AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les nouveaux personnages de la S5 ne sont pas jouables pour le moment (ils seront ajoutés dans les PV lorsqu'on avancera dans la trame de jeu !)
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker

Partagez|

Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Sam 24 Juin - 20:00

Lieu du rp : Une grotte dans la forêt de Trikru
Date du rp : Juste après "Why So Serious", le lendemain 2 avril, au petit matin
Participants : Roan et Orion
Météo : Le frais de la rosée du matin
But du rp : Confessions entre amis de plus de 20 ans
Résumé du rp : Orion et Roan se retrouvent après la soirée avec Eliza et Alkaia. Ils vont pour s'entraîner un peu ensemble, histoire de parvenir à se battre avec deux épées, même que Roan finit assommé par son meilleur ami ! Puis au final, ça finit par Orion qui confesse qu'il pense à demander Alkaia en mariage, et Roan qui déclare qu'il annoncera la vérité à Numëa sur son ascendance, avant de se quitter pour continuer leur vie.
---

Orion s’était réveillé avec un léger mal de crâne, mais en pleine forme. Le soleil semblait se lever tout juste, et il avait la joie de constater qu’Eliza Johnson et Alkaia étaient déjà parties. Il avait donc enfin ce moment seul, avec son meilleur ami. Il leva sa main droite et observa l’intérieur de sa paume. Il se souvenait de l’histoire de cette cicatrice, cette lardasse qui marquait l’intérieur de cette paume, qui encore aujourd’hui se voyait bien. Elle datait de trois ans auparavant, du jour même du bannissement de Roan. Il s’en souvenait très exactement, car ce jour faisait partie des pires de son existence.

Roan avait été chopé en train de fréquenter Miranda. Une camelotienne… Orion savait pertinemment qu’il avait une relation avec cette femme, qu’il en avait même un enfant issu de cette union, la merveilleuse petite Freyja, une perle de gamine. Mais il savait aussi que Nia ne s’était servi de ce prétexte que pour éloigner son fils du trône. Parce qu’elle était un tyran mégalomane qui s’était déjà débarrassée de d’autres prétendants… A se demander pourquoi elle a pondu un chiard si c’est pour ensuite le bannir. Le fils d’Orion avait certes certaines choses qui ne lui plaisaient pas, mais jamais il ne pourrait toucher le moindre de ses cheveux, il avait bien trop d’amour pour son descendant.

Ce jour funeste où Miranda mourut et que Roan connut sa sentence, Orion était parvenu à attraper son meilleur ami dans un coin, discrètement, puis avait sorti un couteau, pour s’entailler la paume, puis celle de Roan, pour ensuite lier les mains dans une promesse de fidélité et d’amitié éternelle. Ils s’étaient déjà unis dans l’amitié autour d’un combat contre un alligator blanc qui leur avait apporté honneur et reconnaissance, mais ce rituel était bien connu, c’était comme un pacte officiel. Il voulait montrer à Roan que s’il ne le suivait pas dans son exil, il restait ici pour le soutenir à distance, pour trouver un moyen d’annuler sa condamnation et pour mener Nia à sa perte.

Et il n’existait pas d’ami plus fidèle que Orion, non. Orion pourrait mourir pour Roan si cela signifiait lui apporter une vie meilleure. Car cette vie sur les routes, à prier ne rencontrer aucun partisan de Nia, ce n’était pas une façon d’exister. Et il était Prince, le Prince de la Nation des Glaces. Lui saurait mener son peuple à la prospérité, pas Nia et son esprit malade qui ne méritait que la mort.

Orion pensa à tout ça au réveil, après avoir observé cette paume en long en large en travers, puis tourna la tête vers Roan. Il sourit à son ami, qui était visiblement déjà réveillé. Ils avaient passé une sacrée soirée… Ça devait changer un peu du quotidien. Roan ne devait pas avoir très souvent des moments ainsi, en société, avec des personnes qui se foutaient bien de son statut de Sanskava, à rire, boire, manger. Et puis… Il n’était pas un Sanskava. Il était Roan kom Azgeda. Et c’était ainsi.

« Bien le bonjour, mon ami. Il semblerait que ce soit bien calme comparé à hier, qu’en dis-tu ? »


Il se redressa légèrement, croquant dans une moitié de noisette – sa tradition matinale. Puis il fixa du regard son meilleur ami, souriant, content de la soirée, mais aussi content d’être seul avec lui. Ils pourraient ainsi faire comme à leur habitude, discuter de leurs vies, planifier des plans qui n’avaient ni queue ni tête jusqu’à ce qu’émerge un jour un véritable plan d’action. C’était ainsi. Roan et Orion. Si différents et pourtant si semblables. Séparés par des kilomètres et pourtant si proches.


Dernière édition par Orion le Mer 28 Mar - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mar 4 Juil - 2:37


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
Une nouvelle journée débutait et, cela ne pouvait être nié, la veille avait été des plus mouvementée. Réveillé depuis peu, Roan repensait à la manière dont ses simples retrouvailles habituelles avec Orion avaient quelque peu changé suite à l’arrivée d’Alkaïa puis de Eliza. À vrai dire, le prince ne s’était réellement pas attendu à ça et la suite avait été des plus instructive et nullement calme. Les réactions de la Trikru face à la Camélotienne avaient été assez virulentes et sans aucune intervention, le guerrier se demandait comment cela se serait fini. Cependant, les deux femmes n’étaient désormais plus là, tout comme le brouillard acide qui s’était étendu en les confinant dans cette cavité. Lui aussi allait devoir prendre la route par la suite, ayant déjà dans l’idée de sa prochaine destination, mais rien ne le pressait et, Orion étant encore présent, alors il pouvait attendre que son ami se réveille aussi pour discuter un peu avec lui. Après tout, la soirée ne s’étant pas réellement passé comme il l’aurait pensé, Roan n’avait pas pu prendre réellement des nouvelles du guérisseur qui comptait énormément.

D’ailleurs, tandis qu’il planifiait la suite de sa route, qui le mènerait dans le territoire des Yujledakru pour pouvoir prendre des nouvelles de sa fille et de Skoll, le prince remarqua d’un coin de l’œil le guérisseur qui semblait reprendre contact avec la réalité. En le voyant observer sa main, son propre regard glissa vers ce trait qui ornait sa propre paume. Une chose que l’Azgeda ne pourrait certainement jamais oublier, ce jour où Orion avait prouvé une énième fois à quel point Roan pouvait compter sur lui. À peine son bannissement avait-il été prononcé, que le guérisseur l’avait pris à part et effectué ce rituel de partage de sang, faisant d’eux deux frères liés par ce liquide écarlate. Bien que le prince ne montre pas souvent ses émotions, il avait été touché par ce geste et ce soutien qu’apportait son ami. Il avait toujours pu compter sur lui, au point qu’il fasse partie des rares personnes au courant de la vérité sur Numëa, et c’était pour cela que, depuis trois ans désormais, ils avaient leur rendez-vous quotidien.

Lorsque finalement, il vit Orion tourné son regard vers lui, Roan lui rendit son sourire, étant bien l’une des quelques fois où il laissait son visage s’exprimer. D’habitude, le guerrier restait impassible pour ne rien laisser paraître, mais face à la confiance qu’il avait en l’Azgeda, le prince se permettait des digressions dans sa manière d’être. Surtout que les moments qu’ils pouvaient partager ensemble étaient bien plus rares que durant l’époque où le natif était encore l’héritier de la Nation des Glaces.

« Bien le bonjour à toi aussi Orion. Il est vrai que je ne m’étais pas réellement attendu à voir Alkaïa faire preuve de tant d’agressivité envers le comportement de la Camélotienne. »

En voyant comment la Trikru avait agi, Roan avait eu cette impression d’assister à une défense de territoire et tout avait été des plus compréhensif quand il avait vu Orion l’embrasser, bien que ce ne soit surtout pour lui faire prendre des Noix de Jobi.

« D’ailleurs, cette Eliza aurait dû se montrer bien plus méfiante face à tes noisettes. Cela aurait pu être une grave erreur dans d’autres circonstances. »

Il est vrai que le prince aurait pu avertir la jeune femme de ce à quoi elle devait s’attendre, mais il n’en avait rien fait, ce qui avait quelque peu pimenté la soirée. Soirée qui était désormais derrière eux et, après s’être désaltéré avec un peu d’eau, Roan préféra passer à quelques sujets qui l’intéressaient suite à son exil forcé.

« Alors, comment se porte Azgeda ? »

Cela l’étonnait tout de même que, malgré les folies de sa mère, la Nation des Glaces ai toujours sa place au sein de la Coalition. Roan avait dû mal à comprendre comment Nia arrivait à être assez fourbe pour garder sa place, alors qu’en agissant comme elle le faisait toujours, elle allait finir par mener leur clan à sa perte.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel


Dernière édition par Roan le Lun 8 Jan - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Ven 11 Aoû - 9:46

Le réveil sans femmes à ses côtés, c’était un fin bonheur pour Orion. Surtout quand il avait vu la femme qu’il avait en tête se montrer telle une furie vengeuse la veille au soir. Il avait trouvé absolument délicieux cette démonstration de possessivité, mais son spectacle avait cependant été digne de la jeune femme… A l’époque où il l’avait connue. Et il l’avait bel et bien rencontrée alors qu’elle avait le physique ingrat de l’enfance, ce caractère aussi noueux que ses jambes d’antan. Absolument rien d’attirant en somme. Heureusement qu’elle s’était épanouie telle une belle plante, devant cette femme forte et valeureuse… Enfin, quand elle n’avait pas de raison d’être jalouse, là, c’était une femme comme les autres.

Orion se souvenait de sa femme, la seule qu’il ait épousée et celle qu’il a probablement le moins aimée. Celle qu’il avait tuée car il l’avait jugée trop faible. L’une de ses faiblesses était justement l’amour qu’elle portait à Orion. Enfin, si ce n’était que de l’amour, Orion aurait probablement ri un peu, peut-être même l’aurait-il aimée aussi. Mais elle, c’était d’un degré… Différent, un degré empli d’espoir et de désespoir, qui ne plaisait pas au Grounder. Il restait un homme libre, un homme qui voulait aller voir ailleurs s’il y était, quand il le voulait. Avec qui il le voulait. Sa femme, elle, était du genre à l’attendre en pleine nuit, et à lui hurler dessus, même si son ami Roan était là. La folie de jalousie, plus d’un perdait la tête.

Mais celle d’Alkaia était certes… enfantine, elle restait ce qu’elle était justement. Enfantine. Ce n’était pas un étau autour de sa liberté, car lorsqu’ils ne se voyaient pas, hé bien… Chacun allait de son côté. Il n’aimait pas ça, foncièrement, il avait du mal à accepter qu’elle aille ailleurs, mais si on y réfléchissait bien… Lui aussi y allait.

C’étaient ces pensées un peu confuses, contradictoires et logiques aux yeux d’Orion qui faisaient qu’Alkaia était son amante préférée. Celle qu’il allait voir le plus souvent… Et celle qui le rendait parfois le plus fou. C’était pourquoi, lorsque Roan déclara ne pas s’être attendu à voir Alkaia aussi agressive, Orion éclata de rire. Il rit parce que, finalement, ce n’était pas tellement une surprise, c’était plus… Comme une sorte de routine. Puis, il se calma afin de répondre à propos d’Eliza Johnson.

« Eliza Johnson est une brocéliandienne, forcément, elle ne comprend pas la Terre, ses dangers et ses beautés. Et puis… Avoue. C’était foutrement drôle. »

Orion avait ces restes de rire dans la voix, qui étaient bien plus causés par la joie d’avoir son frère de sang avec lui, pour lui seul, que par ce qui était arrivé la veille. Cela faisait bien des années qu’ils étaient déjà inséparables, et son bannissement avait été la pire chose de son existence, trois années auparavant. Et lui aussi aurait abandonné Azgedakru derrière lui si l’ambition de Roan n’était pas de devenir Roi à son tour. Mais il était resté, car à la moindre possibilité de réaliser ce désir, Orion s’engouffrera dans la brèche et en fera une réalité. Mais si son ami lui demandait des nouvelles du clan, alors il se devait de répondre, toujours allongé, les yeux fixant le « plafond » de la grotte :

« Etrangement, le clan est toujours debout avec Nia à sa tête, et l’alliance avec la Kongeda est toujours d’actualité… Je ne comprends pas comment ces deux miracles parviennent à tenir dans le temps. Enfin… Je dis « miracle », entend « malheurs ». Donc pour répondre à ta question… Il ne se porte pas trop mal, mais cela pourrait-être bien mieux. »

Sur ces derniers mots, le regard d’Orion se focalisa en biais sur Roan, faisant clairement comprendre ce qu’il pensait du « mieux ». Nia avait fait une grave erreur en bannissant Roan, autant car ainsi elle s’était créé des ennemis mortels en les personnes disciples et amies du Prince Banni. Et leur avantage était d’être toujours dissimulés, nombreux et astucieux. La seule chose qu’il fallait, c’était pouvoir agir, de façon à envoyer Nia dans les Enfers, tout en étant certain de légitimer Roan pour le trône. Pas une tâche facile, surtout lorsqu’on savait que les pro-Nia étaient toujours présents, et bel et bien forts.

« J’ai de plus la sensation que certaines choses vont changer, sous peu. » Orion eut un sourire, c’était une impression qu’il avait depuis quelques jours, une impression qu’il ne parvenait pas à nommer, mais qu’il avait hâte de confirmer auprès d’un Ntha. « J’y crois fermement. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mar 5 Sep - 22:59


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
La soirée passée n’avait pas été des plus calmes, mais elle avait tout de même été distrayantes. Roan ne s’était pas vraiment attendu à avoir la compagnie d’Alkaïa, puis de cette Eliza, ayant, comme à son habitude, envisagé une soirée entre frères de sang. Car même si le guérisseur n’était pas son frère de par des parents différents, le prince le considérait comme telle depuis bien des temps. Ils avaient effectué leur dwensa ensemble et depuis, c’était bien plus qu’une amitié qui les liait. Orion avait soutenu l’Azgeda banni lorsque la sentence était tombée, allant même jusqu’à pratiquer ce rituel qui faisait d’eux des frères de sang. Le brun savait qu’il pouvait toujours compter sur son ami et c’était bien l’un des faits qui l’aidait à ne pas abandonner cette volonté qu’il avait de retrouver son trône, même si cela signifiait d’envisager la mort de sa mère.

Mais en cette matinée, Roan se trouvait bel et bien seul avec Orion. Eliza était repartie dès que le brouillard s’était levé tandis qu'Alkaïa avait dû profiter des premières lueurs de l’aube après avoir quelque peu dormi. Ne restait plus que les deux Azgeda dans la caverne. Le banni avait été le premier à émerger après avoir récupéré suites aux « dérapages » de la veille, n’ayant pas vraiment pensé qu’il aurait pris autan des noisettes du guérisseur. D’habitude, il se contentait d’en prendre simplement une ou deux, afin de s’assurer de ne pas laisser son esprit s’évader. Seulement, le brun s’était laissé aller la veille et n’avait pas vraiment fait attention, bien qu’il n’ait dépassé de limite qu’il s’imposait.

S’étant éveillé avant son ami, il avait pu voir celui-ci émerger avant de commenter ce qui s’était passé la veille, dont un rire servit de réponse au prince. Cela ne l’étonnait guère d’Orion qui était bien plus démonstratif que lui sur certains points.

« Je ne peux te retirer ce fait que c’était tout de même amusant. En tout cas, ces brocélendiens semblent tout de même au courant des tensions entre les clans parmi lesquels ils vivent. »

En y repensant, Eliza l’avait tout de même étonné en évoquant ce point entre Trishanakru et Azgeda, étant donné que cela concernait principalement les véritables natifs de cette Terre.

Puis il avait demandé quelques nouvelles au sujet de ce peuple qui été le sien, malgré cette interdiction qu’il avait que de revenir sur son propre territoire. Roan savait qu’il avait l’audace nécessaire pour braver cette interdiction, mais il connaissait suffisamment les limites de Nia pour savoir qu’elle n’en aurait pas à faire tomber une nouvelle sentence pour cette effronterie. Il ne craignait nullement sa mère, mais ce n’était pas en risquant une peine de mort qu’il pourrait réussir à retrouver sa place au sein d’Azgeda.

Quand il avait entendu l’opinion d’Orion quant à cette pseudo-alliance qu’avait créé la Coalition, Roan avait eu un sourire face à l’ironie de son ami. Bien que lui-même n’ait réellement d’avis arrêté sur le Kongeda, ce n’était pas le cas du guérisseur qui n’avait que peu d’estime de ce projet qui avait prit forme. Une immense alliance entre douze clans, mais quel prix cela avait eut ? Il était difficile de changer la véritable nature des leader et bien que la paix règne selon les dires, les natifs restaient ceux qu’ils étaient, menant leur coup bas sous le couvert de cette fameuse alliance.

« Ce n’est ni un miracle ou un malheur, mais tout simplement une manière de surveiller les folies de ma mère. Retirer Azgeda du Kongeda signifie que Nia aura le champ libre pour laisser libre court à son esprit de tortionnaire. En gardant notre nation dans l’alliance, Lexa peut se donner un semblant de contrôle, qu’elle n’a aucunement en vérité. »

Roan avait exprimé son opinion sans être réellement convaincu. S’était la seule raison qu’il voyait dans ce fait que Lexa n’ai répudié Azgeda de la Coalition, après tous les coups bas qu’avait bien pu faire la reine. Nia ne cessait de franchir des limites qui pouvait à tout moment devenir une raison pour détruire la Nation des Glaces et Roan doutait qu’elle ne se rende réellement compte de cela. Ou alors, elle était véritablement folle.

Cependant, Orion avait attisé la curiosité du prince avec ses derniers propos. Que voulait-il dire par ce fait que les choses allaient changer sous peu ? Roan n’attendait que cela, de pouvoir faire changer les choses et faire tourner la situation en sa faveur, mais il ne pouvait se rendre à Evela’d pour tuer lui-même Nia et ainsi mettre fin à cette mascarade. Azgeda n’accepterait jamais un prince régicide comme nouveau roi et il ne vaudrait pas mieux que sa mère en faisant cela. Mais jusqu’à présent, il n’avait trouvé quoi que ce soit qui pourrait discréditer cette garce qui lui servait de mère.

« D’où te vient cette sensation ? N’aurais-tu pas trop poussé sur tes noisettes ? »

Roan avait tout de même eut un peu d’humour en interrogeant son ami, connaissant la puissance des hallucinations que pouvait produire ce petit aliment quand il était pris en certaines quantités. Il en avait lui-même fait les frais dans sa jeunesse, quand il ne connaissait sa limite. C’était d’ailleurs depuis ce moment qu’il faisait attention quand il en partageait avec Orion.

« Nia ne se rend pas compte que, de par ses actes, elle finira par causer sa propre perte. Elle a commis l’erreur de s’en prendre à Costia, et elle ne fait que remuer un brasier qui finira par s’enflammer. »

C’était d’ailleurs un véritable miracle qu’il n’y ait encore eut de réelles répercussions. Sa mère avait beau avoir un cœur de glace, celui-ci n’allait certainement pas fondre malgré le feu avec lequel elle jouait.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Ven 29 Sep - 15:13

Orion avait sincèrement la sensation que les choses bougeaient, car beaucoup d'Azgeda parlaient, ils commençaient à en avoir assez des frasques de Nia, de ces exécutions qu'elle ne manquait pas de faire sur ses opposants. Tous craignaient d'être pris pour cible, et cela montait à leur tête. Ce fut d'ailleurs ce qu'il expliqua à Roan, lorsqu'Orion trainait un peu dans les tavernes, il entendait des hommes questionner sa légitimité, se souvenant de ce Prince, Roan, qui avait été un homme certes dur, mais loyal et empli d'honneur. Ce qu'Azgeda attendait d'un dirigeant en somme. Comme quoi, même la Nation des Glaces avait ses limites, connues sous le nom d'honneur. Ils n'étaient pas les hommes les plus doux, certes ils lavaient les affronts dans le sang, mais ils n'étaient pas tous aussi fous que cette Reine complètement frappée.

Mais Roan n'avait pas tort par rapport à la Kongeda. Effectivement Lexa pouvait se targuer d'avoir un semblant de "pouvoir" sur Nia, une illusion qui permettait un équilibre fragile en attendant qu'ils puissent trouver un moyen de faire chuter cette Reine de pacotille. Orion était prêt à tout perdre, à tout parier, en allant la buter lui-même, évitant ainsi à Roan d'être matricide et régicide, mais il fallait un plan. Il était fou, mais pas à ce point, non. Cependant, Roan attisa une bouderie d'Orion en laissant sous entendre qu'il avait peut être abusé des noisettes. tsss... Il était fisa, il contrôlait parfaitement sa consommation, ce n'était pas à lui qu'on allait apprendre à faire attention ! Certes, il en abusait un peu, mais il en avait vraiment besoin pour affronter ses journées, c'étaient en quelque sorte ses béquilles. Mais il ne bouda pas longtemps, c'était impossible. Non, il préféra rire à la plaisanterie, au final. Il n'était pas mauvais joueur, après tout... Mais disons qu'il avait une idée pour arranger la petite pique. Histoire d'être... Quitte.

"Je trouve regrettable que nous ayons à comploter ensemble dans une grotte, cachés des regards mais... Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que c'est nécessaire ? Tu t'empâtes un peu, mon frère, il semblerait que tu profites un peu trop des bienfaits de l'exil. Serait-ce un ventre à bière que je vois là ? Tu as besoin d'exercice. Beaucoup d'exercice."

Orion tapa sur le ventre à bière imaginaire de Roan. Oh, peut-être qu'il y avait quelque chose, mais au final, le fisa savait parfaitement que son ami détestait absolument tout ce qui pouvait le faire passer pour faible. Il se souvenait d'une personne qui avait osé ne serait-ce que sous entendre qu'il ne serait pas capable de faire une chose. Il se souvenait aussi avoir ri très, très longtemps de la tête déconfite de cette personne lorsque le calme et réservé Roan avait littéralement craqué, beuglant à tout va qu'il n'était pas faible.

Et puis... Orion avait envie de se battre un peu. Alors, il attrapa son épée, et alla dehors. Il commença à s'échauffer légèrement, le sourire aux lèvres, et regarda Roan. Il lui fit même signe de venir. Il aimait ça, combattre les gens. Lorsqu'il était à Azgeda, Ockefell, et qu'il n'avait rien à faire, il se rendait un peu dans les tavernes, voyait comment ça se passait, et ne manquait pas de répondre à des provocations. Après tous, les hommes se plaisaient à se défouler un peu, et après un bon combat sans bridage, on offrait un verre à son adversaire en guise de "paix", jusqu'à la prochaine bagarre.

Parfois, le guérisseur regrettait que son fils ne soit pas autant porté sur le combat que lui, mais il fallait croire que le truc à Rigel, c'était bien de guérir, soigner les gens. Enfin, c'était ainsi, il avait élevé son enfant comme il pouvait, il n'allait pas le forcer à changer. Après tout, s'il était ainsi, c'était probablement à cause de sa mère... Cet être si faible était parvenue à pervertir leur fils même dans la mort.

Mais il secoua sa tête, il ne voulait pas penser à ça, pas maintenant alors qu'il voulait donner une séance de remise en forme à son frère de sang. C'était autrement plus important, dans l'instant précis.

"Tu ne vas quand même pas aller affronter les hordes de miliciens de la Reine alors que tu sembles pencher en avant tellement ton ventre est lourd ? Allez, on va régler ça un peu !"

Et là, il se mit en garde, sans l'épée pour l'instant. Histoire de s'échauffer à coups de poings. Hé, pas de suite les réjouissances, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mar 10 Oct - 15:37


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
L’ambiance n’était plus la même que la veille, alors que Roan retrouvait réellement cet ami devenu comme un frère pour lui. Parfois, la solitude pouvait s’avérer pesante, bien que le prince ne soit réellement amateur des groupes, il appréciait de pouvoir passer quelque temps avec le fisa et ainsi partager leurs points de vue. Avec lui, il savait qu’il n’avait à craindre de ce qui était dit et tout simplement de ce qu’on lui avait reproché lors de son bannissement. Et c’était pourquoi, le natif se permettait certaines libertés envers son ami, dont celle d’évoquer sa consommation de noix de Jobi. L’Azgeda savait que ce choix d’en prendre était pour le bien d’Orion, mais il ne se gênait pas pour jouer là-dessus. D’autres l’aurait fait à sa place, cela aurait pu ne pas vraiment passer, mais Roan ne craignait pas réellement la réaction du fisa, tant qu’il ne franchissait pas certaines limites. Le prince n’était pas moqueur envers lui, mais cela avait été si facile de lier cette suggestion à ce qu’il avait avancé.

Seulement, Orion avait une bonne repartie et Roan en perdit le sourire pendant un court instant. Il avait raison de trouver regrettable que leurs retrouvailles se fasse dans une grotte, en territoire Trikru qui plus est, mais l’Azgeda ne pouvait réellement revenir sur son territoire. Des hommes de main de Nia pouvaient trainer partout et il ne doutait pas des moyens mis en œuvre par sa mère afin de le retrouver si jamais le prince passait outre la sanction qu’il avait endossé trois ans auparavant. Le natif avait cependant eu un rire devant la remarque du fisa, concernant un « ventre à bière ». Roan savait parfaitement qu’il n’en était rien, s’assurant de ne pas délaisser ce qu’il avait bien pu apprendre durant ses années d’entraînements, sans compter que vivre comme un Sanskava n’offrait pas vraiment l’opportunité de prendre ses aises.

« Que tu crois ? N’est-ce pas plutôt toi qui prendrais ses aises en se permettant de faire tourner la tête des femmes ? »

Roan n’allait pas rentrer dans le jeu d’Orion en répondant par rapport à la critique de sa physionomie, préférant jouer sur autre chose. Entre eux, il se permettait de ne rien dire, tout comme il s’était permis une remarque sur les noisettes, alors que face à d’autres, le prince aurait remis la personne s’offrant cette autorisation à sa place, sans le moindre avertissement. Certains avaient essayé, lorsqu’il prenait en charge certains dwensa, de mettre à l’épreuve le calme dont Roan laissait apparaître et, à chaque fois, ils avaient été remis à leur place, de manière plus ou moins diplomate. Azgeda n’avait pas vraiment une réputation d’ourson pelucheux pour mioches.

Mais Orion avait raison sur un point avec ce sarcasme. Un peu d’entraînement n’allait pas faire de mal. Roan gardait une certaine forme de par ses voyages, mais il ne pouvait que rarement affronter un adversaire qu’il considérait comme de son niveau. Il s’était alors levé pour prendre la suite du fisa, se préparant pour la suite. Combattre Orion n’était pas ce qui allait lui poser problème, et d’ailleurs Roan était bien content de l’avoir comme un frère et non comme adversaire. Le prince ne craignait pas beaucoup d’adversaires, mais son camarade avait beau être guérisseur, il avait la trempe de guerrier et mieux valait ne pas s’en faire un ennemi.

« Ne leur donne pas plus de mérite. Parfois, un homme seul peut s’avérer plus dangereux d’un regroupement. Les sbires de ma mère ne sont pas plus effrayants que d’autre. »

Orion avait beau chercher une nouvelle fois avec une pique, Roan n’y avait répondu qu’avec un sourire plein d’ironie. Sans le soutien du fisa, il n’aurait certainement pas vécu son bannissement de la même manière.

« Je t’attends, à moins que tes pensées ne soient trop tournées vers autre chose. »

Roan s’était mis en garde, imitant son ami, prêt à échanger les premiers cours avec lui. Comme à leur habitude, le prince n’allait pas chercher à le ménager et s’attendait à la même chose de la part d’Orion. C’était pour cela que lui aussi avait usé d’une petite pique, afin de montrer qu’il était bel et bien prêt. Mais sa remarque était recherchée, alors que l’Azgeda était tout de même curieux envers cet attachement dont pouvait faire preuve le fisa. Connaissant son point de vue envers la Coalition, il ne s’était pas attendu à le voir se rapprocher d’une Yazhu.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Dim 15 Oct - 14:48

Faire tourner la tête des femmes ! Quelle idée ! Orion ne faisait rien, vraiment. C'étaient elles qui venaient... Et puis, ces derniers temps, il n'avait pas spécialement fait rentrer de femmes dans son lit, simplement les habituelles de ces dernières années, celles qui avaient cette saveur qu'il appréciait particulièrement. Véro, parce qu'elle était sur place et toujours disponible, même lorsqu'elle ne le voulait pas. Alkaia, parce que... Pourquoi ? Aucune idée en fait. Mais Orion ne s’appesantit pas particulièrement sur cette question pour le moment. Son cher frère de sang était déjà chaud, il pensait déjà à se battre pour Azgeda, c'était bien ! Extrêmement bien. Qu'il ne retienne pas ses coups !

"Mes pensées sont toutes dirigées vers toi, allez !"

Orion commença ses légers pas chassés vers Roan, lançant quelques feintes juste pour s'échauffer. Il avait l'intention de le malmener un peu, après tout, quelques bleus n'avaient encore tué personne. Même si au final, il pensait un peu à Alkaia, qui était partie un peu trop vite ce matin. Il n'aimait pas quand elle se barrait sans rien dire, surtout après une nuit pareille. Il aurait bien aimé l'embêter encore un peu, même si dans son for intérieur, c'était simplement parce qu'il savait qu'il ne la reverrait pas immédiatement. Il avait encore un peu de temps devant lui avant de pouvoir ne serait-ce que toucher un morceau de sa peau. D'ailleurs, il se rendit compte à présent qu'il n'avait jamais réellement parlé d'elle à Roan. Etait-ce là une cachotterie ? Il n'y avait en fait jamais pensé.

"Je me rends compte que je ne t'ai jamais parlé d'Alkaia... N'est-ce pas. Tu dois être surpris que je fréquente une Yazhu, ton ancienne élève. Ironique, n'est-ce pas ?"

En même temps, Alkaia et Orion, c'était particulier, ils ne voulaient pas se reconnaître comme étant un couple alors même que cela faisait des années qu'ils se connaissaient, et un tout petit peu moins qu'il se fréquentaient. Ah, le déni... C'était beau. Et en même temps qu'il avait parlé, Orion avait visé le visage de Roan afin de lui décocher un coup de poing, parce qu'il fallait bien profiter de déconcentrer l'autre pour décocher le premier coup. Ainsi donc, voici la première tentative d'Orion !

Lancé de dés de combat a écrit:
Réussite : Un bon coup de poing finit sur le visage de Roan : "Touché ! Alors ce ventre à bière hein ?"
Défaite : Roan esquive le coup de poing, bien ! "Hé bien, ça va, il pèse pas trop lourd, je vois ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Jeu 19 Oct - 18:54


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
Se battre tout en tenant la discussion n’était pas d’une grande difficulté pour Roan. Avec une tout autre personne, il aurait ordonné le silence, ne le brisant que pour des remarques, généralement cinglantes, mais avec celui qui était comme son frère de sang, c’était tout autre chose. Prêt à encaisser le premier coup, il n’avait pu s’empêcher de lancer une pique au fisa. Il espérait bien que ses pensées étaient dirigées vers lui, sans quoi, le prince banni comptait bien profiter d’une faille pour emporter le combat. Même si ce n’était qu’un entraînement, et il n’y avait de réel intérêt si le combat était surfait.

Suivant alors son ami des yeux, Roan se déplaçait en fonction de lui afin de mieux pouvoir parer. Même si Orion se mettait à évoquer le fait qu’il n’avait jamais parlé d’Alkaia, il restait concentrer sur les mouvements de son adversaire temporaire. Il put alors esquiver le coup qui lui était porté au visage en partant en arrière.

« En effet, cela est surprenant, mais je comprends mieux pourquoi tu assistais à ses entraînements. »

Comme ce fameux jour où il s’était moqué, car des idiots avaient tenu leur épée à l’envers, profitant d’un instant d’inattention du prince.

« Mais tu ne sembles pas concentrer Orion. Au lieu de déblatérer des idioties, soit plus vif dans tes coups, il serait malheureux qu'Alkaia puisse se moquer de toi alors que tu n'arrives à porter un coup pourtant simple. »

Une nouvelle pique était tombée, mais Roan cherchait aussi à provoquer quelque peu son ami. Tout ne se jouait pas sur des techniques et des enchaînements, mais aussi dans une attitude. Un combat où les deux personnes se focalisaient sans se laisser déconcentrer et sans se faire prendre au jeu de l’autre était des plus lassants et cela lui permettait de mieux se placer pour feinter. Amorçant à début de coup-de-poing, similaire à celui de son ami, il avait finalement pris l’élan nécessaire pour décrocher un coup de pied, profitant de la différence que pouvait creuser le fait d’être gauche, ce qui était peu habituel.

Le destin des dés a écrit:
Réussite : il arrive à atteindre la hanche droite d’Orion pour le déstabiliser. « Tu as perdu en vivacité mon frère. »
Défaite : Le coup ne porte pas et Roan se tait en ravalant sa fierté.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel


Dernière édition par Roan le Jeu 2 Nov - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mer 1 Nov - 20:44

"Oh, tu parles de cela... Je ne la fréquentais pas encore, à ce moment là. Putain c'était une gamine, tout sauf ça... J'ai attendu ses 16 ans au moins."

Echanger quelques coups avec Roan était agréable, au moins autant que le souvenir de cette fois où il s'était moqué de son ami qui était devenu l'instructeur pour plusieurs jeunes faisant leur dwensa. Il avait même pu s'installer à Ockefell à cette époque là, le terrain étant particulièrement propice à l'enseignement. Mais quand Roan souligna qu'il n'étais pas concentré, il n'avait pas tort... Cepenant, alors qu'il profitait d'un instant de surprise pour l'attaquer, Orion parvint tout de même à éviter le coup. Cela le fit marrer, vraiment.

"Il n'est pas venu le jour où Alkaia pourra se moquer impunément de moi ! Par contre, j'ignore si c'est parce que nous sommes nuls ou bien trop doués. Aucun de nos coups portent réellement ! Peut-être devrais-tu toi être plus vifs dans tes coups... Ou bien si les gardes de Nia tremblent, ce sera de rire !"

Orion allait loin, mais il devait absolument faire en sorte que Roan soit énervé, hors de ses gonds, pour lui en coller une, pour le rassurer sur ses capacités. Parce qu'Orion craignait réellement que les années passées en bannissement aient affaisé ses capacités. Il n'y croyait pas, car il avait confiance en cet homme, en sa force, qu'il avait observée toute sa vie, mais parfois, il arrivait qu'à un certain âge... Tout s'arrête. Il avait lui même cette crainte, quand il constatait que certains voyages devenaient un peu plus difficiles à réaliser, qu'il devenait plus fatigués, que certains muscles lui faisaient mal durant des courses trop longues. Mais il ne devait pas s'apesantir trop longtemps...

Il avait un coup à porter, et cette fois-ci, ça allait être purement frontal, et pour cause : un coup de tête directement vers le front de Roan.
Pair : réussi
Impair : Raté

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Jeu 2 Nov - 10:02


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
La remarque de Roan avait fait mouche alors qu’il obtenait une réaction d’Orion et le prince ne retint un sourire. Cela avait été simple de soulever la présence de son amie lorsqu’il entraînait les futurs guerriers, d’Azgeda où venant de d’autres clans comme Alkaia, et il n’avait pas cherché plus loin. Malgré tout, même en cherchant à le déconcentrer, son coup ne porta pas vers son ami qui avait su esquiver l’attaque. Aucun des deux ne semblait réussir à toucher l’autre et, de par sa fierté, Roan préférait mettre ça sur le compte de leur entraînement commun depuis des années, plutôt qu’autre chose. Il n’allait certainement pas mettre ces échecs sur le dos des noisettes, considérant que la nuit avait suffi à en dissiper les effets, et étant pleinement maître de son esprit. D’ailleurs, s’était plus des réussites pour lui. Ils s’étaient tous deux moqués des capacités de l’autre et là, le natif avait la preuve que ces moqueries étaient infondés. Cependant, il était tout de même satisfait de ne voir personne d’autre dans les environs, imaginant très bien les remarques qu’une jeune guerrière aurait pu avoir.

Tout, comme il avait su atteindre Orion de par sa remarque, l’inverse fut aussi le cas alors que le fisa évoqua la vivacité des coups du prince. N’aimant pas qu’on pointe une de ses faiblesses, et ne pas réussir à porter une attaque allait définitivement en devenir une, Roan se laissa tout de même avoir un sourire empli de sarcasme.

« Tu te sous-estimerais alors ? Car tes coups non plus ne porte pas, on dirait. Subirais-tu encore les effets de ton alcool ? Où est-ce cette discussion au sujet d'Alkaia qui te porte préjudice ? »

Au moment où Roan parlait, il vit son frère d’armes et de sang amorcer un coup de tête qui ne ferait certainement pas de bien s’il se le prenait. La douleur n’allait être un problème, mais il ne comptait pas non plus laisser son cher ami l’emporter si facilement. Alors le prince favorisa l’esquive en reculant quelque peu, sans trop s’éloigner afin de profiter de son élan. S’il menait bien sa propre attaque, il pouvait empoigner Orion afin de se saisir de son élan pour le mettre à terre. Sinon, le fisa avait peut-être raison de dire que des guerriers seraient à trembler de rire, mais Roan ne laisserait pas cela arriver.

Le destin des dés a écrit:
Réussite : Roan met Orion à terre grâce à son esquive/parade. « Tu vois, c’est plutôt ta vivacité qui est à remettre en cause, non la mienne. »
Défaite : Roan n’a pas agi assez rapidement et il ne se passe rien. « Nous devrions remercier nos dieux de nous offrir aucun témoin de cette mascarade. »
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Sam 4 Nov - 8:03

"Aucun préjudice à cette discussion sur Alkaia... Simplement, je dois avouer que je pense à quelque chose, parfois. A me remarier, peut-être. Bien que je ne sois pas particulièrement attiré, je me dis qu'après tout ce temps... Cela pourrait être... Bien."i

C'était là tout ce que pouvait dire Orion, sans en dire trop. Il n'aimait pas parler sentiment, d'ailleurs, il niait tout de ce qu'il pouvait ressentir à l'égard d'Alkaia. Voilà des années qu'il niait qu'ils soient un couple, alors même qu'il faisait des crises de jalousie absolument légendaire, étant allé jusqu'à semer la terreur à Cyston en défonçant la gueule d'un gona qui n'avait même pas oser parler de ce qui lui était arrivé. Mais ouais, il pensait au mariage, alors même que Roan ne savait pas qu'il avait tué sa précédente épouse, bien qu'il s'en doutait fortement. Orion n'avait jamais osé en parler à quiconque, sachant pertinemment ce qui l'attendait. Un jugement, qu'il soit en l'âme du confident ou sur la place publique.

Cependant, il y pensait bien trop à ce moment là qu'il se fit attaquer et mettre à terre par un Roan qui avait subitement pris de la vigueur, face aux provocations d'Orion. Il fallait parfois arrêter de parler quand on se battait... Cependant, il fut piqué à vif par la dernière remarque de son frère de sang, pas jouasse qu'on remette sa vivacité à l'épreuve. Il se releva alors immédiatement, et attrapa les deux épées qu'il avait toujours avec lui. Normalement il se battait qu'avec une, gardant l'autre au cas où s'il perdait la première en combat. Mais parfois il se plaisait à faire quelques petits entraînements pour garder la forme avec deux épées. C'était toujours utile à avoir, comme compétence, pour surprendre l'ennemi. Il n'était que fisa, certes, mais à Azgeda, même le plus pauvre des fermiers était toujours paré pour défendre sa patrie... Son clan.

"Allons un peu plus loin alors... Essaye donc de parer ça."

Sans vraiment attendre que son ami soit prêt, Orion se lança alors à attaquer de deux côtés afin de le déstabiliser.

Paire : réussite : Orion eut un sourire goguenard : "Hé bien, l'annonce de mon futur mariage te déconcentre ?"
Impaire : défaite : Orion serre les dents et commence sérieusement à s'énerver, ça allait bien deux minutes hein !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Sam 18 Nov - 23:16


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
Il est vrai que Roan ne s’était pas attendu à ce que Orion évoque un quelconque mariage. Il avait entendu son ami, mais, concentré, il n’avait immédiatement réagi, portant enfin un coup concret. Pas que jusque-là, ses coups n’avaient été sérieux, mais aucun n’avait réussi à toucher l’autre et il venait de réussir à mettre le fisa au sol. Peut-être que le prince n’aurait pas dû se satisfaire uniquement de cela, s’amusant à se moquer quelque peu son adversaire et allié, mais il avait, encore une fois, pris trop d’assurance sans prendre en compte une possible réaction. Et celle-ci ne se fit pas attendre. À peine s’était-il redressé de son attaque, Orion s’était saisi de ses armes pour l’attaquer en le provoquant.

Roan n’avait eut le temps de faire quoi que soit quand les deux lames s’étaient dirigées vers lui. Contrairement à ce cher Orion, il était désarmé et ce n’était anodin un combat entre deux Azgeda qui finissait avec des blessures. C’était même une normalité au sein de la Nation des Glaces, cela prouvait de l’intensité de l’entraînement. Ou de la nullité des adversaires. Mais Roan ne considérait nullement Orion comme un débutant et il en était de même pour lui-même. Seulement, cette fois-ci, le prince n’avait subi aucune blessure et avait tenté de parer en s’abaissant. Mais pris de vitesse et déséquilibré de par le manque de préparation, il n’en avait pas fallu moins pour que ce soit à son tour de se retrouver au sol.

« Je dois reconnaître que t’entendre parler de mariage et, qui plus est, avec une Yazhu Trikru, peut s’avérer surprenant. »

Tout en parlant, Roan s’était relevé et rapidement dépoussiéré afin d’aller récupérer sa propre arme. Si Orion voulait se battre de manière plus sérieuse, il était de la partie. D’ailleurs, il comptait bien se venger de cette double attaque, mais avant, il lui fallait remettre une chose en ordre. Alors, sans prévenir, le prince avait attaqué le fisa, épée contre épée, mais tout en profitant des surprises qu’offrait le maniement d’une arme de la main gauche. Il ne s’attendait guerre à ce que Orion soit des plus surpris, celui-ci maniant les armes de manière ambidextres, mais c’était toujours un avantage. Ainsi, le plus jeune avait cherché à asséner un coup au niveau du poignet de son frère de sang, afin de lui faire lâcher l’une de ses armes.

« Et quel artheusi voudrais-tu ? Car ce n’est nullement anodin, même si je doute que notre chère reine approuve. »

Le prince avait usé de sarcasmes en évoquant sa mère, sachant pertinemment qu’Orion ne portait guère attention à ce détail. Et, quant à lui, il approuvait à la condition que cela soit ce que le fisa souhaitait.

Le destin des dés a écrit:
Premier lancer pour savoir comment Roan gère l'attaque en traître :
1 à 4 : Roan esquive mais il perd l'équilibre et se casse la figure
5 - 6 : Roan est surpris, esquive le premier coups mais le second lui entaille l'épaule (Orion, ça va se payer)

Deuxième lancer pour l'attaque de Roan :
Réussite : Roan assène un coup à Orion pour lui faire lacher une de ses deux armes.
Défaite : Le mot veut tout dire. Epic fail ?
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Sam 25 Nov - 3:32

Orion se moqua légèrement de son meilleur ami qui, lorsqu'il l'attaqua avec ses deux armes et se ramassa la figure tout en esquivant son attaque. Bien, mais on pouvait faire mieux. Au moins cela prouvait que c'était nécessaire, cet entraînement. Et de toute façon, c'était toujours nécessaire. Par la suite il avoua que c'était surprenant un mariage entre une Yazhu Trikru et un fisa Azgeda. Orion y avait pensé. Tout le monde ne serait pas unanime face à ce choix de relation, lui le premier aurait certainement ricané si c'était un autre. Mais voilà, il avait la sensation qu'Alkaia était celle qu'il lui fallait s'il devait se remarier. Cela n'avait pas été une décision facile à prendre, mais voilà, il y pensait sérieusement. Cependant, alors qu'il allait répondre, Roan attaqua, de façon à faire lâcher l'arme d'Orion, sur son poignet. Ah !

"Ah bordel, Roan ! Tu m'as pas loupé !"


Et ça fit mal, bon, Orion verra après pour si c'était blessé. Il entendit la question de Roan alors qu'il attaquait à nouveau, prenant un peu d'élan sur un pivot pour lancer un coup d'épée sur la tête de son meilleur ami. C'était une attaque qui permettait d'assomer un homme avec la garde de l'épée et qui autorisait une deuxième chance en cas d'échec avec la garde, puisque l'élan permettait ensuite de pivoter à nouveau pour mettre un coup de lame à l'épaule.

Puis, Orion cracha à terre afin de montrer ce qu'il pensait de l'opinion de la Reine Nia.

"Hé bien, tu n'es pas très dégourdi au final. Mais pour répondre à ta question... Je songeais à un Zerpha à vrai dire. Je ne tiens pas à l'enchaîner à ma carcasse jusqu'à la fin des temps. Unir nos corps me semble suffisant, d'autant que tu me connais, moi et le mariage... Cependant, après tout ces cycles..."


Dés : Réussite / Défaite
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mer 13 Déc - 21:41


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
Cette fois-ci, Roan ne s’était pas raté dans son attaque. Il égalisait les forces armées, à sa manière, sachant qu’il n’avait pas non plus handicapé son frère d’armes. Ce n’était pas la première fois qu’il partageait un entraînement avec le fisa, et leurs échanges étaient rarement sans conséquences et le prince n’avait jamais critiqué cela. Il était un guerrier de naissance, venant d’un clan où les combats étaient ancrés dans la coutume et ce n’était pas un monde tout rose et sans dangers qui les attendaient. Et c’est pourquoi, alors qu'Orion pestait contre le fait que le coup n’avait pas loupé, Roan avait eut un sourire satisfait.

« Que veux-tu Orion, je n’allais pas te laisser avec un avantage certain. »

Mais il ne devait pas non plus crier victoire trop tôt et certainement pas avec le fisa comme adversaire. Même si ce n’était qu’un affrontement amical, aucun des deux n’y allait de main morte et le coup qu’il se prit sur la tête allait le prouver. Le prince n’eut même pas le temps de répondre à Orion alors qu’un sifflement s’élevait dans son oreille. Le coup avait été plutôt violent et Roan avait quelque peu titubé en arrière, peu certain de la suite. D’ailleurs, en à peine quelques secondes, le natif avait fini au sol, perdant connaissance sous le fameux coup.

Roan ne savait pas pendant combien de temps il avait perdu connaissance, mais quand il revint à lui, le temps n’avait pas trop changé. Reprenant ses esprits, il se redressa pour finalement faire face à Orion.

« Toi non plus tu ne m’as pas loupé. »

Le prince avait eu une voix rauque, mais il n’en voulait pas à Orion. Après tout, lui aussi aurait pu faire la même chose et il reconnaissait cette défaite. Et c’était bien parce qu’il était proche du fisa qui l’acceptait. Une tout autre personne se serait certainement pris des remontrances, mais pas là.

Le destin des dés a écrit:
Roan face au coup d'Orion :
1 : Roan est sonné, sa tête est intacte, mais il a quand même des vertiges.
2-3 : Roan est quand même bien amoché par le coup, il saigne même un peu à cause de la garde et titube le temps d'un pas, malgré les esprits clairs.
4-5 : Roan en lâche son épée, il pourrait même voir des étoiles voler. Le coup est sérieux, il a une coupure à la tête.

6 : Roan est assommé (si les dés décident ça Orion...)
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Dim 14 Jan - 9:17

Lorsqu'Orion avait frappé Roan, il s'était attendu à beaucoup de choses. Qu'il perdre l'équilibre, qu'il tombe, qu'il beugle comme un putois... Mais pas à ce qu'il perdre carrément connaissance. Ce fut totalement figé qu'Orion jeta un regard totalement ahuri à son meilleur ami sombrant dans les abysses de l'inconscience. Oh.

"Hé bien ?"

Il avait l'air un peu con le Orion, sur ce coup-là. Enfin, il pensa tout de même à aller vérifier s'il était vivant, ses constantes, ses pupilles. Mais rien d'inquiétant, il faisait juste... un gros dodo. Assis à terre, Orion commença à attendre, patiemment, qu'il finisse par se réveiller. Ca se trouvait, il était juste fatigué de sa nuit qui, c'était vrai, avait été mouvementée... Au moins, il ne tarda pas trop à se réveiller. Tout au plus une dizaine de minutes. Et à peine revenu à la vie, il trouva même le moyen de râler. En tout cas, Orion était chaud pour corser les choses :

"Ne te laisse pas ramollir. Attaquons les choses sérieuses."

A peine Orion laissa-t-il le temps à Roan de se réveiller qu'il ramassa les armes qu'il avait laissées de côté durant sa pause, attendant le réveil du prince, pour les lui lancer. Deux pour Roan, deux pour Orion. Ils allaient désormais se battre à deux armes, ce sera bien pour créer un élément de surprise à un adversaire potentiel. Après tout l'ambidextrie se travaillait beaucoup... Orion lui même tentait l'expérience depuis déjà plusieurs années, une lubie. Enfin, il laissa deux secondes de flottement. Avant de donner un premier coup d'épée à Roan, qui tentera bien de l'éviter, ou de le parer. Enfin s'il parvient à deviner de quel bras Orion lance son attaque : la droite, son bras normal ? Ou la gauche ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mer 24 Jan - 22:28


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
Bien que se remettant de son état, Roan avait du mal à croire qu’il avait fini assommé par Orion. C’était presque inconcevable pour lui de se faire avoir aussi facilement… et encore plus pendant un entraînement. Mais le fait que ce soit son ami de toujours qui en était la cause l’aidait à un peu mieux accepter. Il connaissait les talents de combat du fisa qui, même s’il était avant tout guérisseur, n’en restait pas moins un excellent guerrier, et il n’était pas rare que les deux s’entraînent souvent ensemble. Ou du moins, aussi souvent que le prince pouvait se le permettre avec son bannissement.

Ne se laissant alors pas déstabiliser, l’Azgeda en avait pas perdu son habitude en ironisant sur son ami, qui lui-même annonçait que ce n’était pas fini. Cela n’était même pas imaginable que Roan, reste sur cette défaite et une fois bien sûr de ses appuis, il récupéra ses armes lancées par le fisa. Bien qu’il en eût deux, Roa n’avait appris l’ambidextrie et c’était surtout pour palier à une possible détérioration de sa principale. Le prince était un gaucher aguerris et il s’appuyait suffisamment sur cette différence pour ne jamais avoir pris le temps d’apprendre à manier deux armes en parallèle.

« Je t’attend, ne vise simplement pas une nouvelle fois la tête. »

Une touche d’ironie, mais bien vite laissée tombée alors qu’Orion attaquait en premier. Hors de question de se faire avoir une nouvelle fois, Roan avait reculé d’un pas afin de s’offrir un meilleur appui, tout en cherchant à visualiser la base de l’attaque d’Orion. Allait-il fendre par le haut ou tenter de faucher un de ses côtés ? C’était un questionnement naturel dans son esprit de guerrier et c’était l’attitude du fisa qui allait lui répondre.

Option 1 : En fonction du côté, il devait aller au plus simple dans sa parade afin de mieux contre-attaquer. Et pour cela, Roan se servait de son propre bras droit afin de transformer l’épée en bouclier, usant alors de son bras fort pour le contrecoup. Mais il restait toujours une question en suspens et, misant tout sur le côté droit, il avança sa propre main droite pour faire danser son arme à la rencontre de celle adversaire, en la levant devant lui. Ainsi, il avait tout son côté fort de libre pour tenter de faucher sous l’accro des lames.

Option 2 : En fonction du côté, il devait aller au plus simple dans sa parade afin de mieux contre-attaquer. Et pour cela, Roan se servait de son propre bras droit afin de transformer l’épée en bouclier, usant alors de son bras fort pour le contrecoup. Mais il restait toujours une question en suspens et, misant tout sur le côté gauche, jugeant qu’Orion allait tenter de le déstabiliser, Roan usa de sa lame droite afin de choquer l’assaillante de fer, s’ouvrant ainsi la possibilité de faucher Orion.

Malgré le calcul de son attaque, le prince s’assurait d’offrir matière à son ami, sans prendre certains facteurs en compte comme dans un vrai combat. Le but était d’apprendre et non de battre le fisa.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Lun 12 Fév - 16:52

Cela faisait déjà plusieurs heures qu’Orion et Roan étaient en train de se battre. L’un avait fini assommé, l’autre en avait pris pour son grade. Mais l’avantage de ce moment, tous les deux, était qu’ils avaient progressé. Orion était parvenu à faire en sorte que Roan soit plus à l’aise avec l’ambidextrie, et avec du travail quotidien, son ami pourra surprendre un ennemi potentiel avec une main supplémentaire. Ou encore se défendre avec l’autre bras si le principal était blessé - ce qui arrivait bien plus souvent qu’on ne le pensait.

Mais au bout d’un moment, le fisa avait crié grâce, que cela s’arrête. De toute façon, l’un comme l’autre étaient épuisés par cette séance d’entraînement qui avait été intensive après une nuit bien remplie. De plus, Orion avait tout un voyage à faire, rentrer à Azgedakru, n’aimant pas laisser Rigel trop longtemps seul avec Veronica. Elle semblait prendre du pouvoir sur son fils, il n’aimait pas cela… Il lui fallait quelque chose de façon à l’éloigner des griffes de cette esclave. Enfin… Il trouvera bien, une fois qu’il sera sur place. Orion se faisait confiance, son imagination n’avait pas de limites.

A présent, il était assis contre un arbre, en nage, ses armes posées sur le côté. L’avantage d’être en forêt, en plus de la solitude, c’était que la fraîcheur était conservée par ces arbres touffus. L’azgeda en Orion ne mourrait donc pas trop sous la chaleur qui était celle de Trikru en cette période. Et puis, il fallait se poser un peu. Soigner cette petite blessure à l’épaule dûe à un coup d’épée bien placé.

”Il semblerait que tu ne te sois pas tant rouillé que ça, mon ami.”

Il sortit quelques herbes de son sac, afin de les machouiller, les rendant ainsi plus compactes, et les recracher pour les disposer sur sa blessure sous une forme de cataplasme primitif - pas vraiment le lieu et l’heure pour s’amuser à faire les choses proprement.

”J’ai quelqu’un à voir à Polis… Je vais y aller, ensuite. Et toi, tes plans ?”

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Sam 17 Mar - 19:26


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
L’entraînement était digne des deux combattants. Tout comme Orion ne le ménageait pas, Il en était de même pour Roan. Bien que le fisa l’ait assommé lors de la phase d’échauffement, le prince n’allait pas pour autant se morfondre et stopper court au combat. C’était un Azgeda, un guerrier, qui ne se laissait abattre pour un rien et qui avait de suite repris l’affrontement une fois que le sol avait fini de tanguer sous ses pieds. Deux armes, c’était plutôt inhabituel pour celui qui avait toujours manié l’épée à une main. Et pourtant, Roan avait toujours eut deux lames sur lui, afin de prévoir ai pire. Et, aujourd’hui, Orion lui apprenait à se servir des deux en même temps. Ce n’était pas forcément facile au début, mais que deviendrait le monde si tout un chacun abandonnait à la moindre difficulté ? Le prince avait l’habitude de se battre et sa façon de surmonter son bannissement en était la preuve la plus flagrante.

Cet apprentissage sous forme de combat durait déjà depuis quelques heures, quand le fisa y mit fin. Roan devait reconnaître que cet affrontement avait été digne d’eux, alors que, tout comme son ami et frère de sang, il était en nage. Le prince rejoignit Orion à terre, l’observant se soigner. Pour sa propre part, rien ne pressait et l’Azgeda n’avait aucune blessure grave, sauf peut-être un hématome qui montrerait le bout de son nez sur le sommet de son crâne.

« Que crois-tu donc ? Il n’est encore arrivé le jour où cette maudite terre aura raison de nous. »

Orion non plus n’était pas tant rouillé que ça. Grâce au fisa, Roan avait désormais les bases pour manier deux armes en même temps et, avec de la pratique, il pourrait y exceller.

Pendant une seconde, le prince réfléchit à ce qu’il devait faire par la suite. L’avantage de ce bannissement qu’il maudissait, était qu’il n’avait aucun compte à rendre, ni obligation à mener. Il était libre d’aller là où il le désirait, tant que sa route ne le menait pas à Azgeda, et encore… Mais le guerrier savait déjà ce qu’il souhaitait faire et il n’avait aucune raison de s’en cacher auprès de son ami.

« J’envisageais de prendre la route pour Yujleda, afin de rendre visite à Frigga et à Numëa. »

Roan n’avait cette chance de pouvoir partager plus de temps avec sa fille, mais le fait de la voir grandir et vivre heureuse lui suffisait. Le fisa appartenait à ces rares personnes pouvant voir cette facette paternelle qu’avait le prince. Il n’était pas uniquement une armoire à glace.

« Et j’envisage, dans les temps à venir, de lui révéler la vérité. Numëa est grande et elle est assez intelligente afin de ne pas se mettre en danger avec cette connaissance. »
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mer 28 Mar - 12:12

Evidemment que le jour de leur fin n’était pas arrivé. Roan et Orion avaient traversé bien trop de choses pour être déjà fauchés par les Dieux, rappelés à leur cycle de réincarnation. Non, et ils avaient encore des choses à réaliser. Bien que parfois, Orion se sente vieux. Terriblement vieux, surtout lorsqu’il entendait ces cris encore et encore, quand il se rendait compte aussi qu’il ne tenait plus aussi bien la distance que quelques années auparavant. Quand parfois il se surprenait à craindre que la réincarnation le punisse de ses lâchetés.

En tout cas, il se sentit heureux que Roan songe à prendre la route pour Yujleda, afin de rendre une visite à sa fille, et à sa gardienne. Orion avait mis du temps à apprivoiser cette femme, mais voyant au fil des années qu’il prenait soin de la princesse, il l’avait… Tolérée. Et surtout, il comprenait la souffrance de son frère de sang, ne pas pouvoir se présenter comme son père, ce devait être l’une des pires choses au monde… Il ne pourrait s’imaginer séparé de Rigel, il serait capable de mettre le monde à feu et à sang pour sa chair. Ainsi, à l’entente de ce projet, il fit un sourire à son meilleur ami, lui faisant une tape sur l’épaule, en guise de soutien.

Cependant, ce fut une surprise de l’entendre ajouter qu’il songeait à dire à Numëa quelle était sa véritable ascendance. Mais Roan avait raison, l’enfant devenait adulte. Elle avait déjà l’âge de se prendre en main, bientôt de se marier – Orion grimaça intérieurement à cette idée – et surtout, de connaître le secret autour de sa venue au monde. Il ne pouvait imaginer le poids qui sombrerait sur les épaules frêles de celle qu’il appelait volontiers « nièce » dans son cœur. Apprendre la mort de sa mère, l’identité de son père, toutes les machinations autour de son existence… Cependant, vivre dans le mensonge n’était pas la meilleure des idées.

« Je pense que tu as raison, frère. Tu devrais lui annoncer. Je prierai les Dieux pour que cela se passe bien… Mais je ne doute pas de la maturité de ta fille. Elle saura se montrer intelligente. D’autant qu’elle est en sécurité. Tiens-moi au courant, surtout. Tout comme je te tiendrai au courant de comment cela se passe… Avec Alkaia. »

Sur ces paroles, il ne pensa pas nécessaire de s’attarder plus. Après tout, ils étaient d’accord, et cela ne nécessitait pas plus de débat… Le secret devait bien exploser, un jour. Ça oui. En tout cas, Orion déclara simplement le rendez-vous habituel, à la date habituelle, avant de commencer à s’éloigner. Il avait un sacré voyage à faire à présent…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Roan


Messages : 314
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mar 3 Avr - 21:10


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
Roan savait qu’il pouvait confier ses pensées à Orion, sans avoir à craindre de quoi que ce soit. Parler de Numëa avec lui, lui permettait de passer outre la distance qui le séparait de sa fille et il savait que le fisa pouvait être de bon conseil. Après tout, lui aussi était père, bien que les deux situations soient différentes. C’était d’ailleurs certainement pour cela qu’il avait évoqué cette idée de révéler la vérité à la petite. Cette idée commençait à faire son chemin dans l’esprit du prince et il savait que ce n’était pas une décision à prendre à la légère. Même s’il l’évoquait actuellement, elle devait encore mûrir, trouver comment formuler les choses, car rien ne serait sans conséquence par la suite.

Il avait remercié son frère d’armes d’un signe de tête face à son soutien. Il avait douté de cette idée, mais grâce à sa réponse, ce doute était désormais minime. Il lui fallait maintenant trouver la façon de le faire et surtout le moment. Roan devait prendre le temps à sa réflexion de faire son chemin. C’était comme cette révélation que Orion lui avait faite plutôt, cette décision ne relevait pas de pensée impulsive. Il voulait préserver Numëa et non la brusquer, l’effrayer ou même détruire son monde. Qui aurait cru qu’une telle bienveillance pouvait se cacher sous les aires abruptes de l’Azgeda ?

« Je te remercie Orion, et soit assuré que tu seras mis au courant. »

En disant cela, le prince s’était finalement relevé pour rassembler ses affaires. La journée s’était bien entamée et ils avaient tous deux de la route à faire pour atteindre un but différent.

« Je te souhaite une bonne route Orion et puissions-nous nous revoir. »

Ce qui normalement, devait se faire le mois suivant, à moins que les évènements de ce monde n’en décident autrement. Roan savait qu’il ne pouvait rien prédire, mais ces retrouvailles mensuelles lui permettaient de se changer les idées face à ce bannissement dont il voulait se sortir et le soutien d’Orion l’aidait grandement.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan

Revenir en haut Aller en bas

Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Autres endroits :: Précédemment, ailleurs ...-