AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les personnages de la S5 (+ Madi) ne sont pas jouables pour le moment (ils seront ajoutés dans les PV lorsqu'on en saura plus sur eux !)
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker
Prochaines soirées CB (18h, heure française) : les autres dates seront dans la prochaine annonce !

Partagez|

I want to talk with you || Penelope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Ulysse Vane


Messages : 31
Date d'inscription : 20/10/2017
Ft : Brett Dalton
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: I want to talk with you || Penelope Mer 13 Déc - 22:00

Lieu du rp : Bureau des labos du Mont Weather
Date du rp : le 18/04 peu de temps avant le repas
Participants : Penelope
Météo : Encore et toujours la lumière artificielle du bunker
But du rp : discussion dans la fratrie
Résumé du rp : (A éditer une fois le sujet terminé. Ca vous permettra de voir si vos persos vous ont laissé faire ce que vous vouliez. Et surtout, ça vous permettra de nous dire ce qui a pu se passer d'important, pour la chrono générale si cela s'avère utile. Ou ça servira simplement aux gens qui peuvent être concernés par votre sujet ! N'hésitez donc pas à nous dire si vous avez dû vous battre, si vous avez eu de la "visite" de la Faune et/ou de la Flore... Bref, on veut tout savoir !)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
I want to talk with you... mots
VANE
Ulysse
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
VANE
Penelope
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pas de sortie pour Ulysse en cette potentiel bonne journée qui se profilait. En effet, il était déjà sorti du bunker avec son unité la veille et une nouvelle expédition n'était pas dans le programme de ce soldat dévoué à la Montagne. Ce jour-là, il serait avant tout occupé de l'entraînement de jeune faisant le souhait de rejoindre le groupe de Promeneurs. Ce nom avait toujours amusé le Vane qui, depuis que lui-même avait eu cette volonté d'en être un, trouvait que c'était un doux euphémisme de leur réel travail. Ils ne sortaient pas simplement pour se promener et explorer la terre était loin d'être une promenade de santé quand on avait conscience des dangers. D'ailleurs, même s'il était un peu dur quand il l'expliquait, Ulysse était toujours strict quand il expliquait cela. Il s'était déjà retrouvé devant des têtes brûlées qui se leurraient sur la réalité alors le jeune homme les avait toujours remis à leur place avant qu'ils ne commettent de regrettables erreurs. Lui-même avait déjà sous-estimé les dangers de la nature et il en avait payé les frais de par une irradiation. Et non, s'exposer à l'atmosphère et aux UV de la terre ne l'avait pas rendu plus bronzé.

Mais en ce jour, il n’y avait aucun danger pour le soldat. Il était bien à l’abri dans le bunker et son seul danger était les idées farfelues – mais aimées – de sa fiancée. D’ailleurs, il n’avait encore pu la voir, en dehors de son entraînement, et il ne pouvait le faire pour l’heure. En effet, le Vane comptait profiter de ce moment pour passer un petit temps avec sa sœur, conscient du lien qu’il y avait entre eux deux. Et puis, un peu de discussion avec elle n’était pas un mal, sachant qu'il était l'un des rares avec qui sa soeur était un peu plus ouverte. Ulysse s'en était toujours voulu de n'avoir rien pu faire ce fameux jours, même si ce n'était en rien sa faute. Il n'aurait pu deviner ce qu'avait dans la tête tous les montagnards, seulement il n'avait pu protéger sa soeur.

Et il savait où trouver Pénélope en cette fin de matinée. Ulysse avait fait exprès d'écourter quelque peu sa session de travail, afin être certain de retrouver sa cadette dans son laboratoire. Ce n'était pas l'endroit qu'il fréquentait le plus, mais le brun savait où se trouvait le bureau de la miss qu'il venait voir. Il était déjà venu au sujet de la particularité de son sang, mais étant plus un homme d'action que de recherche, il n'avait pas suivit au papier près tous les résultats. Le jeune homme avait assez confiance en sa soeur pour savoir que celle-ci le tiendrait au courant en cas de données importantes.

Mais la différence de son sang n'était pas non plus la raison de sa venue. Le Vane était soucieux au sujet de Pénélope et c'était cette inquiétude qui l'avait fait décider d'aller lui parler. Il voyait comment elle pouvait se comportait dans son quotidien et cela ne changeait en rien à ce qu'il connaissait depuis qu'il l'avait retrouvé dans ce couloir. Seulement, c'était son comportement familial qui avait attiré l'attention de l'aîné. Il avait toujours soutenu sa soeur dans ses choix, même quand ceux-ci pouvaient déplaire à la culture du bunker. Mais depuis quelques temps, il s'interrogeait quant à ces choix, face à l'attitude que la jeune femme pouvait avoir face à son épouse. Cependant, Ulysse avait conscience du fait que sa discussion pouvait aborder un sujet fâcheux et il ne voulait pas non plus que sa soeur se referme comme une huître. Il voulait son bien et non la pousser dans des retranchements inutile, ou du moins il n'avait pas encore eut à le faire.

Arrivé devant la porte du bureau de sa sœur, le Vane n’avait pas perdu de temps avant de signaler sa présence d’un simple coup sur la porte avant d’entrer.

« Je peux ? »

Il espérait qu’elle n’était pas des plus occupée afin de pouvoir discuter tranquillement. C’était toujours sympathique ces moments qu’il pouvait passer avec elle.

« Je venais voir comment ça allait, ta matinée a été fructueuse ? »


Dernière édition par Ulysse Vane le Dim 14 Jan - 16:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope Dim 14 Jan - 9:17

❝ tu es mon frère, tu m'appartiens, mon sang, mes veines... ❞I want to talk with youLa journée était épuisante. Tu avais bossé une partie de la nuit, et surtout la journée. Tu n'étais pas de ceux qui s'économisaient au travail, pour une chose aussi triviale que le repos. Tu auras bien le temps de dormir une fois morte, n'est-ce pas ? Surtout, tu avais cette impatience folle de savoir si l'insémination de Costia s'était bien passée, tu ne pouvais pas attendre, bon sang, est-ce qu'il était possible d'être aussi impatiente ? En même temps, c'était ton futur enfant qui t'attendait dans ce corps. Dans cet incubateur. Tu le voulais, tu le désirais ardemment. Tu étais donc dans ton bureau, tapotant le bois lustré de tes ongles parfaitement taillés. Mais l'impatience te gagnait, et tu avais faim. Tu avais déjà sauté plusieurs repas, ne voulant pas non plus te mêler à la populace alors que des choses bien plus importantes requiéraient ton attention la plus immédiate. Mais au bout d'un moment, il te fallait bien te résoudre à obéir à ce que ton corps t'ordonnait de faire. Tu retiras donc ta blouse, te mettant un coup de rouge à lèvre, ton péché mignon, pour commencer à ressembler à un être humain. La crise d'hypoglicémie n'était pas bien loin après tout, tu étais pâle comme un linge... Il fallait avaler quelque chose, de consistant. Bien que tu sois un véritable moineau.

Cependant, tu fus surprise d'entendre toquer à ta porte, et tu lanças un "entrez" un peu brusque. Déjà les résultats ? Certes tu les attendais avec impatience, mais tu étais réaliste... Tu en avais encore pour un moment avant de réellement les obtenir. Un oeuf mettait du temps avant que la fécondation soit effective... Mais tu eus la surprise de voir ton frère, ton sang, entrer, demandant s'il pouvait. Ton coeur fut en fête : tu aimais quand il venait à l'improviste, tu te sentais aimée, surtout depuis que cette Alex créait ce sentiment d'insécurité. Tu avais l'impression de perdre ta place, d'être reléguée au second plan, en somme, d'appartenir au passé.

"S'il y a bien quelqu'un qui peut venir ici sans poser de question, c'est bien toi, Ul. Bonjour, mon frère."

Certains te trouveraient froide, à avoir ces paroles ainsi que ce mince sourire. Mais ces certains ne te connaîtraient en réalité pas du tout. Si tu devais être froide, cassante avec quelqu'un, tu le serais pas vraiment. Ton attitude actuelle était ce que tu pouvais faire de mieux, avec toute la retenue qui te caractérisait, cela équivalait à une enfant sautant partout dans la pièce. Il précisa en tout cas qu'il venait voir comment tu allais - merveilleusement bien à présent qu'il était là - et si ta matinée avait été fructueuse... Tu aimais ces attentions... Même si tu savais qu'il n'était pas là que pour cela. Alors, tu posas ta petite veste sur ton bras, soigneusement, attrapa ton sac, pour ensuite prendre l'un des bras de ton frère, le guidant vers l'extérieur, éteignant les lumières au passage :

"Je vais très bien, tu tombes bien aussi : je vais manger. Enfin ma matinée était pas mal, j'attends des résultats importants... Mais je meurs de faim. Et toi ?"

Le dos bien droit, elle ferma sa porte à clé, testa si elle l'était, pour ensuite passer la sécurité, et déposer un courrier qu'un postier enverrait au bon endroit. Par la suite, elle tira son frère vers la cantine commune du Mont Weather, pas vraiment prête à se sociabiliser, et à risquer de croiser sa femme... Quoique. Elle avait beaucoup de travail en ce moment, qui savait, tu avais peut être une chance qu'elle sèche le repas. Un tête à tête avec Ulysse, ton frère... Tu étais heureuse. Tout ce qu'il te fallait.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ulysse Vane


Messages : 31
Date d'inscription : 20/10/2017
Ft : Brett Dalton
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope Dim 14 Jan - 23:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
I want to talk with you... mots
VANE
Ulysse
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
VANE
Penelope
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bien que Ulysse savait que Pénélope acceptait généralement sa présence, il avait tout de même cherché à ne pas s'incruster dans son espace de travail. La question pour avoir cette autorisation d'entrer pouvait paraître futile face à la relation entre le frère et la sœur, mais c'était une règle qu'il s'efforçait de garder afin de laisser une certaine intimité à sa frangine. La jeune femme était certainement ce qu'il avait de plus précieux, avec Alex, ayant longtemps cru qu'il n'aurait cette chance d'avoir une sœur. Même s'il avait été assez jeune quand elle était née, le jeune homme savait qu'il était difficile pour sa mère de donner la vie. Lui-même n'étant pas réellement son fils d'ailleurs, bien que ce fait n'ai jamais été pris en compte dans la famille. Alors le Vane ne cherchait pas non plus à imposer sa présence, toujours soucieux de l'état de celle sur qui il veillait. On ne pouvait vivre qu'une seule fois et il ne tenait pas à gâcher la sienne en bousillant ce qu'il avait de précieux.

Et c'était sans grand étonnement que la jeune femme avait répondu de manière positive et de cette manière qui était tant la sienne. Certains pouvaient critiquer la manière d'être de Pénélope, Ulysse savait que c'était elle et qu'elle n'avait pas à changer pour les autres. Si quelqu'un ne souhaitait pas qu'elle soit celle qu'elle est, alors il ne méritait tout bonnement pas son attention. Et cette pensée était des plus ironiques alors qu'il venait lui-même lui parler de ce qu'il savait de son attitude avec Sara. Mais même si l'aîné venait évoquer ce sujet, il n'allait certainement pas la pousser à changer. Si changement il devait y avoir, celui-ci devait venir d'elle et non de quelqu'un d'autre. Quand à Grant, il tenait simplement le rôle du frère qui s'inquiétait pour sa cadette.

D'ailleurs, il avait raison de tenir cette inquiétude, alors que la jeune femme affichait une mine qui en disait long. Ulysse n’avait pas besoin de chercher bien loin pour interpréter sa pâleur et il se doutait bien qu’elle avait passé de nombreuses heures à travailler, sans réellement prendre de temps pour elle. En fait, de ce qu’il y avait compris, le travail était le moyen de prendre du temps pour la scientifique qui pouvait se noyer dedans. Tout comme lui pouvait passer des heures à s’entraîner. Les deux avaient eu la chance de pouvoir faire un métier qui semblait fait pour eux et le grand n’allait s’en plaindre.

« Je crois qu’il faudrait, en effet, que tu ailles avaler quelque chose. Tu as jeuné pendant un temps ? »

La question était posée sur le temps de la plaisanterie alors qu’il se demandait si sa sœur avait vraiment cherché à se nourrir ou si elle était restée trop focalisée sur son travail. Il était déjà arrivé qu’il lui apporte un plateau repas dans son bureau afin d’être certains qu’elle n’oubliait pas de se sustenter. Une vraie tête en l’air parfois, mais ce cas de figure pouvait inquiéter le brun qui se débrouillait alors pour assurer les arrières de Penelope.

« Des résultats pour ? »

Et cette fois, c’était la curiosité qui l’avait fait poser la question, alors qu’ils avançaient tous deux en direction de la zone de restauration du Bunker. Tout en marchant, Ulysse ne pouvait s’empêcher d’être fier de ce travail qu’était la Montagne et qui les protégeait du monde extérieur. Il avait horreur des natifs et il aurait aimé qu’il existe une méthode afin de ne plus les utiliser pour survivre. Mais tel était la vie et il devait faire avec.

« Je n’ai pas à me plaindre. Pas de sortie pour aujourd’hui et je me contente de suivre la formation des jeunes. Rien de bien intéressant. »

Ulysse ne comptait pas mettre de vent à Penelope suite à son retour de question et il n’était pas non plus pressé par le temps. Alors il pouvait bien évoquer des banalités avec elle avant de vraiment s’inquiéter de ce qui pouvait, aux premiers abords, ne pas le regarder, mais comme ça touchait à sa sœur, il se sentait concerné.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope Mer 24 Jan - 23:11

❝ tu es mon frère, tu m'appartiens, mon sang, mes veines... ❞I want to talk with youLorsqu’elle entendit son frère lui faire une remarque sur son état, plaisantant même sur un jeun potentiel, elle sourit. En réalité, elle ne ressentait jamais vraiment la faim. Tout au plus une sourde idée qui frappait lorsqu’elle sentait que ça n’allait pas, mais qu’elle pouvait aisément ignorer, car il y avait du travail… Juste une tâche de plus ! Sauf qu’une autre arrivait, et elle passait des heures à travailler. Elle ne se souvenait plus de la dernière fois qu’elle avait été se montrer au reste du monde, juste pour se poser devant une assiette. Alors, autant dissimuler ce fait avec une vérité :

”Je ne sais pas trop, je ne sais même pas quelle heure ni quel jour on est. Mais j’y comptais bien.”

Penelope commença à marcher aux côtés de son frère, tout en rangeant légèrement son sac, qui avait tellement de documents qu’ils débordaient. Sans parler de cette tablette qu’elle trainait partout avec elle, afin de pouvoir travailler, même lorsqu’elle n’était pas au laboratoire. Il allait d’ailleurs bientôt y avoir une période horaire où elle allait devoir prendre en consultation des personnes du bunker… Puisque le projet Hemera ne prenait pas tout son temps, il fallait bien qu’elle fasse des heures de service médical pour la population. Pendant qu’elle attendait des résultats.

”Des résultats pour une très bonne chose… Je t’en parlerai une fois que ce sera clairement défini. Tu verras !”


Elle faisait du mystère Penelope… Mais c’était parce qu’elle espérait cette grossesse tellement fort ! Qu’elle ne voudrait pas annoncer la bonne nouvelle avant qu’elle soit confirmée. Car si au final la grossesse ne prenait pas… Alors ce serait comme si elle avait perdu l’enfant. Elle ne voudrait pas que les gens la regardent d’un air étrange, la jugeant dans ses émotions, ne comprenant pas. Son frère ne pouvait pas comprendre… Il n’avait pas ce désir comme elle, et quand bien même il l’aurait, ce n’aurait pas été compliqué à mettre en oeuvre avec sa Alex. Non, Penelope, jamais elle ne toucherait un homme, jamais de la vie, plutôt mourir. Mais en tout cas la conversation continua, quand Ulysse expliqua qu’il n’y avait pas de sortie, aujourd’hui, ce qui ravit intérieurement sa soeur. Chaque jour que son frère passait en sécurité dans le Bunker, c’était un merveilleux jour.

Ce qui était une hypocrisie en soi lorsqu’on se souvenait qu’à peine plus tôt, Penelope était rentrée sans protection sinon une seringue fragile dans la chambre d’une native qui avait connu une période… Agitée. Mais ne tergiversons pas là dessus, ce n’était qu’un petit détail. D’un autre côté, elle pouvait comprendre pourquoi il ne trouvait pas ça particulièrement intéressant, elle même était ennuyée d’avoir ces stagiaires dans les pattes, pas foutus d’être autonomes et flippant dès lors qu’ils voyaient un organe génital - sans même parler de devoir l’ausculter. Combien de fois elle s’était plainte de son stagiaire, à son frère ? Celui qui lui trainait dans les jambes, qui posait des questions idiotes ? Heureusement qu’il n’était pas là actuellement.


Ce fut en continuant de parler, de choses et d’autres, totalement banales, que Ulysse et Penelope finirent par faire leur apparition au self commun de la Montagne. Certains regards se fixèrent sur elle, la jugeant tout en étant surpris de la voir ici. Oh, eh bien cela devait peut être même faire plus longtemps que ça encore qu’elle n’était pas venue. Et puis Penelope s’en fichait. Fini le petit sourire qu’elle gardait sur ses lèvres avec son frère, elle avait désormais ce masque de femme insupportable que les autres exécraient. Ce visage qu’elle utilisait pour les garder éloignés, bien qu’ils ne s’empêchent pas de faire de commentaires sur sa venue. Elle entendit même une personne critiquer - encore - son mariage. Elle commenta tout simplement à son frère, sans prendre le temps de baisser la voix ou quoi que ce soit d’autre, tandis qu’ils se servaient à table :

”Hum, certaines personnes ont la rancune tenace. Il faudrait peut être, à un moment donné, qu’ils changent de disque. C’est lassant, de radoter à ce point.”

Penelope se servit une assiette digne d’un enfant. Comme d’habitude, elle n’avait pas non plus un énorme appétit, c’était à se demander comment un cerveau pouvait fonctionner avec si peu d’apport.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ulysse Vane


Messages : 31
Date d'inscription : 20/10/2017
Ft : Brett Dalton
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope Lun 12 Fév - 15:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
I want to talk with you... mots
VANE
Ulysse
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
VANE
Penelope
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ces moments avec Penelope étaient toujours quelque peu... spéciale, mais aucunement dans le mauvais sens du terme. Entre les instants où converser avec la scientifique pouvait se révéler un véritable jeu d'esprit, et le caractère de celle-ci, il n'y avait pas de quoi s'ennuyer et c’était une façade que le jeune homme adorait chez sa sœur. Jamais il ne comptait lui demander de changer, sachant qu’elle était ainsi et que le faire pourrait avant tout la blesser. Or, il était hors de question pour le Montagnard de faire du mal à sa sœur. Il pouvait lui évoquer des points qui lui semblaient importants à évoquer, mais après, c’était à elle d’en faire ce qu’elle souhaitait. Ce n’était pas parce qu’il était l’aîné que Ulysse comptait imposer sa vision à la cadette, sans compter qu’en fin de compte, même s’il n’avait jamais agi en tant que tel, il n’était que son demi-frère.

En tout cas, cela ne l’avait guère étonné qu’elle ne sache plus des petites choses anodines tel que la dernière fois qu’elle avait mangé, ou bien même la date et l’heure. C’était digne d’elle d’oublier ce genre de « futilité » quand elle se concentrait sur son travail, car tel était l’image que le Vane avait de sa sœur : une femme assidue dans ce qu’elle faisait et qui pourrait presque se noyer dans son travail. Alors il prenait ça avec amusement, l’éclairant par ailleurs sur l’un des points.

« Et bien chère sœur, nous somme le dix-huit avril de cette même année que nous étions hier. »

Ce n’était aucunement de la moquerie, juste une petite taquinerie dont était capable le gaillard quand il se prétendait d’humeur à en faire. Et ayant décroché de son rôle de Promeneur et formateur, il l’était. Il n’avait pas à garder son sérieux qu’il affichait devant les autres, ou même devant Alex quand il décidait de jouer avec ses nerfs, et il redevenait le simple grand frère qui profitait d’un temps calme avec sa frangine qui était tout à ses yeux.

Et alors qu’elle avait parlé avec mystère d’une attente de résultat, Penelope semblait continuer d’entretenir le secret en ne dévoilant aucune réponse à sa question. Ulysse n’aimait pas forcément prendre son mal en patience, mais l’entretien de ce mystère le rendait nettement plus curieux de savoir. Il ne savait pas forcément ce qu’il se passait en labo, se contentant de ramener les natifs qu’il capturait lors d’expédition. Ce manque de connaissances n’était pas en lien avec un quelconque désaccord, étant, bien au contraire, pour cette politique de la Montagne de se servir d’eux afin de survivre, mais surtout pour ce dégoût qu’il avait de cette population ayant cette possibilité de vivre au-dehors.

N’allant pas chercher à pousser plus loin ses investigations, prenant en compte la volonté de Penelope d’attendre pour révéler quoi que ce soit, il l’accompagnait jusqu’au réfectoire, dans cette habitude qu’ils avaient d’échanger sur des choses futiles ou non. Bien que cela pouvait paraître étonnant, Ulysse savait parfois décrocher avec le travail et aborder bien d’autre sujet. La discussion était naturelle, tout comme elle pouvait l’être entre deux membres d’une même famille. Et, bien que le jeune homme souhaitait se rassurer sur l’état de Penelope, ayant pu voir son comportement familial, il n’avait encore abordé le sujet. Il n’était pas non plus là pour la bassiner avec son point de vue, mais surtout pour profiter de bon temps et d’échanger avec elle.

D’ailleurs, alors qu’ils s’installaient dans le réfectoire, il avait souri à la remarque de sa sœur, comprenant parfaitement ce qu’elle évoquait.

« L’être humain est malheureusement ainsi et les communautés n’aiment pas voir leur culture se bousculer. Tu as créé un véritable tsunami avec ton mariage. »

Mariage que lui-même approuvait. Il avait d’ailleurs été peu surpris lorsqu’il avait appris l’identité de la personne avec qui allait s’unir Penelope à cette époque, ayant rapidement mis en corrélation avec ce qu’il savait. Mais ne voulant éviter de ressasser le passé, il désigna l’assiette de la jeune femme du menton, qui était nettement moins rempli que la sienne. Lui ne s’était certainement pas servi de portion enfantine, prenant aussi des forces pour un autre entraînement durant l’après-midi.

« Tu es sûre que cela te suffira ? Je sais que l’on ne se dépense pas beaucoup dans un bureau, mais tout de même. »

Ulysse avait tendance à un peu trop s’inquiéter quand il s’agissait de sa cadette, mais il était ainsi et ne pouvait réellement changer à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope Jeu 8 Mar - 10:14

❝ tu es mon frère, tu m'appartiens, mon sang, mes veines... ❞I want to talk with youPenelope eut un léger rire lorsque son frère lui apprit la date. Il aimait la taquiner ainsi, c’était sa façon de lui montrer son affection. Penelope elle, n’avait pas vraiment d’humour en réalité. Elle aimait quand tout était dit avec clarté, logique. Dès qu’il y avait du sous texte, et surtout un besoin qu’elle considérait comme assez inutile de se moquer, on la perdait totalement. Non pas qu’elle n’aimait pas ça… Simplement elle trouvait difficile de le faire avec coeur dès lors qu’elle ne comprenait pas où était l’intérêt.

Enfin, quand elle envoya indirectement sur les roses ces personnes qui la jugeaient, elle ne put pas s’empêcher de glousser au commentaire de son frère. Si Penelope devait être honnête avec elle-même, elle devait avouer que le tsunami provoqué par son mariage lui avait… Plu. Elle n’aimait pas les racontards, ces gens qui se mêlaient de sa vie. En revanche, ce qu’elle aimait, c’était le fait de les voir tous enrager, car c’étaient ce qu’ils faisaient, ils enrageaient. Elle adorait les voir si enragés, si jaloux pour certains. Car elle vivait, à leurs yeux, une histoire d’amour si grande que même les préjugés ne l’arrêtait pas. Eux, qu’est-ce qu’ils étaient sinon des êtres frustrés, englués dans des vies futiles, parfois même inutile à la bonne marche du Mont Weather ? Alors, oui, elle avait gloussé.

Une fois installés, avec une assiette face à eux, Penelope avait à peine commencé à piquer sa fourchette dans la nourriture qui, il fallait le dire, ne lui disait pas grand chose, quand son grand frère se montra concerné. Evidemment, c’était un bon grand frère, un excellent. Qui s’inquiétait pour sa petite soeur qui n’avait pas son indice de masse corporelle dans la norme. Voire même était-elle littéralement maladive. Mais les médecins étaient les pires patients, n’est-ce pas ? Alors, du bout des lèvres, Penelope déclara simplement :

”Tu me connais. Petit estomac.”

Il était ainsi, difficile à changer. Après tout, là où les parents Vane pouvaient manquer à l’appel, il y avait cet homme là, qui partageait son patrimoine génétique, et lui vouait cet amour inconditionnel qu’elle ne comprenait pas, mais qu’elle partageait pourtant. Penelope s’était toujours demandé pourquoi la nature avait voulu qu’on aime ses parents, malgré eux. Elle s’était toujours demandé pourquoi on n’avait pas spécialement le choix, de se dire “cette personne est une personne qui me convient, alors je l’aime”.

Heureusement, Ulysse, c’était l’homme parfait. Peut-être était-ce une pensée dûe à cet amour inconditionnel qu’elle ressentait, peut-être était-ce la vérité objective. Dans tous les cas… C’était cet amour qu’elle éprouvait qui l’empêchait de le questionner brutalement sur la raison pour laquelle il était venu la voir. Car elle savait comment il fonctionnait, il attendait le bon moment pour demander quelque chose de bien précis. Par contre, elle ignorait quoi. Alors…

”Je suppose que tu voulais me parler de quelque chose de bien précis, Ulysse, n’est-ce pas ?...”

Penelope avait usé d’un ton assez doux, tandis qu’elle tripotait sa nourriture du bout de la fourchette. C’était ainsi qu’elle maintenait l’illusion qu’elle mangeait, alors qu’en réalité, elle ne faisait que picorer.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ulysse Vane


Messages : 31
Date d'inscription : 20/10/2017
Ft : Brett Dalton
Crédits : (c) Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope Sam 17 Mar - 19:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
I want to talk with you... mots
VANE
Ulysse
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
VANE
Penelope
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Penelope n’était pas l’une des personne la plus simple à comprendre, mais elle n’était qu’un demi-mystère pour son frère. Il ne pouvait pas prétendre tout connaître d’elle, mais suffisamment pour savoir comment agir tout en restant fidèle à lui-même. Les deux n’étaient pas jumeaux, n’ayant même pas la même mère, mais Ulysse n’avait pas besoin de ce lien spécial pour s’occuper de sa cadette. Leur différence parentale n’était pas un frein, et même si sa génétique en disait autre chose, il était, à ses propres yeux, le fils des mêmes parents que Penelope. Alors même s’il n’avait caché sa surprise à l’époque du mariage de la scientifique qui bravait les idées reçues de la montagne, il avait accepté ce choix et soutenait sa sœur. Il n’était pas rare que les autres se retournent, les habitants du Mont Weather n’acceptant pas forcément les relations homosexuelles, mais lui avait fait le choix d’accepter, ne voulant que le bien de sa sœur.

Et pourtant, c’était pour parler de sa vie de famille que Ulysse avait voulu passer le repas avec sa sœur. Il ne voulait l’enfoncer en rien, mais il craignait qu’elle ne soit vraiment heureuse et espérait pouvoir l’aider. Aux yeux du Vane, Penelope était bien trop précieuse et il aimait s’assurer de lui-même que tout se passait bien et c’était pour ça qu’il n’avait pas hésité à faire une remarque sur l’appétit de la scientifique. Il ne la critiquait en rien, faisait une simple observation, et ne fut qu’à peine surpris de la réponse. Penelope avait raison, il ne l’avait jamais vu manger plus que de raison et se débrouillait très bien pour le faire oublier aux autres. Cependant, il ne comptait la forcer alors qu’elle considérait qu’elle n’avait pas besoin de plus chacun était le mieux placé pour savoir ce dont son propre corps avait besoin et les autres n’avaient à intervenir pour imposer leur propre volonté. Après tout, l’être humain n’était-il pas doté d’un libre-arbitre ?

Et la question de Penelope tira un sourire à son frère. Tout comme il la connaissait, elle le connaissait aussi et savait comment cerner Ulysse. Et cette fois-ci, elle avait visé juste. Seulement, l’aîné n’était pas à craindre de se faire cerner, cherchant nullement à cacher quelque chose. Alors qu’il prenait ses aises sur sa chaise, profitant de cette pause avant de devoir retourner à l’entraînement, il profita un instant de son repas avant de répondre.

« Je venais prendre de tes nouvelles et voir comment tu allais. Sara va bien ? »

Car quand il prenait des nouvelles de sa sœur, il n’oubliait pas non plus la femme de celle-ci qui faisait désormais partie de leur famille. Et, comme il n’accusait en rien sa cadette, ne lui reprochant pas son attitude allant avec son caractère, Ulysse ne faisait que s’interrogeait sur leur bien-être. L’attention d’un frère en soit. Mais d’un autre côté, il espérait que la question n’allait pas déranger Penelope, connaissant aussi l’attitude réservé de la miss.

« Et tu es libre de ne pas me répondre si tu le souhaites. Tu sais que je ne suis pas celui qui irait te forcer à quoi que ce soit. »

Un regard complice, et toujours bienveillant sur la scientifique. Ulysse appréciait vraiment ces moments avec elle où il ne pensait ni au travail, ni à ce qu’était devenu le monde actuellement. Même si le dehors était hostile, ici, il n’y avait aucune animosité entre les deux porteurs du nom Vane. Ou alors l’aîné n’était pas au courant de cela.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope Mer 28 Mar - 12:16

❝ tu es mon frère, tu m'appartiens, mon sang, mes veines... ❞I want to talk with youPenelope avait bien raison de demander à Ulysse la raison pour laquelle il était venu, simplement, pour l’accompagner manger. Ce n’était pas qu’elle se méfiait, simplement, elle le connaissait bien. Leur sourire complice à la suite de la question en était bien la preuve. Il était le seul chez qui elle acceptait qu’il s’introduise dans sa vie, voire même elle lui demandait parfois des conseils, lorsqu’il était difficile pour elle de résoudre un problème d’ordre, disons, social. Comme cette fois où elle ignorait quoi faire face à certains regards insistants d’un collègue, qui la mettait sérieusement mal à l’aise. Des regards qui semblaient puer l’envie de la toucher, et cela l’avait particulièrement révulsée. Quelle idée ! Au moins n’avait-il jamais posé la main sur elle, même à présent qu’il était toujours dans le coin… Mais il baissait les yeux.

Pour revenir à Ulysse, finalement, il venait surtout aux nouvelles, savoir comment Penelope allait… Et Sara aussi. Elle grimaça… C’était compliqué. Ce mariage était compliqué. Elle l’avait voulu évidemment, mais pas forcément par amour. En fait, Penelope se demandait si elle était capable d’amour. En dehors de sa famille, de son frère surtout, évidemment. Elle avait parfois l’impression que ça ne tournait pas rond chez elle, puis elle évacuait cette pensée bien loin, pensant qu’elle était comme cela, que la vie avait fait qu’elle ne changerait certainement pas.

Mais si elle grimaça légèrement, cela passa ensuite en sourire. Il était touchant, prévenant, Ulysse. C’était réellement l’homme parfait… Il lui laissait toujours le choix, de répondre, de l’envoyer chier. Elle le savait bien qu’il ne la forcerait jamais. Alors, pour montrer sa gratitude, Penelope posa une main sur l’épaule de son frère, qui savait bien à quel point c’était important, ce contact, pour qu’elle l’initie. Il était au courant de son aversion pour le contact, et surtout de ce privilège que c’était. De la marque d’amour que cela représentait. Alors, après avoir retiré sa main, Penelope répondit simplement :

« Je n’ai pas l’impression que ça aille mal. De mon côté comme du côté de Sara… Enfin, j’imagine. Elle t’en a touché deux mots ? »

Elle but de l’eau en même temps qu’elle posa la question. Cela pouvait paraître innocent, mais elle s’intéressait réellement à la réponse. C’était une chose que son frère demande des nouvelles, ç’en était une autre s’il avait une idée derrière la tête, si quelqu’un s’était plaint d’elle. Elle n’accordait pas non plus une importance vitale aux apparences, cependant il ne fallait pas pousser non plus. Et si elle comprenait que Sara s’était plainte à Ulysse… Sa femme allait certainement entendre parler de la montagne. D’ailleurs, tout en buvant puis reprenant ses couverts pour manger, elle gardait son frère à l’œil, afin de décrypter ses traits, des fois qu’il voudrait garder secret le fait que Sara ait parlé. Elle avait confiance en lui, simplement il pouvait parfois être d’une loyauté presque… Affligeante. Comme envers cette Alex que Penelope ne pouvait pas se voir. Cette femme qui allait lui voler son frère, l’emmener loin d’elle…
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: I want to talk with you || Penelope

Revenir en haut Aller en bas

I want to talk with you || Penelope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Mont Weather :: Précédemment au Mont Weather ...-