AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia 3207243747

Partagez|

Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jasper Jordan
❝ Survivant ❞
Jasper Jordan



Messages :
17
Date d'inscription :
25/09/2020
Ft :
Devon Bostick
Crédits :
Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Vide
MessageSujet: Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia EmptyMer 30 Sep - 14:06

Lieu du rp : Cérès
Date du rp : 23 octobre, De nuit, après la réunification des Délinquants et l'arrivée de l'Arche sur Terre
Participants : Jasper Jordan & Octavia Blake
Météo : Un peu de vent mais dans l'ensemble, la nuit, sans pluie
But du rp : Des retrouvailles
Résumé du rp : Jasper qui n'arrivait pas à dormir est sorti prendre l'air et a retrouvé Octavia, assis contre un arbre à regarder la nuit






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SHATTERED

Jactavia | Jasper & Octavia

◊ ◊ ◊



Il avait beau faire semblant, l’adaptation de Jasper à la vie sur terre avait été bien plus compliquée qu’il ne l’avait calculé. Il faut dire aussi que sur l’Arche il n’avait pas spécialement eu l’occasion de l’imaginer, si Monty adorait l’astronomie lui ne prévoyait pas autre chose qu’une vie dans l’espace de la même façon que ses parents avant lui. Il écoutait ses cours sur la vie sur terre d’une oreille distraite, préférant largement tout ce qu’il pouvait d’autre pour poser son attention. Il avait eu le temps, depuis, de regretter son manque de sérieux. Le garçon aurait pu aider au camp dès son arrivée s’il n’avait pas été dissipé et parfois il repensait avec un rire un peu jaune à son arrivée sur terre et l’échec complet que cela avait été. Pour être honnête il n’aurait pas passé la nuit si Octavia n’avait pas été à ses côtés à ce moment-là et si son égo ne crevait pas le plafond c’était tout de même assez honteux de ne même pas être capable de survivre seul une heure. Sans Monty, le cerveau de leur duo infernal, il n’était que Jasper, un gamin dont l’instinct de survie caressait le sol tant il n’était pas haut. Il en gardait la cicatrice sur le flan, preuve et rappel, s’il en eut besoin de la dangerosité des lieux.

Si cet épisode douloureux semblait dater d’hier, l’enchainement des évènements s’était fait à une vitesse que Jasper n’avait pas calculée. En un clin d’œil il était passé d’un enfant naïf et blagueur à un garçon blasé par le monde, certain de ne pas survivre des années encore dans cette jungle de danger et profitant simplement du temps qui lui était accordé. Ça ne lui ressemblait pas, ce caractère fataliste et Monty s’en était surpris à leurs retrouvailles mais qu’y pouvait-il ? Il y avait cru, pourtant, à l’issue positive de toute cette histoire. Méfiant mais pourtant plein d’espoir il avait tenté de créer des liens avec les natifs et il eut un petit rire mauvais en pensant à ce que cela lui avait apporté. Rien. Que dale. De la douleur et plus encore. Parfois, quand il fermait les yeux il revoyait Iris, son sourire, sa douceur et ce qu’il pensait être une relation au-delà de toutes ces histoires de clans. Seulement voilà cette image qui l’apaisait était rapidement remplacée par la fuite de la jeune femme et Jasper, la suppliant de l’aider. Il ne l’avait jamais revu, elle s’en fichait sûrement pas mal et lui en était donc là, à Cérès, à essayer de convaincre Monty qu’il allait bien.

Il n’allait pas bien. Evidemment que non, il n’arrivait pas à dormir, toujours aux aguets, avec cette impression au creux de ses tripes que quelqu’un allait lui planter une lame dans le torse. Il avait tourné encore et encore pour essayer de trouver le sommeil mais rien n’y faisait. Il s’était levé, donc, avait attrapé son arme qu’il ne laissait jamais sans surveillance, sa veste qui ne ressemblait plus à rien et était sorti, attrapant une flasque de ce qu’on peut apparenter à de l’alcool et était sorti prendre l’air. C’était stupide. Les habitants de la terre représentaient un danger, ses propres archéens représentaient un danger, le monde entier semblait représenter un danger, pourquoi devaient-ils toujours être en guerre, toujours ? Il en était là, à ses réflexions quand une silhouette qu’il connaissait attira son attention, un peu plus loin, assise contre un arbre. Il hésita un instant. Depuis combien de temps n’avait-il pas vu la jeune femme ? Rester à Trikru avait, après tout, été sa décision. Il ne savait pas exactement ce qui avait pu arriver à Octavia pendant tout ce temps mais, s’il devait prendre comme exemple sa propre expérience, rien de bien réjouissant. Alors il s’approcha. C’était peut-être malvenu mais, s’il aurait pu se cacher derrière l’excuse de vouloir l’aider, peut-être qu’au fond ne voulait-il pas être seul non plus.

« Hey Octavia… »

Le sourire qu’il lui adressa était, il faut bien l’avouer, bien plus sincère qu’avec le reste du monde autour d’eux. Octavia était une jeune femme que Jasper avait apprécié dès les premiers instants et si, au départ, il n’avait repéré que sa beauté physique, être enfermé auprès d’elle sur l’arche avait développé leur relation. S’il admirait son sourire et son regard, sa personnalité avait achevé cette appréciation et aussi inaccessible pour un garçon comme lui qu’elle était, Jasper ne pouvait s’empêcher de l’apprécier plus que de raison. Aussi s’installa-t-il près d’elle et lui tendit-il sa flasque, voyant, et cela était flagrant, qu’elle n’allait pas bien.

« Je pense que ce n’est pas exagérer que de dire que tu en as besoin, toi aussi. »



◊ ◊ ◊


As he goes left, and you stay right
Between the lines of fear and blame
You begin to wonder why you came
Where did I go wrong?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life




Dernière édition par Jasper Jordan le Mar 6 Oct - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Octavia Blake
❝ Survivant ❞
Octavia Blake



Messages :
68
Date d'inscription :
11/02/2020
Ft :
Marie Avgeropoulos
Crédits :
swan (vava) ; via google & tumblr (gifs) ; goodlifequoteru.com (quote)
Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Vide
MessageSujet: Re: Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia EmptyMar 6 Oct - 21:54


Shattered.



Bellamy avait à nouveau quitté le camp. Il n'avait pas de mission de prévu. Il était peut-être parti se promener ou chasser... En fait, elle n'avait pas vraiment écouté sa justification quand il lui avait dit qu'il partait pour un jour ou deux. Elle lui avait demandé de l'accompagner, mais il lui avait dit qu'il ne pouvait pas la prendre avec lui et à partir de là, telle la gamine qu'elle était s'était mise à bouder et n'avait plus écouté les justifications de son frère. Parfois, elle pouvait être vraiment enfantine, mais c'était comme s'il venait à peine de rentrer, il n'était même pas encore tout à fait guérit et pourtant, il partait dans la forêt, sans elle. Parfois, elle se sentait réellement de trop dans sa vie maintenant et elle détestait cette idée. Et puis soudain...

« Clarke Griffin est partie pour un jour ou deux. »

Il n'en avait pas fallu plus à Octavia pour comprendre et elle avait passé de boudeuse à furieuse. Croyait-il vraiment qu'elle était aussi ignorante que ça ? Pensait-il qu'elle n'allait pas s'en rendre compte ? Qu'elle n'allait pas comprendre ? Ne pouvant pas encore reprendre le sport à haute dose et demander à Nathan Miller une séance d’entraînement, elle avait passé le reste de l'après-midi à marcher autour du camp, serrant les dents et se tenant les cotes. La pire idée du monde selon n'importe qui, mais qu'importe. Elle avait des médicaments anti-douleur et un peu d'herbe qu'elle avait fait infusé à la tombée de la nuit pour s’assommer et dormir. Idiote. Elle avait tellement forcé pour calmer ses nerfs que si les plantes avaient endormi son corps, son esprit, lui tournait toujours trop vite pour qu'elle trouve le sommeil. Réveillée par un horrible cauchemar, elle n'avait pu trouver le repos et avait fini par s'habiller pour sortir prendre l'air. Ses pas lents et difficiles l'avaient conduit jusqu'à un arbre où elle avait fini par s'adosser, incapable de trouver la force de lutter contre les drogues qui rendaient ses jambes cotonneuses et faisait tourner sa tête dès qu'elle essayait d'avancer. Elle pouvait rester un peu-là, de toute façon. Regarder le ciel entre les arbres lui faisait toujours du bien. Surtout quand – comme cette nuit – ses cauchemars étaient peuplés de souvenirs sur l'Arche.

Tu n'es plus sur l'Arche. Tu es sur Terre... Enfin, tu es toujours dans l'Arche, mais ce n'est plus qu'une épave sur le sol de la Terre. Elle n'a plus de pouvoir sur toi.

L'Arche, sa loi et sa vie, là-bas, n'avaient plus le pouvoir de la blesser ou de la tuer. Et même si elle se disait qu'elle aurait dû faire son sac et partir dès qu'elle avait compris qu'elle avait été prise pour une idiote, elle n'en avait plus la force, là, maintenant. Il ne rentrerait pas de la nuit et pas si tôt le matin. Si elle pouvait dormir, même un tout petit peu, elle pourrait se lever tôt et faire ses bagages. Peut-être qu'elle pourrait retourner au camp des 100... ou peut-être ailleurs. Elle n'était pas prête à vivre seule en territoire grounders... mais peut-être que si elle était prudente... Elle savait se cacher. Elle savait se nourrir avec la végétation. Elle pouvait apprendre à chasser des petits animaux pour de la viande... Peut-être qu'elle pouvait le faire. Ainsi, elle ne serait plus un poids pour lui qui avait besoin de liberté.

Un bruit la tira de ses pensées et elle posa son regard sur non moins que Jasper Jordan. Elle avait connu Jasper dans la skybox, même si lui avait affirmé une fois qu'ils s'étaient déjà rencontré avant, le jour de son arrestation. Il était gentil et amusant. Elle ne le connaissait peut-être pas très bien, mais elle avait aimé le garçon qu'elle avait appris à connaître lors de son enfermement. « Salut », souffla-t-elle, répondant à son sourire parce que oui, elle était contente de voir enfin un visage amical dans cet enfer.

Elle le vit se pencher pour s'asseoir à côté d'elle et elle se décala un peu pour lui laisser une place contre l'arbre, tenant ses cotes dans le processus pour ne pas se faire encore mal. Rapidement, il lui tendit une flasque et elle la prit. Sentant son contenu, elle ne douta pas de la nature de la boisson à l'intérieur et se demanda (juste une seconde) si c'était une bonne idée avec les produits qui coulaient déjà dans ses veines. « Tu as raison », dit-elle cependant en buvant une gorgée. C'était fort. Très fort et elle grimaça fortement. Mais elle en avait vraiment besoin.

« Je te dis pourquoi si tu me dis pourquoi, toi, tu en as besoin », dit-elle avec un sourire, avant de boire une nouvelle gorgée et de tendre la flasque à Jasper.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Jasper Jordan
❝ Survivant ❞
Jasper Jordan



Messages :
17
Date d'inscription :
25/09/2020
Ft :
Devon Bostick
Crédits :
Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Vide
MessageSujet: Re: Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia EmptyMer 14 Oct - 15:16



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SHATTERED

Jactavia | Jasper & Octavia

◊ ◊ ◊



Ce n’était peut-être pas être une bonne influence que de donner à Octavia un moyen de s’alcooliser (si on peut s’exprimer ainsi) alors qu’elle semblait déjà ne pas aller bien mais après tout, Jasper était-il reconnu pour être une bonne influence ? Vraiment pas. Il avait souvent entendu dire qu’il était la raison pour laquelle Monty, un garçon si sage, avait fini en prison et peut-être n’était-ce pas totalement faux. Il la vit grimacer et eut un petit sourire attendri, assis à côté d’elle contre l’arbre, regardant la nuit. Ce n’était évidemment pas une judicieuse idée, le jeune homme connaissait parfaitement l’histoire d’Octavia et, à plus grande échelle, son grand frère. Malheureusement les deux hommes ne voyaient vraiment pas la vie de la même façon. Bellamy Blake, puisque tel était son prénom, garde sur l’Arche avait été à l’origine de quelques-unes des arrestations de Jasper et s’ils ne se détestaient pas à proprement parler, leurs visions de la vie différaient quelque peu. Nul doute qu’il n’apprécierait pas sa présence auprès de sa jeune sœur.

« Je te dis pourquoi si tu me dis pourquoi, toi, tu en as besoin »

Cette fois ci Jasper eut un petit rire, enchainant une gorgée de la flasque qu’elle venait de lui tendre, cherchant ses mots. « Je sais pas si tu as vraiment envie d’écouter cette histoire, c’est pas ma meilleure » plaisanta-t-il, reposant son dos contre l’arbre derrière eux. Il se sentait pathétique en réalité, il n’était ni un parfait romantique ni un insensible mais jamais n’aurait-il imaginé se mettre dans des états pareils pour une relation. Etait-ce le fait d’y avoir réellement cru qui avait à ce point détruit ses espoirs ? Octavia n’allait pas trouver l’histoire très intéressante.

« Depuis qu’on est arrivé sur Terre tout semble aller mal, tout veut nous tuer, la nature est hostile, les gens sont hostiles, à chaque seconde j’ai l’impression que quelqu’un va essayer de m’abattre. » grogna-t-il finalement, mettant des mots sur cette peur qui ne semblait jamais cesser, qui le rendait faible mais dont il ne savait pas se séparer.

« Alors quand je l’ai rencontré et qu’elle avait l’air d’être la partie positive de cette planète, je me suis laissé croire que le pire était derrière. » il eut un rire jaune, tout sauf sincère, se moquant, au final, de sa propre naïveté. Il reprit d’ailleurs une gorgée de la flasque qui n’allait pas tenir le reste de la soirée. « Mais au final elle m’a laissé tomber, on peut même dire laisser pour mort et ce qui ressemblait à de l’espoir pour nos vies d’ici a juste été un retour à la case départ. »

C’était la première fois qu’il mettait de véritables mots sur la douleur qu’il ressentait. Etait-ce l’influence de la nuit, de la douce brise qui était leur seule compagne ou simplement celle d’Octavia à qui il avait l’impression de pouvoir l’exprimer ? Il tourna finalement son visage vers elle, lui qui avait regardé le vide pendant le reste de son récit.

« On ne fait que survivre ici, ça mérite une flasque ou deux…Et toi, qu’est-ce qui t’empêche de dormir ce soir ? »


◊ ◊ ◊


As he goes left, and you stay right
Between the lines of fear and blame
You begin to wonder why you came
Where did I go wrong?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life


Revenir en haut Aller en bas
Octavia Blake
❝ Survivant ❞
Octavia Blake



Messages :
68
Date d'inscription :
11/02/2020
Ft :
Marie Avgeropoulos
Crédits :
swan (vava) ; via google & tumblr (gifs) ; goodlifequoteru.com (quote)
Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Vide
MessageSujet: Re: Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia EmptySam 17 Oct - 17:37


Shattered.



Elle pouvait comprendre qu'il n'ait pas envie d'en parler. Elle-même taisait tant de ses tourments, alors qui était-elle pour juger quelqu'un qui ne voulait pas s'épancher sur ses problèmes. Néanmoins, elle comprit rapidement que Jasper parlait pour la rhétorique. Il voulait parler, elle le sentait. Il se sentait sans doute juste un peu trop idiot d'avoir ce besoin, sans doute... ou peut-être qu'elle projetait juste ses propres désirs sur l'image du jeune homme qui était venu à elle, alors qu'elle était dans son propre état de faiblesse.

Elle se reposa lentement, dans une position plus confortable pour ses cotes meurtrières et décida de ne plus bouger, une fois qu'elle était dans une position acceptable pour son corps et pour pouvoir tourner son regard vers le brun. Quand il argumenta que tout allait mal depuis qu'on les avait envoyés sur Terre, elle l'écouta. Elle n'était pas vraiment convaincue de cela. Certes, tout allait plus mal depuis que l'Arche était arrivée, mais avant ça, elle aimait sa nouvelle vie. D'accord, il y avait les natifs, la planète dangereuse et le fait qu'elle soit l'objet constant de chuchotements pas vraiment discrets... mais elle parlait à des gens, elle vivait. Pour la première fois de sa vie, elle vivait... Enfin... Elle avait vécu. Aujourd'hui, elle était retournée à la case départ, sa cachette sous l'évier juste plus grande et plus occupée. Mais elle était toujours la fille sous le plancher. Elle était de nouveau l'enfant illégale, celle qui n'aurait pas dû vivre. Alors elle pouvait comprendre qu'il ne se sente pas à sa place ici. Sentant la peur dans la voix du jeune homme, elle ne put réfléchir avant de se rendre compte qu'elle avait posé sa main sur celle de Jasper qui se trouvait tout proche d'elle. Ils avaient parlé, dans leurs cellules voisines, dans la Skybox, mais même lorsqu'ils avaient partagé leurs inquiétudes d'être envoyés à la dérive (une possibilité bien réelle pour lui, assurée pour elle), ils n'avaient jamais pu avoir d'autre réconfort que la présence de l'autre et leurs encouragements verbaux. C'était (à bien y réfléchir), la première fois qu'ils pouvaient initier un vrai contact physique, alors qu'elle pressait un peu ses doigts, leurs deux épaules se touchant.

Par ce geste, elle espérait aussi lui assurer qu'elle était là et qu'il pouvait continuer, ce qu'il fit, lui parlant d'une fille. Bien sûr, il y avait une fille dans l'histoire. Il y avait toujours une fille dans ce genre de désespoir. Elle avait beau n'avoir aucune expérience en matière de relations sociales, elle avait lu assez de livres... ou plutôt, Bellamy et sa mère lui avaient raconté assez d'histoire, pour qu'elle comprenne ce genre de choses.

Pendant tout son récit, elle s'était contentée de ce geste et d'un regard dans le vide, face à eux, l'écoutant sans bouger, sans juger, sans répondre. Et puis vint son tour. Elle soupira, cherchant ses mots, portant à nouveau la flasque à ses lèvres pour en boire une gorgée, sa tête lui tournant déjà. Maudites drogues qui ne s'associent pas bien à l'alcool. Elle tendit à nouveau la boisson au brun, avant de fermer les yeux. « Je n'ai pas ma place ici. » En fait, expliquer ce qui n'allait pas était plus difficile qu'elle ne le pensait. Elle n'avait jamais mis de mots, auparavant, sur ce qu'elle pensait et cela ne lui semblait pas naturel. « Je n'ai ma place nul part... en fait. J'ai... Je ne m'étais jamais demandé ce que j'allais faire de ma vie. J'étais condamnée à me cacher toute ma vie... Et même si Bellamy s'inquiétait de ce qu'il adviendrait à mesure que je grandissais, je savais que mon espérance de vie était... courte. » Elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elle la pensait plus courte que ça encore. La menace d'être découverte avait toujours plané, mais Octavia avait toujours pensé que sa mère parviendrait à la tuer avant qu'elle ne soit trouvé. Elle ne pouvait pas vraiment avouer une telle chose aussi brutalement. Pas quand son propre frère ignorait la moitié de l'histoire. « Et puis il y a eu l'orphelinat et la seule question de survivre un jour de plus... Et puis la Skybox et je savais que je serais condamné à mort à mes dix-huit ans... Mais ils nous ont envoyés ici. C'était comme avoir enfin la possibilité d'avoir une vraie vie, même si c'était la vie la plus terrifiante au monde... Mais me voilà, ici, à nouveau la fille sous le plancher, à nouveau la fille qui embarrasse, qui n'est personne, mais qui empoisonne l'existence des gens. Quand la plupart des gens me regardent, ils ne voient qu'une erreur de la nature. Une enfant qui n'aurait pas dû voir le jour. Quand Kane me regarde, je vois bien que pour lui, je ne suis qu'une preuve de plus de l'impuissance du Conseil à avoir un système totalement efficace. Quand Bellamy... » Sa voix craqua sur le nom de son frère et elle inspira profondément, essayant de stabiliser sa voix, ses pensées et la tension dans sa tête. « Bellamy trouve enfin sa place ici. Il a une vie... des projets... de vraies relations qui ne sont pas abîmées par les mensonges qu'on doit tenir quand on doit cacher une sœur... Mais plus il trouve sa place ici et plus je réalise que moi, je n'ai plus de place nulle part. » Elle avait toujours été un fardeau pour lui et elle en avait eu conscience bien trop tôt pour une innocente enfant, mais aujourd'hui plus que jamais, elle sentait le poids de son existence. A mesure qu'il créait sa propre vie, elle réalisait combien la sienne était vide et à mesure qu'il s'émancipait ou essayait de la pousser à s'émanciper, elle réalisait combien elle était de trop.

Le poids sur ses propres épaules était soudainement bien plus lourd, alors qu'elle refusait d'ouvrir les yeux, de peur que les larmes trahisse combien elle se sentait misérable.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Jasper Jordan
❝ Survivant ❞
Jasper Jordan



Messages :
17
Date d'inscription :
25/09/2020
Ft :
Devon Bostick
Crédits :
Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Vide
MessageSujet: Re: Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia EmptyMer 21 Oct - 16:52



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SHATTERED

Jactavia | Jasper & Octavia

◊ ◊ ◊



La main d'Octavia sur la sienne, leurs épaules se touchant quelque peu, Jasper sentait sa présence à ses côtés comme rarement. Il n'avait jamais été vraiment seul au long de sa vie, Monty avait toujours représenté une épaule sur laquelle se laisser aller, un soutien envers et contre tous mais la présence de la jeune femme ce soir lui semblait être une toute nouvelle expérience. Comme si quelqu'un comprenait, avec sa propre souffrance, ce que c'était de ne pas savoir mettre de mots, de ne pas pouvoir le dire. En d'autres termes, Octavia était là, écoutant ses plaintes que lui-même trouvait pathétique et l'accompagnant dans une solitude qui semblait la ronger autant que lui. Il n'aurait pas réussi, tout de suite, à mettre des  mots sur ce qu'il ressentait...Une sorte d'apaisement, une douceur qui n'appartenait qu'à eux, que le reste du monde ne pourrait pas comprendre.

« Je n'ai ma place nul part... en fait. J'ai... Je ne m'étais jamais demandé ce que j'allais faire de ma vie. J'étais condamnée à me cacher toute ma vie... Et même si Bellamy s'inquiétait de ce qu'il adviendrait à mesure que je grandissais, je savais que mon espérance de vie était... courte. »

Son autre main, libre, se posa sur le bras de la jeune femme, sans vraiment y réfléchir, c'était instinctif, il avait eu envie de la prendre dans ses bras à ses premiers mots. En premier lieu parce qu'il comprenait parfaitement, qui mieux que lui pouvait savoir ce que cela faisait de se sentir étranger. Il n'avait pas eu sa vie, évidemment, ne pouvait pas comprendre l'étendue de sa souffrance mais il y avait cette recherche d'une "place", d'un sentiment d'appartenance. Ils étaient deux étrangers. Sur l'Arche le jeune garçon avait entendu parler d'elle, la jeune fille née illégalement, cachée toute sa vie, finalement découverte. C'est en prison qu'il l'avait réellement rencontré, en plus de cette fichue fête où il l'avait remarqué. So histoire l'avait intrigué, son regard fasciné et maintenant qu'il la connaissait mieux, il se rendait compte de l'incroyable jeune femme qu'elle était. L'entendre dire qu'elle n'avait sa place nulle part lui faisait mal, elle ne méritait rien des souffrances qu'elle vivait.

« Et puis il y a eu l'orphelinat et la seule question de survivre un jour de plus... Et puis la Skybox et je savais que je serais condamné à mort à mes dix-huit ans... Mais ils nous ont envoyés ici. C'était comme avoir enfin la possibilité d'avoir une vraie vie, même si c'était la vie la plus terrifiante au monde... Mais me voilà, ici, à nouveau la fille sous le plancher, à nouveau la fille qui embarrasse, qui n'est personne, mais qui empoisonne l'existence des gens. Quand la plupart des gens me regardent, ils ne voient qu'une erreur de la nature. Une enfant qui n'aurait pas dû voir le jour. Quand Kane me regarde, je vois bien que pour lui, je ne suis qu'une preuve de plus de l'impuissance du Conseil à avoir un système totalement efficace. Quand Bellamy... »

Il n'en avait pas manqué un mot. Il avait entendu ses espoirs, ses peurs, cette vie qui sonnait comme une liberté incroyable, pour la première fois de sa vie et à nouveau le piège qui s'était refermé sur elle et ce labyrinthe qui ne semblait pas avoir de fin. Du plus loin qu'il se souvienne, Jasper avait toujours détesté la façon dont les gens autour de lui parlaient d'Octavia, cette idée selon laquelle elle n'aurait pas dû naitre. Il n'avait jamais compris pourquoi cela lui retombait dessus de cette façon, ce n'est pas comme si la jolie brune avait demandé à naitre. D'autres encore, il en avait été témoin, la regardaient avec une pitié qui lui était insupportable, Octavia était une jeune femme qui demandait à vivre, pas un animal blessé qu'on doit abattre pour soulager ses souffrances. Sa voix tremblait à l'évocation de son frère et Jasper caressa son bras avec une douceur qu'il ne croyait plus possible, l'encourageant à continuer.

« Bellamy trouve enfin sa place ici. Il a une vie... des projets... de vraies relations qui ne sont pas abîmées par les mensonges qu'on doit tenir quand on doit cacher une sœur... Mais plus il trouve sa place ici et plus je réalise que moi, je n'ai plus de place nulle part. »


« Hey... » prononça-t-il plus rapidement qu'il ne l'aurait cru, voyant les yeux de la jeune femme se fermer, les larmes menaçant sûrement de couler. « Tu auras toujours ta place avec moi. »

Sa voix, qu'il avait voulu douce était tout de même ferme et aussi décidé qu'il l'avait pu. Qu'est-ce qu'il pouvait détester la façon dont elle se sentait et l'espace d'un instant, il en oublia le reste, ce qui pouvait le faire souffrir lui, concentré sur la jeune femme et sur la façon dont il pouvait l'aider. Elle touchait son âme, sans nul doute.

« Je ne dis pas ça pour te rassurer Octavia, c'est la vérité. Je ne...supporte plus grand monde ici, je ne vais pas te mentir ». Qu'était-il devenu, lui dont l'humour était reconnu par ses pairs et dont les bêtises occupaient les journées ? Etait-il encore là, sous cette couche de morosité ? Preuve en était, ce soir, que le vrai Jasper Jordan n'était pas bien loin. « Mais toi et Monty...Vos places sont attitrés, à vos noms et il n'y a aucun risque qu'ils s'effacent un jour, ou alors il faudra une TRES grosse couche de peinture. »

Et le voilà, le Jasper dont l'humour tentait de dérider une situation anxiogène. De faire sourire la jeune femme, ne serait-ce qu'une esquisse aux comissures de ses lèvres. Sa main n'avait pas lâché son bras, qu'il caressait doucement, toujours, tentant, par sa présence physique, de lui montrer qu'elle n'était pas seule ici.

« Quoi qu'ils en disent, quoi qu'ils en pensent, tu sauras que tu auras toujours ta place avec Jasper Jordan. Crois moi c'est un honneur pour lequel certains tueraient ! » plaisanta-t-il à nouveau, espérant, autant qu'il le pouvait, que cela aiderait ne serait-ce qu'un peu.


◊ ◊ ◊


As he goes left, and you stay right
Between the lines of fear and blame
You begin to wonder why you came
Where did I go wrong?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life


Revenir en haut Aller en bas
Octavia Blake
❝ Survivant ❞
Octavia Blake



Messages :
68
Date d'inscription :
11/02/2020
Ft :
Marie Avgeropoulos
Crédits :
swan (vava) ; via google & tumblr (gifs) ; goodlifequoteru.com (quote)
Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Vide
MessageSujet: Re: Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia EmptyJeu 22 Oct - 21:15


Shattered.



Elle devait l'admettre, Octavia ne savait pas si son geste n'avait pas été de trop, mais Jasper posa rapidement sa main libre sur son bras, la rassurant sur le fait qu'il le désirait aussi. Qu'importe si c'était bien ou pas en terme de rapport sociaux normaux, habituels. Ils en avaient besoin tous les deux et c'était tout ce qui comptait. En tout cas, pour la jeune femme, c'était tout ce qui comptait, alors qu'en posant sa main sur son bras, le jeune homme lui avait signifié qu'il était là, l'écoutant, la comprenant, même, peut-être. Raconter son histoire, ses pensées, ses souffrances, ça n'était pas simple. Pas du tout. Et pas seulement parce que ça faisait mal, mais aussi parce qu'elle n'avait pas l'habitude de dire ce qui n'allait bien. Bien sûr, en bonne petite sœur pourrie gâtée, elle avait souvent fait des crises à Bellamy, avait souvent évacué sa frustration d'être cachée, prisonnière, prise pour une enfant, mais dans le fond, elle n'avait que peu partager ses peurs, ses craintes, ses vraies souffrances. Comment le faire, après tout ? Comment dire à Bellamy qu'elle avait peur qu'il l'abandonne ? Comment lui dire qu'elle avait conscience de lui avoir gâché la vie ? Comment lui dire qu'elle ne savait pas comment vivre sans lui ?

Il lui assura qu'elle aurait toujours sa place avec lui et elle sentit son cœur se serrer. Personne ne lui avait jamais dit cela avant. C'était difficile à comprendre, à entendre, à accepter. Elle n'était rien. Elle n'était personne. Comment pouvait-il assurer qu'elle aurait toujours une place dans sa vie, alors qu'elle n'en avait jamais fait partie auparavant ? Elle avait espéré, quand ils avaient atterri ici, que les 100 partageraient ce genre de lien. Que parti de rien, ils deviendraient quelque chose d'éternel, les uns pour les autres. Elle avait envie de croire que cela était encore possible, mais déjà les liens se défaisaient, alors que certains retrouvaient leurs proches restés sur l'Arche, que d'autres créaient d'autres liens. Les 100, toujours liés par leurs premiers pas sur Terre, mais quoi d'autre ensuite ? Ils avaient toujours tous quelqu'un... Tous ou presque. Sauf elle, qui perdait peu à peu la dernière chose qu'elle avait eu à elle un jour.

Pourtant, il continua, assurant qu'il ne disait pas ça juste pour la rassurer, que pour preuve, il ne supportait plus grand monde, comme si sa place nouvelle dans la vie de Jasper avait une portée encore plus importante. Elle releva la tête pour le regarder, alors qu'il lui expliquait que Monty et elle avaient une place particulière, essayant un trait d'humour, comme pour tenter d'alléger l'atmosphère.

Elle sourit, amusée, se sentant bien avec cet idiot qui tentait de la faire rire. Elle pencha la tête sur le côté, s'appuyant sur l'épaule de Jasper, profitant simplement de la présence douce et agréable du jeune homme. Une nouvelle fois, il lui assura qu'elle aurait toujours sa place dans la vie du jeune homme et suite à un nouveau trait d'humour, elle rit un peu. Elle n'était pas certaine que beaucoup de gens tueraient vraiment pour être si spécial dans la vie du jeune Jordan, mais au final, ce n'était pas important... ou peut-être que c'était justement ce qui donnait encore plus de valeur à la valeur qu'il lui donnait. Il était comme elle, un paria. Il n'était important pour personne et c'était donc pleinement conscient qu'ils pouvaient se choisir les uns les autres. Mieux encore, c'était un vrai choix. Pas pour le prestige, parce qu'ils n'avaient rien à gagner à décider de s'accorder une place. Rien, sinon l'autre. C'était, finalement, le plus précieux, surtout pour Octavia, qui n'avait jamais été rien pour personne. Être simplement choisi par quelqu'un avait pour elle toute la valeur du monde.

Mais à rire, même un tout petit peu, la brune sentit une lame de douleur transpercer ses côtes. Elle se redressa, couinant tout en se posant sa main libre sur ses côtes, réflexe stupide et inutile pour calmer la douleur. Restée trop longtemps dans la même position, surtout dans le froid, mal installée contre un arbre... Ce n'était clairement pas une bonne idée. Rire après ça ne l'était pas plus.

« Ça va... », promit-elle, avant qu'il ne puisse s'inquiéter trop. « Ça va... » Elle regarda Jasper, lui faisant un petit sourire désolée. « Cette planète n'arrête pas d'essayer de nous tuer, pas vrai ? » Ironique, non ? C'était lui qui lui disait qu'il avait le sentiment que tout ici essayait de les tuer, elle qui avait tenté de le rassurer sur le fait que ça ne lui semblait pas être le cas, pour que finalement, ce soit elle qui soit blessée, à cause d'un stupide arbre et d'une stupide glissade.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Vide
MessageSujet: Re: Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia Empty

Revenir en haut Aller en bas

Shattered | Jactavia - Jasper & Octavia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre)-