AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 3207243747

Partagez|

[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyLun 10 Fév - 17:18

Lieu du rp : À l'infirmerie de Cérès
Date du rp : Début du rp le 07/09/2482, fin du rp le ...
Participants : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Météo : Aucune idée pour le moment. Le sujet se passe à l'intérieur.
But du rp : Empêcher Marcus de mourir de la maladie  [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 2630820285
Résumé du rp : To be continued

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Marcus était assis par terre, un bras sur la cuvette de sa toilette et sa tête posée contre son bras. Il était là depuis près d’une heure dans l’impossibilité de se relever après avoir vomi – à nouveau – son repas. Déjà qu’il avait beaucoup de mal à manger depuis quelques jours, il vomissait dès qu’il mangeait ou buvait quelque chose. Kane n’avait plus d’énergie et se tenir debout était très pénible. Ça faisait un moment qu’il était là, n’ayant pas la force de se traîner jusqu’à son lit. Ça faisait aussi deux jours qu’il n’avait pas quitté cette chambre. Il se faisait apporter ses rations par l’un de ses plus fidèles gardes. Ce dernier tentait à chaque fois de le convaincre de se rendre à l’infirmerie, mais Kane refusait. Il ne donnerait pas satisfaction à Abigail Griffin. Il refusait d’être malade, il refusait qu’elle lui remette sous le nez qu’elle l’avait deviné et bla bla. « Marcus ? Marcus ? Bordel Marcus ! Ça a aucun sens. » L’ancien garde poussa un grognement tandis qu’il ne bougeait pas de sa cuvette. « J’vais chercher un médecin. » L’ancien conseiller voulut grogner quelque chose, mais il n’eut pas le temps. Son ancien homme de main avait quitté sa chambre. Kane poussa une profonde complainte et il puisa au fond de lui ses dernières forces pour se remettre debout. Il n’irait pas à l’infirmerie et on n’allait pas le traîner de force.

Comme un zombie, il quitta sa chambre en se tenant contre le mur du couloir alors qu’il tentait de s’éloigner pour que le garde White ne puisse pas le retrouver. Il allait sûrement dire que Marcus n’était pas en mesure de quitter sa chambre alors qu’il était en train de prouver le contraire. Saleté fierté. Le brun se retrouvait maintenant dans les couloirs de son secteur, les jambes faibles, le corps tremblant, la peau livide tandis que ses dents ne pouvaient pas arrêter de claquer ensemble. Il était congelé même si son corps en sueur prouvait une forte fièvre. Marcus ne pouvait même pas dire où il se rendait, il voulait seulement s’éloigner au maximum de l’infirmerie. « Pas malade… aller bien. Foutu infirmerie. Foutue Griffin. La paix… » grommelait-il sur son chemin sans vraiment s’en apercevoir. Il était là de corps, mais son esprit semblait ailleurs. Pourtant, il finit par s’arrêter brusquement alors que son regard fixait un point précis dans le vide, mais pour lui, il y avait quelqu’un. Son cœur s’arrêta un battement et il fronça légèrement les sourcils. « Aurora ? » Redire ce nom lui fit mal. Depuis sa mort, il n’avait pas osé y repenser ni même le prononcer. C’était encore une plaie béante au niveau de son cœur qu’il avait essayé de reboucher avec de la pierre. « Qu’est-ce que… » Et avant d’avoir eu le temps de terminer sa phrase, l’homme s’effondra au sol.

Marcus ne sut pas ce qui se passa après ça, il était complètement ailleurs. Il avait murmuré des choses, mais il n’en gardait aucun souvenir. Lui qui avait eu l’impression d’avoir marché des kilomètres, il s’était plutôt effondré à quelques mètres de sa chambre, dans le couloir, ce qui permit à White et au Docteur Jackson de le retrouver aisément. Kane ne se souvint pas d’avoir été transporté par les deux hommes à l’infirmerie, les bras autour du cou du soldat et du médecin alors que ses jambes lourdes ne supportaient pas son poids. Il s’était laissé traîner et examiné non sans se plaindre. Du moins, c’est l’impression qu’il eut, mais il était si faible que tout se passait dans sa tête. Aucun son ne sortait de sa bouche. « Bon matin Abby ! » s’exclama le Docteur Jackson lorsque le Docteur Griffin arriva à l’infirmerie en début de matinée. « Nous avons un nouveau cas ce matin. Il est plutôt avancé. Je dirais à la fin de la phase trois, début de la quatrième. Il a refusé de nous venir nous voir avant. Sa fièvre était très haute lorsqu’il est arrivé, elle diminue lentement. » confia le jeune homme en tendant le dossier à Abigail lui laissant découvrir d’elle-même qui était leur nouveau patient. Il sentait déjà que l’infirmerie allait devenir un champ de bataille dans les prochaines heures. « Il est au fond. » dit Eric en pointant vers la direction de Marcus. Bonne chance eu-t-il envie d’ajouter devant la tempête qui allait – peut-être – suivre.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyLun 10 Fév - 21:36

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby se massa la nuque lorsqu’elle se leva de son lit après une nuit mouvementée. Elle n’avait pas beaucoup dormi, ni trouvé beaucoup de repos, mais elle avait beaucoup pensé. Elle retournait chacun des symptômes dans sa tête encore et encore et encore comme si ça pouvait changer quelque chose sans réussir à mettre le doigt sur l’élément qui lui permettrait de comprendre la maladie. Encore une fois, on avait décidé de l’éloigner de l’infirmerie parce qu’elle s’acharnait à faire tous les tests possibles pour comprendre ce qui n’allait pas. Cette fois-ci, il avait fallu la menacer de lui retirer son titre de médecin pour qu’elle s’en aille. Mais elle n’avait pas pu dormir de toute façon alors lorsqu’elle arriva et qu’elle vit Jackson lui dire bonjour, il se stoppa un instant en avisant ses cernes. Il ne fit aucun commentaire, mais Abby voyait bien l’inquiétude dans ses yeux. “Je vais bien.” Soupira-t-elle. Jackson n’était pas convaincu, mais il savait que c’était inutile d’argumenter avec elle. « Nous avons un nouveau cas ce matin. Il est plutôt avancé. Je dirais à la fin de la phase trois, début de la quatrième. Il a refusé de nous venir nous voir avant. Sa fièvre était très haute lorsqu’il est arrivé, elle diminue lentement. » Elle leva les yeux au ciel au il a refusé de venir nous voir avant. C’était insupportable les personnes qui n’assumaient pas être malades ou qui s’improvisaient docteur eux-mêmes. Comme si c’était aussi facile. Abby récupéra le dossier sur sa tablette et se figea instantanément lorsque le visage de Marcus Kane s’afficha à l’endroit de la photo. Elle fronça les sourcils et analysa ce qu’elle avait sous les yeux. C’était le dossier de Marcus. Marcus qui était malade. Marcus qui lui avait soutenu deux jours auparavant aller très bien. Marcus qui s’était montré odieux - comme d’habitude - alors qu’il savait qu’elle avait raison. Marcus qui se trouvait au fond de l’infirmerie d’après Jackson. La mâchoire d’Abby se crispa. “Merci, Jackson. Je vais aller le voir.” De toutes les personnes de Cérès, il fallait que la maladie tombe sur lui.

Abby se rendit à son chevet. C’était étrange de voir Kane aussi faible et pâle. Il était allongé dans son lit et tremblait sous la fièvre. Abby ne l’avait jamais vu dans un tel état de faiblesse et elle se sentait presque de trop. Jackson aurait dû se charger de lui, pas elle. Pas en sachant qu’ils ne se supportaient pas. Elle réajusta sa blouse bleue avant de venir placer deux doigts au creux de son poignet alors qu’elle regardait sa montre pour prendre sa tension. Elle pinça les lèvres lorsqu’elle constata que c’était exactement comme les autres. Elle le relâcha puis posa le dos de sa main contre son front. La fièvre était toujours là, en effet, mais comme l’avait souligné Jackson, elle avait l’air moins virulente que celle des autres. En jetant un oeil aux dernières données sur sa tablette, Abby s’aperçut qu’on lui avait déjà donné quelque chose pour apaiser la douleur. Elle laissa Kane comme ça en se disant qu’elle reviendrait plus tard. Elle avait besoin de souffler. La colère qu’elle ressentait pouvait parasiter son diagnostic. Abby avait besoin d’être le plus neutre possible. C’était compliqué quand son patient était la personne qui souhaitait vous nuire depuis un long moment pour une raison totalement obscure.

Plusieurs minutes plus tard, Abby se rendit compte qu’elle était encore contrariée d’avoir eu raison au sujet de Kane. Plus que tout au monde, elle aurait voulu se tromper et ne pas comprendre ce qu’elle avait sous les yeux. Elle aurait voulu croire qu’il traversait vraiment une sale période et que c’était lié à sa mère. Pour une fois, elle aurait voulu avoir tort parce que les malades s’accumulaient, ils découvraient des symptômes tous les jours et ils ne savaient pas jusqu’où ça pourrait aller. Donc oui, Abby était contrariée. Ce fut un peu sur les nerfs qu’elle revint à son chevet. Elle le regretta instantanément lorsqu’elle constata qu’il était réveillé. Elle détourna immédiatement le regard et vérifia simplement que la perfusion mise en place donnait toujours de quoi le calmer et s’il en restait assez. Elle évita son regard le plus possible. “Ta fièvre est en train de baisser.” Elle prit la petite lumière qu’elle avait dans la poche de sa blouse et toujours sans le regarder lui expliqua : “Je vais voir si tes pupilles vont réagir. La lumière ne va pas te faire de mal.” Abby se fit violence et accepta enfin de poser son regard sur son visage. Kane avait l’air tellement mal. Elle tint sa tête avec sa main libre et s’approcha pour observer les réactions de ses pupilles lorsqu’elle passa la lumière juste devant ses yeux. Elle pinça les lèvres avant de détourner la tête et de reporter son attention sur le dossier de Kane. Il réagissait comme tous les autres. Elle se mordait l’intérieur de la joue sous la contrariété alors qu’elle lisait toutes les données rentrées par Jackson. Comme si la solution allait lui sauter aux yeux là, maintenant.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMar 11 Fév - 16:36

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le temps passait si lentement… Marcus n’était même pas certain qu’il avançait. Il se sentait tellement étrange. Il n’arrivait pas à définir son état. Il était à moitié conscient. Parfois, il pouvait entendre des voix autour de lui, dans l’infirmerie, parfois il n’entendait rien du tout. Il avait cette horrible impression de se retrouver dans le néant. À un certain moment, il put sentir des doigts s’attarder sur son poignet, mais il n’arrivait pas à ouvrir les yeux pour comprendre ce qu’on lui faisait. Il n’avait aucune force. Son corps dépensait le peu d’énergie qu’il avait pour trembloter de froid. Au bout d’un instant, il finit par sombrer à nouveau dans l’inconscience pour une période temps complètement inconnue.

Ça faisait combien de temps qu’il était là ? Marcus ne pourrait pas dire, mais il avait envie de partir. Malheureusement pour lui, ses jambes étaient beaucoup trop lourdes pour qu’il arrive à quitter ce lit. Il avait tenté de retirer ce qui se trouvait dans son avant-bras, mais en vain. Il n’avait aucune force, il n’arrivait pas à se saisir de quoi que ce soit. « Ta fièvre est en train de baisser. » Il sursauta légèrement. Il n’avait pas remarqué qu’il y avait quelqu’un près de lui. Il fronça les yeux dans l’espoir de stabiliser son regard afin de reconnaître la personne à son chevet. « Je vais voir si tes pupilles vont réagir. La lumière ne va pas te faire de mal. » Il ne remarqua même pas la lumière, mais ses pupilles eurent le réflexe de la suivre. « Je croyais que tu étais morte… » souffla-t-il au bout de quelques secondes. Rapidement, on pourrait croire qu’il s’adressait à Abigail, mais il fixait un point précis à côté d’elle. Il fixait une personne qu’il était le seul à pouvoir voir. Ses yeux se posèrent ensuite sur le médecin et il fronça les sourcils. « Abby… » Sa voix était à peine audible et il pinça les lèvres visiblement contrarié qu’elle soit là. Il voulait profiter de ce moment avec Aurora. Il n’avait pas envie d’entendre la Griffin lui dire qu’elle avait raison à son sujet ou qu’il aurait dû venir la voir avant. Qu’est-ce que ça aurait changé au final ? Rien. Tout le monde tombait malade et il n’y avait rien à faire. L’ancien Colonel tenta de se mettre en position assise. « J’dois sortir d’ici. » affirma-t-il d’une voix un petit peu plus ferme. Il put sentir une main se poser sur son épaule et son dos regagna doucement le matelas de son lit. « Ne fais pas l'idiot pour une fois, d’accord ? » L’homme cligna plusieurs fois des yeux et il fixa à sa droite où se trouvait Aurora. Un doux sourire se dessina sur ses lèvres. « Tu m’as manqué… » souffla-t-il d’une voix si base qu’il ne fut pas certain que quelqu’un puisse l’entendre. Tant mieux, car il avait l’air extrêmement niais à l’heure actuel. Il était un malade faible qui n’arrivait pas à faire la distinction entre le vrai et le faux. Un moment, il ferma les yeux et lorsqu’il les rouvrit, C’est sur Abby qu’il les posa. Il ouvrit la bouche pour parler une première fois avant de la refermer. Il répéta son ménage à deux reprises avant de réussir à s’exprimer : « J’ai froid. » Un énorme frisson parcourut son corps entier qui n’arrêtait pas de trembler. « Qu’est-ce qui m’arrive..? » La preuve que son état s’était dégradé c’est qu’il ne tentait pas de cacher qu’il se sentait mal. Il n’y avait plus rien à cacher de toute manière. « J’l’ai attrapé aussi ? » question rhétorique. Au fond de lui, il le savait depuis des jours même s’il essayait de se convaincre du contraire. Voulait-il donner la satisfaction à Abby de lui dire qu’il était bel et bien malade ?

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMar 11 Fév - 21:51

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby sentit comme une vague de froid la traverser lorsqu’il prononça sa phrase avant de se rendre compte qu’il ne lui parlait pas directement à elle. Il devait être en pleine hallucination. Jackson lui avait souligné ça, Marcus entrait en phase 4 de la maladie. « Abby… » Ses mouvements s’arrêtèrent et une fois de plus sa mâchoire se crispa. Elle accepta enfin de tourner sa tête dans sa direction. Elle lui jeta un regard noir et chargé de reproches. De toute façon, il n’était pas vraiment conscient et il ne ferait pas attention à elle. Marcus était totalement ailleurs. Lorsqu’il bougea pour tenter de s’asseoir, Abby haussa un sourcil. Où croyait-il aller comme ça ? « J’dois sortir d’ici. » Elle vint jusqu’à lui et de ses deux mains l’obligea à se rallonger. “Il en est hors de question, Kane.” Fit Abby d’une voix ferme et un peu froide. Elle refusait toujours de le regarder dans les yeux parce qu’elle savait qu’elle allait dire des choses qu’elle allait regretter par la suite. Elle lui en voulait encore pour le ton qu’il avait pris en lui parlant l’autre soir. Peut-être qu’elle lui en voulait aussi pour le mensonge au sujet de la maladie. Il était frustrant à être aussi têtu et à laisser son égo parler. Une fois rallongé, il ne mit pas longtemps à sombrer dans un sommeil agité.

Abby en profita pour soupirer. Elle sentait que Marcus risquait d’être difficile à gérer et elle ne savait pas si ses nerfs allaient pouvoir tenir. Elle s’éloigna pour voir ses autres patients. Ils étaient tous à des stades différents, mais ils souffraient, certains étaient attachés à leur lit pour éviter de se blesser ou de blesser quelqu’un. Abby avait failli être griffée au visage l’autre jour à cause de la crise d’une jeune fille. Elle avait évité sa main de justesse et Jackson avait voulu l’éloigner de l’infirmerie pour qu’elle se remette, mais Abby avait refusé. Les patients avaient besoin d’elle.

Elle revint au chevet de Marcus peu de temps après. Elle ne s’était pas encore approchée des patients aux stades les plus avancés. Elle ne savait plus quoi faire pour soulager les douleurs pour eux. Kane bougea et elle tourna sa tête dans sa direction. Il se réveillait à peine. « J’ai froid. Qu’est-ce qui m’arrive..? J’l’ai attrapé aussi ? » Abby hésita une seconde. Il se fichait d’elle ou était-il sérieux ? “Tu as de la fièvre, Marcus. Et tu dois être bien placé pour le savoir si tu l’as ou non.” Ne put-elle s’empêcher de dire un peu amère. Enfin, elle le regarda dans les yeux. Ses sourcils étaient froncés et ses lèvres pincées. Elle était toujours aussi en colère contre lui, contre elle-même et contre son incapacité à trouver une solution. “Tu vas devoir rester ici jusqu’à…” De nouveau ses lèvres se pincèrent. “Jusqu’à ce qu’on trouve quelque chose pour vous soulager.” Termina-t-elle. “Tu as interdiction de te lever.” Son ton n’appelait pas à une réponse. De toute façon, Marcus aurait beau vouloir argumenter, elle ne changerait pas d’avis. Il était hors de question qu’il quitte le pôle médical dans cet état.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMer 12 Fév - 6:10

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Marcus n’avait même pas remarqué qu’il s’était endormi. À plusieurs reprises dans son sommeil, il avait gémi de douleur tandis que sa tête bougeait constamment de gauche à droite. Son corps n’avait pas arrêté de trembler sous le froid qu’il ressentait. Il ne pourrait même pas dire s’il avait cauchemardé pendant son sommeil, il gardait comme seul souvenir un mélange de voix. Elles n’avaient pas arrêté de parler sans qu’il puisse en distinguer une seule ou comprendre le sens. C’est pratiquement en sursaut qu’il s’était réveillé plus tard. Dans son esprit, il avait à peine fermé les yeux, mais il avait dormi plus d’une heure.

Marcus était complètement perdu et il détestait cette sensation. Néanmoins, dans le contexte actuel, il n’avait pas la force de penser à sa fierté ou encore d’être en colère contre la situation. Il était épuisé. Ça faisait un moment déjà qu’il sentait l’épuisement prendre place dans son corps, mais il n’avait jamais été aussi bas. Tenir debout n’était même pas une option. Dans un autre contexte, il aurait répondu sèchement à Abigail à sa remarque comme quoi il savait lui-même s’il avait la maladie ou non. C’était une belle manière de lui remettre sous le nez qu’elle avait raison depuis le début sur son cas. « Tu vas devoir rester ici jusqu’à… Jusqu’à ce qu’on trouve quelque chose pour vous soulager. » Le brun cligna plusieurs fois des yeux et un demi sourire narquois étira ses lèvres. « Ou jusqu’à ce qu’on meurt tous, car personne ne comprend ce qui se passe. » Ce n’était pas un reproche qui lui faisait. Au contraire, quelqu’un qui le connaissait aussi bien qu’Aurora pourrait détecter la crainte dans sa voix. Marcus Kane avait-il peur de mourir ? Habituellement non, mais de cette manière ? Oui. Il ne voulait pas que la maladie ait le dessus sur lui. Il valait plus que ça. « Ça va aller mon amour… Tu peux lui faire confiance. Elle fait tout ce qu’elle peut. » Un frisson différent le gagna alors qu’il pouvait sentir la main imaginaire d’Aurora se glisser dans sa chevelure. Marcus détourna la tête de manière à fixer son ex-amante qui lui souriait, confiante. « Et si ce n’est pas assez ? » demanda-t-il en pinçant les lèvres. Négativement Aurora secoua la tête et elle se pencha pour embrasser son front. « Peu importe, tu ne seras pas seul. Jamais. » Il hocha la tête et ne put retenir quelques larmes de naître dans ses yeux. Elles étaient surtout causées par la fatigue, mais il refusa de les laisser couler. « Reste avec moi. » supplia-t-il avant de fermer les yeux pour chasser l’émotion présente dans son regard qu’il finit par reposer sur le médecin. « Qu’est-ce qui va m’arriver ensuite ? Chaque phase. J’ai besoin de savoir, Abby. » Sa voix était suppliante. Même si c’était horrible, il voulait savoir ce qui l’attendait. Elle pouvait tout lui dire, même si ça se rendait jusqu’à la mort. « Parce que je sais qu’elle n’est pas vraiment là, mais… » Mais c’était si réel pour son corps fatigué. Une partie de lui avait conscience qu’elle était dans sa tête, mais l’autre partie ne pouvait pas s’empêcher de s’accrocher à ce souvenir si réel. Il avait besoin de lui parler, de la sentir près de lui même si c’était complètement faux. Il n’avait pas l’intention de parler de la personne cachée derrière le « elle » en espérant qu’Abigail ne pose pas de questions en pensant qu’il s’adressait à sa défunte mère. Dans tous les cas, c’est ce qu’il dirait n’ayant pas la force de camoufler aucune vérité. Il était faible.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMer 12 Fév - 21:54

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby leva les yeux au ciel. Le fait qu’il lui mette dans les dents que potentiellement il pouvait mourir ne lui allait pas. Ça l’agaçait. Une fois de plus un va te faire dériver menaça de sortir, mais elle se retint juste à temps. Elle se contenta de lui envoyer un nouveau regard noir. Ils faisaient tout ce qui était en leur pouvoir pour tous les sauver. Elle n’avait pas besoin du sarcasme de Kane. Bien vite l’attention de l’ancien Conseiller dévia. Il se concentrait sur un point inexistant aux yeux d’Abby. Elle remarqua son expression s’adoucir, elle avait un autre homme sous ses yeux. Abby avait l’impression d’assister à quelque chose qui lui était interdit. Elle se détourna de lui pour ranger un peu les alentours, jeter les cotons et les bandes usagées, vérifier les dernières données des malades sur sa tablette. Son coeur rata un battement en voyant que ça s'aggravait toujours plus pour une gamine d’une dizaine d’années. Elle avait passé une mauvaise nuit et crachait toujours plus de sang. Elle devait aller la voir, Abby verrouilla la tablette et allait partir lorsque la voix de Marcus l’en empêcha. « Qu’est-ce qui va m’arriver ensuite ? Chaque phase. J’ai besoin de savoir, Abby. Parce que je sais qu’elle n’est pas vraiment là, mais… » Abby fronça les sourcils. Elle voulut demander qui mais ça ne la regardait pas et elle n’avait pas envie de savoir de toute façon.

Tu es en fin de phase 3, début de phase 4 donc ça veut dire que ta fièvre va baisser, mais que les hallucinations vont continuer.” Énonça-t-elle d’une voix sans émotion. “Tu seras capable de te lever, mais comme pour les autres, tu vas devoir rester ici. Certains de nos patients se sont blessés volontairement parce qu’on leur avait donné l’ordre de le faire. On a compris que les hallucinations peuvent être dangereuses à partir de ce moment.” Elle garda sous silence le faire que plusieurs malades étaient attachés. Marcus n’avait pas besoin de le savoir. Il restait un soldat entraîné et s’il savait qu’ils pouvaient restreindre ses gestes, il pouvait toujours déjouer leurs tentatives d’immobilisation. Ce serait stupide de la part d’Abby de livrer cette information. “Puis ton corps va te faire mal et…” Elle repensa aux stades les plus avancés et sa gorge se noua. Pendant un court instant une lueur triste traversa ses yeux avant qu’elle ne se ressaisisse et que de nouveau elle taise ses émotions. Evidemment que voir son peuple souffrir l’affectait plus que prévu, mais ce n’était pas le moment pour elle de craquer. “Et ensuite tu saigneras du nez, tu auras l’impression de perdre la vue, tu n’auras plus d’équilibre parce que la fièvre sera revenue et que ton oreille interne ne va plus rien comprendre. Chaque coupure et blessure seront dangereuses parce que ton flux sanguin sera trop rapide et que tu te videras de ton sang.” Les symptômes évoluaient plus ou moins vites selon les personnes. Abby voulait lui faire peur pour lui faire comprendre qu’il ne pourrait pas faire et exiger ce qu’il voulait pendant le laps de temps où il serait alité. Elle voulait lui faire peur pour qu’il soit moins un souci pour elle et qu’il attende bien sagement dans son lit. “Ta fièvre est toujours là en attendant, alors repose-toi. Je reviens dans une heure.” Sans attendre de réponse de sa part et sans même le regarder, Abby s’en alla s’occuper de ses autres patients, ceux atteints par la maladie et ceux qui étaient là pour d’autres problèmes.
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Abigail Griffin le Dim 16 Fév - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyDim 16 Fév - 5:20

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Marcus lui avait demandé lui-même les explications, mais rester concentré aussi longtemps lui était tout simplement impossible. Malgré toute la bonne volonté qu’il avait, il manqua quelques bouts des détails sur ce qui allait lui arriver, mais il n’en loupa pas suffisamment pour comprendre que le voyage jusqu’à la mort ne serait pas de tout repos. Chaque phrase semblait pire que la précédente et l’ancien Colonel comprit qu’il en avait pour un long moment à être coincé ici. À l’heure actuelle, si Kane n’avait pas été aussi pâle, il serait sûrement devenu livide. « S’il te plait… Ne me laisse pas. » murmura-t-il alors que la silhouette d’Abigail s’éloignait en compagnie de celle d’Aurora. Même lui ne savait pas à laquelle des deux il s’adressait. Lourdement, l’homme enfonça sa tête dans son oreiller et il se mit à fixer le plafond. Même s’il était réveillé, il n’avait pas conscience de ce qui se passait autour de lui. Il entendait des voix, mais c’était tout. Même le plafond, il ne le voyait pas. Tout était flou. Il finit sûrement par s’endormir, mais il ne le réalisa pas.

« Ça va aller Abby ? Je peux le prendre en charge si tu préfères. » proposa Jackson en posant une main se voulant rassurante sur l’épaule de celle qui lui avait tout appris. Il ne connaissait pas toute l’histoire entre Kane et Abigail, mais il avait bien conscience que la tension était présente entre eux. Lui qui avait toujours été indifférent à Marcus Kane ne l’appréciait plus depuis qu’il avait voulu envoyer Abby à la dérive. Néanmoins, il était prêt à s’occuper du patient indésirable si ça soulageait cette pression au médecin en chef. « Il tremble beaucoup. Je crois que la fièvre remonte. » ajouta finalement le médecin au bout d’un instant en observant Marcus qui n’avait pas bougé d’un millimètre, mais dont le corps ne pouvait pas arrêter de trembler. Sans donner l’occasion à Abby d’agir, Jackson s’était dirigé vers l’ancien Conseiller pour prendre sa température. Il pinça les lèvres. Cette dernière avait augmenté de plusieurs degrés après avoir descendu aussi vite à son arrivée. Son état était très montagne-russe. Le médecin alla chercher un linge humide froid qu’il déposa sur le front de Marcus qui ne réagit même pas malgré ses yeux ouverts. « Abby ? » finit-il par murmurer et Jackson répondit par la négative. « Abby ? » ajouta-t-il plus insistant en bougeant pour la première fois pour observer l’assistant du Docteur Griffin. Marcus retira le linge de son front et il le laissa tomber par terre de façon nonchalante. Il n’avait pas pensé au côté médical du linge, il l’avait seulement vu comme quelque chose de froid qui le gênait alors qu’il était congelé. Jackson retint une complainte. Il se pencha pour attraper le linge et il s’éloigna pour le nettoyer. Pendant ce temps, Kane s’était assis dans son lit et il fixait dans la direction d’Abigail. Contrairement aux autres, elle, il la voyait très bien. Alors que Jackson était encore loin, Kane se mit doucement à tanguer. Il n’avait aucune force pour se supporter sur une longue période et il se mit lentement à se pencher vers l’avant, menaçant de tomber de son lit.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyDim 16 Fév - 12:22

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Un soupir franchit ses lèvres une fois éloignée de Marcus. Plus que jamais, Abby ressentait le besoin de trouver une solution à cette maladie. Elle se dirigea vers la gamine malade les lèvres pincées. Elle était si faible et sa respiration si laborieuse que ça arracha un pincement au coeur à l’ancienne Conseillère. Tout ce que l’équipe avait réussi à dire aux parents c’était on fait de notre mieux. Et pour Abby, ce n’était pas assez. On leur avait donné une seconde chance à tous et ils étaient en train de la gaspiller à cause d’une maladie que personne ne semble connaître. Abby appliqua un linge froid sur la tête de Malya et caressa doucement sa main pour la rassurer. Elle voulut lui dire que tout irait bien, mais en fait, elle n’en savait rien et c’était ça qui lui serrait le coeur à l’en étouffer. Abby était incapable de dire à cette petite fille qu’elle allait pouvoir retourner courir avec ses amis et vivre. Tout simplement.

Abby finit par s’en aller lorsque la gamine partit dans le domaine des rêves. « Ça va aller Abby ? Je peux le prendre en charge si tu préfères. » Elle sursauta en l’entendant et en sentant sa main sur son épaule. Elle ne l’avait pas vu venir. “Tu m’as fait peur…” Elle secoua la tête en guise de désapprobation, elle pouvait le faire. Kane malade c’était différent du Kane normal. Il était plus vulnérable et malléable, Abby n’avait pas de soucis à se faire. Il allait écouter les ordres. « Il tremble beaucoup. Je crois que la fièvre remonte. » Abby n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que Jackson s’écarta d’elle pour aller s’occuper de l’ancien Conseiller. Abby lâcha un soupir. “J’aurai pu le faire...” Grogna-t-elle. En attendant que Jackson l’ausculte, Abby avait pris en charge un autre malade. Il s’était coupé et une jolie entaille à la main le faisait saigner. Elle avait nettoyé la plaie avant de constater les dégâts. “La plaie n’est pas vilaine, gardez quand même le pansement et changez-le d’ici ce soir. Oh et pas d’efforts inutiles.” Prévint-elle en le pointant du doigt. L’homme la remercia un peu maladroitement et sortit de l’infirmerie. Abby se tourna enfin du côté de Jackson avant de voir Marcus assis sur son lit. Elle déchanta rapidement. Surtout en le voyant vaciller, prêt à tomber. Avec la chance qu’Abby avait, Marcus allait tomber du côté où il n’y avait rien pour le rattraper et il risquait de se faire mal. “Il n’est pas croyable…” Gronda-t-elle entre ses dents.

Sans plus attendre, elle se précipita en voyant que Jackson était toujours occupé et que Marcus vacillait toujours dangereusement. Abby vint poser ses mains sur ses épaules pour le soutenir et elle l’obligea à se rallonger. “Kane ? Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans repose-toi ? Tu n’es pas autorisé à te lever, tu es trop faible.” Fit-elle en lui jetant un regard noir. Encore une fois, Marcus n’en faisait qu’à sa tête. Et encore une fois, Abby sentait que ça lui tapait sur les nerfs. “Sois raisonnable pour une fois et fais ce qu’on te dit. Ta fièvre est remontée, Jackson essaie de la calmer.” Le jeune homme revint avec le linge et lui expliqua que Marcus l’avait jeté par terre. Abby se retint de lever les yeux au ciel. “Il a appelé après toi.” Elle fronça un peu les sourcils avant de reporter son attention sur Marcus. “Après moi ?” Jackson haussa les épaules. “Ça va aller à partir de là, Eric, je m’en occupe. Apporte-moi juste une bassine d’eau froide.” Elle récupéra le linge froid qu’il avait préparé avant de le poser délicatement sur le front de Marcus et de laisser son assistant s’en aller avant de reporter son attention sur le malade. Jackson revint quelques secondes après avec ladite bassine remplie d’eau qu’il posa non loin d’Abby. “Tu dois éviter les efforts tant que ta fièvre n’a pas baissé.” Ordonna-t-elle à Marcus un peu sévèrement. S’il l’avait réclamée, il allait être servi. Contrairement à Jackson, elle ne comptait pas le laisser faire ce qu’il voulait. Elle tamponna le linge froid sur son front avant de le passer dans son cou et dans sa nuque. Sa main libre manipulait sa tête le plus délicatement possible. Elle trempa de nouveau le linge avant de le poser sur son front. C’était si étrange pour Abby de voir Marcus dans un instant de faiblesse qu’elle regretta presque d’avoir dit à Jackson qu’elle allait s’occuper de lui. Elle avait l’impression d’être de trop.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyLun 17 Fév - 18:05

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Abby… » murmura-t-il si bas que ce prénom fut à peine audible lorsque le médecin se dirigea rapidement vers lui. Il n’avait même pas remarqué qu’il menaçait de tomber et il ne comprit pas la précipitation d’Abigail de le rejoindre. Or elle avait bien fait, car quelques secondes plus tard, l’homme serait tombé vers l’avant, directement au sol. C’est plutôt contre Abigail qu’il se laissa mollement tomber. Il fut facile à dévier pour se retrouver à nouveau allongé dans son lit. Il grogna des mots incompréhensibles lorsqu’elle lui fit la morale. Il avait bien compris qu’il n’avait pas le droit de se lever, mais c’était beaucoup demander à un homme comme lui qui ne savait pas tenir en place, encore moins dans un lit. On lui disait que sa fièvre était remontrée, mais il ne comprenait pas comment ça pouvait être possible. Il était congelé. Ses dents n’arrêtèrent pas de claquer ensemble. À aucun moment, il ne ressentait la fièvre qu’on disait qu’il avait. Néanmoins, il allait faire confiance à son médecin qui demandait à son assistant de revenir avec une bassine d’eau froide. « D’accord… » souffla-t-il presque trop docilement lorsqu’Abigail lui demanda d’éviter les efforts.

Contrairement à ce qu’il aurait pensé, l’eau fraîche lui fit du bien. Peu importe l’endroit où Abby épongeait la serviette, il se sentait mieux. Même si l’eau était froide, les frissons de son corps diminuaient légèrement. « Je ne voulais rien de tout ça Abby… » souffla-t-il au bout d’un moment. Cette fois, il s’adressait bien à l’ancienne conseillère et non à sa petite-amie imaginaire. Et cela, même si cette dernière n’était pas loin. Il pouvait l’apercevoir du coin de l’œil. « Je m’en veux tellement. » ajouta l’homme aussi surprenant que ça pouvait paraître, Marcus était en train de doucement ouvrir sur ce qu’il ressentait au plus profond de lui. La culpabilité. Il leva une main pour entourer le poignet de docteur Griffin afin d’arrêter son mouvement. Il la fixa dans les yeux. « La rédemption a un prix… » Il se risqua à un demi-sourire. Est-ce qu’il était en train de dire qu’il l’avait mérité ? Que cette maladie voire la mort était le prix à payer pour obtenir le pardon de ce qu’il avait fait dans la dernière année ? Oui, c’était une possibilité. Méritait-il d’être soigné ? « Trois cent… vingt… personnes. » Il n’avait pas besoin de préciser qu’il parlait de l’exécution de masse qui avait été votée une journée avant qu’ils ne découvrent que la Terre était viable. Un dur coup pour Marcus qui cauchemardait souvent à ce sujet. Il avait fait pression pour cette exécution. Il aurait dû attendre. « Je suis tellement… tellement... désolé. » en murmurant cette phrase, il avait dévié les yeux vers Aurora qui le fixait d’une manière complètement neutre. « Je suis désolé pour toi aussi… » « Je ne te crois pas. » cracha-t-elle froidement ce qui lui donna un dur coup directement au cœur. Son visage se décomposa et il secoua négativement la tête. « J’aurais dû faire plus. » « Et pourtant tu m’as laissé mourir. Tu es resté dans tes appartements à attendre qu’ils m’envoient à la dérive. Tu n’as même pas eu le courage d’être là. » Fortement il pinça les lèvres avant de murmurer un simple : « Je sais… Je ne pouvais pas. Je… » Il se coupa lui-même alors qu’il secouait légèrement la tête. Il était complètement perdu dans sa tête. Il se trouvait à présent submergé d’émotions négatives qui poussaient son hallucination à être plus abrupte, plus dure avec lui. Il se faisait du mal tout seul sans le réaliser.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMer 19 Fév - 22:44

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abigail était concentrée dans sa tâche. La peau de Marcus était brûlante sous ses doigts et ça l’inquiétait. A ce stade de la maladie, la fièvre était censée se calmer pas être toujours là. « Je ne voulais rien de tout ça Abby… » Elle se figea avant de poser son regard sur lui. « Je m’en veux tellement. » De quoi est-ce qu’il parlait ? Elle ne l’avait jamais vu si… sérieux ? Son coeur se mit à battre beaucoup plus vite. Est-ce qu’il se considérait déjà comme fichu ? Non. Impossible. C’était Marcus Kane. Il pouvait survivre à tout. Il survivait à tout. Il n’allait pas abandonner si rapidement. Lorsqu’il vint refermer ses doigts autour de son poignet, Abby suivit le mouvement de ses yeux avant de remonter à son visage et son regard se retrouva plongé dans le sien. Et pour la première fois, elle aurait voulu détourner les yeux. « La rédemption a un prix… » Les lèvres d’Abby se pincèrent. “Marcus… de quoi tu…” Elle ne put terminer sa phrase qu’il enchaîna directement comme s’il ne l’entendait pas. « Trois cent… vingt… personnes. » Abby devint très pâle. Le chiffre n’avait rien d’anodin. Elle savait ce qu’il signifiait. Marcus vivait avec la culpabilité d’avoir sacrifié plus de trois cents personnes pour rien. Cette décision avait été prise bien après son renvoi du Conseil et jamais elle n’avait été aussi furieuse et jamais encore elle n’avait eu autant envie de frapper Kane pour ça. Elle baissa la tête en réalisant qu’il pensait que cette maladie était une punition pour lui. C’était ce qu’il avait l’air de se dire. “Arrête…” Souffla-t-elle. Marcus ne semblait pas l’entendre. Il s’excusa encore et encore avant de discuter avec quelqu’un qui n’était pas là. Abby ignorait tout de l’hallucination qui le hantait, mais elle ne pouvait pas le laisser penser qu’il méritait ce qui lui arrivait. Il pouvait être un sale type parfois (souvent), mais personne ne méritait de souffrir comme les malades pouvaient souffrir. “Tu n’as pas été seul à voter pour cette décision. Cesse de croire qu’il n’y a que toi qui dois porter ce fardeau.Bats-toi, Marcus. Ses pensées n’arrêtaient pas d’aller en ce sens. Il devait se battre et survivre. Tout commes tous les autres malades de l’infirmerie. Ils pouvaient s’en sortir.

Elle libéra son poignet pour tremper de nouveau le linge devenu tiède dans l’eau froide. Une fois suffisamment frais, elle le déposa sur le front de Marcus. “Garde ça sur ta tête, je dois vérifier si la dose dans ta perfusion est suffisante.” Ordonna-t-elle pour éviter qu’il ne fasse comme avec Jackson et jette le linge au sol. “Si tu le jettes, tu vas le chercher.” Menaça-t-elle très sérieusement avant de se saisir de sa tablette et de regarder les données qui s’enregistraient au fur et à mesure. Son pouls était haut et sa température aussi, mais la perfusion fonctionnait bien pourtant. Marcus était probablement sur la fin, mais il réagissait différemment aux médicaments administrés. Elle allait devoir partager les données avec les autres médecins, c’était quelque chose qui pouvait les aider, peut-être ? Abby était tellement désespérée que la moindre information se devait d’être décortiquée pour tout comprendre. Il ne leur restait que ça. Après avoir reposé la tablette, elle revint près de Marcus et changea de nouveau le linge. “Ne lutte pas contre l’envie de dormir, Kane. Ton corps a besoin d’évacuer la fièvre et le sommeil va t’y aider. On… je suis là pour te surveiller.” Assura-t-elle. Si Jackson avait dit qu’il l’avait réclamée elle ça devait être pour une bonne raison, autant qu’elle l’utilise pour qu’il obéisse sans protester.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyJeu 20 Fév - 4:22

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La vie cherchait à le punir. C’était la seule explication rationnelle qu’il avait trouvé. Il croyait au karma et la vie avait décidé de lui remettre sous le nez ses mauvaises décisions. Kane ne pouvait pas dire qu’il ne l’avait pas mérité et au fond, il espérait souffrir suffisamment pour payer la mort de ces 320 innocents. Néanmoins, ce n’était pas pour autant qu’il allait arrêter de se battre pour se contenter de mourir. Il restait Marcus Kane et si la vie voulait le mettre au tapis, elle allait devoir frapper fort. Mais avant tout ça, il avait besoin de s’ouvrir sur l’une de ses nombreuses souffrances, la seule qu’il n’avait jamais cachée. Le Docteur Rosemary avait tenté de le faire parler, mais il n’avait pas pu. Même s’il était la voir volontairement - sous conseil d’Abby - il ne lui avait rien dit pour regagner sa chambre une heure plus tard. Étrangement, malgré les disputes et les différends, il se sentait plus proche du Docteur Griffin. Mais sa fierté et son besoin d’avoir le dessus l’empêchait d’agir comme l’ami qu’il aimerait être pour elle. On aurait quasiment pu y croire au début de leur entretien quelques jours plus tôt. Malheureusement, l’insistance d’Abigail - alors qu’elle avait raison - l’avait poussé à se braquer et devenir froid dans l’espoir de lui faire lâcher le morceau. Pourtant aujourd’hui, il se retrouvait dans cette infirmière, à se faire rafraîchir par le Docteur Griffin car il souffrait de cette maladie qu’il voulait tant éviter. Le tout couronné d'un puissant besoin de s’essayer de se faire pardonner ses erreurs. Son regard plongé dans celui d’Abigail, elle lui affirma qu’il devait arrêter de croire qu’il était le seul à souffrir de cette décision. « Ça ne change rien. » Qu’il soit seul ou pas, il devait tout même vivre avec ce lourd poids qui l’écrasait jour après jour.

Abby détacha sa prise pour reprendre la tâche qu’elle s’était fixée ou plutôt qu’il avait demandé, car il l’avait réclamé elle et non le docteur Jackson. Elle aurait pu l’ignorer complètement, mais elle était là, ce qui prouvait une fois de plus qu’elle était une bien meilleure personne que lui. Inversement, son ego l’aurait tenu loin du médecin. Allongé dans son lit, Marcus bougeait à peine. Contrairement aux minutes précédentes, il ne retira pas la serviette de son front. Il avait réalisé qu’elle lui faisait du bien. Il ne pouvait pas dire qu’il se sentait mieux, mais c’était supportable. Il était épuisé. Lutter contre le sommeil était de plus en plus difficile et pourtant il se refusait de sombrer totalement. Ses yeux papillonnaient de plus en plus ce qui ne sembla pas échapper à Abigail qui lui conseilla de se laisser aller, car il en avait besoin. Même s’il voulait la croire c’était difficile pour lui de se laisser aller aussi facilement. Surtout en sentant le regard froid et dur d’Aurora. Même si elle avait toutes les raisons du monde de le détester, ça lui faisait du mal de le voir. « Je ne suis pas fatigué. » murmura-t-il dans un premier temps en observant à la droite de Docteur. Même si Aurora le dévisageait, elle était là. Si la fièvre tombait, il savait très bien qu’elle allait disparaître et il n’était pas certain de réussir à survivre à sa perte une seconde fois. Il n’était même pas totalement remis de la première fois. « Je ne veux pas qu’elle disparaisse. Pas encore... » souffla-t-il en tendant une main dans le vide. Aurora hésite légèrement mais elle finit par tendre sa main à son tour pour le refermer contre celle de son amant. Un faible sourire se dessina sur ses lèvres, malgré toute la faiblesse et la fatigue accumulées, il avait l’air heureux à cet instant précis et c’est ce qui lui permit de trouver le sommeil. Marcus ne le vit pas venir et il s’endormit avec un bras dans le vide refermée sur une main imaginaire.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptySam 22 Fév - 1:29

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]“Abby…” Non. Abby secoua la tête alors qu’elle continuait le massage cardiaque et le bouche à bouche. “Abby… stop…” Le jeune homme avait essayé de la tirer en arrière en posant une main sur son épaule, mais elle se dégagea plutôt violemment. Il fallut un médecin plus costaud pour la déloger de Malya, la pauvre gamine qu’elle essayait de sauver. Abby tenta de se débattre, mais on l’obligea à reculer. “Docteur Griffin, nous avons la machine, on va pouvoir faire repartir son coeur.” Abby se détendit en voyant qu’ils amenaient un défibrillateur et qu’ils l’actionnèrent. On l’écarta un peu du lit et elle observa le corps de la gamine se soulever alors qu’ils envoyaient des décharges dans tout son corps dans l’espoir de faire repartir son coeur. Le bip de la machine finit par se relancer et Abby laissa échapper sa respiration qu’elle retenait depuis un moment. Elle passa une main tremblante dans ses cheveux. Le médecin qui l’avait délogé de Malya la dévisagea avec une lueur en colère dans les yeux. “On sait bien, vous et moi, que nous n’avons pas la solution. Je ne sais pas si c’est un cadeau que vous venez de lui faire.” Abby fronça les sourcils et lui tint tête. “Ses parents peuvent venir la voir. Ils doivent pouvoir lui dire au revoir.” Elle avait dit ça d’un air détaché, mais son coeur était en morceaux à cette idée. Elle n’avait que dix ans cette gamine. Son coeur se serra dans sa poitrine et elle sentit une boule se former dans sa gorge. Elle avait échoué, Abby n’avait pas la solution. Elle ferma les yeux pour chasser l’envie de pleurer. L’épuisement jouait avec ses nerfs.

Il ne resta bientôt plus que Jackson et elle près du lit. Le jeune homme se risqua enfin à s’approcher d’Abby. “Abby… ce n’est pas de ta faute. On est tous dépassés par cette maladie.” Elle tourna vers lui un regard brillant de larmes. Elle se contenta d’hocher la tête en silence et Jackson lui tendit un mouchoir. Elle le regarda d’un air surpris. “Tu as du sang sur le visage.” Abby s’essuya la joue puis les mains avant d’aller les passer sous l’eau. Elle frotta probablement plus que nécessaire avant de se passer de l’eau sur le visage pour calmer le trop plein d’émotion qui menaçait d’exploser à tout instant. “Je vais aller me charger de la famille.” Abby aurait voulu l’en empêcher, mais entendre le cri de désespoir de la mère lui fendrait beaucoup trop le coeur. Elle se contenta d’hocher la tête. “Merci Jackson.” Elle le laissa s’en aller et resta seule un long moment. Elle avait posé les deux mains sur le rebord du lavabo et avait fermé les yeux. Comment est-ce qu’ils allaient pouvoir sauver les autres ? Ils avaient besoin d’une solution rapidement, mais toutes les pistes tombaient à l’eau et ils n’avaient pas l’occasion d’aller voir les Grounders parce qu’ils étaient surveillés. Pourtant, elle était persuadée qu’ils pouvaient leur être utiles.

Abby prit de longues minutes avant de se décider à bouger. Elle avait d’autres patients à voir, elle aurait tout le temps de pleurer une fois chez elle. Elle se composa un visage totalement neutre avant de s’éloigner de la zone de Malya. Elle se sentait à fleur de peau et elle avait du mal à regarder ses patients dans les yeux. Abby hésita lorsqu’elle se rendit compte qu’elle devait aller voir Marcus. Est-ce que c’était une bonne idée ? Elle soupira. Elle devait prendre sur elle. Tout en se disant cela, elle se redressa et tint son dos bien droit. D’un pas confiant, elle se rendit jusqu’au lit de Marcus. “Kane.” Le salua-t-elle comme d’habitude. Elle vint poser le dos de sa main sur son front. La fièvre n’était plus là. “Comment tu te sens aujourd’hui ?” Si Jackson ne s’était pas trompé, Marcus allait se sentir très fatigué et il verrait toujours… ses hallucinations. Les trois derniers jours, elle l’avait entendu tenir des conservations avec une femme qui lui manquait beaucoup visiblement. Au début, Abby avait opté pour Vera, mais jamais elle n’avait entendu Marcus dire ce genre de chose à propos de sa mère ou être très démonstratif vis-à-vis d’elle. Non. Ce qu’il disait parfois relevait plus de l’homme amoureux et Abby était curieuse de savoir qui avait pu ravir le coeur froid de Marcus Kane un jour.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptySam 29 Fév - 20:04

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Assis dans son lit qu’on lui avait relevé afin qu’il mange, Marcus Kane finit par reposer sa fourchette. Il n’aimait pas particulièrement écouter « aux portes », mais dans les circonstances et au vue des simples rideaux qui séparaient les lits, il n’y avait pas réellement d’intimité. Quelques lits plus loin, il y avait de « l’action ». Kane n’arrivait pas à distinguer quel lit exactement, mais il fallait être complètement sourd pour ne pas entendre les différents médecins tout mettre en œuvre pour sauver un patient. Sans surprise, Marcus se retrouva avec l’estomac complètement noué. Déjà qu’il n’avait pas énormément faim et qu’il faisait l’effort pour qu’Abby ne lui reproche pas de ne rien avaler. Là, il avait la nausée. La maladie était mortelle. Bien qu’il fallait s’en douter avec la description qu’Abigail lui avait faite, ça restait uniquement une théorie jusqu’à maintenant. De quoi ajouter une pression sur les épaules du personnel médical qui était déjà surchargé. Même si le patient sembla être tiré d’affaire pour le moment, Kane craignait que ça soit de courte durée et qu’il finisse par trépasser définitivement. « T’es le prochain. » Un petit sourire se dessina sur les lèvres du brun alors qu’il tournait la tête vers Aurora qui ne le quittait pas depuis trois jours. Tantôt gentille, tantôt méchante, Kane avait du mal à la suivre, mais ça lui importait peu. Ça restait Aurora et c’était le plus important. « Je vais t’attendre à l’arrivée. » ajouta-t-elle en posant une main sur son épaule et négativement il secoua la tête. « J’vais pas mourir. » Même s’il disait le contraire quelques jours plus tôt, aujourd’hui, Marcus avait vraiment l’impression d’aller mieux – même si au fond la présence de son ex-amante lui prouvait le contraire -. Il avait arrêté de trembler et il ne ressentait plus le froid alors qu’il avait le corps brûlant. En résumé, sa fièvre avait fortement diminué. Même si la fatigue était encore présente. Marcus arrivait à tenir assis quelques temps, mais debout, il ne pourrait pas. Il se sentait faible. Même tenir sa fourchette était difficile, il n’avait aucune force dans les mains.

Lorsque le silence revint dans l’infirmerie, Marcus n’arriva pas à détacher son regard de la nourriture sans aucune envie. Déjà que de base ce n’était pas très appétissant, dans son état c’était encore pire. Il finit par soupirer et il reprit sa fourchette pour prendre une bouchée qui lui roula dans la bouche un moment. Lorsqu’il l’avala enfin, il fut pris d’un haut de cœur qu’il fit passer avec une grande gorgée d’eau. Il se stoppa nette au moment de prendre une nouvelle bouchée lorsque son rideau s’ouvrit sur le Docteur Griffin dans un état… tristement pitoyable. « Abby. » Il fit un signe de la tête pour la saluer et il la laissa approcher. « Ça va mieux que hier. Je me sens toujours fatigué, mais j’arrive à rester assis. C’est bon signe, je crois… » Il pinça les lèvres. Il espérait que ça soit un bon signe cette diminution de la fièvre et non seulement un changement de phase. Il entendait beaucoup le mot « phase » dans cette infirmerie et ce n’était pas rassurant. L’homme avait reposé sa fourchette et il confia : « Ça ne passe pas. J’ai l’estomac noué. » Il avait décidé d’être honnête. Ça ne servait à rien de cacher le moindre symptôme. Sa fierté avait été écrasée au moment même où on l’avait amené ici. Ça ne servait rien de se battre contre ceux qui voulaient l’aider. Marcus leva un bras et délicatement, il posa une main se voulant rassurante presque réconfortante sur l’épaule de l’ancienne conseillère. Avec le peu de force qu’il avait, il tenta de serrer légèrement son emprise. « Je me doute que tu dois penser le contraire, mais… Ce n’est pas de ta faute ce qui se passe. » murmura-t-il dans un premier temps en posant un regard franchement désolé dans celui du médecin. « Vous donnez tout ce que vous avez pour les malades. Ça va finir par fonctionner. » Il lui fit un demi-sourire. Il voulait y croire. Peu importe le temps que ça prendrait, peu importe si lui y passait, Kane était persuadé qu’Abby et son équipe allaient finir par comprendre ce qui se passait. S’ils ne pouvaient pas sauver les malades, ils allaient au moins trouver la cause pour arrêter l’épidémie. « Prends le temps de souffler quelques minutes. Tu me sembles épuisée Abby. » Il se doutait qu’elle le savait et qu’elle lui dirait qu’elle n’avait pas le temps pour ça, mais tant pis. Il essayait. Il avait retiré sa main de l’épaule du médecin pour faire un signe de tête vers la chaise près de lui. Il tenait à ce qu’elle s’asseye. Même si c’était que quelques minutes, ça serait un exploit.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyDim 1 Mar - 19:06

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby put constater que Marcus avait touché à son plateau repas cette fois, ce qui était un progrès. Elle était rassurée de voir qu’il reprenait un peu de force. Immédiatement, la petite voix dans sa tête lui fit la remarque que les autres malades mangeaient aussi entre deux phases. Elle chassa la vague d’angoisse qui commençait à monter à la perspective que dans quelques jours, Marcus serait probablement... « Abby. Ça va mieux que hier. Je me sens toujours fatigué, mais j’arrive à rester assis. C’est bon signe, je crois… » Elle esquissa un léger sourire. Que Kane soit aussi optimiste c’était surprenant. Des deux, c’était elle qui gardait toujours espoir en toute circonstance. « Ça ne passe pas. J’ai l’estomac noué. » Abby sentait qu’il essayait de justifier le pourquoi il n’avait pas tout mangé. Elle secoua la tête. “Ne te force pas, Marcus. Tu as déjà mangé plus que les autres jours, ton corps accepte mieux la nourriture et c’est très bien. Tu vas pouvoir reprendre des forces.” En voyant qu’il ne voulait plus manger, elle lui retira le plateau qu’elle déposa sur la table non loin avant de revenir près de lui. Il avait un visage un peu moins pâle, mais ses traits étaient toujours tirés et elle lisait beaucoup de fatigue dans ses yeux. Abby allait tendre le bras pour récupérer la tablette avec les dernières données sur Marcus lorsque la main de ce dernier la stoppa. Elle était surprise de sentir son contact sur elle. Elle lui lança un regard étonné en sentant une légère pression sur son épaule. « Je me doute que tu dois penser le contraire, mais… Ce n’est pas de ta faute ce qui se passe... » Sa gorge se noua soudainement. Il avait dû entendre. Sa mâchoire se serra alors qu’elle maintenait le contact visuel avec lui. Le regard qu’il lui lança ensuite manqua de lui faire détourner la tête. Elle ne voulait pas lire de la pitié sur son visage. Que Marcus en ressente vis-à-vis d’elle, c’était le pire. « Vous donnez tout ce que vous avez pour les malades. Ça va finir par fonctionner. » Elle se mordit l’intérieur de la joue avant de détourner le regard ne pouvant plus supporter le sien. “Marcus…” Elle se tut immédiatement et secoua la tête. Qu’est-ce qu’elle s’apprêtait à faire ? Ce n’était pas dans son habitude de s'épancher sur ce qu’elle ressentait. Encore moins avec Marcus Kane. Ressaisis-toi, Abby. Manquer de perdre une enfant l’ébranlait plus que les autres parce que c’était une enfant qui avait la vie devant elle. Et quand ça touchait aux enfants, Abby était beaucoup plus sensible.

« Prends le temps de souffler quelques minutes. Tu me sembles épuisé Abby. » Un sourire en coin étira ses lèvres alors qu’elle posa son regard sur Marcus. Il avait raison. Elle le savait. Ses jambes commençaient à ne plus vouloir la porter. Elle n’avait pas mangé depuis la veille et elle avait dormi seulement quelques heures la nuit dernière, mais ce n’était clairement pas suffisant. “C’est toi le médecin maintenant ?” Demanda-t-elle, le même sourire en coin. Elle voulait dédramatiser la situation. Marcus retira sa main de son épaule puis lui désigna la chaise qui se trouvait à proximité. Abby hésita et ce qui la décida sur le fait qu’il était temps qu’elle prenne une pause, ce fut lorsqu’un cri déchirant brisa le silence du pôle médical. Le cri fut suivi d’un long sanglot et Abby ne mit pas longtemps avant de comprendre que c’était probablement la mère de Malya. Abby s’était figée et son regard se fixa sur un point invisible face à elle. Elle coinça sa lèvre inférieure entre ses dents pour l’empêcher de trembler et elle ferma les yeux. Non. Ce n’était pas le moment de pleurer, pas face à Marcus. Ses jambes s’étaient mises à trembler et il lui fallut un effort monstrueux pour arriver à passer outre toutes les émotions négatives qui l'envahissaient. Elle prit la chaise et se laissa tomber dessus. Abby prit une longue inspiration en passant une main dans ses cheveux pour les remettre en arrière. “Je… Malya fait partie des premiers patients. Elle a dix ans.” Expliqua-t-elle à Marcus. Sa voix tremblait un peu. Elle essayait de la maîtriser du mieux qu’elle pouvait, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Elle était fatiguée. Et même si elle s’était dit qu’elle ne dirait rien à Marcus, elle sentait qu’elle allait exploser si elle ne parlait pas à quelqu’un immédiatement. “On a échappé à tellement de choses sur l’Arche.” Elle fronça les sourcils avant de poser son regard sur Marcus. Ses yeux brillaient et on pouvait lire une multitude d’émotions : de la colère, de la frustration, de l’épuisement et une tristesse immense. “On ne peut pas laisser… une maladie tout gâcher. Pas maintenant qu’on est sur Terre… Je veux voir Clarke heureuse… je veux voir tout le monde apprendre à vivre ici. On le mérite.Je veux que tu survives pour voir ça, se retint-elle de dire. Ils devaient trouver une solution à cette maladie parce qu’ils n’avaient pas fait tout ce chemin pour que ça se termine comme ça. Abby le refusait. Un lourd soupir lui échappa. “Excuse-moi. Je m’emporte, tu as besoin de repos.” Les pleurs de la mère de Malya ne se tarissaient pas et brisaient un peu plus le coeur d’Abby à chaque seconde qui passait. Elle ne pouvait pas aller la voir. Voir une mère apprendre qu’elle allait perdre sa fille dans les prochains jours risquait fortement de l’achever. Ses jambes tremblaient. Elle avait serré ses poings sur ses cuisses. La fatigue était en train de l’emporter sur ses nerfs, elle ne s’était jamais montrée aussi vulnérable face à Marcus. Par chance, elle arrivait encore à contenir son envie de pleurer.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyLun 9 Mar - 5:21

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un demi-sourire étira ses lèvres et il haussa les épaules à sa question. « C’est surtout parce que nous avons le même teint. » Contrairement aux jours précédents, Marcus sentait que c’était moins tendu entre eux. Le fait que Marcus ait accepté de se laisser soigner sans broncher devait aider. Il avait bien compris que ça ne servait à rien de dire qu’il allait bien. Personne n’allait le croire ici. Kane avait décidé de moins se prendre la tête et de s’ouvrir un minimum sur la manière dont il se sentait. S’il ne le faisait pas pour lui, il le faisait pour les autres malades. Abby et son équipe avaient besoin de chaque cas pour essayer de découvrir la cause et une possible solution. Honnêtement, Marcus n’avait aucun espoir de voir le médecin prendre quelques minutes pour elle et il dut cacher sa surprise lorsqu’elle se laissa tomber sur la chaise. Quelques instants avant, tout l’infirmerie avait pu entendre le cri déchirant d’une personne qui avait perdu un proche. Marcus Kane connaissait très bien ce cri de désespoir. Il l’avait poussé un an plus tôt pour Aurora lorsqu’elle avait été envoyée à la dérive. C’était sûrement cette douleur qui avait convaincu le docteur de s’asseoir. Elle l’avait connu également cette souffrance. Quelque chose que les anciens conseillers partageaient sans qu’Abigail ne le sache.

Abigail semblait très affectée par ce qu’il venait de se passer et il n’aimait pas la voir dans cet état. Ça changeait de l’Abigail Griffin qu’il connaissait. Tous les deux étaient maintenant dans des états vulnérables l’un devant l’autre. Pouvait-on dire qu’ils étaient à égalité ? Finalement, la brunette s’ouvrit légèrement à lui. C’était une enfant qui avait frôlé la mort et qui risquait de trépasser prochainement. Kane pinça les lèvres. Au fond, ça l’attristait également même s’il ne connaissait pas personnellement la petite Malya, elle restait une gamine qui avait toute la vie devant elle. La vie savait être cruelle. « Abby… » souffla-t-il en sentant que la femme était à deux doigts de craquer. Elle avait totalement raison dans ses propos. Avaient-ils vraiment échapper à tout pour venir mourir sur terre d’une maladie ? « Ça va aller. » tenta-t-il même s’il se doutait bien que ces mots ne venaient pas au bon moment. Elle venait de perdre sa première malade, il n’y avait rien qui allait. « Ça n’ira pas. Vous allez tous mourir. Un après l’autre. Et elle ne pourra rien faire. » Marcus fronça les sourcils et n’accorda pas son attention à son premier amour. Ça sembla déplaire à Aurora qui se déplaça pour contourner le lit et se retrouver aux côtés d’Abigail. « Tu vas mourir. » ajouta-t-elle avec insistante. Il ne put se retenir et il grogna légèrement avant de cracher : « J’ai dit non. » Il n’avait pas l’intention de mourir. Il s’était adressé froidement à Aurora avant de reporter son attention sur son médecin qui était dans un triste état. Habituellement, Marcus avait toujours les mots qu’il fallait, mais aujourd’hui, mise à part essayer de convaincre Abigail que ça allait aller, il ne savait quoi faire de plus. Cette maladie était un mystère pour tout le monde. « Clarke, tu vas la voir la heureuse, tu vas la voir devenir une adulte. Sur Terre. Cette maladie n’aura pas le dessus sur nous. » Par nous, il parlait de leur peuple. Il voulait rester confiant et optimiste même si les espoirs avaient diminué considérablement avec cette nouvelle. « Ne lui donne pas des faux espoirs. » Il tourna un regard noir vers Aurora. « Ça suffit. » Il réalisa trop tard qu’il avait parlé très fort et très fermement. Il pinça les lèvres et il lança un regard désolé à Abigail. Il n’avait pas besoin de se justifier. Elle connaissait très bien ce symptôme avec lequel il était pris depuis plusieurs jours, mais elle ne lui avait jamais posé de questions. Il lui était reconnaissant pour cela, il n’aurait sûrement pas la force de parler d’Aurora. Personne ne savait cette histoire. Il avait toujours tout gardé pour lui. Un lourd secret qu’il gardait depuis son adolescence, car on lui avait fait comprendre qu’aimer cette femme en particulier c’était quelque chose de mal. Au fond, ses parents avaient préféré qu’il passe sa vie seul plutôt qu’il soit en couple avec une personne qui pourrait atteindre leur réputation de famille pseudo-parfaite. Peu importe que Marcus soit malheureux son père serait si fier de savoir qu’il avait réussi l’exploit de rejoindre Phœnix. Le bonheur était secondaire chez les Kane. « Tu aurais dû te battre. Tu aurais dû laisser ton ambition de côté. Je valais mieux qu’une place dans le conseil, non? » Son regard s’attrista et il hocha la tête. « Oui, j’aurais dû. » Il l’avait regretté si souvent et encore aujourd’hui c’était son plus grand regret.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyLun 9 Mar - 22:42

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La tentative de réconfort de Marcus se solda par un échec. Le ça va aller sonnait tellement faux à ses oreilles. Non ça n’allait pas Marcus, c’était loin d’être le cas parce qu’ils ne savaient toujours pas quelle direction prendre. Non ça n’allait pas Marcus parce qu’il y a toujours plus de malades et que les phases s’accumulent et que tu es dans un lit d’hôpital, Marcus. Elle avait envie de lui dire tout ça et plus encore, mais elle se contenta juste de pincer les lèvres et hocher la tête. Elle essayait de ne pas se concentrer sur les lourds sanglots de la mère de Malya même si c’était peine perdue. Ils étaient toujours là et ils faisaient toujours aussi mal. On allait encore dire qu’elle ne faisait pas assez. « J’ai dit non. » Le soudain grondement de la part de Marcus lui fit lever la tête et elle fronça légèrement les sourcils. Une fois encore le regard de l’ancien chef des gardes se perdait sur quelque chose (quelqu’un) qu’Abby ne voyait pas. Ses lèvres se pincèrent de nouveau. La phase des hallucinations. Marcus avait l’impression d’aller mieux probablement, mais ce n’était pas le cas. « Clarke, tu vas la voir la heureuse, tu vas la voir devenir une adulte. Sur Terre. Cette maladie n’aura pas le dessus sur nous. » Abby voulait y croire. Elle devait y croire. “Merci.” Dit-elle simplement avant de soupirer. « Ça suffit. » Cette fois la voix de Marcus la fit sursauter. Il fixait toujours un point invisible à Abby et semblait en colère. Peu importe qui il voyait, la personne était en train de le contrarier.

Abby secoua la tête lorsqu’il lui envoya un regard navré. Ce n’était rien. Tant qu’il ne s’en prenait pas physiquement à lui-même ou à elle, ça allait. « Oui, j’aurais dû. » Abby hésita avant d’ouvrir la bouche pour parler. “Qui vois-tu ?” Elle s’était promis de ne pas lui poser la question. Même si comprendre ce que voyaient les patients aidait beaucoup les médecins de l’Arche, elle n’avait pas pu se résoudre de demander à Marcus ce que son cerveau malade lui mettait devant les yeux. Pourtant elle sentait le besoin de poser la question aujourd’hui pour éviter d’avoir une mauvaise surprise plus tard. “Vera ?” Demanda-t-elle tout en essayant de capter le regard de l’ancien Conseiller. Plus elle étudiait son visage et plus elle y lisait des choses qu’elle ne pensait pas voir un jour chez lui. C’était étrange de voir un regard rempli d’autant d’émotions chez Marcus. Il cachait toujours très bien son jeu contrairement à elle. Abby se demandait s’il allait lui répondre avec sincérité. Elle se demandait même s’il avait conscience des questions qu’elle lui avait posé.

Avant que Marcus ait pu lui répondre, Jackson passa la tête par les rideaux et posa un regard attristé sur Abby. L’ancienne conseillère se leva avec toutes les difficultés du monde. La fatigue était en train d’avoir raison d’elle. Elle rejoignit le jeune homme pour qu’il lui explique la situation. Jackson fut bref, les parents de Malya étaient partis et il avait repris ses rondes. L’état d’un autre patient venait de s’empirer. Abby sentit une nouvelle fois son moral décliner, elle remercia Jackson puis le laissa repartir. Elle revint du côté de Marcus quelques instants après. Il était encore loin de la phase finale, Abby le savait, mais c’était terrible de ressentir un pincement au coeur en le sachant dans ce lit sans être certaine qu’il pourra le quitter en bonne santé. Elle revint s’asseoir sur sa chaise d’origine et leva son regard vers Marcus. “Alors ? Qui vois-tu ?” Elle devait s’occuper l’esprit, voilà pourquoi elle reposait sa question. Elle avait besoin qu’il parle pour l’aider à ne plus penser à tout ça. Elle s’était rapprochée de son lit. Abby n’allait pas tarder à bouger, mais avant ça, elle avait besoin de souffler un peu.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMer 11 Mar - 4:22

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Son rythme cardiaque s’accéléra lorsqu’Abigail lui demanda finalement qui il voyait. Il déglutit et il pinça fortement les lèvres. Jusqu’à maintenant, elle n’avait pas osé et ça avait été beaucoup plus simple pour lui. Il y avait plusieurs choses que les gens ne savaient pas sur Marcus Kane et il valait mieux que ça reste comme cela. Aux yeux de tous, il avait un cœur de pierre. Il n’était pas un homme qui pouvait tomber amoureux. Qu’est-ce qu’on penserait de lui si on découvrait qu’il avait des faiblesses et qu’il pouvait aimer…? Il avait aimé si fort. Même lui avait du mal à croire qu’il avait pu aimer de cette manière, qu’il avait pu donner une telle emprise sur lui-même à une femme. Plus jamais il n’allait se faire prendre dans les filets de l’amour. Ce n’était pas pour lui. « Vera ? » L’homme cligna plusieurs fois des yeux. Que pouvait-il répondre ? Il ne pouvait pas dire la vérité, mais il n’avait pas envie de mentir au médecin. Il soupira de soulagement lorsque Jackson vint interrompe leur échange.

« Tu as honte de moi, c’est ça ? » Marcus rit nerveusement et il secoua négativement la tête. Il n’avait jamais eu honte d’elle. Il avait tout accepté chez elle, contrairement à ses parents. À ses yeux, elle était parfaite et elle l’était encore aujourd’hui même si ses mots savaient être durs. Il avait conscience que c’était de sa faute, c’était son cerveau qui cherchait à le culpabiliser davantage. « Dis-lui. » Il secoua à nouveau la tête. C’était trop difficile pour lui. S’il en parlait à voix haute, ça allait rendre les choses encore plus vraies. Il n’était pas prêt à s’ouvrir sur cette partie de sa vie. Lorsque la Griffin revint, Marcus resta surpris qu’elle prenne à nouveau place sur la chaise. Il s’était attendu à ce qu’elle lui dise qu’elle avait pris suffisamment de temps pour elle. Même si ça voulait dire qu’elle n’avait pas oublié sa question et qu’elle se montrait insistante sur son hallucination. Kane poussa un profond soupir et il détourna les yeux vers Aurora quelques secondes. Quelques jours plus tôt, Marcus aurait sûrement envoyé balader le médecin, mais aujourd’hui, il était trop épuisé pour cela. Il n’avait pas envie de se prendre la tête tout comme Abigail devait avoir envie de penser à autre chose après ce qui venait de se passer. « C’est… » Il se coupa lui-même. Il n’arrivait pas à prononcer ce prénom. C’était trop difficile. Honteusement, il détourna la tête et il se mit à fixer ses mains. « C’est une personne que j’ai envoyé à la dérive. » La douleur déforma légèrement son visage. Au fond, c’était comme cela que ça s’était terminé. Il avait procédé à son arrestation et il n’avait rien fait pour essayer de l’aider. « Et je m’en suis toujours voulu. » confia-t-il toujours en évitant soigneusement son regard. Ce n’était pas simple pour lui de s’ouvrir là-dessus. On l’accusait toujours d’envoyer des gens à la dérive sans rien ressentir et pourtant, ça l’avait affecté à chaque fois. Contrairement à Jaha, il ne voulait pas se souvenir de chaque personne qu’il avait faite exécuté. Il avait besoin de chasser ces images douloureuses de son esprit ce qui le faisait passer pour un être sans cœur. Au fond, ça ne le gênait pas. C’était l’image qu’il avait toujours voulu donner. « À chaque fois je m’en suis voulu, tu sais… Si j’avais pu faire les choses différemment… » Mais c'était son boulot de le faire. Si ça n'avait pas été lui, ça aurait été quelqu'un d'autre. Aujourd'hui, l’épuisement faisait tomber le masque de Kane pour montrer une petite facette de Marcus, l’homme avec un cœur et une conscience. L’homme qui avait souffert des règles de l’Arche et de la perte de la femme qu’il aimait. Femme dont il lui était impossible de prononcer le nom devant la brune afin de satisfaire sa curiosité.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMer 11 Mar - 23:32

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Encore une fois, Marcus fixa un point qu’Abby ne voyait pas. « C’est… C’est une personne que j’ai envoyé à la dérive. » Abby cligna plusieurs fois des yeux. C’était la première fois qu’elle voyait autant de peine sur le visage de Marcus lorsqu’il évoquait quelqu’un qu’il avait envoyé à la mort. « Et je m’en suis toujours voulu. » Abby eut un petit sourire amer. Oh il était capable d’avoir du regret pour ça maintenant ? Elle serra les poings sur ses jambes avant de secouer la tête. Non, Abby, ce n’était pas le moment de s’en prendre à lui. Marcus allait mal. Elle allait mal. Elle devait garder la tête froide, elle avait juste poser la question pour s’assurer que Marcus n’irait pas jusqu’à se faire du mal pour ses hallucinations. Oui, voilà, c’était purement médical. « À chaque fois je m’en suis voulu, tu sais… Si j’avais pu faire les choses différemment… » Son coeur se serra dans sa poitrine. Comme quand il avait condamné Jake ? Comme quand il avait voulu se débarrasser d’elle parce qu’elle avait menacé son statut de Chancelier ? Il s’en était voulu pour tout ça ou est-ce que c’était trop insignifiant à ses yeux ? Elle ferma les yeux. Repenser à Jake faisait remonter la même douleur. Celle qui lui hurlait chaque matin qu’elle était un monstre. Celle qui l’empêchait de réellement se regarder dans un miroir. Comment est-ce qu’elle avait pu faire ça à Jake ? Abby secoua la tête pour reprendre contenance. Elle posa une main sur le lit de Marcus et s’appuya sur le matelas pour se relever. “Mais tu n’as pas pu faire les choses autrement.” Parce que c’était les lois de l’Arche qui voulaient ça. Faire partie du Conseil, c’était prendre des décisions difficiles tous les jours. C’était s’assurer la survie du plus grand nombre au détriment du reste. C’était ce que son père lui avait sans cesse répété en lui léguant son siège. Tu ne pourras pas toujours faire ce que tu veux, Abigail et tu vas devoir penser au bien-être des autres avant le tien. Elle avait appliqué ça toute sa vie et Jake avait insufflé juste assez d’humanité chez elle pour éviter qu’elle se perde. Avec effroi, elle se rendit compte que sans Jake, elle aurait très bien pu être comme Marcus. “C’était les lois.” Étrange de la part d’Abigail de reparler des lois de l’Arche quand on savait le nombre de fois où elle les avait enfreint.

Elle nota qu’elle n’avait toujours pas l’identité de son hallucination, mais elle ne pouvait pas forcer Marcus à parler. De plus, la conversation prenait une tournure qui ne lui plaisait pas. Abby n’arrivait plus à mettre de l’ordre dans ses pensées, elle devait arrêter les frais. Sa pause avait été plus longue que prévue. “Jackson passera plus tard pour voir comment tu vas. Repose-toi et fais attention à ce que tu vois.” Prévint-elle. Elle n’avait pas envie de le retrouver elle ne savait trop où parce qu’il s’était levé et que personne ne l’avait vu bouger. Abby vérifia une dernière fois qu’il avait tout à disposition en cas de besoin et allait partir, mais elle s’arrêta au moment de pousser le rideau. “La Terre est une seconde chance pour tout le monde, Marcus. Laisse-toi le droit d’avoir cette seconde chance.” Fit-elle en se tournant vers lui. Il était inutile qu’elle le torture pour ce qu’il lui avait fait. Abby n’était pas toute blanche non plus, elle avait fait des erreurs parfois terribles. Et Marcus était malade. Il n’avait pas besoin qu’elle l’accable encore plus. Elle pinça juste un peu ses lèvres avant de quitter enfin l’espace où Marcus était allongé.
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Abigail Griffin le Jeu 4 Juin - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMar 17 Mar - 16:30

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les lois… Même s’il les comprenait très bien, il les avait maudites à plusieurs reprises. De plus, les deux travails de Marcus l’avaient forcé à suivre les lois à la lettre et à s’assurer qu’elles soient respectées par tous et chacun. Avec les années, c’était devenu une obsession. Faire une exception était complètement impossible pour lui. Il ne l’avait pas fait pour Aurora, ni pour Abby, ni pour personne. Ce n’était pas uniquement une question d’ego, c’était par respect des lois de l’Arche, lois qui étaient là pour la survie de leur peuple et qu’il avait juré de suivre et de faire respecter. Avant, une exception n’était pas possible pour lui. Maintenant qu’il était sur Terre et qu’il n’avait plus de boulots, il pourrait sans doute changer son fusil d’épaule.

Faire attention à ce qu’il voyait ? Il voyait uniquement Aurora et il se prenait la tête avec elle, de quoi devait-il faire attention ? Rapidement il balaya cette information de son cerveau et il hocha la tête à la dernière remarque d’Abigail. La Terre était une seconde chance et elle pensait qu’un homme comme lui méritait cette nouvelle chance. S’il sortait de cette infirmerie, il allait la saisir. Il allait faire les choses différemment et il allait ouvrir ses horizons. Certes, il resterait un homme de lois, mais les conséquences n’auront plus à être aussi sévères. Lorsqu’Abigail referma son rideau, Marcus laissa tomber lourdement son dos contre le lit. Il appuya sur le bouton pour l’allonger. Même s’il était fatigué, il ne s’endormit pas. Il fixait le plafond en boudant légèrement sur sa situation. Il n’avait pas réussi à s’ouvrir avec Naleya, il tentait de le faire avec Abigail, mais il avait l’impression que ça ne fonctionnait pas. Soit il n’était vraiment pas doué pour cela, soit Abby n’était pas la bonne personne étant donné leur passif difficile en commun.

Ses idées n’arrivaient pas à être claires et il finit par s’endormir à force de ruminer ses émotions négatives. Son sommeil fut de courte durée, il sentit une main se poser sur son épaule. Il sursauta légèrement et il se redressa dans son lit. Il s’attendait de voir le docteur Griffin ou Jackson, mais non. Il y avait uniquement Aurora qui lui souriait largement. C’est elle qui l’avait secoué. « Regarde ! Tu te souviens ? » Marcus fronça les sourcils et il se mit à observer autour de lui. Il n’était plus dans l’infirmerie. Comment était-ce possible ? Il se trouvait dans sa chambre de l’Arche en compagnie d’une Aurora très peu vêtue. « Comment… ? » Elle posa son doigt sur ses lèvres pour le faire taire. « Fais juste profiter. » La brunette grimpa sur le lit et se mit en califourchon sur lui. Ses mains glissèrent sur son torse et sans qu’il ne le remarque, il avait retiré sa perfusion. « Pas ici. Viens ! » Elle bondit du lit et elle l’attira vers l’extérieur. Il hésita. Il se sentait faible, il avait les jambes tremblantes, mais il se laissa guider à l’extérieur de sa chambre afin de parcourir les couloirs de l’Arche qu’il connaissait si bien. À plusieurs reprises, elle s’arrêta pour l’embrasser, mais ça n’avait aucune saveur. Tout était seulement étrange. Kane était perdu. Est-ce qu’il était en train de rêver ? Il avait pourtant l’impression que tout était si vrai. Il pouvait sentir les doigts d’Aurora contre les siens, mais ses lèvres n’avaient pas le même goût que dans ses souvenirs. Il n’arrivait pas à répondre à ses baisers, il se contentait surtout de la suivre. « Tu te souviens ? » Marcus hocha doucement la tête alors qu’il fixait la grande fenêtre devant lui. C’était leur endroit. Celui où ils avaient passé tellement de temps à seulement s’aimer. « Viens ! » Elle se mit à rire et à courir vers la fenêtre pour s’installer sur le rebord comme elle le faisait tout le temps. Kane pencha doucement la tête sur le côté et l’observa. À plusieurs reprises, il passa sa main contre sa joue. Il pouvait sentir une brise qui n’était pas dans ces souvenirs. « Allez ! » insista-t-elle en lui tendant une main. Il fronça les sourcils, mais il fit finalement un premier pas. Au loin, il crut entendre une voix, un cri peut-être ? Il n’y porta pas attention, il fit un second pas vers son amante en tendant une main devant lui pour tenter de se saisir la sienne.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMer 25 Mar - 23:46

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Une fois de plus, les autres médecins avaient exigé d’Abby qu’elle aille se reposer. Elle en était à son troisième tube à essai brisé et ils sentaient tous que si elle continuait comme ça, elle risquait de finir par se blesser. Pour une fois, Abby ne protesta pas. Elle avait besoin de son moment de solitude avant de se replonger dans le travail. Jackson lui assura qu’il prendrait soin de ses patients en son absence et elle quitta enfin le pôle médical. Clarke n’était pas dans les appartements lorsqu’elle rentra (par chance). Abby en profita pour prendre une douche rapide avant d’aller s’effondrer dans son lit où elle se roula en boule et où elle laissa sa peine enfin exploser. Elle serra son oreiller contre elle. Son corps était secoué par les sanglots qu’elle étouffait un peu en appuyant le tissu contre sa bouche. Pourquoi est-ce qu’ils n’arrivaient toujours pas à trouver une solution ? Ils avaient vécu et vaincu tellement pire sur l’Arche alors qu’est-ce qui changeait sur Terre ? D’épuisement et à force de réfléchir, Abby finit par s’endormir. Ses rêves furent peuplés de visages venus du passé. Ses parents d’abord puis Jake. Mais un Jake plus sombre, plus colérique qui finit par lui faire tellement peur qu’elle se réveilla en sursaut. Elle mit un moment avant de pouvoir calmer les battements effrénés de son coeur. Ce n’était qu’un stupide rêve, pas la réalité. Abby repoussa enfin ses draps avant de se lever. Elle enfila son haut à manches longues par-dessus son débardeur noir et réajusta sa chaîne où pendait l’alliance de Jake. Elle mit un peu d’ordre dans ses cheveux puis elle attrapa sa blouse bleue de médecin avant de quitter son appartement.

En entrant dans le pôle médical, elle vit que tout le monde était en effervescence. Elle fronça les sourcils et se dirigea droit vers Jackson. “Qu’est-ce qu’il se passe ?” En entendant sa voix, le jeune homme se tourna et pâlit. “Jackson ?” Quelque chose n’allait vraiment pas pour qu’il soit si mal. “Ne m’en veux pas s’il te plaît… j’étais avec un autre patient qui allait mal et je ne l’ai pas vu partir. Il avait débité ça très rapidement et Abby n’avait pas tout compris. “De quoi tu me parles ?” Le jeune médecin prit une longue inspiration avant de lui répondre. “Kane a disparu.” L’expression sur le visage d’Abby se figea. Non. Elle n’allait pas se mettre en colère. Ça n’allait pas servir en l’état. Elle se mit à réfléchir rapidement. “Vous cherchez dans le vaisseau, je vais voir s’il est sorti.” Sans attendre de réponse de la part de Jackson, Abby sortit du pôle médical à toute vitesse puis du vaisseau. Elle marchait rapidement en jetant des regards partout et en demandant à quelques personnes s’ils avaient vu Kane jusqu’à ce qu’elle croise une jeune femme qui lui indiqua qu’elle l’avait vu passer, mais qu’il semblait ailleurs. Elle pointa la direction un peu dans l’angle mort de Cérès. Abby la remercia et s’y dirigea.

Elle le vit debout en train de marcher en direction de la clôture électrique. Sans s’arrêter. Elle pinça les lèvres. “Marcus !” L’appela-t-elle d’une voix forte. Il ne semblait pas l’avoir entendu. Elle poussa un soupir et se mit à courir dans sa direction. Elle le rejoignit rapidement et remarqua qu’il était totalement ailleurs. Ses hallucinations. Abby ne réfléchit pas et ne tenta pas de le tirer en arrière. Elle n’avait aucune force face à lui et il pouvait très mal réagir à son contact. Elle vint se mettre directement entre lui et la clôture électrique alors qu’il avançait toujours. “Marcus ? Marcus ! Arrête !” Elle essayait d’avoir son attention, mais il avançait toujours, la faisant reculer. Ils n’étaient qu’à quelques mètres de la clôture. Le voltage pouvait être dangereux et ce n’était pas vraiment dans les plans d’Abby de mourir, mais elle ne pouvait pas laisser Marcus comme ça. En voyant qu’il ne la regardait pas et ne prêtait pas attention à ses paroles, Abby s’accorda de le toucher. Elle tenta de l’arrêter en posant ses mains sur ses épaules. Elle lâcha un soupir de frustration en constatant qu’il avançait toujours et qu’elle reculait toujours et qu’il ne semblait toujours pas la voir. Alors Abby fit la seule chose qui lui passait par la tête pour focaliser son attention sur elle : elle prit son visage entre ses mains et l’obligea à baisser la tête pour qu’il la regarde. “Marcus ! Ce que tu vois n’est pas réel, arrête d’avancer, tu vas nous tuer tous les deux !” Fit-elle en le regardant droit dans les yeux et en essayant de toutes ses forces de l’arrêter de marcher. Les tuer, elle ne savait pas, mais les blesser suffisamment pour que ça devienne dangereux. Elle pouvait presque entendre le léger vrombissement de la ligne électrique tant ils en étaient proches. Ce n’était vraiment pas comme ça qu’elle avait prévu de commencer sa journée.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyDim 29 Mar - 20:46

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Aurora savait comment le provoquer, comment l’inciter à la rejoindre plus rapidement. Son regard dévia légèrement vers les cuisses de son amante qu’elle avait légèrement ouverte pour bien lui faire comprendre que ça serait à lui s’il le voulait. La nuisette qu’elle portait laissait très peu de place à l’imagination. Quelques heures plus tôt, il était en mesure d’affirmer qu’Aurora était une hallucination, mais là, ça avait l’air trop réel. Kane avait la nette impression de se retrouver sur l’Arche, dans l’espace, à s’isoler avec Aurora avant de retourner à ses occupations. Un regard vers son propre corps lui permit de distinguer sa veste de la garde. Tout était si vrai. Sa petite-amie pouvait uniquement être là et c’est ce qui le convainc à accélérer légèrement le pas. À nouveau, il put entendre une voix, mais elle semblait si lointaine qu’il ne s’en soucia pas. Sauf que son avancée se faisait plus difficile. Il avait l’impression d’avoir les jambes lourdes. Il n’avait aucune idée qu’une personne extérieure à la scène tentait de l’empêcher de se tuer, car Aurora – dans son esprit – était placée au niveau de la clôture électrique de Cérès.

« Je t’attends beau brun ! » ajouta-t-elle pour le faire accélérer à nouveau, mais il ne pouvait pas. Il put sentir deux mains se poser sur ses épaules, mais il n’était pas certain que ça soit vrai. Pour cette raison, il tenta de continuer son avancée. L’homme finit par fermer doucement les yeux pour essayer de remettre ses idées en place. Il était complètement perdu. Cette fois-ci, on entoura son visage de ses mains et il rouvrit les yeux lorsqu’on lui pencha la tête. « Marcus ! Ce que tu vois n’est pas réel, arrête d’avancer, tu vas nous tuer tous les deux ! » Son regard était maintenant posé sur Aurora qui l’avait rejoint. « Je t’ai déjà tué… » souffla-t-il n’arrivant pas à faire la distinction entre Abigail Griffin et Aurora Blake. Il leva une main pour la poser contre la joue de celle qu’il prenait pour son ancienne amante. Son pouce entreprit de caresser délicatement sa peau. Le regard qu’il jetait actuellement à Abby n’avait rien à voir avec la manière dont il pouvait l’observer habituellement. Son regard était doux et tendre, à la limite de l’homme amoureux. « Je t’ai fait tellement de mal. Je suis tellement désolé. » Il avait l’impression qu’il faisait uniquement s’excuser depuis trois jours. Comme si sa maladie le forçait à remettre sa vie entière en question et à chercher le pardon auprès de ses rares proches. Il se pencha pour nicher son nez dans la chevelure de celle qu’il prenait pour son premier amour. « Ne me quitte plus Aurora... » souffla-t-il finalement au bout de quelques secondes avant de se redresser pour replonger son regard presque brillant dans celui d’Aurora Griffin.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyDim 29 Mar - 21:00

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Son attention se focalisa enfin sur elle et Abby ne put s’empêcher de soupirer de soulagement. Son talon touchait presque le poteau qui maintenait la clôture. Elle sentait son corps trembler un peu sous l’adrénaline. Elle posa sa tête contre le torse de Marcus pour essayer de calmer son coeur qui battait si vite. « Je t’ai déjà tué… » Abby fronça les sourcils et se redressa pour le dévisager. C’était elle qu’il regardait, mais ce n’était pas elle qu’il voyait. Elle eut un mouvement de recul lorsqu’il avança sa main vers elle, mais elle ne pouvait pas vraiment s’écarter de lui sous peine de se prendre la clôture dans le dos. Elle n’avait pas d’autre choix que de le laisser faire. Marcus posa alors sa main sur sa joue avant que son pouce ne se mette à caresser sa peau. Abby fut déstabilisée par le regard qu’il lui lança. Un regard d’une tendresse infinie et avec tellement d’amour qu’elle songea un instant à détourner les yeux. Ce n’était pas pour elle et elle se sentait affreusement mal d’être celle qui le recevait. « Je t’ai fait tellement de mal. Je suis tellement désolé. » Abby resta silencieuse et pinça ses lèvres. Peut-être qu’il serait temps de le détourner de cet endroit, Abigail. Bouge de là. Elle s’ordonnait de s’écarter de lui et de le ramener à son lit. Mais Marcus se pencha vers elle et vint perdre son visage dans ses mains. Abby sentit son corps se tendre sous ce contact si intime. « Ne me quitte plus Aurora... » Aurora ? Abby eut un éclair de réalisation. Ce devait être la femme qu’il voyait. Son cerveau se mit à fonctionner à plein régime. Une Aurora exécutée par les bons soins de Marcus Kane, il n’y en avait pas beaucoup. A vrai dire, une seule venait à la mémoire d’Abby parce que l’accusation contre elle était assez exceptionnelle : elle avait eu deux enfants. Aurora Blake. Les connexions se firent rapidement dans le cerveau d’Abby. Elle avait toujours trouvé ça étrange le comportement de Marcus pour la survie d’Octavia Blake. Lui qui était si enclin à condamner n’importe qui avait bien voulu laisser sa chance à une gamine. Elle préféra taire la question qui lui brûlait les lèvres. Ce n’était pas le moment.

Abby décida de pousser un peu sa chance. Elle se sentait mal de faire ça comme ça, mais quel autre choix avait-elle ? “On va rentrer. Viens.” Sans le quitter du regard, elle glissa sa main dans la sienne. Le contact était très étrange pour elle. Toute la situation lui échappait un peu. Elle s’écarta sur le côté et mit de la distance entre la clôture et eux en tirant Marcus jusqu’à elle. Pour éviter que ça ne paraisse trop étrange aux habitants de Cérès, elle passa un bras autour de sa taille et l’invita à poser le sien sur ses épaules. “Je te raccompagne, Marcus.” Un peu malgré lui peut-être il se laissa aller doucement contre elle. Abby accusa le coup supportant son poids comme elle pouvait. En silence, elle le raccompagna jusqu’à l’intérieur du vaisseau. Elle s’excuserait pour ça une fois que Marcus irait mieux et glisserait deux mots sur le fait qu’il s’était trompé de personne en lui parlant. Il méritait de savoir qu’elle savait. Ce n’était pas une information qu’elle devait cacher. “Il ne faut plus que tu sortes comme ça, Kane.” Souffla-t-elle avec difficulté alors qu’elle marchait toujours en direction du pôle médical. Elle tenait toujours fermement Marcus contre elle et se fit la réflexion qu’ils allaient devoir probablement l’immobiliser. Ils ne pouvaient pas prendre de risque qu’il ressorte.

Lorsqu’ils franchirent la porte de l’infirmerie, Jackson lança un regard soulagé à Abby. On vint jusqu’à elle pour l’aider, mais elle arrêta tout le monde d’un geste de la main. “Je m’en occupe.” Fit-elle un peu sèchement. Elle était encore en colère contre eux tous. Elle les laissait quelques heures livrés à eux-mêmes et ils n’étaient pas capables de veiller sur les malades. Elle raccompagna Marcus jusqu’à son lit où elle l’aida à s’allonger. Dire qu’il avait arraché sa perfusion... Lui qui n’aimait pas les piqûres, il se l’était arraché sans plus de cérémonie. “Il faut que tu te reposes. Nous aurons l’occasion de parler.” Elle replaça sa perfusion sans le regarder. Elle n’y arrivait pas. Le regard qu’il avait sur elle n’était pas pour Abigail Griffin.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyDim 29 Mar - 23:14

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pour lui, tout était réel et vrai. Il était en compagnie d’Aurora, il pouvait la tenir dans ses bras et il avait la nette impression qu’elle était là. Lorsqu’il avait penché sa tête pour la nicher dans ses cheveux, il avait pu sentir les cheveux lui chatouiller le nez et sentir l’odeur de son shampoing. C’était différent que dans ses souvenirs, mais ce n’était pas désagréable. L’odeur lui plaisait et le détendait. Dans sa tête, il était toujours sur l’Arche et il voyait toujours la grande fenêtre avec vue sur la Terre. S’il avait été du style plus entreprenant, il aurait pu plaquer la femme qu’il aimait contre le mur pour l’embrasser sans se douter une seule seconde qu’il se serait tué en attirant Abigail Griffin dans son geste.

« Déjà ? » demanda-t-il d’une petite voix presque boudeuse lorsqu’elle lui précisa qu’ils allaient rentrer. C’était pourtant elle qui l’avait attiré ici. Pourquoi vouloir rentrer aussi rapidement ? Pourtant la main d’Aurora se referma contre la sienne et sans chercher plus loin, il la suivit. Il la suivrait jusqu’au bout du monde s’il le pouvait. La situation devint encore plus étrange lorsqu’elle relâcha finalement sa main pour l’inviter à prendre appui sur elle. Kane ne chercha pas davantage et il s’exécuta. Il était vrai qu’il se sentait plutôt faible et que ce coup de main ne serait pas en trop. « Kane ? » Il fronça les sourcils. Elle ne l’avait jamais appelé comme cela. Elle savait à quel point, il détestait quand ça venait d’elle. Car elle, elle connaissait Marcus. Le vrai Marcus. Celui que son père avait vite enterré, car il était trop « gentil ». « M’appelle pas comme cela. » maugréa-t-il en fronçant les sourcils. Un instant plus tard, le brun était de retour à la case départ avec Aurora qui agissait très étrangement avec lui. Elle semblait distante. L’homme observait chacun de ses mouvements et il resta surpris de la voir le piquer comme si elle savait ce qu’elle faisait. Néanmoins, il détourna vivement le regard avant que l’aiguille ne touche sa peau. Il ne voulait pas voir ça. « Reste avec moi… S’il te plait. » Il la suppliait du regard et il tendit son bras libre pour attraper le poignet d’Aurora. « Personne ne dira rien. » Il pinça les lèvres et il se décala dans son lit de manière à faire une place à Aurora. Ils ne seraient pas confortables, mais était-ce important ? Il avait envie de se blottir contre elle. Elle ne lui avait jamais semblé aussi vraie que dans les dernières minutes. Heureusement pour Abby, l’homme n’avait aucune force et il ne put tirer sur son bras. Au contraire, lorsqu’il le fit, il manqua de force et il se retrouva contraint de la lâcher. Il soupira doucement en comprenant bien qu’elle n’allait pas le rejoindre. « Reste-la… » demanda-t-il toujours avec ce même regard tendre tandis que ses yeux commençaient à se fermer d’eux-mêmes. Il était épuisé, mais il tentait de lutter pour profiter davantage de sa douce, mais ce fut uniquement une question de temps. Le sommeil vint le chercher pendant près de 10 heures. C’était la première fois depuis longtemps qu’il dormait autant, qu’il ne murmura pas dans son sommeil et qu’il ne se battit pas avec une personne invisible. Marcus Kane eut le droit à une vraie nuit de sommeil. C’était bon signe, non ?
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
407
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
mahrun. (avatar) exception (signature)
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyDim 29 Mar - 23:41

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby baissa la tête sur la main de Marcus autour de son poignet. Elle le vit se décaler sur son lit pour lui offrir une place et l’inciter à céder. Ses lèvres se pincèrent. Elle secoua la tête et doucement et défit l’emprise de ses doigts. “Ce n’est pas une bonne idée.” Dit-elle simplement. C’était beaucoup trop tout ça. Elle avait beaucoup de mal à le regarder dans les yeux. Elle n’avait pas imaginé une seule seconde à quel point ce serait compliqué d’avoir Marcus Kane comme patient. Abby aurait préféré passer son temps à se disputer avec lui plutôt que ça. « Reste-la… » Elle savait qu’il ne lui parlait pas à elle directement, mais plus à Aurora Blake. Elle le vit papillonner des yeux avant de sombrer dans un profond sommeil. Abby relâcha la tension qui pesait dans ses épaules. Elle poussa un soupir et se passa une main sur le visage. Elle remonta la couverture sur Marcus avant de s’éloigner du lit pour retrouver Jackson et les autres docteurs. Le jeune homme se sentait toujours misérable de ne pas avoir réussi à gérer Kane. “Kane aurait pu se tuer. Il faudra prévoir de quoi l’immobiliser sur son lit, je pense.” Fit Abby, d’une voix dénuée de toute émotion. Elle avait besoin de mettre autant de distance que possible entre Marcus et elle. Surtout vu les derniers événements. “Abby… je suis je ne crois pas que ça soit le moment, Eric.” Elle l’avait interrompu et posa enfin un regard froid sur lui. Il baissa la tête un peu honteux. Les autres docteurs la dévisagèrent avec appréhension. Abby ne se mettait pas souvent en colère, mais lorsque c’était le cas, ça se sentait.

Tout le monde finit par se remettre au travail. Deux autres cas s’aggravèrent dans la nuit obligeant Abby à veiller tard. Elle décida de retourner voir Marcus pour être certaine qu’il ne s’était pas encore échappé en douce. Il dormait paisiblement. Abby prit la même chaise que la dernière fois et s’y installa. Elle resta un long moment à fixer le vide avant de sentir des larmes couler sur ses joues. L’épuisement et les nerfs avaient raison d’elle. Elle sécha ses joues et essaya de ravaler le sanglot qui menaçait de sortir. “Je suis fatiguée…” Murmura-t-elle. Tellement fatiguée qu’elle vint mettre ses bras sur le rebord du lit de Marcus et qu’elle posa sa tête entre. Juste quelques instants. Elle ferma les yeux pour les reposer avant de s’endormir bêtement comme ça.

Abby se réveilla en sursaut le lendemain. Une douleur terrible la fit grimacer et elle passa une main dans sa nuque pour la soulager. Elle s’était endormie beaucoup trop rapidement la veille. Légèrement groggy, elle reconnut la pièce où elle était et réalisa, soudain que ce n’était pas à son bureau qu’elle s’était endormie. Son regard remonta jusqu’à Marcus pour voir s’il était réveillé et… c’était le cas. Abby se redressa en essayant de garder un air détaché, mais elle était embarrassée. Elle n’aurait jamais dû être là. “Navrée. J’ai pas… c’était pas volontaire de m’endormir ici.” Elle se leva de sa chaise et la repoussa un peu en arrière. Abby réajusta sa blouse et mit une mèche de cheveux derrière son oreille pour cacher l’embarras qui colorait un peu ses joues. Au prix d’un gros effort, elle posa enfin son regard dans le sien pour essayer de voir qui il voyait et elle faillit soupirer de soulagement en constatant qu’il la regardait avec un air totalement normal. Celui qu’il lui réservait. “Comment tu te sens aujourd’hui ?” Elle savait que lorsque les hallucinations partaient, les douleurs allaient se réveiller. Ils avaient de quoi calmer les malades, mais ce n’était pas illimité. “On te fera une prise de sang un peu plus tard pour voir ton état de santé général.” L’informa-t-elle. Abby savait que Marcus pouvait agir comme un enfant quand il s’agissait d’aiguille, c’était pour ça qu’elle le prévenait à l’avance. Et bon… d’accord… il y avait aussi un peu de sadisme derrière. “Je ne sais pas si tu te souviens d’hier, mais tu nous as fait peur. J’ai dû aller te chercher du côté de la clôture électrique parce que tu es sorti de l'infirmerie.” Ça aussi, il méritait de le savoir. Elle préféra garder sous silence comment elle avait fait pour l’arrêter pour l’instant. Elle n’était toujours pas à l’aise à l’idée de savoir pour lui et Aurora Blake. Et elle était encore moins à l’aise sur le fait qu’il l’ait confondu avec elle.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
194
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 EmptyMar 31 Mar - 1:44

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Marcus avait très bien dormi. Ça faisait des semaines qu’il n’avait pas aussi bien dormi et qu’il n’avait pas eu l’esprit aussi tranquille. Néanmoins, lorsqu’il se réveilla le matin suivant, il eut l’impression d’être encore plus épuisé que la veille. C’était comme s’il n’avait pas dormi. Même si sa fièvre avait diminué et que son appétit était plus au moins revenu, il n’arrivait pas à se remettre. Un jour, il pensait aller mieux et le jour d’après, plus rien n’allait. Il détestait cette instabilité et il détestait encore plus de ne rien pouvoir contrôler. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il les cligna à plusieurs reprises pour être certain de ce qu’il voyait. Le docteur Griffin avait les bras posés sur son lit et la tête posée dessus. Elle semblait bien endormie. Et comme c’était quelque chose qui ne semblait pas arriver souvent, il ne fit aucun mouvement pour éviter de la réveiller. Si elle s’était endormie comme ça, c’était sûrement qu’elle était au bout du rouleau. Ce qui pouvait être compréhensible après autant d’heures de travail.

Pendant qu’elle dormait, Marcus avait du mal à détacher son regard d’elle et il ne chercha pas à le cacher lorsque la brunette se réveilla à son tour. Elle s’excusa de s’être endormie et il haussa les épaules avec nonchalance pour montrer que ça le gênait pas du tout. De ce qu’il connaissait d’elle, si elle était allée dans sa chambre, elle n’aurait pas dormi. Il fallait mieux qu’elle ait profité de quelques heures dans une position inconfortable dans l’infirmerie. Comment il se sentait ? À nouveau, il haussa les épaules. « Je ne sais pas. » La réponse n’allait pas plaire à Abby, il le savait. Elle préférait quand il était plus précis, mais aujourd’hui, il n’arrivait pas à déterminer comment il se sentait. « Je me sens toujours fatigué. » avoua-t-il finalement. Ce qui était énervant après avoir dormi aussi longtemps. « Une prise de sang… C’est obligatoire ? » Question rhétorique. Si Abigail lui disait ça, c’est qu’elle devait le faire.

« Pardon ? » fut sa première réaction lorsqu’Abigail lui confia qu’elle avait dû aller le chercher près de la clôture électrique. Mais qu’est-ce qu’il faisait là ? Il n’en gardait aucun souvenir. Enfin… Il se souvenait très bien d’avoir marché dans l’Arche avec Aurora, mais d’être allé à l’extérieur ? Non, il ne savait pas. « Je me souviens d’avoir été dans l’Arche, en orbite. C’était comme dans mes souvenirs... » Est-ce que son imagination lui avait joué des tours ? Il ne pourrait pas dire, mais il se mit à chercher des yeux la brune qui avait eu son cœur autrefois. Aucune trace d’Aurora et son cœur se fendit légèrement. Avait-elle finalement disparu ? Était-ce un premier pas vers la guérison ? « Elle n’est plus là. » confia-t-il à son médecin. Après tout, elle avait besoin de le savoir, c’était un symptôme très important qu’il avait depuis plusieurs jours. Plusieurs jours à discuter avec Aurora comme si elle était là, comme avant et aujourd’hui, elle n’était plus là. Preuve qu’elle n’avait jamais existé et qu’elle était dans sa tête. Il soupira bruyamment même si ça voulait dire qu’il allait mieux.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre)-