AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables, pour tous, dès maintenant ! Ils offrent 20Tcs à la validation ! N'hésitez pas à peupler le bunker
Les premières intrigues sont déjà arrivées sur IE pour les 100 et les Arkers (celle-ci touche bientôt à sa fin) ! Celle des Grounders/Camelotiens vient d'être lancée

Partagez|

[10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Prihaya


Messages : 57
Date d'inscription : 04/07/2017
Ft : Clara Paget
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi Mar 5 Sep - 22:56

Lieu du rp : Neylakru
Date du rp : le 10 avril 2482
Participants : Lishi
Météo : Un peu nuageux, mais rien de bien alarmant.
But du rp : Lishi fait appel aux compétences de Prihaya
Résumé du rp : (A éditer une fois le sujet terminé. Ca vous permettra de voir si vos persos vous ont laissé faire ce que vous vouliez. Et surtout, ça vous permettra de nous dire ce qui a pu se passer d'important, pour la chrono générale si cela s'avère utile. Ou ça servira simplement aux gens qui peuvent être concernés par votre sujet ! N'hésitez donc pas à nous dire si vous avez dû vous battre, si vous avez eu de la "visite" de la Faune et/ou de la Flore... Bref, on veut tout savoir !)


I don't trust only what I see

Il est si facile de doute de ce que l'on ne peut voir... Parfois il suffit de simplement faire preuve d'ouverture d'esprit pour avoir une meilleure percpetions des choses et alors on découvre un tout autre monde.
Cela faisait plusieurs jours que Prihaya voyageait à cheval, ne cherchant à perdre de temps afin d’atteindre sa destination. Bien qu’elle soit ambassadrice, elle ne retournait pas à Polis, tandis qu’elle avait pris la direction du sud des territoires de la Coalition. À peine avait-elle pris conscience du message qui lui était adressé, que la Ntha avait préparer sa monture pour ne perdre de temps. Bien que sa trajectoire pût le laisser croire, elle ne se rendait pas dans l’un de ces clans qui pouvait aisément servir de frontière pour délimiter les territoires sous le contrôle de Heda. Il était rare que la Floukru s’aventure au-delà de ceux-ci, mais c’était pourtant bien ce qu’elle faisait à l’heure actuelle. Elle était même certaine de se trouver sur le territoire qui s’avérait être sa destination depuis plusieurs heures et, à force de l’habitude des voyages, elle estimait qu’elle arriverait à la fin de son voyage avant que la lune ne détrône le soleil dans le ciel.

C’était bien des jours plus tôt que la rousse avait quitté cette capitale qu’elle ne portait dans son cœur. S’assurant que l’on n'avait besoin d’elle pour un temps, elle était retournée au sein du territoire Floukru afin de prendre un temps de réflexion tout en allant à la source des informations pour son rôle d’ambassadrice. Il arrivait parfois que Prihaya fasse le trajet elle-même, sans passer par le biais de messager. Cela lui permettait de quitter quelque temps Polis, oubliant alors cette rancune qu’elle avait envers certains faits de la Coalition. Parfois, il lui arrivait de se demander pourquoi elle continuait d’obéir aux ordres de Heda alors qu’elle avait presque opté pour cette décision de devenir une Sanskava à l’époque où elle était en plein doute sur ce à quoi elle était prédestinée.

Et lorsqu’elle avait rejoint ce territoire qui était désormais sien, un bien étrange message l’attendait. Ce n’était pas le contenu en lui-même qui lui avait paru peu ordinaire, mais son origine. Prihaya avait déjà entendu parlé de Neylakru, mais jamais encore elle n’y avait mis les pieds. Elle savait que ce clan n’avait adhéré à la Coalition de Lexa, mais elle n’avait pas de réelle connaissance sur ces natifs. Or, ses talents de Ntha semblaient requis là-bas et la rousse se demandait bien comment ils avaient eu vent de son existence. L’ancienne Ingranrona évitait de se vanter de quoi que ce soit, n’ayant ainsi pas à se justifier quant à la véracité de ses compétences. Et voilà qu’une personne haut placée de se clan la demandait. Prihaya aurait parfaitement pu ne pas répondre présente à cet appel, mais la curiosité l’avait poussé à s’y rendre. Après tout, qu’est-ce que cela pouvait bien lui coûter ?

Alors elle avait enfourché sa monture afin de parcourir la distance qui la séparait de ce clan. Prihaya ne devait oublier son rôle d’ambassadrice et elle ne voulait pas non plus s’absenter trop longtemps. La route avait duré plusieurs jours, mais voilà qu’elle était finalement arrivée sur les terres de ce clan. La rousse avait poursuivi sa route avec méfiance, n’ayant d’escorte avec elle et ne connaissant les mœurs et coutumes de Neylakru. Elle ne craignait que peu une attaque, étant pleinement consciente de ses compétences et n’oubliant pas qu’elle avait été un assassin jadis, qu’elle avait été celle que l’on nommait Wanlida. Bien que la native ai fait cette promesse de renoncer à la violence lors de son arrivée chez les Floukru, il arrivait que ses démons du passé refassent surface, lui faisant oublier cette parole qu’elle avait donné. Elle essayait de se contrôler au mieux, mais parfois, il arrivait qu’elle se laisse emporter.

Arrivant finalement dans la ville où on la demandait, Prihaya avait mis pied à terre avant de demander à voir leur maire, la fameuse Lishi qui lui avait fait parvenir ce message. Elle ne savait encore ce à quoi elle devait s’attendre en arrivant ici, ni ne savait si elle pourrait faire confiance en cette personne. Mais la rousse préférait attendre d’avoir sa propre impression, ne voulant pas se fier aux préjugés pouvant être donné par ce fait que Neylakru n’était dans l’alliance de la Coalition. Ce clan devait avoir ses propres arguments pour être ainsi en retrait et qui serait-elle pour les juger ? Elle avait eu la chance d’être accepté dans un clan après avoir déserté le sien, alors elle n’était nullement en droit de se fier à de simples dire et ce qu’elle allait apprendre de cette rencontre serait certainement des plus enrichissants. Il ne lui restait plus qu’à faire face à Lishi afin d’en savoir plus.
Feat — Lishi
Lieu — Neylakru
Date —10 avril
Résumé — Prhaya a reçu un message par le biais d'un corbeau. Ses capacités de Ntha sont recquis dans un clan n'appartenant pas à la Coalition et, s'étant rendu à Floukru peu de temps, la rousse a fait un détour afin de savoir ce en quoi elle peut-être utile.

© Nîniel


Dernière édition par Prihaya le Sam 21 Oct - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lishi
Modo


Messages : 323
Date d'inscription : 08/06/2017
Ft : Zhao Wei
Crédits : Avatar par Kikidostuffs, gif par dessus par Asmodée

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi Sam 16 Sep - 18:13

Tu étais inquiète, Lishi. Tu sentais au fond de toi que certaines choses allaient changer, que des évènements allaient arriver. En plus de ces horribles sensations, la Ntha qui te suivait depuis des années, celle qui t’avait toujours conseillée, protégée, guidée, était décédée de sa belle mort. Très âgée, elle avait simplement lâché son dernier soupir, bien des lunes auparavant. Mais avant de mourir, elle t’avait dit un nom. Une personne qui, en attendant que tu rencontres la parfaite Ntha, pourrait t’aider calmer tes ardeurs, ces moments de paranoïa intense, qui te faisaient paniquer.

Prihaya, ambassadrice de Floukru.

Au départ, tu avais pris peur. Tu craignais qu’une personne ambassadrice n’aie pas le temps de venir à tes côtés pour quelque chose qu’on pourrait considérer de trivial si on était en dehors de ta tête. Tu avais donc écrit cette demande, que tu avais ensuite envoyée par corbeau. En espérant que tu puisses la recevoir rapidement… Afin de te retirer ce poids des entrailles. Tu avais promis une grande compensation en échange du désagrément. Après tout, tu avais réussi à vivre longtemps sans Ntha, tu avais donc pu économiser là dessus. Elle aura donc un excellent apport, si elle venait et parvenait à te supprimer ces inquiétudes, les infirmant ou les confirmant.

Tu avais donc attendu, plusieurs jours, qu’on finisse par t’annoncer celle que tu attendais. Tu espérais, toute la journée, toute la nuit. Tu avais donné pour consigne de faire passer en priorité Prihaya kom Floukru, et que si tu n’étais réellement pas disponible, de la traiter comme une invitée d’honneur. Tu voulais que soit sorti le grand jeu. Un moment, tu avais même espérer pouvoir la garder auprès de toi si elle était talentueuse. Mais tu n’arriverais pas à la forcer. C’était une ambassadrice. Tu ne pouvais te permettre cela, surtout pas avec l’ambassadrice de Floukru.

Aujourd’hui, tu ne le savais pas encore, mais c’était le jour. Il commençait d’ailleurs à décliner, le travail commençait à se faire plus rare, ton énergie aussi. Tu n’avais pas encore commencé à boire, mais l’appel de ton coffre se faisait de plus en plus fort. Tu commençais même à ralentir; signe que tu allais bientôt signaler la fin de la journée pour qu’on te laisse tranquille. Et tu allais le faire, lorsque l’un de tes gardes entra pour prononcer le nom que tu voulais tant.

Prihaya.

Tes souffrances étaient terminées, Lishi, c’était fini. Tu t’empressas de mettre tout le monde dehors et d’ordonner son entrée dans cette pièce. C’était ton bureau, tu aurais aimé aller du côté de chez toi, mais tu étais bien trop pressée de la voir. Tant pis pour le désorde. Il y avait des sacs de nourriture, comme du riz, ou du blé, dans un coin de la pièce, des papiers disséminés sur ta table qui permettait d’écrire l’histoire du clan - principalement des informations comme les récoltes, les conflits entre voisinage, les attaques… Même ta tenue était officielle. Celle d’une chef de clan qui devait faire bonne figure. Enfin… Au moins dévier le regard de ton visage qui marquait les traces de l’alcool et de la dépression.

Tu te tournas donc vers la nouvelle venue. Tu l’observas quelques instants… C’était une femme, comme tu le savais déjà. Une belle femme, âgée d’au moins la trentaine. Plutôt grande, comparée à toi… Au visage dur. Un peu fatigué par son voyage… Tu aurais aimé avoir une séance immédiatement, mais peut-être devrais-tu lui proposer de se reposer ? Ce serait suivre les règles de la bienséance, pour être une bonne hôtesse.

“Bienvenue à Neylakru, Prihaya kom Floukru. Je suis Lishi kom Neylakru, et je suis ravie de vous accueillir ici. Je vais vous aider à vous débarasser.”

Tu te dirigeas vers elle, les mains un peu tremblantes, afin de la débarasser si elle le souhaitait de ses sacs, chapeau, vêtements chauds. La pièce était déjà bien chauffée après tout…

“J’attendais avec grande impatience votre venue. Puis-je vous offrir quelque chose à boire ? Eau ? Alcool ?”


Tu espérais presque qu’elle te demande de l’alcool. Afin de pouvoir t’en servir sans passer pour l’alcoolique que tu étais. Tu n’avais pas pris autant de gants avec Emori, parce qu’elle connaissait ton secret, elle n’était pas idiote après tout… Mais tu ne voulais pas faire pâle figure auprès de l’ambassadrice d’un clan avec lequel vos relations étaient au beau fixe. D’autant que l’absence de titre lors de ta présentation face à elle appuyait bien sur le fait qu’elle n’était pas demandée en tant que personnage officiel, mais bien comme en tant que Prihaya, la Ntha conseillée par ta défunte conseillère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Prihaya


Messages : 57
Date d'inscription : 04/07/2017
Ft : Clara Paget
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi Dim 1 Oct - 10:24


I don't trust only what I see

Il est si facile de doute de ce que l'on ne peut voir... Parfois il suffit de simplement faire preuve d'ouverture d'esprit pour avoir une meilleure percpetions des choses et alors on découvre un tout autre monde.
En se rendant à Neylakru, Prihaya ne savait ce qui l’attendait exactement. Elle n’avait parlé de sa destination à personne, sachant pertinemment que ce clan n’était nullement intégré à la Coalition. En tant qu’ambassadrice, la jeune femme avait mis toute son intelligence dans cette tâche de connaître les sujets touchant à la géopolitique du Kongeda, afin de ne commettre d’erreur en conseil d’ambassadeurs. Elle avait toujours été une guerrière agissant dans l’ombre, jamais la diplomatie n’avait réellement été son fort. Cela pouvait même être surprenant, pour ceux qui la connaissaient durant sa vie d’assassin, de voir qu’aujourd’hui, elle en venait à prôner la paix au nom de son chef de clan. Mais, malgré l’incertitude de la raison de sa venue, la rousse n’avait de réelle appréhension. S’il s’agissait d’un traquenard afin de causer du tort à Floukru, ou bien pour une vengeance personnelle, elle saurait se défendre. Et si c’était pour tout autre chose, peut-être pourrait-elle apporter son aide.

Dans le fond, la cavalière sentait que cette demande était en lien avec ce statut spécifique qu’elle avait. Les idées que l’on pouvait se faire des Nthas étaient partagés et Prihaya avait conscience de cela. Alors que, dans le peuple qui l’avait vu naître, ils étaient respectés et bien vus, d’autre n’hésitait pas à démentir leurs dires afin de remettre en cause leurs connaissances. La Floukru n’apportait que peu d’importance à toutes ses remarques, laissant chaque personne penser comme il le souhaitait. Elle avait confiance en ce qu’elle était capable de faire, et si on remettait en doute ses compétences, alors il n’y avait qu’à ne pas faire appel à elle. C’était simple et la Ntha n’hésitait pas à envoyer promener ceux qui faisaient la moindre remarque quant à ce sujet. Elle avait beau avoir accepté de renoncer à la violence, elle n’avait rien signé quant à la teneur de ses propos.

Cependant, Prihaya ne pensait à tout ça en se rendant dans la capitale de ce clan indépendant du Kongeda. Elle devait avouer être curieuse de voir comment vivait un peuple n’obéissant pas à la grande Heda, sans pour autant se fier à ce qui aurait pu se dire de la part de ceux qui avaient un arrêt arrêté. D’ailleurs, elle n’avait rien à dire sur l’accueil qu’on lui fit, ne perdant pas de temps avant d’être menée face à la fameuse Lishi, maire de Neylakru. La rousse avait laissé sa monture à l’extérieur, et s’était engouffrée dans la pièce en étant menée par des hommes de ce peuple. Le visage fermé, comme à son habitude lors de rencontre officielle, la Floukru put enfin découvrir celle qui faisait appel à elle et, pendant une brève seconde, elle eut l’impression d’avoir un reflet d’elle-même quelques années plus tôt.

L’ambassadrice avait devant elle une femme qui avait imposait un respect, bien qu’une certaine fatigue semblait présente sur ses traits. Cependant, Prihaya n’allait juger quoi que ce soit, ni tirer de quelconque hypothèse. Il pouvait y avoir un millier de raisons sur le pourquoi cette fatigue était présente, et elle préférait se concentrer sur les formalités. La Ntha ne connaissant ce clan que de nom, elle ne souhaitait faire le moindre faux pas. Lishi venait de se présenter à elle avant de faire preuve de politesse, mais d’un signe de main, la rousse lui montrait qu’elle n’avait besoin d’être débarrassée. Elle voyageait léger et préférait aller droit au but.

« Je vous remercie pour cet accueil, Lishi kom Neylakru. Ne vous donnez pas de mal, je n’ai nullement besoin d’être débarrassée. »

Prihaya n’était pas dans le genre à se perdre en parole. Cependant, elle n’allait pas non plus faire preuve de rudesse, pesant chacun de ses mots tandis qu’elle s’exprimait. Elle ne souhaitait pas faire preuve d’impolitesse, sans pour autant agir différemment de sa manière d’être.

« De l’alcool pourrait s’avérer être le bienvenu. »

Toujours dans cette optique d’optimiser son temps, sachant qu’elle ne pourrait maintenir son absence de Polis bien longtemps.

« En quoi ma présence était-elle requise ? »

Car c’était là la véritable question que se posait la Floukru. En quoi pouvait-elle aider un clan hors-coalition, alors que, de par sa naissance, ou son peuple d’adoption, Prihaya était bien ancrée dans celle-ci.
Feat — Lishi
Lieu — Neylakru
Date —10 avril
Résumé — Prhaya a reçu un message par le biais d'un corbeau. Ses capacités de Ntha sont recquis dans un clan n'appartenant pas à la Coalition et, s'étant rendu à Floukru peu de temps, la rousse a fait un détour afin de savoir ce en quoi elle peut-être utile.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lishi
Modo


Messages : 323
Date d'inscription : 08/06/2017
Ft : Zhao Wei
Crédits : Avatar par Kikidostuffs, gif par dessus par Asmodée

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi Mar 10 Oct - 14:52

Tu aimais ce que dégageait Prihaya. Tu aimais cette force qui dégageait d'elle, tu pouvais presque sentir avec envie ses capacités de Nthas. Tu avais face à toi la personne que la Ntha attitrée à ton village t'avait conseillé avant sa mort. Tu n'en avais pas d'autres, tu avais envoyé des éclaireurs un peu partout dans ton territoire afin d'en trouver. Mais il était désormais difficile de faire la part des choses entre les charlatans qui profitaient de ta faiblesse et les Nthas de bas étage. Tu en avais eu quelques uns et tu avais su les débusquer. Ils croupissaient désormais en prison, tu ne pardonnais pas l'escroquerie. Mais tu en avais besoin... Et tu étais prête à rémunérer cette femme pour ses services.

Lorsque Prihaya déclara que l'alcool pouvait s'avérer être bienvenu, tu tentas de t'empêcher de courir vers ton coffre duquel tu sortis de l'alcool dont tu savais qu'il était apprécié à Floukru : du rhum. Tu l'aimais beaucoup, mais tu le consommais moins que les autres car il était particulièrement fort en bouche et en effet. Pour une fois... Tu pouvais bien te permettre une petite digression. Tu remplis donc un verre, qu'elle boira bien comme elle le voudra, puis tu te positionnas face à elle lorsqu'elle demanda en quoi sa présence était requise.

C'était fort simple. Tu avais besoin de ses talents.

"Il me semble que vous connaissez mon ancienne Ntha. Ygrid. Ou alors elle vous connait. Elle est décédé voilà quelques mois déjà, et je peine à lui trouver un remplaçant tant son décès était une surprise, même pour elle. Cependant, elle a pu me conseiller une personne pouvant... Ponctuellement la remplacer. Vous. J'ai longtemps hésité à faire appel à vos talents, en raison de votre emploi déjà chargé mais... Je sens que quelque bouge. Je sens en moi que l'avenir me réserve des épreuves, et j'ai besoin d'aide, j'ai besoin de savoir. Ce n'est donc pas la Chef de clan qui vous parle, mais la femme."

Tu posas alors sur la table de quoi rémuner la Ntha. C'était un tarif que tu utilisais habituellement avec Ygrid, avec une sorte de "prime" pour le déplacement. Parce qu'elle était venue de loin, et tu te rendais compte que tu n'avais pas forcément été claire sur ce que tu attendais de cette personne. En même temps tu préférais que personne ne connaisse ta passion pour les Ntha, du moins pas à quel point. Et il était facile pour Prihaya de comprendre que ce n'était pas ses services d'ambassadrice qui étaient requis. Non, c'était bien la femme qui était appelée pour venir à tes côtés.

Tu lui proposas alors de t'avancer dans la pièce, vers le foyer de flamme qui réchauffait la pièce. Il y avait à terre deux coussins plats, avec des herbes, des encens, tout ce qu'une Ntha pouvait demander pour mener à bien sa séance. Tu la mettais un peu devant le fait accompli, mais si d'une certaine façon tu lui offrais une porte de sortie, d'une autre façon, tu aimerais vraiment qu'elle accepte ce que tu lui demandais.

C'était pour toi un peu une façon d'assurer ta survie, de faire en sorte que tu puisses être apaisée quelques temps, ou alors te préparer aux changements qui devaient s'opérer, si ton appréhension était fondée. Tu priais donc les Dieux, intérieurement. Priais fort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Prihaya


Messages : 57
Date d'inscription : 04/07/2017
Ft : Clara Paget
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi Jeu 19 Oct - 19:30


I don't trust only what I see

Il est si facile de doute de ce que l'on ne peut voir... Parfois il suffit de simplement faire preuve d'ouverture d'esprit pour avoir une meilleure percpetions des choses et alors on découvre un tout autre monde.
Prihaya ne pouvait le nier, elle était assez bien accueillie dans ce clan qu’elle ne connaissait réellement. Lishi montrait qu’elle était attendu alors qu’elle s’était immédiatement occupée d’elle, alors que la rousse ne demandait pas tant d’attention. Depuis quelques années maintenant, elle n’était plus l’ombre que d’elle-même et se laissait porter par son destin se construisant au fil de ses choix. Et là, depuis qu’elle était entrée elle n’avait plus l’impression de se laisser porter par les flots en se forçant à donner sens à son existence. C’était pour cela qu’elle avait accepté ce défi que de porter la parole de Floukru à Polis, en endossant un rôle d’ambassadrice, alors qu’elle exécrait cette cité qui n’était que mare de sang à chaque passation de pouvoir. Alors qu’ici, elle venait en tant que Ntha et était attendu comme telle. C’était une part d’elle, tout comme la mort en avait été une alors qu’elle n’était qu’une assassin parcourant la Coalition. La jeune femme n’avait pas à être celle qu’elle n’était réellement.

Cependant, elle n’était pas non plus à ses aises et cela n’avait rien à voir avec l’accueil dont elle était l’épicentre. Prihaya avait toujours favorisé la solitude et être ainsi sollicité lui semblait… Étrange. Le clan était loin de Polis et elle était surprise de savoir que l’on avait entendu parler d’elle jusque-là. La Floukru connaissait les appréhensions que beaucoup avaient sur les Nthas et ce fait qu’ils étaient bien souvent remis en cause sur la véracité de leurs dires. Mais la rousse n’avait jamais douté de ses propres compétences et, à entendre les dires de Lishi, il en était de même pour son interlocutrice. Elle croyait dans la force des Ntha.

Ayant accepté l’alcool, la Floukru remercia d’un signe de tête le verre de rhum, bien qu’elle n’en bu dans l’immédiat. C’était une boisson, non pas pour désaltérer une soif inexistante, mais pour accompagner la discussion et Prihaya comptait bien la déguster sans se précipiter dessus. L’alcool n’était pas ce qu’elle buvait le plus, mais une fois de temps en temps n’était pas interdit et cela ne lui faisait pas de mal. Mais avant de commencer à boire, la Ntha préférait se concentrer sur les dires de Lishi qui commençait à lui expliquer les raisons pour lesquelles on faisait appel à elle. Elle restait silencieuse le temps de cette explication, pensive face à ce qui était dit. Le nom d’Ygrid lui disait bien évidement quelque chose, et elle ne s’attendait ni à apprendre qu’elle vivait, ni même quelle était décédée.

« Ygrid a été la Ntha qui m’a appris à apprivoiser l’évolution d’une de mes capacités. Qu’elle puisse reposer en paix. »

Le regard de la rousse avait à peine dévié sur la rémunération. Elle ne répondait aux appels en fonction d’une récompense, mais plutôt de l’intérêt à prouver qu’elle n’était pas un charlatan comme certains aimaient le faire entendre.

Suivant l’invitation de Lishi afin d’aller s’installer devant l’âtre, Prihaya bu finalement une gorgée e cet alcool qui lui avait été servi. Elle était encore dans une phase de réflexion face à ce qu’elle avait entendu, consciente de ce que l’on pouvait attendre d’elle.

« Je ne sais comment Ygrid vous venez en aide, mais sachez que je ne suis pas maître de ce que je peux apprendre. Tout se passe dans l’interprétation de ce que m’offre mes capacités et rien ne les force à se manifester. »

Prihaya n’avait pas voulu s’attarder quand à ce fait que son temps était en effet assez demandé de par sa place d’ambassadrice, préférant se concentrer sur son côté Ntha. Peut-être que cette rencontre avec Lishi allait influencer les prochains rêves sur lesquels elle basait ses interprétations de possibilités d’avenir ou peut-être finirait-elle par entendre les morts lui murmurer certaines choses. Mais, même si la jeune femme pouvait aller forcer cette écoute, elle préférait laisser les choses venir à elle.

« Parlez-moi de ces sensations que vous avez ? »

C’était déjà un début pour commencer.
Feat — Lishi
Lieu — Neylakru
Date —10 avril
Résumé — Prhaya a reçu un message par le biais d'un corbeau. Ses capacités de Ntha sont recquis dans un clan n'appartenant pas à la Coalition et, s'étant rendu à Floukru peu de temps, la rousse a fait un détour afin de savoir ce en quoi elle peut-être utile.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lishi
Modo


Messages : 323
Date d'inscription : 08/06/2017
Ft : Zhao Wei
Crédits : Avatar par Kikidostuffs, gif par dessus par Asmodée

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi Dim 14 Jan - 9:18

Lorsque Prihaya déclara qu'Ygrid lui avait apprit à maîtriser l'une de ses capacités, priant pour qu'elle repose en paix, tu fermas les yeux quelques instants. Tu regrettais beaucoup son passage à trépas, lui ayant offert des funérailles dignes des meilleurs gonas. En tout cas, tu fus ravie d'avoir une de ses élèves à tes côtés, afin de t'aider à aller mieux. Même si elle emettait des réserves, concernant ses capacités capricieuses, tu avais foi en elle comme tu avais pu avoir foi en ta Ntha décédée. Surtout que tu avais senti l'intégrité de la femme qui avait à peine jeté un regard à ta proposition de rémunération.

Elle finit par te demander de décrire tes sensations. Ce ne fut pas une mince affaire, il y avait tant de choses qui rentraient en ligne de compte... Tu pris alors quelques instants pour te centrer sur toi même, fixant le feu comme pour te mettre en transe. Tu voulais organiser tes pensées, ce qui n'était guère le cas habituellement. Tu bus même une gorgée de cet alcool qui te tenait debout autant qu'il te mettait à terre, concentrée sur tes angoisses. C'était la pire chose à faire, vraiment...

Tu te sentais oppressée. Un pressentiment terrible, comme si l'Enfer était à tes portes, te serrait les tripes, entouré d'une aura de fatalité. Tu n'étais pas Ntha, tu n'avais pas ces possibilités de sentir l'avenir, d'entendre les morts susurrer à tes oreilles les plans des Dieux... Mais ces pressentiments s'étaient souvent soldés par un drame. Par cette guerre contre les Taliesins de Louwoda Kliron par exemple. Cette horreur que tu avais senti venir et qui t'avait détruite.

Tu te sentais aussi perdue. Perdue parce que tu n'avais plus ton roc, ton pillier dans ce qui était la vie. Tu avais besoin de savoir, d'être rassurée dans le sens du poil, d'avoir cette voix qui te susurre que tout ira bien, que tu parviendras à gérer le pire. Il y avait déjà plusieurs semaines que tu subissais cette absence, tu te sentais seule... Ton désespoir venait de là sûrement. Tu te sentais maintenant prête... Prête à parler.

"J'ai besoin d'être guidée. Je suis chef de clan, et pourtant j'ai la sensation que rien ne va. Que tout échappe à mon contrôle. J'ai besoin de contrôler, et pour cela j'ai besoin de savoir ce qui m'attend. Ygrid m'offrait cette sécurité, utile lorsqu'on gère des centaines de personnes et de vastes terres. C'est là que les talents Nthas entrent en jeu... Pour me faciliter la vie disons."

Tu avais beaucoup d'espoir en une réponse de Prihaya, tant et si bien que tu la regardais avec ce regard de chat devant son maître. Tu buvais lentement, tenant à ne pas avoir de jugement sur ton alcoolisme de la part d'une inconnue, quand bien même celle-ci avait certainement la possibilité de le voir, par ses talents, ou ton odeur actuelle... Mais tu précisas tout de même ce dont tu avais réellement besoin :

"C'est la famine ici. Les terres sont inondées, et je pense que les Dieux sont en colère, mais... Pourquoi ? Que se passe-t-il ? Que dois-je faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Prihaya


Messages : 57
Date d'inscription : 04/07/2017
Ft : Clara Paget
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi Lun 12 Fév - 14:54


I don't trust only what I see

Il est si facile de doute de ce que l'on ne peut voir... Parfois il suffit de simplement faire preuve d'ouverture d'esprit pour avoir une meilleure percpetions des choses et alors on découvre un tout autre monde.
Prihaya n’avait pas perdu de temps avant d’entrer dans le vif du sujet. Elle était venue sur les terres de Neylakru, car la Ntha était demandée et c’était donc pour cela qu’elle était là, un verre d’alcool entre ses mains. Sa question n’était pas des plus simples, bien que sur la forme, elle l’était. Évoquer des sensations n’était jamais des plus simples, l’esprit humain ayant tendance à toujours tout interpréter. Il fallait savoir passer outre l’inconscience, et même la Floukru ne pouvait se vanter d’y arriver. Il était tellement simple de trouver des explications à ce que l’on pouvait pressentir, afin de se simplifier les choses. Encore aujourd’hui, Prihaya apprenait à prendre ce qu’elle sentait, comme cela venait, sans faire preuve de perception, de jugement de valeur, ou quoi que ce soit d’autre.

C’est ainsi qu’elle écoutait en silence les paroles de Lishi. La rousse prenait ce qu’elle entendait, le gardait en mémoire, mais ne cherchait à ne rien analyser pour l’heure. Chaque chose avait son importance, tout comme ce fait que la chef ressentait ce besoin d’être guidée dans ses choix. Et cela était tout aussi important que cette sensation de contrôle et c’était en écoutant qu’elle comprenait l’importance de Ygrid. Si pour Prihaya, l’ancienne Ntha avait été un mentor dans son évolution, elle avait été une toute autre personne pour la Neylakru. Comme quoi, chacun pouvait percevoir un élément, une personne, d’une manière différente, sans en changer la nature.

Et puis il y avait aussi le concret, les explications qui pouvaient laisser comprendre pourquoi Lishi avait besoin d’être guidée. Après une gorgée d’alcool, laissant un bref silence sur les dernières questions de la chef de clan, Prihaya prit le temps d’une réflexion pour répondre. Elle n’avait pas la science infuse, ne pourrait certainement pas apporter toutes les réponses à Lishi, mais elle sentait qu’elle pouvait certainement l’aider, au moins dans la façon d’aborder les choses.

« Avant toute chose, sachez que j’essayerais de faire de mon mieux, mais comme je vous l’ai dit, je ne contrôle rien. Il se peut que des réponses me viennent dans un futur proche et, je vous donne ma parole que si cela arrivait, je vous le ferais savoir. »

Car Prihaya ne pourrait pas rester indéfiniment à Neylakru pour apporter tout un lot de réponse. C’était aussi une nouveauté qu’elle avait appris depuis son arrivée à Floukru, que chaque chose avait son heure et lui parvenait quand celle-ci sonnait. Au final, c’était comme quand elle ôtait la vie de quelqu’un sous le masque de Wanlida : toute âme avait son heure et elle était présente quand celle-ci sonnait.

« Bien que cela ne soit des plus simples, il va vous falloir accepter que nous ne puissions pas toujours tout contrôler. Seuls nos dieux ont ce pouvoir et il nous faut les écouter afin de pouvoir accomplir leur dessein. »

Même si, parfois, l’ancienne assassin se demandait quel résultat elle devait attendre de certains de leur choix.

« Pour l’heure, je ne sais pourquoi les dieux semblent en colère. Il me faudra attendre que les défunts me l’expliquent à travers des murmures, ou bien que les dieux eux-mêmes me le montre dans des rêves. Mais s’il ne vous faut pas changer vos traditions, si celles-ci vous ont été favorables. »

Tout en exposant son point de vue, la rousse s’était plongée dans sa réflexion afin de retrouver dans sa mémoire de possibles réponses pour Lishi. Seulement, elle n’avait encore de matière à traiter et faisait de son mieux afin de ne pas décevoir la chef qui se sentait perdu.

« Je ne sais ce que trament actuellement nos Dieux, mais des sacrifices pourraient les rendre plus cléments envers le sort de votre peuple ? »

Il était courant que des animaux soient sacrifiés afin de s’offrir un avenir bienveillant. Alors, qui sait, peut-être, était-ce l’une des solutions à envisager ?
Feat — Lishi
Lieu — Neylakru
Date —10 avril
Résumé — Prhaya a reçu un message par le biais d'un corbeau. Ses capacités de Ntha sont recquis dans un clan n'appartenant pas à la Coalition et, s'étant rendu à Floukru peu de temps, la rousse a fait un détour afin de savoir ce en quoi elle peut-être utile.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi

Revenir en haut Aller en bas

[10/04/2482] I don't trust only what I see || Lishi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Autres clans-