AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier Wink
Les habitants du Mont Weather sont jouables, pour tous, dès maintenant ! Ils offrent 20Tcs à la validation ! N'hésitez pas à peupler le bunker !
Suite aux premiers évents, les premières intrigues arrivent sur IE pour les 100 et les Arkers ! Celle des Grounders/Camelotiens arrivera très bientôt !

Partagez|

[04/04/2482] Il nostro dovere continua altra la morte ☾ ft.Lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Anaidéia


Messages : 291
Date d'inscription : 29/04/2017
Ft : Maisie Williams
Crédits : aslaug&tumblr

Inclement Earth

MessageSujet: [04/04/2482] Il nostro dovere continua altra la morte ☾ ft.Lexa Lun 9 Oct - 23:28

Spoiler:
 




   

   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lexa & Anaidéia -Vita e morte non sono due estremi lontani l’uno dall’altro. Sono come due gambe che camminano insieme, ed entrambe ti appartengono. In questo stesso istante stai vivendo e morendo allo stesso tempo. Qualcosa in te muore a ogni istante. Nell’arco di settant’anni la morte arriverà a compimento. In ogni istante continui a morire, e alla fine morirai davvero.
Il nostro dovere continua altra la morte
La vie était de ces choses insaisissables, intangibles, qui n'agissait généralement que selon son bon vouloir. S'échappant de vos mains ou de celles de vos proches sans crier gare, sans que vous ne puissiez rien y faire, vous adressant tendrement son majeur pour toute compensation. Des milliers de philosophes avaient beau avoir disserter des heures, des mois voir leur vie entière sur ce qu'était la valse infernale de la vie ainsi que de la mort. Évoquant longuement leurs ravages, se contredisants et paraphrasant des millier de fois, une seule affirmation était et resterait toujours exact, indéniable : la perte d'un proche, de quelqu'un de votre famille, c'était quelque chose qui inhalait un fragment de votre cœur. Et l'adolescente qu'était Anaidéia ne faisait pas exception à la règle. Elle pensait pourtant s'être blindé la gamine, avoir suffisamment piétiner ses sentiments, ses émotions pour plus que cela ne l'atteigne, ne la blesse. Pour que cela ne puisse plus jamais entravés ses priorités, la clarté des possibles décisions qu'elle pourrait un jour être amené à prendre. Et pourtant, il avait suffit d'une missive, de quelques lignes, de quelques mots, lui confiant que sa mère était mourante, pour que ses certitudes ne s'effondre. Jamais elle ne parviendrait à être cette machine infaillible qu'on voulait tant qu'elle soit, que l'on cherchait à faire d'elle depuis des années. Tout du moins, pas tant qu'elle aurait des proches dont le cœur n'avait cessé de battre.

A situation exceptionnel, recours exceptionnel. La Boudalankru n'avait décemment pas pu apprendre la nouvelle, et agir comme si de rien n'était. Elle n'avait pu simplement retourner vaquer à ses entraînements, leçons et apprentissages en tout genre, alors qu'elle savait désormais que dans une chaumière de son clan, sa mère était entrain de se mourir. Oh en vérité elle aurait pu, peut-être aurait-ce été la réaction qui aurait achevé l'enfant qu'elle avait sut demeurer, dans une infime part de son être, mais elle n'avait pas voulu. Elle s'y était refusé à cette idée, à celle d'abandonner celle qui l'avait mise au monde, dans ses dernières heures. Elle devait être là, c'était son devoir. Seulement, en tant que natblida, ce n'était plus le genre de décision qui lui appartenait. Alors elle avait demandé une audience auprès de Lexa, qui était la seule à pouvoir lui accorder, ou non, le droit de quitter la capital. Audience qu'elle avait par ailleurs obtenu dans l'après-midi même.

« Heda.» Que l'adolescente avait prononcé, solennellement, légèrement incliné, poing sur le cœur, alors qu'elle avait esquissé quelques pas au sein de la salle dont les portes venaient de lui être ouverte.

C'était une situation plutôt étrange, carrément inédite pour la brunette même. Elle qui avait toujours misé sur la discrétion, veillant à soigneusement rester dans les clous, sans jamais demander quoique ce soit à Heda, ni même à une autre personne en charge des enfants aux sangs d'ébènes qu'ils étaient, voilà qu'elle allait se retrouver à demander la permission de quitter la capital. Chose qui, en soit, vu la situation était compréhensible, mais restait tout de même rarement accordé à un novice. Sans évoquer le fait qu'elle avait une idée bien précise de la personne qu'elle souhaitait voir l'accompagner, si jamais cette permission lui était accordé.  Il ne lui restait plus qu'à espérer qu'à espérer que ses arguments soient jugés comme valables, et que Lexa soit bien luné, ce serait une bonne chose ça aussi.

« Si je vous ai aujourd'hui demandé une audience, c'est qu'il se trouve que j'ai appris dans la matinée que ma mère, qui s'est toujours vaillamment battu au nom de la Kongeda, est mourante. Selon la fisa du village, il ne lui reste qu'une journée, deux tout au plus, avant de périr. Je souhaiterais donc obtenir votre permission afin de quitter la capital pour aller à son chevet, lui rendre un dernière hommage, comme je juge cela être mon devoir.»

La formalité était de bonne augure, puis-qu’après tout, il ne s'agissait pas d'Anaidéia faisant face à Lexa, comme cela pouvait habituellement être le cas, mais d'une adolescente au statut un peu particulier faisant face à Heda, dans le but d'en obtenir une faveur.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

[04/04/2482] Il nostro dovere continua altra la morte ☾ ft.Lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Polis-