AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les personnages de la S5 (+ Madi) ne sont pas jouables pour le moment (ils seront ajoutés dans les PV lorsqu'on en saura plus sur eux !)
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

Sometimes, we just need someone to drink with.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Elya Wolff


Messages : 136
Date d'inscription : 28/02/2018
Ft : Ivana Baquero
Crédits : Avatar de Niniel a.k.a notre petit Roro <3.
Signature de <Wiise>
Code RP de <Sleepy>

Inclement Earth

MessageSujet: Sometimes, we just need someone to drink with. Dim 6 Mai - 11:25

fourchette tempo:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sometimes, we just need someone to drink with.

Boy what you drinking? Gonna let sink in here for the weekend, thinking we can see where we can be if we press fast forward. Just one more round and you're down, I know it. Fill another cup up, feeling on your butt what? You don't even care now I was unaware how fine you was before my buzz set in; Blame it on the goose, got you feeling loose, blame it on the 'tron, got you in the zone, blame it on the a-a-a-a-a-alcohol. Jamie Foxx

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il commençait à être tard. Le soleil finissait lentement de se coucher, laissant dernière lui une traînée orangée par dessus son ciel azur tandis qu’apparaissaient les premières étoiles et que la lune éclairait encore trop faiblement les alentours. Une douce fraîcheur s’installait sur le pays, apportant avec elle quelques brises de vent légères, pas trop désagréables. Elya, épuisée par son voyage, s’était endormie par terre, près de son cheval et non loin d’un cours d’eau après avoir observé le ciel et ses nuages des heures durant mais maintenant que la température baissait, un frisson parcourut le corps de la camelotienne qui ne put que se réveiller, le sommeil décidant de le fuir. De toute façon, c’était sûrement mieux ainsi puisqu’elle venait tout juste de rêver d’Aderyn, de son regard, sa façon de parler et de ses lèvres contre les siennes. Poussant un soupir, Elya, le cœur battant, laissa son regard vagabonder dans le ciel qui devenait de plus en plus étoilé a mesure que les minutes filaient. C’était une vielle habitude réconfortante qu’elle avait prise de nombreuses années auparavant. Sans savoir pourquoi, regarder les étoiles réussissait à la calmer presque instantanément, à croire que quelqu’un là-haut lui donner la force de continuer. Nani, peut-être ? Quand elle se surprenait à penser à elle, Elya espérait de tout son coeur que sa vieille grand-mère ait trouvé la paix et qu’elle soit bien, quel que soit l’endroit où elle soit maintenant. Elle espérait aussi qu’elle ait eut la chance de rencontrer Aderyn, cette femme qu’elle considérait comme l’amour de sa vie et qui lui avait apporté tellement de bonheur en l’espace de quelques années… Fermant les yeux un court instant, la jeune femme profita du calme et de la plénitude qui régnaient dans cet endroit. Elle pouvait entendre le court de la rivière, les cris de ces rapaces au loin ou même les bruissements qu’elle pouvait entendre dans la forêt, non loin. En cet instant précis, elle n’était pas cette vagabonde, ni cette orpheline. Elle n’était pas cette séductrice un peu salope ni même encore cette voleuse et tueuse. Elle était Elya, juste Elya. Et bon dieu, ça lui faisait du bien.


Un poignée de minutes plus tard, cependant, c’est avec un léger soupir qu’elle décida de se relever, épousseta son corps et remonta sur son cheval pour prendre la direction du village le plus proche qui n’était autre que Rothar. Elle ne mit qu’une dizaine de minutes pour regagner la ville, puisqu’elle n’était pas installé bien loin de celle-ci. Ceci fait, elle installa Link non loin pour la nuit et rejoignit une espèce de beuverie qui, par chance, ne semblait pas fermer de la nuit. Si elle ne saurait expliquer pourquoi, la Wolff ressentait un désagréable sentiment dans son corps et elle savait parfaitement que seul l’alcool réussirait à faire disparaître cette sensation qui la poursuivait depuis qu’elle s’était réveillée. S’attablant au « comptoir » du bar, elle attendit patiemment que le patron finisse ce qu’il était en train de faire et en attendant, elle jeta un regard circulaire à la pièce. Par chance, elle ne connaissait personne, cela lui éviterait toute forme d’humiliation si elle venait à faire n’importe quoi à force de trop boire. « Donnez moi ce que vous avez de plus fort. » demanda-t-elle au patron qui hocha la tête et lui servit à boire un instant plus tard. Elya n’attendit pas une seconde plus et ingurgita la moitié de son breuvage, ne se souciant guère du feu qui prenait sa gorge et son être entier. Ce n’est que quand une personne s’installa à côté d’elle qu’elle daigna tourner la tête. Là, elle reconnut une vielle connaissance qu’elle n’avait pas vu depuis… très longtemps. Ouvrant grand les yeux, elle détailla Eliza de la tête au pieds tandis qu’un léger sourire venait se loger sur ses lèvres. « Tiens, Eliza, ça fait longtemps, n’est-ce pas ? » Avalant une nouvelle gorgée de sa boisson, Elya se fit la réflexion que personne sur cette Terre ne savait vraiment qui elle était. Personne ne savait qu’elle venait du ciel, personne ne connaissait son véritable nom « Elizabeth ». Personne ne la connaissait et ce soir en particulier, ça rendait le jeune femme mélancolique.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 1175
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Vanka (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Sometimes, we just need someone to drink with. Mer 27 Juin - 15:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sometimes, we just need someone
to drink with.
Elya & Eliza



« Sérieusement  Je n'ai pas envie de me sentir bien. Je veux juste être seule, Peter. Donc tu serais aimable de me foutre la paix. »

Eliza était de mauvaise humeur. Et malheureusement, ce fut Peter qui en paya le prix. De toute manière, il aurait dû s'en douter, elle était rarement aimable quand on venait s'adresser à elle. Surtout au campement des Brocéliandiens à Trishana. Elle contribuait aux tâches qu'on lui donnait, mais en échange, elle voulait qu'on la laisse en paix. Elle ne saurait dire pour quelle raison. Elle avait juste l'impression de ne plus se reconnaître. Elle avait besoin de se ressourcer, de retrouver qui elle est réellement. Bien évidement, la Camelotienne passait ses journées avec, en seule compagnie, la nature. Mais là, elle ressentait un besoin plus profond. Elle voulait seulement se saouler et penser à autre chose le temps d'une soirée. Peut-être était-ce le comportement le plus stupide à avoir, peut-être le regretterait-elle, mais elle ne le saurait pas avant de l'avoir vécu.

Après tout, seul l'alcool pouvait nous permettre d'oublier nos problèmes quelques heures. Il faisait taire ce flot de pensées incessantes qui nous fait tourner et retourner la tête de tous les sens. Même la nature et la solitude n'avaient pas ce pouvoir-là.

Se rendant au comptoir de Trishana, elle s'assit sur une chaise en bois et tapota de ses petits doigts sur la table. Elle attendait que les personnes qui travaillaient ici la remarquent. A la place, ce fut une chevelure brune à ses côtés qui prit la parole.

Plissant les yeux à l'entente de son nom, elle tourna son corps vers son interlocutrice, avant de reconnaître une personne qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps : Elya. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle n'avait pas vraiment d'amis, en ce lieu, mais elle avait passé de bons moments avec cette femme, elle devait l'avouer. De petites discussions accompagnées d'une partie de chasse. Elle n pouvait nier que sa présence était quelque peu apaisante. A vrai dire, elle avait l'impression que quelqu'un avait entendu ses besoins et y répondait en lui amenant la seule personne avec qui elle pourrait se confier, sans crainte.

Après tout, sur le campement, les Camelotiens étaient de gros crétins. Confier un secret à quelqu'un, c'est risqué de l'entendre répéter dans la bouche d'un autre. Très peu pour elle. En revanche, Elya, c'était une toute autre affaire. Elles avaient établi la règle du ''ce qui se passe ici reste ici''. Alors, Eliza ne se priva pas de lui faire entendre le fond de sa pensée.

« Elya, c'est un plaisir de te revoir. Même si tu tombes un peu mal, je dois avouer. Je comptais boire ce soir et je ne risque pas d'être en très bon état, à la fin. »

Elle lui offrit un clin d'oeil amusé et tapota deux fois sur le comptoir pour s'adresser au serveur, d'un air enjoué.

« Apportez-nous deux verres. »

Eliza ne connaissait pas toute la vie d'Elya, mais elle en savait assez pour savoir que elle aussi n'avait pas eu une vie facile. Elle avait perdu beaucoup de personnes à qui elle tenait, un peu comme elle d'une certaine façon. Et elles semblaient toutes les deux avoir emprunté le même chemin : éviter de s'attacher au risque d'être déçue une nouvelle fois.

C'est pour cette raison qu'Elya était la personne idéale pour discuter. Parce qu'elle était la seule à comprendre ce que cela faisait de ne pas avoir d'affects pour presque personne, d'avoir constamment peur d'être abandonnée, trahie. En une certaine manière, elles se ressemblaient.

Sans oublier qu'il y avait un dernier point qui les réunissait : leur clan. Toutes deux appartenaient désormais aux Camelotiens, qu'elles le veuillent ou non. Elya par lien de sang -si elle se rappelait bien- et Eliza par son envoi sur Terre, il y a un peu plus de trois ans. Elles se complétaient d'une certaine manière. Elle avait pu lui apporter des informations complémentaires sur l'Arche, sur ces changements depuis ses parents et, en échange, elle répondait à ses questions sur les natifs. Et sur ce point, il y en avait énormément. Même après trois ans, elle n'était pas sûre de tout connaître à leur sujet. Ils étaient complexes. Une culture propre à eux.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elya Wolff


Messages : 136
Date d'inscription : 28/02/2018
Ft : Ivana Baquero
Crédits : Avatar de Niniel a.k.a notre petit Roro <3.
Signature de <Wiise>
Code RP de <Sleepy>

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Sometimes, we just need someone to drink with. Lun 9 Juil - 21:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il y a des jours où, comme ça, le monde ne semble pas tourner rond. Des jours où cette chose étrange qu’on nomme l’univers semble retournée contre nous, des jours où notre cœur peine à continuer de battre, pour des raisons absurdes et inexplicables. C’était le cas pour Elya. Elle était dans une de ces journées où elle ne savait même pas pourquoi elle continuait d’exister. Elle n’était qu’un grain de sable parmi un autre, un pétale de rose fanée au milieu de centaines d’autres resplendissants. Elle était dans un de ces jours où, malheureusement, elle se sentait comme du « rien ». Et, pour cette raison, elle voulait, elle devait boire. Pour oublier, pour effacer ces sensations, pour que le visage d’une personne aimée laisse place à du brouillard, pour que la solitude s’évapore le temps de quelques verres en face d’inconnus…  Cependant, ce soir, l’inconnue semblait porter le doux nom d’Eliza. Eliza la camelotienne, Eliza la compagne de chasse, le semblant d’amie. Était-ce une bonne nouvelle de la croiser là, ce soir ? Elle n’en savait rien. Non. Ou peut-être que si, en fait. Ses idées étaient tellement embrouillées qu’elle sourit par pur automatisme, en réponse à celui de la jeune femme. Oui, c’était peut-être bon qu’elle soit là, finalement. Peut-être que la chasseuse parviendrait à apaiser la peine qui secouait son âme — ne serait-ce qu’un tout petit peu. La seule chose qu’elle craignait de voir arriver cette soirée, c’était qu’Eliza lui demande de se confier. Elle ne savait pas ce qui l’effrayait le plus en fait ; savoir que, si Eliza le demandait, elle se confierait sans réfléchir ? Ou savoir que, justement, elle serait capable de se confier à quelqu’un, chose qu’elle n’avait pas fait depuis... depuis des années en fait. Depuis elle, depuis Aderyn. « Elya, c’est un plaisir de te revoir. Même si tu tombes un peu mal, je dois avouer. Je comptais boire ce soir et je ne risque pas d’être en très bon état, à la fin. »

Cette phrase, simple, banale, accompagnée de ce clin d’œil, suffit à détendre légèrement Elya qui haussa les épaules tandis qu’un léger sourire — sincère (chose qui n’arrivait pas souvent) vint se glisser sur ses lippes tandis qu’Eliza tapait sur le comptoir. « Apportez-nous deux verres. » lança-t-elle, pour le plus grand plaisir de la fausse Terrienne qui mit fin à la distance qui les séparait, venant s’installer sur le tabouret à côté du sien. « Sache, que je compte aussi passer une agréable soirée, ce qui veut dire que je ne devrais pas être dans un état meilleur que le tiens à la fin de cette nuit. » annonça-t-elle, le regard vrillé sur le barman qui ne tarda pas à leur apporter leurs deux verres. Attrapant le sien, la Wolff le leva en direction de sa comparse, souriant de nouveau très légèrement. « Ça me fait aussi plaisir de te revoir, Eliza. » Ce fut à son tour d’agrémenter sa phrase d’un clin d’oeil avant de porter son verre à ses lèvres, verre qu’elle avala d’une traite. En fait, elle voulait finir ivre le plus tôt possible, puisqu’ainsi, elle pourrait véritablement profiter de sa soirée, aux côté d’Eliza, et oublier les nombreuses choses qui polluaient son esprit. D’un signe de tête, elle commanda d’autres verres, et finit même par prendre la bouteille elle-même, au vu de la quantité d’alcool qu’elle s’apprêtait à ingurgiter. « Comment ça s’est passé, de ton côté, depuis la dernière fois que l’on s’est vues ? » demanda Elya, sans trop de conviction. Elle s’intéressait à Eliza, là n’était pas le problème. Elle était seulement… réservée, peu sûre d’elle, et surtout ô surtout, elle ne voulait, ne devait pas finir par s’attacher à elle, ce serait trop… trop grave. Alors, pour quelques premières paroles, elle se contenta de banalités. Il est toujours bon d’échanger des banalités.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 1175
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Vanka (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Sometimes, we just need someone to drink with. Mar 10 Juil - 18:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sometimes, we just need someone
to drink with.
Elya & Eliza


Les Camelotiens. Ils semblaient si minimes sur Terre et pourtant... Les apparences sont plutôt trompeuses. En vérité, il existait deux sortes de Camelotiens, eux-mêmes divisés en sous-catégories. Il y avait ceux qui descendaient de parents Archéens ou de grand-parents. Camelotiens par le sang, donc. Et il y avait ceux qui avaient subi les atrocités de l'Arche et avait été envoyés sur Terre, il y a un peu plus de trois ans.

Eliza faisait partie de ce groupe-là. Et elle ne l'appréciait pas vraiment. Elle avait l'impression de ne plus avoir d'identité. Elle n'était plus Archéenne et n'était pas non plus une terreste à part entière. Du moins, ils ne la considéreront jamais d'une telle façon. Elle était donc sans réelle identité. Elle était une Camelotienne. Et elle détestait ça. Elle détestait l'étiquette qui lui collait à la peau et qui le ferait jusqu'à la fin de ses jours. Elle avait envie d'être une personne unique et n'appartenir à aucun groupe. Elle voulait se forger sa propre identité.

Les camelotiens venus tout droit de l'Arche était eux-mêmes divisés en trois groupes. Elle, elle appartenait aux Brocéliandiens, ceux qui ne voulaient aucun mal aux natifs. Car, oui, il existait des personnes assez terribles pour vouloir les anéantir, alors qu'ils venaient à peine de faire quelques pas sur Terre. Ils voulaient récupérer leur "dû". Ridicule, quand on savait qu'ils n'avaient et n'auraient jamais aucune chance contre eux. Les terriens étaient des combattants, des machines à tuer pour certains. Il faudrait être ridicule pour penser, même un dixième de secondes, qu'ils avaient une chance d'y arriver.
M'enfin...

Dans ses songes, elle finit par revenir à la dure réalité à l'entente de son prénom. S'ensuivit alors une charmante conversation en la compagnie d'Elya. Elle-même était aussi Camelotienne, mais par "héritage" si l'on pouvait le dire. Elle avait, elle aussi, ses problèmes. Elle en avait eu rapidement connaissance lors de certaines de leur rencontre. Mais elle restait une femme discrète et mystérieuse sur son passé, tout comme elle. Aucune d'elles n'auraient pris le risque de communiquer ses faiblesses à un inconnu. Surtout en sachant les actes malfaiteurs qui pouvaient en découler.

« Sache, que je compte aussi passer une agréable soirée, ce qui veut dire que je ne devrais pas être dans un état meilleur que le tiens à la fin de cette nuit. »
finit-elle par annoncer, laissant un sourire s'étendre sur les lèvres d'Eliza. Tiens, tiens, une charmante rencontre, dans ce cas-là. Cela signifiait qu'elle pourrait profiter de la soirée en sa compagnie, sans craindre le ridicule.

"Tu tombes à pique, dans ce cas. Ravie de te revoir dans de si bonnes conditions !" plaisanta-t-elle.

Finalement, leurs verres arrivèrent, pour leur plus grand plaisir. Eliza s'en empara d'un et le leva dans la direction de la jeune femme, l'air de dire "à la tienne", avant de boire son verre d'une traite. Quand finalement, une lumière s'alluma là-haut. Elle leva son index, sa bouche formant un léger "o" et se mit à parler.

"Je viens d'avoir une charmante idée. Et si nous prenions une ou deux bouteilles et que nous quittions cet endroit ? Au moins, le ridicule restera entre nous. Qu'en penses-tu ?" dit-elle d'une voix presque enjouée.

Hé oui, même dans de pareilles situations, Eliza ne révélait pas tous ces sentiments. Elle ne voulait pas paraître trop enjouée, ni trop faible, actuellement. Quand bien même elle pouvait -un peu, même très peu- faire confiance à Elya. Mais après tout, elle devrait s'estimer chanceuse. Les personnes à qui elle pouvait confier une infime partie de sa confiance ne se comptait même pas sur les doigts d'une main. Mais la vie l'avait forgé ainsi, tout comme elle avait façonné Elya et sa façon d'agir avec les gens, presque similaire à la sienne, en fin de compte.

Puis, elle posa la fameuse question qui laissa échapper un rire des lèvres d'Eliza: « Comment ça s’est passé, de ton côté, depuis la dernière fois que l’on s’est vues ? ». Il s'en était passé des choses, mais elle n'était pas encore assez bourrée pour le lui dire. Elle se contenta de hausser les épaules et de lui répondre brièvement.

"Ça se passe. Tu sais... La vie quoi." finit-elle par lâcher dans un soupire amusé. "Des petites aventures, plus ou moins palpitantes, ici et là. Et toi ? Comment ça a été de ton côté ?" la questionna-t-elle pour ne pas s'attarder plus longuement sur elle.

Après tout, la jolie brune ne s'était jamais confiée à elle en état sobre et elle ne comptait pas le faire ce jour-là. Enfin... Qui sait ! Il n'y avait que les idiots qui ne changeaient pas d'avis. Elle lui avait déjà parlé de l'Arche, sans une goutte d'alcool dans le sang. Elle avait comparé sa génération et les histoires qu'on avait raconté à Elya sur la vie dans l'espace. En échange, elle lui avait un peu parlée de la Terre, peu après son arrivée, pour l'aider à se familiariser. Mais cette planète était si vaste et si mystérieuse qu'aujourd'hui encore elle n'était pas sûre et certaine de l'avoir saisi dans sa globalité. C'était une entité. Mais il fallait avouer qu'elle était extraordinaire et de toute beauté. Eliza ne pouvait s'imaginer sans avoir poser le pied sur ce sol sacré. Elle en avait rêvé toute sa vie à travers les fenêtres de l'Arche. Et dorénavant, elle avait la chance de pouvoir vivre pleinement toutes les spéculations qu'elle avait faite durant des années. Pourtant, elle n'arrivait pas à en profiter pleinement et c'était le plus terrible.

Oui. Elle aurait aimé dire tout ça à Elya, mais au risque de paraître faible ou incapable. Et elle ne pouvait le faire à cet instant. Peut-être plus tard dans la soirée.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Sometimes, we just need someone to drink with.

Revenir en haut Aller en bas

Sometimes, we just need someone to drink with.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Frontières de Trikru :: Trishanakru (Glowing Forest, la Forêt de Feu) :: Précédemment à Trishana ...-