AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [16/05/2482]     Weakness shown is worse than weakness felt  | Oona 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [16/05/2482]     Weakness shown is worse than weakness felt  | Oona 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Arkers et Moskiums ! Essayez de les privilégier [16/05/2482]     Weakness shown is worse than weakness felt  | Oona 3207243747

Partagez|

[16/05/2482] Weakness shown is worse than weakness felt | Oona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aaron Burton
❝ Admin ❞
Aaron Burton



Messages :
400
Date d'inscription :
23/05/2017
Ft :
T. James
Crédits :
odistole (vava) / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
[16/05/2482]     Weakness shown is worse than weakness felt  | Oona Vide
MessageSujet: [16/05/2482] Weakness shown is worse than weakness felt | Oona [16/05/2482]     Weakness shown is worse than weakness felt  | Oona EmptyJeu 17 Jan - 21:01

Fourchette chrono:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Weakness shown is worse than weakness felt[/color]

Oona/Aaron

C'est dingue comme la vie, en elle-même, a ce talent incroyable de rajouter un tas de difficultés à une situation qui l'était, déjà, de base. Franchement, pour une première journée sur Terre, je savais qu'on risquait de rencontrer quelques problèmes, notamment à l’atterrissage. Mais, de là à mettre le feu à une bâtisse -déjà, ils sortent d'où, ces gens ?-, devoir fuir pour tenter de sauver sa peau.. Y'a mieux comme premiers pas sur cette planète, pas vrai ? Ce n'est pas comme ça que j'imaginais cette rencontre avec ce sol foulé par nos ancêtres d'avant la Guerre, quelques quatre siècles auparavant. Et ça remet tout en question. Tout. Ou peut-être que la vie veut juste s'assurer que certaines retrouvailles ont le temps de se faire, avant de balayer à nouveau bien des rêves d'un geste de la main. Faites bouger votre imagination si vous ne saisissez pas ce que je veux dire par là ! Toujours est-il que c'est O..ona qui nous a sorti de là. Et comment dire que de me retrouver presque nez à nez avec elle, alors que je la pensais tournoyer autour de l'Arche depuis des années, bien vivante, est quelque chose d'assez déroutant. Plus encore de savoir qu'elle ne veut plus rien entendre de sa vie d'avant pas plus que de son prénom. Elle m'a gentiment fait comprendre que ça appartenait au passé. Et que maintenant, c'est Oona. Rien d'autre. Soit. Pas dit que je ne gaffe pas, de temps à autre, tant c'est .. complètement dingue. Avec Raven et elle, on n'a pas arrêté de cavaler à la recherche d'un abris, histoire de fuir nos poursuivants. Les gars qui vivent ici sont complètement fêlés ! Ils ont cru qu'on avait fait exprès d'atterrir sur leur bâtisse ? D'accord, c'est horrible. J'étais même le premier à vouloir me jeter dans les flammes pour aller secourir ceux que je pouvais. Mais, on n'était vraiment pas bien accueilli. Et ma bravoure ne l'était pas plus. Et ça, Oona n'a vraiment pas tardé à me le mettre dans le crâne, bien aidée par Raven. Raven qui doit sans doute avoir elle aussi bien du mal à s'endormir en cette soirée. La première qu'on passe ici bas, et pas celle dont on avait osé rêver pendant ce petit voyage. Sans compter que Ruby n'est plus avec nous. La joie.

En pensant à Macy, j'ai décidément bien trop de mal à me rendre compte de la situation. On est tranquilles, là. Dans une sorte de grotte naturelle dont on a tenté de bloquer l'accès aussi bien que possible, tout en fondant cette fermeture dans la nature, une fois qu'on était sûrs de ne plus être suivis. Pour combien de temps, j'en sais trop rien. Mais, il faut qu'on se repose avant de repartir à l'aventure. Impossible de rester seuls dans notre coin. Et se reposer dans une telle situation, croyez-moi, mais c'est vraiment plus facile à dire qu'à faire. Une expression qui est balancée bien plus souvent qu'elle ne le devrait réellement, mais qui là, sérieusement, prend tout son sens. Et je pense aussi à Bellamy. Inévitablement. Soupirant, je finis par me redresser sur mes coudes. J'ai dis, de toute façon, que je veillerai tout de même, malgré ce sentiment de sécurité du moment. Il peut se briser en un instant. Je ne voulais pas dormir. Pas encore. Pas avant d'être sur et certain que tout va aussi bien que ça ne peut pourtant l'être. La silhouette allongée de Raven ne bouge pas. Sans doute a-t-elle réussi à s'endormir un peu. Elle le mérite vu ce qu'elle a du faire pour nous permettre ce voyage. Et je tourne mon regard vers celle d'Oona, qui elle aussi ne semble pas bouger. Elle a tellement changé d'une façon que je ne lui souhaitais juste pas. A personne, même. Soupirant, alors que de petits souvenirs me reviennent d'elle et de la vie qu'elle menait avant, sur l'Arche, je finis par me lever. Besoin d'air, sans doute. Trop de choses en tête. Délicatement, je déplace ces pierres de l'entrée pour me faufiler à l'extérieur. Et mon regard est directement attiré vers ce ciel noir et ponctué de milles éclats étoilés.

C'est tout aussi dingue de se dire qu'hier encore, j'avais une toute autre vision de ce ciel-là. Plus près des étoiles, en quelque sorte. Perdu au milieu de nul part, à graviter sans grand but autour de la Terre. Non, je ne regrette pas d'être là. Non, je ne regrette pas non plus d'avoir tout fait pour gagner mon billet. Et ce, même si ça risque de me retomber dessus un jour ou l'autre, lorsque cet empoisonnement se retrouvera contre moi. Sans aucun moyen de nier. Ah, ils nous ont bien eu, ces crevards du pouvoir. Nous ? Bah oui, Bell et moi. Même panier. Même acte pour même combat. Même chantage pour même récompense. Lui, c'était pour revoir sa sœur. Et moi, Macy et le Blake. Je ne peux pas m'empêcher de faire les cents pas devant l'entrée. J'ai besoin de marcher, de me vider la tête. Mais, pas sans abandonner Raven et Oona. Oh, non. J'ai fait assez de dégâts aujourd'hui et pour un bon moment. Des enfants, en plus. Super ! Passant ma main dans mes cheveux, j'entends ces petits pas pourtant si discrets venant de la grotte. L'habitude d'un Garde à l'oreille aiguisé, associé au fait que la Terre est franchement silencieuse. Il n'y a pas un seul bruit autour de moi, si ce n'est ce léger vent sur les arbres. Rien d'autre. Me rapprochant un peu de l'entrée ne sachant pas s'il s'agit d'Oona ou de Raven, je finis par m'adosser à ces immenses roches, juste pour montrer que je ne me suis pas barré, hein. « T'as aussi envie de profiter de la vue ? » que je lâche alors, à voix basse, en ayant finalement reconnu cette autre insomniaque du moment. Et par là, n'allez pas croire que je fais mon gros bras, à sous-entendre que je ne parle pas du ciel. Si c'est le délire de certains pour entamer une quelconque tentative de drague, ce n'est pas mon cas. La Terre, sa végétation et son ciel étoilé sont magnifiques. Il faut bien le reconnaître.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm so close to saying 'fuck it' and giving up,
but one has to hang on and keep smiling
(c)LUCKYRED.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oona Noir
❝ Admin ❞
Oona Noir



Messages :
608
Date d'inscription :
08/09/2017
Ft :
Lindsey Stirling
Crédits :
Chocohuète concernant l'avatar et pour la signature, le code est de Luckyred tandis que la citation provient de Cécile Corbel & Faada Freddy, avec la chanson "La fille sans nom" + badges de Varian
[16/05/2482]     Weakness shown is worse than weakness felt  | Oona Vide
MessageSujet: Re: [16/05/2482] Weakness shown is worse than weakness felt | Oona [16/05/2482]     Weakness shown is worse than weakness felt  | Oona EmptyMar 12 Fév - 23:38

♛ Weakness shown is worse than weakness felt.
Some things are destined to be -- it just takes us a couple of tries to get there.

 
▼▲▼

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Oona ne sait toujours pas réellement ce qui l’a incité à aller aider les Archéens, récemment arrivé sur Terre. Depuis qu’elle est sur cette maudite planète, elle a bien changé, la violoniste. Les aléas de la vie l’ont forcé à être plus renfermée sur elle-même, moins encline à venir en aide aux autres. Pourquoi devrait-elle aider quiconque, alors qu’elle, on ne l’aide plus depuis bien longtemps ? Hormis Nyx et Babylone, la brunette n’a plus eu grand monde sur qui compter, depuis des mois. Avant d’être irrémédiablement brisée, elle a bien tenté d’aider d’autres esclaves, aussi au service de Nia. Mais certains ont fini par de donner la mort, ne supportant plus leur triste sort. D’autres ont malheureusement perdus la vie, sous la cruauté de la Reine des Glaces (et Oona s’en estime parfois coupable, pour quelques-unes de ces morts, se disant que sans 2-3 de ses conseils, ces esclaves n’auraient pas connu un tel destin.). Et il y a aussi ceux qui ont trahi la maigre confiance qu’avait pu leur donner Oona, lui valant de sacrées punitions, ajoutant à ses traumatismes et fêlures. Tout ceci a tout naturellement contribué au fait que désormais, l’esclave (présentement en fuite), ne vient plus en aide à qui que ce soit. Il n’y a que Babylone et Nyx qui lui aient tendus la main, et la musicienne n’a même jamais compris comprend, pas plus qu’elle n’a réussi à leur accorder sa pleine et entière confiance. Il est donc surprenant qu’elle soit venue en aide aux deux d’Archéens. Pour être tout à fait honnête, à l’origine, elle avait prévu de poursuivre sa route, de s’éloigner au plus du lieu de l’incendie. Son instinct de survie l’y poussait : elle se savait potentiellement poursuivie. Elle n’avait pas voulu s’échapper, mais c’était arrivé : la Bête l’avait traquée alors qu’elle cherchait de l’eau pour sa maîtresse, et c’était en voulant lui échapper qu’elle s’était trop éloignée du campement. C’est uniquement parce qu’elle n’avait pas eu le choix, qu’elle était encore en fuite. Lâche ? Sans doute. Réaliste, plutôt. Elle sait parfaitement ce qui lui en coûtera, si on vient à la récupérer malgré tout. Sans oublier que Nia détient son bien le plus précieux : son violon. Et c’est presque physiquement douloureux pour l’esclave, que d’être ainsi séparée de son instrument. Elle se sent comme amputée d’un de ses membres, son violon ayant été, depuis son plus jeune âge, comme une prolongation d’elle-même. Néanmoins, elle a aussi conscience qu’elle est dans l’incapacité de regagner Azgeda, tout comme elle sait qu’il sera dangereux pour elle de tomber nez-à-nez avec des Grounders. Il suffira d’un simple coup d’œil sur son front, pour voir 2 brûlures, 2 croissants de lune, sur son front, et comprendre ainsi qu’elle est esclave d’Azgeda. Une observation un peu plus poussée, et ils découvriront qu’elle appartient à la Reine en personne. Tout cela fait qu’il n’était sincèrement pas dans l’intérêt de la brune, de se risquer aussi près de Grounders, ceux qui cherchaient à lutter contre l’incendie de l’orphelinat, ou à sauver des victimes prisonnières de la bâtisse. C’est en voyant se détacher de l’arrière-plan enfumée, la silhouette familière d’un de ses anciens voisins, qu’Oona a choisi de ne pas suivre son instinct premier. Il y a fort à parier que si elle ne l’avait pas vu, ou s’il n’avait pas été dans le petit groupe de nouveaux arrivants, elle n’aurait pas voulu leur apporter son aide. Revoir Aaron, ça avait été comme faire se confronter Opaline à Oona, l’espace d’un instant. Lui ramener en mémoire toutes les fois où le jeune homme lui est venu en aide, seul ou avec Bellamy, à cause des multiples brimades dont elle a souffert, juste sous prétexte qu’elle n’était pas de Walden, mais de Phoenix… Sans les deux, sa vie, dans ce secteur, aurait été nettement plus insupportable, elle le savait. Et c’était justement parce qu’elle le savait, à cause de cet élan de reconnaissance, qu’elle est venue en aide aux déchus de la Colonie. Si elle n’était pas Native, elle savait parfaitement ce que ces représentants du Peuple du Ciel aurait comme sanction, pour avoir provoqué un tel désastre, et pris autant de vies. C’était sans doute aussi parce qu’elle ne voulait pas possiblement avoir – indirectement – leur sang sur les mains, qu’elle s’est approchée d’eux. Et peut-être qu’elle voulait se prouver à elle-même que l’étincelle qui s’était allumée en elle, était la preuve que son humanité n’était pas entièrement partie en fumée. Qu’elle aussi, était toujours en mesure de tendre la main à quelqu’un dans le besoin. Elle s’était donc faufilée, aussi discrètement que possible, vers eux. Malheureusement, elle n’avait pu sauver une des jeunes femmes accompagnant le Garde. Il avait fallu qu’Oona se montre très persuasive, pour empêcher Aaron d’aller donner un coup de main pour sortir des victimes du feu, et plus encore, pour qu’il n’aille pas porter secours à la dénommée Ruby. Oona ne connaissait pas la jeune femme qui avait été capturée par les Grounders. Elle ne pouvait que compatir face à ce qui pourrait l’attendre. Et en un sens, elle avait l’impression d’avoir son sang sur les mains. Elle s’était persuadée qu’elle aurait pu éviter une telle chose, si elle était intervenue plus tôt. Douce torture de son cerveau, car jamais elle n’aurait pu avoir un timing suffisant pour sauver Ruby.

Dormir dans un espace clos, depuis qu’elle est sur Terre, c’est au-dessus de ses forces. C’est un constat assez ironique à faire, quand on sait qu’elle est née dans l’Espace, qu’elle a passé de trop longues années dans une boîte relativement petite, là-haut. C’est surtout depuis qu’elle a été condamnée à l’esclave, qu’elle a développée une réticence aux espaces clos. Elle a bien trop durement appris les risques que représentaient le fait d’être bloquée dans un espace réduit, avec bien peu de voies d’accès/de sortie. Le sentiment d’être pris au piège, tel un rat, elle connaît. Trop bien même. Ce sentiment lui colle à la peau, en permanence, et est encore plus vivace, quand elle est dans un espace réduit et avec bien peu de sorties… S’isoler dans une grotte ne lui serait donc même pas venue à l’idée, si elle avait été seule. Pas même pour éviter de tomber sur des Grounders. Elle aurait dormi à la belle étoile, quitte à risquer de tomber sur des bestioles peu amicales, ou sur des plantes affamées. Mais au moins, elle aurait eu l’illusion de pouvoir fuir, si besoin était. Elle n’a donc accepté, que parce qu’étant en compagnie de Raven et d’Aaron. Plus encore parce qu’Aaron est un Garde, et même si, sur Terre, ça n’est pas forcément d’une grosse aide, c’est toujours un point utile en plus. Ca donne des ressources nécessaires pour survivre et se défendre. Oona a tenté de se dire qu’elle ne craignait rien, au moins pour les heures à venir. Allongée, les yeux clos, elle a essayé de trouver le sommeil, ou au moins, un calme aidant à cela.  Une tâche nettement plus facile à atteindre en théorie qu’en pratique, surtout quand on est involontairement en cavale. Ca, elle ne peut l’oublier, pas plus qu’elle ne peut oublier qu’en restant avec Aaron et Raven, elle peut les mettre clairement en danger. Si on la retrouve en leur compagnie, elle ne donne pas cher de leur peau…. Être en compagnie d’une esclave en fuite, tout en ayant causé un tel incendie, c’est un cocktail mortel ! Ca la travaille, tout ça, et éloigne le sommeil d’elle. Plus encore que ne le font ses insomnies, qui ne hantent ses nuits, depuis qu’elle est une Camelotienne. Au vu des horreurs qu’elle a connu ici, on comprend sans souci qu’elle ne parvienne pas à trouver facilement le sommeil, ni même que celui-ci puisse ne pas être réellement reposant. C’est aussi à cause de ce qu’elle a traversé, qu’elle dort (ou essaie de le faire) sans bouger d’un pouce. Quand on s’est pris quelques coups, parce qu’on a osé gigoter un peu, alors qu’un porc partage votre couche, ça vous fait curieusement perdre une telle habitude… De plus, elle se sent légèrement claustrophobe, ici. Eprouvant un surplus de malaise, elle fini par se lever. Doucement, ne voulant pas réveiller Raven, qui semble dormir, à en croire la régularité de sa respiration. Elle n’est pas surprise de voir les pierres, qui avaient été mise pour obstruer l’entrée, ne plus être en place : quelques minutes plus tôt, elle a entendu Aaron se lever, et quitter la grotte. Elle n’est d’ailleurs pas plus surprise, en entendant du « bruit », à l’entrée de la grotte, ou même en percevant, via la lumière projetée par les étoiles, une silhouette se déplacer. Elle est sur ses gardes, par contre. On ne parviendra sans doute jamais à lui faire enlever sa crainte profonde qu’on ne s’en prenne à elle : elle est bien trop anéantie pour cela. Alors elle reste toujours méfiante, de son mieux, sans grande illusion : si on veut s’en prendre physiquement à elle, elle sait n’être pas en mesure de se défendre. Elle ne sait pas se battre, et n’a clairement pas assez d’énergie pour cela. Elle sait qu’elle mangeait plus, en tant qu’esclave violoniste de la Reine, que les autres esclaves royaux. Parce qu’elle devait avoir assez d’énergie pour distraire Nia, quand celle-ci le voulait. Ca n’est toutefois pas suffisant pour qu’Oona puisse vraiment tenir tête à un éventuel agresseur. Elle ne se ressent que partiellement détendue, quand la voix familière d’Aaron s’élève alors : « T'as aussi envie de profiter de la vue ? » Elle s’extirpe entièrement de la grotte, fermant les yeux en sentant le vent sur son visage. Il lui semble froid, mais il sait qu’il n’en est rien, que c’est plutôt elle, qui s’est pris un coup de chaud, enfermée dans cette maudite grotte. Elle pousse un soupir, avant de répondre enfin à son ancien voisin : « J’aime pas les espaces clos. », admet-elle, ne bougeant pas d’un pouce, tournant toujours le dos au jeune homme. Ca n’est pas facile, pour elle, de faire face à ce qui a tout l’air, à ses yeux, d’un fantôme de son passé. A quelqu’un qui l’a connu avant, quand elle était encore douce, bien que timide, souriante tout en étant déjà bien amochée par la vie. Quand elle était encore Opaline, et non Oona. « Tu peux me dire ce que vous êtes venus foutre ici ? », demande-t-elle, se tournant doucement en direction du brun, pour l’observer. Ca ne peut être une navette du projet Camelot : il n’y avait que 3 personnes dedans. De ce qu’Oona a appris des autres navettes avant la sienne, elles étaient toujours pleines de plusieurs dizaines d’individus. Et tous des prisonniers. Elle ne voit pas vraiment Aaron en prison… Alors elle entend bien avoir le fin mot de l’histoire, ne comprenant pas comment on pourrait véritablement souhaiter venir sur Terre. L’Arche, ça craint, mais la Terre, c’est pire ! Sans oublier que pour la Colonie, on pense que cette planète est encore mortelle pour l’homme, alors personne de sain d’esprit ne s’amuserait à venir volontairement ici ! Le regard inquisiteur de l’ancien jouet d’une Reine cinglée, se pose sur Aaron. Si celui-ci n’avait pas encore remarqué à quel point la jeune femme a changée, là, c’est bon : jamais elle ne s’était adressée à lui de la sorte. Avec une telle assurance, presque en le jugeant, sans bafouiller, ni détourner le regard. Elle n’est pas plus confiante pour autant, elle a juste changée. En bien ou en mal, ça, elle préfère ne pas se demander ce qu’il en est, et puis, ça n’est pas à elle de juger, après tout.

 
CODAGE PAR AMATIS

 

_________________

The sky is her roof, the earth is her bed.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don't try to call her she's the nameless girl. Je ne sais plus la saison, le jour où je suis née. Je suis la fille sans nom, je ne fais que passer, je ne sais plus la raison, je ne sais plus aimer. She's meant to fly away, she's a passer-by. She's taken your heart away, she's the nameless girl...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

[16/05/2482] Weakness shown is worse than weakness felt | Oona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Autres endroits :: Précédemment, ailleurs ...-