AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Arkers et Moskiums ! Essayez de les privilégier [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) 3207243747

Partagez|

[31/05/2482] Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nathan Miller
❝ Admin ❞
Nathan Miller



Messages :
661
Date d'inscription :
06/07/2017
Ft :
Jarod Joseph
Crédits :
Avatar de Chocohuète, sign de Beylin + citation sign' d'Anna Gavalda + badge de Varian.
[31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) Vide
MessageSujet: [31/05/2482] Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) EmptyDim 21 Oct - 21:30

Les infos du rp :
 


 

 Fear is only in our minds but it's taking over all the time.

 
It's true, we're all a little insane but it's so clear now that I'm unchained. (Evanescence - Sweet sacrifice)
 

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jackson Marshall ϟ  Nathan Miller.

 
Si j’ai été volontaire pour aller à Polis, j’éprouve malgré tout une certaine appréhension, alors qu’en approche de cette ville, les contours de celles-ci se font plus visibles. Si on résume sommairement la situation, on se rend tout de même tout droit dans la gueule du loup. Et sans arme, par-dessus le marché ! S’ils veulent nous emprisonner ou nous tuer, nous ne ferons pas le poids. Pas face à tous ces guerriers, qui sont habitués à se battre depuis leur plus jeune âge, là où nous, nous sommes adeptes des armes à feux, et non du combat aux corps-à-corps (et encore moins, avec d’autres armes que des flingues…). Et pourtant, malgré les risques, je n’ai pas hésité à me proposer pour aller à Polis. Je n’ai pas eu besoin de réfléchir longtemps pour savoir que je devrais en être. Si on veut avoir une chance de survivre sur Terre, autant tous s’y mettre, et ceci est bien la seule contribution utile que je puisse apporter. Même si ça peut me coûter un nouvel emprisonnement. Dans le meilleur des cas…

Je ne sais pas comment m’asseoir, dans la calèche qui nous amène à Polis. J’ai conscience que c’est bien gentil à nos « amis » de nous amener dans ce qui est apparemment une capitale très importante pour leur peuple, mais c’est loin d’être un moyen de locomotion très confortable. C’est certes plus rapide qu’un trajet à pied, mais à pieds, au moins, on ne reste pas bêtement assis, à ne rien faire. J’ai l’impression de m’encroûter, à être assis là. Pire encore parce que l’appréhension de ce qui nous attend à Polis, je n’ai pas de moyens pour l’évacuer. Une fois n’est pas coutume, je n’arrive pas à contenir mon stress, et le manifeste par mes doigts, qui tapotent contre la rambarde entourant l’arrière de la calèche, dans laquelle nous sommes assis. Mon bras est posé sur cette rambarde, alors que mon regard se perd dans les paysages que nous traversons. Sentant sur moi le regard de Jackson, je pousse un soupir. « Désolé. », dis-je à mon compagnon de voyage, craignant que le bruit que je produis ne l’incommode. Ce qui pourrait être compréhensif. Je crois qu’à sa place, ça me taperait sur les nerfs ! « Je crois que j’aurais pas fait un très bon Garde ! ». Petite tentative d’humour de ma part, mettant en avant le fait que je stresse. Encore que, dans les faits, ça reste assez soft, comme stress. Mieux vaut se rendre compte qu’on est dans une situation risquée, que d’y aller sans réfléchir et tête baissée ! La peur n’empêche pas le danger, mais évite d’agir sur un coup de tête. Finn n’est pas forcément mieux, il est occupé à papoter avec nos comparses, depuis plusieurs heures maintenant. Il les assomme sous des questions, toutes plus connes les unes que les autres.

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] // IMAGE BY VOCIVUS  

_________________

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Briller
J'étais confiant. J'étais plein d'énergie. Je crois que j'étais assez heureux à cette époque de ma vie parce que même si je n'étais pas avec lui, je savais qu'il existait. C'était déjà inespéré.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Marshall
❝ Survivant ❞
Jackson Marshall



Messages :
453
Date d'inscription :
12/07/2018
Ft :
Jared Padalecki
Crédits :
Avatar : Pikpik | Signature : YOU_COMPLETE_MESS

[31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) SN5SOSK
[31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) Vide
MessageSujet: Re: [31/05/2482] Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) EmptyDim 2 Déc - 23:52

 Fear is only in our minds but it's taking over all the time.
En toute honnêteté, je n'ai absolument aucune foutue idée de ce dans quoi je m'embarque. J'ai accepté de me rendre dans la ville de Polis, c'est d'abord pour mettre à profit mes talents de garde et de ma capacité à garder mon sang-froid en toute situation. Enfin, je dis ça mais je suis certain que rester stoïque devant de tels barbares est un euphémisme. Le pire dans tout ça, c'est que je ne suis même pas autorisé à emporter mon arme à feu. Donc autant dire que si les choses tournent au vinaigre, nous ne pourrons absolument pas répliquer et c'est bien ça qui me fait peur. Durant toute ma vie, je ne me suis jamais senti autant vulnérable. Sur l'arche, ce n'était pas pareil. C'était un décor qui m'était familier. Je n'étais pas lâché dans un milieu qui m'était inconnu. Mais la Terre, ces créatures dangereuses et ces humains terrifiants n'ont de cesse de me tourmenter, surtout sans la présence de mon flingue à mes côtés. Depuis la chute, je l'ai toujours gardé sur moi. C'était une manière pour moi de garder un certain self-contrôle mais à présent, je ne peux que prier pour que les choses se passent bien, ne serait-ce que pour notre groupe...

Une calèche. Je dois dire que j'ai été légèrement surpris en voyant un tel moyen de transport. En même temps, il faut me comprendre. C'était la première fois de ma vie que j'en voyais une en vraie. Bon, je n'aborde même pas l'histoire du trajet qui est une horreur sans nom. Rester assis à rien faire, ça peut très rapidement taper sur les nerfs mais malgré ça, ce n'était pas ça qui me préoccupait le plus. Il faut dire que la patience est quelque chose que je commence à plutôt bien maîtriser. Mon temps passé en prison était certes plus confortable qu'une calèche mais au moins le temps resté dans celle-ci était beaucoup plus rapide que sur l'arche. Je tentais tant bien que mal de faire le vide dans mon esprit, histoire d'avoir les pensées claires comme de l'eau de roche pour la suite des évènements mais les tapotements d'un jeune garçon contre la rambarde n'eurent de cesse de me troubler de plus en plus. Finalement, celui-ci remarquant la gêne occasionnée n'hésita pas une seule seconde à s'excuser pour le désagrément posé. À cela, je lui répondis seulement un léger sourire quand soudainement celui-ci enchaîna sur le fait qu'il n'aurait certainement pas fait un très bon garde. « Pourtant, vous êtes là, dans cette calèche. Je ne pense pas que beaucoup de gens auraient accepté d'être à votre place. Je pourrais très bien vous dire que tout se passera bien mais ce serait vous mentir. » Faisant un petit sourire en coin. « Tout se passera bien, ne vous ne faites pas. » Oui, ce n'était pas vraiment encourageant, je l'avoue mais c'était seulement à but ironique ! « Vous étiez en formation pour devenir garde ? »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Code couleur : #006666
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Miller
❝ Admin ❞
Nathan Miller



Messages :
661
Date d'inscription :
06/07/2017
Ft :
Jarod Joseph
Crédits :
Avatar de Chocohuète, sign de Beylin + citation sign' d'Anna Gavalda + badge de Varian.
[31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) Vide
MessageSujet: Re: [31/05/2482] Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) EmptyMar 4 Déc - 15:39


 

 Fear is only in our minds but it's taking over all the time.

 
It's true, we're all a little insane but it's so clear now that I'm unchained. (Evanescence - Sweet sacrifice)
 

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jackson Marshall ϟ  Nathan Miller.

 
J’appréhende les événements à venir. Si j’apprécie l’inconnu, ça prend une autre ampleur, quand des vies sont très certainement en jeu. J’échange quelques mots avec Jackson, qui parvient à m’arracher un petit sourire. « J’étais dans ma 2nde année. ». Pas besoin de terminer ma phrase, on devine facilement que c’est avant mon arrestation. « C’était plus pour faire plaisir à mon père que par réelle envie. », que je précise. Bien entendu, mon père m’a poussé dans mon orientation, ne pouvant concevoir que son fils ne suivrait pas ses traces, espérant qu’il parviendrait à atteindre lui aussi le rang envie de Lieutenant-Colonel.

Le trajet se poursuit, dans un confort tout relatif. Plus un mot n’est prononcé, lorsque nous arrivons dans ce qu’on nous présente comme étant Polis. Cela fait tout drôle, de voir une ville, ou ce qu’il en reste. Il m’est difficile de ne pas regarder partout, tant ça m’intrigue. J’observe aussi bien les bâtiments, que les quelques personnes que l’on peut croiser. Enfin, la calèche s’arrête, aux abords d’une immense tour. Nos camarades nous expliquent que c’est ici que se trouve le grand chef des Natifs. Ils s’occupent de parler aux gardes, veillant sur l’entrée devant laquelle nous sommes. C’est dans leur langue que se fait l’effet, et je ne peux m’empêcher d’avoir Zelda à l’œil, durant tout le temps de cette conversation, afin de juger à son faciès si tout se passe bien. J’admets en effet avoir encore un peu de mal à faire confiance à ces survivants, car il faut dire que jusqu’à présent, ils nous ont rarement donné de quoi souhaiter sympathiser avec eux. Zelda paraissant trouver tout cela normal, je me rassure, restant toutefois sur mes gardes. Au cas où. Et c’est toujours sur le qui-vive, que je rentre dans la tour. On nous fait prendre un ascenseur, nos « amis » nous signalant que nous aurons à attendre dans une salle, le temps que Heda (je crois que ça désigne leur fameux leader !) puisse nous recevoir. J’espère qu’ils ne nous ont pas dupé, que leur dirigeant est digne de parole, qu’en effet, nous ne risquons rien à nous être présenté, de nous-même, désarmé, dans son fief.

« C’est… impressionnant ! », que je dis, explorant la pièce dans laquelle on nous a parqué, dans l’attente du grand manitou. Ce qui me coupe surtout le souffle, c’est la vue que l’on a, depuis l’espèce de petite terrasse. Polis semble être une ville plutôt jolie, et les Grounders paraissent être si… amicaux… que ça en est déroutant. « Il ne nous reste plus qu’à attendre…. », soufflé-je, espérant que ça ne sera pas trop long. Cela dit, à présent que nous sommes enfin à Polis, je me sens mieux, du moins, j’ai plus de facilité à gérer mon stress, car ça « approche ». J’appréhende toujours, certes, mais je le cache bien mieux.


P'tit apparté :
 
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] // IMAGE BY VOCIVUS  

_________________

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Briller
J'étais confiant. J'étais plein d'énergie. Je crois que j'étais assez heureux à cette époque de ma vie parce que même si je n'étais pas avec lui, je savais qu'il existait. C'était déjà inespéré.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Marshall
❝ Survivant ❞
Jackson Marshall



Messages :
453
Date d'inscription :
12/07/2018
Ft :
Jared Padalecki
Crédits :
Avatar : Pikpik | Signature : YOU_COMPLETE_MESS

[31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) SN5SOSK
[31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) Vide
MessageSujet: Re: [31/05/2482] Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) EmptyDim 13 Jan - 12:02

 Fear is only in our minds but it's taking over all the time.
Apparemment, s'il s'était lancé dans des études pour devenir garde, c'était seulement pour faire plaisir à son père. D'un certain côté, lui et moi nous ressemblons un peu. Moi aussi j'avais voulu rejoindre cette branche de métier pour rendre fier mon père adoptif. Au tout début, c'était pour lui. « Tu sais, je te comprends. Je suis moi aussi devenu garde pour rendre mon père fier de moi. Pour qu'il soit heureux et je suis certain qu'aujourd'hui, ton père serait fier de te voir dans cette charrette car aujourd'hui, c'est le jour où tu as pris la décision de protéger les tiens en faisant ce que les autres n'osaient faire. Alors tu peux être fier de toi. » Lui dis-je avec un petit sourire rassurant avant de détourner le regard. Finalement, la route fut bien plus longue que prévue. En même temps, rester assis à rien faire n'aide sûrement pas à voir le temps filer plus vite. La seule chose qui aide à ne pas s'ennuyer à mort reste d'observer les décors et les quelques personnes que l'on croise. Le trajet se termine enfin devant une immense tour et je dois dire que se dégourdir les jambes n'était pas de refus. Il y eut ensuite une discussion avec les gardes et après quelques instants, nous pouvions enfin pénétrer dans la tour. L'idée de rencontrer le chef des natifs me donnait des frissons rien qu'en y pensant mais la curiosité prenait le pas sur ma peur donc autant dire que j'étais impatient de voir à quoi pourrait bien ressembler le dirigeant des grounders. Malgré ça, il va falloir rester sur nos gardes car on n'est jamais à l'abri d'un danger ici. Il n'y a qu'à voir Zelda qui en est la preuve vivante. Il y a toujours des imprévus là où on pense qu'il n'y en a pas. Et je n'ai pas envie de mourir ici. Pas aujourd'hui. Et je regrette de ne pas avoir mon arme sur moi.

Ils possèdent un ascenseur. J'étais étonné en voyant ça. Mais bon, en même temps s'ils devaient prendre l'escalier pour monter tout en haut, ils n'auraient pas fini avant un bon bout de temps. Ensuite, ont nous à tous parqués dans une pièce le temps que leur chef arrive. Entendant Nathan lancé son admiration, je décide de le suivre sur le petit balcon afin de contempler la vue et bon sang que c'était beau. Ce n'était pas aussi beau que la vue de l'arche sur la Terre mais c'était une tout autre dimension. C'était quelque chose de nouveau pour nous. Et je dois dire que c'était une belle expérience. « Tu me tires les mots de la bouche. » C'est presque à se demander si les grounders que nous avions vus par le passé n'étaient pas totalement différent de ceux vivant à Polis. « Ouais, va falloir patienter encore un peu mais on a fait le plus gros déjà. » J'espérais surtout qu'on ne se fasse pas trahir au dernier moment car désarmer, on serait des cibles faciles pour des guerriers aussi entraînés que les grounders. Déjà qu'avec une arme à feu ça reste compliqué alors sans flingue, c'est presque impensable de pouvoir résister à une attaque. Mais normalement, tout devrait bien se passer pour nous. Du moins ... je l'espère. Enfin, les choses dérapent toujours avec nous. Que ce soit avec la navette comme avec Zelda, on se rends compte qu'à chaque fois on en prends plein la poire avec soit des révélations, soit des événements tragiques. Et je ne parle même pas du nombre de morts que cela entraîne. Rien qu'à voir le crash de la navette et la dangerosité de la flore. Bref ... Plus qu'à attendre l'arrivée du dirigeant des natifs pour taire nos doutes une bonne fois pour toutes.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Code couleur : #006666
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



[31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) Vide
MessageSujet: Re: [31/05/2482] Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) [31/05/2482]  Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson) Empty

Revenir en haut Aller en bas

[31/05/2482] Fear is only in our minds but it's taking over all the time. (Jackson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Polis :: Précédemment à Polis ...-