AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables, pour tous, dès maintenant ! Ils offrent 20Tcs à la validation ! N'hésitez pas à peupler le bunker
Les premières intrigues sont déjà arrivées sur IE pour les 100 et les Arkers (celle-ci touche bientôt à sa fin) ! Celle des Grounders/Camelotiens vient d'être lancée

Partagez|

[05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Anakin Hohenheim
Modo


Messages : 505
Date d'inscription : 08/05/2017
Ft : Alexander Vlahos
Crédits : Ninïel (avatar)

Inclement Earth

MessageSujet: [05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus Ven 20 Oct - 23:29

Participer aux tâches de l'Arche, c'était le devoir de tout archéen sur le temps libre. Aider à la ferme, nettoyer certains endroits, aider à la cantine publique... En somme c'était du temps que j'avais l'impression de perdre mais que je ne pouvais pas me permettre d'outrepasser. Alors, je portais une pile de tablettes défoncées que je devais déposer dans un local de Walden, pour qu'un jour des techniciens se penchent dessus et les réparent. Ce qui ne devrait pas arriver avant un long, très long moment. D'autant plus que je détestais cette porte du local de stockage, je la connaissais par coeur. C'était une pièce où déjà, à l'orphelinat, nous mettions le matériel totalement foutu, et elle fermait déjà mal. Donc, une seule solution pour ne pas finir enfermé si on était seul : ouvrir la porte à la volée, entrer, déposer, sortir sans s'arrêter. Et étrangement, cette porte, lorsqu'on était à l'intérieur, elle se bloquait jusqu'à ce qu'une âme charitable appelle de l'aide. Alors que vide, elle restait à limite d'être branlante. Un véritable cauchemar... Et bien entendu, à l'orphelinat, je me faisais punir si je restais enfermé. Autant dire que j'avais développé la technique, ça oui.

Je traversais donc les couloirs waldenites d'un pas rapide, je voulais m'acquitter de cette corvée et retourner terminer le reste. Il ne restait plus grand chose, et je voulais rentrer dans ma chambre pour terminer la cargaison que je devais livrer le lendemain. Si je voulais avoir un total de quatre heures de sommeil, je devais me grouiller, vraiment. Alors... C'était parti. Avec la main, je fis le code temporaire fourni par le superviseur, la poussai doucement... Je devais allumer la lumière avant tout, sinon j'allais juste me casser la gueule. Elle était pas géniale, elle clignotait même, mais c'était déjà un bon départ. Pour ensuite donner un bon coup de pied, me lancer à l'intérieur, repérant immédiatement une étagère vide, je déposai les tablettes et je fis immédiatement volte face pour sortir de là, prêt à rattraper la porte s'il le fallait - parce qu'elle fermait seule cette pute.

Sauf que je percutai quelqu'un, et que dans l'entrefait, la porte se claqua. Oh non...

"Quoi, sérieusement ?! Il existe encore un con sur cette putain de station qui connait pas cette fichue porte ?! Bravo, maintenant on est enfermés pour des heures et ce sera ta putain de ... Faute."

En reconnaissant la personne face à moi, qui n'avait certainement pas l'air ravie de ma façon de parler, j'avais perdu en intensité de voix. J'étais face à Marcus Kane. Ouais, vous avez bien lu, Marcus Kane, genre, le type que je craignais le plus. Celui qui, s'il voulait me jeter dans un trou, pouvait découvrir ma deuxième vie en deux secondes. J'étais le mec qui savait garder des secrets, la preuve, je dealais depuis ma tendre adolescence, mais devant lui par contre... Pas sûr que j'allais tenir très longtemps. Il avait déjà emprisonné pas mal de mes anciens collègues. Qui étaient désormais décédés d'ailleurs. Morts, si vous préférez.

"Désolé pour mes paroles malheureuses, je ne vous avais pas reconnu, hum... Bonjour. ... Soir."


J'étais totalement recroquevillé sur moi-même, voire même blanchâtre à vrai dire. J'étais presque prêt à l'entendre dire "agression sur membre du conseil : dérive !". Sans procès. J'aurais pas l'air con d'être condamné pour ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Marcus Kane


Messages : 74
Date d'inscription : 23/07/2017
Ft : Henry Ian Cusick
Crédits : Valtersen [Avatar]

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus Sam 23 Déc - 23:06

Bien souvent, les autres personnes avaient tendance à idéaliser le rôle de membre de l’arche, le contentant simplement à ceux qui prennent les décisions, qui font régner la lois depuis leur petite salle bien confortable, avant de rentrer retrouver une vie de rêve le soir. Ce n’était pas ça, enfin dans les grandes lignes si, mais lorsque l’on était membre du conseil, il fallait tout gérer. Tout sur tout. Même ce qu’il n’y avait pas d’intéressant.


Ce matin-là, Kane s’était rendu en Walden, afin d’avoir des bilans de certains secteurs d’activités dont les résultats n’étaient pas forcément des plus concluant. Rien d’alarmant en soi, un simple contrôle de routine qui était tout ce qu’il y avait de plus ennuyeux pour Kane, qui aurait aimé avoir tant d’autres choses à faire. D’autant plus que les habitants et employés de ce secteur avait la fâcheuse tendance de dévisager Marcus ou le regarder de travers, ce qui loin de le gêné, lui disait simplement que ces gens ne se rendaient pas compte de tous le temps qu’il leur consacrait. Car pour Marcus, il n’y avait pas de distinction entre les secteurs à ses yeux, tous méritaient d’être sauvé. Même si ce qu’il avait à faire aujourd’hui ne changerait pas grand-chose à l’avenir de qui que ce soit. En effet, on l’avait informé que l’un des locales de stockage commençait à sérieusement entassé de vieilles affaires à recycler, ainsi Marcus voulut aller le voir de lui-même afin d’en faire une estimation et pourquoi pas demander à ce que l’on envoi des hommes  s’en charger.


Ainsi Kane d’un pas décidé avait décidé de s’y rendre, il ne connaissait pas vraiment cet endroit et tentait surtout de mémoriser le code numérique qu’on lui avait donné tout en se rendant au bon endroit. Quand enfin il fut arrivé face à ce fameux local, Kane eut le plaisir, léger certes, de constater que la porte était ouverte. Ne réfléchissant pas plus, il s’enfonçait à l’intérieur de ce fameux local jusqu’à percuter la personne sans doute entré avec lui reculant d’un pas tandis que la porte se fermait. Kane ne savait pas que cela signifiait qu’il était enfermé à l’intérieur maintenant que l’entrée s’était refermée, celui qui l’avait envoyé ici avait sans doute, volontairement, omis ce léger détail. C’est alors que l’inconnu que Marcus venait de percuter se mit alors à s’énerver, le traitant de con, lui annonçant qu’ils étaient enfermés et que c’était de sa faute. Etonnamment, ou pas tant que cela finalement, lorsque le jeune homme compris réellement à qui il s’adressait, son ton baissa nettement d’un cran. Kane croisait ses bras les sourcils froncés, gardant cette même expression qu’il avait pour habitude d’arborer. « Il semblerait oui qu’il existe encore un con sur cette putain de station qui ne connait pas cette fichue porte » Levant les yeux au ciel, il ne s’en formalisait pas. Le jeune homme, Anouki ou Anakin quelque chose comme ça, il ne savait plus exactement, ne l’avait pas reconnu. Et puis même s’il l’avait voulu enfermé dans cette pièce il aurait difficilement pu le faire arrêter. « Inutile d’en faire trop, si je devais arrêter chaque personne qui élève trop la voix sur moi, l’arche serait dépeuplée. » Froid, sec, connard ? Kane se comportait comme à son habitude envoyant presque balader ce jeune homme et ses excuses. Disons qu’elles n’étaient pas sincères et Kane le voyait bien. « Akuna c’est ça ? » Il ne souvenait décidemment pas de son prénom, il ne l’avait jamais vraiment rencontré et c’était déjà un miracle qu’il s’en souvienne plus ou moins. « Tu dis donc qu’on est enfermé ici pour des heures ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Anakin Hohenheim
Modo


Messages : 505
Date d'inscription : 08/05/2017
Ft : Alexander Vlahos
Crédits : Ninïel (avatar)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus Mer 27 Déc - 9:43

Si un type voulait regarder derrière moi à cet instant précis, il n'aurait même pas eu besoin que je me décale : j'étais tellement blanc qu'on devait en voir à travers moi. J'aurais bien voulu disparaître, cependant... Si cela était possible, ça se saurait. Surtout que mon coeur s'était quasiment recroquevillé quand Marcus Kane déclara qu'il semblerait qu'il y avait encore un con sur cette putain de station qui ne connaissait pas cette porte... Reprenant mes propres mots. Et même lorsqu'il me demanda de ne pas trop en faire, je ne fus pas réellement rassuré. Certes, c'était peut être idiot de croire que j'allais mourir, mais... Enfin voilà. Néanmoins, je ne pouvais pas croire qu'il existait tant de gens qui haussaient la voix sur Kane dans l'Arche, au point qu'elle soit dépeuplée. Cela me semblait proprement impossible. Cependant son ton me donnait encore plus envie de me carapater. Surtout quand il demanda si je m'appelais Akuna. Oh non, ce n'est pas Akuna, mais je n'avais pas trop envie de le contredire, non, ça me disait trop rien là... Enfin. Si je l'avais laissé se tromper, peut être qu'il m'en voudrait encore plus ? Je pris donc le temps de dire :

"Euh, c'est... Anakin, monsieur. Anakin Hohenheim. Monsieur."

Et lorsqu'il précisa qu'effectivement, j'avais dit qu'on était coincé pour des heures, je me rendis compte, vraiment, que j'allais rester là pendant une pombe avec un membre du conseil dans les pattes. Oh non... Personne n'allait venir. Surtout pas pour moi. C'était impossible, et ce n'était pas la première fois que j'étais dans ce cas de figure. Il fallait qu'une personne aie besoin de venir déposer un truc. Ou se rende compte qu'il restait des choses à ranger et se demande si la personne chargée de le faire n'était pas enfermée. En somme, ça reposait entre les mains de gens qui avaient d'autres choses à foutre que de passer dans un local à la con.

J'allais certainement mourir.

Je déglutis. J'avais le vague espoir qu'on se mette à chercher Kane plus qu'on me chercherait moi. Et pour une fois j'allais profiter d'un avantage de privilégié. Ouais, parce qu'on s'intéressait plus à un membre du conseil qu'à un rejeton d'orphelinat... C'était la douce réalité de l'Arche. Après tout, si on était sur Phoenix, peut être bien que cette porte serait réparée. Bah ouais, c'était pas grand chose, le problème de base : juste un ressort à changer. Juste, il fallait démonter la porte pour arranger le coup.

"Oui... C'est bien ça. Euh... A moins que quelqu'un sache où vous êtes. Enfin... On s'inquiètera plus pour vous, je pense. J'espère. Humpf."

On le sentait mon malaise ? Si j'avais pu me coller aux étagères, me protégeant avec du vent, je l'aurais fait. Mais je ne voulais pas non plus manquer de respect à la personne la plus sèche, cassante que je connaissais. Enfin, non. Je connaissais Willow. Mais elle ne risquait pas de me tuer. Quoique... Elle faisait partie du trafic d'arme après tout. Ah ! Je n'en savais rien. Je ne savais plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Marcus Kane


Messages : 74
Date d'inscription : 23/07/2017
Ft : Henry Ian Cusick
Crédits : Valtersen [Avatar]

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus Mer 3 Jan - 22:13

Clairement, Kane était toujours partagé face à ce genre de réaction. Après tout même si voir qu’on le respectait et surtout qu’on le craignait plus que de raisons était parfois plaisant, il n’en était pas pour autant un monstre. Il était juste celui qui avait le courage, de se mettre en avant et surtout de donner une parole parfois dure et impartiale. Et pourtant sous ses airs parfois impénétrables, il était une personne comme une autre, à l’exception qu’il avait un siège au conseil. Et là, ce jeune homme au caractère pourtant visiblement bien trempé semblait pratiquement se liquéfier sur place en se rendant compte qu’il faisait face au conseiller. Et honnêtement, cette situation amusait presque Marcus qui n’hésitait pas à enfoncer le couteau dans la plaie en répétant mot pour mot ce que venait de dire le jeune waldenite qui devenait réellement pâle. Il n’allait tout de même pas lui foutre une syncope sur les bras ? Voulant éviter ce genre d’incident, il n’avait pas envie de devoir gérer une crise d’angoisse ou une autre connerie du genre, Kane l’envoyait sur les roses en lui expliquant que s’expliquer à ce sujet avec tant de faux respect ne servait à rien. Jusqu’à preuve du contraire, monter le ton n’était pas un crime.

Toutefois Kane aimait bien savoir à qui il s’adressait, cependant l’arche contenait une population tout de même assez conséquente et si Marcus connaissait sans doute bien plus d’identité que tous le conseil réuni, il n’avait pas la science exact des prénoms, ainsi il préférait lui redemandait. Apparemment il ne s’appelait pas Akuna, Marcus aurait juré que c’était ça, ça lui allait tellement bien mais il s’agissait en réalité d’Anakin, Anakin Hohenheim, un nom de familles imprononçables aux consonances des religions nordiques d’autrefois. « Ah Anakin Hohenheim. Je tâcherais de ne pas oublier ton identité. » Pourtant, le jeune homme lui aurait sans doute aimé que Marcus Kane n’ait jamais à se souvenir de son nom.

Enfin, pour l’heure actuel Marcus se fichait un peu de la prononciation exacte du prénom du jeune Waldenite, cependant une information n’était pas passée dans l’oreille d’un sourd. Apparemment ils allaient être enfermés ici pour des heures. Et Marcus lui doutait qu’on vienne le libérer de si tôt. Il se sentait déjà agacé d’attendre, au moins il avait une occupation droit devant lui. Cette occupation qui naïvement pensait qu’on viendrait le chercher plus vite qu’un autre. Lui ? Sans doute l’une des personnes les moins appréciées de l’Arche. « Désolé de te décevoir Anakin Hohenheim, mais si la personne qui m’a demandé de venir ici ne m’a pas prévenu pour cette porte, je doute qu’elle dise à mes gardes où je me trouve. Et visiblement ma ligne radio semble brouillée dans ce trou à rat. » Marcus tapotait justement sur son récepteur, il entendait bien qu’on tentait de le joindre mais le message n’était pas clair. Que lui voulait bien sa garde après tout.

Marcus qui ne se démontait pas tentant de préserver son calme impartial, son ton monotone et un visage inexpressif s’installait sur une caisse en bois, croisant les doigts ne quittant pas une seule seconde l’orphelin du regard. « Dans quelle branche travailles-tu ? Tu es étudiant non ? En chimie si je ne me trompe pas ? » Marcus le questionnait avec désintérêt, au moins on ne pourrait pas lui reprocher de s’intéresser aux autres. En réalité, les réponses lui importaient peu mais il allait bien falloir passer le temps enfermés ici. Même si parler de ce sujet allait sans doute encore mettre le jeune homme un peu plus mal à l’aise. « Détends-toi, on dirait presque que tu viens de cacher un mort. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Anakin Hohenheim
Modo


Messages : 505
Date d'inscription : 08/05/2017
Ft : Alexander Vlahos
Crédits : Ninïel (avatar)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus Mer 3 Jan - 23:19

Lorsqu'il répéta mon nom, déclarant qu'il tâcherait de ne pas oublier, je crus bien que tous mes cheveux allaient tomber. Et ils étaient déjà un peu plus longs que les siens, pas trop eu le temps d'aller chez le coiffeur. Quelle mare ça aurait été autour de moi... J'aurais bien préféré qu'il l'écorche encore, en fait. Pourquoi j'avais eu besoin de le corriger hein ? Peut être parce que s'il avait eu envie de vérifier et qu'il avait constaté que je l'avais laissé dans l'erreur ?... Est-ce que j'en faisais trop ?

"Je ferai de même, monsieur Kane."

C'était sorti tout seul. Pourquoi ? Aucune idée. Mais le fait était que j'avais voulu le rassurer sur le fait que j'étais bien conscient de la personne en face de moi. Quoique... Et moi qui pensait qu'on serait vite séparés... Son talkie était foutu, visiblement, autant que moi. J'avais toujours évité de finir face à un garde, à une personne politique. Je ne voulais pas avoir l'air suspect devant ces gens. J'étais après tout un fabricant de drogue, et j'étais à peu près certain que ça pouvait se lire sur mon visage, pourvu qu'on me pose les bonnes questions. Non ! Je devais faire mieux que ça, me reprendre un peu. Je déglutis tandis qu'il marchait vers une caisse pour s'asseoir, sans me lâcher du regard une seule seconde... C'était flippant. Surtout qu'il commença un interrogatoire en règle - du moins c'était ainsi que je le voyais. Et il en savait beaucoup sur moi... Beaucoup trop. Comment un type du conseil pouvait-il savoir que j'étais étudiant en chimie ? Est-ce qu'il y avait une enquête sur moi ? Est-ce que j'avais été imprudent ?

Je me souvenais que j'avais eu une inspection surprise, il y avait peu. Elle n'avait eu lieu que dans les appartements de certains de mes complices. On s'était inquiétés de la coincidence... Mais ils n'avaient rien trouvé, et heureusement. Parce que j'étais prudent, et que j'avais pris soin de laisser mes ustensiles dans une cachette particulièrement retorse, hors de mon appartement. Parce que j'étais paranoïaque. J'étais encore dans mes pensées après qu'il aie posé sa question, et il insista par la suite... Me disant de me détendre, parce qu'on aurait dit que je venais de cacher un cadavre. Je lâchai un rire nerveux. Oh non, pas de cadavre ici.

"Oh non, monsieur Kane, pas de corps ici, promis ! Oui, je suis bien étudiant en chimie, grâce au soutien de Monsieur Ukron. Un grand scientifique, et généreux en plus de cela, monsieur."

Je parlais trop... Ukron, c'était l'enfoiré de drogué que je fournissais gratos en échange de son soutien pour continuer mes études. Je le brossais dans le sens du poil en public, mais je savais que c'était en réalité un gros porc, qui aimait un peu trop profiter de mes anciens camarades de chambre, de l'époque où j'étais encore à l'orphelinat.

Enfin, je ne faisais que patienter que la porte finisse par s'ouvrir, alors, je finis par m'asseoir de l'autre côté de la pièce, sur une autre caisse. Histoire de ne pas être le seul et unique crétin qui était encore debout, alors que Kane me jaugeait de son regard. Je me sentais presque obligé de faire la conversation... En essayant de paraître normal.

"J'étais là pour débarasser quelques objets de l'Orphelinat... Et vous ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus

Revenir en haut Aller en bas

[05/04/2482] Oh... C'est vous. Anakin&Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: L'Arche :: Walden-