AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) [08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) 3207243747
-39%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
152 € 250 €
Voir le deal

Partagez|

[08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ryuk
❝ Admin ❁ Not so blind ❁ ❞
Ryuk



Messages :
183
Date d'inscription :
24/11/2018
Ft :
Alessia Cara
Crédits :
Vava de Gypsophile, sign' de Bat'phanie + chanson "WIld Things", d'Alessia Cara & badges de Varian
[08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) Vide
MessageSujet: [08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) [08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) EmptySam 22 Fév - 18:45

Fourchette :
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire.”

Parfois nos vies ont besoin d'être complètement chamboulées, changées et réorganisées pour nous replacer à l'endroit où nous sommes censés être.



Comment on fait, pour retrouver une vie normale, quand on a appris que beaucoup de choses que l’on pensait vraies, sont loin de l’être ? Que ça change votre manière de voir les choses ? Au point d’être à même de modifier jusqu’à votre personnalité ? Toute ma vie, on m’a répété, encore et toujours, que les Autres étaient d’horribles individus, à la limite des monstres ! J’ai donc grandi en détestant mes origines, tout en étant reconnaissante qu’une bonne étoile m’ait extirpée de ce monde de sauvages ! Apprendre du jour au lendemain, que les sauvages n’étaient apparemment pas aussi atroces qu’on me le répétait inlassablement, et que mes sauveurs étaient quant à eux, plus monstrueux que je ne l’imaginais. Honnêtement, je ne sais même plus quoi penser de tout ça. J’en viens à ne plus savoir ce que je suis, ni qui je suis. Et je ne suis pas la seule à être plongée dans l’incertitude de la catégorie qui est mienne. Je suis aveugle mais pas idiote. Je les vois bien, les autres. J’entends leurs murmures, pas toujours sympas, en ce qui me concerne. Tous ne sont pas dans ce cas, mais il y a en malgré tout. Des plaintes résonnent, dans les couloirs du bunker, sur les « Hémérians » orphelins. Pour beaucoup, c’est à cause de nous que la vie sous la montagne, a pris une tournure aussi sombre. A cause de tout ceux de mon « espèce », ainsi que quelques-uns se plaisent à nous désigner. A croire que ces ronchons oublient que « notre » présence sous leur précieuse montagne, n’est due qu’à leur propre volonté. Sans ça, je doute qu’une guerre ait éclatée, ou même que leur existence ait représenté un quelconque intérêt pour ces Terriens ! Je peux comprendre qu’ils aient vu en eux leur porte de sortie, mais c’est leur façon de faire que ne je peux comprendre. Ca n’a pas forcément à voir avec le fait que je sois touchée par leurs manœuvres, même s’il y a sans doute de cela. On m’a dit, depuis des années, que mon caractère de cochon s’enracinait dans mes origines. Désormais, on me sort de nouvelles horreurs, on m’accuse même d’avoir aidé à ce bouleversement de vie… Et moi, au milieu de tout ça, je me retrouve à ne plus savoir qui je suis. Il serait trop aisé de dire qu’il y a d’un côté Théo(dora), la pauvre gamine sauvée de l’horreur de la surface, et d’un autre, la dénommée Ryuk (WTF ce prénom déjà !), dont je ne connais rien. C’est vrai quoi, tout ce que je « sais » de celle que j’ai été en théorie, au début de ma vie, je le tiens d’une…. Grounder… qui prétend être ma sœur. Quelques noms qu’elle a évoqués, durant nos quelques entrevues, en parlant de son passé (du passé qu’on aurait en commun), résonnent de manière étrangement familière à mes oreilles. Le portrait qu’elle dépeint de sa cadette correspond assez bien à mon propre profil (niveau âge, cécité incluse, et même Ludna, de son prénom à la description de la peluche qu’elle est…)…

C’est un air songeur que j’affiche, alors qu’autour de moi, la pièce se vide, à l’issu du déjeuner. Il y a encore quelques retardataires, parmi ceux qui aiment à savourer un café gourmand avant de retourner poursuivre leur journée. Je n’ai pas d’impératif de mon côté, ma journée de cours étant déjà achevée. J’ai donc tout le loisir de m’attarder un peu dans la pièce, même si c’est mon tour de mettre la main à la pâte et d’aider à débarrasser et à nettoyer. Je suis moins concentrée que je ne le suis en général, quand je m’occupe à nettoyer une table, que l’on m’a indiqué comme vide de toute vaisselle. Ma cécité faisant partie intégrante de ma vie depuis des années, j’ai appris quelques astuces utiles pour être une vraie aide et non un frein, côté ménage. Mais aujourd’hui, ainsi que je l’ai dit, je ne suis pas forcément concentrée ! J’ignore comment, mais je finis par faire tomber l’éponge qui ne sert pour nettoyer la table. Lorsque cela m’arrive, en général, je ne réagis pas vraiment, mais là, en entendant des railleries de la part de quelques autres « nettoyeurs » du jour, il m’est difficile de rester sans rien dire. « Et merde… » Je m’accroupis, et cherche donc à tâtons la fuyarde (pas le choix). Et j’ai l’impression que ma position actuelle est un beau reflet de ce que j’éprouve, à chercher à tâtons qui je suis, et ce qu’il convient de faire : rester ici ou aller à la surface ? Rester vers celui qui m’a élevé mais qui savait sans doute (au moins via sa femme !) que les survivants de la Terre n’étaient pas les monstres décrit par cette société souterraine ? Sachant que j’aurai à affronter encore les remarques de quelques-uns… Ou aller m’installer vers celle qui se dit être ma sœur, à moins que je ne préfère aller découvrir nos parents ? Mon choix peut aussi se porter vers une découverte de l’extérieur, pour m’éloigner de mon passé plus ou moins lointain afin de me construire un futur qui me ressemble vraiment ? « Ah ? » Non, je n’ai pas eu d’éclairs de génie, là, je viens plutôt de « trouver » quelque chose, du bout des doigts. « Beurk ! » Hélas, ça n’est pas l’éponge espérée, mais un bout de… viande, à en juger la texture… La propreté en mangeant n’est visiblement pas acquise à tous les résidants du bunker… « Mais elle est partie où ? », est l’interrogation à voix haute qui m’échappe, après que j’ai jeté le morceau de viande, dans la petite poubelle qui me sert aussi pour recueillir les miettes des tables. Je pousse un soupir similaire à un grognement, en entendant des bruits de pas venir en ma direction. Levant ma tête, je finis par me calmer - partiellement du moins ! - en reconnaissant l'aura de Sara. « Je ne serais pas contre un coup de main ! » lui confiais-je, ignorant si je parle simplement de ma recherche de l'éponge perdue, ou d'un aveu d'avoir une oreille attentive pour déverser mes tourments et voir la lumière - façon de parler ! - au bout du tunnel dans lequel je suis depuis quelques jours maintenant.



CODAGE PAR AMATIS

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We make our own rules.
Find me where the wild things are we'll be alright, don't mind us. I lose my balance on these eggshells you tell me to tread, I'd rather be a wild one instead. Don't wanna hang around the in crowd.The cool kids aren't cool to me. They're not cooler than we are. We will carve our place into time & space, we will find our way, or we'll make a way.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sara Austen
❝ Sexy intello ❞
Sara Austen



Messages :
448
Date d'inscription :
01/01/2018
Ft :
Karen Gillan
Crédits :
Avatar: Champagne Supernova
Signature: Astra
[08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) Vide
MessageSujet: Re: [08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) [08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara) EmptyLun 23 Mar - 15:27


Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 







Tellement de choses avaient pu se passer. Le temps filait, les jours ne se ressemblaient jamais, on pensait tout connaître, tout savoir, on pensait pouvoir faire confiance et notre monde s’écroulait d’un coup et ne cessait de s’écrouler… Seul un petit mur pouvait rester en place grâce à quelques personnes. Le miroir ne se brisait pas totalement.

Sara avait vu son monde s’écrouler ainsi, mais elle avait eu Killian pour l’aider, Isaac, et elle s’était rapprochée d’un ami insoupçonné : Darren. Cette personne qu’elle connaissait, qu’elle appréciait, mais qu’elle n’avait jamais côtoyer autant. La rousse, la vérité sur le bunker elle l’a connaissait, elle savait tout grâce à son frère qui l’avait aider à entrer dans la ligue Ogma. Ce ne fut pas chose aisée d’entendre cette vérité, mais elle l’avait vu de ses propres yeux et ne pouvait pas l’occulter. Toutefois, il y avait des choses qu’elle savait et qu’elle avait occulté, et aujourd’hui qui revenait.

Le cas des hémérians, ces orphelins venus de l’extérieur, de ce monde dont elle a tant rêver. Elle savait, comme tout le monde, qu’ils étaient de l’extérieur, mais elle ne savait pas tout, elle ne pensait seulement que le bunker les avaient sauver. Et la rousse avait fini par oublier qui ils étaient réellement, que du sang de sois-disant sauvage coulait dans leurs veines. Elle avait occulté cette histoire, et là tout revenait, tout ressortait avec la vérité… Ils étaient kidnappés, enlevés à des familles. Dans la ligue elle avait surtout aider pour d’autres projets que ceux-ci, n’ayant pas pris part à cette vérité, et puis c’était déjà beaucoup pour elle.

La rousse avait fini par tout encaisser, se changeant les idées grâce à des amis, mais pour autant, tout était ressorti récemment, de même que les clones. Elle avait vu le clone de son père, n’avait pas su comment réagir s’étant enfuie. La plaie de son deuil s’était rouverte, cette sensation était bizarre, elle savait que ce n’était pas lui, mais pourtant… ça, les hémérians, l’accouchement de Costia qui se ferait sous peu… Non, elle commençait à fatiguée. C’est pour cela qu’aujourd’hui, elle était restée un peu plus longtemps après le déjeuner, pour prendre du thé car le café et Sara ça ne faisait pas bon ménage. Le café c’était la boisson de Penelope, Sara c’était le thé ou le chocolat chaud. Elle savourait son thé, profitant ainsi du calme, un instant loin de tout ses problèmes bien qu’elle y songeait. Et puis elle aperçoit cette jeune fille qu’elle connaît plutôt bien, Theodora Bailey, la fille de Darren Bailey, du moins c’est ainsi qu’elle la connaissait. Celle-ci nettoyait les tables, malgré son handicap. Sirotant son thé, elle l’observait du coin de l’oeil pour si elle avait besoin d’aide à un moment donné, et ça ne ratait pas. L’éponge était tombée, des railleries se faisaient entendre et Sara soupirait un peu en entendant cela… Elle connaissait la situation de cette orpheline adoptée, elle savait que ce n’était pas facile et ils en rajoutaient. La bibliothécaire finit donc par se lever en voyant Theo ne pas mettre la main sur cette éponge, elle voulait l’aider en tant qu’amie. Ce n’était pas de la pitié, ça n’en était plus depuis un moment, Sara s’était faite un peu plus au handicap de la jeune adolescente, elle voulait juste aider son amie. Une amie bien plus jeune, mais une amie quand même qui pouvait se confier à la rouquine si besoin. « Tant mieux si tu ne refuses pas mon aide car je venais dans cette intention. », avouait-elle d’une voix qui se voulait douce. Se mettant à genoux malgré ses chaussures à petit talon, elle nouait un élastique à ses cheveux pour ne pas être gêné par ceux-ci le temps de chercher cette éponge, venant observer le sol à la rechercher de cette éponge. « C’est bien sale par ici… J’espère que tu n’as pas touché de choses trop dégoûtante ! », disait-elle pour essayer de détendre un peu l’atmosphère avant de récupérer la fameuse fuyarde. « Je l’ai ! », s’exclama-t-elle en tendant alors l’éponge à la jeune fille. « Et voilà pour toi ! … Tu veux de l’aide pour nettoyer ? J’ai du temps devant moi. »

Oui elle demandait ça, pour essayer de penser à autre chose qu’à son défunt père ou son inquiétude pour Costia qui la tiraillait tout de même un peu, et aussi elle avait sentie que Theo n’allait pas si bien que ça, et si jamais elle pouvait discuter avec elle pour l’aider au-delà du ménage, elle voulait le faire. Pour cette petite Bailey tout comme son père qui serait rassuré de voir quelqu’un aider sa fille.

Revenir en haut Aller en bas

[08/09/82] Il y a ceux qui parlent de changer de vie, et ceux qui osent le faire. (Sara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Mont Weather-