AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 3207243747
Le Deal du moment :
Pokémon 25 ans : où acheter le coffret ...
Voir le deal

Partagez|

[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptySam 4 Avr - 14:39

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La fatigue était toujours là pour Marcus, mais plus la fièvre. Enfin, elle n’avait pas l’impression qu’il en avait toujours, mais rien d’agréable allait prendre la suite. Elle le savait. « Je me souviens d’avoir été dans l’Arche, en orbite. C’était comme dans mes souvenirs... » Un sourire compatissant se dessina sur ses lèvres. Malheureusement, ce n’était qu’une hallucination. Une hallucination qui avait bien failli le blesser. Marcus se mit à regarder autour d’eux, comme s’il cherchait quelque chose.

Ou quelqu’un.

Abigail misa sur le quelqu’un. Elle baissa la tête. « Elle n’est plus là. » Elle se redressa et croisa enfin le regard de Marcus. Son coeur battait beaucoup trop fort dans sa poitrine. Elle sentait sa volonté s’en aller à mesure que les secondes s’écoulaient. Elle préféra prendre la tablette avec les données de Marcus plutôt que lui parler directement. “Aurora ?” Demanda-t-elle sur le ton de la conversation. “Tu l’as appelé plusieurs fois, hier… j’en déduis… que c’est d’elle que tu parlais les autres jours.” Elle n’osait pas lui dire qu’il l’avait confondu avec elle. C’était déjà suffisamment embarrassant pour elle d’y penser, inutile que ça devienne encore plus gênant entre eux. Elle essayait de trouver la bonne formulation de phrase pour la suite sans que ça paraisse déplacé. “Désolée… les hallucinations ne doivent pas faire vivre des choses agréables et j’imagine que la revoir devait être douloureux.” Abby comprenait la douleur qu’il devait ressentir. Elle serait dans le même état si elle avait été amenée à voir Jake toute une journée entière.

Abby reposa la tablette à sa place initiale et posa ses mains sur le matelas de Marcus. “La fièvre n’a pas l’air d’être revenue. La prochaine phase doit se préparer, je ne peux rien te donner sous peine de fausser les résultats.” Les prochaines heures n’allaient pas être une partie de plaisir pour Marcus. “Dès l’instant où tu as mal, n’essaie pas de faire le héros et préviens-nous. On te donnera de quoi te calmer.” Ses lèvres étaient pincées, c’était terrible de se dire qu’ils ne pouvaient pas soigner correctement un patient et qu’ils devaient le laisser souffrir juste pour alimenter leurs données. La frustration était immense pour Abby qui voulait simplement sauver ses patients sans les voir agoniser avant. “Je reviens.” Autant qu’elle avance la prise de sang, Marcus n’avait pas encore mangé et il n’avait pas l’air d’avoir mal. Plus tard, ça risquait d’être beaucoup plus compliqué pour eux.

Elle s’éclipsa un court instant et croisa les autres médecins, mais pas Jackson. Elle avait été un peu trop sévère avec lui la veille, il devait s’en vouloir. Elle savait qu’elle avait eu raison de lui faire part de son mécontentement, mais elle n’aimait pas être en désaccord avec le jeune homme. Elle irait lui parler un peu plus tard dans la journée. En attendant, Abby alla récupérer un garrot, une seringue et des flacons avant de revenir auprès de Marcus. “Il va falloir que tu reprennes un peu des forces après.” Elle posa tout son matériel sur la petite table roulante qui se trouvait non loin de son patient et la rapprocha du lit. Elle savait qu’il n’était pas à l’aise avec les seringues, aussi elle lui fit un signe pour qu’il reporte son attention sur elle et uniquement sur elle. “Regarde-moi.” Elle prit le bras de l’ancien chef de la sécurité et vint placer le garrot juste au-dessus de l’intérieur de son coude. “Parle-moi de ce que tu veux.” Il pouvait aborder tous les sujets qu’il voulait tant qu’il se concentrait sur ses paroles et sur elle et non pas sur l’aiguille qui n’allait pas tarder à mordre sa peau.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
686
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyMer 8 Avr - 4:52

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Elle n’était plus là. C’était sûrement une bonne chose. Ça voulait dire qu’il était en train de se remettre, non ? Son cœur se serra davantage lorsqu’Abigail prononça le prénom d’Aurora. Dans un tout autre contexte, il se serait complètement braqué en lui crachant de ne pas prononcer son nom. Sauf qu’il était trop épuisé pour se disputer. De plus, il ne pourrait pas avoir le fin mot de l’histoire étant donné qu’Abby lui confia qu’il avait appelé plusieurs fois Aurora la veille. « Oui… Elle. » Il avait craché son dernier mot avec rancœur qui cachait surtout de la souffrance. C’était difficile à croire, mais Abigail et Marcus pouvaient se comprendre sur ce point. Ils avaient perdu l’amour de leur vie à cause des règles trop strictes de l’Arche et dans les deux cas, c’était eux qui avaient été contraints de les faire respecter. L’homme cligna plusieurs fois des yeux à la remarque suivante d’Abby concernant les douleurs de l’hallucination et il haussa les épaules. « Mouais… » Il préférait rester évasif sur ses rapports avec Aurora. Personne ne savait et personne ne devait savoir. Jamais. Ça compliquerait beaucoup trop les choses. Ce n’était pas revoir Aurora qui lui avait le plus de mal, c’était de la perdre une nouvelle fois. Du regard, il ne pouvait pas s’empêcher de la chercher dans la pièce avec espoir qu’elle allait refaire son apparition. Même l’espace de quelques minutes, il avait envie de la revoir.

Marcus fronça les sourcils. S’il comprenait bien, Abigail savait qu’il allait souffrir, mais ne pouvait rien pour lui donner pour le moment ? Qu’est-ce qu’il était au juste ? Un patient ou une expérience de laboratoire ? « C’toi le médecin. » Qu’est-ce qu’il pouvait dire ? Il n’était pas du genre à se plaindre de toute manière. Par contre, il ne pouvait pas lui promettre de ne pas essayer de lutter contre la douleur un minimum avant de lui avouer qu’il souffrait. Même s’il avait bien dormi, Marcus ne se sentait pas particulièrement d’humeur. Le fait qu’Abby lui parle de prochaine phase plutôt que de bonnes nouvelles et de possible guérison ne lui plaisait pas. Cependant, il ne pouvait pas se plaindre d’avoir l’heure juste qu’il l’avait demandé. Ça lui évitait les faux espoirs. Il était encore coincé pour un moment.

Lorsqu’Abigail s’éloigna, Kane poussa un profond soupir et il enfonça davantage sa tête dans l’oreiller. Le temps passait à la fois extrêmement lentement et extrêmement vite dans ce lit. Il ne pourrait pas dire ça faisait combien de jours exactement qu’il était là. Le médecin revint quelques minutes plus tard et Kane tourna vivement la tête en voyant ce qu’elle avait dans les mains. Pas ça. « Prendre des forces en mangeant un bouilli d’algues ? » dit-il dans une tentative d’humour même si son ton se voulait froid et neutre. Il mangeait ce qu’on lui apportait. En plus, ils avaient l’habitude sur l’Arche. Les menus n’étaient pas très variés. « Ça va aller. » grommela-t-il dans un premier temps lorsque la Griffin attira son attention afin de le détourner de l’aiguille. L’homme voulut faire son courageux et il détourna les yeux vers la seringue. Il le regretta et remonta tout de suite son regard vers celui d’Abby. Son cœur s’était accéléré d’un coup. Se prendre une balle l’effrayait moins qu’une petite piqûre de rien du tout. Ça ne faisait aucun sens. Encore une fois, Abigial avait raison, il avait besoin de se changer les idées. Sur le moment, il eut envie de lui poser des questions sur Aurora et sur ce qu’il avait dit la veille, mais il ne voulait pas éveiller davantage de soupçons. « De ce que je veux hen… » De quoi pouvait-il lui parler concrètement ? Ils n’étaient même pas amis. Allait-il commencer à lui raconter sa vie ? « J’suis allé voir le Docteur Rosemary comme tu m’as conseillé. » Est-ce qu’il était en train d’avouer qu’il avait suivi l’un de ses conseils ? C’était pratiquement un miracle. « Elle parle toujours autant ? » Il fronça les sourcils avant qu’un demi-sourire ne se forme sur son visage. Au moins, elle s’était occupée elle-même de tenir la conversation. Son sourire s’effaça bien vite et l’homme serra très fortement les dents ensemble en sentant l’aiguille transpercer sa peau.

☾ anesidora

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyMar 9 Juin - 16:07

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abigail ne dit rien à sa tentative de jouer les héros. C’était un homme, il avait forcément besoin d’assurer que tout allait bien. Marcus alla même jusqu’à la regarder préparer son bras pour la prise de sang et elle se mordit l’intérieur de la joue en le voyant dévier son regard jusqu’au sien. Elle devait se retenir très fort de ne pas faire un commentaire sur ce qui venait de se passer. Marcus risquait de se braquer et de ne plus vouloir coopérer et la dernière chose dont Abby avait envie c’était qu’on vienne l’aider à faire une prise de sang parce que Marcus Kane était un entêté. « De ce que je veux hen… » Elle hocha la tête. « J’suis allé voir le Docteur Rosemary comme tu m’as conseillé. Elle parle toujours autant ? » Un sourire se dessina sur les lèvres d’Abby au moment où l’aiguille s’enfonçait dans la peau de Marcus. “Naleya aime beaucoup parler.” C’était bien dans le tempérament de la jolie blonde et une fois qu’elle était lancée c’était toujours difficile de l’arrêter.

Abby en profita pour changer la fiole de sang par une vide pour continuer à prélever du sang et elle continua la conservation toujours dans l’optique de le distraire. “Elle a pu t’aider au moins ou tu as fait comme d’habitude et tu n’as pas parlé ?” Abby se mordit l’intérieur de la joue. Elle réfréna son envie de fermer les yeux sous sa remarque. Ne pouvait-elle pas tenir une conversation normale avec lui sans l’attaquer systématiquement ? Abby récupéra le deuxième flacon avant d’en prélever un troisième plus par mesure de précaution que réelle nécessité. Bientôt ce serait fini et elle pourrait arrêter de se torturer à essayer de trouver des sujets de conversation. “Les premières séances sont toujours compliquées avec n’importe quel psy… surtout quand on n’est pas habitué à ça, mais à la longue, ça aide.” Confia-t-elle sans oser poser son regard sur Marcus. Elle se sentait toujours un peu embarrassée par sa question un peu mordante. Il était épuisé, malade et elle en profitait pour le chercher. Encore. Ils n’étaient pas faits pour dialoguer sans se bouffer le nez à chaque fois.

Abby récupéra sa dernière fiole, retira la seringue du bras de Marcus et lui fit un pansement avant de poser de nouveau son regard sur lui. “J’ai fini de te torturer pour l’instant.” Fioles en main, elle ne lui laissa pas le temps de répondre qu’elle partit récupérer de quoi lui redonner des forces. Elle revint quelques minutes plus tard avec un plateau qu’elle posa sur la table roulante et l’approcha de Marcus. “Ça t’aidera à ne pas tourner de l’oeil. C’est pas spécialement bon, mais ça contient ce qu’il faut pour toi.” Clairement le plat ne donnait pas du tout envie, mais il était nécessaire. Elle espérait que Marcus n’allait pas trop faire sa mauvaise tête et allait manger suffisamment pour regagner des forces. Il risquait d’en avoir besoin pour affronter les prochaines heures et la prochaine phase.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
686
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyLun 29 Juin - 2:14

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un demi-sourire se dessina sur les lèvres de l’ancien Colonel lorsqu’Abigail l’attaqua après sa question sur le Docteur Rosemary. Au fond, ce n’était pas réellement une attaque, c’était seulement une preuve qu’Abigail le connaissait trop bien. Ça, même si les deux n’oseraient jamais l’avouer. Si loin et si proche en même temps. « Je n’avais rien à lui dire. » avoua-t-il en haussant les épaules. Il savait très bien que cette réponse n’allait pas plaire à Abigail, mais il n’était pas là pour lui plaire ou pour lui faire plaisir. Il était là par obligation. Marcus serra fortement les dents ensemble tandis qu’il fixait dans le vide pour ne pas voir le sang quitter son bras afin de rejoindre la fiole. Il voulait jouer les courageux, mais sur ça, il ne l’était pas du tout. C’était une crainte qui remontait à son enfance et pour laquelle il avait beaucoup de mal à faire abstraction. « Je ne vais pas retourner la voir. Ce n’est pas à elle que je veux parler. » Immédiatement, Marcus se maudit pour cette phrase et pour son état de fatigue qui l’empêchait de garder sa carapace bien fermée. L’homme n’avait pas vraiment d’ami et la seule personne de qui il se sentait proche, c’était Abigail. C’était sûrement idiot de penser comme ça étant donné qu’ils ne pouvaient pas passer plusieurs minutes sans se prendre la tête ou sans s’envoyer des pointes blessantes. D’une manière ou d’une autre, Kane revenait toujours vers elle. La preuve, il l’avait réclamé elle comme médecin plutôt que Jackson, il n’avait pas la même confiance en lui. « Il y a personne avec qui je veux parler. » précisa-t-il pour ne pas qu’Abby interprète mal ses paroles précédentes.

« Bien. Merci. » souffla l’homme en retournant la tête vers son bras qui était maintenant recouvert d’un bandage. Trop tard. Abigail était déjà partie ce qui lui arracha un soupir. Elle était trop rapide ou bien c’était lui qui n’arrivait pas à suivre ce qui se passait. Marcus s’enfonça légèrement dans son oreiller pour profiter de quelques heures de repos qui ne vinrent pas. Le Docteur Griffin revint trop rapidement avec un plateau qui le fit soupirer bruyamment. Ça ne lui faisait pas du tout envie, mais peu importe. Sur l’Arche, on ne mangeait pas par envie, mais par obligation. C’était la même chose ici. L’homme n’ajouta rien et attrapa sa fourchette pour prendre une première bouchée qui le fit grimacer. C’était mauvais. La nourriture roula de longues secondes dans sa bouche avant qu’il n’arrive à l’avaler. Immédiatement, il attrapa le verre d’eau pour prendre une longue gorgée et il prit une nouvelle bouchée qui lui fit le même effet. Kane ne réussit pas à terminer son assiette, mais il en mangea un peu plus de la moitié. C’était un début. L’homme avait repoussé son plateau pour allonger à moitié son lit. Il venait de se réveiller, mais il se sentait tout de même extrêmement fatigué. Pour une fois depuis plusieurs jours, il n’avait pas l’impression de souffrir de partout et il voulait en profiter pour dormir et reprendre des forces. L’ancien Colonel ne vit pas le sommeil venir et il ne vit pas non plus le temps passer. Par intermittence, il dormit plus de 24 heures. Il se réveillait à moitié lorsqu’on venait le voir, mais il sombrait à nouveau quelques secondes plus tard. Tout était tellement flou dans son esprit qu’il ne garda aucun souvenir des interventions qu’il avait subi. Il ne savait même pas s’il avait parlé ou même s’il avait pris le temps d’ouvrir les yeux.

Marcus se réveilla en sursaut et en plein milieu de la nuit lorsqu’une horrible douleur traversa son corps. C’était si soudain qu’il ne put retenir son gémissement de douleur. Kane se mit à observer ses mains qui tremblaient légèrement. Il essayait de bouger les doigts, mais ça lui faisait beaucoup trop mal. Est-ce de cette douleur qu’Abigail lui parlait deux jours plus tôt ? Il ne savait pas, mais il ne pourrait pas le supporter longtemps. Surtout que son crâne se mit de la partie. Il avait l’impression qu’il allait exploser. Quelqu’un ou quelque chose tambourinait dans sa tête et ça devenait complètement insupportable. Il aurait voulu en pleurer, mais rien ne réussit à sortir. Il ne ressentait rien d’autre que cette douleur qui le poussa à quitter son lit. Dans un premier temps, il pensa aller chercher un médecin, mais il n’arriva pas à tenir debout. Kane se laissa tomber au sol, les deux mains sur le crâne. Il appuyait très fort en espérant que ça change quelque chose, mais ce n’était pas le cas. Marcus ne sut pas combien de temps il resta au sol. Sans l’avoir remarqué, il s’était mis en position assise et il s’était reculé vers le mur le plus près. Il s’était adossé et il avait remonté les genoux dans lesquels il cachait son visage. Ses doigts appuyaient toujours sur ses tempes douloureuses. « Abby… » souffla-t-il lorsqu’il entendu le rideau se tirer. Encore une fois, il avait besoin d’elle.

☾ anesidora

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyDim 27 Sep - 17:32

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby avait commencé à alterner ses venues et prendre des gardes de nuit. Il le fallait, les équipes étaient en train de s’épuiser à trouver un remède. Et de toute manière, elle avait du mal à rester en place quand elle était chez elle. En tant que médecin-en-chef, c'était son devoir que d’être présente la quasi totalité du temps. Tant qu’ils n’avaient pas la solution, ça l’entêtait à faire toujours plus que nécessaire. Elle prit le relais de Jackson. Le jeune homme semblait tellement lessivé qu’il bougeait de manière très mécanique. Il traîna les pieds hors de l’infirmerie lorsqu’Abby le réveilla. Il s’était assoupi quelques minutes sur sa chaise. Elle lui fit un sourire compatissant avant de mettre de l’ordre sur le bureau. En s’endormant, Eric avait bougeait quelques dossiers et Abby n’aimait pas quand ce n’était pas en ordre. Elle se redressa en entendant un bruit sourd dans le calme plat de la nuit. Elle fronça les sourcils et tendit l’oreille. Ça venait d’un peu plus loin. Elle récupéra son stéthoscope qu’elle passa autour de son cou, peut-être qu’un patient ne se sentait pas bien ?

Elle vérifia chacun des malades présents, mais tous dormaient tranquillement. En passant par le lit de Marcus, elle jeta un rapide coup d'œil avant de faire marche arrière. Elle poussa doucement le rideau pour s’apercevoir que le lit était vide. La panique la saisit pendant un instant. Est-ce qu’il avait fait comme la dernière fois ? Depuis combien de temps le lit était-il vide ? Son cœur se mit à battre plus rapidement et elle avait l’impression d’entendre comme un bourdonnement à ses oreilles. Pitié… Marcus… Songea-t-elle. S’il était encore enfermé dans ses hallucinations, où avait-il pu aller ? Elle repensa à la clôture électrique et allait faire un pas en arrière pour y aller lorsqu’elle entendit la faible voix de Marcus l’appeler.

Elle retint un soupir de soulagement et s’avança en direction du lit. L’ancien Conseiller était assis au sol, recroquevillé sur lui-même dans un tel état de faiblesse qu’Abby se surprit à avoir beaucoup de peine pour lui. Elle pinça les lèvres et vint se mettre à genoux face à lui. “Je suis là, Marcus.” Elle posa une main sur son avant-bras pour le rassurer. “Ne reste pas au sol, c’est froid et ça ne va pas t’aider.” Ordonna-t-elle à voix basse. Elle posa son autre main sur son épaule et la pressa légèrement pour qu’il redresse la tête et capte son attention. Son expression sur son visage l’interpella. C’était de la douleur. Marcus avait mal et Abby sentit son coeur se serrer. Elle voudrait tellement pouvoir le soulager. Elle voudrait avoir la solution, là, maintenant pour qu’il ne ressente plus cette douleur qui avait l’air tellement insupportable. “Tiens-toi à moi, je vais t’aider à te relever.” Elle bougea de façon à être à ses côtés et passa un bras par-dessus ses épaules tandis que sa main alla se reposer sur sa taille. Elle ne savait pas ce qu’elle espérait, Marcus était bien plus grand et plus lourd qu’elle. Il n’y avait aucune chance pour que ça se passe bien ce qu’elle faisait, mais au moins elle tentait.

Tant bien que mal, elle se releva tout en aidant Marcus. Elle manqua de lâcher à plusieurs reprises et s’appuya contre le mur une fois debout. “Tu peux marcher ?” Demanda-t-elle. La distance entre les parois de l’Arche et son lit n’était pas énorme, mais suffisamment pour que cette manœuvre devienne compliquée. En le sentant vaciller dangereusement, Abby raffermit sa prise. “Je te tiens.” Et elle ne comptait pas le lâcher.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
686
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyLun 28 Sep - 1:58

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ses paumes ne lâchaient pas ses tempes. Ce qui était complètement inutile, car ça ne soulageait pas du tout la pression qu’il avait dans son crâne. « Je suis là, Marcus. » Même en sentant la main du médecin contre son avant-bras, Kane ne leva pas les yeux vers elle. Il observa plutôt sa main qui le tenait. « Ne reste pas au sol, c’est froid et ça ne va pas t’aider. » C’est lorsqu’elle le secoua légèrement qu’il releva la tête afin de le regarder. Il souffrait. Son corps tout entier lui faisait mal. Il tremblait et il avait laissé échapper un gémissement de douleur lorsqu’il avait bougé la tête. « Je… ne peux… pas. » souffla-t-il dans un murmure à peine audible. Il ne pouvait pas se lever. Il ne savait pas comment bouger sans risquer d’aggraver son mal.

Sans réellement comprendre ce qu’il faisait, Kane laissa son bras passer autour des épaules d’Abby tandis qu’elle affirmait qu’elle allait l’aider à se relever. Ça lui semblait tellement impossible. Pourtant, il n’était pas très loin de son lit. Il devait seulement se remettre debout et faire deux-trois pas pour atteindre son lit. L’orgueil aurait pu le pousser à refuser cet aide, mais il savait qu’il ne pourrait pas y arriver sans elle. Il n’avait plus aucune force. La maladie l’avait déjà affaibli avant même l’arrivée des douleurs au niveau de chacune de ses articulations. Chaque mouvement était pénible. « Des couteaux… » C’est ce qu’il avait l’impression de ressentir. Des couteaux partout dans son corps. C’était terrible. Toujours complètement ailleurs, l’homme se laissa guider sans remarquer les problèmes qu’il causait à Abigail qui pouvait à peine supporter son poids qui était beaucoup plus lourd qu’à son habitude. Kane ne lui donnait aucune chance. Il pensait uniquement à sa souffrance. « Tu peux marcher ? » La réponse aurait dû être si simple et pourtant, il avait un doute. Il était tombé, car il avait tenté de marcher hors de son lit. Il n’avait même pas réussi à faire un seul pas. Sauf qu’à ce moment-là, il était tout seul. Maintenant, il ne l’était plus. Abigail le tenait et il pouvait avoir confiance en elle. Lentement et très peu, Kane leva une jambe pour faire un premier pas. Ce dernier lui arracha un gémissement de douleur, mais il enchaîna très vite sur le deuxième puis sur le troisième. Lorsqu’il se sentit suffisamment près, il se laissa tomber lourdement sur le lit et il laissa Abigail l’aider à remonter ses jambes sur le lit. « J’allais… te chercher. » avoua-t-il pour justifier le fait qu’il se soit retrouvé par terre. Il avait seulement voulu aller chercher de l’aide, il n’avait pas pensé que son état était aussi terrible. « Aide-moi… » Ce n’était pas quelque chose qu’il demandait souvent. Demander de l’aide c’était tout en exploit pour lui. Demander de l’aide à Abigail Griffin relevait du miracle. La douleur était insupportable. L’homme était allongé dans son lit, sur le côté et son corps continuait de tremblait. « Fais quelque chose… » Il posa un regard presque larmoyant dans celui du médecin qui était là pour l’aider. Tout cette souffrance l’épuisait. Il ne s’était jamais senti aussi faible et aussi impuissant. Cette maladie aurait sa peau un jour ou l’autre. Et pourtant, Kane n’était pas un homme faible. Il avait trouvé un ennemi plus fort que lui. Le désastre que cette maladie allait causer à Cérès si ça continuait. De plus, rien pour aider la cause de Kane, la maladie semblait être beaucoup plus rapide chez lui. Il enchaînait les phases et c’était très difficile pour son corps.

☾ anesidora

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyDim 29 Nov - 13:13

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abigail l’aida à s’installer dans son lit. A travers le pantalon de son pyjama, elle pouvait sentir qu’il avait froid. Depuis combien de temps était-il au sol ? Elle pinça les lèvres et releva la tête lorsqu’il lui avoua qu’il s’était levé pour aller la chercher. « Aide-moi… » Abby se figea. La supplication dans la voix de Marcus lui fit un effet étrange. C’était la première fois qu’il lui demandait son aide. La première fois qu’il était si vulnérable qu’il avait arrêté de lutter. Abby serra les dents et se contenta d’hocher la tête. Elle allait l’aider. Elle ferait tout pour l’aider et apaiser un peu ses tourments. « Fais quelque chose… » Le cœur du médecin vacilla en voyant le regard qu’il posait sur elle. Elle pinça de nouveau les lèvres, Marcus souffrait beaucoup trop à ses yeux. “Je vais t’aider.” Elle posa une main sur son avant-bras pour essayer de le rassurer. “Je reviens, ok ?” Fit-elle à voix basse. Elle le relâcha et se recula jusqu’à la sortie avant de prendre la direction de la réserve de médicaments. Une fois là-bas, elle s’aperçut que ses mains tremblaient. Elle serra et desserra les poings dans une tentative un peu vaine de se calmer. Elle prit le temps de prendre de profondes inspirations avant de récupérer les anti-douleurs qu’elle comptait donner à Marcus pour apaiser ses peines pendant un temps. Sur le chemin du retour, elle prit un verre qu’elle remplit d’eau pour qu’il puisse avaler les médicaments comme il faut.

Elle revint auprès de lui quelques minutes plus tard pour le trouver dans la même position où elle l’avait laissé et toujours avec la même grimace de douleurs sur son visage. Abby déposa les médicaments et le verre d’eau sur la petite table non loin et s’approcha du lit puis vint de nouveau poser sa main sur son avant-bras dans une tentative de capter son attention. “Je suis là. Je vais te donner des anti-douleurs.” Délicatement, elle le fit basculer sur le dos en essayant de lui faire faire le moins de gestes possible. Elle approcha la table du lit et vint relever légèrement Marcus pour qu’il puisse avaler le médicament correctement. “Va doucement.” Fit-elle en approchant le verre d’eau de ses lèvres. Il ne manquerait plus qu’il avale de travers en voulant boire rapidement.

Après s’être assurée qu’il avait bien pris l’anti-douleur, Abigail l’aida à se rallonger. “Ça devrait t’apaiser pendant un temps.” Ses lèvres s'étiraient en un petit sourire compatissant. “Je sais que j’avais dit qu’on ne devait rien te donner, mais je ne suis pas un monstre, je ne vais pas te laisser souffrir sans rien faire.” C’était pourtant la désagréable impression qu’elle avait : sans remède, elle ne pouvait que regarder ses patients souffrir sans solution viable pour les guérir. En se rendant compte qu’elle tenait toujours l’avant-bras de Marcus et qu’elle commençait à lui donner de légères caresses avec son index, Abby retira sa main pour la passer dans ses cheveux. “Navrée que tu doives souffrir autant…” Lâcha-t-elle, sincère, après ces trop longues secondes de silence. Elle se racla la gorge. “Dis-moi si tu as besoin d’autre chose.” Elle, elle avait besoin qu’on trouve une solution. Elle avait besoin d’un remède. Elle avait besoin de sauver des vies au lieu d’en prendre.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
686
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyJeu 31 Déc - 20:59

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Marcus voulut pousser une complainte lorsqu’Abby lui dit qu’elle allait revenir. Au fond de lui, il n’avait pas envie qu’elle parte. Actuellement, elle était sa bouée de sauvetage, la présence rassurante dont il avait besoin dans ce moment de souffrance. Même s’ils n’étaient pas très proches, Abigail était ce qui se rapprochait le plus d’une amie pour lui. Kane ne voulait pas qu’elle s’éloigne, mais il n’eut pas le temps d’exprimer clairement sa requête, le médecin était déjà partie. C’est alors qu’une larme solitaire roula sur sa joue, mais il ne sut pas si c’était à cause de la douleur ou de l’absence de son amie. Encore une fois, la notion du temps, il la perdit. Et pas seulement l’espace de quelques minutes. Il se souvenait à peine d’Abigail qui était revenue vers lui et de ce qu’elle lui avait donné. Kane avait un souvenir vague d’avoir pris un médicament, d’avoir entendu Abby lui parler, mais après, c’était flou. Ce qu’elle lui avait dit était un lointain souvenir. Kane ne savait plus s’il avait mal. La douleur, il ne le ressentait plus vraiment. C’était sûrement les antidouleurs qui le mettaient tellement KO qu’il ne comprenait pas tout ce qui se passait. Sauf qu’il avait toujours mal. Dès qu’il bougeait le moindre muscle, un gémissement de douleur s’échappait de ses lèvres. Il avait du mal à se reposer. Ce n’était pas faute d’avoir essayé. Lorsqu’il arrivait à trouver le calme, il se réveillait un moment plus tard en souffrance. Parfois quelques minutes plus tard, parfois il arrivait à avoir plusieurs heures de tranquillité. Sauf que cela, il ne le voyait pas. Pour lui, il avait l’impression que les événements s’enchainaient à une vitesse folle alors que ça faisait plusieurs jours qu’il était là. Deux ? Trois ? Quatre ? Peu importe. Ça faisait tout autant de temps qu’il souffrait et qu’on lui administrait des calmants avec espoir que ça fasse quelque chose. Si ça a aidé au début, la douleur s’est, par la suite, attaquée à sa tête. Plus d’une fois, Abigail ou Jackson ont dû le retrouver les deux mains sur les tempes en pleine crise de panique. Entre la souffrance et les nombreuses de voix qu’il avait l’impression d’entendre, Kane était en train de devenir complètement fou.

Et ça avait arrêté. Subitement. Du jour au lendemain. La douleur était disparue lui permettant d’arrêter de crisper ses muscles. Ce jour-là, après plusieurs jours de souffrance, c’est un Marcus assit dans son lit qu’Abigail retrouva. Visuellement, on pourrait croire qu’il allait bien. Il arrivait à rester assis et son corps avait arrêté de trembler. Sauf que Kane faisait uniquement fixer dans le vide, il fixait un point qu’il ne voyait pas pour la simple et bonne raison qu’il ne voyait plus rien. Plusieurs fois, il avait cligné des yeux dans l’espoir de faire revenir sa vision, mais il n’y avait rien à faire. Il est entouré de noir et il tentait de se repérer aux bruits. « Salut Abby… » Il avait reconnu le pas d’Abigail ce qui lui avait permis de le saluer comme si de rien était. Pourquoi il ne lui disait pas ? Il ne savait pas. Peut-être était-ce une forme de déni ? Marcus avait la tête levée vers le rideau où il croyait que le médecin se trouvait, mais il ne soutenait pas son regard comme il aurait pu le faire habituellement. Même en plein souffrance, il était régulièrement en quête du regard d’Abigail. « Ça va mieux ce matin. Je n’ai plus mal. » confia-t-il en bougeant lentement les articulations de ses doigts ce qu’il n’arrivait pas à faire la veille tellement il était crispé. « Je n’entends plus les voix. » ajouta-t-il aussi en allant toucher ses tempes. Il ne savait même pas s’il avait eu l’occasion de dire Abigail qu’il était harcelé par des dizaines de voix. Si ce n’était pas le cas, elle le saurait maintenant. Étrangement, ça il n’avait pas honte à l’avouer contrairement à son état d’aveuglement.

☾ anesidora

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyDim 24 Jan - 18:33

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les jours qui suivirent furent éprouvants pour tout le monde. Abby était de plus en plus épuisée et n’arrivait toujours pas à trouver un moment pour se reposer suffisamment et de toute façon, le voulait-elle vraiment ? Tant qu’elle n’avait pas de solution, tant qu’elle ne réussissait pas à soulager la douleur de ses patients, il n’y aurait pas de répit. Elle le savait. Elle allait de malade en malade, elle reportait chaque nouveau symptôme et elle continuait de s’accrocher à l’espoir un peu fou qu’on allait finir par trouver un remède pour guérir tout le monde. “Abby…” Jackson venait d’arriver devant elle avec un natif. Le jeune homme avait un grand sourire aux lèvres. Abby se redressa. Peut-être qu’à force d’y croire et d’espérer, on avait fini par l’entendre car on finit par leur apporter des éléments de réponse : la cause de la maladie avait été trouvée par les natifs. Si la cause avait été trouvée, ça voulait dire qu’un remède pouvait être fait. Un regain d’énergie avait finalement secoué Abby. Ils allaient pouvoir sauver les malades. C’était une excellente nouvelle. Enfin un peu de positif après autant de journées dans le noir absolu.

Abby devait le dire à Marcus. Et aux autres patients. Ils discutèrent un long moment de la procédure à mettre en place pour entamer les phases de guérison. Une fois tout consigné sur les tablettes des médecins de l’Arche, Abby s’excusa auprès de Jackson pour aller voir comment allaient ses patients. Certains étaient dans des états tristes à voir. Elle soulagea leurs douleurs comme elle pouvait et se garda d’aller voir Marcus en dernier.

Lorsqu’elle poussa le rideau, elle le trouva assis sur son lit. « Salut Abby… » Abby lui sourit. Les traits du visage de Marcus n'étaient plus tirés à cause de la douleur, ce qui soulagea la médecin. Puis elle fronça les sourcils. Quelque chose n’allait pas avec Marcus. Elle s’approcha de lui lentement tout en l’écoutant parler de son état. “C’est une bonne chose…” Commença-t-elle par dire. Elle s’approcha encore du lit et vint poser une main sur le matelas. Marcus n’avait pas bouger son regard. Il fixait toujours l’endroit où elle se trouvait un peu plus tôt. Abby fronça les sourcils. “Marcus ? Suis mon doigt.” Elle vint mettre son index devant ses yeux et le bougea de gauche à droite. Rien. Elle pinça les lèvres et soupira. “Tu vas bien hein… Marcus, tes yeux ne répondent pas. Tu comptais me le dire quand ?” Elle l’houspilla un peu avant de prendre le stylo de lumière accroché à sa veste. Elle l’alluma et passa le faisceau devant ses yeux. Aucune réponse des pupilles. “C’est important que tu me dises tout ce qui ne va pas aussi.” Abby se recula et baissa la tête. Elle allait ouvrir la bouche pour dire autre chose, mais Jackson passa la tête par le rideau. “Bonjour Kane… Abby… on a besoin que tu viennes.” Elle hocha la tête et laissa Jackson repartir. Un court silence s’installa entre le patient et son médecin. “Je reviens plus tard. Repose-toi en attendant.” Lâcha-t-elle avant de disparaître.

Abby ne revint qu’en début de soirée. Ils avaient travaillé toute la journée sur le remède et ils avaient fait les premiers tests sur différents malades : ceux les moins avancés, ceux les plus avancés, de tout âge et de tout sexe. Ils avaient attendu les premiers résultats, des améliorations de leur état… bref n’importe quoi qui puisse redonner un peu de baume au cœur aux médecins de Cérès. Elle vint s’installer sur une chaise près du lit de Marcus et posa une main sur son avant-bras. Elle ne se serait pas permise ce genre de gestes, mais elle était épuisée et plus vraiment en pleine conscience de ce qu’elle faisait. “Je suppose que ta vue n’est pas revenue.” Elle pinça les lèvres. “Il commence à faire nuit. Je voulais revenir avant, mais…” Marcus pouvait très bien comprendre qu’elle souriait. Ça s’entendait à sa voix. “On a un remède, Marcus. On a fait des tests toute la journée. On va pouvoir te guérir.” En temps normal, Abigail n’aurait jamais dit quelque chose comme ça à un patient. Créer potentiellement de faux espoirs n’était pas dans ses habitudes, mais encore une fois, elle était épuisée et elle avait besoin de positif. Elle avait besoin que Marcus y croit autant qu’elle.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
686
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyDim 24 Jan - 19:46

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Son moment de joie fut presque court. Lui qui pensait aller mieux, il avait désenchanté rapidement lorsqu’il avait ouvert les yeux. Il avait cru que c’était temporaire, que son regard avait besoin de s’habituer à une nouvelle luminosité, mais ce ne fut pas le cas. Les minutes ne changèrent rien à son état. Peut-être qu’il aurait dû paniquer. Il aurait, sans doute, été normal qu’il panique, mais la situation le rendait indifférent. La raison était simple, il ne souffrait plus. Kane était en train de se dire qu’il préférait ne plus rien voir et ne plus souffrir que l’inverse. La dernière semaine avait été terrible pour lui. Il acceptait tous les moments de répit que la vie lui donnait. Marcus savait qu’il aurait dû le dire directement à Abigail, mais il se sentait réellement bien. Il ne lui avait pas menti. Il se sentait détendu et soulagé. Le reste devenait secondaire, non ? “C’est une bonne chose…” Kane hocha la tête, car il pensait exactement la même chose. C’était une très bonne chose. Il arrivait presque à penser correctement. En soit, c’était un miracle. Sauf que son moment de bonheur fut de courte durée, car Abby remarqua immédiatement que quelque chose clochait. Elle lui demanda de suivre son doigt et Kane n’eut aucune réaction. Il ne voyait pas ce doigt, il ne voyait pas même pas Abigail ni aucune lumière provenant de l’infirmerie. C’était le noir total. « Je n’ai plus mal.. » souffla-t-il comme pour justifier le fait qu’il n’avait rien dit pour ses yeux. L’absence de douleur était plus importante. L’ancien colonel ouvrit la bouche pour parler de nouveau, mais une nouvelle voix se fit entendre. Jackson ? Il n’était pas certain sur le moment. Il ne le connaissait pas autant qu’il pouvait connaître Abigail. « D’accord… » Que pouvait-il dire d’autre ? Rien. Un air piteux se dessina sur son visage tandis qu’il entendait les pas d’Abigail s’éloigner et qu’il comprenait qu’il se trouvait à nouveau seul.

L’homme ne resta pas seul très longtemps. Une petite heure plus tard, une infirmière vint le voir et une exclamation de surprise s’échappa de ses lèvres. « Monsieur Kane ? » Marcus ne réagit pas préférant continuer de fixer le plafond, mais ses yeux clignèrent à plusieurs reprises. Il put sentir la femme approcher et éponger délicatement son nez, le tour de sa bouche et même son cou. Ça faisait combien de temps que Kane saignait du nez sans s’en apercevoir ? Il ne savait pas. Il était à moitié endormi, il n’avait rien remarqué. Le brun suivit les indications de l’infirmière et lorsque le saignement fut arrêté, elle repartie. Kane, pour sa part, se rallongea et tenta de trouver le sommeil. C’est tout ce qu’il pouvait faire de toute manière.

C’est en début de soirée qu’il reconnut les pas d’Abigail revenir vers lui et qu’il prit la peine de se redresser. Il posa son regard toujours aussi vide sur le médecin comme s’il pouvait la voir. Et comme ce n’était pas le cas, il l’imaginait dans son esprit réalisant au passage qu’il connaissait presque par cœur chacune des mimiques d’Abigail. Il n’avait jamais fait attention à ce détail… Néanmoins, il resta surpris de sentir son contact contre son avant-bras et il eut le réflexe de poser sa main froide contre celle de la femme. Lorsqu’elle supposa que sa vue n’était pas revenue, Kane secoua négativement la tête. Il ne voyait toujours rien. Sa situation n’avait pas évolué. “Il commence à faire nuit. Je voulais revenir avant, mais…” Mais…? Il aurait voulu voir le sourire qu’il pouvait entendre dans sa voix. C’était le premier qu’elle lui adressait depuis des semaines et il ne pouvait même pas en ressentir toute la chaleur. « Un remède…? » L’homme se montrait légèrement septique. Ça lui semblait si soudain, mais en même temps, Abigail semblait beaucoup trop confiante pour qu’il doute d’elle. « C’est super… » souffla-t-il alors qu’un demi-sourire étira ses lèvres.  C’est à ce moment précis que son nez se manifesta de nouveau et que Kane eut le mauvais réflexe de l’essuyer du revers de la main. « Vous commencez quand ? » Il était légèrement impatient. En même temps, pour avoir souffert autant, il était normal de vouloir guérir. « Est-ce que vos tests ont été faits sur des malades ? Les enfants vont bien ? » Peut-être qu’il allait trop vite en affaire. Il avait complètement perdu la notion du temps et il ne savait pas tous les tests déjà effectués, mais il ne perdait pas le nord. Même s’il avait souffert un maximum, il ne chercherait pas à être le premier à obtenir le remède. Les enfants et les cas les plus graves en premier. Lui, il pouvait attendre. Il allait bien n’est-ce pas ? Si on excluait son nez qui saignait de plus en plus fort.

☾ anesidora

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyDim 24 Jan - 20:50

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby ouvrit la bouche pour lui répondre lorsqu’elle remarqua son nez qui commençait à saigner. Il l’essuya d’un revers de manche, mais ça ne l’arrêta pas. Elle n’écouta pas ses questions, trop concentrée à surveiller le flux. “Marcus ? Depuis combien de temps saignes-tu du nez ? C’est la première fois ?” C’était une évolution de la maladie. Pas la plus positive qui soit parce qu’elle épuisait les malades et demandait beaucoup de ressources. Une infirmière arriva au même moment et poussa le rideau pour trouver Abby en train d’essayer d’asseoir convenablement Marcus pour l’aider à arrêter son saignement de nez. “Docteur Griffin...“ Abby ne lui laissa pas le temps d’en placer une qu’elle enchaîna. “Vous êtes déjà passée vous occuper de ce patient ?” Elle hocha la tête. “C’est la première fois qu’il saigne du nez ?” La jeune femme déglutit en voyant le regard d’Abigail. “N-Non…” La médecin en chef retint un soupir et confia Marcus à la jeune femme avant de disparaître. Son esprit était en train de réagir un peu trop fortement à ce qu’il se passait. C’était l’adrénaline qui guidait ses pas à travers le pôle médical, elle était à la recherche de Jackson.

Elle le trouva avec d’autres médecins et l’entraîna à l’écart. “Wow, hé Abby… tout va bien ?” Elle essayait de reprendre sa respiration et de retrouver un semblant de calme avant de lui répondre. “Il me faut une dose du remède. Je vais le tester sur Kane.” Jackson écarquilla les yeux puis fronça les sourcils. “Il n’est pas dans la liste des patients qu’on doit tester… Abby, on n’a pas toutes les variables, on ne sait même pas si les résultats seront efficaces du premier coup.” Abby retint un grondement. “Je prends le risque. Il entre dans la catégorie homme, âge moyen, stade avancé.” Répondit-elle avec assurance. Jackson soupira, à en juger son air déterminé, il savait qu’elle ne lâcherait pas et alla lui chercher une dose. Elle le remercia du bout des lèvres avant de partir comme elle était arrivée : telle une bourrasque de vent. Ses pas se firent pressant jusqu’au lit de Marcus. Son cœur tambourinait rapidement dans sa poitrine et elle avait l’impression qu’elle risquait un malaise à tout instant. Elle ferma les yeux un instant et s’évertua à apaiser sa respiration un peu trop pressante.

L’infirmière était toujours là et épongeait le sang qui continuait toujours de s’écouler du nez de Marcus. Abby sentit sa gorge se nouer en le voyant dans cet état. Pour rien au monde elle ne voulait que ça continue pour lui. Elle remercia la jeune femme d’un mouvement de tête. “Je m’occupe de lui.” Elle prit le relais et nettoya le nez de Marcus autant que possible. Ce n’était pas son job en tant que médecin, mais elle s’en fichait. “Les tests ont commencé. Tu fais partie de la liste. Des enfants aussi font partie de la liste.” Elle savait très bien qu’il allait protester, mais elle ne lui laissait pas le choix. C’était également pour ça qu’elle avait mentionné les enfants. “Tiens ça et appuie bien.” Elle lui confia le soin de son nez et prépara son bras libre pour l’injection. La nervosité gagnait son système. Elle n’avait pas le droit à l’erreur. Elle le lui injecta avant de veiller sur lui pour le reste de la nuit.

Abigail resta là à osciller entre moment où elle changeait les compresses pour le nez de Marcus et somnolence, elle discuta avec Marcus de son état principalement et elle avait l’impression de le voir se vider de son sang sans rien pouvoir faire. De plus elle avait l’impression que le remède ne faisait rien. Elle savait qu’elle devait être optimiste et que c’était encore expérimental, mais le guérisseur natif qui leur avait donné la solution était catégorique : ça fonctionnait.

Aux premières lueurs du jour, l’activité du pôle médical s’intensifia soudainement. On vint arracher Abby à sa micro sieste. Elle avait réussi à s’assoupir quelques minutes après que Marcus se soit endormi. Un des patients malade n’allait pas bien du tout. Elle se leva de son siège et laissa le Conseiller dormir. C’était Jackson Marshall. Son état s’était dégradé. Le remède qu’on lui avait administré n’avait pas fonctionné et Abby avait l’impression qu’un gouffre de désespoir venait de s’ouvrir sous ses pieds. On tenta le tout pour le tout pour le sauver. Abby ne lâcha rien, mais cette fois, on l’obligea à lâcher l’affaire. C’était avec un sanglot dans la voix qu’elle déclara l’heure du décès. Jackson venait de mourir sous ses mains. Et c’était trop. Beaucoup trop. Elle était épuisée, à bout de nerfs et bon sang comme elle était inquiète pour les autres malades. Elle resta un moment avec le jeune homme où elle laissa sa détresse exploser en sanglots. Elle n’était pas en état de retourner auprès de Marcus.

Elle revint auprès de Kane quelques heures plus tard. Abby était pâle et ses yeux dégageaient beaucoup de tristesse en plus d’être gonflés et rouges d’avoir tant pleuré. Elle poussa le rideau pour voir que Marcus était toujours étendu sur son lit. Elle s’approcha de lui et vint poser une main sur son front pour s’assurer qu’il n’avait pas de fièvre. Marcus bougea à cet instant, signe qu’elle l’avait probablement réveillé. “Désolée… tu dormais.” Murmura-t-elle parce qu’elle n’était pas certaine d’avoir une voix confiante si elle parlait plus fort. Elle sentait qu’elle allait se remettre à pleurer dans peu de temps. Elle se racla la gorge pour se donner contenance. Ce n’était pas le moment. “Comment tu te sens ? Du mieux ? Tu… tes yeux ?” Pitié qu’il lui dise qu’il se sentait mieux. Juste pour aujourd’hui, elle avait besoin d’entendre que ça irait pour lui. Que ça irait pour quelqu’un.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
686
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyDim 24 Jan - 22:42

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L’inquiétude présente dans la voix d’Abigail, Kane l’avait bien remarqué. Pourquoi ça semblait si grave qu’il saigne du nez ? Ce n’était rien, non ? Était-ce si peu important qu’il se sente mieux ? L’homme n’eut pas le temps de répondre à la question qu’il reconnut la voix de l’infirmière qui s’était occupée de lui plus tôt dans la journée. Elle put répondre aux questions d’Abigail et Kane sentait que ça l’inquiétait plus qu’il aurait pu penser. Au point même où Abby quitta « sa chambre ». L’homme fronça légèrement les sourcils et il s’adressa à l’infirmière : « Qu’est-ce qui se passe ? » Un long silence accueillit cette question. Un flottement pendant lequel la jeune femme semblait réfléchir à la meilleure réponse. « Ce n’est rien de grave. Le Docteur Griffin va prendre soin de vous. » Kane pouvait entendre le sourire dans sa voix, mais il n’arrivait pas à y croire. Il sonnait faux. Est-ce qu’on lui cachait quelque chose ? L’ancien colonel préféra ne pas questionner davantage l’infirmière afin de garder ses questions pour Abigail. Il sentait qu’elle serait plus honnête avec lui.

Son médecin revint quelques minutes plus tard et demanda à l’infirmière de prendre le relais. C’est les mains d’Abigail qu’il put sentir sur son visage un instant plus tard et il ferma doucement les yeux. Il était entre de bonnes mains n’est-ce pas ? « Pourquoi je fais partie de la liste ? Pourquoi tu es partie aussi brusquement ? » Il aurait pu protester, refuser ce qui allait suivre, mais il essayait de comprendre ce qui se passait. Pourquoi lui ? Est-ce que l’arrivée des saignements de nez rendait son cas plus à risque ? Kane fronça les sourcils lorsqu’Abigail lui demanda de tenir la compresse au niveau de son nez. « Qu’est-ce que tu fais ? » demanda-t-il d’une voix légèrement tremblante en la sentant s’attarder sur son bras comme elle le faisait avant une prise de sang. Il déglutit. C’était pire de ne rien voir. De ne pas savoir à quelle étape elle était rendue. L’aiguille qui pénétra sa peau le fit sursauter légèrement, mais il ne chercha pas à se débattre. « C’est le remède ? » Son ton était soudainement plus grave. Elle ne venait pas de lui faire une prise de sang. Elle lui avait injecté quelque chose. Et maintenant ? Il fallait attendre.

Plus les minutes avançaient et plus Kane se sentait fatigué. Il sombra rapidement dans un sommeil plus calme que les précédents. Son nez se calmait par moment, mais ce n’était jamais bien longtemps. L’homme était de plus en plus pâle et il se sentait de plus en plus faible malgré le fait qu’il ne pouvait faire autre chose que de dormir. L’homme dormit beaucoup. Beaucoup trop. Était-ce un bon signe ? Est-ce que son système était en train de combattre ce qui s’attaquait à son organisme depuis aussi longtemps ? Malheureusement Marcus n’avait pas cette impression. Même s’il ne se sentait pas plus mal, il ne se sentait pas mieux. Comme souvent, les heures passèrent sans que Kane ne les voit défilé et il sursauta légèrement lorsqu’une main se posa contre son front. Il n’avait pas entendu Abigail approchée, mais il avait reconnu son touché. Même s’il ne voyait rien, son regard s’était planté dans celui d’Abby alors qu’il tentait de distinguer les émotions qu’elle pouvait ressentir. « Aucun changement… » souffla-t-il avec plus de difficulté qu’il n’aurait pensé. « Tu… Tu peux rester…? Je ne veux… pas être seul. » Quelle demande surprenante venant de lui et pourtant, loin d’être anodine. Il sentait que quelque chose n’allait pas du tout. Qu’il ne lui restait plus longtemps. « Je suis tellement fatigué.. » avoua-t-il alors qu’il n’aurait pas eu besoin de le faire. Ça se voyait à son visage. Plus les secondes avançaient et plus sa respiration ralentissait, son rythme cardiaque également. « Abby …? » Il tendit une main dans sa direction pour lui demander son contact. Sa main se referma contre celle du médecin et un maigre sourire se dessina sur ses lèvres. « Ça va bien aller maintenant… » Son souffle était de plus en plus faible, sa voix également. Et même s’il ne la voyait pas, il savait qu’il la regardait dans les yeux. Son regard se voulait rassurant et rempli d’espoir pour la suite des choses pour elle. « Dis à… O-Octavia et… Bellamy que… je suis… désolé. » Désolé de quoi ? D’avoir tué leur mère ? De ne pas avoir été un père pour eux ? De les avoir laissé entre les mains de Blake ? Peu importe, il l’était. C’était un mélange, un tout… Et surtout une dernière phrase pour lui qui lui avait pris le peu d’énergie qui lui restait. Marcus Kane s’était suffisamment battu et son corps lui demandait un repos bien mérité. L’homme ferma les yeux et laissa sa tête reposer sur l’oreiller. Sa main relâcha celle d’Abigail et son bras tomba lourdement dans le vide. Un dernier souffle s’échappa de ses lèvres tandis que son cœur fournit un dernier battement avant de s’arrêter. Marcus Kane, yu gonplei ste odon.

☾ anesidora

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyDim 24 Jan - 23:54

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Son cœur rata un battement lorsqu’il lui répondit qu’il n’y avait aucun changement. Abby ferma les yeux et garda ses paupières fermées pour chasser l’accumulation de larmes qui menaçaient à tout instant de glisser sur ses joues. Ce n’était pas le moment. Réfléchis, Abby. Tu dois le sauver. « Tu… Tu peux rester…? Je ne veux… pas être seul. Je suis tellement fatigué.. » Elle ouvrit de nouveau les yeux et vit à l’expression sur le visage de Marcus que ça n’irait pas mieux. Non. Elle refusait. Non. Ils n’avaient pas traversé tout ça ensemble pour qu’une maladie l’emporte sur eux. Il en était hors de question. Abby secoua la tête. « Abby …? » Elle vint prendre la main qu’il tendait maladroitement dans le vide. « Ça va bien aller maintenant… Dis à… O-Octavia et… Bellamy que… je suis… désolé. » Elle caressait machinalement sa main de son pouce. “Tu leur diras toi-même, Marcus.” Répondit-elle toujours à voix basse. Elle écoutait le souffle de l’homme se raréfier et elle se retrouva incapable de bouger pour l’aider.

Ce qui la réveilla ? La main de Marcus qui relâcha la sienne soudainement, son bras qui tomba dans le vide et le bruit régulier de la machine. Ce même bruit qu’elle avait entendu un peu plus tôt dans la journée. Non. Pas Marcus. Abby se mit en mouvement et commença un massage cardiaque sur le Conseiller après avoir allongé le lit. “De l’aide ! J’ai besoin d’aide ici !” Cria-t-elle alors qu’elle continuait le massage. Elle n’arrivait plus à retenir ses larmes. C’était beaucoup trop. Cette journée était beaucoup trop dure. “Marcus… allez… bats-toi…” Elle appela une nouvelle fois à l’aide et le rideau s’écarta sur deux infirmières et sur Jackson. Il étudia un instant la situation : Abby en train de faire un massage cardiaque à Kane et le bruit toujours aussi régulier de la machine. Ce qui le perturbait, c'était l’expression de pure détresse sur le visage de sa supérieure. Il ne l’avait jamais vu comme ça auparavant. “Abby…” Elle ordonnait aux infirmières d’amener un défibrillateur. “Abby… arrête… c’est fini.” Il la vit secouer la tête. “Non. Non ce n’est pas fini, Jackson. Et si tu m’empêches de le ranimer, je te vire de ce service.” Il pinça les lèvres. Il allait devoir appeler à l’aide une nouvelle fois. Abby était beaucoup trop obstinée et ça ne servait à rien qu’elle s’acharne sur Kane. De toute évidence, il ne reviendrait pas.

On lui amena la machine et Abby l’accueillit avec grand soulagement. Elle commençait à avoir des crampes aux bras. On le prépara pour elle et elle s’écarta enfin de Marcus. On actionna la machine. Le corps de Marcus se souleva à chaque fois qu’on tentait de faire repartir son cœur. Au bout de la troisième fois sans résultat, Jackson posa une main sur l’épaule d’Abby. “C’est de l’acharnement à ce stade… Abby…” Elle tourna vers lui un visage larmoyant et elle ouvrit la bouche pour s’excuser lorsque la machine qui mesurait les données vitales de Marcus se mit à biper. Les infirmières autour d’eux s’activèrent pour aller chercher de l’oxygène, tout pour que la vie continue de résister chez le Conseiller. Jackson vit Abby s’effondrer à genoux au sol sous l’épuisement. Il la rattrapa du mieux qu’il put et l’aida à s’installer sur une chaise. “Tu as besoin de repos.” Elle avait pleinement conscience de paraître cinglée en cet instant. Elle secoua la tête. Elle se reposerait plus tard, lorsque Marcus aura ouvert les yeux et qu’il lui aura parlé. Pas avant.

Une infirmière vint la voir un peu plus tard après que Jackson soit parti pour lui dresser un état des lieux sur Marcus : il était en vie, mais il avait perdu beaucoup trop de sang et ils n’avaient plus son groupe sanguin en réserve. C’était une question de temps avant qu’ils ne le perdent de nouveau. A cette nouvelle, Abby se leva de son siège et s’excusa. Elle avait besoin de quelques minutes pour trouver une solution. Solution qui s’offrit à elle alors qu’elle parcourait sa tablette sur les potentiels donneurs. Marcus avait évoqué Bellamy et Octavia Blake. Il lui avait dit de leur dire qu’il était désolé. Il avait été l’amant d’Aurora au temps où cette dernière était en vie… est-ce que… elle regarda les groupes sanguins. Sa théorie était peut-être fondée. Elle avait peut-être une solution finalement.

Abigail revint avec une poche de sang un moment plus tard et ordonna à une infirmière de commencer la transfusion sur Marcus. Elle resta non loin. Elle savait qu’elle venait d’enfreindre à peu près douze règles de l’Arche et du protocole de médecine. Elle était allée beaucoup trop loin pour sauver une personne, mais elle était dirigée par son instinct et rien de plus. Jackson aurait toutes les raisons du monde de la faire virer s’il savait tout. Et le pire ? C’était qu’il aurait raison. Seulement… seulement Abigail Griffin était un très bon médecin. Beaucoup trop bon pour qu’on s’en sépare. Elle regardait les constantes de Marcus, les bras croisés et attendait une quelconque amélioration. Lorsque l’infirmière finit par s’en aller, Abby se laissa tomber sur la chaise près du lit de l’homme et vint prendre sa main dans la sienne. “Marcus… Marcus, s’il te plaît… bats-toi. Reste avec moi…” Elle avait posé ses yeux sur son visage épuisé et toujours aussi pâle. Elle laissa quelques larmes couler sur ses joues et renifla à plusieurs reprises avant de poser son front sur leurs mains jointes. Elle était fatiguée. Si fatiguée. “Ne m’abandonne pas toi aussi…” Elle resta là, avec lui, jusqu’à ce qu’à bout de nerfs et d’épuisement, elle s’endormit, les bras croisés sur le matelas, la tête posée dessus et après avoir relâché la main de Kane.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
686
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyLun 25 Jan - 4:01

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
feat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Salut… » Son ton était doux presque soulagé. Un sourire s’était dessiné sur son visage, mais le visage de la personne devant lui restait complètement neutre. « Tu n’as rien à faire ici. » Son regard sombre se posa dans celui de la femme qu’il avait aimé si fort. « Je suis tellement fatigué, Aurora… » souffla-t-il en levant une main vers Aurora qui s’éloigna d’un pas. « Tu n’as pas fini ce que tu as à faire. » L’incompréhension gagna le visage de l’ancien colonel qui observait son amante en clignant plusieurs fois des yeux. Il resta silencieux de longues secondes en fixant la femme. « S’il te plait… Retourne-y. » Elle avança finalement vers lui et elle posa ses deux mains sur le haut de son torse afin de le pousser légèrement. « Ce n’est pas le moment. » Après avoir prononcé cette phrase, le ciel s’illumina d’un orage. « Je… Je ne peux plus. » Il semblait presque désespéré et cela ne sembla pas effectuer Aurora qui avait une autre idée en tête. « Marcus… Ils sont besoin de toi. » Un nouveau coup de tonnerre se fit entendre et le fit sursauter. L’homme observa le ciel qui était maintenant complètement gris. « On va se retrouver plus tard. Je te promets. » Le brun hocha la tête et il recule d’un pas. Ce n’était pas le moment… Il était trop tôt pour lui. Un nouveau coup de tonnerre plus tard et Aurora disparut de sa vue. L’homme poussa un profond soupir et il tourna lentement sur lui-même. Que devait-il faire maintenant ?

C’est en poussant une profonde inspiration que Kane revint à lui. Il s’était légèrement redressé avant de s’effondrer à nouveau sur le lit. Son cœur avait recommencé à battre lentement, mais il battait. C’était la même chose pour sa respiration. Tout était lent et tout menaçait de s’arrêter dans les prochaines minutes. C’est l’intervention d’Abigail qui permit de le garder en vie plus longtemps. Le brun resta inconscient plusieurs heures. Comme les fois précédentes, parfois il avait conscience de ce qui se passait autour de lui et parfois, pas du tout. “Ne m’abandonne pas toi aussi…” Même inconscient, Marcus resta surpris de cette phrase, mais également de la voix qu’il l’avait prononcé. Abigail ? C’était à se demander si son imagination de lui ne jouait pas des tours comme il lui était arrivé plus tôt avec Aurora. L’homme n’eut pas l’occasion de se poser davantage de questions avant de sombrer à nouveau au plus profond de son inconscient pour revenir complètement à lui beaucoup plus tard. Un faible gémissement s’échappa de ses lèvres alors qu’il ouvrait les yeux. Pendant plusieurs secondes, il fixa un plafond flou, mais il arrivait à le distinguer. Le trou noir qui le gênait depuis quelques jours n’était plus. Son nez s’était également calmé, mais Kane avait l’impression d’avoir mal partout. Bougeant la tête, il eut un léger sourire en apercevant Abigail à son chevet. Elle ne l’avait pas laissé seul. Elle était restée malgré tous les conflits qu’ils avaient pu avoir dans leur vie. L’homme se surprit à lever une main pour attraper l’une des mèches des cheveux d’Abigail qu’il fit glisser délicatement derrière son oreille. Son regard ne pouvait pas se détacher du médecin qui finit par se réveiller, peut-être par sa faute. « Hey… » souffla-t-il avec un demi-sourire presque rassurant sur les lèvres. « Je te vois. » C’était une bonne chose, non ? Il ne savait pas si ça allait durer, ni ce qui l’avait aidé, mais pour le moment, il avait la sensation que tout allait mieux et surtout que c’était sur la bonne voie. « Merci d’être restée… » Il aurait pu retrouver directement son égo et faire comme si rien ne s’était passé, mais il ne voulait pas ça. Pas après que la femme ait autant donné pour lui. Il ne pouvait pas encore dire si elle lui avait sauvé la vie, et si ce n’était pas le cas au final, elle ne pourrait pas s’en vouloir, elle avait tout donné. Lui, il ne lui en voudrait pas. Ça serait uniquement la preuve qu’Aurora avait tort et que son temps était fait.

☾ anesidora

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
476
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 EmptyMar 16 Fév - 22:37

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel
Marcus & Abigail // Sept. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby dormait d’un sommeil léger aussi elle sentit lorsqu’on remit une mèche de cheveux derrière son oreille. Un long frisson la tira du repos bien mérité qu’elle prenait depuis plusieurs heures désormais. Elle se redressa légèrement et papillonna des yeux avant de se tenir droite et de croiser le regard de Marcus. Instantanément tout lui revint en mémoire : la mort de Marcus, son obstination maladive à vouloir le sauver et elle sentit la honte l’envahir. Sur l’Arche, ça lui aurait valu un aller simple pour la dérive. Qu’est-ce qui lui avait pris d’agir comme ça ? « Hey… Je te vois. » Abby esquissa un sourire en retour qui se fana rapidement. Evidemment qu’elle était contente de le savoir en vie. Là n’était pas la question, mais elle avait totalement laissé l’éthique de côté pour le ramener à la vie et ça, elle n’en était pas fière. « Merci d’être restée… » Abby se releva de sa chaise. “De rien…” Elle esquissa un autre sourire un peu tremblant. Elle avait du mal à garder son attention sur Marcus. L’adrénaline était retombée et l’épuisement s’installait avec violence. Et bien entendu, tout ceci se mélangeait avec la honte “Tu as…” Sa voix était éraillée, fatiguée. Elle se racla la gorge pour se donner plus de contenance avant de reprendre la parole. “Tu as fait un arrêt cardiaque, Marcus. Il va falloir que tu y ailles doucement après ta sortie de l’infirmerie et tu vas avoir besoin de beaucoup de repos. Je pense aussi qu’il va falloir qu’on te fasse d’autres tests…” Elle énonça sans le quitter des yeux. Même si la maladie était terrible, le fait que le cœur de Marcus lâche comme ça n’était pas normal.

Elle savait qu’elle devait l’ausculter pour voir si son cœur était bien reparti et vérifier les nouveaux résultats sur sa tablette, mais elle n’était plus capable de bien réfléchir. Elle voulait juste se rouler en boule et aller dormir pendant une semaine entière. “Quelqu’un viendra s’occuper de toi dans la journée.” Elle lui sourit une fois de plus avant de se reculer de son lit pour aller appeler une infirmière. Elle lui expliqua le cas de Marcus en l’amenant un peu plus loin pour éviter qu’il entende toute la conversation. Elle parla de la transfusion de sang, de l’arrêt cardiaque, des symptômes de la maladie et du fait qu’il allait falloir le garder à l'œil parce que Marcus pouvait être pénible et n’en faire qu’à sa tête quand il voulait. La jeune femme prit bonne note puis laissa Abby retourner auprès de l’ancien chef des gardes. Elle fut soulagée de le voir toujours réveillé. De son côté, elle avait l’impression d’être en mode pilote automatique. Ses gestes étaient de moins en moins fluides. “N’hésite pas à appeler quelqu’un si jamais tu sens que ça ne va pas.” Précisa-t-elle. “Je vais aller me reposer un peu. On se voit plus tard.” Tu parles. Hors de question qu’elle remette les pieds à l’infirmerie dans l’état où elle était et surtout, elle n’était pas certaine de pouvoir être capable de regarder Marcus dans les yeux après avoir pleinement réalisé ce qu’elle avait fait.

Le médecin lui donna ses derniers conseils avant de le laisser. Elle passa voir Jackson par la suite pour s’excuser de son comportement. Le jeune homme entendit tout ce qu’elle avait à dire avant de répondre qu’ils en reparleraient quand Abby serait capable de tenir debout sans appui et après qu’elle ait dormi quelques heures. Pour une fois, elle ne se rebella pas et rejoignit ses appartements pour un repos grandement mérité.

SUJET TERMINÉ
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 [07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2 - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

[07/09/2482] ▬ La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel || KABBY #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre) :: Précédemment à Cérès ...-