AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les personnages de la S5 (+ Madi) ne sont pas jouables pour le moment (ils seront ajoutés dans les PV lorsqu'on en saura plus sur eux !)
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

Maybe we can save each other ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Elya Wolff


Messages : 136
Date d'inscription : 28/02/2018
Ft : Ivana Baquero
Crédits : Avatar de Niniel a.k.a notre petit Roro <3.
Signature de <Wiise>
Code RP de <Sleepy>

Inclement Earth

MessageSujet: Maybe we can save each other ? Dim 6 Mai - 11:06

fourchette tempo:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maybe we can save each other ?



Elya & Varian

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Putain mais qu’est-ce que je fous là ?] Cette pensait trottait dans l’esprit de la jeune camelotienne depuis de nombreuses minutes déjà. Sérieusement, qu’est-ce qu’elle foutait à Azgeda, elle était suicidaire ou quoi ? Ça ne lui avait pas suffi d’être arrachée à sa famille 15 ans plus tôt que maintenant, elle se retrouvait en position de faiblesse dans une ville qui semblait détester les gens originaires du ciel et qui semblait prôner l’esclavage. Certes, elle n’était pas née là-haut et certes, presque personne sur cette Terre – pour ne pas dire personne ne savait que dans son sang coulait celui du peuple du ciel mais tout de même, elle était bien imprudente de s’aventurer sur ces terres hostiles qui ne voulaient sûrement pas d’elle – et seule, qui plus est. Encore si elle avait été accompagnée d’un homme fort et imposant ou d’une quelconque autre personne, elle aurait peut-être parue moins « faible » mais pour l’heure, elle était vulnérable et s’il y avait bien une chose que la camelotienne détestait, c’était être faible, accessible et vulnérable. Et alors qu’elle continuait de se demander ce qu’elle pouvait bien foutre ici, elle se fit la réflexion qu’elle pourrait se trouver une proie pour la nuit. Après tout, qu’y a-t-il de mieux que de faire ce dans quoi elle est le plus douée à savoir manipuler et voler ? C’est ainsi que, déterminée, la vagabonde se rendit sur le marché d’Evela’d, la capitale d’Azgeda, espérant cependant ne pas y faire de mauvaise rencontre auquel cas rien ni personne ne pourrait la sauver.

Alors qu’Elya vaquait sur le marché, cherchant une proie qui se voudrait facile et docile, il lui arrivait ci-et-là de glisser ses mains un peu partout pour empocher quelques trésors. Avec le temps, elle avait pu peaufiner ses techniques et il devenait alors rare qu’elle se fasse choper, heureusement pour elle. Aujourd’hui, cependant, la louve avait décidé de jouer la carte de la prudence. Une fois encore, elle ne pouvait pas ignorer où elle était, les Azgeda faisaient partit des pires personnes sur cette Terre (ouais, Ely avait des préjugés plutôt pas mal) et si elle ne se gênait pas pour voler quelques objets ci-et-là, elle le faisait cependant avec une extrême attention et pas autant de fois qu’elle ne l’aurait voulu. Ses yeux furetaient l’assemblée, et ses gestes étaient contrôlés. Elle cherchait la proie idéale, quelqu’un non pas faible mais peut-être influençable, qu’elle pourrait manipuler, contrôler et voler, comme elle se faisait un malin plaisir de le faire. Et cette proie, elle finit par la voir une poignée de minutes plus tard, accompagné d’un homme qui ne semblait guère imposant et qui ressemblait plutôt a elle-même, quelques années auparavant, alors qu’elle était encore au service de Kato. Le plus jeune des deux, qui ne devait pas avoir plus de 17 ans, semblait s’ennuyait fermement. Léger sourire aux lèvres, c’est une Elya déterminée et dans la peau d’une vraie louve qui s’approcha des deux hommes, prête à séduire le premier, qui semblait être « supérieur » à l’autre. Et elle sembla avoir raison puisque, quand elle ne fut qu’à quelques pas d’eux, elle reconnut une marque sur le visage du plus vieux, la marque de l’esclave. Si Elya ressentit une légère peine pour lui, elle détourna cependant le regard pour se concentrer sur son maître et uniquement lui. « Salut, alors tu vends des trucs intéressants ? » Sourire charmeur, yeux papillonnants et posture mettant ses atouts en valeur, tout dans l’attitude de la louve semblait crier à la luxure. Profitant du regard du plus jeune posé sur elle, elle subtilisa un premier objet de valeur sans vraiment se soucier du regard que pourrait lui porter son esclave. « Je suis Elya. Et quel prénom peut porter un bel homme comme toi ? » demanda-t-elle tout en glissant un regard à l’esclave. Elle ne savait pas s’il l’avait vue voler cet objet et si c’était le cas, elle se demandait vraiment s’il oserait la dénoncer pour plaire à son maître ou si, au contraire, il se tairait et la protégerait. Montrant celui-ci du regard, d’ailleurs, elle rajouta une seconde plus tard « Et toi, qui es-tu ? » Regard plissé, sourcils froncés, elle le regardait un air de défi dans le regard. Oh, et puis s’il la balançait, elle pourrait toujours tuer son maître, elle ferait alors d’une pierre deux coups...

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall
Membre à l'honneur


Messages : 506
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Lydie (avatar) astra (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Maybe we can save each other ? Mar 8 Mai - 21:35

Maybe we can save each other ?
ft. elya

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En temps normal, c'était avec Ada, la mère de famille qu'il effectuait ce qu'il aimait bien appeler les « voyages ». les journées où il sortait du village de Missi pour découvrir de nouveaux horizons. C'était avec Ada qu'il allait à la capitale pour l'assister dans ses opérations médicales. Mais aujourd'hui, c'était avec le premier fils de cette dernière qu'il s'y rendait. Ael était le fils aîné, et avait tout comme sa grande sœur un caractère bien trempé. Il disait tout ce qu'il lui passait par la tête et ne se privait jamais de le critique, de l'insulter. « Je compte sur toi pour faire profil bas. » Sans même lui lancer un regard pour s'assurer que Varian l'avait bien entendu et compris, Ael pressa le pas. Oui, il serait sage comme une image. Il était là uniquement pour ne pas que son jeune maître se retrouve à voyager seul. Et pour porter ses affaires également, car Ael comptait dormir ici ce soir.

Il n'avait jamais aimé cette ville. Jamais. Il trouvait les gens odieux, les gens le trouvait monstrueux... rien allait. Il le savait, il n'était pas d'ici, et les gens de la région n'aimaient pas les étrangers. Avec le temps, il avait cru pouvoir s'y faire mais... il y avait toujours ce petit quelque chose qui coinçait. Cette peine d'être mis à part et soudain, la réalité : il n'était qu'un esclave, un objet ici, rien de plus. Ses maîtres le lui rappelaient tous les jours. Il effleura du bout de ses doigts brûlés la marque hideuse qu'il avait sous la joue, comme pour voir si elle était bel et bien là. Toujours. Elle ne le quitterait jamais. « Pfft, pourquoi ça doit être à moi de vendre toutes ces babioles hein ? » Ael se plaignait, et dans cette catégorie, il était un vrai champion. C'était à lui parce que son père voulait lui donner le sens des affaires et le responsabiliser. Mais ça, Varian se garderait bien de le lui dire. Il n'ouvrait la bouche qu'en cas de nécessite hors, répondre aux plaintes de Ael... ça n'en était pas une. « Et tasse toi un peu, tu es trop grand. » Obéissant il se ratatina un peu, baissant les yeux. Il était complexé par sa petite taille et Varian était géant. Alors forcément...

Ce fut une voix de femme qui lui fit relever la tête. Elle avait un de ses sourires charmeurs que Varian trouvait autrefois adorable. Mais... Mais tu sentais que quelque chose n'allait pas, mais tu ne savait pas encore quoi. Le sourire, la posture... Du coin de l’œil il la vit chaparder quelque chose et il comprit. Son jeune maître se faisait tout bonnement voler. Elle se présenta, Ael lui répondit et quant à Varian... Tu étais partagé. Partagé entre l'envie de tout dire à Ael parce que c'était ton devoir, et qu'il s'en rendait compte il allait de toute façon passer ses nerfs sur toi. Mais tu étais aussi tenté par ne rien faire, laisser couler. Le voir se faire rouler... Il n'y avait rien de plus jouissif. Et tu avais tellement de moments comme ça... « C'est mon esclave. » répondit Ael à sa place. Varian referma la bouche qu'il avait ouverte pour répondre et hocha de la tête pour confirmer ses dires. Toujours muet il rendit le regard plein de défi de la jeune femme et fronça légèrement les sourcils. Qui était-elle ? Et pourquoi diable fallait-il que ce genre d'incident tombe sur eux ? « Comment tu la regarde toi ? Arrête ça de suite. » Il se tourna vers Elya, tout sourire. Ael était rentré en mode charmeur et Varian se retint de lever les yeux au ciel. Cela faisait  trois ans qu'il subissait les enfants d'Ada. Des trois, Ael était le tombeur né. À son grand désespoir. « Je suis désolé, de temps en temps, il oubli sa place. » Il se frotta nerveusement la nuque, gêné par la situation. « Je peux vous offrir quelque chose ? » Il ne savait pas si le charme de Ael opérait, mais celui de la jeune femme lui, semblait bien réussir.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elya Wolff


Messages : 136
Date d'inscription : 28/02/2018
Ft : Ivana Baquero
Crédits : Avatar de Niniel a.k.a notre petit Roro <3.
Signature de <Wiise>
Code RP de <Sleepy>

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Maybe we can save each other ? Lun 9 Juil - 21:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si Elya ne montrait rien en apparence – elle ne le faisait jamais, il n’en restait pas moins qu’à l’intérieur, elle n’était pas aussi à l’aise. Elle sentait, elle savait que ce jeune homme – dont le nom lui était encore inconnu, venait de la voir voler une de ces babioles que son maître vendait. Ainsi, autant elle portait sur son visage un masque de défi, autant, à l’intérieur, elle transpirait, elle avait peur. Ça ne lui était pas arrivé depuis de nombreux mois, en réalité. Elle faisait toujours très attention quand elle volait, encore plus  à Azgeda qui n’était pas une ville très réputée pour le charme de ses habitants. Si quelqu’un la prenait, elle finirait morte. Ou pire, esclave. Et par Raesia, elle n’avait aucune foutue envie de revenir au service de quelqu’un. Ses années auprès de Kato, d’Aderyn et des autres lui avaient servit de leçon. Ainsi, elle jeta un léger coup d’œil subtil derrière elle. La foule lui permettrait peut-être de s’enfuir, si elle devait en arriver là ? Oui, sûrement. Du moins, elle l’espérait. Mais une frêle femme comme elle réussirait-elle a semer un homme fort et entraîné d’Azgeda, elle en doutait… « C’est mon esclave. » La voix du jeune homme la sortit de ses pensées et elle se força d’ailleurs à lui adresser un léger sourire, toujours aussi charmeur pour ne pas perdre de vue son objectif principal. « Comment tu la regarde toi ? Arrête ça de suite. » Fronçant les sourcils, Elya ne put s’empêcher de poser sa main sur le bras d’Ael quand il se retourna vers elle, toujours dans cette attitude de charme, d’envie, de manipulation. « Je suis désolé, de temps en temps, il oubli sa place. » Si elle devait être honnête, la louve avouerait alors que cette phrase l’énervait. Elle n’faisait pas dans les sentiments, plus depuis la mort d’Aderyn, mais elle avait été plus ou moins à la place de cet esclave, il y a quelques années et l’attitude d’Ael lui rappelait celle de Kato. Ainsi, et pour une raison qui lui échappait, elle voulait donc… Non pas aider son esclave, mais… l’arnaquer encore plus. « Je peux vous offrir quelque chose? » finit-il par demander, poussant les lèvres d’Elya a s’étirer en un vrai sourire, cette fois, quoi que teinté d’un sentiment de victoire. Jetant d’abord un coup d’oeil à l’esclave dont elle ignorait toujours le nom, Elya haussa les sourcils en sa direction et finit par reporter son attention sur Ael, puis se pencha vers lui. « Peut-être as-tu un campement, non loin d’ici ? Nous pourrions nous y retrouver pour avoir plus… d’intimité. » Sa voix était suave, elle laissait volontairement planer une sorte de tension entre eux, prononçait ses mots avec lenteurs pour qu’il s’imprègne de chacun de ses mots. Et, bien sûr, alors qu’elle était penchée vers lui, lui ôtant toute visibilité sur son stand, elle lui subtilisa quelques autres objets de valeur, sans se cacher de son esclave, cette fois.

Heureuse de voir que son charme semblait opérer, la camelotienne aux airs de terrienne se recula lentement, puis haussa un sourcil en la direction du plus jeune, qui était peut-être flatté qu’elle s’intéresse à lui. Quoi qu’il en soit, il sembla apprécier l’idée puisqu’il sembla décidé a abandonner son étalage pour accompagner la louve qui se faisait un plaisir de voir cette scène. « Quelque chose à dire à ton maître, peut-être ? » souffla-t-elle près de l’esclave, de sorte que son maître ne puisse entendre. Toujours cette lueur de défi dans le regard, elle espérait qu’il serait comme elle, qu’il se servirait d’elle pour se venger plus ou moins, pour sentir la défaite dans les yeux de son maître, la colère de s’être fait arnaqué, l’humiliation de s’être fait berné ainsi par une femme, qui plus est. Haussant les épaules, Elya finit cependant par suivre le chemin, se forçant à parler de tout et de rien avec le fameux Ael durant le trajet qui menait jusqu’à leur campement. Ah, quel naïf homme il faisait là… Arrivé là-bas, un genre de malaise s’empara du corps de la louve qui, pourtant, essayait de le cacher au mieux pour ne pas éveiller les soupçons du jeune homme. « C’est… coquet, comme campement. » annonça-t-elle stupidement, tâchant de paraître impressionnée et heureuse d’être ici.
Et voilà, c’est sûrement à partir de maintenant que les choses allaient se corser…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall
Membre à l'honneur


Messages : 506
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Lydie (avatar) astra (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Maybe we can save each other ? Mar 10 Juil - 22:10

Maybe we can save each other ?
ft. elya

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ael allait se faire avoir. Et en beauté. Il était tellement arrogant, fier de lui et surtout, friand de bonne compagnie qu'il n'allait pas résister et tomber dans le piège de cet inconnue. Il n'avait aucune idée de ce qu'elle souhaitait précisément. Peut-être qu'elle voulait juste de la compagnie pour un soir, et que l'homme qu'elle venait de voler tombait à pic. Ael n'était pas laid mais... Mais tu de toute façon tu pensais la même chose de tout le monde : plus aucun charme n'opérait sur toi, et plus personne ne te faisait aucun effet. D'abord tu avais trouvé ça horrible et puis tu t'y étais fais, comme tout le reste. Quand la jeune femme s'adressa à lui il secoua la tête, soudain pris de panique. Non, non s'il le lui disait maintenant c'était fini ; Ael lui en voudrait de ne pas avoir réagit plus tôt. Et il serait puni. Et tu ne voulais pas être puni, n'est-ce pas Varian ?

« Toi tu restes ici. » lança Ael d'un ton impétueux en lui faisait signe de reculer. Varian baissa la tête. D'accord, il avait compris. Il allait laisser... ces deux faire ce qu'il avait à faire. Tu allais rester dehors à attendre que le temps passe, qu'elle lui fasse la discussion, que Ael étale tous ces exploits de jeune guerrier. Varian s'assit par terre et regarda ses pieds un instants. Ils avaient installé (ou plutôt il, avec Ael qui lui hurlait des ordres dans les oreilles) leur campement en un temps record avant de se rendre au marché. Varian devait garder les affaires dehors tandis que Ael faisait sa vie dans l'auberge qui abritait leur campement pour les quelques nuits qui passerait ici.

* * *


Ce furent les cris de Ael qui le ramenèrent les pieds sur Terre. Tu avais à peine réussi à fermer l’œil pour te reposer que voilà, il revenait à la charge. « Variiiiaaaaan ! » Il hurlait son prénom, et non pas l'un des surnoms qu'il lui donnait habituellement, et ça, ça sentait mauvais. Il se redressa, enfila son manteau qu'il avait mis sur lui comme une couverture et se précipita vers son jeune maître qui venait vers lui, le visage déformé par la rage. Il agitait les bras dans tous les sens en lui hurlant des mots qu'il n'avait pas encore appris – sans doute des injures – et l'attrapa par le col, en se hissant sur la pointe des pieds. « Viens par là... » siffla t-il d'un ton mauvais. Qu'est-ce que j'ai fais ? Qu'est-ce que... Avec toi j'avais moins peur qu'avec Ada ou Aya mais... Mais tu restais effrayant à ta manière, Ael. Sans ménagement et avec une force qu'il ne tirait d'il ne savait trop où, Ael le balança dans la pièce qui devait lui servir de chambre. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'il nota que son jeune maître n'était pas totalement habillé. « Toi, tu vas rester là, et garder un œil sur cette sale garce. Je vais chercher des gardes et à mon retour, on fera la peau à cette voleuse. » Ses yeux se rivèrent aussitôt sur la sale garce en question. La fille de tout à l'heure. « Oui. » Ael avait pris soin de... de l'attacher. Il lui flanqua une claque dans le dos et tourna les talons en pestant. Muet, il se retourna face à la jeune femme et plissa les yeux pour mieux distinguer son visage dans la pièce mal éclairé. Monter la garde... ça il pouvait faire. Tu espérais juste qu'il n'en ait pas pour longtemps. Cette fille, tu ne la sentais pas. Mais alors pas du tout.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Maybe we can save each other ?

Revenir en haut Aller en bas

Maybe we can save each other ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Frontières de Trikru :: Azgedakru (Ice Nation, La Nation des Glaces) :: Précédemment à Azgeda ...-