AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les personnages de la S5 (+ Madi) ne sont pas jouables pour le moment (ils seront ajoutés dans les PV lorsqu'on en saura plus sur eux !)
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Hemerians et Arkers ! Essayez de les privilégier
Les habitants du Mont Weather sont jouables ! Ils offrent quelques Tcs bonus à la validation, n'hésitez pas à peupler le bunker
Prochaines soirées CB (18h, heure française) : les autres dates seront dans la prochaine annonce !

Partagez|

Now don't even try to deny (eliza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Eliza Johnson


Messages : 1115
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Vanka (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Now don't even try to deny (eliza) Dim 21 Jan - 13:23



Now don't even
try to deny
Varian | Eliza
Eliza n'était pas douée pour les relations sociales. Et apparemment, Varian était également de son point de vue. Après tout, elle n'avait jamais vraiment eu d'amis. Elle n'était pas douée que ce soit pour rassurer ou pour discuter. Les seules discussions qu'elle avait s'étaient celles qui étaient en lien avec un mauvais souvenir. La preuve, elle faillit changer de sujet pour parler du soucis qu'il y avait eu quelques jours auparavant avec les esclaves d'Azgeda. Finalement, elle fut moins stupide qu'elle en avait l'air et ne s'engagea pas sur cette pente dangereuse.

« Oh bah tu veux pas que je chante aussi ? Histoire de rassurer madame ? »
« Si ça peut te permettre de paraître moins con, alors je suis toute ouïe. »

Étonnamment, elle parla d'un ton ironique et loin du sarcasme habituel. On voyait qu'elle cherchait plus à faire retomber la lourde atmosphère qu'autre chose. Mais très rapidement un bruit la ramena à la réalité. Inconsciemment, elle tourna son visage vers la source du bruit en sachant pertinemment qu'elle ne verrait rien. Sans trop avoir besoin d'aide avec sa jambe, elle accéléra la cadence jusqu'à ce que Varian ne la fasse passer devant. Elle voulut rajouter un "quelle charmante idée. Comme ça, en cas de problème, tu seras mort en premier", mais elle doutait que cet humour noir le fasse rire.

En revanche, lui, s'adonna à un autre sens d'humour et d'enfantillage car très vite, elle sentit un pincement sur... son postérieur? D'un geste de pure surprise, elle poussa une exclamation et se stoppa net, avant que Varian ne se heurte à elle.

« Pour quelqu'un qui n'aime pas le contact avec les autres, je te trouve bien gonflé d'un coup. »

Il ne la voyait pas dans le noir, mais si l'on prêtait plus ample attention, où pouvait presque discerner son sourire à travers ses mots. A vrai dire, ça aurait été dans un tout autre contexte, sans doute l'aurait-elle giflé et mit à terre. Mais actuellement, elle comprit à travers son "euh..." qu'il avait seulement visé le mauvais endroit. Du moins elle l'espérait vu qu'elle venait de lui parler d'une voix avec une légère pointe d'ironie.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 454
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : VOCIVUS (avatar) astra (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Now don't even try to deny (eliza) Lun 22 Jan - 22:12


Eliza & Varian
Alors adieu à ces jours malheureux
Maintenant je sais ce que je veux
C'est la chance, peut-être me verras-tu changer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il se mangea Eliza en pleine face avant de reculer d'un pas, terriblement gêné par la situation. Évidement qu'elle s'était stoppé net après son geste, lui aurait fait la même en plus de la tarter de manière magistrale. Ou de l'engueuler. Ou les deux à la fois. Curieusement – et peut-être parce qu'elle avait compris que le geste n'était pas tant intentionnel que ça – elle n'eut pas de réactions similaires.

« J'ai pas fais exprès. »

C'est l'excuse des imbéciles lui avait si souvent dit son beau-père. Victor n'avait jamais aimé cette parade et en y réfléchissant bien, il était bien vrai qu'elle mettait de mauvais poil tous les parents.

« Je visais les hanches. »

C'est ça Varian, enfonce toi tient. Brave garçon qui se sent obligé de se justifier pour à peu près tout ce qu'il fait. Tu aurait pu t'en tenir à ton excuse d'imbéciles va !

« Eeet je t'interdis de rire, ou de sourire bêtement parce que j'ai beau pas te voir, je le sens d'ici.  Aller, on avance la vieille. »

Il avait l'impression de parler à une camarade de collège (quoi que, non, il n'avait jamais vraiment parlé familièrement ou avec amusement à la plus part de ses camarades, les estimant moins bien que lui), sans doute pour lui faire oublier sa propre peur. Et voilà, tu lui cause comme à une pote parce qu'en vrai, tu te fais dessus. C'est un peu pathétique. Ne baisse pas ta garde, n'oublie pas qui elle est vraiment. Une fouineuse qui a foutu ta vie en l'air. Tu sais, la vie que tu chérissais tant là-haut...

« Mmh, tout à l'heure tu parlais d'une odeur non ? »

Maintenant je la sens. En fait ça fais bien cinq minutes qu'on marche et que je me retiens de faire un commentaire là dessus, pensa t-il. Il sentait aussi son nez le picoter et sa tête tambouriner un peu trop fort. À vrai dire, il ne se sentait pas vraiment bien dans l'immédiat. Être dans le noir complet n'était plus seulement sa seule préoccupation. Il y avait autre chose, mais il était tout simplement incapable de mettre le doigt dessus. Il sentait très clairement quelque chose monter en lui et la coupa dans ce qu'elle était en train de dire (si toutefois elle s'était remise à parler pour lui répondre, il n'était pas vraiment sûr de ce détail).

« Eliza ? » Il se cramponna à ses épaules. « Ne me quitte pas ! »

Tu n'en avais pas vraiment conscience, mais tu perdais un peu les pédales là... Pour toi tout était normal sauf que non, les odeurs que tu avais capté tout à l'heure n'était pas anodine, et sans doute s'agissait-il de gaz toxiques contenus dans les sous-terrains. Tu paniquais complètement, lui demandant de te guider dans le noir et d'autre choses complètement ahurissantes venant de toi. Le tout cramponné à ses épaules comme un gamin apeuré en manque de repères. Et toi qui pensais avoir touché le fond...


- code by lilie -
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 1115
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Vanka (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Now don't even try to deny (eliza) Mar 23 Jan - 8:58



Now don't even
try to deny
Varian | Eliza
Eliza ne put contenir son rire en l'entendant balancer ses arguments. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas ri aussi sincèrement pour une telle bêtise, mais cela faisait du bien, il fallait l'avouer. Et, étrangement, Varian parut presque social durant un bref instant.

« J'espère que ce n'est pas la méthode que tu utilisais sur l'Arche pour ramener des filles dans ton lit, ce n'est pas terrible, tout de même. »

Un doux rire mélodieux franchit le cap de ses lèvres alors qu'il la traita de vieille et lui dit d'avancer. C'était sans doute le meilleur souvenir qu'elle avait pu partager avec Varian. Ce qui était totalement futile et stupide, en soit. Mais après tout, quand ils se rencontraient, ils finissaient toujours avec leur vie mise en danger. Jamais ils n'eurent le temps de sympathiser, pas même sur l'Arche où ils se rencontraient seulement pour des échanges illégaux. Malgré tout, cela lui donnait envie de se savoir ce qui se cachait sous la façade sérieux et froide de ce jeune Standall. Mais pour l'instant, ce fut un tout autre sujet de conversation qui lui vint en tête.

« Dis-moi, as-tu vu la na... »

Elle allait le questionner sur l'arrivée d'une navette de l'Arche, il y a quelques jours, et qui concernait -en partie- la raison de sa venue à Azgeda aujourd'hui. Elle voulait savoir si des personnes avaient été capturées pour devenir des esclaves et si, parmi le lot, se trouvait un de ses parents. Puis, elle se rendrait au point d'atterrissage si la réponse est négative.

Malheureusement, elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il plaqua ses deux mains sur ses épaules et lui demanda de ne pas le quitter. Eliza s'apprêta à riposter, pensant à une blague de mauvais goût, en lui disant qu'elle croyait que le contact humain n'était pas son fort. Puis, finalement, elle lut l'inquiétude dans sa voix et plissa des sourcils, commençant à devenir stressée. Ses battements de coeur s'accélérèrent légèrement et il devait sans doute le sentir près de son cou. Elle tourna son visage vers lui et se mit à parler.

« Qu'est-ce qu'il y a ? Varian, je te préviens que si c'est une de tes blagues de mauvais goût ça ne.... »

Elle fut de nouveau interrompue, mais cette fois-ci par un bruit derrière eux qui semblait être plus proche que les fois précédentes. Et la panique l'envahit totalement. Elle empoigna rapidement l'avant-bras de Varian, trouvant cela plus simple pour avancer et se mit à accélérer, voire même à trottiner. Quelque chose était en train de se produire. Et elle sentait l'odeur de la malchance d'ici.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 454
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : VOCIVUS (avatar) astra (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Now don't even try to deny (eliza) Dim 28 Jan - 22:36


Eliza & Varian
Alors adieu à ces jours malheureux
Maintenant je sais ce que je veux
C'est la chance, peut-être me verras-tu changer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Varian se fustigea intérieurement. Quelle était la chance qu'il pince la mauvaise partie de l'anatomie d'Eliza à la place des hanches ? Côté proportions entre eux deux, absolument aucune… Mais le destin avait décidément choisi de lui jouer plus d'un tour aujourd'hui. Enfin à présent, il était passé à autre chose, tout à cette odeur étrange et angoissante qui lui narguait les narines. Il se passa une main sur le visage dans l'espoir de chasser l'impression de lourdeur qui lui avait envahi la tête, sans savoir que tout ça était causé par quelque chose qu'il ne pourrait pas contrer. Si cette mine était totalement à l'abandon, c'était soit parce qu'elle était complètement épuisée, soit parce qu'un problème s'était présenté lors de son utilisation… Mais le gaz qui s'élevait autour d'eux était parfaitement invisible et modifiait sa perception des choses sans qu'il en ait conscience.

Il coupa Eliza dans une de ses éternelles questions en s'agrippant à elle, l'angoisse lui serrant le ventre. Le noir, c'était insondable, des tonnes de choses pouvaient en jaillir sans qu'ils aient le temps de réagir, sans qu'il puisse faire quoi que ce soit. Même prendre la fuite serait compliqué s'il ne pouvait pas voir où il allait… Alors oui, maintenant même la présence de la jeune fille pouvait le rassurer. Serrant les frêles épaules de sa camarades dans ses mains, il lut l'inquiétude sur son visage et s'apprêtait à ajouter quelque chose (genre bouge ton cul Eliza, on se casse d'ici le plus vite possible !) quand un bruit résonna dans l'obscurité juste derrière eux. Varian fit un bond en avant. La peur panique qui était montée lentement en lui au cours des dernières minutes explosa littéralement. Il bouscula Eliza devant lui, lui piétinant à moitié les talons.

« Avance ! »

Ce n'était pas un ordre donné sur un ton extrêmement sympa mais elle n'avait qu'à bouger son cul, l'autre naine. Pris dans sa course (elle trottinait vraiment ? Avec Dieu seul savait quoi dans l'ombre, juste derrière eux ?), il la bouscula et enfin…

« La sortie… ! »

Il courut plus vite, puisant dans des réserves d'énergie qu'il pensait ne même pas avoir. Dehors, à l'air libre, il serait en sécurité. Dehors Varian, tu pourrai aller où tu veux. Quelques mètres puis… L'esclave émergea dehors, à bout de souffle. Ils en étaient finalement sortis, après bien trop de mésaventures. C'était chaque fois pareil : il croisait Eliza et tout tournait mal. Elle était le dénominateur commun pour tous ses mauvais jours ces derniers temps. Tout en reprenant son souffle, il jeta un regard agacé à Eliza.

« T'es une véritable calamité, toi hein... »

Il l'ignorait mais les effets du gaz de la mine commençaient à s'atténuer maintenant qu'il était sorti à l'air libre et tout désir de se coller à son ancienne cliente avait disparu. Les résidus d'angoisse passèrent dans ses paroles à la jeune fille. Mais t'étais au moins sorti de cette satanée mine et ça, ça n'avait pas de prix.


- code by lilie -
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eliza Johnson


Messages : 1115
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Vanka (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Now don't even try to deny (eliza) Lun 29 Jan - 20:29



Now don't even
try to deny
Varian | Eliza
Le gaz invisible, mais pourtant pas inodore, commençait à faire tourner la tête de la jolie brune. Si bien qu'elle ne marchait déjà plus si droit qu'au départ. On aurait dit qu'elle avait un peu trop poussé sur l'alcool. Et en plus, elle rigolait pour un rien. Si elle avait été dans son état normal, sans doute n'aurait-elle pas réfléchi au pincement mal placé de Varian et qu'elle l'aurait directement frappé. Un bon coup bien placé. Or, là, elle avait ri. De bon coeur. Comme elle n'avait jamais ri depuis bien longtemps. Et comme jamais en la compagnie de Varian. Cela faisait tout drôle. Et puis, en fin de compte, il était intéressant comme garçon. Et si elle apprenait à connaître ce qui pouvait bien se cacher sous ce visage sévère ? Quelle était son histoire ?

Heureusement, Varian trouva la sortie. Une sortie qui allait enfin lui rendre des pensées claires et lucides. Mais Eliza n'eut ni la force, ni la rapidité de son partenaire de mésaventure assigné. De plus, la douleur de sa jambe avait passé avec ce gaz, mais l'empêchait tout de même de faire des choses qu'elle ne pouvait faire dans son état. Elle arriva plusieurs secondes après lui et prit une bonne bouffée d'air. On aurait dit sa première respiration, comme un nouveau-né. Ou bien plus comme une respiration d'une personne qui revenait d'un arrêt respiratoire. Elle fut bruyante. Comme-ci de la poussière lui bouchait la gorge. Sans doute y en avait-il un peu. Après tout, si elle avait pu voir son visage comme Varian pouvait le faire, elle aurait sans doute retiré toutes la boue et les saletés qui avaient pu se coller sur ses joues ou son front. Son pantalon était déchiré, laissant entrevoir sa plaie qui commençait à arrêter de saigner, mais qui faisait tout de même peur à voir. Pour une fois, ce fut Varian qui s'en sortit le mieux. Il n'avait pas grand chose. Mise à part l'humiliation qu'il s'était fait auto-subir par son geste qui était censé atteindre les hanches.

S'adossant contre la paroi, elle reprit doucement ses idées avant d'entendre le Camelotien reprendre la parole. Elle ne savait pas trop si elle devait se braquer ou non. Elle ne percevait pas le degré d'amertume dans sa voix. Encore un peu étourdie, sans doute. Alors, elle se contenta de répondre de la manière la plus "Eliza Johnson" possible: en lançant un pic.

« Une calamité ? Qui te dit qu'il ne s'agirait pas plutôt de toi ? Nous sommes deux dans l'équation. »

Elle observa derrière lui, un garçon de dos, assis sur le sol, à attendre avec ennui. Elle fronça les sourcils, avant de comprendre enfin de qui il s'agissait. Son regard se reporta de nouveau sur Varian avant qu'elle ne mette un point de clôture à cette rencontre.

« On dirait que tu es attendu. »

Elle désigna d'un signe de tête le concerné et recula de deux pas, prête à partir. Après tout, ils n'étaient ni du genre à se saluer, ni du genre à se serrer dans les bras lorsque leurs chemins se séparent. Et de toute manière, elle ne s'attendait pas à une grande réaction de sa part. Sans doute, si elle n'était pas en si mauvais état, elle se serait pris un coup bien mérité pour cette mésaventure. Et Varian, tout comme elle, avait des réactions plutôt étranges quand il s'y mettait.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Varian Standall


Messages : 454
Date d'inscription : 30/05/2017
Ft : Bill Skarsgard
Crédits : VOCIVUS (avatar) astra (signature)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Now don't even try to deny (eliza) Lun 29 Jan - 20:55


Eliza & Varian
Alors adieu à ces jours malheureux
Maintenant je sais ce que je veux
C'est la chance, peut-être me verras-tu changer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


De l'air. De l'air ! Et de la lumière, c'était surtout ça le plus important. Une lumière qui lui avait cruellement manqué. Reprenant son souffle, il se permit quelques secondes de répit. Bla bla ba, dans son dos Eliza disait quelque chose, mais sa tête bourdonnait encore. Plus trop, mais encore. Bon sang, il avait pété un boulon. Et cela resterait entre elle, et lui. Si possible. Quoi que, au pire, personne ne la prendrait au sérieux et inversement.

« Attendu ? »

Il se retourna pour suivre son regard et le vit là, assit, de dos. Bon sang tu m'avais attendu... Ari, tu sais que tu étais vraiment bête parfois ? Il aurait été préférable pour toi que tu rentres, ici il aurait pu t'arriver des choses... bref. Tu as peut-être même croisé ceux qui nous ont mis dans cet état. Le gamin s'était alors retourné, comme si l'insulter mentalement l'avait fait sortir de ses pensées. Un immense sourire s'afficha alors sur son visage trempé (il avait pleuré ? Vraiment?) et il s'élança vers son esclave, l'air un peu trop enjoué pour un gamin qui avait attendu des plombes tout seul dehors.

« Varian ! »

D'abord, il ne vit pas Eliza. Varian le réceptionna du mieux qu'il pu dans ses bras (il ne comptait plus le nombre de fois où il avait eut envie de se décaler d'un pas pour qu'il se ramasse la tête la première) retenant un gémissement de douleur quand sa tête heurta la sienne sans la moindre douceur. Et Ari éclata en sanglot. En plus de ne pas être fini, ce gamin était pleurnichard. Tu te souviens de la première fois où tu l'as vu ? Il avait dix ans à l'époque. Il était encore plus petit, plus con, et pire que ça. Il alignait trois mots avec difficulté et tu t'étais tout de suite dis que tu avais à faire à un gros cas. En fin de compte, des trois marmots, il était le plus gentil avec toi.

« Je m'excuse pour le retard. Et je n'ai pas... réussi à trouver ton lapin. »
« Buuuuh... »

Il continuait à pleurer et Varian lança un regard à la fois plein d'agacement et plein de détresse à Eliza qui ne devait pas trop comprendre l'histoire du lapin. En soi, elle ne ratait pas grand chose, c'était le caprice d'un enfant, point barre. Aller, arrête de chouiner 'spèce d'enfant inutile...

« Nous y allons, d'accord ? »
« C'qui elle ? »
« Personne, on y va. »

Ari avait enfin capté la présence d'Eliza (il lui avait fallu du temps, mais c'était la preuve que son cerveau fonctionnait toujours encore un peu) et Varian se retourna une dernière fois vers, son maître toujours suspendu au cou. Pas de mot d’au revoir, ni d'adieu poignant, de toute façon, il n'en avait pas envie et avec sa grande chance, il la recroiserait sans doute la semaine prochaine. Juste un signe de la main, ni agressif, ni amical, ni rien du tout, sans grand signification mais c'était toujours ça.

« Je vais dire à maman que tu as vu une fille. »
« Et moi je dirais à maman que tu as pleuré dans le noir. C'est pas digne d'un guerrier tout ça... »
« Je dirais pas à maman... »
« Alors je dirais rien non plus. »

Tu étais peut-être le seul avec qui je pouvais me permettre d'être comme ça. C'était les seuls moments qui me rappelait ce que j'étais là haut. Toujours à tout discuter. Avec toi c'était facile et j'avais presque toujours le dernier mots quand tu étais dans tes bons jours. Je n'avais pas besoin que tu ailles en toucher un mot à maman. Je n'avais pas envie d'être interrogé sur qui était cette fille et ce que je trafiquais avec elle alors que toi, tu attendais tout seul dans ton coin.


- code by lilie -
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Now don't even try to deny (eliza)

Revenir en haut Aller en bas

Now don't even try to deny (eliza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Frontières de Trikru :: Azgedakru (Ice Nation, La Nation des Glaces) :: Précédemment à Azgeda ...-