AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonnes fêtes de fin d'année à tous [05/09/2482]      Always hope for a better tomorrow  | Ren 4050672137
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [05/09/2482]      Always hope for a better tomorrow  | Ren 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [05/09/2482]      Always hope for a better tomorrow  | Ren 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes : Delinquents, Arkers et Moskiums ! Essayez de les privilégier [05/09/2482]      Always hope for a better tomorrow  | Ren 3207243747

Partagez|

[05/09/2482] Always hope for a better tomorrow | Ren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Clarke Griffin
❝ Admin ♕ The brave Princess ♕ ❞
Clarke Griffin



Messages :
2255
Date d'inscription :
07/03/2017
Ft :
EJ Taylor-Morley ♥
Crédits :
Vava : VINTAGE LOVE. / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
[05/09/2482]      Always hope for a better tomorrow  | Ren Vide
MessageSujet: [05/09/2482] Always hope for a better tomorrow | Ren [05/09/2482]      Always hope for a better tomorrow  | Ren EmptyLun 16 Déc - 17:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Always hope for a better tomorrowRen et Clarke
Est-ce que vous avez déjà connu cette sensation étrange d'espérer que plus le temps passe, meilleur en sera le jour d'après ? Alors qu'en fait, il n'en est rien ? Que cet espoir d'enfin voir les choses reprendre un cours un peu plus normal est sérieusement malmené à mesure que les heures passent plus douloureusement les unes que les autres ? Parce que là, pour moi, c'est le cas, en fait. J'essaie de me recoller à la vie à Cérès suite à mon escapade involontaire au Mont Weather. La vie a continué ici, et c'est à moi de m'y adapter. Comprendre comment les choses ont pu évoluer durant mon absence, me forger une place dans toute cette organisation sans que tout ne s'effondre par ma faute. Pour tout ça, il n'y a rien de plus simple, je fais simplement ce que j'entreprends le mieux dans ce genre de situations : courir dans tous les sens pour ne pas avoir plus de dix minutes de tranquillité. Seuil, je crois, qu'il m'est impossible de dépasser au risque de trop cogiter. Et ça, autant vous le dire de suite, ce n'est franchement pas une brillante idée. Alors, certes. Même en m'activant, je ne peux pas m'empêcher de penser à ceux rester au bunker, surtout au Blake. Ce serait un énorme mensonge si seulement j'osais clamer une telle chose. Ils sont toujours dans un coin de mon esprit, c'est comme ça. Je sais très bien que les négociations vont bon train, et chaque jour j'espère de tout cœur qu'elles se clôturent pour de bon. Sauf que chaque jour qui passe se termine de la même façon que son prédécesseur. Sans issus. Je n'attends que ce moment, où on va nous dire qu'on peut aller les chercher et les ramener ici. Même s'ils bénéficient d'une sorte de « statut » particulier, au bunker, il n'empêche qu'ils sont à portée de mains des Montagnards et que si les négociations tournaient mal.. Non. Je ne dois pas penser à cette possibilité. Elles seront menées à bien. Il le faut, il n'y a juste pas le choix. Beaucoup trop de vies sont encore en jeu, on ne peut pas se permettre de les abandonner. Surtout qu'il semble plus que nécessaire qu'on essaie, tous ensemble, de repartir sur des bases sans doute plus saines en un sens. Au sujet de nos relations avec les Natifs, mais aussi avec ces hommes du Mont Weather. Est-ce qu'on arrivera seulement à trouver un terrain d'entente entre ces diverses revendications ? Il y aura des concessions à faire. Ceux restés au bunker la paient déjà, en fait, avec cette histoire de moelle. Puis, de toute façon, l'angoisse continue de me brouiller le ventre et me serrer la gorge tant que les négociations courront toujours. On ne se refait pas.

D'autant plus qu'il n'y a pas que le « problème » du bunker auquel on se doit de faire face. Mais, étant de retour à Cérès, je n'ai pu que constater de la santé fragilisée de certains d'entre nous. Le pire, dans tout cela, c'est qu'on ne sait même pas d'où ça peut bien venir. Je sais que pas mal de chercheurs essaient de trouver l'origine de ces maux, ça ne devrait plus qu'être une question de temps, enfin, je l'espère. Au moins, avec ce nombre assez conséquent de malades, j'ai de quoi rester occupée une bonne partie de mon temps. Et ce, sans oublier la grossesse de Macy qui arrive presque à son terme et qui, je l'avoue, me stresse un peu plus encore. Pour l'heure, elle se repose parait-il. Elle en a bien besoin, elle aussi. Pour ma part, je me suis presque habituée à cette tête de fatiguée que j'essaie de camoufler au possible derrière mon habituel sourire. Puis, il y a aussi Arthur qui, lui, semble aller un peu mieux ces derniers jours. Et ça, c'est un grand soulagement, vous n'imaginez même pas à quel point. Sur cette pensée un peu plus légère et optimiste, je finis par quitter ma chambre après une petite heure de repos, passée à dessiner dans le plus grand des calmes. Il n'y a bien qu'avec un crayon, un stylo ou un livre en main que je me permets de tels moments de répit durant mes folles journées. De toute façon, je m'y force pour penser à autre chose, tout simplement. Bref. En cette fin de journée, me voilà donc à prêter main forte à ceux qui s'occupent de ces mystérieux malades.. Sur le pas de la porte, je ne perds pas plus de temps avant de mettre mon masque de protection en place. Élément sans lequel je ne serai pas autorisée à venir voir comment se portent les malades du moment qui, j'en ai la mauvaise impression, deviennent toujours un peu plus nombreux. Or, on ne sait pas grand chose sur ce qui les touche. Encore un mystère de la Terre face auquel on a du redoubler de précautions dans les gestes de tous les jours. Ça n'a pas l'air vraiment « contagieux », mais.. l'état des malades les plus avancés n'est pas des plus encourageants. Ce n'est qu'après une dizaine de minutes, à jeter un regard vers ceux endormis que j'ai pu croiser, que je m'avance vers Ren. C'est quand même dingue de recroiser des visages comme le sien maintenant que je suis sortie du bunker, alors qu'on ne s'est pas croisé depuis bien plus d'un an. Avant mon emprisonnement, en fait. « Salut. » que je lui glisse, arrivant à son niveau. Il n'a pas l'air au meilleur de sa forme, et c'est assez frustrant à mon goût d'être incapable de savoir ce qui leur arrive. Chaque stade de la maladie est presque une surprise, on ne sait jamais comment elle peut évoluer d'un jour à un autre même si, visiblement, le schéma d'une personne à une autre se répète, à quelques jours près dans ces phases. « On va éviter de te demander comment tu vas, mais.. » La réponse ne serait pas des plus joyeuses, donc autant éviter une telle question. Ou alors, ça l'amènerait à mentir pour atténuer ce qu'il peut ressentir, ce qui n'est pas franchement mieux. « A défaut d'aller « bien », comment tu te sens, aujourd'hui ? » Question habituelle, qu'il a déjà du entendre un bon nombre de fois. Mais bien importante pour espérer enfin guérir tout ce petit monde. Il le faut, on n'a pas le choix.


© Pando

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] OMEGA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Whatever our souls are made of, his and mine are the same

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

[05/09/2482] Always hope for a better tomorrow | Ren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre)-