AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des nouveaux personnages de la S5 sont maintenant jouables (d'autres arriveront par la suite ! Merci de ne pas prendre un perso non répertorié dans les PV )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

[19/06/2482] - Parfois, être un frère/une soeur est encore mieux que d’être un super-héros/une super-héroïne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Bellamy Blake

Bellamy Blake
Admin


Messages : 1834
Date d'inscription : 07/03/2017
Ft : Bob Morley
Crédits : Avatar de Heresy, signature de endlesslove et citation sign' de Kodaline (avec la chanson "Brother") + badges de Varian

Inclement Earth

MessageSujet: [19/06/2482] - Parfois, être un frère/une soeur est encore mieux que d’être un super-héros/une super-héroïne Lun 4 Mar - 0:16

La p'tite fourchette :
 

   
Parfois, être un frère/une soeur est encore mieux que d’être un super-héros/une super-héroïne
Octavia & Bellamy Blake

   
« Brother and sister, together as friends, ready to face whatever life sends. Joy and laughter or tears and strife, holding hands tightly as we dance through life. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Si y’a bien un truc qui m’manquait pas dans l’camp qui fut ma « maison », suite à mon arrivée sur Terre, c’est bien Zack. Sérieusement, j’sais pas c’qu’il a, mais il est franchement chiant, depuis qu’on s’est « retrouvé »… J’peux pas deviner, moi, qu’il nous a vu, l’autre soir, avec sa blonde, partageant un instant d’grande platonicité, avant que ça n’dérape pour de bon… Et que de ce fait, il a toutes les raisons du monde d’m’en vouloir à mort… Moi, j’peux toujours pas l’piffrer, ça, ça n’a pas changé, quoi que, si on y réfléchit bien, c’est p’têtre même pire qu’avant qu’ma « relation » avec la Griffin n’prenne une telle tournure. A croire qu’inconsciemment, ma jalousie à l’encontre du Zack s’fait plus forte. Mais en soi, y’a rien qui n’change réellement, pour quiconque nous a déjà vu l’un en face de l’autre, jusqu’alors. Cette fois, on s’est pris la tête sur ce qu’il convenait d’faire pour terminer les préparatifs du départ vers l’autre camp. A croire qu’on n’peut jamais s’montrer d’accord ! Bref… J’suis donc un peu sur les nerfs, lorsqu’enfin, l’autre con m’lâche les baskets, pour aller pester plus loin.

Un peu fatigué par la journée, qui fut loin d’être de tout repos, j’m’étire, faisant craquer quelque peu mon corps fourbu. Faut dire qu’on s’est tapé un trajet qu’a duré 4 jours environ, et qu’on est ici depuis hier, en fin d’après-midi, seulement… En plus d’ça, y’a fallu s’coltiner certains Grounders – soi-disant potes avec les délinquants d’ici – qui semblent vouloir venir avec nous, et filer un coup d’main pour préparer l’voyage… Et n’pas forcément apprécier le bunker, même si on n’sait pas trop pourquoi : n’pas parler la même langue entrave pas mal de choses, sans oublier qu’ce peuple n’a guère prouvé être digne de confiance, pour l’instant… Avisant la silhouette d’ma sœur, appuyée contre la barricade, j’fais un crochet par ma tente. Non par nostalgie (nostalgie d’quoi, d’toute façon ?), mais juste pour récupérer une couverture, parmi les seuls trucs s’y trouvant encore/devant faire le voyage avec nous. J’ai évité, jusqu’à présent, d’refoutre les pieds là-bas. J’avais trop à faire, d’toute façon, et j’préférais dormir auprès d’Octavia, donc, dans la navette, avec les autres. A croire qu’O. veut profiter d’chaque instant avec les autres, ou juste s’forcer à être entourée d’plein d’monde, et plus uniquement d’moi. C’qui est pas plus mal, j’l’avoue. Toutefois, au fond, la seule vraie raison – non-assumée ! – qui m’a fait n’pas m’rendre dans cette tente, c’est Clarke. Ou plutôt, le « fantôme » de sa présence. La blonde ayant en effet séjourné dans ma tente, depuis mon propre départ, afin d’veiller, à ma place, sur Charlotte, et d’garantir ainsi qu’l’ancienne voleuse d’médoc’, n’pouvait plus rien faire. D’après c’que l’ado m’a dit, d’ailleurs, l’apprentie doc’ a même squatté mon lit, et ça, clairement, ça m’a fait bien planter, quand j’l’ai entendu. Mais là encore, ça n’reste que du domaine de l’inconscient… Tout comme ça n’est pas consciemment que j’réalise qu’la couverture qu’j’attrape, a vraisemblablement l’parfum d’la blonde (à moins qu’ça n’soit que l’fruit d’mon imagination, qui tâche de m’faire comprendre que j’ai juste envie d’la voir !). Mais j’fais pas gaffe à ça, m’concentrant aussi bien sur Octavia (pour qui la couverture est destinée !), qu’sur le voyage d’retour, qui démarre demain, dans la matinée. Croisant Charlotte alors que j’me dirige vers Octavia, j’m’arrête quelques secondes auprès d’elle, afin d’échanger 2-3 mots, et d’lui changer les idées. Elle vit assez mal la « disparition » d’certains d’notre groupe, même si elle les sait désormais en sécurité. J’m’efforce donc d’lui changer les idées, avant d’lui suggérer d’aller s’coucher, histoire d’être en forme, pour l’voyage qui nous attend, et qui est long, ainsi que j’lui ai souvent dit… L’ado préfère toutefois rester debout encore quelques instants, afin d’filer un dernier coup d’main aux préparatifs d’dernières minutes. N’étant pas son père, j’la laisse faire, et reprend ma marche vers O. « Prête pour l’retour ? », que j’lui demande, arrivé à son niveau, lui posant la couverture sur les épaules. J’reste son grand frère, après tout, même si on a été séparés un très long moment (vraiment très long, à mon goût, étant donné qu’on a juste jamais été séparés avant cela !). J’veille donc sur elle, et là, en l’occurrence, j’veux éviter qu’elle n’chope froid. C’est qu’il caille, dans c’bled ! « Alors, t’en penses quoi, d’ce camp ? », qu’j’ajoute, posant mes mains dans les poches, observant ma cadette du coup d’l’œil. J’sais qu’elle voulait voir l’lieu où j’ai passé les dernières semaines, alors j’veux savoir c’qu’elle en pense.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Octavia Blake

Octavia Blake


Messages : 371
Date d'inscription : 11/01/2018
Ft : Marie Avgeropoulos

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [19/06/2482] - Parfois, être un frère/une soeur est encore mieux que d’être un super-héros/une super-héroïne Jeu 14 Mar - 14:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LES BLAKE
Parfois, être un frère/une soeur est encore mieux que d’être un super-héros/une super-héroïne
Le froid, le vent, la noirceur, tout dans ce camp semblait être l'opposé de celui dans lequel je vivais depuis que la navette était arrivée sur Terre, et pourtant, il y avait quelque chose de rassurant ici. J'ignorai ce que c'était, mais me balader ici, alors que je ne connaissais pas grand monde, seulement quelques têtes qui m'étaient familières, ou bien celles de ceux qui avaient fait le chemin avec nous, ne me mettait pas mal à l'aise. Ce qui aurait du être le cas. Peut-être était-ce le fait de me dire que c'était ici qu'avait vécu Bell, dans le seul but de venir me retrouver. La nouvelle avait été un choc pour moi, quand je l'avais vu devant moi, quand j'avais senti ses bras autour de mon corps, sa chaleur qui avait été mon meilleur manteau durant les nuits froides sur l'Arche, et son odeur. Cette odeur qui me rappelait maman, qui me rappelait ce qu'était ma vie d'avant. Il m'avait manqué, et j'ai cru au début que je rêvais, m'étant sans doute cogné la tête quelque part. Mais j'étais soulagée. Avec lui à mes côtés, je me sentais intouchable, plus forte que jamais. Peut-être était-ce ça, qui me rendait si confiante dans cet endroit. Plus je regardais autour de moi, et plus je reconnaissais la marque de fabrique de mon frère. Est-ce qu'il était devenu une sorte de chef? Avec son âge plus avancé que celui de tous les jeunes présents ici, ça ne m'étonnerait pas. Et puis, ça lui va bien à mon frère.

Je souris en repensant à ce qu'il s'est passé il y a quelques jours. Bell m'a annoncé qu'il allait partir pour aller chercher les autres de son camp, restés sur place. Il avait été hors de question que je le laisse partir, ou du moins, partir sans moi. Je savais qu'il allait revenir, mais je ne voulais plus être séparée de lui. Alors j'avais fait le voyage. ça n'avait pas été facile, quatre jours, plus que ce dont je n'avais jamais marché, mais ça en valait la peine. Je voulais découvrir là où mon frère avait passé tout ce temps, ce qu'il avait du traverser pour arriver jusqu'à moi. Le premier jour avait été plutôt simple, mais les suivants beaucoup moins. J'étais fatiguée, mais j'avais essayé de ne rien montrer, ne voulant pas passer pour plus faible que ce que je n'étais déjà. Je ne voulais pas être cataloguée, même si désormais, tout le monde savait qui j'étais, et que je n'avais pas eu une enfance comme les autres, avec un corps habitué comme les autres.

Quand nous sommes arrivés, j'étais un peu perdue, découvrant de nouveaux coins, mais aussi un nouveau climat. C'est fou comme ça peut changer en un distance si courte. Enfin, courte, pas tant que ça, puisque Bell m'avait expliqué, sur la route, ce que ça représentait réellement. Et nous n'étions pas vraiment proches non.

Le temps est passé très vite ensuite, entre préparatifs en tout genre, rapport à ceux qui souhaitent savoir comment les autres allaient, et enfin la nuit. Bell et moi avions dormi dans la navette. J'étais sans doute bien trop habituée à dormir avec tout le monde, avec les ronflements de certains, les bruits de couvertures qui se froissent, et les râles de certains qui n'arrivent pas à dormir. Et puis, faut avouer qu'il fait nettement plus froid dans ce camp, et que dormir dans une tente me faisait plus peur qu'autre chose.

Le lendemain avait été semblable au jour de notre arrivée. J'avais essayé d'aider certains à emballer leurs affaires, pendant que Bell donnait certaines directives, vérifiant que tout se passerait bien. Je l'avais aperçu avec un garçon, et je pouvais deviner au visage de mon frère qu'il avait juste envie de lui mettre son poing dans la figure. J'ignore la raison, et je doute que mon frère me la donnera facilement, mais sait-on jamais, il faudra peut-être que je lui pose la question.

Je m'appuie contre une barricade pour souffler un peu, et regarder un peu les paysages extérieurs de ce camp quand je sens une couverture se poser doucement sur mes épaules. Je n'ai pas forcément besoin de me tourner pour deviner de qui il s'agit, mais je le fais quand même, plus pour lui montrer que je sais qu'il est là. « Prête pour l’retour ? » Je lui fais un sourire avant d'acquiecer. Oui, j'avoue que je suis prête à rentrer et retrouver les habitudes que je me suis créées là bas. Non pas que je ne me sentes pas bien ici, mais l'autre camp est devenue ma maison, et l'idée que je puisse y retourner avec mon frère, me plait bien plus que l'idée de venir ici avec lui. « Alors, t’en penses quoi, d’ce camp ? » Hormis le froid, c'est pas trop mal. Mon frère était pas trop mal lotti quand même, et ça aurait pu être pire. J'attrape les rebords de la couverture qu'il a déposé sur mes épaules et la reserre contre moi. Je me retourne doucement afin de me mettre face à lui et je relève la tête en souriant. « Je dirais que le miens est plus beau! » Oui, compétition Blake le retour. ça m'avait manqué de taquiner mon frère, alors je compte bien me rattraper. « En plus ya pas de garçons mignons ici. » Est-ce que je veux faire avoir une crise cardiaque à mon frère? Non, simplement le faire raler comme il a l'habitude de le faire. Parce que oui, il va découvrir que sa soeur qui n'a toujours vécu qu'avec lui, apprécie aussi de vivre avec les autres.


©️ nightgaunt


« Couleur O: #996699 »
Revenir en haut Aller en bas

[19/06/2482] - Parfois, être un frère/une soeur est encore mieux que d’être un super-héros/une super-héroïne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Frontières de Trikru :: Boudalankru :: Camp des 100 (1)-