AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV Let it snow + Arthur&Clarke 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook Let it snow + Arthur&Clarke 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) Let it snow + Arthur&Clarke 3207243747
-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez|

Let it snow + Arthur&Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Arthur Lance
❝ Survivant ❞
Arthur Lance



Messages :
43
Date d'inscription :
06/10/2019
Ft :
Chandler Riggs
Crédits :
Avatar [Swan]
Gifs [Capgifs, tumblr]
Let it snow + Arthur&Clarke Vide
MessageSujet: Let it snow + Arthur&Clarke Let it snow + Arthur&Clarke EmptyDim 13 Oct - 10:53

Résumé du RP:
 

Le corps encore fébrile après des semaines et des semaines passés allongés dans un lit au Mont Weather et de lourds traitements, Arthur pouvait enfin quitter sa chambre. A croire que pouvoir quitter le Bunker avait aidé à son rétablissement puisque dès le lendemain il avait repris ses esprits. Il n’était pas totalement guéri ni vraiment tiré d’affaire, mais il avait obtenu l’autorisation de se balader un peu. Le docteur Gryffin avait cependant été clair, elle ne voulait pas que le jeune garçon s’expose pour l’instant trop longtemps, son système immunitaire encore en reconstruction ne le protégerait pas des risques infectieux pour le moment. Mais le jeune garçon n’en pouvait plus d’être confiné dans cette pièce ou dans n’importe quelle pièce. Il savait que c’était pour son bien, mais il avait besoin juste pour l’espace de quelques minutes, un petit quart d’heure même de prendre l’air. De sortir, de profiter de la neige. C’était bizarre, mais Arthur y voyait une symbolique. Lors de son arrivée sur Terre il neigeait et l’adolescent voyait ce jour comme celui de sa nouvelle vie, de sa vraie vie. Et là il neigeait à nouveau quand enfin il semblait reprendre le dessus sur la maladie.  De s’évader un peu et d’oublier qu’encore une fois, la vie se jouait de lui. Dans un sens pourtant c’est cette maladie qui l’avait protégé au Mont Weather. Ses globules blancs défectueux l’éliminaient des listes de candidats potentiels aux expériences bien qu’il n’en ait pas vraiment conscience. Il ne voyait qu’une chose, il n’était pas guéri et il ne le serait sans doute jamais. Trouvé une personne compatible à un don de moelle osseuse relevait du miracle, surtout en l’absence de membre d’une même famille. Il allait juste devoir faire attention, être suivi. Pour combien de temps ? Les chimiothérapies allaient fonctionner. Arthur s’en tirait bien, il avait conservé ses cheveux. Personne n’avait d’explication, bien que les médecins du Mont-Weather avait émis l’hypothèse que le peuple du ciel soit plus résistant aux effets secondaires de ce genre de traitement. Une chance sans doute, tout dépend du point de vue. Actuellement, il était sous la protection de Clarke et indirectement sous celle directe de sa mère. Mais les ressources allaient se faire rare et Arthur ne se donnait pas longtemps avant que quelqu’un ne vienne jeter un coup d’œil aux registres de l’infirmerie et ne déclare que les règles allaient s’appliquer comme sur l’Arche. Dans son malheur, le jeune délinquant avait une autre chance, une fois un traitement effectué, il disposait d’un grand délai avant que la maladie ne se remanifeste, bien qu’il espère intérieurement sans y croire, trouver un donneur. Un donneur acceptant d’effectuer cette greffe pour sauver un ancien waldenite.

Réalisant qu’il se perdait dans ses pensées sur un avenir aussi incertain qu’il peut être lointain, Arthur se ressaisissait. Il attendait Clarke avec impatience, c’est elle qui lui avait promis de l’accompagner faire un tour, à condition qu’il rentre sans discuter quand elle le déciderait. Arthur, toujours de nature conciliante n’avait pu qu’accepter. Même sans cette condition mise en place, le jeune garçon n’aurait de toute façon pas fait d’histoire. Il se fiait au jugement de Clarke et ne remettait jamais en doute sa parole. Elle l’avait bien trop soutenu pour ça. Depuis son arrivée sur Terre où elle ne l’avait pas pris de haut mais considérée comme un égal, en passant par le Mont Weather où elle avait passé des heures à son chevet. Personne n’avait jamais fait autant pour lui que Clarke en cinq mois. Elle était devenue d’abord un mentor pour elle, puis une véritable amie pour finir par devenir une figure maternelle. Elle n’avait que cinq ans de plus que lui pourtant, mais Arthur la voyait plus comme une mère que comme une sœur. Il lui avait déjà dit et même s’il ne l’exprimait pas mot pour mot, il le pensait toujours. Clarke, il la suivrait jusqu’au bout de cette terre si elle le lui demandait.

Ses muscles atrophiés reprenaient peu à peu du tonus à mesure que le garçon se forçait à se lever de son lit pour traverser la pièce. Bien trop impatient, il forçait un peu son rétablissement sans pour autant mettre sa rémission en danger. Néanmoins, il ressentait encore des difficultés à se déplacer seul ou à effectuer des gestes quotidiens, après tout, il ne rebougeait que depuis quelques jours. Il était malgré tout, hors de question pour lui de devenir une gêne pour le groupe. Ainsi il mettait un point d’honneur à se débrouiller seul, notamment lorsqu’il fallait s’habiller ou manger. C’est justement ce qui lui posait problèmes actuellement. Arthur avait bataillé une dizaine de minutes pour réussir à enfin enfiler son pantalon et le fermer. Une fois chose faite, il expirait bruyamment, fier d’avoir réussi ce qu’il savait pourtant faire depuis ses trois ans. Il ne lui restait plus qu’à mettre son haut, ce qui aurait dû être un peu plus simple, s’il ne l’avait pas laissé sur la chaise du bureau, après avoir décidé qu’il serait plus simple de passer ses jambes, assis sur son lit. Il n’abandonnait pourtant pas et c’est en prenant appui contre le mur qu’il s’était relevé difficilement. Une fois debout ça allait, il avait juste rapidement des fatigues mais il ne menaçait pas de s’écrouler. C’était une simple question de temps et de pratique quotidienne. Alors qu’il se déplaçait tout en gardant appui sur ce même mur, Arthur vit la porte de sa chambre s’ouvrir sur une Clarke, qui allait sans doute lui reprocher de ne pas l’avoir attendu. Elle l’aurait laissé faire seul mais elle aimait être là pour s’assurer qu’il ne chute pas et que tout se passe bien. Il la connaissait assez pour le savoir maintenant. Cinq mois passés ensemble… Il la connaissait. Tout comme il connaissait ce sourire sincère qu’elle lui adressait, mais qui dissimulait un regard bien triste et soucieux qu’elle ne voulait pas exprimer. « Coucou Clarke… » Comme à son habitude, Arthur ne montait pas le ton même quand il était content. Il restait calme, il restait timide même s’il n’en ressentait plus envers elle. Il continuait de se diriger vers son t-shirt, qu’il parvenait à enfiler sans grand mal. Cependant, il espérait qu’elle l’aide à mettre ses chaussures pour ne pas avoir à se contorsionner. Ça c’était encore difficile même s’il ne le demanderait pas, par fierté de petit homme.
Revenir en haut Aller en bas
Clarke Griffin
❝ Admin ♕ The brave Princess ♕ ❞
Clarke Griffin



Messages :
2428
Date d'inscription :
07/03/2017
Ft :
EJ Taylor-Morley ♥
Crédits :
Vava : Gat' / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
Let it snow + Arthur&Clarke Vide
MessageSujet: Re: Let it snow + Arthur&Clarke Let it snow + Arthur&Clarke EmptyMer 13 Nov - 23:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let it snow


Qu'il peut être surprenant de voir à quel point son petit train de vie peut être littéralement bouleversé en un claquement de doigts.  Après tout, avant que notre petit groupe ne termine son expédition entre les griffes des Montagnards, tout était différent. L'Arche gravitait encore au-dessus de nos têtes sans que la moindre communication n'ait été possible avec notre camp. Ma mère n'était pas encore sur Terre. Je ne cessais de courir partout, étant la seule doc aux environs et ce, même si j'ai pu compter sur énormément d'aide de beaucoup de personnes. Il n'empêche que cette lourde responsabilité qui m'était tombée dessus, alors même qu'à la veille de mes 18 ans je me savais condamnée à rejoindre mon père, me semble presque n'être qu'un lointain souvenir. Oh, bien entendu, ne pensez pas que je me tourne les pouces maintenant que les « renforts » (médicaux me concernant) nous ont rejoints. Ce serait loin d'être la vérité. Et de loin pas. Je continue de m'occuper, passant de l'aile médicale à toute sorte d'autre tâche que je peux faire histoire de m'occuper l'esprit, tout en me perdant dans certains livres décorant ma chambre retrouvée. Parce que ouais. J'ai beau être sortie du bunker, en vie, avec d'autres dont Arthur. Et oui, je m'étais promise de ne pas sortir du Mont Weather sans lui. C'est chose faite. Il n'empêche que cette histoire avec ces gens-là est loin d'être terminée. Et qu'entre ces murs, il y a encore bon nombre des nôtres. Dont Bellamy. A son sujet aussi, les choses ont largement évolué entre mon arrivée au bunker et ma sortie. Évolution qui n'a pas réussie à Zack, d'ailleurs. Il ne m'adresse même plus la parole depuis notre fameuse discussion, même s'il ne sait pas tout et que j'ai pris soin de choisir avec soin le moindre de mes mots. J'espère juste qu'il saura me voir à nouveau comme une amie, un jour. Je tiens beaucoup à lui, même si mon cœur a fini par me faire comprendre ce dont je me voilais la face toutes ces dernières.. années ? Bref. Tout ça pour dire que je dois m'activer pour ne pas finir par compter la moindre de ces heures synonymes de négociations. Et qui, j'en ai conscience, plus elles passent sans libération de nos prisonniers et plus les conditions peuvent devenir incertaines à leur sujet..

Cette nuit encore, j'ai eu du mal à m'endormir. Des pensées bien trop voraces tournant en boucle, de mauvais rêves un peu trop  réels à mon goût sont monnaie courante, en fait. Et alors tout ça en plus de cette envie d'apercevoir le fantôme de mon père à l'entrée de ma chambre dès que j'ouvre les yeux. Un peu comme il le faisait quand j'étais toute petite, pour s'assurer que je dormais bien au lieu de dévorer un livre cachée sous ma couverture. De mauvais rêves le concernant, évidemment. Après tout, depuis son arrestation -et donc la mienne-, je n'avais pas remis les pieds chez-nous. Ces lieux brillent de ses souvenirs, mais blessent par son absence. Un sentiment de solitude presque étouffant, d'autant plus qu'il s'ajoute à une toute autre absence.. Bref. Assez rêvassé et cogité pour cette nuit.

Surtout qu'Arthur compte sur moi, ce matin. Il n'en faut donc pas plus pour que je me motive à me préparer en vitesse -et en silence pour ne pas réveiller ma mère qui, elle aussi, a bien besoin de repos- avant de filer vers l'aile médicale de Cérès. J'ai promis à Arthur de l'emmener dehors. Je sais à quel point il en a envie et, comme sa santé le permet -sans excès évidemment-, c'est le bon moment pour lui faire profiter d'un peu d'air frais. Et froid, vu le temps d'aujourd'hui. Devant la porte de sa petite chambre médicale, je ne peux pas m'empêcher de sourire tout en toquant quelques fois à la porte pour le prévenir de mon arrivée. Et surtout, avec ce petit « rythme » qu'on s'est amusé à inventer entre nous, histoire qu'il sache à coup sûr qui vient lui rendre visite. Sauf que, tout en refermant la porte derrière moi, voilà que je vois ce cher Arthur debout, seul, pour tenter de prendre son équilibre en solo. Fronçant tout d'abord les sourcils face à ce petit risque qu'il vient de prendre, je ne peux pas m'empêcher de finir par lever les yeux vers le plafond de la pièce et avant de finir par opter par ce sourire que j'essaie toujours d'avoir. En général. « Coucou Clarke… » Après tout, il a l'air de s'en être bien sorti. Inutile de lui s'éterniser à lui passer un savon, non ? Même si, je ne peux pas trop m'empêcher de lui lancer ce « Salut ! Dis donc, t'as l'air bien pressé ce matin.. ». Hey, c'est plus fort que moi, je n'y peux rien ! Voilà comment lui faire comprendre, indirectement et gentiment, qu'il essaie peut-être d'aller un peu trop vite pour le moment. A croire que c'est un trait de caractère Waldénite, ce petit entêtement à contourner certaines choses.. Après, évidemment, le but c'est bien qu'il reprenne une grande partie -si ce n'est toute- son autonomie pour qu'il puisse enfin sortir de cette chambre. Voilà pourquoi, pour pas mal de gestes du quotidien, je le laisse se débrouiller -il n'est pas un gamin après tout- bien que je reste pas loin, si jamais. Tout en respectant son intimité et en le laissant souffler, évidemment. « T'as bien dormi ? Ton super voisin n'a pas trop fait trembler ce mur tout fin en ronflant, cette fois ? » Question banale, mais qui mérite d'être posée, je trouve. Du coup, comme il est déjà occupé à enfiler son tshirt, j'en profite pour m'appuyer contre la porte tout en portant mon attention vers mon poignet qui n'a plus ce fameux bracelet de cuir.. avant de rapidement reporter mon regard vers Arthur qui semble presque prêt. A un détail près avec lequel il a encore un peu de mal.. « Attends, je vais t'aider. Surtout si tu veux être parmi les premiers à profiter de la neige toute fraîche.. » Prendre l'idée d'être parmi les premiers à marcher dans cette nouvelle couche de neige est un moyen détourné de lui faire comprendre que je peux l'aider avec ses chaussures sans mettre en avant le fait que ce soit encore douloureux pour lui.

© Mister Hyde

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] OMEGA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Whatever our souls are made of, his and mine are the same

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Lance
❝ Survivant ❞
Arthur Lance



Messages :
43
Date d'inscription :
06/10/2019
Ft :
Chandler Riggs
Crédits :
Avatar [Swan]
Gifs [Capgifs, tumblr]
Let it snow + Arthur&Clarke Vide
MessageSujet: Re: Let it snow + Arthur&Clarke Let it snow + Arthur&Clarke EmptyJeu 5 Déc - 22:15

Arthur n’était pas de ceux qui se laisse abattre par le coup du sort. Et pourtant ce dernier ne lui avait pas fait de cadeau. Tout était fait pour que sa vie aille de travers, une mère junkie, un père envoyé à la dérive sans qu’il ne l’ait connu. Un orphelin waldenite sans aucune chance d’adoption, ce phenicien, son arrivée catastrophique sur terre et la maladie. Pourtant il n’abandonnait pas, au contraire, il trouvait sa rémission trop longue et ne rêvait que d’une chose, pouvoir sortir et mettre la main à la pâte. Aider à trouver des solutions pour ceux restés au bunker aussi. S’entrainer pour être plus fort et pouvoir protéger Clarke et tous les autres en attendant le retour de Bellamy. Être en forme et souriant pour accueillir Harper. Il ne pouvait pas imaginer les choses autrement. Et il ne pouvait pas juste bêtement rester cloitré dans cette chambre en prenant son temps. Ces objectifs lui faisaient du bien. Il lui donnait de l’espoir concernant ses amis et il l’aidait à ne pas penser à Cérès, à l’Arche entière à présent sur Terre. Qu’il allait croiser ceux qui ne l’ont même pas écouté. Il préférait voir le meilleur et penser à ceux qu’il a appris à connaitre sur Terre.

Ne pouvant plus attendre et ne supportant pas d’être assisté, le jeune Lance s’était lui-même levé seul de son lit pour s’habiller. Il avait besoin d’aide habituellement, mais Arthur n’aimait pas que l’attention soit porté sur lui et il n’aimait pas être celui qui a besoin d’aide. Entêtement waldenite à toujours vouloir se débrouiller seul, cette habitude ne l’a pas quitté même s’il sait qu’il ne l’est plus à présent. C’est alors qu’un rythme avait raisonné contre la porte. C’était un rituel qu’ils avaient inventé avec Clarke pour qu’il sache que c’était elle. Ils l’employaient depuis le Mont Weather. Sauf que cette fois-ci, ce n’était pas faible et alité que Clarke le retrouvait mais debout à essayer de prendre son équilibre et de le garder surtout pour finir par s’habiller. Et il s’en était pas trop mal sorti. « Oui, j’ai hâte de sortir de cette chambre et de sentir le vent et même le froid. » Il avait parfaitement compris pourquoi Clarke lui disait cela. Mais il avait semblant de ne pas comprendre. Ils avaient été tellement de temps à l’intérieur du Bunker et lui malade qu’il en avait oublié la sensation de l’hiver sur sa peau. Il était de bonne humeur Arthur, et même s’il parlait de sa voix continuellement basse sans grosse effusion de joie, quiconque le connaissait savait que c’était déjà beaucoup pour lui.

« Ca va… Je crois que je l’entends même plus à force » Sourire taquin mais discret, il finissait d’enfiler son t-shirt, avant de mettre ses chaussures, mais cette dernière tâche lui donnait encore beaucoup, beaucoup de mal. Se torde et forcer sur ses bras était au dessus de ses forces. Il n’avait pas demandé d’aide à Clarke mais cette dernière devait sans doute avoir remarqué son souffle coupé et ses difficultés. Par fierté. Heureusement cette dernière avait remarqué ses difficultés et lui venait en aide. « Merci… » Il en avait assez d’être un assisté, sa guérison bien que miraculeuse n’allait pas suffisamment vite pour lui. Il voulait redevenir indépendant mais ce n’était pas pour aujourd’hui. « J’avais peur de la neige en arrivant sur Terre après mon expulsion en dehors de la navette. J’aurais jamais cru qu’elle m’aurait tant manqué. » Des paroles si enfantines. Des paroles qu’Arthur aurait dû prononcé depuis des années et qu’il ne s’autorisait qu’aujourd’hui en présence de Clarke. Une fois ses chaussures lassés, le jeune garçon s’était relevé pour attraper un manteau trop grand pour lui, avant de  s’approcher de la porte d’un pas trop pressé, jusqu’à sentir une douleur dans sa jambe lui arrachant une grimace. « Je sais ce que tu vas dire, j’essaie d’aller trop vite… » Cédant au regard accusateur de Clarke, celui-ci acceptait de s’accrocher à son bras. « Comment tu vas toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Clarke Griffin
❝ Admin ♕ The brave Princess ♕ ❞
Clarke Griffin



Messages :
2428
Date d'inscription :
07/03/2017
Ft :
EJ Taylor-Morley ♥
Crédits :
Vava : Gat' / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
Let it snow + Arthur&Clarke Vide
MessageSujet: Re: Let it snow + Arthur&Clarke Let it snow + Arthur&Clarke EmptyVen 24 Jan - 0:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let it snow


Ce qu'il me dit en cet instant ne m'étonne pas venant de lui, la preuve en est avec ce sourire amusé qui ne quittent pas mes lèvres en voyant cette impatience qui l'anime. Je préfère clairement le voir aussi motivé à aller dehors qu'à ne pas savoir où aller au bunker. Après, on ne me refait pas : mon attention se focalise sur lui et ses prouesses qu'il tente de réaliser, alors même que ce n'était pas encore franchement prévu au programme. Mais, bon. S'il se sent capable de regagner en autonomie comme ça, ce n'est que bon signe. Ma curiosité ne traîne pas vraiment à se montrer à son tour, alors que je le questionne sur sa nuit passée. « Ca va… Je crois que je l’entends même plus à force. » qu'il me répond, me forçant presque à reposer le regard vers lui et non plus sur mon poignet, étrangement léger. Toujours adossée contre la porte, j'en viens à plaquer mes mains entre mon dos et la porte. Moyen radical pour ne pas sentir son ventre se nouer un peu plus qu'il ne l'est depuis qu'on est parti du bunker en laissant pas mal de monde derrière nous.. « Sinon, t'as qu'à faire semblant de ronfler plus fort que lui. Ça le réveillera, peut-être.. » Évidemment, ce n'est pas franchement à prendre au sérieux. Une escalade de volume de ronflement, ce n'est pas l'idée du siècle et les infirmières de garde risqueraient de voir rouge face à un tel déchaînement sonore. Arthur doit sans doute me connaître suffisamment, maintenant, pour comprendre ce ton plus qu'amusé et taquin avec lequel je lui ai répondu, avant de l'aider un peu, avec ses chaussures. Son remerciement me fait comme un petit pincement au cœur tant j'ai conscience qu'il a hâte de pouvoir se débrouiller par lui-même pour n'importe quel geste du quotidien. Même s'il est bien parti pour sortir de cette chambre isolée prochainement, il doit être encore un peu patient. « J’avais peur de la neige en arrivant sur Terre après mon expulsion en dehors de la navette. J’aurais jamais cru qu’elle m’aurait tant manqué. » Tout en me redressant enfin, histoire de fermer ma veste, alors même qu'Arthur ne tarde pas à passer une épaisseur de plus, mon sourire d'alors se fige un peu. Ce ne sont pas de bons souvenirs, pour lui comme pour moi. Mais, on s'en est sorti. « Faut pas faire traîner ces retrouvailles glacées alors ! » que je lance en mettant ces images du passé de côté, pour profiter de ce moment qui nous attend, à l'extérieur. Toujours face à Arthur, j'en profite pour ouvrir la porte derrière moi alors qu'il s'avance jusque là, non sans mal.. « Je sais ce que tu vas dire, j’essaie d’aller trop vite…» Il me devance, si bien que mes yeux font un tour gratuit en montrant qu'il me connaît plutôt bien après avoir « grondé » silencieusement d'inquiétude et que oui, c'est exactement ce que je m'apprêtais à lui dire. « Un peu trop, oui. Mais, ça peut se comprendre.. » C'est vrai, ça fait bien trop longtemps déjà qu'il est privé de faire ce qu'il veut, quand il veut, alors qu'il a juste envie de découvrir tout ce qui nous entoure sur cette Terre qu'on connaît si peu, au final. « Ce n'est quand même pas une raison pour griller les étapes. » Et oui, la « maman poule » en moi ne peut pas s'empêcher de lâcher ces mots-là, bien qu'il les a déjà entendu plusieurs fois. Surtout que je sais très bien que s'il va trop vite, il peut sans doute faire un pas en avant vers son indépendance, mais rapidement aussi trois ou quatre autre en arrière, chose que j'aimerai vraiment lui éviter.

Finalement, on sort de sa chambre, Arthur à mon bras. Ça aussi, c'est une condition que je lui ai imposé. Prendre l'air, ok. Mais, sans forcer. Chaque chose en son temps. Déjà, il peut profiter de l'extérieur, c'est déjà énorme ! Il revient de si loin.. J'ai tellement hâte de le voir faire une bataille de boules de neige avec les autres de son âge.. « Comment tu vas toi ? » qu'il me demande, alors qu'on marche tranquillement vers l'extérieur. Comment je vais ? Bonne question. Haussant sensiblement les épaules, mon regard dérive un peu sur le côté. « Je vais bien. » Après tout, je suis en vie, c'est déjà suffisant pour dire qu'on se porte plutôt pas mal, non ? Après, clairement, moralement, ce n'est pas la grande forme.. Inutile pourtant d'inquiéter Arthur, qui doit déjà gérer ses propres problèmes. « Et ça ira encore mieux quand on aura sorti tout le monde du bunker. » que je lui avoue pourtant, reportant mon regard vers lui et lui adressant un léger sourire.

Sans le lâcher, restant un appui pour Arthur sur lequel il peut compter, on finit par arriver devant cette immense porte qui est la seule et unique frontière le séparant de cette fameuse neige. « A toi de jouer.. » que je lui glisse, tout en lui montrant le levier près de nous d'un signe de la tête. J'en profite pour resserrer un peu ma veste autour de moi, avant d'être face à une étendue blanche encore presque immaculée et ces quelques cabanes de bois un peu plus loin, dont certaines colonnes de fumée par endroit montre bien que certains habitants de Cérès s'activent déjà pour commencer cette nouvelle journée. « T'as de la chance dis donc, il a bien neigé cette nuit.. » Et ça, c'est un super cadeau pour Arthur et son retour à l'extérieur. Je tourne alors la tête vers lui, espérant voir une lueur briller dans ses yeux qu'il n'avait plu au bunker. Il peut profiter d'un nouveau cap vers son indépendance, rien qu'en se tenant face à cette neige.
© Mister Hyde

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] OMEGA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Whatever our souls are made of, his and mine are the same

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Lance
❝ Survivant ❞
Arthur Lance



Messages :
43
Date d'inscription :
06/10/2019
Ft :
Chandler Riggs
Crédits :
Avatar [Swan]
Gifs [Capgifs, tumblr]
Let it snow + Arthur&Clarke Vide
MessageSujet: Re: Let it snow + Arthur&Clarke Let it snow + Arthur&Clarke EmptyDim 29 Mar - 22:59



« Mais si je fais semblant de ronfler, je ne dors pas non plus donc je suis toujours perdant. » Il souriait timidement Arthur même avec Clarke, il apprenait à développer son répondant. Il n’était pas insolent, loin de là. Il tenait juste une conversation autrement qu’avec des oui ou des non, quand sa seule réponse n’est pas composée que d’un silence timide. Il développait une personnalité, et derrière ces carapaces et se mal-être se cachait un véritable waldenite aussi fort qu’entêté. Il avait su faire ses preuves et il n’avait pas laissé la vie le vaincre. Il ne comptait pas non plus profiter de son statut de malade pour ne rien faire. Ses chaussures enfin lacée grâce à Clarke, le jeune orphelin se languissait de pouvoir sortir voir la neige. Si cette dernière l’avait accueilli durement lors de leur arrivée sur terre, Arthur avait appris à l’apprécier et en voir toute la beauté. Tout aussi calme que lui, cet élément météorologique pouvait se révéler être aussi dangereux qu’imprévu, mais toujours d’une extrême beauté.

Il voulait aller vite. Bien plus vite que son état ne lui permettait. Il le savait, sa jambe venait de le lui rappeler mais c’était plus fort que lui. On ne peut pas comprendre ce sentiment avant d’avoir été cloué au lit durant des mois. On ne peut pas vraiment savourer le plaisir de marcher en extérieur tant qu’on ne s’est pas retrouvé privé d’air frais et de tout mouvement. Clarke le comprenait pourtant. Elle n’approuvait pas. Elle était touchante, elle s’inquiétait pour lui et c’était bien la première fois que cela arrivait. Même sa propre mère n’avait jamais eut le moindre regard protecteur sur lui. Ce rejeton n’avait aucune valeur à ses yeux, il ne rappelait que son époux décédé à cette pauvre femme brisé. Il apprenait à aimer Arthur, mais surtout, il apprenait à être aimé. Il l’aimait tellement lui aussi. Il aurait aimé que rien n’ait changé après leur arrivée sur terre. Il aurait aimé que cette expédition n’ait jamais eut lieu. Ils étaient si heureux proches de la navette. Leur campement en construction serait devenu si beau. Ils auraient été si heureux tous ensemble. Bellamy et Harper serait encore avec eux.

Arthur avait finalement accepté de se tenir au bras de Clarke. C’était un véritable pas en avant pour lui, qui ne supportait habituellement pas les contacts avec les autres, ou du moins qui ne les appréciait pas. Néanmoins, c’est serein qu’il se sentait au bras de cette mère adoptive qui avait si facilement su entrer dans ce cœur meurtri. A présent il marchait, de sa chambre en direction de l’extérieur. Il s’inquiétait pour elle. Il savait qu’elle était inquiète et il n’avait pas de mal à comprendre la source de son tracas. Mais Arthur n’osait pas s’immiscer dans les pensées du jeune médecin. Il voulait qu’elle lui parle d’elle-même. Peut-être alors pourrait-il lui partager ses propres craintes. Sans aucun doute infondé. Elle allait bien. Elle ne se montrait jamais faible, et pourtant Arthur avait l’impression qu’elle portait le monde sur ses épaules. Un monde bien trop lourd pour une jeune femme de son âge, qui avait vu bien trop d’horreur. Ils en avaient tous trop vu. « Ils me manquent à moi aussi… » Bellamy, Harper. Ils étaient devenus en l’espace de quelques mois sa famille. Leur passé respectif sur l’Arche n’avait pas la moindre importance. Ici sur Terre, ils avaient affronté bien trop de choses pour rester indifférent. Ceux qu’ils avaient laissé derrière eux au campement Boudalan aussi, lui manquait incroyablement. « J’espère qu’on pourra vite les revoir. » Il fixait la porte à présent qu’ils étaient au niveau de cette dernière. Arthur ne voulait pas être rassurée par Clarke. Il voulait juste lui dire qu’il la comprenait. Son ton n’était pas triste, au contraire il avait tenté d’être le plus optimiste possible dans sa voix. Il savait qu’il les reverrait, il ne savait juste pas quand. Pourtant, il donnerait n’importe quoi pour entendre la voix d’Harper, pour avoir Bellamy prêt de lui. Rien ne pouvait lui arriver en sa présence. Ils étaient tous en sécurité. Et tous les autres laissés derrière aussi.

Il avait fixé le levier près d’eux avant de l’actionner. Une fois la porte ouverte, Arthur avait fixé avec émerveillement l’étendue blanche. Si belle. Il avait enfin découvert avec stupeur le campement de Cérès en action. Sa première réaction fut de prendre une profonde inspiration d’air frais. « C’est si beau… » Les iris polaires du jeune garçon pétillaient devant cette beauté. Devant cette promesse d’avenir qui pourtant le terrifiait. Il avait fait un pas en avant, puis un autre et encore un. Jusqu’à se retrouver les pieds dans la neige craquant sous ses pieds. Levant la tête au ciel, il laissait les flocons tombés sur son visage. Il se sentait heureux. Il se sentait serein l’espace d’un instant. Et il souriait. Un véritable sourire d’enfant. Ses inquiétudes disparaissaient l’espace d’un instant. Il s’était abaissé, attrapant une poignée de neige entre ses doigts, glissant entre ces derniers en grande partie, fondant dans la paume de sa main. Le froid le brulait mais c’était si bon de se sentir vivant. « Tu viens Clarke ? » Il voulait marcher, découvrir un peu plus Cérès. Même s’il craignait ce dernier. Il avait des questions à poser.
Revenir en haut Aller en bas
Clarke Griffin
❝ Admin ♕ The brave Princess ♕ ❞
Clarke Griffin



Messages :
2428
Date d'inscription :
07/03/2017
Ft :
EJ Taylor-Morley ♥
Crédits :
Vava : Gat' / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
Let it snow + Arthur&Clarke Vide
MessageSujet: Re: Let it snow + Arthur&Clarke Let it snow + Arthur&Clarke EmptySam 25 Avr - 15:11

Let it snowClairement, on en a vécu des choses, ces dernières semaines. La maladie d'Arthur, plus forte sous la Terre que lorsqu'on était encore à la surface ne m'a pas amené à le repousser, bien au contraire. Après tout, même si l'idée de confier sa vie à des gens qui voulaient s'approprier les nôtres ne me plaisait pas franchement, je n'avais pas le choix. Et ce, même si j'ai longuement insisté pour être tenue informée de la moindre avancée de sa maladie et de son traitement. Et croyez-moi, j'y veillais chaque jour qui passait et qui nous maintenait sous terre. Plus encore en sachant la réalité se cachant dans les coins sombres du bunker. Il était hors de question qu'ils l'utilisent comme un cobaye pour leurs expériences alors menées en douce. Arthur avait aussi l'habitude que je le questionne sur ce que les docteurs du bunker avaient pu lui faire, un peu comme si j'avais peur qu'ils ne me disaient pas tout. Habitude qui, pour sa part, n'est plus aussi présente maintenant qu'on a rejoint l'Arche. Enfin, Cérès. Simplement parce que j'ai confiance en ma mère et envers les autres docs. Et puis même, ils ont bien été obligé de me faire une place dans l'organisation des soins en général, ayant fait mes preuves -même si je sais que j'aurai pu mieux faire, enfin j'en suis persuadée-. Dont le suivi d'Arthur et de sa santé. Du coup, plus besoin de l'embêter avec ça, les discussions peuvent être bien plus légères à peine face à lui. Et l'emmener dehors, ça va nous faire du bien. J'en suis persuadée. Surtout en me rappelant aux bons souvenirs de son cher voisin du moment, un peu bruyant. « Mais si je fais semblant de ronfler, je ne dors pas non plus donc je suis toujours perdant. » Pas faux. Cette réponse, bien inattendue, m'arrache un large sourire, alors même que je me mordille la lèvre pour ne pas rire face à ce caractère typique Waldénite. Pour toute réponse, je lui envoie un regard pétillant, bien amusé de sa répartie et teinté d'un peu de .. fierté ? Le Arthur de notre arrivée sur Terre est déjà bien loin. Et c'est tant mieux !

Sans se presser, malgré l'impatience d'Arthur, on avance vers la grande porte la plus proche. On croise quelques très rares personnes sur le chemin, mais aucune qui ne nous freine dans cette expédition à la recherche de l'extérieur. « Ils me manquent à moi aussi… J’espère qu’on pourra vite les revoir. » qu'il me répond, lorsque je lui ai confié que j'irai déjà bien mieux une fois tout le monde de retour par ici. Si seulement je ne m'étais pas écoutée pour une fois, on n'aurait sans doute pas finit au bunker. Les autres non plus. Ou peut-être que si, et plus nombreux. Je n'en sais rien, malheureusement, mais ça me hante. « J'en suis désolée.. » Des mots que je dis bien trop souvent lorsque je suis confrontée au Mont Weather ou même en évoquant ceux qui y sont toujours. « Mais, j'ai bon espoir qu'ils reviendront bientôt. Dès que possible. » Ça, franchement, je l'espère de tout cœur. En disant ses mots, ma main libre vient se poser sur le bras d'Arthur que je soutiens déjà.

Finalement, nous voilà enfin dehors. Tout semble encore étrangement désert aux alentours de cette grande carcasse venue tout droit de l'espace, et autour de laquelle toute une vie s'est développée. Entre cultures, réserves de bois et petites maisonnettes et tentes pour accueillir ceux ne souhaitant pas résider à l'intérieur de ce passé dont beaucoup souhaitent se détacher. « C’est si beau…  » Mon regard se porte instinctivement vers Arthur, alors que je souris largement face à ses mots. Comme ça me fait plaisir de voir son visage s'illuminer ainsi, surtout après tout ce après quoi il est passé. Un peu en retrait, je m'étais dis que profiter de ce retour « au frais », de lui seul, lui ferait sans doute le plus grand plaisir. Donc, autant le laisser en profiter. « Tu viens Clarke ? » Il n'en faut pas plus pour que je m'avance vers lui, lui laissant la liberté d'avancer par lui-même ou de compter sur moi. Même si, dans le premier cas, je ne reste pas loin. « Alors, comment tu te sens ? » Une réponse à laquelle je pense avoir une réponse, mais que j'aimerai entendre sans la deviner grâce aux traits de son visage. « On évitera peut-être de se lancer dans une folle bataille de boules de neige aujourd'hui. Mais, tu devrais bientôt pouvoir en profiter avec les autres vu la vitesse à laquelle ta santé te revient.. » Et je ne prends pas trop de risque à lui dire ça, la preuve avec ce sourire qui ne me lâche plus. Même si, évidemment, il risque de devoir faire attention, plus que les autres même sans doute pour un long moment. Mais, il pourra lui aussi courir dans la neige avant qu'elle ne reparte, enfin je l'espère. « Enfin, tu devras quand même faire attention, hein. » Clarke la maman poule n'est jamais bien loin ! « Pour ça, je te fais confiance. » que je glisse, alors qu'on peut nous suivre à la trace dans cette nouvelle neige, non sans lui lancer un regard du style « je compte sur toi ». Je ne sais même pas vraiment où nos pieds nous mènent, disons que je laisse Arthur aller vers où bon lui semble. Il le mérite, revenant de bien loin après tout.

(c) nightgaunt

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] OMEGA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Whatever our souls are made of, his and mine are the same

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



Let it snow + Arthur&Clarke Vide
MessageSujet: Re: Let it snow + Arthur&Clarke Let it snow + Arthur&Clarke Empty

Revenir en haut Aller en bas

Let it snow + Arthur&Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre) :: Précédemment à Cérès ...-