AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV dancing with your ghost (clarke) 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook dancing with your ghost (clarke) 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) dancing with your ghost (clarke) 3207243747
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
1.09 €

Partagez|

dancing with your ghost (clarke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Zack Wagner
❝ Survivant ❞
Zack Wagner



Messages :
100
Date d'inscription :
22/11/2020
Ft :
daniel sharman
Crédits :
avatar de valtersen.
dancing with your ghost (clarke) Vide
MessageSujet: dancing with your ghost (clarke) dancing with your ghost (clarke) EmptyLun 8 Mar - 20:56

fourchette temporelle:
 

dancing with your ghost ft clarke griffin

How do I love, how do I love again, how do I trust, how do I trust again? I stay up all night, tell myself I'm alright. Baby, you're just harder to see than most I put the record on wait 'til I hear our song. Every night I'm dancing with your ghost, every night I'm dancing with your ghost

Après des minutes (ou peut-être des heures ?), Zack regarde Kane et Pike s'éloigner. Il avait besoin d'évoquer avec eux quelques points... administratifs qui ne nécessitaient pas forcément une réunion du conseil. Finalement, toutes ses questions restent sans réponses et il a l'impression d'avoir simplement perdu son temps. Il soupire, las, et se frotte les yeux puis le reste du visage dans l’espoir d’alléger toutes les tensions accumulées. Un rapide coup d’œil dans les couloirs du bâtiment dans lequel il se trouve lui permet de constater que la plupart des habitants de Cérès vaquent à leurs occupations ou dorment déjà. Il est seul... à l'exception de cette chevelure blonde qu'il aperçoit à quelques mètres de lui. Clarke. Son cœur se met soudain à battre un peu plus fort dans sa poitrine lorsque son regard glisse vers elle et qu’il pose son regard bleu sur sa chevelure blonde. Une boule se forme dans sa gorge et il a l’impression que quelque chose lui tord les entrailles. Malgré tous ses efforts pour tenter de la sortir de ses pensées, aidé principalement de Nate et de ses autres colocataires, la voir ravive indéniablement la douleur et les sentiments qui fleurissent encore en lui. Il semble que plusieurs vies se sont écoulées depuis l’Arche : le moment où il est tombé amoureux, le moment où elle a été arrêtée, le moment où il a décidé de la suivre contre vents et marées, le moment où ils posé le pied sur Terre, puis le moment fatidique de leur rupture. La voir avec le Blake lui donnait toujours des envies de meurtre, même après tout ce temps. Faut dire qu’le gosse était tombé amoureux il y a bien longtemps déjà, des années durant lesquelles il l’avait aimé passionnément. Elle aurait pu lui demander la lune qu’il aurait essayé de la lui décrocher. Mais les sentiments n’étaient pas réciproques. C’est probablement ce qui est le plus douloureux, continuer d’aimer quelqu’un et la voir en aimer un autre. Il pourrait bien sûr se réjouir pour elle, prouver qu’il est un homme mature mais c’est plus fort que lui : il n’arrive pas encore à la laisser partir. Il sait pourtant, qu’il faudra un jour abandonner la partie, mais il persiste à croire qu’il lui reste une infime petite chance de récupérer son cœur.

Perdu dans ses pensées, il secoue la tête et serre la mâchoire, conscient qu’il l’observe depuis déjà bien trop longtemps planté là au milieu de nulle part. Il détourne le regard et se râcle la gorge puis la croise. « Bonsoir. » lui dit-il dans un murmure étranglé. Qu’il est brave le gosse Wagner, lui qui n’arrive même pas à rester de marbre devant elle, elle qui parvient à briser tous ses remparts même après tout ce temps. Effacée la désinvolture, effacé le garçon nonchalant, éteint le petit privilégié arrogant à la répartie toujours soignée, ne reste plus que la tempête ravageuse qui sommeille en lui. Il adresse à la blonde un dernier regard avant de sortir par la porte la plus proche, l'atmosphère étant devenue oppressante dans ce petit carré de bâtiment. L’air frais qui lui mord le visage est d’un réconfort inattendu mais essentiel. Ses poumons peuvent enfin se libérer et la tempête se calme au bout de quelques secondes. Il s’adosse au mur et vient s’asseoir, attirant ses jambes à lui. La tête posée contre le mur, il lève pourtant les yeux vers le ciel, un ciel étonnement dénué de nuages où les étoiles dominent le ciel. Avec un pincement au cœur, il pense à l’Arche, à tout ce qu’il donnerait pour s’y trouver là maintenant. Il ferme les yeux et les souvenirs l’assaillent, quelques années auparavant lorsque les adolescents encore un peu crédules qu’ils étaient riaient aux éclats. Lui, Clarke, Macy, Nate, Lucy… Tout semblait si simple là-haut quand ils échangeaient des regards complices, qu’ils jouaient à de stupides jeux d’enfants et qu’ils se confiaient leurs secrets. Lorsque le gosse rouvre les yeux, la nostalgie s’empare de lui, une nostalgie qui s’accroît lorsqu’il entend un bruit derrière lui : c’est au tour de Clarke de sortir pour affronter la fraîcheur de ce mois de Décembre. Il persiste à regarder le ciel et se mord l’intérieur de la joue, il vaut mieux la laisser partir. Mais il ne peut finalement pas s’y résoudre. « Tu penses qu’eux aussi regardaient parfois le ciel en se demandant ce qu’il y avait là-haut ? » une question formulée dans un murmure. Ils avaient eu l’occasion d’observer la Terre de l’Arche à de nombreuses reprises, mais il ne peut pas s’empêcher de se demander si les natifs de la planète bleue regardaient les étoiles en se demandant s’il pouvait y avoir de la vie au-delà de leur propre éternité. « Est-ce que ça t’arrive de regretter notre vie là-haut ? » est-ce que t’arrives de me regretter, moi ? se retient-il d’ajouter. Il se lève enfin pour se rapprocher d’elle avec précaution et river brièvement son regard bleu sur elle. « Moi ça me manque. » ajoute-t-il, sans préciser exactement de quoi il parle. Après un court instant, il reprend d’une voix plus apaisée. « Peut-être qu’avec le temps, on trouvera un certain confort – et réconfort – à vivre ici, c’est chez nous après tout, mais là-haut aussi c’était chez nous. » oui, l’Arche lui manque parfois, mais finalement, il n’échangerait sa place pour rien au monde.

©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Clarke Griffin
❝ Admin ♕ The brave Princess ♕ ❞
Clarke Griffin



Messages :
2736
Date d'inscription :
07/03/2017
Ft :
EJT Morley ♥
Crédits :
Vava : Dublin / Gifs (sign + profil) : Tumblr / Sign' icons groupes spécial IE : Lydie ♥️
dancing with your ghost (clarke) Vide
MessageSujet: Re: dancing with your ghost (clarke) dancing with your ghost (clarke) EmptySam 10 Avr - 19:32



Dancing with your ghost
Zack & Clarke
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il y a aussi tellement de choses qui ont changé en si peu de temps.. A croire que ma vie a pris un virage à 180° sans même penser à me prévenir. Elle a plus changé en l'espace de ces quelques mois de vie sur Terre que ça n'a été le cas pour plusieurs années avant que tout ne parte en vrille. Avant que mon père finisse par être envoyé à la dérive et tout ce qui en a découlé. Toujours est-il que cela ne fait que quelques jours à peine que je commence, assez timidement, à ressortir le bout de mon nez de cette cabane qui est la nôtre, avec Charlotte et Bellamy. Un repos forcé qui ne s'imposait pas parce que j'avais la flemme d'assumer mes responsabilités, que ce soit en tant que doc ou en tant que Conseillère, non. Bien au contraire, même. Ça m'a bien remonté contre moi-même d'être dans un tel état, mais les rares personnes au courant de ce qui m'arrivait -un secret heureusement bien gardé- semblaient s'être données le mot pour me forcer à lever le pied lorsque j'étais pourtant décidée à reprendre mes diverses casquettes, même si pliée en deux. Juste : j'avais et j'étais trop mal pour ça. Physiquement, évidemment. Mais aussi moralement. Ma fausse couche a beau avoir été bien précoce comparée à d'autres, il n'empêche qu'elle a eu son petit lot d'imprévus pas vraiment glorieux.. Bref. Là, ma journée de travail -encore allégée par ordre de ma mère- touche enfin à sa fin. Je ne traîne pas trop pour sortir d'ici, même si mon regard finit par être attiré vers une silhouette bien trop familière. Zack. Rapidement, mes chaussures me semblent être particulièrement belles pour que je m'attarde à leur contemplation. Un peu gênée, sans doute, de croiser mon ancien petit ami après mon étrange absence. Celui avec qui je m'étais projeté dans un futur dorénavant révolu. Là où cela aurait été à lui, que j'aurai pu annoncer qu'il allait devoir se faire à l'idée de nuit écourtées et de couches à changer. J'imagine qu'il a du être surpris de voir mon siège, au Conseil, libre tout en me sachant pourtant sur place. Mais, ma mère a trouvé une parade pour justifier mon absence sans que ça ne paraisse trop suspect, ni sans ébruiter la vérité. C'est déjà assez lourd à vivre, je n'avais pas envie que tout Cérès sache les dernières nouvelles. « Bonsoir. » Dans ma bulle, j'ai répondu sur le même ton à son murmure. De toutes les personnes habitant à Cérès, Zack est bien celui que je redoutais le plus de revoir vu notre passé commun. Et là, je me prends tout cela comme une grosse claque. Silencieusement, je le regarde s'éloigner, empruntant le même chemin que celui que je m'apprêtais à prendre pour retrouver l'extérieur. Il me faut un bref instant pour retrouver mes esprits. La fatigue de cette longue journée ne doit pas aider. Mais, je finis par passer cette même porte. La voix de Zack se fait pourtant entendre à nouveau. « Tu penses qu’eux aussi regardaient parfois le ciel en se demandant ce qu’il y avait là-haut ? » Tout en me tournant vers lui, je lève mon regard à mon tour vers ce ciel déjà bien obscur et parsemé d'une multitude d'étoiles. « Sans nul doute, à en croire certaines de leurs légendes. » est tout ce que je trouve à lui répondre, moi aussi à voix basse. Par peur de déranger les premiers endormis à proximité ? Ou pour ne pas troubler subitement le calme qui nous entoure ?« Est-ce que ça t’arrive de regretter notre vie là-haut ? » En voilà une question à laquelle je ne m'attendais pas vraiment de la part de Zack et qui me déstabilise assez. Il faut dire que je le connais plus que bien. J'arrive à lire au travers de certaines de ses lignes, et j'y décèle une interrogation subtilement plus délicate et informulée. Lui aussi, il me connaît très bien depuis toutes ces années. Lui aussi, il sait déchiffrer certaines choses que je ne dis pas. Assez normal, non, entre deux amis de longues dates et, qui plus est, qui ont partagé certaines choses rien qu'à deux. J'en détourne le regard de lui, alors même qu'il se lève pour venir vers moi tout en tentant d'attirer à nouveau mon attention sur lui. Cela fait si longtemps qu'on ne s'est pas croisé sans personne autour. Mais, j'en suis presque mal à l'aise. Cela serait plus qu'égoïste de lui faire miroiter le retour de certaines choses passées. « Moi ça me manque. » Bingo. J'avais vu juste. Je sais que Zack a mal pris notre séparation, tentant de me faire revenir sur ma décision. Lui faire du mal était pourtant loin d'être dans mon idée. J'y avais mis les formes, tentant de lui faire comprendre qu'il est un gars génial, mais qu'il mérite sans doute aussi quelqu'un qui saurait l'aimer plus justement que ça n'a pu être mon cas. C'est bien tout ce que je lui souhaite, même si la situation du moment m'en ferait bafouiller si je prenais la parole, là, maintenant. Je me contente, pour le moment, de tirer un peu sur les manches de ma veste. « Peut-être qu’avec le temps, on trouvera un certain confort – et réconfort – à vivre ici, c’est chez nous après tout, mais là-haut aussi c’était chez nous. » Là, sa note d'espoir dépose un léger sourire sur mes lèvres. J'espère tellement que les choses finiront par doucement rentrer dans l'ordre. Qu'on puisse vivre un peu plus sereinement par ici. Ces sombres histoires de meurtres qui nous entourent et dont le Conseil se borne à vouloir maintenir sous silence ne sont pas pour aider à trouver un peu de sérénité. « Ça m'arrive, oui. On n'avait pas à se soucier de ces problèmes de grands qui nous collent un peu trop à la peau, surtout maintenant qu'on est au Conseil. » Des responsabilités que je ne regrette pourtant pas. J'ai bon espoir que ma voix se fera entendre sur quelques sujets me tenant à cœur. Après, même sur l'Arche, j'aurai fini par prendre la place de ma mère et tenir ce rôle. Si notre couple, avec Zack, avait pu survivre à notre passage à l'âge adulte, il aurait été considéré de la même manière que les autres voyaient mon père : le mari d'une Conseillère -aux idées révolutionnaires pour ma part, il faut le dire : j'aurai fait de mon mieux pour que ces histoires de privilèges cessent quitte à me mettre à dos bon nombre de Phoeniciens et d'Arcadians bien nés-. Est-ce que ce rôle de l'ombre lui aurait plu ? Voilà une bonne question. Mais oui, parfois je regrette mon enfance tellement plus innocente. Bref. J'évite de répondre à cette question silencieuse qu'il a semblé formuler, à savoir si j'en viens à regretter notre histoire. « A nous de nous faire une place sur cette planète. » Ou refaire serait sans doute plus juste. Comment ? De quelle manière ? Tout est encore bien récent.. Ce n'est qu'après un petit moment silencieux que je tente un changement de sujet, assez hasardeux pour le coup. « T'as pas l'air bien motivé à rejoindre tes colocs.. J'espère qu'ils ne te mènent pas la vie trop dure ! » que je tente avec une pointe d'humour assez maladroite. Assez pour que je me mette à m'appuyer sur une jambe, puis sur l'autre avant de croiser mes bras autour de moi. Par réflexe ? A cause du froid ? Ou de cette douleur physique toujours présente, bien que largement moins importante qu'elle ne l'a été ? Par gêne face à Zack ? J'en sais trop rien. « Toujours à partager un toit avec Nate, d'ailleurs ? » Ah, ma fidèle curiosité n'est jamais bien loin. Même lors d'une discussion à la volée avec celui que j'ai pu aimer..

CBESIDETHECROCODILE

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] OMEGA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Whatever our souls are made of, his and mine are the same

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

dancing with your ghost (clarke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Cérès (l'Arche sur Terre)-