AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonnes fêtes de fin d'année
Des nouveaux personnages de la S5 sont maintenant jouables (d'autres arriveront par la suite ! Merci de ne pas prendre un perso non répertorié dans les PV )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

[17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Sara Austen


Messages : 303
Date d'inscription : 01/01/2018
Ft : Karen Gillan
Crédits : Avatar: sixtythree
Signature: YOU_COMPLETE_MESS

Inclement Earth

MessageSujet: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Lun 22 Oct - 0:42

Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Pour toujours et à jamais."

You're my brother after all, my blood and I love you.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cela faisait déjà plusieurs jours que le bunker vivait sa coupure de courant. Plusieurs jours que la jolie bibliothécaire du bunker avait jouée les fouineuses. Plus précisément ça faisait six jours, donc presque une semaine que la jeune femme avait profiter de la coupure pour se glisser dans un lieu qui lui était interdit… Un lieu où elle a pu faire la rencontre d’une jeune femme qui n’était pas du bunker, une jeune femme brune, qui vivait hors du bunker normalement, mais qui là se trouvait ici. Une jeune femme qui avait subit la pire torture qui soit : être mise enceinte de force.

Cela faisait depuis le début du mois de mai que Sara remettait tout en question. Elle avait du mal à voir ses amis, les autres habitants du bunker autrement que comme des animaux. Elle ne savait plus à qui se fier. Elle avait été trahie par sa femme, oui sa femme, celle qu’elle aimait plus que tout au monde, celle pour qui elle avait tout fait, celle pour qui elle s’était mise à dos sa mère, celle qui l’avait manipuler juste pour son désir d’enfant… A partir du 1er mai, lorsqu’elle avait découvert tout ça, la rousse s’était mise à douter de beaucoup de choses et surtout se poser des questions, enquêtant discrètement, une bibliothécaire sans histoire qui laissait échapper ses oreilles discrètement. Qui soupçonnerait Sara Austen ? La jolie et gentille bibliothécaire, qui paraissait tête en l’air et toujours plongé dans ses livres. Celle qui rigolait et souriait tous le temps même lorsqu’elle était en plein divorce comme maintenant. Personne. Elle a donc mener son enquête, pris des risques en rencontrant cette femme et aujourd’hui elle se posait encore des questions se demandant qui avait bien pu participer à ces tortures diverses… Son voisin ? Sa mère ? Son meilleur ami ? Ou pire encore… Son frère ? Son père avait-il fait des choses semblable aussi avant sa mort ? Elle ne savait plus où donner de la tête et elle ressentait le besoin de confier tout ça, mais à qui ? Elle ne voyait plus vraiment son meilleur ami en ce moment qui était occupé de son côté. Le seul à qui elle pouvait se confier pour le moment était son frère. Killian Austen. Killian…

Elle comptait dîner avec lui ce soir et profiter un peu d’une soirée entre frère et sœur pour essayer de lui parler mais aussi de renouer leur lien. Elle avait d’abord besoin de renouer les liens avant d’être sûr de pouvoir lui parler. Et si lui aussi torturait des natifs ? Des femmes ? Après tout il partait les chercher dehors… Hors du bunker. La jeune femme arrivait dans la grande salle où tous le monde mangeait prenant son repas avant de chercher son frère des yeux. Elle le vit alors et lui fit un grand sourire, et oui, elle portait son masque, celui de la charmante sœur qui ne voulait pas montrer qu’elle perdait la tête avec cette histoire de divorce et cette histoire dans le bunker. La rousse s’approchait de la table, toujours le sourire aux lèvres, venant poser le plateau en face de son frère. Elle hésitait un instant… Puis elle finit par aller de son côté pour lui faire un câlin. Oui elle avait besoin de ce câlin, ça faisait bien un moment qu’elle n’en avait pas reçu un, surtout de son frère avec qui sa relation s’était un peu détériorer. Sara comprenait Killian, elle le savait tirailler entre elle et leur mère, Sara savait bien qu’il la défendait sur sa bisexualité mais elle n’avait pas apprécier qu’il n’accepte pas Penelope. Mais à ce moment-là de sa vie elle avait été trop bête. Idiote. Oui elle se sentait idiote. Tous le monde l’avait mise en garde mais elle n’en avait eu que faire de ces mises en garde, finissant par vivre avec Penelope qui était devenue sa femme. Mais maintenant tout avait changer, elle avait appris la vérité et elle voulait renouer les liens avec son frère de qui elle s’était éloigner. Son frère qu’elle aimait plus que tout, elle culpabilisait d’avoir laisser cette histoire d’amour se mettre en travers de leur relation. Mais à partir de maintenant elle ne laisserait rien ni personne se mettre entre eux. Et elle voulait montrer à son frère qu’elle avait besoin plus que tout de lui mais aussi qu’elle voulait de nouveau retrouver cette relation fusionnel qu’ils avaient. Par ce câlin, elle voulait qu’il comprennent tout cela. Elle avait plus que tout besoin de retrouver Killian, son frère, son sang.

La rousse finit par lâcher le brun, le regardant avec un grand sourire pleins de douceur, douceur qui caractérisait Sara. « Salut… J’espère que tu vas bien ? » Elle était un peu gênée, on le devinait quand on la connaissait bien. Elle l’avait un peu éviter durant un moment car Sara avait ressentie le besoin d’être seule à l’emprisonnement de Penelope. Cela faisait ainsi plusieurs jours qu’elle ne l’avait pas vu, elle espérait qu’il serait compréhensif et accepterais de discuter, elle en avait besoin.


Code by Sleepy


Dernière édition par Sara Austen le Dim 28 Oct - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Killian Austen


Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2018
Ft : Misha Collins
Crédits : Avatar : MrPomme
Signature : Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Sam 27 Oct - 17:56

Always and ForeverDepuis la récente coupure de courant, ma relation avec Sara qui était jusqu'ici bien tendue s'était drastiquement empiré. Elle m'évitait quand je tentais de l'approcher. Elle m'ignorait quand je tentais de lui parler. Cependant, ce n'est pas pour autant que j'ai essayé de faire mon forceur car après tout, je me doute bien que l'emprisonnement de Penelope y est pour quelque chose. Même si certain pourront dire qu'ils l'avaient prévenus de faire attention, de ne pas aller trop vite avec elle, moi je ne dirais rien. Rien car elle est ma famille. Elle est mon sang. Elle est ma sœur. Certes, je ne l'ai jamais soutenu dans son idée de se mettre avec Penelope. Mais jamais, ô grand jamais je lui ai tourné complètement le dos. Je l'ai soutenu quand elle a affirmé sa bisexualité. J'ai été à ses côtés quand elle recevait des regards emplis de haine et de dégoût de la part de certain habitant du bunker. Mais pour Penelope, c'était différent. Je sentais bien qu'elle n'était pas claire cette fille. Et j'avais vu juste. Résultat, ma sœur est brisé. Son cœur si fragile mais tellement empli d'amour a été bafoué par cette petite salope, le mot est certes fort mais juste. Moi qui ai toujours cherché à protéger ma sœur, on peut dire que cette fois-ci c'est un échec cuisant.

Finalement, celle-ci est tout de même me voir pour programmer un déjeuner ensemble. Sur le coup, j'ai bien entendu était surpris de la voir venir d'elle-même vers moi mais un sentiment de satisfaction m'épris tout de même. Malgré ma position quant au sujet de Penelope, elle reste ma sœur. Mis à part elle et mère, je n'ai plus personne. Pour moi, elle est la chose qui compte le plus au monde. Elle est peut-être plus âgé que moi d'au moins trois bonnes années mais il n'empêche que je me sens responsable d'elle. Me voilà à présent dans la grande salle où les habitants du bunker viennent manger et discuter ensemble autour d'un bon verre. J'attends patiemment l'arrivée de ma sœur qui ne devrait tarder, ayant déjà garni les assiettes de quelques aliments tout aussi appétissants les uns que les autres quand soudainement, la silhouette de Sara se détacha d'un groupe de personnes, un sourire presque impeccable sur les lèvres. Elle s'approcha d'une chaise pour se placer en face à face mais décida au dernier moment de contourner la table pour ... me faire un câlin ? Sur le coup, je devais sûrement sortir ma tête de mignon in-con-préhensif comme elle aime me rappeler bien souvent. Malgré son sourire, elle ne pouvait pas me mentir. Je sentais bien qu'elle se sentait mal. Je sentais bien qu'elle était gênée de m'avoir évité durant tout ce temps et que la vérité sur Penelope l'avait certainement chamboulé mais pour son bien mais surtout pour son confort, je préfère ne rien dire pour le moment. J'en parlerais sûrement en privé avec elle et non pas dans un lieu où tout le monde peut entendre la conversation en tendant un peu l'oreille.

« Salut, ça va et toi ? » Lui dis-je tout en lançant un grand sourire, l'invitant ensuite à s'assoir en face de son assiette. « Alors, tu deviens quoi ? » Je dois avouer que je n'ose pas vraiment aborder les sujets épineux, peut-être est-ce trop tôt ... Je n'ai jamais vraiment été doué dans ce genre de chose, essayer de comprendre l'autre sans avoir besoin de prononcer un seul mot alors pour l'instant, je préfère me contenter des formalités.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Killian Austen le Dim 16 Déc - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sara Austen


Messages : 303
Date d'inscription : 01/01/2018
Ft : Karen Gillan
Crédits : Avatar: sixtythree
Signature: YOU_COMPLETE_MESS

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Dim 28 Oct - 17:59


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Pour toujours et à jamais."

You're my brother after all, my blood and I love you.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La jolie rousse avait laisser échapper un petit rire en voyant son frère faire sa tête de mignon in-com-préhensif. Elle aimait bien quand il faisait cette tête-ci, ça la faisait rire et elle avait parfois envie de lui tirer doucement les joues pour l’embêter comme elle le faisant quand ils étaient plus jeune. Mais à ce moment-là elle préférait le laisser tranquille, venant ensuite s’asseoir et commencer à manger. Son plateau n’était pas bien garni, elle mangeait peu ces derniers temps, tout dans sa vie était chamboulé et elle en avait la tête qui tournait. Elle se posait bien trop de questions.

Mais elle mangeait quand même, pas grand-chose, mais suffisamment pour ne pas être mal. Elle jouait un peu avec sa nourriture qui ne lui donnait guère envie, elle se forçait surtout à manger, mais elle gardait son sourire pleins de douceurs pour son frère. « Hm, ça va. » ça va… comme ci comme ça. Elle n’aimait pas dire quand ça n’allait pas, le montrer, et gardait la tête haute, son sourire, sa joie de vivre pour cacher le fait que ça n’allait pas. Après tout, il y avait pire qu’elle. Par exemple cette femme, mise enceinte de force, enfermée dans le bunker, c’était pire qu’elle. Alors selon Sara il n’y avait pas de quoi se plaindre de son sort. Malgré tout elle savait bien que le brun se doutait que ça n’allait pas, elle l’avait montrer à travers ce câlin, et à travers cette réponse vague. Elle gardait juste la tête haute car ils étaient en public, mais indirectement elle lui montrait que non, ça n’allait pas, qu’elle avait besoin de son frère plus que tout, d’une épaule sur laquelle se reposer, sur laquelle pleurer.

Sara sentait bien qu’il ne savait pas comment aborder certains sujets avec elle… Les formalités étaient de sorties, et elle comprenait, la gêne était un peu présente… Cela faisait plusieurs années après tout qu’ils n’avaient pas eu une vraie discussion évitant de nombreux sujets. Et là c’était le moment de les sortir mais ce n’était pas le plus facile. « Toujours fidèle à moi-même avec mes livres je dirais, donc je ne deviens pas grand-chose ! Pour le moment je vis encore dans mon appartement et je fais les papiers, c’est un peu long mais c’est bientôt fini, et quand ce sera fini je pense essayer de demander à changer d’appartement, j’ai du mal à rester là où je suis. Et toi ? Maman va bien ? » Toujours indirectement elle lui faisait comprendre qu’effectivement elle se sentait mal dans cet appartement dans lequel elle avait vécu plusieurs années avec son ex-femme, cet appartement, ce lit, cette cuisine, tout portait encore le parfum envoûtant de la brune qui avait partager sa vie. Sara voulait partir, mais pour le moment elle s’occupait du divorce. Elle ne voulait pas s’embêter avec pleins de papiers d’un coup, déjà qu’elle avait du mal à gérer le divorce. Si on entrait dans son appartement on pourrait y voir un bordel sans nom. Quelques bouteilles d’alcool que la bibliothécaire s’est procurer, le maquillage de Penelope par terre tout comme les vêtements de celle-ci donc certains déchirer. Dans cet appartement Sara pleurait, toutes les larmes de son corps, buvait, puis une fois hors de cet appartement on voyait une Sara maquillée légèrement masquant ses cernes et ses joues rougis par les larmes, une Sara souriante pour ne pas montrer son malheur. Une Sara qui essaye d’éviter son appartement en restant le plus possible travailler ou en sortant s’amuser. Enfin, s’amuser, un bien grand mot, mais elle se détendait dans les lieux public en essayant de rire. Un rire qui était faux mais personne ne pouvait s’en douter. On pourrait penser que chaque nouveau jour elle se calmerait mais non, plus ça allait plus son état empirait à rester seule. Mais aujourd’hui elle avait décider d’arrêter d’être seule et d’accepter l’aide des autres, dont son frère qui serait toujours là pour elle, elle le savait.

Sara et Killian, pour toujours et à jamais. C’était ainsi depuis la naissance du petit Killian, depuis toujours Sara et lui se sont protégés mutuellement, se sont aimés et ça ne changerais jamais.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Killian Austen


Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2018
Ft : Misha Collins
Crédits : Avatar : MrPomme
Signature : Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Dim 16 Déc - 19:13

Always and ForeverTout au long de ma vie, jamais je n'aurais pensé m'éloigner autant de ma sœur pour une fille. Encore moins pour son épouse. Mais en même temps, je voyais bien que quelque chose clochait c'est cette fameuse Penelope. Et j'avais beau en parler avec Sara, jamais elle ne m’écoutait. Alors au bout d'un moment, notre relation fraternelle s'est peu à peu creusé. Au final, cette Penelope avait terminé au trou et ce n'était pas pour me déplaire. Mais le pire dans tout ça, c'était Sara. À cause de cette perte, son cœur était à présent brisé. Broyé par cette trahison de la part de Penelope et accablé par ses propres sentiments. Et même si je souhaitais faire quelque chose pour elle, je savais pertinemment que ce type de blessure ne guérirait jamais vraiment. Comme la perte de notre père qui subsiste encore aujourd'hui dans nos cœurs.

Ne sachant pas vraiment comment aborder les sujets sensibles, je lui demande si elle se sent bien. Sans surprise, elle me répond affirmativement. En même temps, je la vois mal déballer son sac à la première et vraie conversation qu'on n'avait pas pu avoir ensemble pendant des années. Mais au fond de moi, j'aurais aimé entendre tout ce qu'elle pouvait bien avoir sur le cœur car depuis que notre relation c'était un peu terni, elle n'avait plus été la même avec moi. C'était comme-ci notre lien fraternel ne signifiait au bout du compte plus grand-chose. On ne se détestait pas. Loin de là cette idée. Mais un mur s'était dressé entre nous. Déjà que la mort de notre père m'avait profondément touché, cette histoire entre Penelope et Sara n'a pas été des plus faciles pour moi. C'est un peu comme voir sa propre famille s'effondrer sous le coup des histoires et des rancœurs.

Je dois avouer qu'en ce moment, je n'avais pas vraiment envie de dévorer tout le contenu de mon assiette. Mais pour garder l'image du frère qui fait office de pilier pour sa sœur, je m'efforce de manger. Je m'efforce de faire comme-ci tout allait bien car j'avais terriblement peur d'aborder les sujets qui fâchent. Je ne voulais pas risquer de briser mon propre sang à cause de parole mal placé ou de question indiscrète. Je sentais que ce n'était pas le moment. Qu'elle n'était pas encore prête à en parler. Mais si elle ne se confiait pas à moi. À qui d'autres se confierait-elle ? Probablement son meilleur ami. Je lui demande alors ce qu'elle devient pour éviter les sujets sensibles et elle me répond en me faisant bien comprendre que son appartement n'était qu'un lieu amenant tragédie à sa vie. Et malgré ses airs faisant croire à tout bout de champ qu'elle se porte plutôt bien malgré les derniers événements, je sais pertinemment qu'il n'en ai rien. Depuis qu'on est tout petit, Sara et moi nous sommes fait une promesse. Nous nous sommes promis de toujours être-là pour l'autre et ceux qu'importe si la fin du monde s'abat sur nous. Nous nous sommes engagé à protéger l'autre à n'importe quel prix. Pour toujours et à jamais. Et ça n'allait pas changer aujourd'hui. Cette promesse avait été oublié et bafouée par une femme qui avait su profiter de ma sœur. À présent, ma place était à ses côtés. Comme elle l'aurait toujours dû l'être.

« Oh, tu la connais. Elle n'est pas prête à passer l'arme à gauche. » Dis-je en souriant légèrement avant de relever mon regard azur vers Sara. « Tu sais quoi. Tu n'as qu'à venir habiter chez moi le temps que tout s'arrange pour toi. Il y a de la place pour deux après tout. Et puis c'est vrai que je commence à me sentir seul entre ces quatre murs. » Lançais-je avec mon sourire adorable et mon regard implorant.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sara Austen


Messages : 303
Date d'inscription : 01/01/2018
Ft : Karen Gillan
Crédits : Avatar: sixtythree
Signature: YOU_COMPLETE_MESS

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Lun 24 Déc - 16:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Pour toujours et à jamais."

You're my brother after all, my blood and I love you.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Penelope avait réussit à éloigner tout le monde de Sara. Depuis leur rencontre Sara avait petit à petit couper les ponts avec sa mère, puis son frère, des amis à elle… Au final à la fin il ne restait que son meilleur ami, mais même lui n’appréciait guère la brune qui avait partager la vie de la rousse.

Pendant longtemps la rousse était restée aveuglé par l’amour qu’elle portait à cette femme, mais aussi par cet amour qu’elle pensait partager. Elle avait toujours un peu de douté des sentiments de Penelope, oui, elle avait toujours essayer de la rendre amoureuse d’elle, oui, mais elle espérait, chaque jour, à chaque fois qu’elle croisait son regard, elle espérait que cette femme glaciale avait un coeur, un coeur qu’elle avait décidé de lui donner. Et quand Sara avait de gros moments de doute venant lui faire hésiter à continuer à partager sa vie avec cette femme, celle-ci avait un geste tendre envers elle. Cela pouvait être un simple baiser, ou encore des doigts entrelassé, comme ça pouvait être une demande en mariage. Car oui, c’est au final Penelope qui l’a demander en mariage, elle l’a fait lorsque Sara n’y croyait plus, la replongeant dans un état d’aveuglement. Elle savait parler à la rousse, lui faire entendre ce qu’elle voulait, et la bibliothécaire se laissait faire comme un pantin. Aujourd’hui elle se dégoûtait, elle n’en voulait pas seulement à Penelope mais aussi à elle, elle s’en voulait d’avoir été aussi idiote, de s’être laisser faire, de ne pas être partie lorsqu’elle avait hésiter certaines fois. Mais aujourd’hui elle était bien décidé de ne plus se laisser faire. Mais pour cela elle ne devait plus être seule, et, petit à petit elle voulait renouer le contact avec ses proches… Elle savait que ça pouvait prendre du temps mais elle avait besoin d’être entourée, elle ne supportait plus d’être seule. La seule chose qui la faisait tenir pour le moment était son travail mais elle avait besoin d’attention, elle avait aussi besoin d’en offrir car elle était comme ça. Elle offrait toujours de l’amour à ses proches, même si elle n’en recevait pas toujours…

Sara était en train de réapprendre à parler à son frère, à réinstaurer une vraie conversation. C’était progressif, elle ne déballait pas tout ce qu’elle avait sur le coeur tout de suite, elle restait un peu vague et disait les choses indirectement, mais elle essayait. Doucement mais sûrement. Elle observait Killian, elle sentait bien qu’il s’efforçait de manger, il voulait montrer qu’il allait bien et ça la faisait sourire un peu, ils étaient tout les deux pareil là-dessus. Quand l’un allait mal, l’autre faisait tout pour montrer que ça allait même si ce n’était pas le cas. Mais elle se doutait bien que pour lui aussi la situation était inconfortable, qu’enlever le pansement était difficile, elle se doutait que cette discussion marquait un tournant dans leur relation. Et la jeune femme se demandait si elle réussirait à retrouver sa relation fusionnelle avec son frère, cette relation qui lui manquait. Elle voulait retrouver son petit frère, cette personne qui comptait le plus à ses yeux, mais elle se sentait triste… Elle ne savait pas si Killian allait accepter de la retrouver, après tout elle avait brisé sa promesse à cause d’une femme. Peut-être que c’était par manipulation mais elle avait briser sa promesse et elle ne se pardonnerait jamais vraiment d’avoir laisser tomber son petit frère.

« Hm j’imagine… Je suis désolée que tu te retrouves entre nous » Disait-elle en soupirant. Sa mère… Leur relation entre elles deux étaient plutôt compliqué et Killian se retrouvait entre ces deux femmes. Mnémée n’avait jamais accepter le fait que sa fille soit bisexuelle, elle ne comprenait pas, comme d’autres personnes du bunker, mais c’était du coup devenu source de conflit entre Sara et elle. Même si maintenant Sara divorçait elles ne pouvaient plus se voir sans se disputer. Sara aimait toujours sa mère pourtant, elle voulait retrouver sa chère mère, celle qui l’avait élevé et aimer, mais maintenant celle-ci était devenue une personne qui détestait sa propre fille, elle était déçue de la bibliothécaire. Leur relation était brisée, encore une fois à cause d’une seule femme. Mais ici c’était différent car Sara savait bien qu’avec n’importe quelle femme ça aurait terminer ainsi. Mnémée n’acceptait juste pas l’homosexualité. Pourtant Sara ne baissait pas les bras et essayait encore de renouer le contact parfois mais ça se terminait encore et toujours de la même manière : en dispute. Et Killian se retrouvait entre elles, sans savoir quoi faire. Sara ne voulait surtout pas qu’il prenne parti, elle ne voulait pas que lui aussi se dispute avec Mnémée, mais Mnémée, elle, voulait que son fils soit de son côté… Alors cette proposition d’habiter chez son frère lui plaisait, oui, elle le voulait, mais en même temps elle avait peur de la réaction de leur mère envers Killian. « J’aimerais bien… Mais ça ne va pas plaire à maman si elle voit qu’on vit ensemble, si ? Mais j’aimerais beaucoup habiter chez toi… Tu n’as toujours pas trouver quelqu’un pour vivre à tes côtés ? » Le questionna-t-elle, curieuse, essayant de nouer un semblant de lien entre eux. C’est vrai qu’elle ne connaissait rien aux amours de son frère, et ça lui permettait de renouer le contact peut-être plus facilement avant de parler de choses qui fâchent. Elle ne voulait surtout pas le gêner, non, elle voulait juste savoir si son frère avait trouver quelqu’un pour être heureux, elle voulait son bonheur, il le méritait après avoir dû subir la séparation de leur famille.

« Mais sache que vraiment, si ça ne te dérange pas vis-à-vis de notre mère j’accepte ta proposition, je me sentirais moins seule et un peu mieux… J’étouffe un peu dans mon appartement, et... » Elle marquait une pause, hésitante avant de reprendre, « ... je dois bien avouer qu’en ce moment je fais du n’importe quoi, je bois pas mal, je sais que c’est idiot de boire pour oublier surtout que je n’oublie pas vraiment mais je n’arrive pas à faire autrement. » Elle regardait son assiette, honteuse, jouant avec sa nourriture, les mains un peu tremblante, elle avait peur que son frère la juge. Elle avait été un modèle pour lui durant toute son enfance et la voilà à se montrer brisée, à montrer qu’elle buvait pour oublier. Elle avait mis plusieurs jours à prendre conscience de son état, de sa presque dépression. Car oui, elle avait failli tomber en dépression. Mais heureusement, grâce à son meilleur ami elle s’était rendu compte de tout cela, commençant à se reprendre en main. Doucement mais sûrement…


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Killian Austen


Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2018
Ft : Misha Collins
Crédits : Avatar : MrPomme
Signature : Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Mar 25 Déc - 0:32

Always and ForeverMa relation avec ma sœur s'est rapidement dégradé. C'est vrai. Et c'est en grande partie à cause de Penelope. Je ne la sentais pas. Je savais bien au fond de moi que … quelque chose tramait chez cette fille. J'étais persuadé que sa relation avec Sara allait la détruire peu à peu. Je voyais bien qu'en sa présence, ce n'était plus la femme que je connaissais par le passé. Elle se laissait faire. Elle écouter tout ce qu'elle disait et pour moi, c'était insupportable. C'était comme-ci j'observais ma sœur brûlait à petit feu. Et malgré mes tentatives pour la sortir de ce faux pas. Malgré mes efforts et mon amour pour elle, notre relation s'est brisé. Je m'en veux d'en être arrivé à garder mes distances avec elle. Je m'en veux car autrefois nous étions si proches, si soudés. Nous étions une famille. Nous pouvions compter sur l'autre quand ça n'allait pas. Et ça me manquait. Toutes ses photos de famille. Tous ses bons moments passés ensemble et cette confiance qui s'était installée entre nous … s'étaient envolés en un seul claquement de doigt.

Malgré ça, je voyais bien qu'elle faisait des efforts pour rétablir ce lien fraternel qui nous unissait tant par le passé mais … mais même si l'envie de retrouver ma sœur ne me manque pas je … je n'arrive pas à passer au-dessus. Cette blessure. Cette blessure qui m'a été infligé par la distance qu'elle a imposée entre nous est bien plus profonde et douloureuse que je le pensais et … ce n'est pas comme une simple dispute où l'on s'embrouille pour un rien et où tout redevient normal le lendemain. Non, ça prendrait certainement du temps. J'avais besoin de temps pour remettre les choses en place dans ma tête. La promesse que nous nous étions fait petits avait été brisé, rompu et bafouait par la faute d'une femme. Une femme qui n'eut aucun remords à détruire à son tour ma sœur en brisant petit à petit tous les liens qui l'unissaient avec les autres, avec sa famille … avec moi et même si je sais que ce n'est pas vraiment sa faute … elle m'a tout de même rejeté et je me sentais mal et surtout depuis la mort de notre père … j'avais plus que jamais besoin d'elle à mes côtés et la voir instaurer une distance entre nous … ça m'a d'une certaine manière … détruit.

Il est vrai que depuis cette histoire de bisexualité, la relation entre notre mère et ma sœur s'était grandement creusé. Et au final, je me retrouvais entre eux deux, sans vraiment savoir qui suivre et qui laisser tomber. Je n'avais aucune envie de briser ma relation avec maman ou bien Sara car pour moi, elles sont la seule chose qu'il me reste. Elles sont pour moi ce que la mer est pour la Terre. Inséparable, voire même vital. Ça n'a pas été facile, je l'avoue. J'ai été réprimandé par les propos de ma mère qui m'inciter à rejoindre son partie et même si j'en ai souffert et que j'étais mentalement fragile depuis la mort de mon père, je me suis obligé à garder le cap car la famille, c'est aussi de la souffrance. Et même si je préférais ne prendre aucun partie, ça ne m'empêcher pas de soutenir ceux qui m'étaient chers.

D'ailleurs, je dois dire que la mort de mon père m'a beaucoup fragilisé. J'ai sans doute été le plus touché par cette perte et c'est en partie dû au fait que je suis quelqu'un de sensible. Ouais, pour quelqu'un qui est promeneur et membre de la ligue Ogma, ce n'est pas la première chose à laquelle on s'attendrait. Alors savoir que ma sœur, ma propre sœur qui me servait jusque-là de modèle instaurer une barrière entre nous … disons que je n'étais pas au meilleur de ma forme. Je ne savais pas quoi lui répondre sur le moment. Oui, je me retrouvais entre deux feux. Oui c'était difficile pour moi. Mais la famille, n'est-ce pas une chose faite pour surmonter les épreuves les plus difficiles, que ce soit à l'extérieur comme à l'intérieur d'elle-même ?

Néanmoins, il restait toujours en moi cette petite étincelle. Ce minime espoir de retrouver une relation fraternelle avec ma sœur comme elle pouvait l'être par le passé. C'est pour ça que je lui ai proposé de venir habiter chez moi le temps que tout se tasse de son côté. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soulève le problème concernant maman qui allait certainement mal le prendre … Vous ne pouvez pas savoir comment j'envie ceux pour qui les choses sont claires dans leur tête. J'envie ceux qui n'ont pas cette naïveté en eux. J'ai toujours cherché à trouver le bonheur dans tous mes proches. Je ne suis pas une personne qui profite du malheur des autres, bien loin de là. J'aime aider mon prochain, c'est dans ma nature, c'est ce que je suis. Et c'est d'autant plus difficile quand deux personne qui me sont chers s'opposent l'une à l'autre et m'oblige à rester au milieu de tout ça sans savoir quelle partie prendre par peur de blesser. Au final, je suis peut-être trop gentil.

Sans que je ne m'y attende réellement, Sara me demande si je partage ma vie avec quelqu'un. Je dois dire que je ne m'attendais pas le moins du monde à cette question. Pour dire que notre relation s'était bel et bien éloigné l'une de l'autre. Mais c'était une attention qui au fond de moi me touchait. À ce moment-là, je retrouvais un peu l'essence même qui animait ma sœur par le passé. Cette envie de me protéger, de s'intéresser à ma vie, en bref d'être une sœur. « Hum. Non. Enfin tu sais, j'ai beaucoup de … travail. Je n'ai pas le temps de … trouver quelqu'un. Tu trouves pas qu'il fait chaud tout d'un coup ? Je vais boire un coup. » Dis-je avant d'attraper le verre d'eau afin de boire une gorgée. Je devais sûrement avoir l'air ridicule … Ouais. On a carrément vu mieux comme réponse. Mais bon, j'ai été pris de court. Enfin, ça c'est mon excuse.

Jamais je n'aurais pensé la retrouver dans un tel état. Absolument tous chez elle témoignaient de la souffrance qui s'était profondément ancrée en elle. Ses paroles. Ses mots. Son ton de voix. Elle était brisée. Désarmé. En détresse. Elle avait plus que jamais besoin de mon soutien et c'est en entendant de sa propre bouche me dire qu'elle buvait pour oublier que ce déclic a sonné en moi. Malgré son statut de femme forte que je lui avais toujours associée. De celle qui ne flanche jamais et qui résiste même au plus puissant des ouragans, je voyais en ce jour une Sara à terre, appelant à l'aide et j'avais envie de la serrer dans mes bras. J'avais envie d'envoyer bouler ma mère et de l'accueillir chez moi pour la protéger, la protéger du reste du monde. Posant ma main sur la sienne, je dépose mon regard sur le sien, d'un regard confiant et protecteur.

« Viens habiter chez moi. Du moins pendant un temps. Je te sortirais de ce mauvais pas car après tout, la famille s'est fait pour ça. » Dis-je avant de me lever pour faire le tour de la table. Jamais je n'oserais jugeait ma sœur sur le fait qu'elle a levé la bouteille pour oublier. Jamais je ne pourrais car pour moi, elle est la personne la plus précieuse de ma vie. Je m'approche finalement d'elle avant de tendre les bras vers-elle. « Viens par-là. » Lançais-je avant de la prendre dans mes bras, la serrant fort contre moi. Tous les soucis qui avaient été un problème jusque-ici, toute cette distance qui s'était installée entre nous n'était plus important. Je venais de découvrir que ma sœur n'était pas sortie indemne de tout ça et qu'elle avait bien plus souffert que n'importe qui dans cette salle. Je la serrais dans mes bras car je n'aimais pas la voir souffrir. Quand elle elle souffrait, moi je souffrais bien plus que si cette souffrance m'appartenait. « Pour ce qui est de maman, ne t'en préoccupe pas. Je gère tout. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sara Austen


Messages : 303
Date d'inscription : 01/01/2018
Ft : Karen Gillan
Crédits : Avatar: sixtythree
Signature: YOU_COMPLETE_MESS

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Jeu 27 Déc - 23:14


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Pour toujours et à jamais."

You're my brother after all, my blood and I love you.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sara s’en voulait, se blâmait pour s’être laissée ainsi avoir, pour avoir lâché ses proches et surtout pour avoir bafoué sa promesse faîte à son frère. Promesse d’enfant pour certains, peut-être, mais pour elle c’était du sérieux et elle savait que pour Killian aussi. Elle espérait au fond qu’il restait un espoir pour son frère de retrouver leur relation, de retrouver une véritable communication. Sara l’aimait toujours et elle se doutait que son frère aussi, c’était ça qui lui faisait garder espoir. Et puis après tout, ils ne sont plus que trois maintenant dans la famille.

Le décès de leur père a affecter tout le monde et au lieu de rapprocher les gens ça les a séparer. Cela aurait pu rapprocher Mnémée et Sara, non, elles ont pris encore plus de distance car Mnémée devient folle avec toute ces pertes, elle déprime et Sara ne sait pas comment l’aider. Et celle-ci à porter sur le dos ce décès tandis que sa mère pleurait, elle pleurait mais en cachette, elle voulait se montrer forte pour son frère, pour elle, devant tout le monde. Alors aujourd’hui, de subir une nouvelle perte, elle ne le supportait pas. Si seulement il n’y avait que la perte de Penelope et la découverte de la vérité. Mais non, il y a aussi son père, elle se sent seule et perdre de nouveau quelqu’un lui rappelle ce décès. Si elle a fait le deuil de sa grand-mère elle n’arrive toujours pas à faire le deuil de son père. Trop de poids sur ses frêles épaules. Au fond elle avait juste besoin d’une personne pour lui dire que tout irait bien, que tout était okay, qu’elle pouvait se poser un temps, pleurer s’il fallait, que quelqu’un serait là pour la prendre dans ses bras. Il y avait bien son meilleur ami mais celui-ci lui changeait surtout les idées en rigolant. Non, là, elle avait besoin de son frère, la personne à qui elle aimait se confier le plus.

Elle avait sourit en entendant son frère un peu gêné par la question de s’il avait quelqu’un. Elle le trouvait adorable, il méritait de trouver l’amour et elle espérait sincèrement que ce jour arriverait, elle voulait qu’il soit heureux. Mais elle ne l’embêtait pas plus que ça par rapport à ses amours, non elle continuait, brisant petit à petit, doucement, son masque. Elle parlait de son mal-être, doucement, seul Killian pouvait l’entendre. Elle le regardait faire le tour de la table, se mordant l’intérieur de la joue pour ne pas craquer. Puis il la prit dans ses bras et c’était de trop, elle craquait. Son masque tombait et elle se mit à pleurer. Elle n’en pouvait plus. Tout son monde s’écroulait. Elle ouvrait les yeux, apprenait à ne plus ignorer et regardait la vérité en face, la vérité sur sa vie avec son ex-femme, la vérité sur ce bunker, elle subissait encore une perte, c’était trop pour ce petit bout de femme. Elle souffrait, était brisée en mille morceau. Pendant un moment elle ne voulait plus se permettre de pleurer, car elle en avait marre de pleurer pour une femme qui s’est fichue d’elle, mais aussi parce qu’elle a vu des femmes qu’elle considérait plus brisée qu’elle au final. Elle a rencontrer Costia, une femme brisée par le bunker, brisée par un médecin comme Sara mais d’une manière inhumaine. Alors la rousse trouvait inacceptable de se juger brisée alors que des personnes vivent des choses bien pire qu’elle. Elle voulait assurer, mais là, elle n’assurait plus. C’était son appel à l’aide. Elle cachait son visage dans le manteau de son protecteur, de son frère se laissant aller contre lui. A l’instant elle se sentait enfin apaisée, apaisée de savoir que malgré tout ce qu’il s’était passé son frère restait proche d’elle. Elle sanglotait, essayant de se calmer en serrant son frère contre elle, arrivant à articuler un simple « merci... ». Simple mot, mais elle n’arrivait pas à dire plus. Pourtant elle lui était extrêmement reconnaissante, ses mots lui avaient du bien même si elle pleurait actuellement. Au final elle pleurait aussi car elle était soulagée, soulagée d’avoir une épaule pour l’écouter, des bras pour être réconforter, quelqu’un pour lui dire que tout irait bien.

Combien de temps elle restait ainsi ? Elle ne savait pas vraiment. Mais la rousse finit par se calmer, par essuyer ses larmes, se cachant un peu avec ses cheveux. La jeune femme n’aimait guère montrer un visage triste, ils étaient dans un lieu public, alors elle restait un peu cachée. « Merci, vraiment… Pour tout ce que tu fais... » Habituellement c’était elle qui gérait tout, elle aimait bien gérer les choses aussi. Mais là, les rôles étaient inversés. Elle avait besoin, le temps d’un moment de souffler, de laisser quelqu’un d’autre gérer, elle avait besoin de se retrouver car elle était perdue.

« Tu m’as manquer Killian… » Disait-elle, oui c’était vrai, son frère lui avait manquer, de nombreuses fois. Elle avait souvent essayer de rétablir le contact entre eux, mais malheureusement elle n’a jamais vraiment réussi jusqu’à aujourd’hui. Habituellement ils se parlaient vaguement mais toutes ces confidences il n’y en avait pas eu depuis longtemps entre le brun et la rousse. Et puis avant elle n’avait jamais osé aller aussi loin, elle était à ce moment-là avec Penelope et en connaissant les pensées de Killian elle avait du mal à reprendre le contact. Mais aujourd’hui tout avait changer, aujourd’hui elle osait retourner vers son frère, retrouver le brun, et se laisser aller, montrer que non elle n’était pas forte en ce moment bien qu’elle voulait qu’on pense ça d’elle, que non, elle ne supportait pas qu’on parle d’elle quand elle passait dans les couloirs et qu’elle réentendait le prénom de celle qu’elle avait aimer et qu’elle méprisait aujourd’hui. Elle ne supportait plus cette vie de mensonge, cette vie dans ce bunker, elle trouvait l’air de plus en plus irrespirable, elle ne supportait pas d’être vue comme la pauvre fille qui s’est faite avoir, elle ne supportait pas le regard de sa mère presque haineux teinté d’une pointe de « je t’avais prévenue », elle en avait marre de tout et elle avait besoin d’une personne pour l’aider. De son frère. De son sang, de ce brun qui la comprenait et qui partageait sa souffrance. L’un souffrait, l’autre avec, ça avait toujours été comme ça. Sara savait que son cadet n’allait pas la juger, n’allait pas lui en vouloir de pleurer, n’allait pas la critiquer par rapport à ça comparer à certains du bunker. Même si elle avait briser sa promesse, même si elle était incertaine quant à retrouver leur relation fraternelle d’antan, elle savait qu’il serait toujours là pour elle comme elle elle serait toujours là pour lui. Bien que la communication était rompue elle ne cessait de vouloir le protéger, observant du coin de l’oeil la vie de son frère. Elle n’avait jamais cesser de vouloir être là pour lui, bien que c’était fait secrètement. Peut-être en avait-il conscience ou peut-être pas mais elle l’avait fait.

« Je suis désolée pour… enfin… D’avoir mis de la distance entre toi et moi. Au début je ne me rendait pas vraiment compte. » Et voilà, elle mettait sur le tapis cela en s’excusant. Elle tenait à s’excuser, selon Sara, Killian méritait des excuses. Ce n’était peut-être pas totalement de sa faute mais elle se sentait fautive alors elle tenait à s’excuser.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Killian Austen


Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2018
Ft : Misha Collins
Crédits : Avatar : MrPomme
Signature : Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Sam 5 Jan - 1:42

Always and ForeverDurant toute ma vie, je n'avais vu Sara craquait psychologiquement qu'à de rares moments. Mais jamais, jamais je ne l'avais vu s'effondrer de la sorte. Jamais je n'aurais pensé qu'une telle douleur pourrait subsister en elle. Je pouvais sentir son visage contre mon trench coat, ses larmes imprégnant celui-ci en deux différentes zones précises correspondant individuellement à la position des paupières de Sara. Je pouvais facilement entendre les sanglots de celle-ci parvenir jusqu'à mes oreilles et sa main venir serrer légèrement mon épaule. Elle était complètement abattu, complètement désarmé. Et la voir ainsi me faisait mal au cœur. Je n'aimais déjà pas la voir souffrir de vivre avec Penelope mais alors-là, c'était bien pire que tout ce que j'avais pu penser. Je ressentais une profonde culpabilité. Je me sentais coupable de son état actuel. Peut-être que si j'avais été plus récalcitrant au moment où Sara était avec Penelope … peut-être que si j'aurais été plus insistant envers elle … peut-être qu'elle ne serait pas dans cet état-là aujourd'hui … Et même si mes actes auraient pu paraître déplacer aux yeux de ma sœur … je suis son frère. Je me devais de la protéger comme nous l'avons toujours fait et ce depuis que nous sommes tout petit. Elle est peut-être plus grande que moi mais ce n'est pas pour autant qu'elle n'a pas besoin de moi. La famille, c'est important. C'est tout ce qu'il nous reste. Alors il faut en prendre soin. Et même si je m'y prends en retard, comme on dit, vaut mieux tard que jamais. Elle prononça ensuite un mot. Un seul mot qui était à la fois simple mais complexe. Qui était à la fois vague mais parlant. Merci. Je ne vais pas cacher le fait que durant ce moment où le temps à sembler s'arrêter et où les gens autour de nous semblaient tout simplement disparaître de cette réalité, une larme a commencé à couler le long de ma joue, longeant finement la surface de mon visage. J'étais triste pour elle. J'avais mal pour elle. Mais je devais être fort. Pour elle.

Après quelques instants, ma sœur se retira de mes bras avant d'essayer de cacher ses larmes. Elle était mignonne comme, toujours à vouloir cacher ses faiblesses pour paraître forte aux autres. Mais aujourd'hui, ce n'était pas pareil que les autres jours. Ne serait-ce que le son de sa voix qui était beaucoup plus fragile que d'habitude. Et encore une fois, elle me remerciait. Et ça me touchait vraiment. « C'est normal. Si jamais tu as besoin de quelqu'un à qui parlé, je suis là pour toi. » Dis-je en lui lançant un beau sourire réconfortant afin de lui réchauffer un peu le cœur. C'est vrai que ces dernières années, notre relation fraternelle n'a pas été au meilleur de sa forme mais il est encore temps de rattraper les choses. Et à commencer par soutenir et panser les blessures de Sara, peuvent importe le temps que se prendra, je serais toujours-là pour elle car petit, elle était toujours-là pour moi. Elle m'avoua que je lui avais énormément manqué et c'était aussi mon cas. Toutes ses années passées loin de ma sœur m'avaient profondément affecté, surtout depuis la mort de notre père qui a été un véritable coup dur pour moi. Posant ma main sur son épaule, je lui souris avant de lui avouer que sa présence m'avait aussi manqué. « Toi aussi tu m'avais manqué, sœurette. Toi et tes bons amis les pyjamas, même si mon préféré est le roi de la jungle. » J'avais envie de lui changer un peu les idées. J'avais envie de lui soutirer cette douleur qui résidait au plus profond de son âme mutilée. Si j'avais pu, j'aurais transfusé une partie de sa souffrance en moi pour la décharger de tout ce poids afin de lui permettre de retrouver la joie de vivre. Mais je ne pouvais pas. Alors tout ce que je pouvais faire, c'était d'être-là pour elle comme elle l'avait été pour moi par le passé.

Et puis je suis content qu'elle m'ait parlé en toute honnêteté. Qu'elle m'est dit ce qu'elle ressentait vraiment car à choisir, je préfère voir cette étiquette de femme forte accrochée à ma sœur disparaître pour me rendre compte de sa véritable étiquette. Je préfère écouter son cœur plutôt que sa tête. Car elle est mon sang. Et la famille, c'est fait pour se soutenir. Je n'étais peut-être pas le plus doué pour réconforter quelqu'un mais je tenais absolument à être un soutien émotionnel pour elle car je l'aime. Elle est la personne qui compte le plus pour moi. Ma sœur est tout ce qu'il me reste de plus précieux. Bien sûr, il y a notre mère mais … je n'adhère pas à sa vision des choses concernant Sara. Pour ce qui est de notre relation actuelle avec Sara … je ne sais pas si nous redeviendrons une famille comme nous pouvions l'être par le passé. Je ne sais pas si notre lien fraternel aussi puissant pouvait-il être dans le passé, puisse retrouver un jour sa beauté d'antan. Seul l'avenir nous le dira. Mais pour l'heure, on doit se serrer les coudes et surmonter cette mauvaise passe, ensemble. Car malgré ça, je reste son frère et elle reste ma sœur. Et ceux pour toujours et à jamais. À présent, elle tenait à s'excuser de son comportement ayant entraîné un éloignement de notre relation fraternel. Elle était manipulée. Elle n'était pas vraiment consciente de ce qu'elle faisait et je sais que ça n'excuse pas tout mais la voir me demandait pardon alors que j'avais été profondément affecté par la façon dont elle avait brisé notre lien fraternel, ça me faisait du bien de l'entendre dire. Même si au fond, je n'attendais pas d'excuse de sa part étant donné l'état dans lequel elle se trouvait mais l'entendre dire qu'elle était désolée me pincer le cœur et me donnait envie de la serrer dans mes bras. Mais ne voulant certainement pas risquer que Sara retombe une fois de plus en larmes, chose qu'elle n'aimerait sûrement pas faire devant d'autres personnes, je lui attrape la main en lui lançant un petit sourire réconfortant. « Et si on allait chez-toi histoire de prendre quelques affaires ? » Ça lui ferait sûrement du bien de changer d'environnement et puis … peut-être que ça nous permettrait de ne pas avoir tous ses regards posés sur nous et ceux depuis le câlin de tout à l'heure. Durant ses dernières années, nous avons peut-être été séparés l'un de l'autre mais nos liens nous unissant sont toujours aussi fort et ne demandent qu'une seule chose, à être raccommodé. Ça prendra peut-être du temps … mais j'ai envie de retrouver ma sœur. J'ai besoin d'elle comme elle a besoin de moi. Après tout, nous sommes des Austen et même si tout semblé allez mal, il y a toujours un espoir tant qu'il reste la famille.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sara Austen


Messages : 303
Date d'inscription : 01/01/2018
Ft : Karen Gillan
Crédits : Avatar: sixtythree
Signature: YOU_COMPLETE_MESS

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian Mer 9 Jan - 22:58


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Pour toujours et à jamais."

You're my brother after all, my blood and I love you.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Depuis sa naissance Sara était un rayon de soleil. D’abord une petite princesse rousse qui ne pouvait se détacher des bras de ses parents ou sa grand-mère. Puis une jeune fille un peu plus silencieuse, lunettes sur le nez, tresses sur les côtés, le nez plongé dans ses livres pour ne pas affronter le monde réel. Une jeune fille rêveuse et pleine de vie, qui à alors découvert les enfants avec son petit frère se mettant à s’en occuper en plus d’être dans ses livres. Une jeune fille qui, main dans la main avec son  frère faisait tout avec et pour lui, le défendant malgré sa nature frêle, faisant pleins de bêtises dans les jupons de leur mère ou les jambes de leur père. Oui, une enfance heureuse et pleine de vie. Puis ce rayon de soleil s’est agrandi lorsqu’elle s’est mise à devenir une véritable adolescente qui découvrait la sexualité mais surtout l’amour. Elle s’est rapproché d’Isaac, son meilleur ami, et maintenant ils sont inséparable. Elle le considère de sa famille, son frère jumeau en quelque sorte. Et à eux d’eux ils ont découvert les joies du flirt, s’amusant par-ci par-là avec d’autres personnes. Une adolescence sans prise de tête, une adolescente drôle et souriante. Pleine de vie. Sara était une princesse souriante, qu’importe ce qu’il se passait dans sa vie, qu’importe les dires des autres elle souriait et rigolait tous le temps, offrant son aide et de l’affection à tout le monde, sans forcément en recevoir en retour.

Mais cette Sara à rencontrer son contraire. A été attirée par son contraire. Les opposés s’attirent, c’est plutôt véridique. Elle, la jeune femme chaleureuse, est tombée amoureuse d’une jeune femme aussi froide que le pôle Nord. Penelope. Sara l’aimait et à dire vrai elle n’arrive pas encore à faire taire tout ses sentiments. Penelope ? Si elle l’aimait ? C’est une autre question… Au bout d’un moment à vivre ensemble elle a développer une affection sûrement, mais Sara n’en saura jamais rien. Elle espère au fond que cette femme qui paraît inhumaine à un coeur, après tout, comment peux-t-ton embrasser quelqu’un sans l’aimer ? La jeune femme ne comprenait pas comment c’était possible. Après tout, la glace fond au contact de la chaleur… Mais pour le coup, cette glace à emprisonner la chaleur du coeur de la rousse. La brune à réussi à détruire cela. Son sourire reste présent en publique mais aujourd’hui, face à son frère, la rousse ne tient plus et se laisse aller, montrant son vrai visage. Elle s’était sentie si seule depuis un moment, Isaac était là oui, mais Sara avait éviter un temps tout le monde à l’emprisonnement de son ex-femme. Par tristesse, mais aussi par rapport à ce qu’elle avait découvert.

Cette femme… Enfermée et enceinte contre son gré. Oh, Sara avait toujours su qu’on utilisait les natifs pour certaines choses, comme on enlevait des enfants pour les élever ici. Oui, elle en était consciente. Mais elle pensait qu’en plus de se sauver eux, ça sauvait ces enfants. Après tout, pour elle, les natifs étaient des sauvages. Elle avait toujours eu peur, et les avaient toujours jalouser de pouvoir vivre dehors alors qu’elle, elle était sous terre… Mais là, elle a rencontrer une terrienne pour la première fois. Un peu sauvage mais, détruite, détruite à cause du peuple de Sara et elle avait donc appris ce qu’il se passait réellement. Et elle avait eu besoin d’être seule un temps pour remettre de l’ordre dans ses idées. Tous le mythe de la sauvagerie des grounders étaient détruit, brisé, en un instant toutes les histoires du père de Sara s’étaient envolées et elle ne savait plus vers qui se tourner. Mais au final, Isaac restait son meilleur ami et elle savait qu’il n’avait rien à voir là-dedans, et pour Killian, oui, Killian, elle lui faisait confiance c’était son frère, il ne pouvait pas être aussi méchant. Mais là n’était pas la question, pour le moment elle voulait juste retrouvé son frère et c’était ce qu’elle faisait. Après avoir caché ses larmes, elle essuyait celles-ci, offrant un petit sourire à son frère qui se voulait réconfortant avant de même laisser échapper un petit rire lorsque celui-ci parlait de ses pyjamas. Oui, elle avait divers pyjama drôle comme des pyjamas normaux. Mais les drôles c’était un peu des déguisements qu’elle portait lorsqu’elle faisait la lecture à une classe de primaire. Elle appréciait se mettre dans la peau de ses personnages lorsqu’elle contait une histoire, ça l’amusait, et puis elle avait toujours garder son côté enfantin après tout. « Je te laisserais le roi de la jungle de côté, promis ! » Avait-elle dit en lui offrant un sourire qui montrait que Killian lui remontait le moral. Puis il lui proposait alors de passer chez elle prendre quelques affaires, ce qu’elle appréciait comme idée. Après tout, se montrer faible dans un lieu public comme la salle commune, elle n’aimait guère, et puis ça ne servait à rien de rester plus longtemps, elle n’arrivait pas à manger plus. Alors la rousse hochait la tête avant de se lever, prendre le bras du brun dans le sien. « Allons-y alors ! Je te préviens juste… c’est très bordélique, enfin tu me connais, mais là c’est pire... » Répondit-elle en souriant, ses yeux encore un peu brillant à cause de ses larmes, mais elle se sentait déjà plus légère, mieux, partant avec son frère de sang vers son chez soi, son petit appartement qu’elle partageait autrefois avec Penelope, et qu’aujourd’hui elle avait du mal à voir et qu’elle essayait d’éviter.

Ils arrivèrent assez vite chez elle, après tout elle n’était pas bien loin. Elle ouvrit la porte et entra après lui, refermant derrière. Effectivement, c’était un bordel. Et pas un bordel organisée, non, on sentait bien que c’était un bordel qui reflétait son état d’esprit : un bordel sans nom aussi. Trop de pensées qui se mélange se reflétant dans tous ses livres éparpillés par tout qu’elle avait tenter de lire pour penser à autre chose. On voyait sa tristesse avec les quelques bouteilles d’alcools qui traînaient sur la table et la pile de mouchoir qui ornait sa poubelle -une véritable montagne, à croire qu’elle se lançait un défi à chaque fois qu’elle jetait un mouchoir à la poubelle-, sa colère avec les vêtements de Penelope déchirer ou encore des objets qui appartenaient à celle-ci qui se retrouvaient par terre ou à la poubelle. Elle se frottait l’arrière de la tête, gênée, s’activant alors à aller vider ses poubelles et en remplir d’autres. « Je t’avais prévenue… Pire que d’habitude... » Oui, d’habitude c’était plus ou moins le bordel, quand elle était jeune sa chambre était parsemée de livres, feuilles, vêtements par terre car elle travaillait partout dans cette pièce. Après son installation avec Penelope ça allait mieux, après tout, une bordélique avec une femme plus sévère, Penelope rangeait généralement et Sara s’était assagie. Mais là, avec les derniers événements c’était de nouveau la Sara bordélique qui apparaissait. Après tout, elle a vécu avec une femme qu’elle aimait durant 3 ans, qui ne serait pas abattu après une rupture aussi tragique ?


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian

Revenir en haut Aller en bas

[17/05/2482] Pour toujours et à jamais. - Killian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Mont Weather-