AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) [27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper 3207243747
-28%
Le deal à ne pas rater :
110€ de remise sur le Dyson Pure Hot+Cool (purificateur + ...
289 € 399 €
Voir le deal

Partagez|

[27/09/2482] Sadness flies away on the wings of time | Jasper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Clarke Griffin
❝ Admin ♕ The brave Princess ♕ ❞
Clarke Griffin



Messages :
2599
Date d'inscription :
07/03/2017
Ft :
EJT Morley ♥
Crédits :
Vava : Dublin / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
[27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper Vide
MessageSujet: [27/09/2482] Sadness flies away on the wings of time | Jasper [27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper EmptyLun 2 Nov - 23:02

Fourchette chrono:
 






Sadness flies away on the wings of time
Jasper & Clarke
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Une semaine, déjà. Qu'est-ce que ça peut être long lorsqu'on en est presque à compter les heures et les jours. Pourtant, avoir conscience du temps qui passe ne me rendra ni ma meilleure amie, ni cette confiance que j'avais envers ma mère. Parce que ouais, ça va faire une semaine qu'en l'espace de quelques heures, j'ai appris la vérité concernant la mort de mon père et l'implication de ma mère dans tout cela. Et ça, avant de perdre ma meilleure amie, Macy, peu de temps après qu'elle ait donné la vie à son petit garçon. Je ne sais plus vraiment où j'en suis. Ma candidature au nouveau Conseil a été posée sur un coup de tête, mon rôle de marraine pour le petit Desmond a pris des couleurs que je n'aurai pas voulu voir de si tôt -et oui, si j'avais assuré à ma meilleure amie qu'elle pourrait compter sur moi, s'il lui arrivait quelque chose, pour veiller sur son p'tit gars, je n'avais jamais oser penser que cela arriverait si vite-. Trouver le sommeil est devenu assez compliqué, il n'y a qu'à voir ces cernes de dingues sur ma face pour s'en rendre compte. Et pourtant, je ne m'arrête pas. Au contraire. Je dois m'occuper l'esprit pour ne pas flancher encore plus. Du moins, quand un certain Blake ne croise pas ma route pour me rappeler que je ne suis pas surhumaine. Heureusement qu'il est là. Mais, lorsqu'il doit bosser ou qu'on se retrouve aux extrémités de Cérès, c'est plus compliqué tant je me ferme face aux autres. Je ne veux pas qu'ils me voient aussi faible que je peux l'être en ce moment. Donc, je garde tout en moi. De toute façon, tout le monde doit faire avec ses propres problèmes, certains étant même plus complexes que les miens, j'en suis consciente. C'est pour tout ça que je m'efforce de faire au mieux. Bosser, à l'infirmerie. M'occuper du petit et adorable Desmond lorsque son père est occupé ou qu'il veut tout simplement se reposer. Échanger quelques mots avec certaines personnes que je croise au sujet des élections à venir, les rassurer aussi dans un sens. Ça, c'est mon quotidien ces derniers jours. L'un des rares bons nouveaux « points » du moment, c'est qu'avec Wells, ça va beaucoup mieux même si je m'en veux tellement d'avoir été aussi injuste envers lui. Bref.

Toujours est-il qu'une nouvelle journée est sur le point de se terminer. Une journée de plus sans Macy et sans mon père, ainsi qu'avec un froid presque polaire avec ma mère. Les allées et venues n'ont pas cessé cet après-midi à l'infirmerie, et avec des raisons toutes diverses et variées si bien que je n'ai pas vraiment vu l'après-midi passer. Ce n'est qu'avec l'endroit qui se vide petit à petit que je m'en rends compte. Jackson ne tarde d'ailleurs pas à se planter face à moi. Je ne suis pas bête, je sais très bien qu'il doit être missionné par ma mère pour garder un œil sur moi. Rien qu'en l'entendant me dire que vu ma tête, j'aurai bien besoin de repos, j'en suis certaine. « Sans doute, oui. Mais, ça attendra encore. » que je me contente de lui répondre, accompagnant mes mots d'un léger sourire. Après tout, je n'ai rien contre lui. Autant ne pas me montrer désagréable pour rien, non ? Et puis, c'est même pas un mensonge pour tirer en longueur. Jasper est censé passer, histoire qu'on voit un peu ce que donne sa dernière blessure en date. Donc, ouais, ça attendra encore un peu. Le doc, proche de ma mère, finit par tourner les talons en se disant sans doute que décidément, une Griffin, ça peut franchement être têtue ! Et avec son départ, me voilà enfin seule. Toute l'agitation de cette journée est passée, bien que des imprévus peuvent venir à toutes heures. Mais, là, c'est le calme plat. C'est même si silencieux que je me pose enfin à un bureau, avant de me mettre à dessiner distraitement sur mon fidèle carnet à dessins. Les traits de mon père qui me manque terriblement prennent vie sous ces traits de crayon. Je ne veux pas oublier son visage, même si je l'ai déjà mis sur papier des centaines de fois. Et ça fait mal. Vraiment mal. J'aurai tellement aimé qu'il soit là, sur Terre. Qu'il me réconforte durant les jours noirs comme aujourd'hui, et qu'il partage mes petits bonheurs. Qu'il fasse son fameux speech à Bellamy, comme il a pu le faire à Zack quand on se décidera à dévoiler notre couple. Qu'il puisse tout simplement découvrir, lui aussi, la vie sur cette Terre qui l'a tant fait rêver.. Qu'il voit qu'au final, on a pu s'en sortir. Et tout ça, même si j'ai conscience que s'il était toujours en vie, bien des choses seraient différentes aujourd'hui, rien que parce que je n'aurai pas été dans cette fameuse navette et tout ce qui en a suivi. En pensant à tout ça, je sens que ma vision se brouille dangereusement, ce qui n'empêche pourtant pas cette première larme de tomber sur le papier, pas loin de la silhouette de mon père. Heureusement qu'il n'y a personne pour me voir dans cet état.. Pas très glorieux, hein ? Sentant le barrage au bord de mes yeux sur le point de céder, je me redresse sur ce fauteuil en cuir qui a bien morflé avec le temps et l'atterrissage sur cette planète, avant de reposer mon crayon. Impossible de continuer à dessiner. Ce n'est juste pas le bon jour. Pas avant que je ne trouve la force de ravaler ces foutues larmes qui réussissent finalement pourtant à forcer le passage, silencieusement.

Le bruit de la porte qui s'ouvre, doucement, me fait littéralement sursauter. Dos à elle, j'en profite pour tirer la manche de mon sweat jusqu'au bout de mes doigts, n'ayant que ce vêtement pour balayer ces sillons sur mes joues. Si ça peut faire l'affaire, mon regard, lui, n'est clairement pas dissimulable. Tant pis, il est temps de remettre ma casquette de doc opérationnelle et au taquet à la hâte. En me tournant, enfin, je reconnais forcément celui qui s'engage dans la pièce et à qui j'adresse un léger sourire. « Ah, te voilà ! Tu as pu te libérer du coup comme prévu ! » Chose qui n'est jamais sûre à 100% avec nos vies sur Terre et les imprévus qui l'accompagnent. J'évite le comment tu vas?, me doutant bien qu'il risquerait de me renvoyer la question. Du coup, j'opte pour quelques mots plus indirects. « Visiblement, tu as l'air d'avoir déjà bien récupéré ? » Ça, c'est une bonne nouvelle. Le pauvre, il n'était pas vraiment dans ses plus beaux jours dernièrement.. Je l'avais même trouvé, en bordure de Cérès, dans les bois, dans un état plutôt inquiétant. Heureusement qu'il s'en est bien sorti, au final ! Une petite visite médicale de contrôle est, quand même, plutôt la bienvenue ! « Ça ne devrait pas prendre trop de temps. Ta journée est terminée ? » Et ouais, je fais partie de ces docs qui s'intéressent vraiment aux personnes qu'ils croisent. Du coup, ces questions sont plus que légitimes, non ?

CBESIDETHECROCODILE

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] OMEGA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Whatever our souls are made of, his and mine are the same

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jasper Jordan
❝ Survivant ❞
Jasper Jordan



Messages :
24
Date d'inscription :
25/09/2020
Ft :
Devon Bostick by Missouille
Crédits :
[27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper Vide
MessageSujet: Re: [27/09/2482] Sadness flies away on the wings of time | Jasper [27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper EmptySam 7 Nov - 13:30



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SADNESS FLIES AWAY ON THE WINGS OF TIME

Jasper & Clarke

◊ ◊ ◊



Le retour à la réalité avait été extrêmement difficile et, encore aujourd'hui, Jasper survivait plus qu'il ne vivait. Du moins, c'est comme ça qu'il se sentait, trainant sa carcasse dans Cérès, ne parlant pas à grand monde. Il ne voulait pas spécialement parler aux gens autour de lui de toute façon, cette foutue planète lui avait causé tant de problèmes et la première fois qu'il avait finalement refait confiance à quelqu'un, il se retrouvait à l'hopital et pour être honnête, il avait été chanceux. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il se retrouvait ici aujourd'hui, à quelques pas de l'infirmerie. Une simple visite de contrôle pour vérifier que tout allait bien. Clarke pouvait soigner ses blessures physique mais cet épisode avait laissé des traces pour lesquelles elle ne pouvait rien faire. De toute façon, même si la jeune blonde essayait de l'aider, psychologiquement parlant, il est certain qu'il ne la laisserait pas faire. Jour après jour cette carapace se renforçait et ne laissait pas passer grand monde. Monty, peut-être, le seul en qui il avait une confiance aveugle, rien ne pouvait changer ça.

Le jeune homme soupire, se préparant à donner le change devant celle qui était tout de même un peu plus que son médecin. Clarke l'avait sorti du pétrin et lui avait sauvé la vie, il n'y avait aucun doute là dessus mais il ne voulait pas l'inquiéter plus que de raisons. Il ne voulait de toute façon  pas en parler, elle ne comprendrait pas. Ce n'était pas insultant que de penser cela, lui-même ne se comprenait plus, observant des comportements dans sa façon d'être qu'il n'aurait jamais eu auparavant. C'était comme voir la vie se dérouler devant ses yeux, comme s'il ne la vivait plus et être dans cet état pour une femme qui l'avait abandonné était pathétique. Seulement il ne pouvait pas s'en empêcher, les séquelles étaient toujours terriblement présentes. Il te tenait pas, cependant, à partager cela avec Clarke et arbora son plus beau sourire avant d'entrer dans l'infirmerie.

« Ah, te voilà ! Tu as pu te libérer du coup comme prévu ! »

Le jeune homme hocha la tête mais finalement, y avait-il le moindre doute ? S'il avait manqué de mourir, une fois de plus, peut-être n'aurait-il pas pu venir à l'heure mais pour le reste, il trainait ce qu'il restait de sa carcasse, cherchant une raison de se battre sur cette planète qui voulait sa mort.

« Visiblement, tu as l'air d'avoir déjà bien récupéré ? »

C'est donc qu'il donnait bien le change Jasper et que cette nonchalance concernant sa propre existence était invisible aux yeux du grand public. Parfait. S'il restait le joyeux luron de la bonne que tout le monde connaissait, c'était parfait. Il en était là, à se dire qu'il devait sourire pour effacer tous les doutes que Clarke pouvait avoir quand un détail attira son regard. Et puis ce mouvement de manche au moment où il était entré, presque imperceptible, qu'il n'était pas sûr d'avoir vu...Il y avait quelque chose dans le regard de Clarke qui contrastait avec son discours et son ton enjoué et l'espace d'un instant Jasper se vit comme dans un miroir, dans cette dissimulation de sa peine. Il l'entendit à peine lui demander si sa journée était terminée, se posant des questions bien plus profondes, se demandant si elle aussi, elle cachait sa tristesse derrière de beaux sourires. Elle lui avait sauvé la vie et d'une certaine façon, Jasper ne se fichait pas de son existence et de son bien-être. Aussi osa-t-il, doucement, s'approchant de Clarke qui était entré dans son mode médecin.

« Clarke tu...Est-ce ça va ? »

Après tout, si lui ne voulait pas en parler, peut-être que Clarke avait besoin d'une oreille attentive et quel ami serait-il s'il ne le proposait pas ? Si sa propre peine l'isolait, Jasper n'était pas assez égoiste pour ne voir que ses propres problèmes.

« Tu as les yeux un peu rouges, c'est sûrement indiscret mais...Est-ce que tu veux en parler ? »


◊ ◊ ◊


I'm sending the raven
Black bird in the sky
Sending a signal that I'm here
Some sign of life
I'm sending a message
Of feathers and bone
Just let me know I'm not forgotten out here alone


Revenir en haut Aller en bas
Clarke Griffin
❝ Admin ♕ The brave Princess ♕ ❞
Clarke Griffin



Messages :
2599
Date d'inscription :
07/03/2017
Ft :
EJT Morley ♥
Crédits :
Vava : Dublin / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
[27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper Vide
MessageSujet: Re: [27/09/2482] Sadness flies away on the wings of time | Jasper [27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper EmptyLun 16 Nov - 22:32



Sadness flies away on the wings of time
Jasper & Clarke
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sincèrement, je ne sais pas ce qui influence le plus mon état d'esprit un peu.. défaitiste en ce moment et mon humeur qui se trouve être plus au temps orageux qu'aux douces éclaircies. La souffrance face à la perte de ma meilleure amie ? Le sentiment de trahison, avec cette foutue révélation qui m'a retourné la tête depuis que j'en ai connaissance ? Ou peut-être un mélange de tout ça et de bien d'autres choses ? Aucune idée. Mais, peut-être que j'aurai mieux accuser le coup si j'avais du me confronter à ces problèmes l'un après l'autre et non pas comme si le ciel m'était tombé sur la tête, comme ça, du jour au lendemain. C'est assez déstabilisant de perdre sa meilleure amie, mais de retrouver Wells. De devoir faire face à un deuil qui ne me ramènera jamais Macy, et de devoir en « refaire » un autre, celui de mon père. Dont la mort n'est pas à amputer au fils Jaha, mais bien à ma propre mère. En résumé, je ne sais plus trop où j'en suis face à tous ces derniers événements, et je n'aime vraiment pas ça. J'ai vraiment besoin de me retrouver au plus vite, rien que pour ne pas être aussi faible qu'actuellement, alors même que je suis à deux doigts de craquer en attendant Jasper. C'est impossible. Pas alors que des gens comptent sur moi, comme maintenant, alors que je suis seule en ces lieux pour un petit moment encore. Donc voilà comment à défaut de m'autoriser à flancher comme n'importe qui en aurait pourtant le droit, je me contente de me dire qu'il doit forcément y avoir pire que ma situation et que je dois vite rebondir. Rien que niveau santé, je n'ai pas à me plaindre contrairement à d'autres. Dont Jasper, qui revient de loin et qui fait enfin son entrée. Il est donc l'heure de faire comme si de rien était. Sauf que, visiblement, ça ne prend pas, là. « Clarke tu...Est-ce ça va ? » Sa question me surprend au point que j'en écarquille les yeux. Est-ce que cela se voit autant, que ça n'est pas la meilleure journée de ma vie ? Pourtant, j'ai tâché de l'accueillir comme n'importe qui passant cette porte qu'il a refermé derrière lui. C'est justement pour éviter ça que je fais de mon mieux pour tout planquer en moi. Ne rien laisser paraître. Il fait partie de ces personnes qui doivent, justement, être forts pour dealer avec leurs propres problèmes. Quel doc en carton je serai en lui ajoutant du poids en problèmes plutôt que de lui en retirer ? Sauf qu'on a beau vouloir être aussi forts que les super-héros dont les films, séries ou livres vantaient les mérites avant la Guerre, il n'empêche qu'on est juste humains. Oui, je sais. C'est contradictoire avec ce que je veux m'imposer. Sa question me surprend tellement que j'en reste muette un bref instant. « Tu as les yeux un peu rouges, c'est sûrement indiscret mais... Est-ce que tu veux en parler ? » Ah. Ainsi donc, ce sont mes yeux qui ont osé me trahir. Super. Merci. Du coup, je n'ose même plus le regarder, craignant qu'il y lise encore plus de choses et me contentant de repasser un coup de manche sous mes yeux. « T'en fais pas, ça va passer. » La question est de savoir quand ? Ça fait déjà une semaine que ça dure. Bien entendu, Wells et Bellamy savent à quel point j'ai du mal à tenir en ce moment. Mais, personne d'autre. J'ai réussi à berner pas mal de monde, du moins, beaucoup savent quel lien nous reliait, Macy et moi. La peine d'un deuil est donc presque « normale » pour eux. Mais, ces gens que je croise ne savent pas à quel point c'est plus profond et bien plus que la perte d'une meilleure amie. « En plus, t'es pas là pour m'entendre me plaindre. » que j'ajoute en croisant à nouveau son regard, tentant le sourire du « t'inquiète, ça va » et espérant recentrer notre conversation sur sa personne. Et j'essaie de faire comme si de rien était, même si mes gestes sont un peu plus confus qu'habituellement. Encore une chose que je veux éviter. « Si tu veux bien t'installer et relever ton haut, histoire de voir ce que ça donne.. » Ce n'est pas la première fois qu'il repasse ici, après sa mésaventure après tout. Mais, à nouveau, j'essaie d'aller de l'avant même si mon regard semble vouloir fuir celui de Jasper, trop anxieux qu'il y lise d'autres choses. Et ce, même si au plus profond de moi, je sais qu'en parler, là, maintenant, me ferait du bien. Surtout que je ne suis pas sûre de croiser Wells ou Bellamy avant d'aller dormir. Enfin, si j'y arrive.
CBESIDETHECROCODILE

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] OMEGA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Whatever our souls are made of, his and mine are the same

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



[27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper Vide
MessageSujet: Re: [27/09/2482] Sadness flies away on the wings of time | Jasper [27/09/2482]     Sadness flies away on the wings of time | Jasper Empty

Revenir en haut Aller en bas

[27/09/2482] Sadness flies away on the wings of time | Jasper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre)-