AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Arkers et Moskiums ! Essayez de les privilégier [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) 3207243747
Venez participer à la p'tite animation d'Halloween spéciale IE ! Very Happy

Partagez|

[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
❝ Invité ❞
avatar



[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyMar 25 Déc - 21:27

Lieu du rp : Dans le camp Trikru
Date du rp : 1er juin 2482, en début d'après-midi.
Participants : @John Murphy et June Ross
Météo : Le soleil est au rendez-vous, avec un ciel parsemé de petits nuages mais sans pluie.
But du rp : Une simple discussion entre les deux inséparables J & J, sur ce qui s'est passé dernièrement depuis leur arrivée sur Terre
Résumé du rp : (A éditer une fois le sujet terminé. Ca vous permettra de voir si vos persos vous ont laissé faire ce que vous vouliez. Et surtout, ça vous permettra de nous dire ce qui a pu se passer d'important, pour la chrono générale si cela s'avère utile. Ou ça servira simplement aux gens qui peuvent être concernés par votre sujet ! N'hésitez donc pas à nous dire si vous avez dû vous battre, si vous avez eu de la "visite" de la Faune et/ou de la Flore... Bref, on veut tout savoir !)



We have lots to talk about June & JohnCela fait deux jours que le petit groupe venant de Boudalankru nous on rejoins dans notre camp. On a passé le premier jour à discuter tous ensemble des mésaventures que chaque groupe ont dû traverser ainsi qu'à se retrouver entre amis et proches. Pour ma part, j'ai surtout passé du temps avec John, mon frère de cœur. Ça m'a fait vraiment du bien de l'avoir eu de nouveau proche de moi. Je le montre et ne le dis jamais, mais oui j'ai vraiment eu peur pour lui. De ne plus le revoir. Les premiers jours étaient dur sans lui sur Terre. On était inséparable sur l'Arche et il m'a toujours aidé et réconforté quand ça n'allait pas. Je lui rendais toujours la pareille. Alors en étant séparé, oui ça m'a fait mal. Mais d'un côté j'avais confiance en lui et je savais qu'il serait assez malin et fort pour survivre. C'est un gars increvable. Un cafard comme j'aimais le taquiner avec ce surnom.
De mon côté j'ai dû aussi survivre comme une grande. Je l'ai bien fait correctement quand j'étais là-haut sur la station en orbite. Jusqu'à me retrouver enfermer en prison pour meurtre oui mais bon. On est pas tous des êtres parfaits que voulez-vous. Enfin.

Je me retrouve aujourd'hui isolée dans un coin, comme j'ai eu l'habitude de faire depuis mon arrivée ici. Certes, j'ai un peu menti à John en disant que j'ai fais « ma loi » dans le camp. C'est pas tellement ça. Au départ oui je le faisais un peu, voulant être la leader du groupe. Mais plus le temps a passé et plus j'ai laissé tomber. Non pas que j'aimais pas, mais j'en avais plus la force depuis que des natifs m'ont attaqués un beau jour. Il ne m'avait pas raté. Et c'est pour ça que je me retrouve seule, assise dans un coin du campement, à prendre soin de ma blessure qui s'était un peu ré-ouverte à force de faire la maline et de trop bouger, n'écoutant jamais le conseil de celui qui m'a soigné. Enfin bon... J'essaie de me soigner. Parce qu'en étant seule c'est galère. Là aussi j'ai mentit à John, ce dernier croyant que je me suis pas « fait bouffer » durant tout ce temps. Enfin bref. Je grimace un peu en désinfectant la plaie au niveau de mon ventre, avant de prendre en main les nouveaux bandages. La tâche se corse.

Mais je n'ai pas le temps de faire quoi que ce soit que j'entend quelqu'un se rapprocher de moi. Je relève rapidement la tête. Et en parlant du loup, voilà que c'est John qui ramène le bout de son museau. Je soupire alors. Grillée. Cependant il tombe à point nommé. Je fais comme si tout allait bien en tendant les bandages vers lui. « Tu vas enfin pouvoir te montrer utile. » Dis-je amusée, avant de rajouter : « Désolée pour toi mais je n'ai pas de blouse de docteur. Tu devras faire sans. » Quoi ? Même dans ces moments là je sais amuser la galerie. Je vais pas m'apitoyer sur mon sort. Lui-même a sans doute dû être confronté au même soucis que moi.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
John Murphy
❝ Le cafard ❞
John Murphy



Messages :
325
Date d'inscription :
10/04/2018
Ft :
Richard Harmon
Crédits :
Avatar: Vocivus
Signa: ROGERS.
[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyJeu 27 Déc - 0:49

We have lots to talk aboutJe l’avais enfin retrouvée. Ma p’tite June. Enfin je dis petite mais techniquement on fait la même taille et elle à un an de plus que moi. Mais j’aime bien l’appeler « p’tite » surtout qu’elle n’apprécie pas et ça m’a toujours fait rire.

On avait passer plusieurs semaines loin de l’autre, dans l’inquiétude de savoir comment allait l’autre, si tout allait bien. Je ne lui dirais pas que j’ai été inquiet, non, elle s’en doutait déjà et puis il y avait beaucoup de non-dits entre nous. On avouait rarement quand on s’inquiétait l’un pour l’autre par exemple, mais, malgré tout, on s’en doutait. On était inséparable, elle est comme une sœur pour moi. Je n’avoue pas mes sentiments, elle ne les avoue pas non plus mais pour autant on tient l’un à l’autre et on le sait tous les deux. Moi et le sentimentalisme ça fait deux, alors j’aime bien la taquiner et l’embêter ça m’évite d’être gniangnian !

Cela faisait deux jours que j’étais avec le groupe de June. Deux jours passer un peu avec elle mais aussi avec d’autres personnes. On avait pas trop eu le temps de discuter pour le moment ayant été pris par diverses choses l’un et l’autre. Aussi, aujourd’hui je la cherchais, je voulais voir ma p’tite June. Alors je la cherchais jusqu’à enfin la voir, isoler dans un coin. Elle était bien cachée celle-là ! Bon en même temps je pouvais comprendre qu’elle s’isole, elle n’est pas entourer des meilleurs, hormis quelques personnes… Bah quoi ? C’est vrai. Quand on est entourer de phoeniciens c’est vraiment chiant alors on s’isole ! Bon elle a eu Octavia avec elle, plutôt sympa la sœur de Bell, donc ça passe encore, mais la pauvre à dû se coltiner Jackson, l’ancien garde. Il n’est pas non plus méchant, il peut être cool mais c’est pas la personne que j’affectionne le plus ici.

Puis je m’approchais, et je la voyais désinfecté une plaie ? Elle était blessée ? Mais qu'est-ce qu'elle a fichu encore ? Elle parle de moi qui à tendance à me mettre dans le pétrin mais elle aussi. « Moi ? Utile ? Tu sais pourtant à qui tu parles, selon certains phoeniciens je suis inutile et je sème la mauvaise graine partout où je passe ! » Oui je rétorquais par le rire, je me demandais ce qu’elle avait mais j’aimais la petite touche d’humour, pas de sentimentalisme avec moi. « T'as fais quoi ? Et c’est con pour la blouse, j’aurai été sexy, Docteur Murphy, avoue même toi tu craquerais pour moi ! » Bien évidemment je rigolais, hors de question de craquer l’un pour l’autre on est trop similaire. Elle est jolie, ça j’dis pas le contraire, mais… c’est ma sœur. Et même avant que ce soit ma sœur je n’ai jamais craquer sur elle. A dire vrai je ne l’ai jamais vu comme une potentielle petite-amie, notre relation est vraiment purement fraternelle. Mais de temps en temps on se taquinait sur notre physique. Et puis il fallait le dire, une blouse de médecin me rendrait incroyablement sexy, non ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
❝ Invité ❞
avatar



[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyVen 25 Jan - 23:56



We have lots to talk about June & JohnJe me suis isolée pour rien au final. Ce cher John a finit par retrouver ma trace en un rien de temps. Enfin bon, je le connais bien alors je me doutais qu'il allait me chercher partout. Dans tous les recoins du campement sans exceptions. Parce que bon, je sais bien que je suis très importante pour lui et qu'il ne peut plus se passer de moi maintenant qu'on s'est retrouvé. Je suis son pilier, la fille la plus importante pour lui. Pardon ? Non mes chevilles ne gonflent pas de trop, merci de vous inquiéter pour moi. Enfin passons tout ça. John m'a peut-être retrouvé dans mon coin, mais il m'a retrouvé dans un sale état il fallait le dire. Moi en train de galérer comme une galérienne pas douée de tout les temps. Oui, je ne retire pas ce que j'ai dis, il tombe toujours bien. Et comme à son habitude il répond avec son humour. En même temps il a pas tort. « Ces phoeniciens là ont les emmerde bien profond ! » Oui j'y vais fort. Mais je continue ensuite sous l'amusement. « Ouais bon, j'espère juste que tu vas pas me tuer en faisant n'importe quoi. Je tiens un minimum à la vie ! »

Par contre je vais pas rester le bras tendu avec mes bandages encore longtemps hein. « Y a des gens qui sont morts comme ça tu sais. » Dis-je en secouant ma main où se trouve les bandages. Oui, sortir les vieilles expressions c'est tout moi. Ça amuse la galerie et ça détend toujours l'atmosphère. Mais pas le temps de rigoler qu'il me pose déjà la fameuse question de qu'est-ce que j'ai fais pour être blessée comme ça. « Déjà j'ai rien fait pour me blesser comme ça, me rejette pas la faute dessus comme ça. » Lui dis-je en lui donnant un coup d'épaule dans la sienne. Ce que j'aurais pas dû faire parce que je tire une grimace en gémissant de douleur. Ça fait mal. Ça pique mais je reste forte. Je me mord ensuite la lèvre, soupirant un peu avant de passer une main dans mes cheveux. « Ce qu'il s'est passé ? Je me suis fait attaquer par un foutu natif. Je te laisse deviner la suite. Je me suis fait charcuter... Enfin encore ça va, j'ai réchappé à une mort certaine. »

Je l'observe un peu, gardant mon sourire en coin. Parce que la suite de sa réponse est pas mal. Lui ? Sexy ? Et moi ? Craquer pour lui ? Ouh là. Je ris de plus bel, grimaçant en même temps. Pour la forme, je fais mine de prendre sa température en posant une main sur son front, l'autre sur mon front à moi. « T'es sûr que tu n'es pas malade ? Sexy en Docteur Murphy... » Ah lala, j'en ris encore à l'intérieur de moi. Mais tiens pour le fun, je vais pas m'arrêter là. Je le regarde avec un sourire qui veut tout dire, glissant lentement et sensuellement un doigt sous son menton. « Après, si tu veux être mon Docteur, on peut s'arranger. Ça peut être intéressant de faire des choses ensemble.. » Lui répondis-je en lui faisant un clin d'oeil. Bon. Ok ça part loin, mais je me marre. Franchement. Lui et moi c'est impossible. C'est mon frère, rien de plus rien de moins. Et puis de toute manière, il y a déjà quelqu'un dans mon cœur. Enfin je crois. Je suis encore perdue sur ce sujet. Mais bref. « Désolée mon chéri, mais jamais je pourrais craquer pour toi. Va falloir aller voir ailleurs si j'y suis. »

Je le laisse alors s'occuper de ma blessure, regardant finalement un peu ailleurs. La vitesse à laquelle mon sourire s'éteint est flagrante. Je me perd un peu dans mes pensées. Enfin. Un peu oui, parce que je ressens une douleur quand John se met à faire je ne sais quoi. Je gigote. « Doucement.. ! Tu sais ce que c'est la délicatesse ? » Que je lui dis, pas convaincue. Enfin bon. Je me reprend un peu, me pinçant les lèvres. « Et toi ? T'a pas eu de problème dans ton camp ? » Je parle en général. Que ce soit au niveau de blessures physiques ou bien mentales. Parce que je sais que tout comme moi, John s'attirait souvent les ennuis.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
John Murphy
❝ Le cafard ❞
John Murphy



Messages :
325
Date d'inscription :
10/04/2018
Ft :
Richard Harmon
Crédits :
Avatar: Vocivus
Signa: ROGERS.
[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyMer 30 Jan - 14:42

We have lots to talk aboutAh ma June, j’étais fière d’elle elle avait bien retenu la leçon « Les phoéniciens on les emmerde bien profond », elle avait tout à fait raison la brune. Par contre elle avait tort, moi la tuer en faisant n’importe quoi ? Non surtout pas. Faire n’importe quoi ce n’était pas impossible, je n’étais pas médecin après tout, mais la tuer surtout pas ! « Je ne te tuerais pas voyons, les phoéniciens je les tues, toi non. »

Je m’activais donc à faire son bandage un peu mieux que ce qu’elle avait commencer, pas douée celle-là alors. Bon ce n’est pas vraiment de sa faute apparemment elle s’est faite attaquer par un natif… Mais elle est pas douée quand même car elle essaye de se faire un bandage toute seule. Puis pendant que je m’active cette petite peste me « drague ». Bien sur que je suis sexy en docteur Murphy, et là elle me sort que ce n’est pas possible entre nous. Sourire en coin et yeux pleins de malice je m’approche d’elle, manque de frôler ses lèvres. Pour rire bien sur, ce serait de l’inceste selon moi de l’embrasser et puis je ne l’ai jamais vu comme une vraie fille, ma sœur quoi donc c’est différent. « Ta proposition est tentante mais désolé ma chérie, craquer pour toi n’est pas dans mes plans. » Oh non je ne craquerais pas pour elle. Et je m’éloignais de nouveau reprenant son bandage.

« Hm pour en revenir au natif j’en ai rencontrer une ça s’est plutôt bien passé, enfin si on peut dire ça comme ça, au moins j’ai pas été charcuter. Et la délica quoi ? Je connais pas. » Rétorquais-je en souriant finissant avec sa blessure. « Et voilà ! Hm dans mon camp on a rencontrer un ours avec Bellamy mais ça s’est bien fini la preuve j’suis en vie et lui aussi. Oh et y avait un phoénicien avec nous aussi, le copain de la Griffin là, insupportable ce gars. Mais on a fini par en venir à bout et manger cet ours le soir, et le phoénicien et bien j’ai arrêter de lui parler. Si aussi, je sais pas pour toi mais nous on a eu des tempêtes de neige, horrible, va monter des tentes dans ces conditions… Et comme je t’ai dis j’ai rencontrer une native, qui a voulu voler mon sac, après un début chaotique elle a accepter une négociation faut juste savoir leur parler… Et puis elle n’était pas trop différente de moi je pense qu’elle essayait juste de survivre en volant, comme nous sur l’Arche en quelque sorte. » Je me tenais bien de lui dire que le visage tatouée de cette femme m’était rester en tête et que je la trouvais plutôt mignonne… Cette guerrière, voleuse me plaisait bien, j’appréciais son tempérament ça me changeait un peu disons. Donc comme je lui disais, non les natifs n’étaient pas tous à s’amuser à charcuter, il y a des curieux qui essayent de survivre et veulent nous connaître je pense.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
❝ Invité ❞
avatar



[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyMer 30 Jan - 22:53



We have lots to talk about June & JohnEt voilà que John m'assure qu'il me tuera pas. Heureusement quand même, ce serait con de me faire tuer par mon frère. Ce serait la dernière chose que je voudrais qu'il m'arrive. Je le regarde alors en gardant ce sourire amusé sur mon visage, avant de secouer la tête. « J'espère bien que tu me tueras pas. Et je serais ta complice si un jour, l'envie te prenait de vouloir tuer un phoenicien » dis-je en souriant plus en coin. « Oublie pas qu'en face de toi, tu as une meurtrière. » Eh oui faut pas zapper ce détail. C'est bien pour avoir tuer un garde que je me retrouve là sur cette planète. Que je me retrouve devant John qui soigne ma blessure.

Et en parlant de ça, je le regarde faire. Mine de rien il se débrouille plutôt pas mal pour un pseudo médecin. Je restais un moment silencieuse, observant ses faits et gestes. En repensant à l'attaque de ce natif, j'en ai des frissons. Je ne pensais pas qu'il y aurais des survivants à l'apocalypse nucléaire qui s'était déroulée il y a bien longtemps. Surtout des survivants qui sont prêts à tuer sans aucune raison et comme des malades mentaux. Enfin.. Si. Ils ont une raison. On est arrivé en touriste sur leur Terre, d'un côté c'est normal qu'ils réagissent de la sorte. Mais de là à vouloir faire un massacre. Non merci ça m'a suffit. Depuis cet incident, je déteste aussi les natifs. Moins que les phoeniciens, mais je les hais. Mais passons.

Mes yeux sont toujours posés sur les mains de John qui s'applique comme il peut. Puis il continue dans notre délire de « drague ». Bien évidemment je n'éprouve aucun sentiment pour lui, si ce n'est que de la fraternité. Je lève alors les yeux vers lui à sa réponse. J'allais répliquer, mais en le voyant aussi proche que ça.. En voyant ses lèvres se rapprocher des miennes, j'écarquille mes yeux. Je perd mon sourire. Et je revois le garde de la prison sur l'Arche. Je ne peux m'empêcher de revoir certaines images de ce qu'il s'était passé là-bas. Alors d'un coup, je le pousse violemment, reculant en même temps. Il tombe, mais je m'en fiche complètement. Je ferme ensuite mes yeux un moment en posant mes mains sur ma tête, la secouant ensuite un peu pour tenter d'enlever ces mauvais souvenirs de ma tête. En même temps, je souffle un simple « Arrête ça... » dans la direction de John, avant de souffler un coup tout en me retenant de pleurer. A ce moment précis, je suis presque terrorisée. Je sais que c'est John, mais ce simple rapprochement me fait trembler. Et ça doit être la première fois qu'il me voit dans cet état là. Il ne sait pas ce qu'il s'est passé quand j'étais emprisonné avec cet enfoiré de garde. Heureusement qu'il ne le sait pas.. Mais après ça, je suis quasi certaine qu'il voudra savoir. Le connaissant, il me lâchera pas. Mais comment lui dire..? Impossible. Je me sens minable. Et souillée depuis ce jour. Alors je tente de ravaler toutes ces émotions, frottant un de mes yeux où une larme a faillit s'échapper. Puis quelques secondes passent, secondes qui durent une éternité pour moi.

Je me remet ensuite de mes émotions rapidement, voulant passer le sujet. Je l'observe de nouveau après ce qu'il me dit. Alors lui aussi a rencontré un natif. Enfin une native. « Ah oui.. ? Et elle t'a pas fait de mal alors ? Fais attention quand même. On peut pas leur faire confiance à ces natifs. » Dis-je sèchement. Oui j'ai complètement perdu ma bonne humeur. J'essaie tout de même de ne pas être trop froide envers lui, soupirant un peu par la suite. Par la suite je regarde ma blessure enfin soignée. Et c'est parfaitement parfait tout ça. « Merci.. » Soufflais-je. Après ça, je remet correctement mon haut avant d'hausser un sourcil en écoutant son beau et long récit. « Un ours ? J'aurais bien voulu en voir un de mes propres yeux. Ça ressemble à quoi ? » Oui bon. Je connaissais très peu les divers espèces qui peuplent la Terre. Je n'ai jamais feuilleté de livres sur ce sujet. Mes parents et mon frère ne m'ont pratiquement jamais parlé de ça. Faut croire que je suis curieuse maintenant. Enfin. Je continue dans ma lancée. « Y a trop de phoeniciens ici à mon goût. » Par contre.. « Vous avez mangé l'ours ? Eh bien, ça a dû être un festin ! » Répliquais-je en finissant (enfin) par esquisser un sourire.

Cependant la fin de son discours m'a fait tilter. Et bon, je suis toujours aussi curieuse après ça. Il parle maintenant tout le temps de cette voleuse de sac. Et ça, ça passe pas inaperçu à mes yeux. « Dis-moi, t'aime cette native ou quoi ? Au vu de comment tu la décris.. Enfin. Oui sans doute qu'elle a dû faire ça pour survivre. Mais justement, t'as eu de la chance qu'elle ne t'ai pas tué. » Disais-je en pouitant son nez. « Crois-moi, j'ai pas envie qu'il t'arrive malheur. Alors prend tes distances et fais gaffe à toi. » Ouais je suis mal placée à dire ça, vu que je me suis retrouvée charcuter par un natif. En faite.. Je dois juste être malchanceuse. Il m'est arrivé que des merdes dans ma vie. Je me demande encore comment je suis là, en vie. Alors que j'aurais pu me foutre en l'air depuis bien longtemps. Ça m'aurait évité de me faire défoncer par un natif à la con, tout simplement.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
John Murphy
❝ Le cafard ❞
John Murphy



Messages :
325
Date d'inscription :
10/04/2018
Ft :
Richard Harmon
Crédits :
Avatar: Vocivus
Signa: ROGERS.
[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptySam 9 Fév - 1:02

We have lots to talk aboutWow là, moi je déconnais, mais apparemment elle non… Alors que j’avais presque frôler ses lèvres elle m’avait repoussée en mode violent. Ouh la, elle m’avait jamais fait ça auparavant lorsqu’on pouvait déconner dans ce genre, elle me cachait quelque chose. Mais je ne disais rien non. Je ne répondais pas, me réinstallant comme si tu rien était, continuant de lui prodiguer mes soins.

J’étais un peu énervé, j’avoue, elle me disait tout d’habitude et là elle me cachait quelque chose, et en plus elle m’avait salement repoussé comme si j’étais une personne qu’elle détestait. Alors ouai, mon égo en a pris un coup et ça m’a énervé. Moi je l’aide, je veux seulement m’amuser et là comme ça elle me repousse… Elle a bien de la chance d’être comme une sœur pour moi car en temps normal, bon déjà en temps normal j’aurais pas forcément aider, mais surtout je me serais cassé si on me repoussait aussi violemment. Mais bon j’avais aussi vu que ça n’allait pas et j’étais pas un connard avec elle alors je restait aider la brune.

Donc j’avais pris sur moi, serrant mes poings, enlevant la terre qui tâchait mes vêtements avant de reprendre mes soins avec ce bandage. Bandage que je finis par terminer alors que je lui parlais de mes aventures palpitante, cela me faisait oublier mon énervement, et je l’écoutais me répondre. Au début elle restait sèche, surtout avec les natifs, puis elle me remerciait, ah bah quand même heureusement qu’elle me remerciait, elle connaissait mon caractère et je n’avais pas manquer de la laisser après ce qu’elle m’a fait.

Puis je souriais un peu. « Ouaip un ours, et je t’avoue que malgré le danger c’est plutôt cool d’en avoir vu un maintenant que j’y pense. En tout cas c’est super grand, très poilu et brun ! En faite c'est un peu Logan... » Avais-je alors répondu, m’affaissant un peu plus contre un arbre pour parler avec elle et rigolant en comparant l'ours à Logan. Bien sûr je déconnais, mais je trouvais cette comparaison fun. Et enfin elle esquissait un sourire, toujours ça, donc je décidais de garder le mien en mettant de côté ma rancune… Quand ma June allait mal je savais éviter de trop faire l’idiot, même si c’était compliqué. « Aimer est un bien grand mot, non je la trouve plutôt jolie c’est tout, n’ait-je pas le droit, moi un garçon, d’être attiré physiquement par une fille ? Et t’en fais pas… ça va ! Toute manière la terre est hostile, qu’on bouge ou non, dans tous les cas les problèmes viendront à nous, donc autant en profiter ! » C’est vrai quoi, il m’arrivera malheur tôt ou tard, la preuve ça à failli m’arriver le premier jour après l’atterrissage donc bon rencontrer cette native ou non, je suis dans la merde dans tout les cas.

« Mais bon, bref c’était juste pour dire que comme sur l’Arche y a des terriens sympa et d’autres connard ! » Et je la sondais au passage, si son mal être d’un instant avait un quelconque lien avec l’Arche le mot « connard » allait la faire tiquer peut-être. Bien évidemment je ne cherchais pas à ce qu’elle me raconte ce qu’elle me cachait, non, je voulais que June parle d’elle-même. Mais je cherchais à savoir si ça avait un lien avec l’Arche. A côté de ça, pour détendre celle que je considère comme une sœur je me met à fouiller la poche de ma veste sortant alors deux fruits trouvés sur la table des fruits comestibles, lui tendant un. « Tiens, une blessée doit prendre des forces. T’en fais pas si je voulais t’empoisonner je m’y prendrais autrement, ce sont des fruits comestibles tout va bien, quoiqu’au pire non ça va pas et on meurt tous les deux comme des couillons, mais il en faudrait plus pour se débarrassé de nous tu ne penses pas ? » Rigolais-je en mangeant mon fruit. « Et surtout… Pas un mot, j’ai subtilisé ces deux fruits, si ça se sait le camp va commencer à faire chier. » Et oui, voleur un jour, voleur toujours… Même si je m’étais calmé vers la fin de ma vie d’archéens, sur Terre je reprend un peu mes habitudes parfois.  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
❝ Invité ❞
avatar



[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyMar 26 Fév - 22:14



We have lots to talk about June & JohnJe met un petit moment à me remettre de mes émotions, détournant le regard pour ne pas paraître pitoyable à ce moment-là. Je ne fais même pas attention au fait que John soit outré, énervé par le fait que je l'ai poussé violemment. A vrai dire je ne l'est pas fait exprès, j'ai eu un réflexe. Et puis de toute manière il n'avait pas à s'approcher de moi comme ça. Certes je savais que c'était simplement de la taquinerie, mais John ne savait pas tout. Il ne savait pas ce qu'il s'était passé, alors c'est normal qu'il ne comprenne pas mon geste. Moi qui d'habitude prend tout à la légère et à la rigolade avec lui, eh bien là c'est le contraire. Je me renferme un peu sur moi-même, glissant une mèche de cheveux derrière mon oreille tout en reprenant une certaine contenance.

Je garde le silence jusqu'à ce que les soins soient finis, ayant réussit à lui dire un petit merci. Je suis pas non plus malpolie avec lui quoi. Le connaissant, il aurait très bien pu me laisser en plan après l'avoir poussé. Mais non il se trouve toujours là devant moi. Je le sais depuis longtemps, John a un grand cœur. À première vue il a l'air d'être un gros con et un enfoiré, et il l'est envers pas mal de monde, mais quand on apprend à le connaître et qu'on a une place dans sa vie, il devient tout le contraire. Gentil, attentionné, .. Rare sont les gens à le connaître réellement comme ça. Et j'en fais partie. Enfin. Je serre doucement mon haut dans mes mains, le froissant par moment pour me détendre tout en l'écoutant. « Du moment que tu te fais pas bouffer par un ours, c'est le plus important. Intelligent comme tu es.. » Qu'elle dit innocemment avant de rire un peu. « Si Logan apprend ce que tu as dit, il te tuera ! » Et ça elle en est sûre. Malgré tout ça la fait rire cette comparaison. Il est vrai que Logan était un peu un ours. Imposant, brun, et fort. En parlant de lui, ça me rend nostalgique. Il est comme un grand-frère pour moi, et il me manque terriblement. Ça devait être pareil pour l'idiot en face de moi qui me sert d'autre frère.

Après ce petit moment de rigolade, je me concentre sur la suite de la conversation qui a dérivée vers ladite native que ce cher Murphy a croisé. Il n'a pas tort en disant ça, je secoue la tête avant de soupirer légèrement. « J'ai jamais dit que tu n'avais pas le droit d'être attiré et aimer une fille, au contraire. Tu fais ce que tu veux. Hm.. En effet, ici rien n'est sûr pour nous. Il peut tout nous arriver sur cette planète inconnue. » Répliquais-je. Depuis qu'on a posé un pied sur cette Terre, nos vies sont en jeu. Mais bon, on s'est débrouiller depuis l'atterrissage de la navette, ça continuera sûrement comme ça. Je regarde un peu autour de nous avant de tiquer sur la suite de ses paroles. Le mot « connard » m'a bien évidemment percuté. Alors je me mordille la lèvre, venant plier ramener mes jambes contre ma poitrine, posant mon menton sur mes genoux. « Y a que des connards sur l'Arche. C'est tout. » Dis-je sur un ton encore bien plus sec, voire un peu tremblant. Il faut que j'arrête de penser à ça. De penser à lui. Mais plus facile à dire qu'à faire. J'avais réussi à oublier, avec toute les tâches que j'ai fait sur la planète. Et là tout retombe encore une fois et je n'arrive pas à cacher mon mal-être. Surtout pas devant John.

Je relève les yeux en le voyant fouiller dans la poche de sa veste, suivant sa main du regard avant de jeter un œil aux fruits. Il n'avait pas à préciser qu'il les a volé, je le sais bien. J'hésite un peu, tendant ma main et lui prenant le fruit d'entre ses mains, fixant ce dernier. « Je suis pas bête, je sais que tu ne veux pas m'empoisonner. À part si j'ai fait quelque chose de mal et que je ne suis pas au courant.. Enfin. Merci. » Dis-je avant de croquer un petit bout du fruit du bout des dents. Au final comme je le pensais, je n'ai pas faim. Ça m'a coupé l'appétit. Mais je fais quand même un effort pour John, pour ne pas qu'il s'inquiète de trop. Cependant, je ne peut pas m'empêcher de rajouter une phrase qui passe en boucle dans ma tête depuis bien longtemps. « De toute façon, mourir ou pas, je m'en fous. Beaucoup de personnes aimeraient me voir morte, ça leur fera des vacances. » Rajoutais-je sérieusement, faisant tourner le fruit entre mes mains. Puis.. Je suis déjà morte de l'intérieur. Alors si je meurs au sens propre du terme, ça me soulagera sûrement de toute ma souffrance que j'ai dû endurer depuis ma naissance. Il m'arrive d'avoir des idées noires et des envies suicidaires oui, mais je ne l'ai jamais dit à haute voix à qui que ce soit. Ni même sous-entendu. Au fond de moi, je suis à deux doigts d'abandonner. D'arrêter de me battre pour vivre, surtout si c'est pour souffrir encore et encore.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
John Murphy
❝ Le cafard ❞
John Murphy



Messages :
325
Date d'inscription :
10/04/2018
Ft :
Richard Harmon
Crédits :
Avatar: Vocivus
Signa: ROGERS.
[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyDim 7 Avr - 19:49

We have lots to talk aboutMa sœur, June, une des rares personnes qui compte beaucoup pour moi, je sentais qu’elle n’était pas bien. Je sentais que quelque chose clochait, pour ça que j’avais pris sur moi alors qu’elle m’avait repoussé. Ça me faisait du mal qu’elle soit comme ça, mais ça me faisait aussi du mal qu’elle me repousse sans rien me dire gardant le silence avant de me dire un merci. Ça me rendait malade de savoir que June était comme cassée. J’espérais vraiment qu’elle allait finir par m’en parler mais je ne voulais surtout pas la forcé. « Oui mais encore faut-il que Logan l’apprenne, on sait même pas où il est bien qu’on se doute qu’il est quelque part sur Terre… » Disais-je en souriant. Oui on s’en doutait, j’avais notamment rencontrés une ancienne archéenne donc j’avais l’espoir de retrouver mon pote. Pour moi il n’est pas mort. Mais bon je restait souriant et déconneur, je n’allais pas me mettre à pleurnicher et faire le nostalgique juste pour mon bro, il se foutrait de ma gueule sinon. Je rigolais avec ma June bien content de la réentendre rire avant de l’entendre parler de cette native que j’avais rencontrer.

« Et bien ma chère soeurette, je vais reprendre tes mots, il peut tout arriver sur cette planète inconnue… Tout même une nouvelle vie et de nouvelles conquêtes. Ça reste dangereux, je ne dis pas le contraire, mais on peut joindre un peu l’agréable malgré la dangerosité. Regarde la dernière fois on a fait une super soirée dans mon camp malgré que c’était dangereux on regrette pas bien que j’avais un peu trop bu je dois bien l’avouer. » Disais-je en rigolant encore. Ah ça ouai j’étais aller trop loin, y a même un pervers qui m’a embrasser, beurk. Mais bon bref, on s’est quand même bien marré et ça m’a fait du bien me permettant l’espace d’un moment d’évacuer tout mon stress à l’idée de savoir si June était encore en vie ou non. Je ne l’ai pas oublier bien sur que non, mais j’étais un peu plus sereins.

J’avais viser juste en parlant de connard… Elle a tiquer. Son problème était donc en lien avec l’Arche apparemment. Si je trouve qui sont à l’origine du mal être de la brune je vais les trucider. Ou trucider la personne si elle est seule. « Y a pleins de connards ouai, mais regarde moi j’suis pas un connard, ni Logan ! » Avais-je répondu en souriant pour la faire un peu sourire et ne pas la laisser dans cet état tremblant. Et je lui avais passer un fruit piquer, souriant en la voyant un peu manger elle paraissait avoir garder son appétit… Mais là elle me fait une scène déprimante en mode « je vais me suicider ». Ah non hein elle commence pas avec des idées morbides. « Ouai mais tu vois, tu m’as toujours dis que ça te plaisait de faire chier ton monde on est d’accord ? Et bien c’est pas en mourrant que tu vas les faire chier. Règle numéro 1 restez en vie pour emmerder tout ceux qui veulent te voir morte. Franchement tu n’as pas survécu aussi longtemps pour claquer aujourd’hui, non mais et puis quoi encore ! Reste en vie, reste là à emmerder le monde et leur dire d’aller se faire foutre, reste en vie pour montrer à tous que rien ne t’atteint, après tout tu as vécu des choses difficile tout comme moi et regarde nous deux on est encore en vie. A nous deux on va devenir les rois du monde. Ouai bon j’exagère un peu mais on a l’occasion de vivre une nouvelle vie alors profitons-en ! » Disais-je en espérant lui remonter un peu le moral. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
❝ Invité ❞
avatar



[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptySam 27 Avr - 22:04



We have lots to talk about June & JohnMême si j'essayais de paraître normale, et sereine, John ne tombait pas dans le panneau. Lui qui me connaît par cœur, il doit le sentir au fond de lui que je ne me sens pas si bien que ça. Mais bon.. A quoi bon le cacher plus longtemps maintenant ? Peut-être pour préserver mon frère de cœur. Et pour m'auto préserver aussi, dans le même temps. Je n'ai pas le cœur à raconter tout ce qu'il s'est passé dernièrement. Enfin.. D'un autre côté je me sens obligée de le faire. John fait partie de ma famille depuis que je l'ai rencontré, et il a le droit de savoir. Puis au final, faire cela me fera sûrement du bien. A voir. Pour le moment, notre conversation tourne autour de Logan, mon deuxième frère de cœur. Celui qui nous a protégé John et moi quand on avait fait une énième connerie, et qu'on a faillit se faire chopper. Ce sentiment de protection que j'ai avec eux, ça n'a pas de prix. Au final, ils ont presque remplacé mon grand-frère, ce dernier ne m'ayant plus donné aucune nouvelle depuis notre séparation à l'orphelinat. Enfin. Sans doute que lui aussi m'en veut d'être né. Après tout, c'est à cause de moi que mes parents sont morts. « Bien sûr qu'il est sur Terre. Logan est un battant et l'homme le plus fort que je connaisse. Je sais qu'il est toujours en vie. En tout cas.. Il a intérêt d'être encore en vie. Sinon je le tue. » dis-je en souriant bêtement. Même si je le montre pas énormément, je m'inquiète beaucoup pour lui. Le savoir sur Terre depuis tant de temps, sans avoir eu aucune sorte de nouvelle, y a de quoi s'inquiéter oui. Mais je garde espoir. C'est la seule chose que je peux faire, avant de pouvoir le retrouver en bonne santé. Parler avec John de tout ça me fait étrangement du bien. Comme quoi il sait toujours me faire rire et sourire.

« Mon cher frérot, je n'en doute pas et je te contredis pas. Et heureusement qu'on peut avoir une nouvelle vie sur cette Terre. Sinon on serait venu ici pour rien. Et à ce que je vois, tu as déjà une conquête. » lui dis-je en donnant un petit coup de coude, amusée. S'il est heureux, je le serais aussi pour lui. Dans tous les cas on est plus heureux ici sur Terre que sur l'Arche, c'est le moins qu'on puisse dire. « Vous avez fait une petite fête aussi ? Ça m'étonne pas ! Mais tu as raison, il faut en profiter, même si cet endroit peut paraître dangereux. On sait jamais ce qui peut arriver alors.. Autant vivre au jour le jour. Et fais gaffe à ne pas trop te bourrer non plus. C'est pas bon pour la santé ça. » Je soupire un peu, passant une main dans ma longue chevelure brune. Chez nous aussi on a fait une petite fête il est vrai. Mais je n'ai pas vraiment participé à cette dernière, étant resté dans mon coin cette soirée là. Moi qui d'habitude aimait faire la fête, je n'avais pas eu le cœur de m'amuser alors que je ne savais pas où se trouvait John et Logan. Tout ce que j'ai fait, c'est de boire du jus de fruit en regardant le ciel étoilé en compagnie de ce cher garde qui ne me lâche plus depuis ce qu'il s'est passé en prison.

Et en parlant de ça, voilà que Murphy fait référence aux connards de l'Arche. Sur ce coup il a bien raison aussi, et ça me fait tiquer encore une fois. Si ce mec.. Si ce mec qui a volé ma virginité était encore en vie, croyez moi je l'aurais tué de mes propres mains. Enfin si j'aurais eu un minimum de courage. Car face à lui, j'aurais sûrement pu perdre mes moyens très facilement. Lui et sa sale gueule de cochon. « Je sais. Toi et Logan, vous êtes les meilleurs. Je sais pas ce que je ferais sans vous. Et ce que je serais devenu. Sans doute rien... Enfin. Je sais que je peux compter sur vous, et ça me fait du bien. » Oui. Ça me fait du bien de pouvoir être épaulé quand ça ne va pas. Malheureusement il y a des fois où ils n'ont pas pu être là, à mes côtés, pour faire quoi que ce soit. Car à ce moment là j'étais en prison, et eux a l'extérieur de ces murs. Le ton que je prend lorsque je sous entend mes idées noires ne passent pas inaperçu aux oreilles de John. Et alors que je continue de manger mon fruit, je l'écoute faire son petit discours. Discours qui ne me laisse pas de marbre. C'est vrai. Faire chier les gens, ça me plaît. Ça me plaît toujours autant. Mais parfois je me dis que c'est le moins que je puisse faire. Et que c'est la seule chose que je peux faire encore dans ma vie. Sans faire chier les gens, la vie serait bien morne. « C'est vrai.. J'ai traversé beaucoup d'épreuves avant d'en arriver là. Sur ce point là je suis d'accord. » De ce côté-là, John sait tout de mon passé. « Mais tu ne sais pas tout.. Tu ne sais pas ce qui s'est passé.. Quand j'étais en prison. Quand tu n'étais pas là. Ça m'a énormément atteint. » Je baisse la tête après avoir jeté le reste de fruit plus loin. Atteinte au point de ne plus avoir ce goût de vivre. Bien sûr, je reste en vie pour John et Logan. Pour ceux qui m'apprécie telle que je suis et qui s'inquiètent pour moi. Mais je ne sais pas si ça va continuer longtemps. J'ai beaucoup souffert, mais cette période en prison a finit de me détruire. Je soupire de nouveau, me mordant la lèvre en regardant ailleurs. « Tu sais John.. Je ne suis pas aussi forte que tu le penses. A un moment, il arrive que je finis par craquer. » Et c'est ce que je fais en ce moment même. Je craque. Je ne peux m'empêcher de commencer à pleurer en me souvenant de tout ce que j'ai vécu. Et je me sens pathétique. John a aussi traversé des moments difficiles, et il reste debout. Il ne flanche pas. Et parfois j'aimerais être comme lui. Je finis par me relever, avant de m'éloigner de lui tout en essayant de calmer mes sanglots. Purée... J'ai vraiment l'impression de passer pour une gamine à ses yeux maintenant. 
:copyright:️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
John Murphy
❝ Le cafard ❞
John Murphy



Messages :
325
Date d'inscription :
10/04/2018
Ft :
Richard Harmon
Crédits :
Avatar: Vocivus
Signa: ROGERS.
[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyMer 26 Juin - 0:55

We have lots to talk aboutJune, elle pouvait compter sur moi comme sur Logan. On était un trio, bien que Logan était plus vieux que June et moi on était un bon trio. On pouvait compter les uns sur les autres, toujours s’entraider, l’un était dans la merde les autres l’aidaient c’était normal. Des meilleurs amis. Lolo c’était mon bro, il détestait que je le surnomme Lolo et pourtant j’étais le seul à pouvoir le faire. June, c’était ma sister, quelqu’un touchait à un de ses cheveux c’était la mort assuré. Soit la mort assuré par Lolo, soit par moi, soit par elle-même car elle savait se défendre la p’tite. Une teigne, c’était une teigne ouai.

Pourtant là, je sentais qu’un connard avait touché à un de ses cheveux sans qu’elle puisse se défendre. J’imaginais le pire, car pour brisé June il fallait y aller. Et je sentais qu’elle était brisée, et donc que ce qu’il c’était passé était grave. Mais je ne vais pas la forcer à parler, je me doute seulement que c’est un connard vu sa réaction quand j’ai fait cette référence. « Mais normal, on est les meilleurs, on est des dieux, c’est tout à fait normal de ne plus pouvoir vivre sans nous voyons ! », disais-je sur le ton de l’humour pour la faire rire. J’aimais jouer le narcissique, l’étais-je réellement ? A vous d’en décider…

Là je rigolais surtout, les idées noires j’en voulais pas. Fallait la faire rire, c’était mieux. Déjà que cette débile mangeaient moins, si ça continuait elle allait avoir de la peau sur les os. Il fallait qu’elle bouffe un peu, elle était en vie et c’était certainement pas pour mourir maintenant. « ça t’as atteint, ok, y a pleins de choses difficiles dans la vie. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, parles-en si tu veux, ou ne m’en parle pas, à ton aise. Mais ne commence pas à te la jouer suicidaire à cause de ce qu’il s’est passé, parce que si tu finis par te suicider tu montreras à la personne ou aux personnes qui t’as ou t’ont fait du mal que tu es faible. », répondis-je à ses idées noires. J’y allais peut-être un peu fort, je ne sais pas, vous savez moi réconforter les gens ce n’était pas mon truc… Toutefois je faisais de mon mieux. « C’est toi qui penses que tu n’es pas forte. Tu l’es. Tu as de la chance de vivre, de pouvoir voir cette terre et quitter cette fichue Arche de merde. Alors profite de cette chance, montre que tu es forte, profite de cette seconde chance. Emmerde le monde, emmerde les gens, vis, profite et avec le temps tu finiras par aller mieux. », finissais-je, la regardant alors que je la voyais craquer. Je fis un simple geste, sans dire d’autres mots, je tendais les bras mais je la laissais venir si elle voulait. Je la cacherais du regard des autres le temps qu’elle pleure si elle avait besoin, nous étions seuls mais si jamais quelqu’un passait par là au moins elle pouvait se cacher dans mes bras.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
❝ Invité ❞
avatar



[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyJeu 25 Juil - 14:42



We have lots to talk about June & JohnJohn et son sens de l'humour, ça ne changera jamais. Et j'espère que ça ne changera pas, oui. Parce que rien que ça, ça me fait esquisser un petit sourire. Et c'est déjà pas mal, au vu de comment je me sens mal. "Des Dieux ? Carrément ? Tu te jettes pas des fleurs sur toi, par hasard ?" dis-je avant de rire un peu, lui tapant doucement l'épaule. D'un côté il n'a pas tort. Je ne pourrais pas vivre sans eux. Que ce soit Logan ou John, ils me donnent cette force de me battre. Et cette impression d'être aimée comme je suis. Parce que rare sont ceux qui m'aiment par ici avec mon caractère de chien, on peut le dire. Et ces deux gars m'ont toujours aidé et protégé, tout comme je le fais pour eux. Alors oui. Je suis honnête en disant que j'ai de la chance de connaître John et Logan. Ce sont comme des frères. Ma seconde famille. Je pourrais toujours compter sur eux.

Tentant d'essuyer rapidement mes larmes, n'aimant pas me montrer aussi faible que ça face aux autres, j'écoute sa tirade d'une oreille attentive, hochant parfois la tête. C'est vrai. Cet idiot de John a raison. Encore une fois. Le suicide n'est sûrement pas la meilleure idée que j'aurais eu dans ma vie, si ça venait à arriver. Et montrer que je suis faible a tous ceux qui m'ont fait du mal, c'est pas mon but. "C-C'est vrai.. Et je suis pas faible. Du moins.. D'habitude." lançais-je avant de souffler un coup et de me tourner vers lui. "Ce qu'il s'est passé.. Il faut que je t'en parle quand même. J'en peux plus de tout garder pour moi." Je me mord la lèvre en le voyant tendre ses bras vers moi. J'hésite un peu au début, mais je finis par m'y résoudre et venir à ses côtés pour aller dans ses bras. Je pose ma tête sur son épaule, glissant un de mes doigts sur le coin de mes yeux pour sécher quelques larmes solitaires. "Merci d'être là. C'est pas mon genre d'être émotive et de remercier comme ça mais.. Merci. Tu me redonnes de la force et du courage avec tes mots. Tu n'es pas un Dieu John.. Tu es un magicien des mots." dis-je non sans esquisser un petit sourire amusé, voulant faire comme il le dit si bien. Ne pas me laisser abattre. Levant les yeux vers lui, je reprend un peu de sérieux, même si je commence à trembler légèrement contre lui. "Tu veux vraiment savoir ce qu'il s'est passé ? Ce qui me met dans cet état ?" Je marque une pause. Mais je sais qu'il faut que je relâche tout. Cette façon d'être négative ne me fait que du mal. En parler à lui ne me fera que du bien.

Je baisse un peu la tête, prenant le temps d'organiser mes mots. Mais avant. "Promet-moi juste de n'en parler à personne.." Même en disant ça, je sais au fond de moi que je pourrais toujours lui faire confiance. "Ça s'est passé quand j'étais en prison, sur l'Arche... Il y avait un des gardes qui ne faisait que passer dans ma cellule.. Presque tout le temps.. Au départ il se montrait simplement 'gentil' avec moi mais.. Au fur et à mesure qu'il venait, il devenait plus entreprenant... Il a commencé à me toucher... Et pour la première fois, je n'arrivais pas à me défendre.. J'étais complètement pétrifiée... Jusqu'au jour où il.. Où il m'a.." Je n'arriverais pas à dire ce satané mot qui me donne des frissons dans le dos. Serrant doucement mes poings pour me contenir, je tente de formuler une phrase. "Ce garde.. Je ne sais pas comment il s'y est prit mais... Il a tout fait pour se retrouver seul avec moi un jour, dans ma cellule.. Sans que personne soit au courant.. Et il.. Il m'a violé..." Enfin je l'ai dis ! Et bizarrement, d'un coup, je me sens moins tendue. Mais toujours à fleur de peau, prête à pleurer de nouveau. Mais je tente de me retenir, ne faisant que cacher mon visage au creux du cou de mon frère. De John. Et maintenant, le seul sentiment que je ressens. C'est de la honte. 
[size=44]©️[/size] YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
John Murphy
❝ Le cafard ❞
John Murphy



Messages :
325
Date d'inscription :
10/04/2018
Ft :
Richard Harmon
Crédits :
Avatar: Vocivus
Signa: ROGERS.
[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) EmptyLun 26 Aoû - 16:15


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have lots to talk about.
Feat June Ross
« Non je ne me jettes pas de fleurs, je n’ai pas de fleurs sur moi. Je dis seulement la vérité. », répondis-je tout en riant un peu. Ça faisait du bien de la voir rire un peu, elle était mieux quand elle souriait. Sinon franchement… Je rigole, je rigole, mais j’aime bien lui dire qu’elle n’est pas belle quand elle pleure c’est toujours marrant de voir sa réaction.

Je la voyais essayer de garder la tête haute, ça c’était ma June, une fille qui garde la tête haute malgré les merdes qui peuvent arriver. Et bon dieu sait qu’elle en a eu des merdes. Mais là, elle semblait dans un état vraiment pire que d’habitude. J’étais curieux de savoir pourquoi, mais je ne voulais pas la forcer à parler, si elle voulait pas elle ne parlerait pas c’était ainsi entre nous. Elle ne savait pas tout sur moi après tout. En même temps je ne parle de ma mère à personne, les gens sont déjà plus ou moins au courant même s’ils ne savent pas tout et ça me suffit.

Mais elle finit par se lâcher, vouloir me parler alors j’allais écouter, finissant ma pomme. J’eu un léger rire en l’entendant me dire être un magicien des mots, si elle le dit. « Je préfère être un Dieu. », garder l’humour, très important, même si je sentais que là ça allait être dur pour elle de rire. Cependant je ne pouvais m’empêcher de garder un trait d’humour.

Un hochement de tête avec un air sérieux pour signifier que oui je voulais savoir ce qu’il s’est passé, je l’écoutais, la laissant prendre son temps. « Je n’en parlerais à personnes t’en fais pas. ». Et c’est là qu’elle commençait son récit, un garde, toujours la faute d’un garde. Je serrais les poings au fur et à mesure qu’elle continuait, je n’aimais pas ce qu’elle s’apprêtait à m’avouer. Je ne pouvais imaginer la suite, je sentais ce qu’elle allait dire. Ce mot, ce mot difficile pour elle à avouer. Elle a fini par tout dire, mettre des mots sur ce qu’il s’était passé, mais moi, je ne savais pas comment réagir. On avait osé faire ça à cette fille que je considère comme une sœur, on est pas du même sang mais malgré tout on la touche ça finit mal. Si seulement je savais qui c’était il se prenait mon poing dans la figure.

Au lieu de ça, mon poing se retrouva dans un arbre. Me blessant au passage. Mais je ne sentais pas cette douleur car j’avais seulement envie, besoin de frapper quelque chose, et je rêvais de pouvoir frapper cette personne. Reprenant ma respiration pour essayer de me calmer je vins seulement lui demander : « C’est qui ? Si je le vois… Il est mort. ». Mon visage était sévère, je réussissais à me calmer pour ma défoncer ma main contre cet arbre mais je n’arrivais pas à plus. Et June savait que je parlais sérieusement, que j’étais capable de tuer quelqu’un, ça avait failli arriver et là, une personne qui touche ma p’tite brune et la détruit ainsi il allait me le payer. Je ne suis pas quelqu'un de violent, mais il y a des choses pour lesquelles je peux l'être: on n'insulte pas ma famille.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Vide
MessageSujet: Re: [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) [01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy) Empty

Revenir en haut Aller en bas

[01/06/2482] We have lots to talk about (Ft. John Murphy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Camp des 100 (2) :: Précédemment dans le Camp des 100 (2) ...-