AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier Wink
Les habitants du Mont Weather sont jouables, pour tous, dès maintenant ! Ils offrent 20Tcs à la validation ! N'hésitez pas à peupler le bunker !
Suite aux premiers évents, les premières intrigues arrivent sur IE pour les 100 et les Arkers ! Celle des Grounders/Camelotiens arrivera très bientôt !

Partagez|

Yu gonplei ste odon (eliza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Varian Standall


Messages : 165
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Kidd (avatar) bat'phanie (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Yu gonplei ste odon (eliza) Mar 18 Juil - 17:35

Lieu du rp : frontières d'Azgeda.
Date du rp : 18 juin 2482, début de soirée.
Participants : varian + eliza
Météo : une fin de journée fraîche, une petite pluie fine commence à tomber.
But du rp : une mise au claire.
Résumé du rp : varian et eliza se croise une nouvelle fois alors que cette dernière est blessé. varian décide de la ramener à son camp pour gagner la confiance de ses maîtres mais eliza parvint à s'enfuir, à passer la frontière, se mettant alors hors de cause. (en parallèle, flash back sur leur relation sur l'Arche)


Sa rencontre (ou plutôt ses retrouvailles) avec son ex voisin de pallier avait laissé des traces profondes chez Varian. Il y a une semaine tout pile, ils se retrouvaient au cœur de la petite ville de Missi, en mission pour leur maîtresse respective. La probabilité de tomber sur lui dans un tel état et surtout, dans un tel endroit était pourtant petite, extrêmement petite. Et pourtant. Il l'avait fait. Ils s'étaient revu. Cela faisait à présent une semaine (qui lui parut plus longue qu'en temps normal) qu'il ressassait les événements de cette journée pleine de surprise. Et un seul nom tournait, tournait dans sa tête. Eliza. Parce qu'il en avait déduis que, si Harley était sur terre, c'était de sa faute, et uniquement de la sienne. Après tout, c'était elle qui l'avait envoyé dans l'espace. Et c'était à cause de ça qu'Harley s'était fait prendre. Donc... C'était de sa faute. Son raisonnement était peut-être profondément injuste mais Varian s'y tenait. Alors que le père l'envoya chercher du petit bois pour la soirée (il avait une heure devant lui lui avait-il dis), Varian était encore dans ses pensées, à imaginer Harley à quelques kilomètres de là en train de subir cette grounder absolument infecte.

Il avait prit avec lui des outils pour couper le petit bois, rien de très méchant, mais de quoi casser quelques branches, et se défendre si besoin était. Un sac de toile et fait maison sur le dos (il avait du le faire lui même lors de son premier mois sur terre) il se mit donc en route, direction les bois qui bordait la région. Il aimait bien venir dans le coin, non loin de la frontière. Quelque part il se souvenait qu'un jour, il rêvait de la franchir. Plus maintenant. Il tenait à rester au sein de la famille d'Aya, par sûreté. La journée se terminait, et une fine pluie se mit alors à tomber, comme pour lui rappeler qu'au fond, sa vie c'était franchement de la merde. Varian n'avait jamais de chance et qu'il se mette à pleuvoir le seul moment où il mettait le nez dehors de la journée... Non, s'en était trop et cela acheva d'accentuer sa mauvaise humeur. Qu'ils aillent tous se faire mettre avec leur petit bois. Rageur il donna un coup dans les buissons avec sa petite machette de fortune et laissa échapper un grognement. Vie de merde. Vie de merde parce qu'actuellement il devait se coltiner tous les garçons de la maison, seul, car Aya était partis à la capitale pour faire il ne savait trop quoi. Il n'aimait pas la savoir loin de lui. Et pour une fois il se sentait vexé de ne pas lui servir de garde du corps, ET, en prime, de se coltiner le reste de sa fratrie qui n'étaient franchement pas des lumières.

Et ce fut alors qu'il tomba sur quelque chose d'intéressant, au détour d'un chemin mal ratiboisé. Une femme, de dos, qui semblait en piteux état. Son premier réflexe fut de se stopper net et de regarder autour de lui. C'était peut-être un piège. Mais après une longue minute à retenir son souffle, arme en avant, il en déduit qu’ils étaient bel et bien seuls. Alors il s'approcha, lentement et lui tapota le bassin du bout de sa machette. Elle remua faiblement et il fronça les sourcils. Toujours en vie. Alors sans trop de délicatesse il la poussa du pied afin de la retourner...


Dernière édition par Varian Standall le Ven 28 Juil - 18:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 823
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Alaska (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Mar 18 Juil - 19:33



► july 2482 | fontier of azgeda.
Yu gonplei ste odon
varian & eliza
Eliza avait encore une fois décidé de s'aventurer bien plus loin de son campement. A vrai dire, elle était de corvée chasse et les meilleures proies se trouvaient aux frontières d'azgeda. Bien entendu, elle ne se risquait jamais de rentrer dans le territoire. Son départ durerait sans doute deux jours, tout au plus,mais au moins ils mangeront autre chose que leurs légumes abominables à peine mûrs qui ne tenaient pas dans l'estomac. Pour le moment, sa trouvaille n'était pas exceptionnel: quatre lapins et un écureuil. Elle détestait à avoir à tuer ces pauvres bêtes, mais c'était la dure loi de la survie ici. Elle se souvenait qu'à son arrivée, elle n'avait pas voulu les blesser. Jusqu'à ce qu'un lapin carnivore lui saute à la gorge. Heureusement, un habitant de Trishana était guérisseur.Néanmoins, depuis cet épisode, elle ne se fit plus aux allures des animaux. Ils peuvent être aussi comédiens et manipulateurs que les humains. Bref, elle se contente de survivre et ne manque pas de prendre un remède sur elle qu'elle avait acheté à un marchand il y a quelques mois déjà.

Voguant à ses occupations, elle sentit du mouvement dans les herbes sous ses pieds. Baissant son regard, elle eut un moment de recul. Un Tuntanan. Un serpent vénéneux dont elle avait entendu parler par un Trishanakru qui l'avait mise en garde. Mais par manque de rapidité, la bête réussit à l'atteindre alors qu'elle braqua une flèche dans sa direction.
Une douleur intense survint dans sa cheville, alors qu'elle poussa un gémissement de douleur. Mais, elle ne se laissa pas abattre immédiatement et lui tira une flèche en plein mouvement. Il arpenta l'herbe jusqu'à ne plus bouger du tout. Elle ne put se contenter de ce beau tir puisqu'elle dût s'asseoir au sol à cause du venin qui se répandait. Son premier réflexe fut de faire un garrot avec un morceau de tissu qu'elle gardait toujours dans son sac. Le second fut justement de fouiller  en cherchant le remède. Mais elle devait se faire mort d'homme pour ne pas s'assoupir au cours de la fouille. Bon sang ! Où avait-elle bien pu passer? Elle retira les bêtes de son immense sac et plongea sa main, mettant la main sur la "potion magique" au bout de quelques minutes. Elle la but d'une traite sans se poser de question. Elle luttait de toutes ses forces, mais au bout de quelques secondes elle s'assoupit. Sans doute la montée d'adrénaline qui lui avait fait perdre toute son énergie.

Au bout d'une heure, elle sentit de l'agitation. Prise d'un élan de réflexe et de panique, elle se redressa soudainement et se tourna vers l'individu en question. Varian. D'un geste furtif,  elle attrapa son arc et se redressa. Sans doute trop vite car sa tête lui tourna alors qu'elle venait à peine de prononcer un "qu'est-ce que tu me veux ?". Mais son réveil fut si brutal qu'elle trébucha comme une idiote sur un branchage et tomba sur le sol, s'assommant avec un rocher. Ah, douce nature, quand tu nous tiens.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





LANCER DE DES
1 à 2 - Elle tue le serpent de sa machette, malgré qu'elle soit mordue
3 à 4 - Il s'échappe, manquant de force pour le tuer.
5 à 6 - Elle lui tire une flèche et réussit à l'abattre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 165
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Kidd (avatar) bat'phanie (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Jeu 20 Juil - 15:41

Cette fille était partout. Dans ces retrouvailles avec Harley, dans les bois au milieu de nul part, dans ses cauchemars... En clair, Eliza c'était comme les mauvaises herbes. Il avait beau les couper, elles revenaient toujours à son plus grand déplaisir. Et pas de potion magique pour les déraciner à jamais, à son grand malheur. Elle eut l'air tout aussi surprise que lui de le voir ici mais contrairement à elle, il était sur son territoire. Visiblement sa mise ne garde de l'autre fois ne l'avait pas plus effleuré que ça, et elle avait remis les pieds sur une terre qui ne voulait pas d'elle, qui la voulait morte. Et sur le coup, il ne parlait pas que de lui, ou encore Harley, mais de tout un clan, sa propre maîtresse comprise. Pauvre fille, bien mal barré dans sa nouvelle vie. La suite fut déconcertante; elle se redressa rapidement, un poil sonné, agita son arme sous son nez, lui cracha son venin à la figure et... Se cassa la figure. Toujours figé sur place il hésita deux secondes à se demander s'il ne rêvait pas. Il avait même envie de rire. Il avait trouvé plus pitoyable ET plus maladroit que lui.

« Heu... »

Que dire de plus. Il était sur le cul, vraiment. Elle est tombée sous ton charme. Ha ha. Putain espèce de débile, c'pas le moment de faire de l'humour là... Sauf que pour le moment il... il était encore totalement en train de se demander ce qu'il fichait ici. Alle,r bouge toi. Alors il se reprit. S'il la ramenait à son camp, il aurait le droit à une récompense. Peut-être même que sa famille lui adresserait un sourire sincère et amical. Et ça, il le voulait plus que tout. Varian voulait se faire aimer, Varian avait la solution juste là, sous les yeux. Il farfouilla quelques instants dans son sac avant de trouver de petits cordages, fins, mais résistants. À la base ils étaient fais pour suspendre les plantes par la racines afin de la laisser sécher, ou les lapins avant de les dépecer. Ces cordages feraient l'affaire. Il lui lia les mains dans le dos, s'assurant d'avoir serré suffisamment fort pour qu'elle ne puisse se défaire de ces liens. Il serra en suivant sa corde juste au dessus des coudes, comme il avait vu Aya le faire sur un autre Camelotien après que ce dernier ai tenté de s'enfuir. Il en avait appris des choses, et ligoter des gens en faisait partis. Il passa aux pieds pour s'assurer qu'elle ne parte pas en courant et très satisfait de son travail s'autorisa à sourire. Bon, il n'avait pas ce que Aya lui avait demandé, mais il avait bien mieux.

« Aller, toi et moi on a quelque chose à finir... »

Il s'était juré de la tuer, certes. Harley voulait tuer, certes aussi. S'il la ramenait vivante à son camp, il gagnerait de la reconnaissance, et il serait vengé, Harley aussi. Il la hissa alors sur son dos comme un sac à patate, prenant bien garde de ne pas lui laisser son arme à sa portée et se mit en route. Qui l'eut cru, que sa fin de journée soit aussi bonne ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 823
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Alaska (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Ven 21 Juil - 11:19



► july 2482 | fontier of azgeda.
Yu gonplei ste odon
varian & eliza
Eliza était totalement plongée dans un monde de rêve qui semblait si réel. Elle n'avait pas conscience de ce qu'il venait de se passer. Elle était simplement sereine et ne pensait à rien d'autre. Elle était allongée dans l'herbe verte de ce qui semblait être une propriété occupée. Fixant le ciel et les nuages. Jusqu'à ce qu'une voix atteigne ses oreilles. « Eliza ? Tu es prête pour faire de l'orientation ? ». Quelle fut sa stupeur quand elle tomba sur son père. Sa première réaction fut de l'enlacer dans son rêve, ce qui le surprit et le fit rire. Ils vivaient dans une maison comme elle avait pu en voir dans les livres de l'époque, avant l'apocalypse. Sa mère étendait le linge à l'extérieur alors qu'Eliza découvrait une vie tellement différente de ce qu'elle avait connu jusqu'ici. Une vie de confort. Même si cela semblait si réel. Son père arriva face à elle et se mit à parler d'une voix douce. « Ma chérie, saches que si un jour tu as un quelconque problème, je serai toujours là pour toi. Dans ton coeur. Mais je veux aussi que tu penses avec ta tête et que tu utilises les entraînements qu'on a fait si besoin. Tu es préparée à tout type de situation. Je suis fière de toi, Eliza, saches-le. ». Mais la jolie châtain n'eut pas le temps de lui dire qu'elle l'aimait qu'une lumière l'éblouit.

Quand elle reprit connaissance, elle était adossée et assise contre une paroi. Elle garda quelques instants les yeux fermés histoire de comprendre où elle se trouvait. Bien. Elle sentait de la pierre. Sans doute une grotte ? Ou alors une étrange maison. Mais elle ne pouvait pas être à l'extérieur. Elle aurait senti la chaleur du soleil sur sa peau. Ses mains et ses pieds étaient ligotés, ce qui la fit contracter la mâchoire. Depuis quand Varian enlevait des gens? Surtout qu'elle n'avait même pas franchi la limite d'Azgeda. Elle se trouvait à quelques dizaines de mètres. La panique lui prit soudain et lui envoya une poussée d'adrénaline. Si elle était entourée de natifs ? Si il l'avait amené à ses maîtres ? Il était hors de question qu'elle devienne une esclave comme lui, elle tenait bien trop à sa liberté.

Ouvrant les yeux, elle examina sa morsure de serpent. Elle semblait ne pas s'être infectée. Très bon signe. Puis, elle observa autour d'elle. Il n'y avait personne, seulement Varian face à elle. Elle ne perdit pas de temps et se redressa maladroitement avant de lui sauter dessus. Enfin plus ou moins. Disons qu'elle se laissa plus tomber sur lui qu'autre chose à cause de la corde à ses pieds qui l'empêchait de bouger. Elle le fit basculer au sol et se retrouva sur lui, les mouvements restreints à cause de la corde qui joignait à la fois ses mains et ses pieds. Mais elle utilisa ses deux mains -même reliées- pour le frapper au visage.

« Qu'est-ce que tu me veux, merde ? » Elle le regarda dans les yeux parlant sèchement, avant de lâcher un rire froid. « Ne me dis pas que tu fais dans le kidnapping maintenant ? »

Elle posa ses mains sur son cou et appuya avec sa corde. Si elle ne pouvait pas le frapper comme elle le voulait, elle pouvait au moins en profiter pour l'étourdir un minimum en l'étranglant avec la corde qui lui restreignait ses mouvements et ses capacités.

« Je t'ai déjà dis, je ne veux pas te tuer. Alors détaches-moi et on reprendra chacun le cours de notre vie. »
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





LANCER DE DES
1 à 2 - Eliza n'a aucun souvenir de ce qu'il s'est passé
3 à 4 - Eliza prend rapidement conscience d'où elle est

5 à 6 - Eliza profite de la proximité de Varian et en profite pour le frapper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 165
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Kidd (avatar) bat'phanie (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Ven 21 Juil - 17:10

La pluie fine s'était peu à peu transformé en une averse terrible et Varian trouva plus judicieux de s'arrêter en route le temps que tout ça se calme. Comprenez-le, marcher sous la pluie avec une fille sur le dos, ses affaires dans un bras, alors que la nuit tombait... Non. Le faire au sec c'était mieux. Il avait encore une petite demi-heure devant lui de toute façon. Et les pluies de cette région étaient bien souvent de courte durée. Il la laissa tomber par terre sans y prendre plus soin (qu'elle arrivé blessé au camp lui importait peu) et s'éloigna de quelques pas. La luminosité commençait à baisser dehors mais peu importe. Il avait souvent travaillé de nuit avec le père de la famille. Il avait bien apprendre à vivre sans beaucoup les lumières absolument partout. Alors que la pluie avait cessé de tomber ce fut là qu'il remarqua que la jeune femme s'était réveillée. Il s’apprêta à la narguer un coup avant de la reprendre dans ses bras et de la trimballer jusqu'au camp ( que pouvait-elle y faire elle était attaché de toute façon) mais le destin en décida autrement. Elle se redressa avec maladresse et sans qu'il ne puisse faire quoi que se soit, elle lui sauta dessus.

« Bordel ! »

Par surprise (parce qu'il ne fallait pas rêver ce n'était pas avec son poids de mouche qu'elle arriverait à le faire basculer aussi aisément) il tomba à la renverse tandis que la jeune femme commençait à lui hurler dessus. Pauvre fille. Elle le frappa au visage de ses mains liés et il en pu s'empêcher d'avoir un hoquet de surprise. Il se protégea de ces coups comme il le pu mais elle était trop douée. Lui qui n'avait jamais eu de formation dans la garde, comment aurait-il pu savoir ? Elle était bien sûr plus entraîné que lui qui ne l'avait jamais été, un vrai ninja comme disais certains. Et comment aurait-il pu savoir qu'elle avait cette déformation aux omoplates ? Parce que pour faire de pareils mouvements des bras, il ne voyait que ça. Ou la clavicule peut-être, le corps humain n'était pas son truc. Ou alors elle était en fait faite de guimauve. Ouais non. Il faisait fausse route. Il lui écrasa sa main sur la figure, alors que la sienne virait rapidement au rouge, pour tenter de s'en débarrasser. Il se redressa en avant, lui asséna un coup de tête dans le front et l'envoya bouler d'un coup de pied.

« Mais ta gueule ! Arrête de geindre en permanence ! T'es vraiment longue à la détente toi non ? J'vais te remettre les pendules à l'heure parce que visiblement tu as déjà oublié ou alors t'as pas la lumière à tous les étages. Je te veux morte. Je ne peux pas être plus clair. Alors je te ramène chez moi, où tu seras jugé de manière très inégale et je l'espère, brûlé vive ou quelque chose dans le style. » siffla t-il. « Et ne me touche plus jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 823
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Alaska (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Sam 22 Juil - 22:10



► july 2482 | fontier of azgeda.
Yu gonplei ste odon
varian & eliza
Eliza, Eliza.... Pauvre Eliza... Toujours en train de prendre les mauvaises décisions, à se foutre dans des merdes pas possible. Pourquoi ne réfléchissait-elle jamais avant d'agir ? Pourtant tous ses professeurs lui ont toujours dis qu'elle était une élève brillante et réfléchie et voilà qu'aujourd'hui elle passait le restant de sa vie à faire des conneries. Même si actuellement sa plus grosse connerie était d'avoir laissé Varian en vie. Elle voulait juste se tirer d'ici et au plus vite.

Mais l'homme fut plus agile qu'elle. Pas étonnant quand on avait sa paire de mains et de jambes à sa disposition, contrairement à d'autre qui n'avait pas cette chance là. Et elle avait bien peur de devoir tuer aujourd'hui pour s'en sortir. Elle ne voulait pas. Elle n'avait jamais tué personne. Pas directement. Si le simple fait d'avoir dû envoyé à la dérive Varian l'avait fait se sentir mal, alors qu'est-ce que cela serait si elle avait sa mort sur la conscience ?

Malheureusement, le temps s'en prit lui aussi à elle, ne lui laissant pas assez de répit pour réfléchir à ce qu'elle devait faire. Au lieu de ça, elle se prit un coup de tête et un coup de pied qui la firent reculer et tomber à la renverser sur le sol. Si son front commençait déjà à saigner, la pire partie d'elle fit surface. Elle se mit à rire. Froidement. Un rire glacial qui mettrait froid dans le dos. Le genre de rire d'un détraqué prêt à tout pour assouvir son objectif. Sauf que cela venait de la bouche d'une femme sans sentiments, du moins, sans le montrer réellement. Elle avait toujours été secrète. A garder les choses pour elle-même. A ne jamais dire réellement ce qu'elle ressentait au fond d'elle.

« Tu veux me tuer ? » Elle se mit à sourire d'un air presque malsain, dans la provocation. Elle venait de s'adosser contre la paroi de la grotte et se pencha vers lui en sorte de confidence. Parlant d'une voix plutôt calme pour sa situation, elle reprit la parole d'un murmure. « Alors tues-moi, qu'est-ce que tu attends? »

L'Arche l'avait torturé durant des heures pour qu'elle lâche un prénom, une confidence, mais elle n'avait rien dit et avait continué à subir. Elle pourrait très bien subir de nouvelles tortures. Même si elle gardait de mauvais souvenirs de cet événement. Il lui arrivait encore de se réveiller en sueur, en ayant rêvé des tortures des membres de la garde. Elle en avait pas dormi pendant des jours. Elle n'avait pas réellement envie que cela se reproduise. D'ailleurs, il suffisait de regarder en dessous de ses vêtements pour voir les multiples cicatrices blanches qui parsemaient sa peau et ne partiront sans doute jamais. Signe d'une interminable lutte. D'une torture sans fin. Varian allait sans doute les remarquer si il décidait de la tuer. Mais elle n'était pas invincible. Même en ayant subi les pires tortures, elle en avait encore peur. C'était douloureux et loin d'être agréable. Elle serrait seulement les dents et subissait. Elle ferait pareil si le destin décidait de lui faire perdre la vie, cette nuit-là.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 165
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Kidd (avatar) bat'phanie (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Sam 22 Juil - 23:30

« Non je t'ai dis que j'allais te ramener au camp. »

Il se doutait qu'elle ne faisait que le provoquer, encore et encore. Un sourire, un regard. Et le tour était joué pour elle. C'était comme ça qu'elle fonctionnait visiblement cette femme. Parce qu'au fond il ne connaissait rien d'elle. Un prénom, une profession du temps où ils vivaient tous les deux sur l'Arche, et le fait qu'elle l'ai dénoncé pour sauver la peau d'un de ces proches. Et c'était à peu près tout. Il s'en mordait les doigts; il aurait du apprendre à mieux la connaître.

« Avant que la nuit en tombe pour de bon, nous partons. »

Il lui dénoua le lien qui nouait ses pieds et attacha le bout de cordes restant à ses poignets. Son dos lui faisait mal, tous son corps était endoloris et fatiguer, porter la jeune femme était impossible. Elle allait marcher et il allait la traîner. Point barre. Quand il se mit en route il réalisa à quel point son petit manège était risqué. À tout moment elle pouvait le prendre par surprise, tirer d'un coup sec sur sa corde et s'enfuir, certes les mains liés, mais s'enfuir quand même. La fine pluie avait cessé de tomber mais avait laissé derrière elle un sol glissant, propices à de nombreuses chutes. De temps à autre il se retournait pour regarder la jeune femme. C'était dommage, dans une autre vie, il était persuadé qu'ils auraient pu s'entendre à merveille. Elle était pas bête, pas moche, plutôt débrouillarde mais il avait fallu qu'elle bousille sa vie. Et celle de sa sœur par son biais. Et celle d'Harley. Bien qu'il évitait de penser à ce dernier sous peine de s'énerver pour de bon.

Il y a trois ans, sur l'Arche.
Elle, elle était nouvelle. Aucun doute là-dessus, Varian n'avait encire jamais vu son visage. Il ne savait pas trop comment elle en était parvenue à entendre parler de son petit business mais elle était bien là. Un visage tout à fait innocent qui lui plu aussitôt ; ce n'était pas le genre que l'on soupçonnait facilement. De manière général les gens qui se fournissaient auprès de lui ou de son copain avait l'air tous à fait droit dans leur bottes. Certes, il y avait toujours deux ou trois cas particuliers mais il faisait toujours attention d'être précautionneux avec eux. Avec cette nouvelle, c'était différent bien qu'elle fasse parti de la garde. Au premier abord il s'était méfié quand il avait su et puis finalement, il lui accorda sa confiance client. « L'une des règles c'est qu'on se connaît pas plus que ça. Que vous ne fouinez pas dans mes affaires et que si possible, de part votre profession, vous éloigniez les regards de ma personne. » Quoi que, pour le moment, personne ne soupçonnait encore rien. Et c'était tant mieux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 823
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Alaska (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Dim 23 Juil - 11:04



► july 2482 | fontier of azgeda.
Yu gonplei ste odon
varian & eliza

Eliza n'avait aucune envie de finir comme l'un de ses esclaves. Elle n'était pas faite pour ça. Elle finirait avec une flèche dans le crâne d'une manière où d'une autre. Elle avait un tempérament bien à elle que des natifs ne supporteraient pas. Elle n'avait pas l'habitude de suivre les ordres donnés. Elle était comme ça. Alors devenir esclave était bien la dernière chose qu'elle voulait. Et si Varian s'attendait à ce qu'elle accepte, il se fourrait le doigt dans l'oeil. Et si une pareille chose venait à lui arriver, elle se poignarderait elle-même pour ne pas rejoindre ces Camelotiens perdus. Hors de question. Plutôt mourir.

Elle commença à marcher silencieusement, tomba dans la boue de temps à autre. Sa jambe lui faisait terriblement souffrir. Sa peau était devenue légèrement violacée à cause de la morsure et elle devait la désinfecter et aller vérifier si elle avait bien tué le poison du serpent. Elle réclama des pauses à Varian qu'il ignora et cela commença à lui taper sur le système. Alors elle tenta le tout pour le tout. Elle s'approcha rapidement de lui et attrapa son couteau qu'il avait sur lui. Elle s'arrêta et le pointa sur lui.

« Relâches-moi, immédiatement. » Elle parlait d'une voix autoritaire et sèche. « Je ne serai d'aucune utilité pour ton camp. Un serpent m'a mordue avant ton arrivée. Et si le venin n'est pas retiré, je serai morte dans moins de douze heures. Ce n'est pas ce que tu voulais? Alors si tu veux ta vengeance, tu n'as qu'à la prendre maintenant. »

A vrai dire, elle n'avait aucune idée de si le poison avait réellement stopper sa propagation, mais une chose était sûre: la couleur de sa cheville suffisait à donner un sens à ses propos. Et dans tous les cas, elle préférerait se faire torturer que de finir comme esclave à Azgeda.


Trois ans, auparavant.
Eliza était morte d'inquiétude pour son père. Il souffrait terriblement à son épaule. C'était de pire en pire. Il pouvait à peine tenir son plateau. Alors, elle avait prit contact avec Varian. Un dealer qui pouvait lui fournir des médicaments pour son père. La voilà donc à écouter ses consignes et à hocher la tête. De toute manière, elle n'avait aucune envie de fouiner dans ses affaires ou de se retrouver avec des problèmes jusqu'au cou. Elle tendit sa main en lâchant un "marché conclu".

« Je ferai mon possible pour la garde, mais je n'ai pas encore d'influence. Je ferai n'importe quoi pour aider ceux qui me sont chers. Alors ne t'en fais pas. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





LANCES DE DES "MALUS"
Malus - Eliza tente d'attraper le couteau que Varian a dans sa poche, mais tombe par terre à bout de force.
Défaite - Eliza réussit à attraper le couteau de Varian, mais tomber par terre.

Réussite - Eliza réussit à attraper le couteau et s'en sort brillamment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 165
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Kidd (avatar) bat'phanie (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Lun 24 Juil - 12:55

Il ignora les supplications de la jeune femme avec brio. Marche ou crève, c'était tout ce qu'il y avait à dire. Elle prendrait sa pause dès qu'ils seraient arrivés au camp, avant la tombée de la nuit qui s'approchait à grand pas il l’espérait. Pour la faire taire il donna plusieurs accoues sur la corde qui la reliait à elle et pressa le pas. Bon sang, il était vraiment fatigué. Bientôt, ils seraient bientôt arrivé, il le sentait et reconnaissait le chemin. Sauf que, perdu dans ses pensées il en était arrivé à baisser sa garde, oublier durant quelques brefs instants la présence de la jeune femme derrière lui ; sauf qu'elle, n'avait pas perdu le nord,loin de là. Dès qu'elle le pu, elle s'empara de son arme. Et surpris, la corde qu'il tenait lui glissa d'entre les doigts. Il fit volte face, et se retrouva nez-à-nez avec Eliza, sa propre arme braqué sur lui.

Piqué par un serpent ? Il était tellement préoccupé par le fait de la ramener qu'il n'avait pas vu l'état de sa jambe. Il recula d'un pas, dégoutté et surpris à la fois. Prendre sa vengeance maintenant ? Ça n'avait aucun sens. La ramenait au camp, ça, ça c'était ce qu'il voulait. Il s'était fourré cette idée dans le crâne et maintenant, il n'y avait plus moyen de lui en faire sortir.

« Bah vas-y, je t'en prie. Cours, je me ferais un plaisir de te rattraper et de te traîner jusqu'à ma famille. » dit-il en leva les sourcils. « Aller, divertis moi un peu. »

De toute façon pouvait-elle réellement s'enfuir ? Elle avait une arme, les poings liés, peut-être, elle était en piteux état mais il ne savait trop comment elle trouvait toujours un moyen pour se sortir des pires situations. Oui Varian, je ne sais pas à quoi tu joue, mais tu veux qu'elle s’enfuit au fond. Tu veux jouer au jeu du chat et de la souris. Tu ne rêves que de lui courir après parce ce que ça t’excite complètement. Et le jour où elle rejoindra les étoiles sera le plus beau. Parce que tu auras bien savouré l'avant. Regarde toi Varian, qu'on t-il fait de toi, aurais tu ne serait-ce que pensé à de telle horreurs avant tout ça ? Avant la terre ?

Il y a trois ans, sur l'Arche.
N'importe quoi pour aider ceux qui lui sont chers. Une telle phrase lui plaisait bien. Il était pareil. Il pouvait vendre la moitié de l'Arche pour sauver sa famille. Il acquiesça, serra sa main en retour et lui tandis le sachet qu'elle était venue chercher auprès de lui. Et de une nouvelle cliente et il celle-là, il la sentait bien. Le genre de cliente régulière, tout ce dont il avait besoin pour aider sa famille à lui. C'était avec ce genre de client que ses affaires fonctionnaient comme jamais. Ah s'il savait. S'il savait ce qui allait arriver, dans quelques mois. Mais pour le moment Varian ne savait pas, il se contentait de poursuivre ses petites affaires, se pensant intouchable.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 823
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Alaska (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Lun 24 Juil - 15:33



► july 2482 | fontier of azgeda.
Yu gonplei ste odon
varian & eliza

Eliza savait qu'elle ne pourrait pas le poignarder avec ses deux mains liées. Même si elle était agile, il avait toutes ses capacités. Contrairement à elle, du moins. Elle se voilait la face si elle pensait s'en sortir indemne en le combattant avec deux mains attachées. Elle opta alors pour une autre solution. Bien plus simple, histoire de lui laisser un peu de répit.

Elle le fixa de longues secondes. Sa poitrine se souleva et s'abaissa au rythme accéléré de sa respiration. Ses yeux ne quittèrent pas les siens. Puis, elle prit sa décision. Elle se retourna et se mit à courir dans la direction opposée. Si il l'attrapait, elle aurait au moins gagné du temps. Mais cela se voyait qu'elle avait mal à sa cheville. D'ailleurs au bout de quelques centaines de mètres, elle trébucha et roula le long d'une pente sur une centaine de mètres. Elle n'avait aucune idée de si elle l'avait semé ou non. Mais elle trouva une sorte de rocher creusé et se cacha à l'intérieur. Au moins il ne la verrait pas si elle arrivait de l'autre sens. Elle en profita donc pour pencher le couteau et faire des vas et viens pour couper le lien qui la retenait, mais ses gestes étaient maladroits. Elle fit tomber la lame plusieurs fois. Mais finalement, elle en arriva à la dernière corde. Eliza frotta, frotta, mais des bruits de pas se firent entendre derrière elle. Varian...

Elle s'enfonça un peu plus dans la roche essayant de contrôler le rythme de sa respiration et des battements de son coeur, ce qui était loin d'être le plus facile. Elle n'avait aucune envie de mourir ou de finir esclave. Une question restait en suspens: allait-elle finir de couper ces cordes à temps ?



IL Y A TROIS ANS

« Et donc tu exerces ce métier de fournisseur depuis combien de temps, exactement ? »

Cela faisait une dizaine de fois qu'Eliza venait se fournir chez Varian. Elle gardait son habituel sourire aux lèvres. Elle apprenait un peu plus à le connaître à chaque fois, mais les conversations étaient furtifs. A vrai dire, elle le trouvait passionnant, elle avait envie de plus le connaître, peut-être même de le revoir en dehors des affaires. Et puis, avouons-le nous: il n'était pas mal du tout. A vrai dire, la jolie brune n'avait que très peu de proches, voire encore plus d'amis. Mais elle faisait toujours de son mieux pour ne pas se faire détester par tout le monde malgré son métier de garde.

Alors que l'homme lui apportait sa commande, elle lui tendit un simple morceau de tissu qu'elle avait pu récupérer dans les chutes de l'atelier de sa mère. Elle le regarda en se mordant doucement la lèvre inférieure.

« C'est tout ce que j'ai pu apporté cette semaine. Je comprendrais si tu baissais la dose. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 165
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : Kidd (avatar) bat'phanie (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Jeu 27 Juil - 11:15

Il y a trois ans, sur l'Arche.
« Je ne réponds pas à ce genre de question, désolé. » Par sûreté tout d'abord, et parce qu'ils n'étaient pas amis. Et puis il se voyait mal lui répondre un truc du genre : "et bien tu vois, c'est mon voisin qui m'a montré la voie, oui, ce gars pas très fréquentable qui aime taper des gens. J'ai trouvé ça super cool, ça pimentait mes journées alors j'me suis lancé dans ce fantastique business." Et puis il s'était fixé une règle, être le moins proche possible de ces clients. Certes il en côtoyait certains tous les jours. Ils se connaissaient des classes ou autres. Mais pour les autres, ceux qu'il pouvait éviter, il le faisait. Le seul qui savait tout de comment il gérait ses affaires était Harley, et uniquement parce qu'il était celui qui l'avait plongé dans le milieu. Il nota tout de même son intention, celle d'apprendre à ce connaître. Mais pour son bien comme pour le siens, il valait mieux qu'elle n'en sache pas trop sur lui. On était jamais trop prudent. Il revint avec sa commande et baissa les yeux sur ce que venait de lui rapporter Eliza. « Ça ira pour cette fois... » Diantre, il était dans ces bons jours. « Mais pas deux fois, compris ? »  

Aujourd'hui.
Eliza s'était enfuis, comme ça. Et il l'avait laissé faire. Sans doute parce qu'il s'attendait à se manger une énième longue tirade de sa part, ou un coup de pied dans la figure, bref, quelque chose dans ce goût là toujours était-il qu'elle venait de prendre la fuite, mal en point. Il le sentait, elle n'irait pas bien loin. Elle avait été piqué et ne savait visiblement pas si sa blessure était infectée ou non, et elle avait également les mains liées ce qui, avouons-le, avait le chic pour déséquilibrer une personne en train de courir, faute de mal répartir son poids. Et tandis qu'il la voyait s'éloigner dans les bois, en direction de la frontière, la voix de sa maîtresse se fit entendre. C'était dans sa tête, mais elle avait le don pour l'effrayer quand même. Il ne devait pas sortir de leur frontière. Faut que je la rattrape. Il faisait noir, il était fatigué, la pluie avait rendu le sol boueux et glissant mais il se força à puiser dans ses réserves pour rattraper la jeune femme. Au loin il la vit, trébucher sur il ne savait trop quoi et dévaler une pente. Merde, merde la frontière... Il se rapprocha, essoufflé, les mains sur les hanches et la vit. Enfin, il distingua quelque chose qui se mouvait par terre. Sa vue de nuit n'avait jamais été excellente, encore moins en temps de pluie. Et puis il se stoppa net. La garce. Elle était juste là, de l'autre côté de cette barrière invisible qu'il lui était impossible à franchir sous peine de finir la tête sur un piquet.

« On dirait que tu as gagné pour cette fois Eliza... » murmura t-il.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 823
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Alaska (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza) Ven 28 Juil - 10:34



► july 2482 | fontier of azgeda.
Yu gonplei ste odon
varian & eliza

Eliza attendit de longues minutes, mais rien. Aucune trace de Varian. Avait-il abandonné son désir de se venger ? Non, impossible. Attendit-il qu'elle sorte ? Probable. Puis, les secondes passèrent, le stress monta, avant que tout lui semble logique. « La frontière... » murmura-t-elle. Si elle n'était pas tombée dans cette pente, elle n'aurait jamais pu sortir d'Azgeda. Une chance pour elle. Alors en tant qu'esclave il avait interdiction de quitter Azgeda ? Cela lui semblait plutôt logique... Mais attendait-il pour lui lancer une flèche dessus ? C'était la question primordiale, même si elle n'était pas sûre qu'il sache lancer une flèche ou un javelot sur quelqu'un. Ce n'était pas un des enseignements donnés par des Azgedakrus à leurs esclaves.

Prudemment, elle passa sa tête par dessus la roche, prenant appui avec ses mains pour se redresser. Elle passa les deux yeux et le vit "râler" de l'autre côté de la frontière. Elle avait gagné ? Impossible! Elle croisa son regard et se relaissa tomber derrière la roche en fermant doucement les yeux. Elle mourrait de faim. Par chance, elle avait gardé une pomme sur elle. Elle la sortit doucement pour la manger. Mais croquant à peine dedans, elle entendit des bruits de sabots. Des alliés à Varian ? Elle commença à paniquer en imaginant tout un tas de choses. Jusqu'à ce qu'un mustang se dresse devant elle. Seul. Impossible... Elle devait halluciner. Sans doute les effets du venin !

Pourtant une idée lui vint en tête. Elle se redressa avec difficulté et s'avança vers l'animal. Il commença à reculer ce qui fit serrer les dents d'Eliza. Elle avait besoin de lui pour se déplacer ou elle perdrait la vie ici ou deviendrait esclave. Non, merci. Puis, elle se souvint d'un livre qu'elle avait étudié en cours. Le cheval percevait les sentiments de l'homme. Peut-être était-ce toujours le cas aujourd'hui ? Si il sentait son désarroi, peut-être la laisserait-il monter sur son dos. Elle lui tendit une pomme et la bête s'approcha. Ce qui eut le don de soulager Eliza. Elle lui offrit quelques caresses et après quelques minutes de mise en confiance, réduit la distance avec son flanc. Il sembla se laisser faire, alors la jolie brune grimpa sur une pierre et sur son dos. Ayant réussi à détacher ses liens, elle profita de la longueur de la corde pour la passer autour du cou de l'animal, afin d'avoir un soutien. Mais à bout de force, elle s'allongea sur la bête, en espérant qu'il ne finisse pas par la faire tomber d'une falaise. Commençant à marcher, son regard croisa celui de Varian pour ce qu'elle espérait être la dernière fois.


Trois ans plus tôt, sur l'Arche.

« Je vois. Après tout on ne peut pas faire confiance à n'importe qui, n'est-ce pas ? »

Elle laissa un doux rire quitter ses lèvres. Eliza ne voulait pas forcément s'en faire un ami, mais elle espérait au moins apprendre à plus le connaître, ou bien gagner sa confiance. Ce ne serait pas facile, mais ils avaient tous le temps de le faire. Elle ne savait pas pourquoi elle tenait tant à se faire apprécier par Varian, mais d'un autre côté il était l'un des seuls à aider son père et elle lui en était tellement reconnaissante.

« Compris. C'est vraiment gentil. »

Elle lui adressa un très léger sourire en le regardant dans les yeux. Il pouvait comprendre d'un simple regard à quel point il l'aidait. Son père était à peu près tout pour elle et elle ferait n'importe quoi pour le sauver.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




1 - Manque de chance: un coyote vient à leur rencontre !
2 - Mieux vaut-il fuir discrètement, voilà un ours blanc.
3 - Un gorille blanc, que faire si on ne peut pas le tuer ?
4 - Pas d'inquiétude, les bruits viennent seulement de quelques papillons lumineux.

5 - Un cheval sauvage apparait, peut-être qu'Eliza peut tenter de le dompter pour arriver à partir d'ici.
6 - Elle attends plusieurs minutes avant de reprendre la route à pied. Maladroitement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Yu gonplei ste odon (eliza)

Revenir en haut Aller en bas

Yu gonplei ste odon (eliza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Frontières de Trikru :: Azgedakru (Ice Nation, La Nation des Glaces)-