bien, je n'insiste pas. », que je remercie aussi d'un petit sourire, avant de virer complètement de sujet. « Non mais j’ai vraiment pas faim… » C'était prévisible comme réponse. Il semble évident que ce p'tit Arthur me ressemble pas mal sur ce point, et qu'il ne se permettra de ne penser à lui que lorsque les choses se seront un peu tassées tout autour. Ce qui, je le reconnais, n'est pas forcément et toujours la meilleure chose à faire. Mais, comment lui en vouloir d'avoir le ventre noué face à tout ce qu'il peut voir ? A mon tour de capituler, sur le moment. « Pas d'soucis. » que je glisse, simplement, en le voyant filer chercher de la neige, avant de reporter mon regard vers Monty. « Non, aucune... » J'en soupire, tout en passant l'une de mes manches sur mon front. J'ai beau ne pas avoir de couverture sur les épaules, ni même un manteau des plus épais : j'ai chaud. Ou peut-être est-ce aussi tout ce stress qui m'habite depuis ces dernières heures et que je camoufle autant que possible. Cela serait tellement plus simple si on savait où se trouve cette fameuse autre partie de la navette. Pas mal de gens sont inquiets et ça se comprend.. Et surtout, je me dis que s'il est encore compliqué de contacter cette autre moitié, cela l'est encore plus pour entrer en communication avec l'Arche. Et qu'est-ce que je ne donnerai pas pour avoir le soutien et les conseils de ma mère.. Je n'ose même pas le question au sujet de l'état des radios.. Du coup, je me remets à ma tâche en silence, ne relevant la tête que lorsque Monty me parle à nouveau. « Il y a encore des couvertures de libre? » Ah les couvertures.. Elles aussi sont un vrai problème. Et j'espère tellement que le groupe parti dans les alentours va encore en trouver dans des caisses parce que sinon, ça risque d'être.. compliqué. « Normalement, oui. Il doit y en avoir encore quelques unes qui traînent.. Là-bas, près de la grosse caisse médicale. » Des mots que j'accompagne d'un signe de la tête vers ma gauche, c'est tout ce que je peux donner comme indication, alors que je m'occupe de terminer un nouveau bandage comme je le peux, sur une cuisse bien amochée. Au même moment, le blizzard se lève à nouveau et s'engouffre dans la navette, faisant s'envoler pas mal d'affaires éparpillées un peu partout, même si on est un peu en retrait. Heureusement, d'ailleurs. J'en frisonne, alors que je me rends compte qu'Arthur est dehors au même moment. Impossible de ne pas questionner Monty, alors que je serre ma veste autour de moi. « T'as vu Arthur revenir ? » Il faudrait vraiment qu'on trouve un moyen pour fermer cette foutue porte aussi..



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arthur Lance


Messages : 85
Date d'inscription : 27/12/2017
Ft : Chandler Riggs
Crédits : Little Birds

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age Mar 9 Oct - 12:05

Arthur savait parfaitement que Clarke n’en démordrait pas et qu’elle ne se soignerait pas tant que chacun des blessés ne serait pas stable. Cette générosité l’étonnait parce que les phéniciens n’étaient pas forcément connus pour cette qualité. A croire qu’on ne pouvait juger les autres selon leur origine, même provenant de la fille d’une conseillère. Arthur n’aurait jamais cru se rattacher en si peu de temps à elle, mais elle était ce qui se rapprochait le plus de ce qu’il voulait être à cet instant. Parce que maintenant il n’y avait plus d’Arche ni de secteur. L’orpheline détestait l’Arche pas les survivants. Maintenant ils étaient ensemble et il voulait faire tout ce qui est en son pouvoir pour tenter de les aider. Malheureusement, né waldenite et enfant de criminels, on ne lui avait laissé que trop peu de chance et de limite dans ses compétences alors il faisait comme il pouvait. Il était intelligent pourtant Arthur et il aurait sans aucun doute fait des miracles en médecine. Il apprenait vite rien qu’en imitant Clarke et les autres médecins. Il allait faire de son mieux.

En attendant, il fallait remplir les gourdes et Arthur ne disait pas non à l’idée de prendre une bouffée d’air frais. C’était tellement nouveau pour lui mais c’était revigorant. Sentir la fraicheur gagné ses poumons, le froid caressé sa peau, sentir ses poils se redressé. Ca ne soignait pas tous les maux mais ça lui faisait du bien. C’est à genou qu’il remplissait les récipients de neige sans se soucier de son bas humide qui lui refroidissait les genoux. Il regardait au loin, se demandant bien ce que pouvait ressentir les autres encore à l’extérieur. Il ne les connaissait même pas mais il s’inquiétait pour eux. Et pour ceux à l’extérieur à les rechercher. Lui n’avait pas assez de courage pour y aller et il aurait été un boulet pour eux avec son poignet. Il irait plus tard, il se le promettait.

Ce n’est qu’au bout de plusieurs minutes qu’Arthur revenait à ses esprits lorsque le blizzard se lève. D’une minute à l’autre, un vent plus fort le touchait glaçant immédiatement ses os. Il peinait à se redresser et manqua même de laisser l’une des gourdes se faire emporter par le vent. Non hors de question, par chance il l’avait rattrapé sans trop s’éloigné de la navette. Une fois à nouveau chargé, le jeune Lance ne se laissait pas prier pour retourner sur la navette à nouveau et être déjà un peu plus au chaud. En si peu de temps, il était à nouveau trempé et frigorifié. Il n’avait pas imaginé la vie sur terre ainsi. Silencieusement, il avait été posé les gourdes d’eau dans un coin avant de frotter ses vêtements. D’un regard il voyait Monty et Clarke tous les deux par là-bas mais il restait là, observant les blessés. Il aurait pu être parmi eux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/04/2482] Welcome to the new age

Revenir en haut Aller en bas

[17/04/2482] Welcome to the new age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Frontières de Trikru :: Boudalankru (Rock Line, Le Clan des Rocheuses) :: Camp des 100 (1) :: Précédemment dans le Camp des 100 (1) ...-