AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour fêter Noël, façon IE : 30 Tcs sont offerts pour un PV validé, jusqu'au 31 décembre ! Après, ce sera trop tard. Alors, n'attendez plus
L'animation de décembre est enfin ouverte ! N'hésitez pas à y participer
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables, pour tous, dès maintenant ! Ils offrent 20Tcs à la validation ! N'hésitez pas à peupler le bunker
Les premières intrigues sont déjà arrivées sur IE pour les 100 et les Arkers (celle-ci touche bientôt à sa fin) ! Celle des Grounders/Camelotiens vient d'être lancée

Partagez|

[12/04/2482] - There is no need to have the same blood to have a brother ft. Dag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Rigel


Messages : 137
Date d'inscription : 26/06/2017
Ft : Thomas Brodie Sangster
Crédits : Avatar : Rawe. Signature : Solosand. Fiche RP : Grey WIND.

Inclement Earth

MessageSujet: [12/04/2482] - There is no need to have the same blood to have a brother ft. Dag Dim 3 Déc - 22:49

Fourchette temporelle:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There's no need to have the same blood to have a brother.

Rigel & Dag

À l’aube de cette nouvelle journée qui commence, me voilà accompagné de mon paternel alors que nous quittons Ockfell, ma ville natale à laquelle je suis tant attaché, pour rejoindre divers villages de la contrée, vendre certains de nos médicaments, que ce soit aux Fisas des villages ou aux personnes qui le demanderaient. Nous entamons là un long voyage qui durera sûrement plus d’une semaine, notre destination finale n’étant autre que le marché de Polis, là ou les affaires sont les meilleures. Évidemment, Flash, mon fidèle cheval m’accompagne pour ce trajet qui se passe dans un quasi-silence bien qu’il ne soit pas désagréable. Père et moi semblons tout deux avoir besoin d’être au calme dans nos pensées ce qui n’est pas plus mal. Parfois, pourtant, mon paternel ouvre la bouche pour m’apprendre divers noms de plantes ainsi que leurs propriétés et comment les utiliser ce qui est loin de me déplaire. J’apprends chaque jour, avec lui et d’ailleurs, je suis avide de connaissance ; je veux tout savoir de notre planète et des secrets qu’elle regorge. C’est une des raisons pour lesquelles, durant mon dwensa, quand je fus envoyé à Trishanakru, j’aimais tant le petit village d’Alta. C’est là-bas que se trouve la bibliothèque la plus conséquente du pays et, moi qui suis toujours si envieux d’apprendre, je trouvais là-bas un bonheur intégral et sans nom ainsi qu’une sérénité sans fin. Certains bouquins, mes préférés, parlaient même de la beauté de la Terre à travers les générations. J’ai d’ailleurs toujours pensé –- et parfois même dit haut et fort que la Terre était empreinte d’une magie sans nom. Après tout, elle a réussi à survivre a Praimfaya, le fléau ultime.  Et je retrouvais d’ailleurs certaines de ces croyances dans les livres que j’avais la chance de lire, à Trishana.

Ça n’est pas très étonnant de savoir que je veux sans cesse apprendre plus quand on sait que je suis moi-même un Fisa depuis quelques années maintenant, comme mon père, et comme l’était son père auparavant à croire que c’est quelque chose qui se transmet de génération en génération depuis quelques temps mais cette perspective me plaît. C’est comme si, à travers les années, nous nous transmettions quelque chose de précieux, ce qui, en soi, était le cas : nous nous transmettions la connaissance. D’ailleurs, si un jour j’ai la chance d’avoir un enfant, ou même un frère, j’espère que lui aussi choisira la voie de la médecine et deviendra, à son tour, Fisa. Ce serait là une grande fierté et, tout comme mon père l’a fait avec moi, je tâcherais de lui enseigner tout ce que je sais pour qu’il soit le meilleur et qu’un jour, l’élève dépasse le maître. Je ne suis peut-être pas bon chasseur ni guerrier, ni même digne de mon clan qu’est Azgeda mais en tout cas, une chose est sûr, les soins, ça me connaît. Je suis doué, et je le sais. J’en suis même très fier. Une de mes seules et rares fiertés, d’ailleurs.  Et Papa aussi semble fier de moi, je le vois dans ses yeux et dans ses gestes. Il n’a pas peur de me confier l’hôpital des journées entières. Et cette marque de confiance est on ne peut plus plaisante, je dois bien le reconnaître.

----------------------------

La semaine est passée à une vitesse folle, nous sommes passés à travers différents villages, avons rencontrés de nouvelles personnes et, heureusement, peu de conflits et c’est avec un plaisir immense que j’aperçois enfin les portes de Polis. Un léger soupir s’échappe de mes lèvres juste avant qu’un sourire ne s’y accroche. J’ai beau savoir que nous allons être terriblement occupés les prochains jours, j’étais plutôt heureux d’être de retour à Polis, après ces quelques semaines sans y avoir mit un pied. Sans attendre, Père et moi nous mettons au travail, vagabondant entre les diverses ventes, soins et besognes à effectuer. Cependant, alors que la matinée se termine juste, il m’ordonne de me rendre dans le visage voisin, le Riweth du village semblant avoir besoin d’aide pour une tâche, si l’on en croyait le message qu’il avait envoyé à mon père. Bien que je n’ai pas spécialement envie de partir, j’acquiesce et c’est immédiatement que je pars, décidant de ne pas prendre mon cheval, pour cette fois. Alors que je marche depuis maintenant une dizaine de minutes, j’entends soudain des brindilles se casser, derrière moi. Il faut dire que j’ai l’ouïe fine. Attrapant mon épée, je la tiens devant moi jusqu’à voir un animal apparaître devant moi. V’savez, un de ces gros félin atroce ? J’ai beau avoir passé mon dwensa, cela remonte à des années et je dois avouer que je manque cruellement de pratique. D’autant plus que l’animal, face à moi, se met à grogner, me faisant alors me demander si je vais réussir à m’enfuir, ou si un coup d’épée maladroit suffira à le mettre KO.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dag


Messages : 137
Date d'inscription : 04/06/2017
Ft : Nathan O'toole
Crédits : Arte (Avatar)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [12/04/2482] - There is no need to have the same blood to have a brother ft. Dag Sam 16 Déc - 14:46



       

 
Rigel
&
Dag
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no need to have the same blood to have a brother

Ce n’était un secret pour personne, la vie de Nightblood était tout, sauf de tout repos. Il fallait tenir les rythmes incessants des entrainements, la violence de ceux-ci. Il fallait vivre avec d’autres jeunes, les aimer et pourtant se dire qu’un jour il faudra les tuer avant qu’il ne vous tue. Et pourtant Dag se plaisait dans cette vie, sept ans, c’était l’âge qu’il avait en arrivant à Polis, quand sa mère l’avait laissé derrière lui en lui répétant encore et encore qu’elle l’aimait. Il se souvenait encore de ses premiers entrainements, des premiers vrais coups qu’il avait reçus, de sa première épée qu’on lui avait mis dans les bras et qu’il trouvait tellement lourde. Il avait saigné, il avait eut mal, il avait pleuré en souhaitant de tous son cœur que ses parents viendraient le chercher. Il avait perdu connaissance tellement de fois, et au fil du temps il s’était endurcis, il avait appris, il avait progressé, aujourd’hui Dag malgré son jeune âge pourrait sans grand mal tenir tête à un adulte lambda. Il était prêt à devenir l’Heda, si Lexa venait un jour à périr et que son esprit le choisissait. Il s’en sentait capable et voulait embrasser son destin. Son sang était noir, il était né pour cela.

Mais aujourd’hui, Dag pouvait se reposer. Ce genre de jour arrivait assez peu et pourtant ses entrainements et ses apprentissages ne s’étendrait pas sur la journée entière. Pourtant, dans le but d’être réellement un excellent Heda, Dag s’était ajouté comme charge supplémentaire de devenir Fisa, apprenant tout d’Orion qu’il voyait comme un père de substitution, étant donné que son véritable père devait sans doute encore vivre à Podakru avec le reste de sa fratrie et de ses nombreux petits enfants. Ils étaient sortis de sa vie bien malgré eux et Dag, plus seul que jamais à ses débuts, avait appris à aimer d’autres personnes.  Cependant, il avait bien du mal à concilier ces deux formations et il passait bien évidemment, par intérêt et surtout pour sa survie celle de natblida en premier. Mais aujourd’hui, bien qu’il ait le temps, il avait fait le choix de reposer son corps et son esprit au maximum. C’était tellement rare de ne pas avoir d’entrainement qu’il ne savait presque pas quoi faire de sa journée.

Ses solutions étaient de toute façon limités étant donné que le blondinet n’avait pas le temps ni le droit d’entreprendre un voyage et devait être prêt à reprendre l’entrainement. Ainsi, il se décidait à marcher un peu à l’extérieur de la ville pour profiter de la nature.  Il aimait vraiment cela et se rappelait lorsqu’il passait des après-midi entière avec ses frères à pêcher ou jouer en extérieur. Mais ce temps était révolu et Dag était fier d’avoir été choisi pour être un possible successeur à Lexa, il était fier du destin qui l’attendait et de sa vie. Il marchait alors calmement dans l’herbe, profitant du beau temps et de la brise passant dans ses cheveux blonds. Il s’ennuyait presque de ne pas avoir à se battre, de ne pas sentir le poids d’une arme dans ses mains.  Heureusement pour son ennui, Dag entendait du bruit et sa curiosité l’obligeait à regarder qui devait passer par là. Il avait entendu des sabots, sans doute un cavalier sur son cheval mais qui. De loin, l’adolescent ne l’avait pas reconnu jusqu’à ce qu’il s’arrête subitement, avant de tendre son épée. Etait-il en danger ? Dag avait vu un félin s’approcher de la monture et du garçon dessus.

En s’approchant,  le blondinet avait alors reconnu Rigel le fils d’Orion. Un sourire était apparut sur son visage à l’idée de voir Orion qui lui avait tout de même manqué, même s’il ne l’avouerait pas par pudeur avant de déconcentrer ses pensées sur l’adolescent sans doute en difficultés. Dag n’était qu’à une vingtaine de mètre, qu’il se mit à parcourir assez rapidement en voyant le félin baisser son buste vers le sol. Il allait sauté. Dag n’avait que très rarement voir jamais eut à mettre à profit ses compétences en pleine nature, en dehors d’exercice encadré mais il ne pouvait pas laisser son ami seul et en danger. Sans réfléchir, il se mit à bondir sur la créature qui l’avait alors aperçu.  Cependant sa hache fut la plus rapide et Dag parvint à frapper d’un grand coup latéral la nuque de l’animal qui s’écroula dans un bruit sourd bien que toujours vivante. Des gémissements rauques émanait de l’animal qui n’avait finalement rien demandé d’autres que de se nourrir mais sa mort ne serait pas vaine puisque l’animal pourra servir comme sacrifice ou à être manger. Mais d’abord Dag se souciait de Rigel. « Tu n’as rien ? » Il ne savait pas ce qu’il devait faire avec le félin, lui remettre le même coup pour l’abattre ou frapper autre part. Il ne s’y connaissait pas tant en chasse.

Spoiler:
 



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

[12/04/2482] - There is no need to have the same blood to have a brother ft. Dag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Autres endroits-