AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des nouveaux personnages de la S5 sont maintenant jouables (d'autres arriveront par la suite ! Merci de ne pas prendre un perso non répertorié dans les PV )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

[29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Bellamy Blake
Admin


Messages : 1768
Date d'inscription : 07/03/2017
Ft : Bob Morley
Crédits : Avatar de Chocohuète, signature de endlesslove et citation sign' de Kodaline (avec la chanson "Brother") + badges de Varian

Inclement Earth

MessageSujet: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100) Ven 16 Nov - 23:10

Fourchette chrono :
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés» – William Butler Yeats.
Feat une partie du groupe à Boudalankru et ceux de Trikru qui le souhaitent - ♫ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Environ 5 jours que nous sommes sur les routes, et si j’ai réussi à contenir mon envie d’accélérer la cadence jusqu’à présent pour arriver plus rapidement, là, à proximité du camp de l’autre partie d’la navette (d’après c’que les autres en disent !), là, c’est une autre paire de manche. J’sais, depuis quelques jours, qu’Octavia va bien, puisqu’elle n’figure pas dans la liste des défunts qu’nous a fourni l’autre camp, lors d’notre 1ère conversation radio, mais j’ai quand même hâte d’la voir enfin. J’en ai besoin, après des semaines passées à redouter l’pire pour elle… C’est d’ailleurs pas pour rien qu’j’suis devant, avec ceux qui ouvrent la voie. Si au début, ils essayent d’me faire la conversation, ils ont rapidement abandonnés.

J’accélère le pas, en voyant les barricades qu’l’autre groupe a commencé à construire autour d’leur camp. Dès qu’des délinquants d’ce groupe viennent à notre rencontre, avant même qu’on n’soit rentré dans l’camp, j’cherche du regard ma frangine. J’fais franchement pas attention aux autres têtes que j’peux croiser, j’m’en fous, sincèrement. Et une chappe de plomb parait disparaître d’mes épaules, quand, enfin, j’la vois. Un grand sourire apparaît sur mon visage, du genre qu’on ne m’a pas vu avoir, depuis qu’on est sur Terre, et assez rarement avant ça. Typiquement l’genre de sourire qu’est réservé qu’à O. Et j’m’empresse d’la rejoindre, alors qu’elle ne semble pas m’avoir encore vu. « Enfin, bordel ! », dis-je, en la serrant dans mes bras, sans même lui laisser l’temps d’dire ou d’faire quoi qu’ce soit. Là, en c’moment précis, j’me sens enfin bien. Enfin à ma place. Prêt à veiller d’nouveau sur Octavia, ainsi que j’l’ai promis à notre mère, dès sa naissance. Bon, une partie d’moi s’inquiète pas mal pour l’autre groupe, car c’est dans ma nature, mais ça n’pourra aller que mieux, à partir de maintenant, nan ? Les deux groupes vont s’rejoindre, sans doute ici, car l’temps semble y être meilleur. Et après, on avisera. Faudra que j’trouve un moyen d’convaincre O. d’venir avec moi, quand les radios seront en mesure d’contacter l’Arche, et qu’la Colonie viendra nous rejoindre. J’ai assez peu envie que l’Conseil me tue pour avoir tenté d’prendre la vie du Chancelier, même si j’ai fais en sorte qu’Jaha ne meurt pas, et même si on m’a manipulé pour ça. On ne m’croira jamais, j’suis qu’un Garde déchu, l’fils d’un type qu’a tué un d’nos précédents Chancelier, et d’une nana qu’a osé avoir un autre enfant !

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Murphy


Messages : 243
Date d'inscription : 10/04/2018
Ft : Richard Harmon
Crédits : Avatar: ©️shiranui
Signa: 2981 12289 0

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100) Mar 20 Nov - 11:25

Il n'y a pas d'étrangers ici; seuls des amis.5 jours sur la route, à marcher pour essayer de trouver l’autre camp. On suivait Bellamy qui je sentais bien se retenait d’accélérer. Il était pressé de retrouver quelqu’un ça se ressentait, il était sérieux, marchait sans un mot ou bien il disait un mot histoire d’être poli quand on lui parlait mais bon… Pas grand-chose. Après je pouvais comprendre, je parlais peu moi aussi car j’avais hâte d’arriver. Bon pas forcément hâte de retrouver tous le groupe, après tout je n’appréciais guère tous le monde, mais j’avais hâte d’arriver et d’arrêter de marcher. Alors je marchais, gardant mes nombreuses plaintes dans ma tête et en me disant que je reverrais quelques potes comme Jasper, et ça, c’est plutôt cool ! Enfin en espérant qu’il soit encore en vie… Mais bon, je suis bien en vie moi alors tout est possible ! Non parce que, je me démerde niveau défense, mais je suis le premier à aller m'aventurer là où faut pas, j'ai donc risquer ma vie plusieurs fois... Mais on ne se débarrasse pas d'un cafard aussi facilement ! Je serais bien trop triste de quitter ce monde et donc de ne plus pouvoir emmerder mon monde...

En tout cas, je me demandais bien qui était encore en vie. Enfin bref, on arrivait non loin du camp puisque je vis des barricades. Ni une, ni deux, Bellamy accélérait le pas, il ignorait un peu tout le monde pour aller serrer une jeune fille dans ses bras. Je ne la connaissais pas plus que ça, mais je savais qui elle était pour Bellamy, je comprenais bien qu’il en avait que faire du reste des gens, seul comptait sa sœur pour lui. Ça se voyait, il souriait, je l’ai vu rarement sourire depuis qu’on là. J’étais content en tout cas pour lui qu’il retrouve sa sœur, et de pouvoir la rencontrer car au final on ne se connaît guère. Mais bon, je les laissais tous les deux, se retrouver, regardant autour de moi qui était les survivants de ce camps.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Octavia Blake


Messages : 349
Date d'inscription : 11/01/2018
Ft : Marie Avgeropoulos

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100) Lun 26 Nov - 12:17

Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés.
Les 100
Les retrouvailles
••••

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les jours qui venaient de s'écouler m'avaient épuisée, et je devais avouer que si j'avais pu me tenir à l'écart de tout le monde, je l'aurai fait. Tout le monde mettait du siens pour que ce camp ressemble à quelque chose, qu'il soit le plus accueillant et le plus confortable possible, mais je ne savais pas pourquoi, tout ceci me passait par dessus la tête. Moi qui habituellement ne rechignait guère à mettre la main à la patte, je n'avais plus envie de faire autant d'efforts et me montrer amicale. Bon, je le faisais quand même, car le camp n'y était pour rien et qu'ils n'avaient pas à subir mes sautes d'humeur, mais je restais le plus souvent seule, alors que les autres se regroupaient et créaient des affinités. Je n'avais pas envie en ce moment. Maman me manquait, l'Arche me manquait, même si ça pouvait sembler bizarre à qui l'entendrait, et Bell me manquait. Il avait été mon pilier durant tellement d'années, que désormais, j'avais du mal à accepter qu'il ne le soit plus. J'étais seule, quoi qu'on en dise, et même si j'étais avec les autres 100, j'étais seule au fond de moi. Et tout me revenait en pleine face alors que je savais que les autres survivants devaient nous rejoindre. Il allait y avoir des nouveaux, on allait partager nos rations, notre confort, et ça ne m'enchantait pas. Et si je me retrouvais avec quelqu'un que je n'appréciais pas, ou bien l'inverse? Comment devait-on réagir dans ces cas là?
Alors que je m'attelais à préparer les différents tissus pour préparer des couvertures, au cas où on en manque, je sentis des bras m'attraper, et l'espace d'une seconde la panique prit possession de moi. Mais mon corps avait très bien reconnu cette paire de bras, et mon coeur aussi au vu de la vitesse à laquelle il battait désormais. Mais cela ne pouvait être vrai. « Enfin, bordel ! » Comment? La voix de mon frère était la chose la plus belle que j'entendais aujourd'hui, mais au fond de moi, je savais que c'était impossible. J'inspire profondément, pour essayer de calmer mon coeur, et j'ose enfin me retourner. Ce n'est que quand je tombe sur les tâches de rousseur identiques aux miennes que je comprend que je ne rêve pas. Bell me regarde avec des yeux humides, et je sais, qu'il est réellement là. Une tonne de questions m'assaillent, mais ai-je réellement envie de les poser maintenant? Non, sans doute. Je voudrais savoir comme ça se fait qu'il soit sur Terre, pourquoi je n'ai pas su sa présence alors qu'on savait qu'un groupe de survivants nous rejoignait, pourquoi personne ne m'a rien dit... Mais plus tard. Pour le moment, il n'y a que lui, et tant pis si je donne l'impression de ne pas m’intéresser aux autres. « Grand frère...» Je ne peux m'empêche de passer mes bras autour de lui, et de l'attraper du plus fort que je peux par le cou pour me rapprocher au maximum. L'odeur enivrante de mon frère me prend au nez, et je crois que je me met à pleurer. Cette odeur qui me manquait et que je pensais avoir oubliée à cause de toutes celles qui sont présentes sur Terre, et qui pourtant, est restée encrée au plus profond de moi. «Oh mon dieu... »



••••

by Wiise


«Octavia: #ff6666»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mara Casper


Messages : 38
Date d'inscription : 01/11/2018
Ft : Daisy Ridley
Crédits : lux aeterna (ava)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100) Sam 1 Déc - 1:41


Il n'y a pas d'étrangers ici, seuls des amis que n'as pas encore rencontrés.
Les 100

« Let me give you some advice. Assume everyone will betray you. And you will never be disappointed. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Cinq jours à marcher à travers la forêt pour rejoindre l’autre camp, c’était long. Je me demande encore pourquoi j’ai accepté de les accompagner. Ah, oui, Bellamy. C’était bien la peine tout ça, ce n’est pas comme s’il m’avait calculée plus que lorsque l’on était au camp d’origine. Enfin bon, je crois que ça m’a quand même fait du bien de marcher et de découvrir les alentours. Je n’étais pas tranquille après tout ce que tout le monde avait dit concernant les dangers de la Terre, mais c’était quelque chose à faire. Avoir fait tout ce chemin depuis l’Arche pour ne pas sortir du camp… Autant rester enfermée en prison. Par chance, mes compétences n’avaient pas été des plus utiles durant le trajet. C’est pas que j’aime me sentir inutile mais c’est une gestion de stress intense que de s’occuper d’un blessé, surtout en pleine nature. On a beau nous avoir longuement mis en condition quand on était sur l’Arche, être sur le terrain, c’est autre chose et puis… Je ne suis qu’une infirmière.

On entre finalement dans le deuxième camp, ce n’était donc pas un mensonge, ils étaient bien là, il ne s’était rien passé de dramatique entre notre départ et le moment où nous sommes arrivés. Je sais que si Bellamy était si distant durant tout le trajet, c’était surtout parce qu’il n’attendait qu’une chose : retrouver sa sœur. C’est une chose que je ne connaîtrai jamais, je suis fille unique, comme tout le monde sur l’Arche, à vrai dire. Dire que j’ai connu Bellamy pendant des années sans me douter pendant très longtemps qu’il cachait ce lourd secret. Ces retrouvailles ne pouvaient qu’être quelque chose qu’ils attendaient tous les deux, il suffit de l’entendre parler d’Octavia pour le comprendre.

Les Archéens de l’autre camp nous dévisagent, visiblement aussi surpris et soulagés de voir que nous sommes réellement là, que ce n’était pas un piège quel qu’il soit. Je ne reconnais personne à première vue et je ne m’attends à voir personne en particulier. Et voilà le moment dramatique auquel tout le monde s’attendait, les retrouvailles entre les deux Blake. A cet instant, il n’y a plus personne autour d’eux. Bon, en temps normal j’aurais probablement lâché un long soupir, mais je laisse s’afficher un sourire sur mon visage. C’est quand même mignon, puis de voir Bellamy sourire comme ça, c’est… comment dire. Satisfaisant ? Je lance un regard à Murphy, on se sent un peu seuls là, non ? Je m’avance vers les Blake alors que Bell se décide enfin à faire les présentations. J’adresse un sourire à Octavia.

« La voilà enfin, la fameuse sœur ! J’ai beaucoup entendu parler de toi. Moi c’est Mara. »

Je fais bonne figure parce que c’est une personne importante pour Bellamy, tout simplement. Bon, sinon, qui sont les autres ? Il semblerait qu’il y ait autant de monde que dans notre camp. Moi ce qui m’intéresse, c’est de savoir ce qu’ils ont en matériel médical, s’ils ont des choses en plus ou non. Quitte à ce qu’on se rencontre enfin, autant partager, non ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

June Ross


Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2018
Ft : Nina Dobrev
Crédits : Tag (avatar), Grey Wind (signa)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100) Sam 1 Déc - 16:33

Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. Les 100, retrouvaillesLes derniers jours qui venaient de s'écouler avaient été plutôt fatiguants. Tout le camp se donnait à fond pour bien accueillir l'autre groupe de Boudalankru. On avait réussit à être en contact avec eux il y a pas si longtemps de ça et on a convenu de se rencontrer pour la première fois, depuis qu'on était arrivé ici sur Terre. Pendant que d'autres rangeaient correctement le camp, j'ai décidée d'e m'occuper de la réserve de nourriture. Parce que bon je vois pas pourquoi je devrais m'occuper de nettoyer le sol et tout ça. C'est pas comme si on recevait la famille royale. Enfin bon. Je n'ai aucune idée de si on fera une petite « fête » de retrouvaille. Alors au cas où, j'ai choisi quelques gibiers qui feront l'affaire.

Au fond, je me demandais bien qui étaient les survivants de l'autre groupe des cents qui allaient bientôt finir par arriver. Je ne savais pas même pas si je connaissais des gens de là-bas. Enfin il y a peut-être bien une seule personne. Un certain John Murphy. Celui qui compte le plus pour moi en ce moment. Je l'ai vu en entrant dans la navette, pour la dernière fois. Durant tout ce temps je me suis inquiétée. Je ne savais pas s'il était en vie ou bien s'il était mort. Mais je ne voulais pas croire à cette dernière solution. John est le gars le plus increvable que j'ai jamais connu. Enfin bref. Y repenser toujours ça me fout le moral à zéro. Alors j'essaie de me concentrer sur ma tâche. J'ai bien dit « j'essaie » car un jeune adolescent qui veut m'aider commence à faire n'importe quoi. Je le fusille du regard avant de faire un geste de la main pour qu'il s'en aille. « Au lieu de me déranger, va voir ailleurs si j'y suis. Tu seras sans doute plus utile ! » Ce qu'il fait sans rechigner. Oui il est vrai que je m'emporte facilement. Mais que voulez-vous ? Je ne supporte pas beaucoup de personne ici. Depuis notre arrivée sur Terre, je me suis isolée. Aucune envie de parler à certains que je ne connais pas, et encore moins aux quelques Phœniciens.

Je regarde ensuite autour de moi, voir ce que font les autres. Et mon regard se pose finalement sur Octavia. La jeune fille qui est comme moi. Notre point commun est d'être le deuxième enfant de nos familles respectives. C'est bien la seule fille à qui je peux encore parler normalement. Elle est différente des autres et j'aime bien son caractère mine de rien. Enfin. Soudain une masse vient se jeter sur elle. Cette masse, c'est à première vue une personne. Un garçon. Mais en le regardant mieux, je le reconnais. Bellamy Blake. Le frère d'Octavia. Alors il fait parti des survivants de l'autre groupe. Je les regarde s'étreindre avant de voir les autres survivants. Jusqu'à ce que mes yeux se bloquent et que mon cœur rate un battement en voyant une tête familière. Une tête que je pouvais reconnaître entre mille. John fait parti du petit groupe qui a dû se déplacer jusqu'à notre camp. Le savoir en vie, c'est tout ce qui compte pour moi maintenant. Sans hésiter, je commence à me rapprocher d'eux et plus particulièrement de John. Ce dernier finit par croiser son regard avec le mien alors que je me trouve à quelques mètres de lui. J'entrouvre légèrement mes lèvres avant de prononcer dans un souffle. « John.. Tu es vivant.. » Et sans attendre plus longtemps, en quelques enjambées, je le prend doucement dans mes bras. Je suis pas du genre à câliner les gens de la sorte mais là j'en ai vraiment besoin. Le sentir contre moi me fait un bien fou. Tellement que je ne le lâche plus pendant quelques minutes qui paraissent être une éternité.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bellamy Blake
Admin


Messages : 1768
Date d'inscription : 07/03/2017
Ft : Bob Morley
Crédits : Avatar de Chocohuète, signature de endlesslove et citation sign' de Kodaline (avec la chanson "Brother") + badges de Varian

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100) Sam 1 Déc - 21:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés» – William Butler Yeats.
Feat une partie du groupe à Boudalankru et ceux de Trikru qui le souhaitent - ♫ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J’en oublie les autres, à avoir enfin O. dans les bras. Des semaines à craindre pour sa vie, ça peut s’comprendre, tout comme on peut expliquer les larmes que je n’parviens à retenir. Comme si j’voulais plus jamais la lâcher, j’la serre fortement contre moi, esquissant un p’tit sourire en entendant sa voix. Là, j’me sens enfin chez moi, auprès d’ma sœur. Un peu mièvre ? J’vous emmerde ! J’finis cependant par libérer ma p’tite sœur de mon étreinte, mais juste pour l’embrasser sur le front, comme j’pouvais l’faire, sur l’Arche. Et j’garde une de es mains, dans l’une des miennes, parce que j’avoue qu’il me faudra sans doute un p’tit moment, avant de réaliser que j’suis pas juste en train d’rêver à nos retrouvailles. D’mon autre man, j’fais disparaître les larmes qui restaient au coin d’mes yeux, avant d’me souvenir qu’il y a du monde autour de nous. Tournant la tête vers mes compagnons, j’leur lance un p’tit : « Bon, j’crois qu’vous avez compris qu’il s’agit d’ma frangine ! », dis-je, en guise de présentation. Nul besoin d’dire le prénom d’O., j’ai assez parlé d’elle, quand j’faisais tout pour la retrouver !

Mara s’approche alors de nous, pour faire enfin connaissance avec O., se présentant à elle, tandis qu’Murphy retrouve une de ses amies, à en croire la scène qui se joue un peu plus loin. Amie que j’reconnais, me semble-t-il, pour l’avoir croisé à l’orphelinat. Puis, comment oublier June, alors qu’elle m’a toujours fait penser à Octavia ? « J’t’ai déjà parlé d’elle. », indiqué-je à Octavia, au sujet d’Mara. Il faut dire que j’lui parlais beaucoup d’mon entourage, chez nous. Pas par envie d’fanfaronner ou d’la narguer, mais juste pour la distraire, et lui faire découvrir, d’une certaine façon, la vie sur la Colonie. « Et, là-bas, y’a Murphy. », lui aussi, j’lui en ai déjà parlé, même si un peu moins souvent qu’j’ai pu parler d’Mara, mais pour la simple raison que j’voyais un peu moins souvent le jeune homme, que la jeune femme. « Pis les autres, bah… Ils se sont déjà éparpillés dans l’camp, alors les présentations attendront ! », conclus-je, réalisant qu’en effet, les quelques autres à nous avoir accompagné, se sont visiblement répartis dans l’camp, sans doute à la recherche de certains d’leurs potes. « Tu nous fais visiter ? », que j’demande par la suite à Octavia, concentrant d’nouveau mon attention sur elle, lui lançant un p’tit clin d’œil. Une p’tite visite, ça sera l’bon moyen pour apprendre comment ils s’sont débrouillés ici, depuis leur arrivé, tout en passant du temps avec ma p’tite sœur, et d’laisser Mara et elle, faire connaissance de façon « décontracté ».

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Murphy


Messages : 243
Date d'inscription : 10/04/2018
Ft : Richard Harmon
Crédits : Avatar: ©️shiranui
Signa: 2981 12289 0

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100) Hier à 0:34

Il n'y a pas d'étrangers ici; seuls des amis.Je laissais ainsi Bellamy retrouvée sa sœur, continuant à regarder autour de moi, cherchant qui pouvait être là, si une certaine fille s’y trouvait. Je croisais le regard de Mara, ouai on se sentait un peu seuls là…

Mais je n’allais pas me sentir seul bien longtemps. Je croisais le regard de cette fille que je voulais retrouver avant de me retrouver avec celle-ci dans mes bras. Les câlins et moi ? Il faut savoir que c’est rare, mais là c’était normal. On a été séparé il y a tellement de temps, elle m’avait manquer elle et sa petite bouille démoniaque qui lui allait si bien ! Un petit démon cette June, oui, mais c’est un compliment venant de ma part. « June ! Je suis bien content de voir que tu ne t’es pas faite bouffer ! » Et une petite pointe d’humour à la Murphy pour ne pas plonger dans les retrouvailles un peu ennuyante, ce n’était pas notre genre avec la brune. On restait ainsi à s’étreindre pendant un moment, je ne sais pas combien de temps, je n’ai pas d’horloge dans la tête. Et puis quand je retrouvais celle que je considérais comme une sœur je ne faisais attention à rien. Le king et la queen de l’orphelinat était réuni, c’est tout ce qui comptait.

Toutefois, à un moment, au loin j’entendais Bellamy faire les présentations. Je finis par lâcher June et regarde Octavia et son frère lorsque celui-ci précisait qui j’étais.

« ‘lut ! Content de te voir enfin. » disais-je tout simplement avec un petit signe de main et un sourire, j’étais content pour mon pote qu’il retrouve sa sœur. Enfin. Il allait pouvoir souffler un peu ! Puis mes yeux revinrent sur ma « soeur » à moi. « J’espère que tu es devenue la reine de ce camp, que tu as écrasé tous le monde ! » Je reprenais le ton de l’humour, je ne m’étais pas trop inquiété pour elle, je sais qu’elle est forte et qu’elle allait s’en sortir. Même si j’avoue avoir eu des petits moments d’inquiétude tout de même.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100)

Revenir en haut Aller en bas

[29/05/2482] Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés. (Retrouvailles des 100)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Camp des 100 (2)-