AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des personnages de la S5 sont jouables (Merci de ne pas prendre un perso de la série non répertorié dans les PV [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 179893249 )
Si IE est momentanément inaccessible : pas de panique ! Deux liens d'infos à connaître : Twitter ou Facebook [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 179893249
Pour les nouveaux personnages :20Tcs bonus seront offerts à la validation (chez les Delinquents, Arkers et Moskiums) [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 3207243747
-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

Partagez|

[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
460
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyDim 2 Mai - 21:19

Spoiler:
 

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les personnes qui connaissaient bien Abby savaient quand quelque chose n'allait pas. Elle était plus renfermée que jamais et se noyait encore plus dans le travail en évitant les discussions le plus possible. Si on lui demandait des réponses, elle les éludait en disant que tout allait bien et qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Quand l'Arche était en orbite, ses principaux sujets d'inquiétude étaient multiples allant de Jake qui l'avait contrariée à des décisions du Conseil où elle n'était pas vraiment d'accord. Quand ça concernait les raisons personnelles, Abby finissait toujours par en parler. Quand ça concernait le Conseil, non. Depuis qu'ils étaient sur Terre, Jackson avait appris à mieux déchiffrer la doctoresse et là il était évident que c'était personnel. Sauf qu'il ne comprenait pas pourquoi elle ne lui parlait pas. Il avait tout essayé de la démarche subtile à mettre les pieds dans le plat. Rien n'y faisait. Abby lui avait juste souri en répondant que tout allait bien.

Mais voilà. Abby n'allait pas bien. Abby était triste et en colère. Triste parce que sa fille refusait de lui parler et passait le plus clair de son temps à l'éviter. En colère parce qu'elle savait qu'elle aurait dû parler depuis longtemps du sujet de la mort de Jake avec Clarke. Elle avait laissé Wells prendre tout sur ses épaules - certes sans le savoir - alors qu'il n'y était pour rien. Depuis, et même si Jackson vivait avec elle dans les appartements Griffin, Abby voulait fuir. Des fantômes vivaient dans ces murs. D'abord celui de Jake encore trop présent et puis maintenant Clarke. C'était devenu insupportable de dormir dans ce lit, là-bas. Aussi cela faisait quelque temps qu'elle avait pris place dans le canapé qu'ils avaient au pôle médical et qui servait pour les pauses. Quand on la trouvait là-bas le matin, elle disait qu'elle s'était endormie la veille après le service. Et on la croyait parce que ce n'était pas impossible que ce genre de choses arrive. Mais ça ne trompait pas Jackson.

Les changements d’attitude allaient jusqu’au Conseil, elle qui habituellement donnait toujours son avis se faisait désormais beaucoup plus silencieuse. Sauf quand il avait été question d'envoyer des Conseillers dans la Montagne. Elle avait vu là l'occasion de s'éloigner un temps de Cérès donnant ainsi tout l'espace à Clarke et alors peut-être à son retour, sa fille voudrait lui parler de nouveau. Par contre, elle n'avait pas prévu que Marcus se porte également volontaire. Et dans le fond, ça ne l'arrangeait pas. Pourquoi ne restait-il pas à Cérès… ? Pourquoi est-ce qu’il devait l’accompagner ? Elle avait retenu un soupir, mais ne voyait pas sa venue d’un très bon œil.

Le trajet en rover fut chaotique. La route était mauvaise et plusieurs fois Abby manqua de regretter sa décision. Les pauses étaient régulières, mais elle sentait bien que ça ne serait pas suffisant. Elle espérait pouvoir prendre une longue douche en arrivant au bunker. Elle avait besoin de se détendre. Elle parla peu pendant le trajet, son regard se fixant sur l’extérieur le plus possible et essayant de repousser au loin les pensées qui l’assaillaient et les paroles de sa fille. Abby avait l’impression que Clarke ne lui pardonnerait jamais. C’était terrible parce que dans un sens, elle pouvait comprendre sa colère. Abby avait accidentellement fait tuer son mari et avait entraîné l’emprisonnement de sa propre fille. Elle soupira avant de croiser le regard de Marcus. Est-ce qu’elle était en train de faire une drôle de tête ? Elle n’espérait pas, elle n’avait pas envie qu’il lui pose des questions. Elle voulait juste qu’on lui fiche la paix. Elle détourna la tête une nouvelle fois, se perdant dans les paysages qui défilaient sous ses yeux.

[...]


On aurait pu penser que les 2 jours d'isolation dans le bunker auraient permis à Abby de se calmer ou de réfléchir un peu à toute la situation afin de trouver des réponses satisfaisantes ou un début de solution pour se faire pardonner de sa fille. Mais rien. Abby avait passé deux jours à contempler les murs du bunker en s’apitoyant sur son sort (ou à lire un livre qu'elle avait amené avec elle pour s'occuper l’esprit). Son humeur était maussade et elle dégageait une aura négative un peu contre son gré. Il n’était pas évident pour elle, cette fois, de mettre de côté la vie personnelle. Elle avait essayé d’être aimable avec les médecins de la Montagne, mais elle avait senti la frustration la gagner rapidement dans la journée. Un rien l’agaçait : du bruit des machines jusqu’à la lumière tamisée de la montagne. Elle savait qu’elle devait se calmer, souffler et compartimentaliser ses émotions. Mais ce n’était pas facile quand ça faisait des jours que c’était comme ça.

Le soir-même, Abigail était attendue pour le repas par l’équipe médicale du Mont Weather. Et elle était en retard parce qu’elle avait réussi à coincer le tiroir de sa commode et qu’elle ne pouvait pas récupérer le pull qu’elle voulait mettre. Voilà cinq minutes qu’elle pestait contre ce tiroir qui ne s’ouvrait pas, la porte de sa chambre ouverte parce qu’elle était prête à partir. Des coups contre celle-ci la firent sursauter et elle se retourna vivement. Elle fronça les sourcils en voyant que c’était Marcus. Est-ce qu’il l’avait entendu râler ? “Oui, Marcus ? Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?” Demanda-t-elle, son ton était plus agacé que prévu et elle se mordit l’intérieur de la joue immédiatement. S’acharner sur les autres n’était pas non plus une solution.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
661
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptySam 5 Juin - 19:40

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les choses semblaient enfin bouger pour Marcus qui attendait ça depuis l’arrivée sur Terre. Se sentir inutile n’était pas chose aisée pour le brun qui commençait à devenir fou entre les murs de Cérès. Sortir n’était pas nécessairement sa priorité contrairement à d’autres, lui, il voulait seulement se sentir utile. Pas seulement en coupant du bois ou en récoltant des plantes. Il voulait un vrai travail, un rôle. La garde lui manquait pour cela, mais en ce moment, il ne pourrait pas s’y épanouir en étant sous les ordres du petit chien de poche de Diana. Il ne savait pas ce qu’il faisait et ça avait le don d’énerver Kane. À cause de lui, Cérès était en danger, mais personne ne savait pourquoi encore. Sauf lui. Lui, il avait vu les erreurs, il voyait les ouvertures, il sentait les dangers. Ça le tuait de ne pouvoir rien faire. Le nouveau Colonel prenait un malin plaisir à virer ses conseils, donc Kane avait arrêté de le faire. Il avait concentré ses efforts ailleurs. Heureusement pour lui, le Conseil avait changé et il avait pu postuler. Il retrouvait une partie de son utilité et ça lui faisait du bien au moral. Peut-être même un petit peu trop de bien au moral. Sous la douche, ce jour-là, Kane ne remarqua pas qu’il était en train de chanter. Pas fredonner comme il pouvait avoir l’habitude de le faire, il chantait. À tue-tête. Il ne connaissait pas énormément de chansons et c’est sur un tube de Céline Dion des années 2000 qu’il se faisait plaisir. « I get wings to flyyy, oooh oooh I’m alive. » Heureusement qu’il n’était pas bon danseur et qu’il se contentait de tapoter du pied dans l’eau, sinon, la scène n’aurait pas été des plus jolies à voir tellement elle semblait surréaliste. Son nouveau rôle dans le conseil n’était pas la seule chose qui le mettait dans cet état. Aujourd’hui, il quittait pour le Mont Weather pour une nouvelle mission. L’homme n’avait pas encore tous les détails, il y allait justement pour les récupérer. Il avait été extrêmement surpris d’être la personne désignée pour ça, mais il avait compris que c’était parce que le Colonel actuel n’avait pas les compétences requises pour mener cette mission dangereuse à bien. De quoi valoriser son égo et lui faire comprendre qu’il avait encore son importance dans ce peuple. Ça serait mentir de dire que l’homme en n’avait pas douté lors de son arrivée son Terre. Entre la perte de ses travails, de sa mère et de sa santé, Marcus avait eu un passage à vide. Aujourd’hui et pour la première fois, il pouvait le dire : il allait mieux. Heureusement pour lui, la douche serait le seul témoin de cette joie… Enfin, c’est ce qu’il crut jusqu’à ce qu’il quitte la salle de bain pour tomber nez à nez avec Sinclair. Ce dernier le dévisagea de haut en bas pendant de longues secondes. « Un problème ? » demanda l’homme visiblement agacé. Un simple sourire naquit sur les lèvres de Jacopo avant qu’il ne tourne les talons pour rejoindre la salle de bain à son tour. Marcus fixa la porte un moment sentant la gêne le gagner légèrement. Heureusement que c’était son meilleur ami et pas quelqu’un d’autre. Ça aurait été davantage la honte.

Kane mit rapidement cette histoire derrière lui et il termina de préparer son sac et ses affaires pour quelques jours. Il n’avait pas grand-chose à apporter, mais il devait s’assurer de ne rien oublier. Une fois prêt, l’homme se dirigea vers le garage afin de rejoindre le rover. Sur place, son regard croisa celui d’Abby. Il avait oublié qu’elle serait du voyage également. Il se raidit légèrement sentant déjà une légère tension prendre place entre eux. Ce n’était pourtant pas anormal, mais les choses avaient changé depuis la maladie de Kane. Le duo ne pouvait pas affirmer être plus proche, ils n’étaient toujours pas amis… C’était seulement particulier ? Marcus ne saurait pas vraiment l’expliquer et c’est pour raison qu’il préférait éviter au maximum la Griffin. Pour lui, ça semblait plus simple de fuir ce problème. Ce n’était pas nouveau après tout. Une fois installé dans le rover, Kane se découvrit un mal des transports seulement après quelques minutes de déplacement. Son teint pâlit légèrement alors que la nausée gagnait du terrain. L’homme tenta de fermer les yeux, mais il peut l’impression que son état empira. Son regard croisa celui d’Abby qu’il observa un instant avant de tourner vivement la tête pour fixer dehors avant qu’elle ne remarque que truc clochait dans son état. Ça suffisait les consultations médicales. Fixant le décor, Kane arrivait à se sentir légèrement mieux. La nausée était toujours présente, mais elle se trouvait moins au bord de ses lèvres. « When you call on me… When i hear you breath… » Sans s’en apercevoir et dans l’optique de se changer les idées, l’ancien colonel s’était remis à chanter alors que son pied tapotait le sol au rythme de la chanson qu’il avait en tête. Lui qui pensait seulement fredonner ne réalisa pas immédiatement qu’il chantait à voix haute. Il finit par arrêter préférant supporter la nausée que la honte. Le reste du trajet lui parut si long.  

[…]

Heureusement pour Marcus, il était de nature patient et les deux jours d’isolement passèrent rapidement. Certes, il aurait voulu s’en passer, mais il comprenait très bien l’importance de la situation. L’homme n’avait pas fait grand-chose pendant cette période. Il avait dormi plus qu’il aurait pensé. Lui qui avait l’impression de ne pas être fatigué, il l’était plus qu’il croyait. Il s’était beaucoup reposé et c’est un Marcus Kane complètement calme et serein qui avait rejoint la chambre qu’on lui prêtait pour l’occasion. C’était plus petit que son appartement de leadeur sur l’Arche, mais il n’allait pas se plaindre. Le luxe était venu à lui sans que ça soit quelque chose qu’il ne réclame. Il savait se satisfaire de peu. « Je vous ai laissé des vêtements propres à votre taille. Il serait important de les porter pour votre rencontre. » L’homme hocha la tête et observa longuement les vêtements. Ça faisait combien de temps qu’il n’avait pas porté des vêtements quasiment neufs et sans trou ? Beaucoup trop longtemps. Longuement, il regarda la chemise blanche qui trainait sur son lit et le pantalon noir. Il hésita un moment avant de les vêtir et de constater qu’ils lui allaient parfaitement. Il avait l’impression de ne pas se reconnaître tellement ces vêtements étaient loin de ce qu’il avait l’habitude depuis toujours. Kane attrapa un long ruban qui trainait sur le lit et il l’observa un moment sans savoir quoi faire avec. Il finit par le mettre autour de son cou comme on pourrait le faire avec un foulard sans se douter une seule seconde que c’était une cravate. Il n’en avait jamais porté.

Kane quitta finalement sa chambre quelques temps avant sa réunion dans l’optique de visiter un petit peu l’étage où il se trouvait. Il avait conscience qu’il ne pourrait pas aller partout, mais il saurait se satisfaire de peu le temps qu’on accepte de lui montrer le reste. Alors qu’il avançait dans le couloir, il put attendre des râlements provenant de la chambre voisine. Peut-être qu’il n’aurait pas dû y porter attention, mais ce fut plus fort que lui et il jeta un œil dans la chambre de sa voisine. Sans réelle surprise, il y découvrit Abigail Griffin et il dut retenir un sourire de s’afficher sur ses lèvres. La vie s’assurait que leur chemin se croise sans cesse. Kane aurait pu continuer sa route, mais il se décida plutôt de frapper à la porte du médecin. Peut-être qu’il pouvait l’aider ? Dans un premier temps, la femme fronça les sourcils lorsqu’elle le reconnut avant de lui demander ce qu’elle pouvait faire pour lui. Négativement, il secoua la tête. « Est-ce que moi, je peux faire quelque chose pour toi ? » demanda-t-il en avançant dans la pièce sans y avoir été invité. Il ne se permit pas d’avancer plus que nécessaire, mais il s’approchait de la châtaine. « Je t’ai entendu dans le couloir. Tu me semblais mécontente. Je peux t'’aider ? » Elle allait sûrement démentir ce qu’il avait entendu, mais tant pis. Il aurait proposé son aide. À elle de l’accepter ou de le renvoyer d’où il venait. Même si la seconde option lui semblait plus probablement, Abby avait une pointe d’agacement dans la voix. Peut-être que la présence de Marcus serait de trop.
(c) DΛNDELION

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
460
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyDim 20 Juin - 19:15

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Abby posa son regard sur Kane. Elle s’attarda un instant sur la tenue qu’il portait en fronçant les sourcils. Puis elle se souvint que les Montagnards leur avaient dit qu’ils avaient tout à leur disposition : douche, repas, vêtements propres et quasiment neufs, livres… bref ils n’étaient pas prisonniers. Abby n’avait pas pris le temps d’explorer tous les tiroirs. Elle avait dévisagé pendant un long moment la robe qui était suspendue à un cintre lui-même accroché à une étagère en se disant qu’elle ne mettrait jamais quelque chose comme ça. La couleur déjà. La robe était rouge. Abby avait l’habitude de porter uniquement du noir ou du bleu et encore le bleu était sombre. Et outre la couleur criarde, la seule fois où Abby avait porté ce genre de vêtement c’était pour son mariage. Elle n’était pas habituée. Alors elle portait encore son pantalon un peu élimé par endroit et son haut habituel avec des trous un peu partout. Sous ce haut, elle avait mis un débardeur noir. En bref, elle n’avait pas fait d’effort. Là, elle voulait juste un pull parce qu’il faisait froid sous la montagne. Mais Marcus, contrairement à elle, avait joué le jeu. Il portait une chemise blanche et un pantalon tout neuf. Il était indéniable qu’il était bel homme. Elle devait lui reconnaître au moins ça. « Est-ce que moi, je peux faire quelque chose pour toi ? » Abby le laissa entrer. Elle se sentait encore agacée par beaucoup trop d’éléments pour espérer se détendre un peu. « Je t’ai entendu dans le couloir. Tu me semblais mécontente. Je peux t'’aider ? » Abby se retint de souffler par le nez. Elle n’avait pas besoin de son aide. Elle secoua la tête. “Ça ira, merci.” Elle pouvait bien arriver à bout d’un tiroir tout de même. N’est-ce pas ? Elle espérait que cette réponse allait suffire à Marcus et qu’il allait s’en aller aussi, elle lui fit dos et s’évertua à tenter une nouvelle fois de décoincer ce fichu tiroir qui opposait toujours une nette résistance.

Elle pesta une nouvelle fois et sentit sa patience s’envoler en fumée en voyant qu’elle venait de le coincer encore plus en faisant une malheureuse pression sur la gauche. Un grognement de rage s’échappa de sa bouche et Abby perdit réellement son calme pour la première fois depuis longtemps. Elle referma violemment le tiroir en donnant un coup avec sa main. Elle sentit une vive douleur courir le long de son bras. “Fuck !” Lâcha-t-elle en grondant. Elle ramena sa main contre elle et massa là où elle s’était fait mal. Elle ferma les yeux pour tenter de se calmer. Décidément, tout était contre elle ces derniers temps. Persuadée qu’elle était seule dans cette pièce, elle se retourna et se figea en constatant que Marcus était toujours là… et qu’il l’observait. Elle se sentit rougir instantanément. En prime, elle venait de se ridiculiser face à Kane. Elle n’avait pas besoin de ça. Est-ce que l’Univers pouvait arrêter de lui faire payer ce qu’elle mettrait toute une vie à se pardonner ? Elle s’écarta de la commode et ignora ses oreilles qui chauffaient et devaient être visibles vu qu’elle avait eu la bonne idée de tresser ses cheveux. Elle garda sa main blessée contre elle et désigna le meuble de l’autre. “Si tu arrives à l’ouvrir…” L’agacement était toujours là, toujours bien présent dans sa voix. Elle essayait de cacher le sentiment d’humiliation qui ne cessait de grimper. Elle s’était tellement donnée en spectacle face à Marcus. La colère et la frustration composaient la plupart des pensées d’Abby parasitant ses réflexions. Elle n’était pas de bonne compagnie ces derniers temps et un rien la faisait râler. Il était temps que ça cesse pour le bien de tout le monde. Et vu son amabilité, il serait surprenant que le Conseiller accepte de l’aider.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
661
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyJeu 24 Juin - 18:15

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il sourit. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres à la réponse un peu sèche et, bien sûr, froide du docteur Griffin qui lui disait que ça irait. Bien sûr que ça irait. À quoi avait-il pensé ? Qu’Abigail Griffin allait lui demander son aide, à lui ? Pourtant, il l’aurait fait. Il l’aurait fait sans poser de questions, sans lui servir une remarque ironique. Parce qu’il lui en devait une. En fait, il lui en devait beaucoup plus d’une. Elle lui avait sauvé la vie. Elle ne voudrait jamais en prendre totalement le mérite, mais elle l’avait. Elle s’était donnée corps et âme pour les différents patients, dont lui. Et ça, malgré leurs différends, malgré qu’il aurait pu l’envoyer à la dérive quelques mois plus tôt sans chercher plus loin, malgré qu’il avait voté pour l’exécution de son mari et pour l’arrestation de sa fille, malgré qu’il ait brisé volontairement le cœur de sa meilleure amie… Bref. Marcus n’avait pas beaucoup de bons coups de son côté depuis plusieurs années. Elle aurait dû le laisser mourir et pourtant… Il était là, bien vivant et c’était grâce à elle. L’homme avait mis la rancœur de côté, une partie de son égo aussi et il s’était promis d’être plus compréhensif avec Abigail et son mauvais caractère. Elle en avait beaucoup sur les épaules. Combien de temps allait-il tenir ? C’était la véritable question. Elle avait toujours eu ce don de l’énerver même dans ses meilleures journées. Pas aujourd’hui. Aujourd’hui, il saurait rester calme n’est-ce pas ? Et c’est ce qu’il le fit sourire. Une réaction complètement différente de son habitude. Il n’avait rien dit. Il était resté planté là et à attendre de la suite des choses. Il aurait peut-être dû partir directement, il avait d’autre chose à faire et pourtant il était resté là à l’observer. Sa tête penchée sur le côté, il la regardait se battre avec son tiroir. Ses bras se croisèrent sur son torse et il ne la lâchait pas des yeux.

Kane resta complètement stoïque lorsque la femme s’énerva une bonne fois contre son tiroir et qu’elle le claqua. Le bruit résonna dans la chambre quelques secondes. Elle s’était faite mal. L’ancien Colonel pouvait le voir à son langage corporel. Dos à lui, elle semblait tenter de masser une main douloureuse. Il n’allait rien dire sur le juron qui avait échappé au médecin. Il l’avait déjà vu énervé, mais à ce point ? Heureusement qu’il n’était pas un tiroir à l’heure actuelle. Quelques instants plus tard, la femme remarqua de nouveau sa présence et le même sourire se forma sur ses lèvres. Est-ce qu’elle était en train de rougir ? Abigail Griffin ? Rougir ? Dans un autre contexte, elle pourrait presque être mignonne. Mais Marcus ne se ferait pas avoir aussi facilement. Oui, tout ce qui était petit était mignon, mais c’était également mortel. Allait-il la provoquer ? Possible. Au fond, il en mourait d’envie. Un autre homme aurait contourné la femme pour s’occuper du tiroir rebelle, mais pas lui. La situation l’amusait et Kane ne s’amusait pas comme les autres. « Je croyais que ça irait. » Fut sa première réponse alors que son regard s’ancra dans celui de la châtaine. « À première vue, ça me semble être : un pour le tiroir, zéro pour le Docteur Griffin. » Il sourit encore, mais cette fois dans la provocation. Elle était déjà énervée et il était en train de jouer avec le feu. Ça allait mal se terminer. Il le sentait. Lui qui était de bonne humeur, il était en train de se débrouiller pour ne plus l’être prochainement. Tout comme lui, Abby savait être méchante lorsqu’elle le voulait et elle savait également le provoquer. Après tout, même s’ils n’allaient jamais l’avouer, chacun connaissait les points faibles de l’autre. « Je n’aurais jamais pensé qu’un simple tiroir pourrait avoir le dessus sur la grande Conseillère, Médecin en chef Griffin. » Il continuait. Il n’avait même pas bougé d’un centimètre pour aller l’aider. Les bras toujours croisés sur son torse, il la fixait et il ne semblait pas disposé à l’aider. « Enfin. C’est presque satisfaisant. » Bon… Sa bonne résolution envers Abigail Griffin, celle qui lui avait sauvé la vie, avait survécu un « gros » cinq minutes. Lui qui aurait été prêt à l’aider quelques instants plus tôt réalisait qu’il avait mal pris le refus et que son fort égo ne pouvait pas être mis de côté aussi facilement. Il l’avait vraiment voulu pourtant… Il allait rembourser sa dette autrement.
(c) DΛNDELION

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
460
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyDim 27 Juin - 18:50

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« Je croyais que ça irait. » Abby lui jeta un regard noir. Est-ce qu’il pouvait retirer l’air suffisant qu’il affichait ? « À première vue, ça me semble être : un pour le tiroir, zéro pour le Docteur Griffin. » Elle haussa un sourcil. Mais il continuait en plus ? Pour qui se prenait-il au juste ? Le sourire qu’il affichait l’irrita encore plus. « Je n’aurais jamais pensé qu’un simple tiroir pourrait avoir le dessus sur la grande Conseillère, Médecin en chef Griffin. » Abby serra les dents et le fusilla du regard une nouvelle fois. Elle ne savait pas à quoi il jouait, mais ça ne l’amusait pas du tout. Pire encore : ça usait sa patience déjà très limitée. “C’est bon ? Tu as fini ?” Cracha-t-elle sur un ton acide. Il avait tendance à oublier qu’elle lui avait sauvé la vie. Est-ce qu’il avait besoin qu’elle lui rappelle ? Parce qu’elle pouvait très bien le faire. « Enfin. C’est presque satisfaisant. » Satisfaisant ? Mais quel… ses pensées s’interrompirent. Oh elle n’avait jamais eu des mots très tendres pour Marcus dans sa tête, autant qu’elle évite d’en rajouter. Elle plissa les yeux. Elle était en train de réfléchir aux plusieurs options qui s’offraient à elle : soit elle laissait ses pensées prendre le dessus sur ses paroles et alors Marcus en prendrait pour son grade. Soit elle usait de sarcasmes comme à son habitude. Soit elle n’entrait pas dans son jeu et partait de sa chambre parce qu’elle était attendue à un repas et qu’elle avait passé l’âge pour ses enfantillages. Tant pis si elle avait froid plus tard. En soi, la dernière était probablement la plus sage et avisée compte tenu de son état d’agacement. Mais Abigail contenait sa colère et sa frustration depuis trop longtemps et Kane était le candidat idéal pour recevoir tout ça. Pas parce qu’elle ne l’appréciait pas, ils étaient au-dessus de ça depuis qu’elle lui avait sauvé la vie (enfin si on prenait compte qu’elle l’évitait depuis, oui, ils étaient au-dessus de ça) (en quelque sorte), mais bien parce que Marcus Kane était le seul à pouvoir se recevoir la colère d’Abby et lui répondre. C’était comme ça entre eux depuis toujours.

Elle laissa ses bras retomber le long de son corps et ouvrit enfin la bouche : “Tu comptes m’aider ou rester là à rien faire ? Si c’est la première option, vas-y, il est tout à toi. Montre-moi à quel point l’homme que tu es peut venir à bout de ce tiroir.” Un sourire sarcastique vint étirer ses lèvres avant de les abandonner. Elle fit un mouvement de la main comme pour passer à la suite puis ajouta : “Et si c’est l’autre option, pars. Je n’ai pas besoin de ta suffisance. Surtout pas en ce moment.” Elle termina sa tirade en désignant la porte grande ouverte. Sa voix n’était pas bien élevée, mais elle pouvait entendre l’écho de son dernier mot se répercuter dans le couloir. Même ça, ça l’irritait. Abby soupira et se pinça le nez avant de grimacer de douleur en s’apercevant qu’elle se servait de sa main endolorie. Elle eut un léger rire nerveux en voyant qu’il ne bougeait toujours pas. “Tu te rends compte que pour la première fois dans ma vie je te demande de l’aide. Alors peux-tu, s’il te plaît, ouvrir ce tiroir et m’épargner tes remarques sarcastiques ? Juste pour une fois.” Elle était toujours contrariée et elle se sentait au bord de l’implosion. L’isolation ne lui avait pas fait du bien. Pas du tout. “Sinon, est-ce que tu peux partir ? Merci.” Elle lui tourna une nouvelle fois le dos pour aller passer sa main sous l’eau froide. La douleur était toujours forte. Une nouvelle raison vint s’ajouter à son agacement initial : ce n’était pas le moment pour elle de se blesser. Elle était médecin, ses mains étaient ses outils de travail. Elle n’avait pas le droit de les abîmer.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
661
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyMar 29 Juin - 16:42

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Marcus sut dès le premier regard noir d’Abigail qu’il l’avait déjà bien piqué et qu’il allait sûrement le regretter très vite. Pourquoi ? Pourquoi avait-il besoin de jouer à ce petit jeu malsain avec elle ? Ça aurait été moins compliqué s’il l’avait aidé et qu’il était repartie. Abigail n’était pas d’humeur. Il le savait depuis son arrivée dans sa chambre, alors pourquoi il cherchait à la pousser encore plus au bout du rouleau ? Lui-même ne comprenait pas son comportement qui se rapprochait de celui d’un enfant. Voilà tout. Marcus Kane était un gamin. Et le pire dans toute cette histoire c’est que l’amusait. Est-ce qu’il avait l’intention de venir l’aider ? Il ne savait pas. Pour l’instant, il restait planter là à observer le médecin qui ne savait plus comment se mettre afin de contenir sa frustration. Elle lui offrait deux options. L’aider ou partir. C’était les deux seules options, Kane en avait conscience, mais il ne s’exécuta pas. Il était vrai qu’elle lui demandait de l’aide pour la première fois et qu’il aurait pu s’y plier sans chercher davantage, sauf l’ancien Colonel ne le voyait pas exactement de cette manière. « Justement Abby. C’est une nouvelle preuve que tu crois que tout le monde est à tes pieds. » Elle lui avait pourtant demandé d’arrêter de la narguer, mais c’était plus fort que lui. Même si elle lui avait sauvé la vie, Marcus en avait encore sur le cœur. Il gardait une forte rancœur envers la Griffin. « Il faut attendre que Madame demande. Il faut attendre et être présent lorsque Madame Griffin a besoin d’aide. » Son ton était moins taquin que les minutes précédentes. Kane l’avait su dès le départ que c’était une mauvaise idée et qu’il allait se mettre en colère tout seul. C’était bête, il était d’humeur depuis quelques jours. Un record depuis son arrivée sur Terre.

« Je vais partir, oui. Parce que je ne suis pas comme les autres et je ne cherche pas à tout prix ta reconnaissance pour être heureux. » Il allait se prendre une gifle et il ne pourrait pas dire qu’elle n’était pas méritée. « Contrairement à toi, je vais passer une bonne soirée. Peu importe. » Comment avait-il pu changer autant de comportement en si peu de temps ? Il venait passer de la lumière à l’ombre en trois phrases. Du grand Marcus Kane en compagnie d’Abigail Griffin. Était-ce le fait de respirer le même air qu’elle qui le rendait arrogant voire agressif ? C’était une vraie question qu’il se posait. Elle ne lui avait pourtant rien fait, ni rien dit. C’était lui qui avait lancé les hostilités et qu’il continuait de les lancer. Comme s’il avait besoin de se sentir supérieur à elle. Pourquoi c’était aussi important pour lui ? Ça ne lui donnait rien du tout. Il était pathétique. Il n’y avait pas d’autres mots pour le décrire. C’était comme s’il avait besoin de se disputer avec elle dès qu’il la voyait. Et dès qu’il avait l’impression que ça allait mieux entre eux, c’était que de courte durée. Toujours figé, le brun attendait que la tempête qu’il avait lui-même formé lui passe dessus. Il ne méritait pas de se sortir indemne de cet échange.
(c) DΛNDELION

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
460
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyMar 29 Juin - 22:46

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« Justement Abby. C’est une nouvelle preuve que tu crois que tout le monde est à tes pieds. » Abby arrêta l’eau instantanément. Il ne pouvait pas avoir dit ça, n’est-ce pas ? D’où est-ce qu’il pensait ça ? « Il faut attendre que Madame demande. Il faut attendre et être présent lorsque Madame Griffin a besoin d’aide. » Elle sentit ses joues chauffer de nouveau. Sauf que cette fois, ce n’était pas la honte qui l’envahissait, c’était toujours la colère. Une profonde colère qui attendait depuis des jours de sortir, mais qu’elle se refusait de ressentir parce que c’était une émotion négative et qu’elle n’avait pas pour habitude de laisser tout ça sortir. Mais Kane était en train de pousser la provocation un peu trop loin à son goût. Elle croisa les bras sur sa poitrine et ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais il l’interrompit : « Je vais partir, oui. Parce que je ne suis pas comme les autres et je ne cherche pas à tout prix ta reconnaissance pour être heureux. » Abby écarquilla les yeux et serra un peu plus ses mains sur ses bras. C’était une blague ? Elle était en train de rêver ? « Contrairement à toi, je vais passer une bonne soirée. Peu importe. »

Un espèce de flottement s’installa dans la chambre d’Abby juste après les derniers mots du Conseiller. Flottement durant lequel Abby ne sut quoi faire, beaucoup trop interloquée par ce que Kane venait de lui balancer. C’était tellement gratuit ? Elle avait beau cherché ce qu’elle avait pu faire dernièrement pour l’énerver à ce point sans trouver la raison. Ils ne se croisaient plus depuis un moment, ce qui ne donnait plus lieu à des disputes de couloir. C’était quoi son problème alors ?

Abby essayait de rester calme, mais c’était peine perdue. “Va te faire dériver, Kane.” Lâcha-t-elle finalement. Il l’avait poussé beaucoup trop à bout. Pire encore : il l’avait blessée. Elle n’avait pas besoin qu’il s’y mette lui aussi parce qu’elle en avait déjà eu assez par sa fille et par les Archéens. “Et pars donc, Kane. Regarde, la porte est déjà grande ouverte pour toi.” Elle la désigna d’un geste de la main puis s’avança dans la pièce en même temps, se rapprochant du Conseiller. Il arborait un air qui transpirait la fierté et qui lui donnait envie de le gifler. Elle qui pensait qu’avoir été malade et avoir frôlé la mort aurait rendu Marcus Kane plus sympathique, on pouvait dire que ce n’était pas du tout le cas. Ou du moins, pas avec elle. Ce qui était agaçant et usant. Abby n’avait pas envie de se prendre la tête avec lui, maintenant. Elle était déjà à bout sans qu’il en rajoute une couche. “T’en fais pas, je vais me débrouiller toute seule pour le tiroir. Ou j’irai demander à quelqu’un de la Montagne.” Elle avait relevé la tête pour planter son regard dans le sien.

Elle aurait pu s’en tenir à ça. Juste lui répondre avec le plus de retenue possible. C’était ce qu’il y avait de mieux. Sauf que… sauf que c’était trop facile. Il ne pouvait pas s’en sortir juste comme ça. Il n’avait pas le droit d’être aussi mauvais gratuitement. “Au final, qu'on soit sur l’Arche en orbite ou ici sur Terre, tu n’as pas changé. Il est impossible de discuter avec Marcus Kane. Trop borné. Trop certain de tout savoir sur tout et sur tout le monde. Pas étonnant que Callie en ait eu marre de toi.” D’accord, ça, elle n’en était pas certaine. Abby savait juste que sa meilleure amie n’avait pas les mêmes aspirations que lui et surtout, qu’elle n’avait pas supporté sa réaction lorsqu’elle lui avait demandé d’épargner Abby. Mais il l’avait cherchée. Il avait été blessant, elle était blessante en retour. Elle aurait dû se montrer plus intelligente que lui et ne pas lui répondre sur le même ton, mais elle n’était plus capable de réfléchir correctement lorsque Kane était dans la même pièce qu’elle.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
661
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyMer 30 Juin - 0:03

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Cette façon d’être tout l’un ou tout l’autre avait la particularité d’énerver tout le monde. Autant sur son lit de mort, il avait été doux avec elle, il avait été le Marcus Kane que peu connaissait. Autant aujourd’hui, il avait remis son masque de la méchanceté gratuite et du maître de la provocation. Et tout ça pourquoi ? Parce qu’on lui avait demandé de l’aide. C’était complètement absurde, il en avait conscience lui-même, mais il continuait. Il avait besoin de la piquer dans son égo. Il aimait la voir réagir, il aimait qu’elle lui réponde au quart de tour… Bon sang, il aimait se disputer avec elle. C’était complètement con. Était-ce parce qu’il la trouvait sexy lorsqu’elle rougissait de colère comme cela ? Ou lorsqu’elle tentait de se montrer imposante alors qu’elle restait qu’une petite chose fragile ? Fort possible, mais c’était quelque chose qu’il allait garder pour lui. Il avait toujours trouvé Abigail Griffin magnifique et ce n’était pas près de changer. Elle ne devait pas le savoir. Il n’allait pas lui donner une faiblesse de plus à exploiter. Elle en savait suffisamment comme cela.

Un long silence suivit ses provocations. Kane s’attendait à tout pendant cet instant et il n’avait pas l’intention de broncher. Si elle avançait vers lui, il n’allait pas reculer et il allait accepter la gifle qu’il méritait. Au lieu de ça, elle continua avec des mots et elle l’envoya se faire dériver. Il hocha la tête. Il aurait pu être très méchant devant cette remarque, mais il se contenta de pincer les lèvres et de la laisser parler. Il ne broncha pas lorsqu’elle dit qu’elle irait demander à un homme de la montagne. Elle n’oserait pas le faire. Elle n’allait jamais montrer ses vulnérabilités à un inconnu. Abigail Griffin avait beaucoup trop de fierté pour ça.

Kane vint lui parler de sa dernière relation avec Callie et un léger rictus s’échappa des lèvres du brun. Lentement, il secoua la tête de gauche à droite. « C’est de ta faute si nous avons mis fin à notre relation. C’est toujours de ta faute, parce que tu es toujours présente à mettre ton nez partout. Je n’en pouvais plus d’entendre parler de toi à tous les jours. » Une partie de ces mots était malheureusement vraie. Après tout Callie était la meilleure amie d’Abby, il était normal qu’elle soit dans leurs sujets de conversation. Mais c’était trop souvent à son goût. Au point où il a soupçonné plus d’une fois que sa conjointe était amoureuse du médecin en chef. Il le pensait toujours d’ailleurs. « Il est possible de discuter avec moi, tu sais. C’est avec entre toi et moi que le dialogue est impossible. Parce que ton air supérieur est insupportable. Contrairement aux autres, j’ai vu clair dans ton petit jeu dès le début. Je ne suis pas Jaha. Ce jour-là, tu aurais dû être dérivée. Sous mon commandement, tu n’aurais eu aucun passe-droit et tu aurais peut-être compris que ton statut de Reine des Phœniciens ne vaut rien de plus que les autres archéens. » Kane avait terminé en serrant fermement les dents ensemble. Lui qui pensait être allé trop loin dans les minutes précédentes, il venait de faire encore pire. Cette fois, sa gifle il la méritait. On pouvait même avoir l’impression qu’il était en train de la réclamer.
(c) DΛNDELION

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
460
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyMer 30 Juin - 22:21

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tout l’agaçait chez lui à cet instant. Abby ne savait pas comment il faisait pour la faire sortir de ses gonds de la sorte. Il avait un don pour l’énerver peu importe ce qu’il faisait et peu importe ce qu’il disait. Elle pensait - à tort - que frôler la mort l’aurait changé, mais pas du tout visiblement. « C’est de ta faute si nous avons mis fin à notre relation. C’est toujours de ta faute, parce que tu es toujours présente à mettre ton nez partout. Je n’en pouvais plus d’entendre parler de toi à tous les jours. » Abby se figea et observa Kane. Assez. Elle en avait plus qu’assez de lui. « Il est possible de discuter avec moi, tu sais. C’est avec entre toi et moi que le dialogue est impossible. Parce que ton air supérieur est insupportable. Contrairement aux autres, j’ai vu clair dans ton petit jeu dès le début. Je ne suis pas Jaha. Ce jour-là, tu aurais dû être dérivée. Sous mon commandement, tu n’aurais eu aucun passe-droit et tu aurais peut-être compris que ton statut de Reine des Phœniciens ne vaut rien de plus que les autres archéens. » Abby franchit les quelques pas qui la séparaient de lui et sans plus réfléchir, elle le gifla de toutes ses forces. La claque résonna jusque dans le couloir.

Ces derniers temps, Abby ne passait pas les meilleurs moments de sa vie et clairement, elle n’avait pas besoin que Kane en rajoute une couche. Tu aurais dû être dérivée. Elle ne savait pas pourquoi ça lui faisait autant de peine. Il voulait sa mort. Il avait toujours voulu sa mort. Le fait qu’elle lui avait sauvé la vie ne changeait strictement rien entre eux. “Dégage de cette chambre avant que je n’aille chercher des gardes.” Elle ne regrettait pas son geste. Il méritait cette gifle. Et c’était étonnant qu’elle ne s’emporte pas définitivement aussi. “Je ne veux plus te voir et je ne veux plus que tu m’adresses la parole. Si tu souhaites tant ma mort, ne t’en fais pas, je vais faire comme si tu n’existais pas de mon côté et je t’invite à faire la même chose. Tu verras, ça sera comme si ce jour-là tu m’avais véritablement envoyé à la dérive.” À ce stade, elle voulait juste qu’il s’en aille. Elle trouverait une excuse pour ne pas aller au dîner, elle n’avait plus faim et elle n’avait plus envie de voir personne. Elle pouvait toujours prétexter un mal de tête soudain. Ce serait l’excuse idéale.

En attendant, Abby devait se débarrasser de Kane. Elle le fixait toujours dans les yeux. La colère faisait trembler tout son corps. La main qu’elle avait utilisé pour le gifler la lançait un peu et elle pouvait voir la trace de ses doigts ressortir sur la joue de Marcus. Tu aurais dû être dérivée. Elle serra les dents avec force. Quelle idiote. Ne m’abandonne pas toi aussi. Maintenant elle ne savait même plus pourquoi elle avait tant voulu le sauver. Désormais, elle avait la certitude que s’ils étaient dans la situation inverse, Kane n’aurait fait aucun effort pour la sauver.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
661
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyJeu 1 Juil - 0:11

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La limite, Kane l’avait franchie. Ça faisait longtemps qu’il n’était pas allé aussi loin dans ses propos tâchant de rester sur la ligne. Là, ça avait été plus fort que lui. Il avait une profonde rancœur qu’il n’arrivait pas à expliquer et ça l’avait poussé à se rendre dans une zone interdite. Les mots avaient dépassé sa pensée. Ce n’était plus une simple provocation, c’était devenu de la méchanceté. Complètement gratuite. Lorsqu’elle avança vers lui, Marcus ne bougea pas. Il resta également immobile lorsqu’elle leva la main pour le frapper et il accueillit la gifle. Sa tête tourna légèrement sous l’impact du coup et pendant de longues secondes, il évita son regard. Il ne bougea pas la mâchoire sous la force du coup afin de soulager son mal. Il ne le méritait pas. Il méritait d’avoir mal.

Encore une fois, il ne bougea pas d’un millimètre lorsqu’elle lui demanda de dégager. Il resta bien en place et il tourna de nouveau la tête vers elle pour la regarder. Son regard et son visage étaient complètement fermés. Il était impossible à lire à l’heure actuelle. Colère ? Tristesse ? Impossible à savoir. Son cœur était le seul à le trahir. Il avait commencé à battre très fort sous les mots d’Abigail. Ceux-ci, ils les méritaient également. Elle ne voulait plus le voir ni lui parler. À quoi pouvait-il s’attendre d’autre ? Il lui avait dit qu’elle aurait dû mourir. Bon sang qu’il était idiot. Depuis leur arrivée sur Terre, ses pensées envers Abigail avaient beaucoup changé. Trop changé… Et c’est lorsqu’elle lui dit qu’elle allait disparaître de sa vie qu’il comprit pourquoi. Pourquoi il avait mal. Pourquoi il n’avait pas pu faire autrement qu’être méchant avec elle aujourd’hui. Elle l’avait blessé. Elle n’était même pas au courant et pourtant, il avait mal. Sa simple présence lui faisait mal autant qu’il venait de lui faire mal. Indirectement, il s’était vengé. « Tu le fais déjà. » cracha-t-il dans un premier temps en ancrant un regard très sombre dans le sien. « Faire comme si je n’existe pas. Tu le fais déjà depuis cette histoire de maladie. J’ai vraiment cru que cette fois-là, quelque chose avait changé… Qu’on pourrait devenir… » Le mot « ami » se bloqua dans sa gorge. Est-ce que Marcus Kane avait vraiment des amis ? Était-ce par solitude qu’il s’était accroché à elle ? Parce qu’elle était la seule à lui accorder de l’attention à un moment où il avait besoin de quelqu’un ? « J’ai été tellement naïf. J’ai cru que c’était pour moi que tu te donnais autant de mal… Tu l’as fait pour ton patient, pas pour l’humain derrière. Que ça soit un autre ou moi, qu’est-ce que ça changeait ? Tant que tu le sauvais… » Il s’était approché d’elle sans réellement s’en apercevoir. Et elle n’aurait pas le choix de reculer pour suivre son mouvement, car il ne semblait pas vouloir s’arrêter. « Tu n’aurais pas dû me réanimer. J’aurais été moins seul là-bas. » Il faisait référence au paradis ou à ce qu’il y avait après la mort. Il aurait dû rejoindre Aurora et sa mère. « Pourquoi ? Pourquoi tu t’es acharnée comme cela ? Je ne l’ai jamais mérité. Aujourd’hui, tu en as la preuve. » Au lieu d’être reconnaissant, il était en colère. Voilà. Il était en colère contre toute cette situation. Il n’allait pas réellement mieux. Il se mentait à lui-même en se faisant croire que les choses allaient changer maintenant, mais ce n’était pas le cas. Ça continuait. Tout continuait.
(c) DΛNDELION

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
460
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyJeu 1 Juil - 21:11

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Cette situation était frustrante pour Abby. Kane ne daignait pas bouger d’un pouce. Il la regardait juste et elle, elle voulait juste qu’il s’en aille. « Tu le fais déjà. Faire comme si je n’existe pas. Tu le fais déjà depuis cette histoire de maladie. J’ai vraiment cru que cette fois-là, quelque chose avait changé… Qu’on pourrait devenir… » Ses lèvres se pincèrent. Alors il avait remarqué... Elle se reprit en sentant qu’elle se relâchait. ça n’excusait en rien ce qu’il avait dit quelques secondes plus tôt. S’il avait été blessé par son comportement, il aurait mieux fait de lui en parler directement plutôt que de lui balancer qu’il aurait préféré la voir morte. Abby aurait été prête à l’entendre. Pas là. Elle n’avait pas envie de l’excuser. « J’ai été tellement naïf. J’ai cru que c’était pour moi que tu te donnais autant de mal… Tu l’as fait pour ton patient, pas pour l’humain derrière. Que ça soit un autre ou moi, qu’est-ce que ça changeait ? Tant que tu le sauvais… » Tout en disant tout ça, Kane s’était rapproché d’elle, à tel point qu’Abby n’eut pas d’autres choix que reculer sinon il lui rentrait dedans. Elle ne le lâchait pas des yeux pour autant. Hors de question qu’elle baisse le regard. Sa mâchoire se contracta une nouvelle fois alors qu’il continuait à déblatérer. Elle n’aurait jamais dû le réanimer d’après lui, mais c’était contraire à l’éthique des médecins (voler le sang d’une jeune fille en lui faisant un léger chantage, c’était aussi contraire à l’éthique mais ça, Abby préférait l’ignorer totalement). « Pourquoi ? Pourquoi tu t’es acharnée comme cela ? Je ne l’ai jamais mérité. Aujourd’hui, tu en as la preuve. » A ce stade, Abby était acculée contre le mur de sa chambre. Elle n’avait pas de possibilité de s’écarter plus que ça.

Elle ne savait pas quoi répondre à Marcus. Pourquoi est-ce qu’elle s’était acharnée ? “J’ai prêté serment en devenant médecin - comme tous les médecins. On ne laisse pas tomber les patients.” Oui, mais ça n’était pas la réponse attendue. Elle pouvait très bien le voir dans le regard de Marcus. Sauf qu’elle ne savait pas quoi lui dire de plus. Que pouvait-elle dire de toute façon ? Qu’elle n’avait pas envie de vivre ce que la Terre allait lui réserver sans qu’il soit là ? Ça ne faisait aucun sens. Kane avait toujours fait en sorte que sa vie soit un enfer. Depuis qu’ils étaient jeunes, ils n’avaient jamais pu trouver un seul terrain d’entente. Le Conseil vibrait encore de leurs désaccords parfois virulents. Ils ne s’étaient jamais entendus sur rien alors pourquoi est-ce qu’elle s’était acharnée ? Ne m’abandonne pas toi aussi. Mais toi aussi de quoi ? Ils n’arrivaient même pas à communiquer sans finir par se disputer. Ne plus l’avoir dans les pattes auraient pu être une bénédiction non ? Non. Abby n’était pas comme ça. Elle ne souhaitait pas la mort des autres, peu importe le mal qu’on avait pu lui faire. Mais ça ne lui donnait en rien la raison pour laquelle elle s’était autant acharnée à le ramener. “Et parce que la Terre va permettre à beaucoup de gens d’avoir une seconde chance. Pourquoi pas toi ?” Répondit-elle sans grande conviction. Elle avait beau chercher pourquoi elle avait tant insisté, elle n’arrivait pas à trouver la raison. “Mais écoute, la prochaine fois que tu feras une crise cardiaque, ne t’inquiète pas, on fera le strict minimum et on te laissera partir. Aucun problème.” Si. C’était un problème. En dehors de l’éthique, du serment et de tout ce qu’elle pouvait balancer, sa vie serait probablement beaucoup plus ennuyeuse sans Marcus Kane pour venir la bousculer. L’agacement était là et toujours bien visible. Les joues d’Abby étaient toujours aussi rouges et elle le foudroyait toujours du regard. “Et maintenant que ça c’est clair, tu peux partir ? Ou tu as encore d’autres choses en réserve ? Tant qu’on y est, autant que tu vides ton sac définitivement et comme ça, après ça on ne sera plus amenés à se parler.” Sous cette dose de colère, pourtant, Abby sentait qu’elle ne pourrait pas l’ignorer indéfiniment lorsqu’ils ne se parleraient plus.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
661
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyJeu 1 Juil - 23:36

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Kane se trouvait à quelques centimètres de la châtaine et ça ne semblait pas le gêner. Il ne semblait pas près de vouloir bouger alors qu’il lui bloquait le passage. Elle était prise contre lui. S’ils ne se connaissaient pas un minimum, elle aurait pu prendre peur, mais elle n’avait aucune raison. Physiquement, Kane ne lui ferait jamais de mal. Il avait des principes et il était un homme d’honneur. Il avait seulement besoin de se montrer intimidant voire imposant devant elle. Même en sachant pertinemment que ça ne lui ferait rien, car Abigail n’avait jamais été intimidée par leur différence de taille. Autre chose qui avait le don de l’énerver. « Les patients… » Il avait murmuré ces mots après la réponse non-satisfaisante du médecin. Encore là, elle le traitait comme un simple patient. Ça n’avait jamais été plus que ça. Il s’était mis en colère contre elle, car il s’était fait des fausses idées. Il avait été faible lors de son séjour à l’hôpital. Il avait laissé tomber ses barrières et aujourd’hui, ça lui coûtait cher. Il venait d’avoir l’air d’un idiot devant Abigail Griffin, car il n’avait pas obtenu son amitié. Une fois de plus, il avait une réaction complètement enfantine. Kane ne savait pas gérer ces émotions. C’était nouveau pour lui de ressentir autant de haine et d’amitié pour la même personne.

Ces paroles n’eurent aucun effet sur Abigail qui semblait complètement détaché de la situation, mais surtout de lui. Elle continua en disant que la Terre donnait des secondes chances. Il roula des yeux avant de finalement reculer de quelques pas pour lui permettre de respirer. Elle continua de parler et il avait juste envie de lui dire de se taire. Il ne voulait plus l’entendre. Il ne voulait plus la voir. Il ne voulait plus avoir rien à faire avec elle. Kane aurait pu se mettre davantage en colère qu’elle affirme qu’elle le laisserait mourir la prochaine fois. Pourtant, il ne l’était pas. Certains jours, c’est ce qu’il souhaitait. Il était davantage humain qu’on pourrait penser et cet humain était en train de craquer. Il avait subi beaucoup trop d’étapes simultanément sans prendre le temps de remettre de chacune. « Non, je n’ai plus rien à te dire. » dit-il d’une voix légèrement tremblante sous l’émotion. Même s’il avait été maladroit, il s’était ouvert à elle et elle avait continué de se croire supérieur à lui… Du moins, c’est comme cela qu’il le voyait. Elle était médecin, il était le patient. Rien de plus. Sans un regard de plus, Marcus tourna les talons. Cette fois, il était prêt à partir pour de bon. Sa main se posa sur la poignée et il suspendit son mouvement. L’ancien Colonel tourna la tête vers elle. Son regard était un mélange entre la souffrance et la colère. Lui-même ne savait pas quelle émotion prenait le dessus. « Ce jour-là… Tu m’as demandé de te pas t’abandonner… J’ai cru que ça venait de mes hallucinations, mais je ne les avais plus. » commença-t-il par dire sans savoir où il voulait en venir. Il laissa un silence planer. « Tu me l’as demandé et je suis là… Je ne sais pas ce que j’ai fait pour que tu me repousses autant depuis. Je ne sais même pas si je dois m’excuser de quelque chose. Cette situation me dépasse complètement. » Et aujourd’hui, il avait craqué. Sa rancœur avait atteint son maximum et ça avait éclaté. Pas de la meilleure des façons, il le savait, mais il fallait que ça sorte. « Bonne soirée Abigail. » Et il sortit de la chambre pour de bon. Toute cette histoire était allée trop loin et ils n’avaient plus d’options. Kane allait respecter ses autres obligations et aller où on voulait vraiment de lui.
(c) DΛNDELION

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Griffin
❝ Survivant ❞
Abigail Griffin



Messages :
460
Date d'inscription :
25/04/2018
Ft :
Paige Turco
Crédits :
colo (c) ultraviolences & avatar (c) moi-même // exception (signature)
TW :
Violence sexuelle, relation trop toxique, abus || torture et violence sur les animaux
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptySam 3 Juil - 21:17

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]“Parfait.” Répondit-elle sur le même ton que Marcus lorsqu’il lui signifia qu’il n’avait plus rien à lui dire. Alors c’était tout ? Ils allaient en rester là et passer le reste de leur existence à s’ignorer ? Pourquoi est-ce que ça lui donnait l’impression que c’était pire que s’engueuler à longueur de temps ? Marcus n’ajouta rien et prit la direction de la sortie. Il s’arrêta juste avant, main sur la poignée et tourna simplement sa tête dans sa direction. « Ce jour-là… Tu m’as demandé de te pas t’abandonner… J’ai cru que ça venait de mes hallucinations, mais je ne les avais plus. Tu me l’as demandé et je suis là… Je ne sais pas ce que j’ai fait pour que tu me repousses autant depuis. Je ne sais même pas si je dois m’excuser de quelque chose. Cette situation me dépasse complètement. Bonne soirée Abigail. » Il n’attendit pas plus longtemps et sortit dans le couloir, laissant Abby figée. Ses pensées se bousculèrent dans sa tête avant qu’elle se dise que c’était trop tard et que comme toujours, il était parti sans lui laisser le temps de finir. Elle remballa sa frustration, elle allait vraiment être en retard et elle n’avait pas envie de voir débarquer des gens de la Montagne parce qu’elle savait qu’elle devrait s’expliquer et qu’elle n’en avait pas envie. Elle jeta un dernier coup d'œil à son fichu tiroir et se passa une main sur le visage. Tant pis. Elle allait avoir froid, elle le savait. Elle demanderait demain à un garde de l’aider.

Abby prit alors la direction du repas qui l’attendait avec les autres médecins. Elle ne fut pas de meilleure compagnie. Elle donnait l’impression de faire juste acte de présence. Et c’était un peu le cas. Physiquement, elle était avec eux. Mais mentalement, elle était loin. Elle ne cessait de se rejouer les dernières heures en présence de Marcus. Elle n’arrivait pas à lui pardonner tout ce qu’il lui avait balancé à la figure. Elle n’était pas reine des Phœniciens. Elle ne se croyait pas plus importante que quelqu’un d’autre. Ça l’énervait qu’il puisse penser ça. Est-ce qu’elle avait choisi de naître dans sa famille et de faire partie des privilégiés de l’Arche ? Non. Elle ne comprenait pas la rancœur de Marcus, ça ne faisait pas sens dans son esprit et ça l’agaçait. Il était parti, pensant avoir le dernier mot, mais il n’avait pas laissé Abby se défendre. Elle se reconnecta de force avec la réalité lorsqu’on déposa une assiette bien garnie devant son nez. Elle remercia la personne du bout des lèvres et tenta de participer à la conversation. Même si elle réussit l’exploit de se détendre, il n’en restait pas moins que les mots de Marcus tournaient dans sa tête. Elle n’avait pas envie qu’il s’en sorte aussi facilement.

Lorsque le repas se termina et qu’Abby regagna ses appartements, elle était déterminée à avoir une dernière discussion avec le Conseiller. Au lieu d’aller dans sa chambre, elle continua dans le couloir et s’arrêta devant la porte de Marcus. Elle donna quelques coups et quand il ouvrit, elle s’invita chez lui. Son regard était furieux, elle avait bien eu le temps de ruminer entre le moment où elle avait quitté la table et là. La colère était revenue. “La discussion n’était pas terminée.” Et avant qu’il ne puisse ouvrir la bouche pour la jeter dehors, Abby enchaîna.“Je ne sais pas d’où ça sort ce tout le monde est à mes pieds, je ne sais pas d’où tu le tiens, mais il est faux. Si vraiment tout le monde était à mes pieds, beaucoup de choses ne se seraient pas passées. Aujourd’hui Jake serait en vie et je n’aurais pas tout perdu. Alors arrête de croire que j’ai un quelconque privilège ici.” Elle croisa les bras. “Et vraiment tu t’es regardé quand tu dis ça ? Toi qui as longtemps eu le droit de vie ou de mort. Toi qui m’as condamné à la dérive. Tu crois que c’est quoi que tu faisais ? Tu ne viens peut-être pas de Phoenix, mais ne t’en fais pas, tu te comportes exactement comme eux.” Cracha-t-elle avec beaucoup de rancœur. “Et pour beaucoup de raisons je n’aurais pas dû insister à te réanimer. Pourtant, je ne sais pas, Marcus, pourquoi j’ai tant voulu te sauver. Peut-être parce que je n’ai pas réussi à sauver Jake. Peut-être parce que je me suis dit que les enfants d’Aurora voudraient pouvoir rencontrer leur père. Peut-être parce que c’était injuste de t’avoir vu lutter pour changer. J’en sais rien. J’étais épuisée à ce moment-là et incapable de raisonner correctement. Je sais bien que ces raisons ne sont pas satisfaisantes pour toi, mais je ne sais pas pourquoi j’ai tant tenu à te faire revenir.” C’était la pure vérité. “Et je t’évite parce que… parce que…” La suite de la phrase était j’ai trop insisté à te faire revenir, j’ai menacé Jackson, j’ai pris le sang d’une jeune fille. Mais à la place, Abby referma la bouche. Elle devait se contrôler. “Parce que j’ai d’autres soucis à gérer.” Ce n’était qu’à moitié vrai. Après tout, elle avait tous les soucis avec sa fille qui lui restaient en tête. Mais c’était aussi parce qu’elle ne pouvait pas affronter le regard de Marcus. Pas après tout ce qu’elle avait fait ou dit. “Tu sauras également qu’à cause de toi, j’ai eu froid pendant le repas. Voilà. Maintenant j’ai dit ce que j’avais à dire.” Lança-t-elle. Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit ça aussi soudainement. Ce n’était pas la faute de Marcus si son tiroir était coincé quand même. Elle le blâmait déjà sur suffisamment de sujets.
(c) DΛNDELION

_________________

hope is everything


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Kane
❝ Survivant ❞
Marcus Kane



Messages :
661
Date d'inscription :
25/11/2019
Ft :
Henry Ian Cusick ♥
Crédits :
@Missouille
TW :
N/A
[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 EmptyJeu 29 Juil - 16:25

Fire meet gasoline
Marcus & Abigail // Oct. 2482

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Immédiatement après avoir quitté la chambre d’Abigail, Kane s’en voulut de ne pas avoir su retenir sa colère et d’avoir été aussi dur avec elle. Il était toujours beaucoup trop dur avec elle. Il détestait cette manière qu’elle avait de le mettre hors de lui avec sa simple présence. Il détestait avoir eu espoir que les choses allaient changer après ce qu’ils avaient vécu. Rien n’avait changé et ça ne changerait jamais. C’était douloureux à dire, mais ils se détestaient beaucoup trop pour réussir à avoir une entente quelconque. C’est dans une mentalité très négative que Kane se rendit à sa rencontre. La concentration ne fut pas au rendez-vous et il rata des informations importantes sur les événements à venir et sur la véritable raison de sa présence ici. Merde. Cette mission était essentielle pour la suite des choses, il ne pouvait pas se planter et surtout pas à cause d’Abigail Griffin. C’est toujours en colère qu’il retourna dans sa chambre une bonne heure plus tard. Il allait vite devoir se rattraper et chasser sa prise de tête avec la mère Griffin de son esprit. Ce qui ne serait pas choses aisées. Et étrangement, il sentait que ça serait plus difficile pour lui qu’ils s’ignorent complètement plutôt que de continuer leur lutte verbale habituelle.

Allongé dans son lit, le sommeil ne venait pas rejoindre le Conseiller qui se contentait de fixer le plafond. En boucle, il revivait la conversation avec Abigail se faisant une dizaine de scénarios sur ce qu’il aurait pu dire ou faire différemment pendant cet échange. Malheureusement, il ne pourrait pas changer l’histoire. Un léger sursaut le traversa lorsqu’on frappa – un peu brusquement – à sa porte. Kane ne tarda pas à quitter son lit pour aller ouvrir. Dans un premier temps, il avait cru qu’un soldat de la Montagne voulait préciser certaines choses avec lui. Il n’aurait jamais pensé au retour d’Abigail Griffin. Sans qu’il n’ait le temps de réagir, la femme avait pénétré dans sa chambre pour refermer derrière elle. Il fronça les sourcils lorsqu’elle précisa que la discussion n’était pas terminée. Pour lui, elle l’était. Qu’est-ce qu’elle avait à ajouter ? En signe de fermeture à ce qu’elle pourrait lui dire, Marcus croisa les bras sur son torse. Néanmoins, son regard ne lâcha pas celui de la Griffin pendant son monologue. Sans surprise, elle lui reprocha son droit de vie ou de mort sur la population de l’Arche et son appartenance à Phoenix. Ensuite, la conversation prit un tournant qui ne plut pas au Conseiller lorsque la femme parla des enfants d’Aurora qui pourraient rencontrer leur père. Son cœur se mit à battre dans sa poitrine plus rapidement. Comment savait-elle ? Les quelques minutes avant son arrêt cardiaque échappait complètement à Kane qui n’avait aucun souvenir d’avoir parlé d’Octavia et Bellamy à Abigail. « Ne parle pas d’eux. » cracha-t-il dans un premier temps. Dans toute la discussion, c’est ce qui l’importait le plus. « Je ne sais pas d’où tu sors cette information, mais ça ne te regarde pas. Je ne suis pas le père de ces enfants et je n’ai rien à voir avec Aurora. » Prononcer ce prénom serra sa gorge ainsi que ses mains. La douleur était toujours aussi forte et elle l’était encore plus lorsqu’il tentait de chasser le souvenir d’Aurora de sa vie. « Tu as peut-être été mon médecin, mais tu n’as aucun droit sur ma vie privée. Ça ne te regarde pas. » Il aurait pu s’attarder sur n’importe quelle phrase de ce monologue, mais c’était celle-ci qui ressortait prouvant à Abby qu’il avait quelque chose à cacher de ce côté. « Et je n’ai pas besoin de te rappeler Griffin que tu es membre du Conseil au même titre que moi. Que tu as été consultée avant chaque exécution. Le fait que tu n’étais pas contrainte d’appuyer sur le bouton ne te rend pas moins responsable que les autres. Tu as du sang sur les mains, Abigail. Tu as participé à l’exécution de ces gens. Peut-être que ça t’aide à dormir la nuit de penser comme cela, mais sache que tu es coupable. » Il n’allait pas accepté tout le blâme des envois à la dérive. Au fond, il suivait des ordres. Il faisait ce qu’on lui demandait, ce qui avait été voté. La seule exception était, bien sûr, le cas Griffin où Kane s’était retrouvé Chancelier et qu’il avait accéléré le processus simplement pour se venger. « Va gérer tes autres soucis Abigail. Tu l’as dit toi-même qu’on n’avait plus rien à se dire. Tu n’es pas la bienvenue dans cette chambre. » Il ne pensait pas réussir à la mettre dehors aussi facilement, mais peu importe. Il tentait. Il n’avait plus envie de discuter avec elle. Il voulait qu’elle parte pour qu’il retourne s’allonger avant qu’elle lui provoque un horrible mal de crâne. « T’as vidé ton sac, ça t’a fait du bien, tu as encore eu ce que tu voulais. Le dernier mot. Maintenant pars. » Sans un regard de plus vers elle, l’homme tourna les talons avant de s’éloigner au maximum de cette femme. Il avait pris conscience que les choses n’allaient pas changer, il allait arrêter d’insister sur cette question.
(c) DΛNDELION

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'automne nous rassemblera !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❝ ❞



[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Vide
MessageSujet: Re: [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 [FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3 Empty

Revenir en haut Aller en bas

[FB ; 23/10/2482] - Fire meet gasoline || KABBY#3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru :: Mont Weather :: Précédemment au Mont Weather ...-