AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV |02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook |02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Arkers et Moskiums ! Essayez de les privilégier |02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| 3207243747

Partagez|

|02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ren Miyazaki
❝ Survivant ❞
Ren Miyazaki



Messages :
25
Date d'inscription :
12/09/2019
Ft :
Park Chanyeol
|02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| Vide
MessageSujet: |02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| |02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| EmptyMar 1 Oct - 2:52

fourchette temporelle:
 



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

sick and tired of being sick and tired


nathan miller et ren miyazaki

Some remedies are worse than the disease

◊ ◊ ◊

À trop vouloir aider, je me suis vu mettre en péril ma propre santé au détriment de celle des autres. Mais en tant qu'infirmier, c'est mon travail d'offrir mes services aux malades et de les aider au meilleur de mes capacités. Une maladie qui m'était jusque-là inconnu, s'est propager rapidement au sain de notre camp. Je n'en connaissais aucunement la source et ne pouvais qu'observer son évolution d'un malade à l'autre. J'ai essayé de leur apporter des soins. J'ai fait ce que je pouvais avec le peu d'information que j'avais. Mais malgré tous mes efforts et les risques que j'ai pris, je n'ai pas pu faire de miracles et je suis tombé malade à mon tour. Je ne saurais décrire cette satanée soif qui refuse de s'en aller depuis qu'elle est apparue. J'ai la gorge sèche, la bouche sèche et j'ai envie de boire en permanence. Je ne déconne pas en disant que j'aurais été prêt à aller me noyer dans un lac, ne serait-ce que pour étancher ma soif l'espace d'un court instant. Mais plutôt que d'aller jouer avec les poissons, j'ai pris mon mal en patience et continuer de bosser, ce qui en soit n'était pas la meilleure idée que j'ai eu étant donné que ça n'a fait que m'affaiblir davantage. J'ai rapidement succombé à la fatigue, ma concentration n'était plus au rendez-vous et je faisais tout de travers. Forcé d'abandonner ma fierté au détriment de ma santé, je me suis retrouvé en quarantaine sur Cères, là où on a transféré des malades.

Il va bientôt faire trois jours que je suis cloîtré à l'infirmerie, malade comme un chien. Je suis épuisé autant sur le plan morale que physique, car incapable de fermer l'œil plus de quelques heures dans une journée. Le teint blême et les yeux cernés, j'ai l'air d'un revenant. Le fait que je manque de vitamine et de fer depuis que j'ai perdu l'appétit, n'aident en rien à mon teint. On m'a dit que je dois manger, mais je n'ai tout simplement pas faim. D'ailleurs, je suis persuadé qu'on va encore essayer de me convaincre de manger quand on va m'apporter à dîner. Bizarrement, ils ont une heure de retard ce soir. Mais peu importe. Pour être franc avec vous, j'en ai rien à faire de savoir. Il s'agit en vérité que d'un détail insignifiant que j'ai remarqué, probablement parce que je n'ai rien de mieux à faire de mes journées que de me laisser moisir dans ce lit et penser à des trucs inutiles. J'ai entendu dire qu'il y avait des gens de retour du bunker, mais il m'est impossible d'aller voir de qui il s'agit. Moi qui suis curieux, je déteste ne pas savoir. Et non, ça n'a rien à voir avec le fait que Nathan y est aller, je vous assure. je dirais même que ça n'a rien a voir du tout. Moi, être de mauvaise foie ? Mais pas du tout ! Ou peut-être un peu ? Quoi qu'il en soit, vous pouvez toujours courir si vous croyez que je vais un jour avouer me soucier de lui. Il ne faut surtout pas pousser !

Dès le premier jour, je l'ai détesté. Tout chez lui m'énervait, ce qui n'était un secret pour personne. Je me suis déjà dit que si je devais partager mon espace avec lui sur terre, cela se ferait sans contact ou communication avec lui, mais voilà que ça s'est passé autrement. Pour une raison ou une autre, on a très souvent été mis en équipe depuis notre arrivée sur terre, comme quoi, on travaille bien ensemble malgré nos différents. Je m'y suis fait à cette routine qui s'est installé entre nous, que celle-ci m'ai plus ou non au tout début, ça n'a plus vraiment d'importance. Je ne saurais pas dire quand est-ce que mon sang a cessé de bouillir quand je me trouve en sa compagnie. Mais peu importe les raisons, sans être forcément amis, j'arrive maintenant à lui parler de façon plus ou moins correcte. Car tout dépendamment de mon humeur, il arrive encore parfois que je montre désagréable et sur la défensive avec lui. Mais voilà que mes réactions sont alimentées par autre chose que de la haine, quelque chose que j'essaie de refouler et qui m'a frappé en plein visage avec la force d'un titan. Mon problème n'est plus de planifier la mort de Miller. Au contraire. Mon problème maintenant, c'est de trouver une façon d'exterminer cette attirance que j'éprouve à son égard. Voyez-vous, à force de le haïr et de faire attention à lui, Miller ne quittait plus ma tête et petit à petit, ma haine s'est transformée en quelque chose de plus dangereux encore. Je ne sais pas si c'est parce qu'il m'attire vraiment, ou bien si c'est mon attirance pour l'interdit qu'il suscite en moi. Mais dans tous les cas, c'est quelque chose qui me perturbe et me dérange beaucoup. Juste y penser me donner mal à la tête, alors autant dormir que me faire chier avec tous ces questionnements qui ne mènent jamais à rien. Emmitouflé dans une couverture et sans avoir eu mon dîner, j'ai fermé les yeux sous l'épuisement et suis tombé dans un sommeil léger, mais agité. Que ce soit dans la réalité ou dans le monde des rêves, j'ai toujours le sentiment d'être poursuivi par les démons de mon passé...

(c) oxymort

Revenir en haut Aller en bas
Nathan Miller
❝ Admin ❞
Nathan Miller



Messages :
682
Date d'inscription :
06/07/2017
Ft :
Jarod Joseph
Crédits :
Avatar de Chocohuète, sign de Beylin + citation sign' d'Anna Gavalda + badge de Varian.
|02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| Vide
MessageSujet: Re: |02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| |02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan| EmptyDim 6 Oct - 22:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" sick and tired of being sick and tired."

" The night is blind. So hard to find the way back home. Losing grip but it's worth the risk to brave the cold."

Ren & Nate



Me voilà sur l’Arche. Enfin, à Cérès, plutôt. Il faut que je m’y fasse. Les récents événements sont encore plus fous que ce que j’ai pu traverser, depuis que la navette a été envoyé sur Terre. Après la surprise des survivants à la surface, voilà qu’il y en a dans le Mont Weather. Et que ce soit ceux de la terre, comme du bunker, ils ne sont pas forcément adorables… C’est bien pour cela qu’une « attaque » a été prévue, et qu’une exfiltration a récemment eu lieu. Je ne vais pas raconter comment tout ça s’est passé, ça serait long, et j’avoue que j’ai pas tout compris. Il y a eut plein de choses, dans divers endroits du bunker. J’ai fait parti des quelques Archéens qui ont été pris en otage. Evidemment, je ne me suis pas laissé faire, et j’ai tenté de me défendre, afin de venir en aide aux autres. Je n’avais pas d’armes, mais je me suis défendu, et mon état actuel en est la preuve. Et oui : en face, ils ne sont pas dans un meilleur état. Ceci dit, ils n’ont réussi à me maîtriser que parce qu’ils avaient un taser, et qu’ils s’en sont servi allégrement sur moi ! Je ne me plains pas, conscient que ça aurait pu être pire : certains d’entre nous ont fini par voir de leur moelle osseuse être prélevé, contre leur gré. Et si la situation n’avait pas été apaisée, qui sait ce qui se serait passé ?

Il est inutile de ressasser ce qui est désormais de l’histoire ancienne ! Nous voici en sécurité à Cérès. Pas tous malheureusement, certains ont préféré rester afin de voir comment arranger les choses pour tout le monde. Je leur souhaite bien du courage ! Moi, j’ai bien l’intention de profiter de l’air frais, au plus vite ! J’ai passé de trop longues heures dans cette infirmerie, depuis que nous sommes arrivés ! Mon père a tenu à dormir à côté de moi, je crois qu’il ne va pas pouvoir me lâcher du regard plus de quelques heures, après que l’on ait été séparé (lui dans l’Espace, moi sur Terre). Bryan a aussi été blessé, bien plus que moi, ayant apparemment trop emporté dans son rôle de « sauveur », qui l’avait poussé à pénétrer dans le bunker. On a pris soin de me mettre non loin de mon petit-ami. Geste appréciable, mais sincèrement, nos retrouvailles « en liberté », je ne les aurais pas imaginé se dérouler ainsi !

Ne tenant plus alité, je finis par me lever, profitant du fait que mon père soit allé prendre l’air, pour le faire sans m’expliquer auprès de lui. J’aime mon père, mais là, il est trop en père poule pour moi ! Evidemment, on m’a parlé de ces étranges malades. Evidemment, je m’en soucie assez peu : si nos médecins ne peuvent les soigner, même les biens portants seront bientôt condamnés, puisqu’on ignore ce qui les rend malades exactement ! Et puis, comme on m’a interdit de sortir, et que j’ai envie de me rendre utile… Vous comprenez la suite : je me rends dans la partie contenant ces malades. Je m’arrête auprès des lits sur lesquels les malades sont réveillés, cherchant à leur apporter un peu d’aide. Majoritairement, ils dorment tous. En fait, je n’ai trouvé qu’une seule personne d’éveillée, avant que mon regard ne tombe sur le lit de Ren. Je me fige en voyant le Waldénite, peu habitué à le voir dans un état aussi affaibli… Lui aussi parait dormir, mais son sommeil est clairement agité. Aller savoir pourquoi, mes pas finissent par me porter vers lui, alors que ma raison me pousse pourtant à tourner les talons. C’est une fois arrivé vers lui, pressant un linge humide sur son front (que je redoute être fiévreux, à moins que ça ne soit le résultat de son sommeil agité !), que je réalise ce que je fais. Agenouillé vers lui, je pousse un soupir. « Prêts à tout pour rien foutre, à ce que je vois ? » murmuré-je, dans une tentative de plaisanterie que, je l’espère, il entendra, à travers son rêve mouvementé. Qu’il sache que ça n’est qu’un mauvais rêve, en quelque sorte. Oui, je sais : pourquoi je fais ça ? J’en sais rien, pour être franc. Ce type m’énerve, mais ça me « touche » de le voir malade, plus que je ne peux être concerné par le sort des autres souffrant de la même maladie que lui.




CODAGE PAR AMATIS

_________________

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Briller
J'étais confiant. J'étais plein d'énergie. Je crois que j'étais assez heureux à cette époque de ma vie parce que même si je n'étais pas avec lui, je savais qu'il existait. C'était déjà inespéré.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

|02/08/2482| some remedies are worse than the disease |Ren&Nathan|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre)-